Wikileaks une manipulation planifiée de longue date .

assange-inwo-150x150Si les Etats Unis se jettent pour dire que c’est pas légal ou pas éthique, ce n’est autre qu’un sur dimensionnement de l’effet médiatique de ce site réputé pour être la fleur du libéralisme radical. En effet, et si nous regardons de prêt, la qualité des informations diffusées sur ce fameux site internet est populaire et très normale et connue du citoyen moyen (en connaissance politique). Ils nous dit, comme annonçant une grande nouvelle, que le Maroc a des problèmes avec l’Algérie, que les américains ont tué des innocents en Irak, que la drogue de Colombie circule en Afrique en y entrant par le Nord, que les Israéliens commettent des crimes de guerre en Palestine,… des foutaises, des conneries de toutes sortes, qui sont entrain de bouffer de notre temps, et quel temps : tout le monde en parle.

Nous sommes en face de la propagande voulue, comme celle de la fièvre porcine, pour enrichir des uns et servir des autres. Le seul consommateur et payeur de ce tapage est le citoyen moyen.

Il est temps de revoir la gouvernance du monde par le mensonge et la manipulation. Je suis toujours contre les idées prêtes pour être consommées, pour le simplisme aveugle, étant en même temps contre le fait de manipuler le monde par des petits mensonges pour détourner son attention des problèmes réels : réchauffement climatique à cause de l’augmentation de l’émission du gaz à effet de serre, les guerres voulues et fabriquées par les grandes puissances pour écouler leur production en armement, la volonté de gouverner le monde au prix des millions de vie humaines et de fleuves de sang, afin d’enrichir une poignée d’hommes d’affaires influents. Il est temps qu’on marque un véritable réveil pour faire face à ce monstre médiatique qui est entrain de tous nous prendre pour des naifs , ason stade çà ferait belle lurette qu’il serait retrouvé dans sa chambre d’hotel avec une crise cardiaque ,au contraire il fait des interview au 20 heures des grandes chaines TV mondiales ,il a  de sacrès relation ,au fait regardez cette carte du jeu inwo qui prédisait ce scénarios il ya plus de 15 ans …..assangeamusant non !

Tout est planifié dans ce monde …

L’opération de manipulation WikiLeaks par polytriiique

Edward Snowden le faux heros démasqué par une carte inwo

d7c2cc4204e8782cbc89bf9c5e97b160_vice_630x420

Edward Snowden, l’ancien consultant américain à l’origine de révélations sur des programmes de surveillance des communications par les Etats-Unis, détiendrait des documents secrets identifiant des cibles de piratage en Chine, rapporte vendredi 14 juin le South China Morning Post (SCMP). Le quotidien de Hong Kong affirme avoir consulté un extrait des dossiers concernés au cours d’un entretien avec le jeune homme dans la mégapole chinoise où il s’est réfugié le 20 mai après avoir transmis des éléments explosifs au Guardian et au Washington Post. Y figurent notamment les adresses IP (internet protocol, le numéro d’identification d’un appareil connecté) visées et la date des infractions.

TOUT CECI est une opération orchestrée entre les usa et la chine pour légitimer l’espionnage chinois aux états unis pour leur  donner l’excuse aux chinois « si on espionne les USA   C’est parce que eux ne s’en privent pas « et  ce n’est pas un hasard que snowden a atterri en chine en bon agent il n’a rien trahis du tout c’est sa mission de créer une diversion pour renvoyer l’ascenseur aux chinois qui ont participé aux attentats de boston et en savent long sur la false flag et on participé 

Comment peut on imaginer qu’un pauvre type comme snowden sans aucune expérience décide de s’attaquer a la NSA pour l’amour du monde libre faut arrêter de rêver les héros de ce type ne font pas long feu et sont éliminés avant même qu’il est eu l’idée de quitter le pays ..Ce n’est pas une coïncidence que Snowden a choisi Hong Kong comme lieu de sa révélation . C’est un service rendu à la Chine. Sa révélation libère en grande partie la pression sur la Chine et lui permettre de préparer une grande opération pour créer une grippe aviaire .De plus ses révélations du grand foutage de gueule « et la terre vous etes espionnés !!! mdr çà fait bel lurette que nous le savons échelon prism et patriot act pour les plus connus ah oui j’oubliais il y’a des chemtrails pour empecher le rechauffement du climat .La vérité choquante, comme il dit, c’est que les chemtrails font partie d’un programme de « bienfaisance » destiné à lutter contre le réchauffement climatique a partir de là je ne comprends pas les blogueurs qui en ont fait un héro cette marionnette qui n’a ni les épaules ni le courage pour de tels actes et ses déclarations sur les chemtrails le disqualifie pour toujours a mes yeux .pour finir de démasquer ce charlatan de la liberté regardez bien cette carte inwo ce jeu de carte interdit dans les années 90 car il dévoilait pièce par pièce le plan des élites pour les 30 ans  à venir pour wikileaks avec sa marionette de Julian assange nous avions cette carte

 

 

et pour notre nouvel héros

 

leEdward Snowden à la Une du

 

lisant un peu ce que la press alignée nous distille comme infos sur le sujet à partir de là renversez l’image et vous comprendrez la manoeuvre et le but de cette propagande .

ACCÈS À  » DES CENTAINES DE MILLIERS D’ORDINATEURS »

« J’ignore les informations spécifiques qu’ils cherchaient sur ces machines, je sais seulement qu’utiliser des moyens techniques pour pénétrer sans autorisation dans des appareils civils est une violation du droit et c’est éthiquement douteux », a déclaré Edward Snwoden au quotidien anglophone. L’ancien consultant de la puissante agence de renseignement américaine NSA assure que les Etats-Unis ont accès « aux communications de centaines de milliers d’ordinateurs » y compris à Hong Kong et en Chine.

Lire : Les révélations de Snowden à la « une » de la presse chinoise une grande opération pour détourner l’attention sur la chine et la laisser les mains libre pour la suite du plan pour le NWO mis en place avec les USA ils sont tous les deux la face d’une meme piéce ce sont des artistes de théatre qui occuppent l’attention des masses pendant que en coulisse le plan global se met en place sournoisement ,le météorite qui a frappé la Russie etait une mise en demeure  et un test de nouvel arme qui ressemble a une météorite comme je l’ai signalé depuis des mois sur la désinformation sur les comètes …

Le jeune homme de 29 ans, affirme par ailleurs vouloir rester dans le territoire autonome chinois pour y « combattre le gouvernement américain dans les tribunaux ». Pékin a indiqué jeudi n’avoir « aucune information à fournir » sur lui.

L’espionnage informatique est une source régulière de frictions entre les deux premières puissances de la planète et a été au menu d’une rencontre samedi dernier entre le président américain Barack Obama et son nouvel homologue chinois Xi Jinping.De toute évidence, la révélation de Snowden est le résultat de ce sommet privé. Il fait partie d’une entente secrète entre la police secrète des États-Unis et la Chine.

Comment Tromper ou aveugler les conspirations sur internet :

Internet_censure_gouvernementale

 

En 2006, alors qu’il s’apprêtait à lancer WikiLeaks, Julian Assange avait déjà théorisé sur son blog sa conception de la transparence, et l’importance de prendre le contrôle de l’information contre le pouvoir. Extraits de ce manifeste toujours d’actualité.

Le blog personnel de Julian Assange, Iq.org, n’est plus en ligne, mais il reste accessible via le site internet Archive. On y trouve notamment un texte daté du 3 décembre 2006, intitulé « De la conspiration comme mode de gouvernance ». Un manifeste annonçant les actions d’éclat de WikiLeaks, jusqu’à la révélation dimanche soir de milliers de documents sur les secrets de la diplomatie américaine.

Dans ce texte, Julian Assange estime que les régimes politiques « autoritaires » reposent sur des conspirations, et que ces conspirations tirent elles-mêmes leurs forces des informations dont elles disposent. Pour affaiblir ces régimes, il faudrait donc manipuler ces informations ou limiter leur circulation.

Avec WikiLeaks, Julian Assange est passé à la pratique. En allant plus loin : prendre le contrôle de l’information, ce n’est plus la manipuler pour tromper le pouvoir, mais la diffuser au plus grand nombre. F.K.


 

Voir le document

(Fichier PDF)

Pour changer radicalement le comportement d’un régime, nous devons penser avec clarté et audace, car si nous avons appris une chose, c’est que les régimes ne veulent pas être changés. Nous devons aller plus loin que ceux qui nous ont précédés et découvrir des technologies fournissant des moyens d’action dont nos prédécesseurs ne disposaient pas. […]

Des « conspirations » basées sur le secret

Lorsque nous disposons de détails sur le fonctionnement interne des régimes autoritaires, nous observons des interactions « conspirationnelles » au sein de l’élite politique, pas seulement destinées à obtenir des faveurs au sein du régime, mais constituant la principale méthode de planification pour maintenir ou renforcer le pouvoir autoritaire.

Les régimes autoritaires créent des forces qui s’opposent à eux, en repoussant les désirs de vérité, d’amour et d’accomplissement du peuple. Les plans destinés à préserver le régime autoritaire, lorsqu’ils sont dévoilés, suscitent encore davantage de résistance.

Le succès des pouvoirs autoritaires repose donc sur la dissimulation de ces procédés. […] Ce secret collaboratif, au détriment de la population, suffit à définir leur attitude comme celle de conspirateurs. […]

L’information circule d’un conspirateur à l’autre. Tous les conspirateurs ne se connaissent pas ou ne se font pas confiance, même s’ils sont tous connectés. Certains sont à la marge de la conspiration, d’autres sont au centre et communiquent avec beaucoup de conspirateurs, et d’autres ne peuvent connaître que deux conspirateurs mais constituer un lien entre des sections ou des groupes importants au sein de la conspiration. […]

Les conspirations utilisent des informations sur le monde dans lequel elles opèrent (l’environnement « conspirationnel »), les transmettent aux conspirateurs et ensuite agissent sur le résultat. Nous pouvons considérer les conspirations comme une machine dotée d’entrées (les informations sur l’environnement), d’un processeur (les conspirateurs et leurs liens les uns avec les autres) et de sorties (les actions destinées à changer ou à préserver l’environnement).

« Tromper ou aveugler les conspirations »

Puisqu’une conspiration est une sorte d’appareil cognitif qui agit sur des informations acquises dans son environnement, déformer ou restreindre ces données entrantes signifie que les actions basées sur celles-ci risquent de se révéler déplacées. Les programmeurs appellent cet effet le « garbage in, garbage out » [en français, « déchets à l’entrée, déchets à la sortie » : l’idée qu’introduire une donnée erronée risque d’aboutir à un résultat lui aussi erroné, ndlr]. […]

Un homme enchaîné comprend qu’il aurait dû agir plus vite, car sa capacité à influencer les actions de l’état s’est épuisée. Pour faire face aux actions « conspirationnelles » les plus puissantes, nous devons penser par anticipation et attaquer le processus qui conduit vers elles, puisque nous ne pouvons rien faire contre ces actions elles-mêmes.

Nous pouvons tromper ou aveugler une conspiration en déformant ou en restreignant l’information à laquelle elle a accès. […]

Une conspiration autoritaire qui ne peut pas penser n’a pas le pouvoir de se préserver contre les opposants qu’elle a elle-même générés.

 

 

LES ANONYMOUS FONT RECULER WIKILEAKS ET SA LIBERTÉ D’INFORMATION PAYANTE

and_stay_dead

En mettant une sorte de péage à l’accès à ses informations, Wikileaks avait non seulement perdu de vue son objectif premier mais également mécontenté une partie de ses soutiens, parmi lesquels les Anonymous.

Depuis ses origines, un des soucis majeurs de Wikileaks est d’avoir les moyens de ses ambitions. Il en faut de l’argent pour couvrir les frais que génère un tel site, un tel « service ». Depuis longtemps, Wikileaks fait appel aux soutiens de ses visiteurs ou de ceux qui croient en son combat, son intérêt. La liberté d’information à un prix, et Wikileaks a choisi, pendant quelques dizaines d’heures, d’appliquer la formule à la lettre.

Liberté d’être informé, si vous payez ?

Pourtant, depuis le 10 octobre et jusqu’à aujourd’hui, 12 octobre 2012, Wikileaks a eu tendance à un peu forcer la main de ses lecteurs.

Vous cliquiez sur un lien pour afficher un article et les informations recueillies par la structure dirigée par Julian Assange et une fenêtre se surimposait à la page. Elle affichait une vidéo, en l’occurrence celle de la campagne 2012 de Barack Obama et ne disparaissait que si vous acceptiez de faire un don ou de partager la vidéo via Facebook ou Twitter. Autrement dit, si vous acceptez de « viraliser » le message. La démarche était un peu surprenante et a fait grincer des dents.

Au point que les Anonymous, qui ont jusqu’à présent toujours pris parti pour Wikileaks pour ce qu’il représente la liberté d’expression et de savoir, ont réagi assez vertement sur les différents comptes Twitter qu’ils animent.

 

 

« Ceci, chers amis, vous fera perdre tous les alliés qui vous restait. @Wikileaks, s’il vous plaît mourrez brûlé. Ok, merci, au revoir. »

 

 

 

Levée de boucliers

Jugeant que les Tweets n’étaient pas forcément le medium pour communiquer une longue pensée, une des entités liées aux Anonymous a même publié un communiqué grâce à un pastebin.

Ils y indiquent que même si ce « paywall » peut être supprimé en désactivant Javascript dans les réglages du navigateur, il trouve que la manière de faire de Wikileaks était problématique, prenant en otage des utilisateurs qui ne savent rien de la configuration de Javascript ou même de son existence.Par ailleurs, ils s’inquiétaient de l’évolution de Wikileaks ces derniers mois, dont les forces vives et l’attention semblent s’être détournés du rôle premier : fournir des documents, pour se « concentrer davantage sur Julian Assange seulement ».Ils rappellaient alors que « l’idée derrière Wikileaks était de fournir au public des informations qui auraient autrement été gardées secrètes par le secteur privé ou les gouvernements. »Pour eux, il est normal que Wikileaks demande des donations tant que cela est fait de manière non ostentatoire.Et les Anonymous d’en arriver à une conclusion qui pourrait ou aurait pu être lourde de conséquences : « La conclusion pour nous est que nous ne pouvons désormais plus soutenir ce que Wikileaks est devenu – le One man show de Julian Assange. » Pour autant, indiquaient-ils : « nous voulons qu’il soit clair que nous soutenons toujours l’idée originelle derrière Wikileaks : Liberté de l’information et transparence des gouvernements ».

Réaction et retrait

Ces réactions vitupérantes et fondées ont fait leur effet. Si Wikileaks n’a pas réagi sur Twitter, il est en revanche revenu sur sa manière d’imposer les donations. C’est en effet ce qu’annonce une des branches des Anonymous sur son compte Twitter. La fenêtre infermable aurait disparu.

Il est fort possible que la suppression de ce paywall prenne un peu de temps à se répandre sur les divers serveurs de Wikileaks. Nous sommes en effet toujours confronté à cette barrière à l’heure de la mise en ligne de cet article.

 

Un article de Pierre Fontaine, publié par 01net.com

 

WIKILEAKS est une farce qui fait partie d’un plan de désinformation de grande ampleur,les Anonymous qui se cachent derrière eux gouvernement services ou simplement des hackers embauchés pour la guerre cyber à venir …..

67556891

and_stay_dead

weak_linkcarte du jeu inwo sortie il ya plus de 15 ans alors vous croyez toujours au hasard…….