Hybride et sang royale la naissance de Balqis d’une mère djinn nommée Umeira

qdqDqd

La fille de la déesse soleil

La légende arabe attribue la naissance de Balqis d’une mère djinn nommée Umeira. L’histoire existe aussi chez les Perses, pour qui elle est la fille d’un roi chinois et d’une péri (un type d’être surnaturel)Comme mentionné dans plusieurs récits bibliques, coraniques et hébraïques, Balqis, souveraine Yéménite, a régné sur le royaume de Saba. Son royaume s’étendait du Yémen au nord de l’Éthiopie jusqu’à la région de l’Érythrée. De haute lignée, elle serait, toujours selon la légende, l’enfant d’une mère djinn, Umeira, et d’al-Himiari Bou-Scharh, vizir de Sharahbil Yakuf, roi de Saba.

preuve que la lignée de sang reptilien nest en fait la lignée des djinns encore sauvegardé secretement par nos elites

 

ils ont decidé de ridiculiser ce concept avec la theorie reptilienne mais en occultant lexistance des divs et des peris les djinns dont hareth le premier qui devint satan a son expulsion de l’Eden jura de diviser les hommes et de multiplier sa descendance parasite qui dirige les plus hautes sphères de nos jours…l’hybridation a existé dans le sang royale et leur  descendant se targuent de posséder encore le sang de la race de balqis et de sa mère Umeira……« Nous sommes, répondirent-ils, un peuple fort et d’une puissance redoutable. Mais la décision t’appartient. Vois donc toi-même les ordres que tu veux bien nous donner ! » (Coran 27 – 34)

 

II est encore dit dans le Coran : «Les armées de Salomon, sont faites de démons, d’hommes et d’oiseaux, se rassemblèrent, ....(S27V.17) Et ailleurs : «Nous lui avons soumis le vent… et les démons, tous architectes et plongeurs.» (S38V36-37.) Et ailleurs: Ô hommes!, on nous a enseigné le langage des oiseaux, ...» (S27V16.) Et Dieu lui apprit aussi le langage des Dîvs, et Salomon força les Dîvs à bâtir le temple de Jérusalem et d’autres édifices, comme il est dit dans le Coran : «Ils faisaient pour lui ce qu’il voulait, des temples, des figures, des plats comme des bassins, … » (S34V13) Ce sont là les temples que les Dîvs ont construits .

Il y avait un roi d’entre les rois de Chine, de ces quatre rois qui possédaient le monde. Son nom était Bou-Schar‘h, il avait obtenu le trône dans sa jeunesse et traitait ses sujets avec bonté. Ce roi aimait passionnément la chasse, et ne cessait de chasser jour et nuit. On raconte qu’un jour, étant allé à la chasse, il vit deux serpents, l’un noir et formidable, l’autre blanc, petit et très-joli. Ils luttaient ensemble, et le serpent noir avait le dessus et allait tuer l’autre. Le roi envoya un serviteur afin qu’il séparât les deux serpents et qu’il tuât le serpent noir. Le serpent blanc s’évanouit. Le roi ordonna au serviteur de le placer sur le mulet, de le porter au bord de l’eau et de le poser sous un arbre.
Quand la fraîcheur de l’eau et l’ombre de l’arbre l’atteignirent, le serpent revint à lui et but un peu de cette eau., puis ils le laissèrent libre de s’en aller, et le roi retourna chez lui.

Le lendemain, à l’heure du dîner, le roi était dans son cabinet et personne n’avait accès auprès de lui. les rideaux étaient clos et lui était endormi; lorsqu’il se réveilla, il vit un jeune homme comme il n’en avait jamais vu de plus beau et habillé de vêtements distingués. Le roi lui dit : Qui es-tu et qui t’a introduit ici à une heure où personne n’ose venir chez moi? Le jeune homme dit : O prince, je ne suis pas un homme,.mais un péri, fils d’un chef de péris. Je suis ce serpent blanc que le roi a délivré hier du serpent noir. Je suis un péri, et l’autre était un serviteur de mon père qui, depuis longtemps, a de l’inimitié pour moi. Hier il m’a rencontré seul dans ce désert, et il voulait me tuer, lorsque tu m’as délivré de sa main et m’as mené au bord de l’eau pour me faire reprendre les sens. Maintenant je veux te récompenser du bien que tu m’as fait. Si tu veux, je te montrerai des trésors, de sorte que tu auras autant d’or et d’argent que tu voudras. Le roi dit : Je n’ai besoin ni d’or ni d’argent, car j’en ai beaucoup moi-même. Qu’as-tu encore? Le péri dit : O roi! veux-tu que je t’enseigne la science de la médecine de façon que personne ne soit plus savant en médecine que toi, et que tu puisses guérir toute espèce de mal? Le roi dit : J’ai des médecins qui me guérissent. Le péri dit : Si tu ne veux pas ces deux choses, j’ai une sœur si belle que jamais tu n’as vu de femme pareille. Si tu veux, je te la donnerai pour femme. Cependant elle a un défaut, car elle est une péri, et toi tu es un homme; je ne sais pas si tu pourras t’accommoder à sa nature et ne pas la perdre. Le roi dit : Quelle est la nature de ta sœur? Le péri dit : Quoi qu’elle fasse dans ta maison, tu ne dois pas dire: Que fais-tu? ou qu’as-tu fait? car, dans ce cas, elle te quitterait, toi et ta maison, et s’en irait et tu ne la reverrais jamais. Le roi dit : C’est bien, je ne ferai que ce qu’elle dira, et j’agirai en tout selon sa volonté. Le péri dit: Lève-toi et viens avec moi. Le roi se leva, et le péri le fit sortir du palais à l’insu de tout le monde, et il le conduisit hors de la ville dans le désert. Puis il l’amena dans des kiosques et dans des jardins comme le roi n’en avait jamais vu ; des murs d’or, d’argent, d’émeraude et de perles; et aux portes de ces kiosques et des cabinets étaient suspendus des rideaux.

 

Ensuite le péri fit asseoir le roi sur un trône, et de jeunes filles et de jeunes garçons formèrent deux rangs; enfin la sœur du péri arriva, et il la donna pour femme au roi et la fit asseoir à côté du roi sur le trône. Puis on apporta un bassin d’or et de l’eau pour laver les mains, et tous se mirent à manger. Le roi resta là un jour et une nuit, puis il emmena avec lui le péri et sa sœur, et s’en retourna dans son royaume. Il restait avec la sœur du serpent blanc, et oubliait tous les siens, femmes, nobles et esclaves. Quelque temps après, il eut un fils de la péri, parfait comme un joyau unique, comme jamais personne n’en avait vu. Quand on vint annoncer au roi cette nouvelle et qu’il vit son fils mille fois plus beau que sa mère, son amour augmenta encore. Alors il vit un feu qui s’approchait par la porte de la chambre. La péri enveloppa l’enfant dans une toile et le jeta dans le feu. Aussitôt l’enfant disparut. Le roi pleura de chagrin, se frappa la figure et se lamenta beaucoup. Il ne sut comment faire à cause de l’engagement qu’il avait pris de ne pas demander de raison de tout ce que cette femme ferait; mais il se dit en lui-même : J’aime ce fils davantage. Il souffrait en patience et ne le fit pas voir à sa femme.

 

Le roi eut de nouveau commerce avec sa femme; quelque temps après, la péri mit au monde une fille belle comme la lune et le soleil. Le roi n’avait jamais vu visage pareil, et il en fut transporté de joie. Alors entra un chien, et la femme enveloppa l’enfant dans une toile et la jeta devant le chien, qui la prit et l’emporta. Le roi déchira ses vêtements et ne savait que faire; car il craignait que la péri ne fût blessée par .ses plaintes, et il n’osait rien lui dire et il dévorait son chagrin. Ils restèrent comme par le passé, et le roi ne pouvait se détacher de l’amour de la péri.
Or un ennemi s’éleva contre le roi, et il fut obligé de partir pour faire la guerre en emportant une grande quantité de provisions. I l avait un vizir nommé Râm Râmisch. Pour aller à la rencontre de l’ennemi, il fallait traverser un désert de sept journées de marche. Le roi avait emporté des provisions pour cinq jours, et le vizir également. Arrivés au milieu du désert, leurs provisions étaient épuisées, et le vizir envoya au roi, en cadeau, vingt-cinq charges d’âne de ses propres provisions. Ils voulurent arriver ce jour-là à une station pour y passer la nuit et manger et boire des provisions du vizir. Quand l’armée fut en marche, la péri prit un couteau, ouvrit les sacs contenant de la farine et des provisions, et les outres contenant de l’eau, et répandit le tout dans l’air et sur le sol. Quelqu’un en avertit le roi. Le roi fut très-irrité et dit en lui-même :
Maintenant elle a dépassé les limites de l’amitié ct de l’affection (que j’avais pour elle). Cette femme a attenté à notre vie à tous; maintenant il faut absolument lui exposer ouvertement le fait. Puis il dit à sa femme: 0 reine, sache que j’ai eu un fils qui surpassait en beauté toutes les créatures du monde; tu l’as jeté dans le feu, et je ne t’ai rien dit. Quand une fille me fut née, tu as agi comme tu sais, et j’ai gardé le silence. Maintenant l’affaire a atteint sa dernière limite; pourquoi as-tu jeté au vent la farine et versé l’eau, et pourquoi attentes-tu à ma vie et à la vie de l’armée ?^Pourquoi agis-tu ainsi? La femme répondit :
O mon époux! écoute ma réponse. D’abord, j’ai jeté au vent la farine et j’ai répandu l’eau, parce qu’elles étaient empoisonnées. Sans doute tu n’as pas compris ce que j’ai fait; si tu veux t’en convaincre, fais venir ton vizir et ordonne-lui de manger et de boire de ce qui est resté de la farine et de l’eau. S’il le fait, tu sauras toi-même si j’ai menti; s’il ne le fait pas, sache que ton vizir a reçu cent mille dirhems et qu’il a empoisonné ces provisions pour te faire périr, toi et ton armée. Le roi fit amener le vizir et mettre devant lui un peu de cette farine et de cette eau; il tira son épée et dit au vizir : Il faut que tu manges de cela. Le vizir ne le fit pas, et le roi le tua sur-le-champ.
La péri dit ensuite : Quant à ton fils que j’ai jeté dans le feu, ce feu était la plus compatissante nourrice; je le lui ai donné pour que toi et moi nous n’ayons pas de peine de lui. Maintenant Dieu l’a pris ù lui; qu’il t’accorde une compensation. Enfin, quant à la pelite fille que j’ai donnée au chien, c’est encore à ma nourrice que je l’ai donnée, qui a eu soin d’elle mieux que tout autre: elle est vivante et auprès de cette nourrice. Puis la péri poussa un cri, la nourrice arriva et apporta la petite fille brillamment ornée; elle avait pour la valeur de cent mille dinars d’ornements sur elle en fait de bijoux de toute espèce; le roi n’avait jamais vu une fille aussi belle. La péri la prit et la remit au roi en disant: Voilà ta fille. Elle ordonna ensuite que l’armée se mît en marche, et elle la conduisit vers un endroit éloigné d’une parasange, où ils trouvèrent de l’eau et des provisions en énorme quantilé. Puis elle envoya ses amis devant l’ennemi qui avait envahi le royaume; ils l’égarèrent et le soumirent complètement.


Ensuite la péri dit au roi : Maintenant il est devenu évident que tout ce que j’ai fait était pour ton bien; pars, car tu ne me verras plus jamais; détache ton cœur de moi. Il est impossible de décrire les lamentations du roi. La péri dit, Noire séparation est inévitable, et elle disparut. Le roi se consola avec sa fille, qu’il nomma Balqîs. Quand elle fut devenue grande, le roi mourut, lui laissa son royaume et son armée. Elle régna jusqu’à l’époque où la huppe de Salomon vint parler à la huppe de Balqîs, comme nous l’avons rapporté.

 

Legends of the Patriarchs and Prophets and Other Old Testament Characters …

Par Sabine Baring-Gould

La Treizième lignée illuminati de l’Antechrist

 

 

picture,294,la,lune,dans,un,ciel,sombre

 

La lignée mérovingienne

TRADUCTION GOOGLE APPROXIMATIVE. Source : http://fritz-springmeier.dbs2000ad.com/

Cette page a été préparée pour fournir un certain type de table des matières pour les différents articles qui seront incluses dans ce chapitre :  » La Treizième lignée satanique « . Dans mes écrits cette lignée a été imbriquée dans le texte de nombreux articles, mais n’a pas été beaucoup identifiée. Bien que beaucoup de choses ont été mitonnées par cet auteur sur cette dernière famille, sortir les articles qui se concentrent dessus est uniquement difficile. Après le montage des pages à ce sujet, quelques mots d’explication sont encore nécessaires. Permettez-moi de vous expliquer brièvement les éléments qui ont été retenus :

Un article sur la famille sommet paru dans le bulletin de février 1995 à la page 73.

Une annexe au livre sur la royauté britannique Soyez prudents comme les serpents. La Monarchie est liée avec les 13 lignées.

La plupart des dirigeants politiques américains ont été liés à la royauté britannique incluant George Bush et Dan Quayle. Un dépliant d’une conférence chrétienne est inclus montrant l’identité des interlocuteurs.

Enfin, j’ai assemblé un peu d’information généalogique sur les Mormons et d’autres Mormons de poids. Cela a été inclu dans le livre Soyez prudents comme des Serpents pour donner aux gens une idée de la façon dont la tête Mormone se rattache derrière les principales lignées occultes de la dynastie mérovingienne. Le tableau pour le président LDS Albert Smith est seulement tapé d’environ 1/3. Le reste du travail généalogique d’Albert Smith (ainsi que d’autres Mormons pesants) est dans un fichier dans une boîte inconnue chez moi.

Cette lignée est plus difficile à suivre parce qu’elle tisse dans et hors des 12 autres lignées. Il y a beaucoup de noms qui font partie de cette lignée (y compris la famille Smith), mais je peux en donner une très éminente, la famille Sinclair. Nous savons que Satan est le père de tous les mensonges, le Christ a dit que les religions qui dispersent hors de lui étaient de la graine de Satan.

2ème fonction de l’article – La 13ème lignée ILLUMINATI.

La 13ème lignée Illuminati est l’endroit où l’Anti-Christ viendra. Cette lignée est d’avis qu’elle possède à la fois du Saint-Sang de Jésus et le sang (ou graines) de Satan dans sa lignée. Dans mon  livre Soyez prudents comme les serpents, je fais référence à cette lignée mais je n’ai jamais vraiment pris le temps de l’expliquer complètement. En fait, je ne comprends pas bien cette lignée moi-même. J’encourage ceux qui veulent en savoir plus sur cette lignée d’étudier les livres suivants :

Holy Blood, Holy Grail par Lincoln, Leigh & Balgent

L’héritage messianique

Le Temple & Lodge

Croisés du Graal par JR Church The Anti-Christ Roi – Juan Carlos par le Dr Charles R. Taylor

Cette lignée est si vaste dans ses nombreuses branches qu’elle prend dans sa composition la plupart des présidents des États-Unis, y compris George B USH et George Washington. La raison pour laquelle j’ai donné les généalogies de la partie des présidents mormons de personnes en 1991 dans mon Soyez prudents comme les serpents livre est que tous les présidents Mormon dans l’histoire, si RLDS ou LDS, tracent leur sang vers la 13ème lignée. Dans les rituels Illuminati, la caractéristique de la 13ème lignée, c’est qu’ils sont la semence de Satan. Selon leur histoire secrète, ils sont les descendants directs de Lucifer et frère spirituel de Jésus. Comme la famille Freeman et la famille Rothschild ont des membres qui sont aussi dans le 13ème lignée, on ne voit pas comment est entrelacée la «semence de Satan».

Certaines des premières tentatives pour retrouver la semence de Satan sont des livres qui ont fait des recherches approfondies sur la tribu de Dan et les défunts de Caïn.

« La malédiction de Canaan» est un livre intéressant avec son compagnon Ordre Mondial par Eustice Mullins. Un des livres que j’ai regardé avec difficulté avant de trouver pour elle, c’était Gerald Massey est un livre du début (Secaucus, NJ:. University Books, Inc., 1974) Le livre va dans et montre en détail comment les habitants de la Colombie- Isles sont originaires d’Egypte. Ceci est important parce que (comme ce bulletin a toujours soutenu) le druidisme des îles britanniques était simplement un dérivé du satanique égyptien sorcellerie / magie de l’Egypte antique.

Le mot égyptien Makhaut (clan ou de la famille) est devenu le Maccu l’Irlande et le Maccu des Donalds (clan des Donalds) reflète maintenant dans le nom MacDonald. Les gardiens sacrés de la Pierre de clan dans Arran, ont été également connues sous le nom de famille du clan Chattons. Un autre mot pour clan est Mack et le clan-Chattons étaient aussi connus comme Mack-Intosh. Ptah-Rekh le nom du dieu égyptien Ptah a été transmise à nous par les druides en adoptant le nom Patrick, qui sonnait similaire. Jour de la Saint Patrick est alors une forme christianisée d’une fête druidique qui avait à l’origine ses origines en Egypte. Le All-Seeing Eye peut être trouvé sur les bâtiments anciens dans l’ancienne Chaldée, dans la Grèce antique, et dans l’Egypte ancienne. 

L’œil voyant tout représente Osiris. Osiris avait débauché festivités (saturualias) a célébré en son honneur. Les temples en Arabie retour clair à l’époque que Moïse avait son noir beau-père Jéthro utilisé le-All-Seeing Eye [œil qui voit tout] pour représenter la fausse trinité satanique d’Osiris, Isis et Horus d’Egypte. Cette Eye MI-voyant apparaît partout les Illuminati a été. En hiver Place du Palais à Saint-Pétersbourg, en Russie, c’est que Illuminati œil qui voit tout en haut d’une pyramide. Vous pourrez également voir dans l’ancien bâtiment du Sénat mexicain qui est maintenant un musée à Mexico. Vous trouverez ce numéro sur le dos de notre billet d’un dollar, et vous trouverez l’œil qui voit tout a été mis sur les timbres éthiopiens quand ils ont obtenu un gouvernement communiste au pouvoir.

Les Illuminati sont la continuation des religions à mystères de Babylone et en Égypte. Et la grande lignée des Illuminati remontent à des gens qui à un moment vécu à Babylone et en Égypte. Juste comment la maison de David (le satanique) et Saint-Sang de la 13e famille cadrent avec tout le reste de l’histoire, je ne peux pas dire. Je suis sûr que ce serait une grande histoire à raconter Si je le savais. Mais je ne pense que d’une certaine manière la famille Illuminati 13 ne remonte à l’Antiquité. Est-ce par l’intermédiaire de la tribu de Dan ou via certains lignée druidique ou est-ce par l’intermédiaire de l’époque mérovingienne ya ou est-ce par les trois «Et où faire les Guelfes et la noblesse de noir d’ajustement dans tout cela?

Quoi qu’il en soit, le 13e lignée a accumulé beaucoup de puissance et de richesse sur cette planète. La 13e lignée manque rien à faire part de leurs Anti-Christ qui semblent avoir toutes les informations d’identification correctes. Je ne serais même pas surpris si leur Anti-Christ afin d’apparaître réelle volonté d’exposer une autre Anti-Christ. La 13e lignée a conservé ses généalogies très secret. Je serais heureux d’entrée plus de personnes informées au sujet de cette lignée. La tribu de Dan a été prophétisé pour être le mouton noir de la nation d’Israël qui mordrait les autres tribus d’Israël. La tribu de Dan avait le serpent et l’aigle que ses deux logos. La tribu de Dan a laissé sa carte de visite toute l’Europe, il a émigré à l’ouest dans les noms de nombreux endroits. La tribu de Dan a jugé que les Grecs, l’empire romain, l’empire austro-hongrois et beaucoup d’autres qui ont utilisé l’aigle comme son logo.

La Grande-Bretagne est la patrie du satanisme. 1 Ecosse a longtemps été un centre occulte. Le symbole national de l’Ecosse est le dragon (le serpent), et pendant des années le chef de l’Ecosse a été appelé le dragon. Le gaélique est une langue importante pour le satanisme, bien que l’anglais et le français sont également largement recours par les Illuminati. Les séances de planification de reprise mondiale que certains ex-satanistes rencontrées ont eu lieu en français.

La famille royale britannique a longtemps été impliqué dans l’occulte. Pour plus d’informations sur cela, il ya un examen détaillé de la famille royale et de l’occulte dans le livre The Prince and the Paranormal-le Bloodline psychique de la famille royale par John Dale (1987). 2  Ils ont également participé activement à la franc-maçonnerie. (Voir le tableau). MI6 britannique a été un vecteur majeur de la hiérarchie satanique de travail derrière le voile secret de la franc-maçonnerie pour contrôler les événements mondiaux. 3   MI6 britannique est l’organisme de renseignement le plus secret dans le monde. 4 (il est bien connu que la Colombie Secret Service à ne pas confondre avec l’agence américaine de ce nom, mais qui jouent entièrement une fonction différente.)

La Monarchie a servi de prête-noms importants à la Colombie donne de la crédibilité de la franc-maçonnerie et de respectabilité. Franc-maçonnerie britannique a réussi à se maintenir sans la plupart des critiques que les autres groupes maçonniques nationaux ont apporté sur eux-mêmes. Cependant, une grande partie de la crédibilité de la franc-maçonnerie britannique est imméritée. Certes, la franc-maçonnerie britannique est ce qu’il se dépeint au public pour les niveaux inférieurs. Mais, les francs-maçons de niveau inférieur par leurs activités cotisations et sont involontairement faveur d’une organisation qui est dirigée par les satanistes au sommet. Un exemple du subterfuge constamment exercée sur la population par la franc-maçonnerie est un livre prétendument écrit par un non-Mason intitulé La Franc-maçonnerie secrète Unlocked examinés. Le livre se présente comme un impartiale et complète exposer la franc-maçonnerie. Le livre affirme sans équivoque que l’ordre maçonnique appelée Societas rosicrucien dans Anglia (sic] est ouvert uniquement aux chrétiens et est un « ordre chrétien. » Cependant, Edith étoiles Miller réimpressions copie d’un certain nombre de lettres du chef de la Societas Rosicruciana dans Anglia qui montrent que les Anglais Grande Loge maçonnique, le SRIA, l’OTO, et les Illuminati allemands travaillent tous ensemble. 5 Elle explique brièvement comment elle a obtenu les lettres.

Remarques

1. Entretiens avec de nombreux ex-sorciers et ex-satanistes.

2 . Exemplaires disponibles de Bury Maison Christian Books, Clows Top, Kidderminster, Wores, DY 149HX, en Angleterre.

3 . Entretiens confidentiels.

4 . Wise, David et Thomas B. Ross. La mise en place d’espionnage, p. 79.

5. Miller, occulte théocratie, Annexe IV, pp 8-35.

Les 13 lignées secrètes de Caïn et le livre de Nod

 

cain

 

Adam et Eve eurent deux fils, Caïn et Abel. Tous deux voulurent offrir à Dieu un présent pour lui montrer leur amour. Caïn était cultivateur et Abel, gardien de Brebis. Le premier offrit au Seigneur, les fruits de la terre durement cultivés. Quant au deuxième, il offrit lui aussi à Dieu des prémices de ses bêtes et leur graisse. Le Seigneur tourna son regard vers Abel et son offrande, mais il détourna son regard de Caïn et de la sienne.

Caïn en fut très irrité et son visage fut abattu. Il parla à son frère Abel et, lorsqu’ils furent aux champs, Caïn attaqua son frère et le tua. Le Seigneur lui dit : « Où est ton frère Abel ? » – « Je ne sais, répondit-il. Suis-je le gardien de mon frère ? » – « Qu’as-tu fait ? reprit-il. La voix du sang de ton frère crie du sol vers moi. Tu es maintenant maudit du sol qui a ouvert la bouche pour recueillir de ta main le sang de ton frère. Quand tu cultiveras le sol, il ne te donnera plus sa force. Tu seras errant et vagabond sur la terre. »

Caïn dit au Seigneur :  » Ma faute est trop lourde à porter. Si tu me chasses aujourd’hui de l’étendue de ce sol, je serai caché à ta face, je serai errant et vagabond sur la terre, et quiconque me trouveras me tuera. » Le Seigneur lui dit :  » Eh Bien! Si on tue Caïn, il sera vengé sept fois. » Le Seigneur mit un signe sur Caïn pour que personne ne puisse le frapper. Caïn s’éloigna de la présence du Seigneur et habita dans la pays de Nod à l’orient d’Eden. (Genèse 4.3-16)

 
Les Premiers Temps retracent la mort d’Abel et le renvoie de Caïn du Paradis.
Ensuite, Caïn est recueilli par Lilith (La Venue de Lilith ), qui le rassure, le soigne puis l’éveille aux disciplines (La magie de Lilith ).
 
Vient ensuite la véritable malédiction, celle où se succèdent les Archanges infligeant à Caïn ce qui fera de lui un vrai vampire : le besoin de sang, la peur du soleil et des flammes, l’immortalité. (La tentation de Caïn ).
 
Les parties suivantes concernent des événements qui se seraient déroulés à la période de la première cité ou peu avant : comment Caïn est tombé amoureux de Zillah, et comment il s’en est fait aimé grâce au lien du sang que l’Ancêtre lui fait découvrir (L’histoire de Zillah ) ; comment il s’est débarrassé de la dite Ancêtre, qui l’avait lié au sang et à qui il avait donné le Baiser (faisant d’elle la 1ère seconde génération) sous son emprise. (Le conte de l’Ancêtre ).
 
L’histoire de la Première Cité occupe une place importante dans cette partie, retraçant la création des Antédiluviens, le Déluge, le départ de Caïn, la rébellion contre les secondes générations, la destruction de la première puis la construction de la seconde cité, et enfin la Diablerie de Brujah : le début du Jyhad.
 
A l’époque où l’humanité est passée de la chasse et la cueillette à l’élevage d’animaux de fermes au développement de l’agriculture, il y avait deux tribus, dont les noms sont issus de ceux de et leurs chefs. Ils étaient appelés peuple de Caïn et peuple d’Abel.
Le peuple d’Abel était un peuple de bergers et d’éleveurs, plus primitif que celui de Caïn. Ils adoraient le puissant Dieu Soleil, qui était un guerrier vivant dans le ciel.
Le peuple de Caïn était agricole, et plus civilisé que celui d’Abel. Parce qu’il était important de prévoir les moissons, il vénérait la Déesse Lune, la Mère Obscure qui était à la fois la fertilité et les mystères de la Lune.
 
Pourtant, les deux peuples n’étaient pas heureux. Le peuple d’Abel attaquait ceux du peuple de Caïn, prétextant qu’ils étaient inférieurs et maudits, puisqu’ils ne chassaient pas comme chassait le Dieu Soleil. Ceux du peuple de Caïn ne savaient que peu de choses de l’art du combat, mais Caïn leur appris à utiliser les objets pointus servant à labourer le sol comme des armes. Tous les hommes, les femmes, les enfants du peuple d’Abel furent tués.
 
Le Dieu Soleil du peuple d’Abel maudit le peuple de Caïn, et plaça une malédiction de sang en eux, afin qu’ils errent dans les étendues sauvages. Il brûla leurs villages et sala leurs champs, et dit à tous de se détourner du peuple de Caïn.
Le peuple de Caïn ne put s’en remettre. Ses membres errèrent dans le désert pendant plusieurs semaines, rencontrèrent de nombreux problèmes et n’eurent plus de nourriture. Alors vint la prêtresse de la Sombre Mère, qui vivait au-delà de la lune. Elle leur offrit repos, secours et sursis. Elle leur enseigna la magie, la chasse, et comment boire du sang. 
 
 
Le Dieu soleil apparut en songe à Caïn, et lui ordonna d’aller se soumettre, lui et son peuple, au peuple de Seth. Caïn refusa.
Alors le Dieu Soleil lui dit que tous les membres de sa tribu seraient maudits pour l’éternité, et il en fut ainsi. Mais la Mère Sombre dit qu’il y aurait toujours un moyen de contourner la malédiction : si le peuple de Caïn venait à Elle, alors à travers son mystère, elle le libérerait de la malédiction du Dieu Soleil.
Dans cette parabole, le peuple de Caïn (et Caïn) représente notre soif de civilisation, les Humanités que nous recherchons constamment. Le peuple d’Abel (et Abel) représente notre nature animale, nos moi sauvages, la Bête qui sommeille en chacun de nous. La Mère Sombre représente le mystère qui guide notre existence profonde : la magie de notre sang, la puissance des Disciplines
 
 
 l’histoire connue de la Première Cité
 
Ce que nous savons de la Première Cité provient d’un petit ensemble de fragments de tablettes, et de monuments gravés découverts après deux millénaires d’enfouissement. La Première Cité était unique dans sa nature vampirique.
Là, les deux générations de la descendance de Caïn, la seconde et la troisième génération, créèrent une société pour eux mêmes, adaptée à leurs coutumes, besoins et pouvoirs.
En dessous de Ceux de la Race se trouvaient les enfants de Seth, c’est à dire tous les humains, excepté un. Il s’agit du Maître des Serviteurs, le premier de ceux qui a servi, appelé Jabal dans certains mythes. De part le peu qui le séparait de Caïn, Jabal avait un statut équivalent à un vampire de la troisième génération. Son corps ne contenait presque plus de son sang : celui de Caïn le remplaçait. 
Ceux qui Servent, les goules d’une période plus tardive, constituaient l’échelon d’en dessous, suivis de tous les serviteurs mortels qui servaient Ceux de la Race. Les autres – les fermiers, les artisans…- constituaient l’échelon inférieur.
 
Les esclaves
 
On pense que les esclaves d’Enoch étaient capturés dans les tribus de Seth, parmi les tribus d’éleveurs engendrés par Noé et sa famille. Cela renforcerait l’idée biblique que la terre commença à être corrompue par le mal au temps de Noé, car très certainement Caïn et ses enfants se repaissaient à l’apogée de cette période.
La plupart des esclaves travaillaient dans les champs afin de produire de la nourriture pour les serviteurs de Caïn et de ses enfants. Ils étaient certainement capturés hors-la-loi ou barbares, et soumis par la Domination.
C’est seulement par le nom d’esclave que nous savons qu’ils étaient esclaves, car tout les pictogrammes les représentant à Enoch les montrent libre et sans attaches.
 
 
Se nourrir
 
la coutume de la Fête de Sang pratiquée par le Sabbat est une reproduction de ce qui se passait en ces temps anciens dans la cour de Caïn. Lors des fêtes, Caïn faisait suspendre des condamnés par les chevilles à une poutre au dessus d’une table.
 
Les Vampires présents pouvaient se nourrir à loisir jusqu’à ce que la victime décède. Des dessins montrent Caïn et plusieurs de ses enfants s’abreuver dans une vasque de sang alimentée par trois mortels suspendus la tête en bas, saignant. 
Les esclaves incapables de travailler aux champs étaient invariablement transformés en esclaves pour la nourriture. 
 
 
Calendrier
 
Enoch suivait les saisons de plantation, comme toutes les sociétés agricoles.
Il existe des preuves attestant d’une grande cérémonie au palais de Caïn à chaque nouvelle lune, et une grande nuit de fête après chaque éclipse.
C’est à cette époque que les Garous devaient être les plus prompts à l’attaque, s’il s’agit bien de Garous et pas de démons comme certains l’ont suggéré.
 
Caïn nous fournit un calendrier lunaire très détaillé pour l’époque. A l’équinoxe d’été une année, il peint une ligne rouge de son sang sur le mur circulaire de son Palais. La ligne bouge magiquement au jour le jour, jusqu’à revenir à son emplacement au solstice. C’est par cet auspice que Caïn fournit à ses citoyens de la Première Cité un calendrier.
 
 
La Descendance
 
Beaucoup a été appris sur la reproduction des humains avec d’autres humains, et les vampires ou les humains contrôlaient les naissances. Les humains se reproduisaient dans des buts spécifiques, tels qu’être forts afin de servir de nourriture, ou être un bon guerrier, ou un bon fermier.
 
Si vous remplissiez bien votre tâche, vous aviez le droit de perpétuer votre lignée. Ceci était accompli dans une maison appelée le temple de Lilith, qui n’était sans doute pas un temple, et encore moins dédié à Lilith. Deux humains procédaient à un cérémoniel sexuel, puis ne se revoyaient plus, spécialement s’ils servaient deux maîtres distincts.
 
Les vampires possédant de l’Auspex étaient apparemment capables de dire immédiatement si un enfant résulterait de cette union. 
 
 
La Religion
 
A la différence de nombreuses cultures des temps anciens, il n’y avait pas de religions à Enoch.
 
Caïn interdit le culte de l’Unique, s’étant détourné de lui, et ne permettaient pas à ses sujets de se rendre au temple afin d’être lavés de leurs pêchés. En fait, Caïn tenait souvent ce discours face à une foule, leur disant qu’ils étaient destinés à rôtir en Enfer, que leurs plaintes tomberaient toujours dans l’oreille d’un sourd lorsque le temps de l’Armaggedon serait là, et insistait sur le côté sournois et mauvais des vampires en temps que race
 
 

32633696

L’Apocalypse des Damnés
 
Une section du Livre de Nod manque. Suivant la tradition, elle aurait été écrite par Seth, première goule et premier magicien, et contiendrait les plus grands secrets des premiers vampires.
 
Certains pensent que son contenu se rapproche de révélations contenues dans les livres de la Kabbale juive, y compris des sections relatant l’existence de mondes créés par Dieu avant le notre.
Leur destruction ne pouvant être totale car création divine, ces écrits décrivent implicitement l’existence de créatures gérées par des lois différentes des nôtres.
 
Après les événements de 1994, il devient évident aux initiés que le vampire connu comme étant la Mort Rouge a possédé des fragments, sinon la totalité de cette Apocalypse, ce qui lui a permis d’invoquer les Sheddim, ces êtres de Feu à l’image de Dieu ne pouvant se manifester sur terre qu’en prenant possession d’un être, et permettant l’expression du pouvoir connu sous le nom de Corps de feu. 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

Le livre de Nod est le livre des origines des vampires.
 

Bible des Vampires

 

 
Est appelé « Livre de Nod » un regroupement de fragments de textes anciens, reconnus comme véridique, traitant de l’histoire vampirique ancienne et de tout ce qui est relatif à Caïn et aux prophéties de la Géhenne. Il n’y a que très peu de recueils écrits disponibles aux rares érudits, les passages étant surtout récités par coeur par les prêtres, en particulier des suivants de la Voie de Caïn.
 
Quelques extraits connus font aussi parti de discours « traditionnels » de prêtre associés à des auctoritas ritae
 
Le Livre de Nod est un texte sacré dont la légitimité est la moins discutée parmi les vampires, tous clans confondus. Il est la Bible de la race Caïnite, et cette qualification pourrait être bien plus qu’une simple métaphore.
 
L’écriture du Livre de Nod se base en effet sur une mythologie humaine dont les éléments singuliers ont été largement étudiés par les plus éminents savants de notre race.
La mythologie de Vampire se base sur un texte inspiré de la Genèse, intitulé le Livre de Nod, dont il ne reste aujourd’hui que quelques fragments. Selon le livre qui décrit la cosmogonie de Vampire (Le livre de Nod), et qui occupe dans le monde vampirique la place de la Bible chez les humains, les vampires descendent de Caïn, figure biblique connu pour avoir tué son frère Abel. Celui-ci aurait été contacté trois fois par Dieu et ses Archanges. Ayant refusé par trois fois le pardon de Dieu, de « simple maudit », il serait devenu le premier Vampire, craignant le feu, la lumière et sa descendance qui finirait de toute façon par comploter contre lui.
  
Ces textes sont censés s’inspirer des textes fondateurs hébraïques, comme semble le confirmer la présence de Lilith (en tant que première femme tutrice de Caïn, puis adversaire et maîtresse des démons).
Le Livre de Nod occupe une place controversée dans la société vampirique : là où certains le croient à la lettre, d’autres dénoncent évidemment un ramassis de superstitions pseudo-bibliques.
 
 
Les vampires sont les héritiers de la malédiction de Caïn, qui fut condamné à errer éternellement pour avoir tué son frère Abel. Ils peuvent la transmettre à leur tour à un mortel par un acte qu’ils nomment l’Étreinte, et qui consiste à vider la personne de son fluide vital avant de lui faire avaler un peu de sang de vampire. Le mort se ranime alors, et sera à son tour immortel, mais obligé de se nourrir de sang frais. 
 
Tous les pouvoirs d’un vampire proviennent de son sang; il peut, par exemple, en dépenser pour améliorer sa force physique. Bien entendu, puisqu’il est mort, son coeur ne bat plus, et il ne produit pas non plus de chaleur corporelle propre. Seule la consommation de sang lui permet de préserver son corps de la décomposition. Le vampire doit se nourrir régulièrement, sous peine de sombrer en torpeur en cas de manque prolongé. Heureusement, la quantité nécessaire est suffisamment faible pour qu’ils ne doivent pas tuer leurs victimes (s’ils se nourrissent régulièrement).
  
Comme toutes les caractéristiques du vampire proviennent de son sang, donc de celui de son géniteur à travers l’Etreinte, il acquiert, dans une certaine mesure, les forces et les faiblesses de celui-ci. C’est ce qui donne naissance à des lignées distinctes, les clans. D’autre part, à chaque nouvelle génération, le sang se dilue, et sa puissance diminue. Les jeunes vampires courants sont de la treizième génération depuis Caïn. 
 
 
La première marque de la malédiction de Caïn est la sensibilité aux « forces vitales » que sont le soleil et le feu. Un vampire soumis à la lumière du jour souffre de blessures très graves, et peut même s’enflammer spontanément. D’autre part, les vampires sont généralement inactifs et inconscients pendant la journée, semblables à des cadavres. Ils peuvent éventuellement se réveiller en cas de danger, mais plus ils s’éloignent de l’humain qu’ils étaient et plus cela leur est difficile, tout comme il leur est plus difficile d’agir même s’ils sont conscients.
En tant que créatures maléfiques, les vampires sont également repoussés, non par les symboles religieux comme on pourrait le croire – car ils n’ont pas de puissance en soi -, mais par la foi de la personne qui les brandisse. Heureusement pour eux, les personnes sincèrement pieuses sont très rares…
 
La deuxième marque de la malédiction, et peut-être la plus importante, est l’entrée de la Bête en eux au moment de l’Etreinte. Chaque fois que le vampire est soumis à des conditions de stress, comme sous l’effet d’une soif intense, de la colère ou encore de la peur, ses instincts risquent de remonter à la surface et de le submerger au point qu’il perde tout contrôle de ses actes, risquant souvent de commettre l’irréparable. Et chaque fois qu’il commet un tel crime, il glisse un peu plus sur la pente de l’inhumanité, l’éloignant à jamais de ce qu’il était pour se rapprocher encore de la Bête… Il est dit, cependant, que quelques vampires sont parvenus à atteindre une sorte d’état de grâce, comme Golconda, dans lequel la Bête et l’humanité sont en équilibre, brisant le cercle vicieux. Mais bien peu sont ceux qui ont cette chance. 
 
 
 
Les origines du Livre de Nod.
 
Le Livre de Nod se décompose en trois grandes parties, quelque soit les fragments étudiés :
 
  • La Chronique de CaïnLa Chronique de Caïn est écrit à la première personne, c’est-à-dire que le Père lui-même est supposé être l’auteur du texte. Il décrit sa propre version de la création des vampires et la série de malédiction qui frappe la race dans son ensemble.
  • Le Récit de la Première Cité :  La deuxième partie, appelée « L’histoire de la Première Cité » dans les fragments de Babylone s’étend en fait jusqu’à la chute de la Seconde Cité, la malédiction du Père et à son départ définitif. Des indices dans la narration désignent les auteurs comme étant les enfants de Caïn, il est communément admis qu’il s’agit des Troisième Générations.
  • Prophéties, proverbes et autres maximesEnfin, la troisième partie ne présente aucun indice spatio-temporel, au contraire des deux premiers pans du Livre de Nod et à ce titre est peu importante, car elle aurait pu être rédigée à n’importe quelle période, certainement longtemps après le reste de l’ouvrage. Les prophéties ne seront donc pas l’objet d’une analyse dans cet essai, car leur légitimité historique n’est que trop approximative. En revanche, les concepts étudiés, en particulier la Géhenne, seront largement décortiqués.
 
Les spécialistes en la matière s’accordent à dire que les cinq premiers ouvrages sacrés sont en fait une mise sur le papier, entre le Xème et le VIème siècle av. JC, de mythes issus de la tradition orale. Une sélection a été faîte par la communauté religieuse des légendes qui semblaient les plus pertinentes, les moins falsifiées par le temps. Le reste est communément regroupé sous le terme des livres apocryphes. 
 
 
Si l’hypothèse selon laquelle le Pentateuque et le Livre de Nod dérivent d’une souche mythologique commune est fondée, alors on peut envisager que les croyances Caïnites se sont  trouvées soumises au même principe de sélection.
 
Les humains devant sélectionner les légendes qui allaient devenir les textes sacrés de leur religion ont dû rejeter de nombreuses légendes dont les mythes vampiriques.
Plus tard ou en parallèle, ces récits se sont trouvés compilés et posés à l’écrit : le Livre de Nod était né. Il est évident que cet ouvrage ne pouvait trouver une place dans le canon d’une religion destinée aux humains.
La Chronique de Caïn serait donc un livre apocryphe, qui n’a pas pu faire partie du Pentateuque, tout en puisant à la même source et en restant très lié aux mythes de la Genèse Le Livre de Nod, en ce qui concerne le récit de Caïn, serait donc un dérivé des croyances juives. Le patrimoine hébraïque est tellement présent que l’ouvrage serait même l’un des livres apocryphes, n’ayant pas été intégré au Pentateuque très probablement parce qu’il concernait exclusivement les vampires.
 
 
 
Le culte de Caïn
 
Cette seconde partie va s’attacher à définir le vampire qu’était Caïn à partir des indices laissés par le Livre de Nod. Une lecture historique de la bible vampirique sera ici prolongée, dans la mesure où l’écrivain supposé du livre est en même temps le principal intéressé.
 
 
 
Le Livre de Nod et notre culture
 
Une exégèse un tant soit peu originale doit admettre tout l’impact que le Livre de Nod a encore aujourd’hui sur notre culture. De nombreuses traditions trouvent leurs racines dans les Ecritures vampiriques, notre vision de l’histoire se base sur des concepts apparus pour la première fois dans le Livre de Nod, par exemple le Jyhad et la Géhenne 
 
 
 
Abrégé au Livre de Nod

 

 

 

L’histoire orale des vampires – bien que beaucoup prétendent qu’il s’agit plus d’un mythe que d’une histoire – occupe une place très importante dans la société vampirique, une place de référence.

 

Le mythe le plus populaire et le plus communément accepté est celui de Caïn, premier des vampires et tueur de son frère Abel. Un texte assez évasif connu sous le nom de livre de Nod rapporte le bannissement de Caïn et ses errances dans les contrées à l’Est de ses terres originelles. La majorité des choses sues de Caïn proviennent de divers passages du livre de Nod, bien qu’il existe peu de preuves pour corroborer ce qu’il raconte. 

 

 

 

 

 

‘Extrait’ :

 

 

 

Au commencent était Caïn

 

Caïn qui sacrifia son frère Abel dans un geste d’amour.

 

Caïn qui fut banni.

 

Caïn qui fut maudit pour l’éternité par l’immortalité.

 

Caïn qui fut maudit par le désir du sang.

 

C’est de Caïn que nous descendons tous le Père de nos Pères.

 

Durant tout une ère il vécu dans le pays de Nod

 

Dans la solitude et la souffrance.

 

Pendant un éon il resta seul.

 

Mais la disparition de ses souvenirs noya ses soupirs

 

Aussi il retourna au monde des Mortels

 

Au monde que son frère et les enfants de son frère avaient créé.

 

 

 

 

 

Nombreux sont ceux qui pensent qu’après avoir rejoint les enfants de Seth (nom courant donné par les vampires aux mortels), Caïn entama la construction d’une grande cité où les vampires et les humains coexistèrent. Certains historiens de la Famille parlent de cette période comme d’une ère idyllique d’harmonie, d’autres plus cyniques pensent que les vampires fondirent sur les enfants de Seth tels la peste.

 

On dit qu’à cette époque 13 clans apparurent, fruit des fils que les fils de Caïn avaient engendrés. Des césures dans le fil de la narration suggèrent qu’il y aurait pu y avoir bien plus de 13 membres de la troisième génération, ou plus de 3 de la seconde génération.

 

Certains cultes dédiés aux mythes des progéniteurs prétendent qu’il y aurait eu peut-être jusqu’à 100 membres de la troisième génération, mais aucune preuve n’existe. 

 

 

 

Bien qu’il devint le dirigeant d’une nation puissante, il était toujours seul,

 

Car nul n’était tel qu’il était. Ses regrets surgirent à nouveau.

 

Alors il commis un autre grand péché, en engendrant, [trois enfants]

 

Mais d’eux surgirent d’autres enfants, les enfants de ses enfants,

 

Aussi Caïn dit « Que ce crime s’arrête, il n’y en aura plus d’autres »

 

Et comme la parole de Caïn était la loi, ses descendants lui obéirent.

 

La cité se perpétua longtemps

 

Et devint le centre d’un grand empire. 

 

 

 

Les nuits de la cité étaient comptées, le conte a continué, et Dieu a envoyé le Déluge, afin d’effacer la perversité apportée au monde par les enfants de Caïn . La Bible de mortels rapporte cet événement comme étant celui où Noé a construit son arche afin d’échapper au destin que l’humanité s’était désigné.

 

Les vampires qui ont survécus sont connus sous le nom d’Antédiluviens, car ils ont précédé le déluge.

 

 

 

Alors vint le Déluge, une grande inondation qui se répandit sur le monde. 

 

La cité fût détruite,

 

Et ses habitants avec elle.

 

Une fois encore Caïn tomba dans un profond désespoir et rechercha la solitude,

 

Devenant tel un chien dans les immensités désertes,

 

Abandonnant sa progéniture à son sort.

 

Ils le trouvèrent, et lui demandèrent de revenir,

 

Afin qu’il les aide à reconstruire la Cité.

 

Mais il ne revint pas avec eux,

 

Expliquant que le Déluge était une punition 

 

Car il était retourné au milieu des vivants

 

Et avait été à l’encontre de la vraie loi . 

 

 

 

En l’absence de leur père Caïn, les vampires se chamaillèrent de manière mesquine et la suspicion grandit entre eux. Le meurtre et l’avarice devint leur règle, et bien qu’ils tentèrent d’égaler la gloire de la Première Cité, la Seconde Cité devint un noeud d’intrigues, de tricherie, de soif de sang et de diablerie. Alors ils revinrent seuls vers les humains qui avaient été abandonnés Et annoncèrent qu’ils étaient les nouveaux dirigeants.

 

Chacun d’entre eux créa une lignée, Afin de clamer la gloire de Caïn. Mais ils n’avaient ni sa sagesse ni sa retenu. Une grande guerre se déclara, les Anciens contre leurs enfants, Et les enfants tuèrent leurs parents.

 

 

 

Se furent ces vampires tueurs de mortels qui donnèrent naissance à ce que nous connaissons sous le nom de clans, engendrant les vampires de la Quatrième génération et les suivants. 

 

Leur manque de sagesse, toutefois, les empêcha de prévoir le fait que leurs enfants se retourneraient un jour contre eux, tout comme ils l’avait fait contre leur propre parents.

 

Quand ceci leur apparut enfin comme une issue inéluctable, les Anciens commencèrent le grand jeu, la guerre de suprématie, le Jyhad, et se cachèrent pour diriger leurs opérations  depuis des havres secrets.

 

Inévitablement, la Seconde Cité fût détruite du fait de cette guerre impitoyable, et la Famille et les enfants de Seth se séparèrent, migrant aux confins de la Terre, où ils pourraient vivre relativement préservés de l’influence monstrueuse des Antédiluviens. Cette croyance était folie, le pouvoir et l’influence des Troisième Génération ne connaissant aucune limite. 

 

L’histoire dit que depuis cette époque, le Jyhad fait rage, engageant tout les membres de la Famille comme de pauvres pions dans la guerre cannibale des Anciens

 

 

 

Les rebelles bâtirent une nouvelle cité

 

Et y amenèrent [13] tribus.

 

C’était une belle cité, et le peuple les vénéraient tels des dieux.

 

Ils créèrent d’autres vampires,

 

La Quatrième génération de Vampires. 

 

Mais ils craignaient le Jyhad,

 

Et ils interdirent à ces enfants d’engendrer à leur tour.

 

Les Anciens gardèrent ce pouvoir pour eux.

 

Quand un enfant était engendré, il était pourchassé et tué,

 

Et son Père avec lui.

 

Bien que la cité fut aussi belle que celle de Caïn, il arriva qu’elle devint vieille.

 

Comme toute chose vivante, elle commença à mourir.

 

Dans un premier temps, les Dieux restèrent aveugles à cette réalité,

 

Et quand enfin ils ouvrirent les yeux, c’était trop tard.

 

Leur cité fut détruite et leur pouvoir s ‘éteignit,

 

Et ils furent forcés de fuir, emmenant leur progéniture avec eux.

 

Mais beaucoup d’entre eux furent détruits dans cette fuite, car ils étaient devenus faibles.

 

Leur autorité ayant disparue, tous devinrent libres de créer leurs propres descendances,

 

Et bientôt il y eut de nombreux nouveau membres de la famille,

 

Qui dirigèrent partout sur la terre. 

 

Mais ceci ne pouvait pas durer.

 

Avec le temps, il y eut trop de vampires,

 

Et la guerre éclata à nouveau.

 

Les Anciens se cachèrent une fois de plus soigneusement,

 

Car ils avaient appris la prudence.

 

Mais leurs enfants avaient fondé leurs propres villes et lignées,

 

Et ce furent eux qui furent détruits dans les vagues de cette guerre.

 

La guerre fut si totale,

 

Qu’il n’existe plus de membres cette génération pour parler .

 

Des marées de chairs mortelles furent lancées à travers les continents

 

Pour qu’elles détruisent et brûlent les cités des membres de la Famille.

 

Les mortels étaient persuadés que les guerres étaient de leur propre chef,

 

Mais c’est pour nous qu’ils versaient leur sang.

 

Une fois cette guerre finie,

 

Tout les vampires se cachèrent les uns des autres

 

Et des humains qui les entouraient.

 

Cachés, nous le sommes à ce jour,

 

Car le Jyhad perdure. 

 

 

 

Plusieurs historiens de la Famille croient que cette ligne a été mal traduite entre les millénaires séparant la Première Cité des temps modernes.

 

Les notes de vampires plus anciens indiquent que cette ligne a été traduite, dans certaines transcriptions du Livre de Nod, de la façon suivante : « De cette génération, il y en eut au plus trois » La plupart des vampires conviennent que ce nombre est treize, puisqu’il existe à ce jour 13 clans connus, mais au moins un exemplaire du livre de Nod parle de « dix par les trois » au lieu de « dix et trois » quand il s’agit de la Troisième Génération.

 

Pour certains vampires, ceci montre qu’il y aurait peut-être eut trente clans différents, et qu’ils sont peut-être détruits à ce jour. 

 

 

 

 

 

 Variation du livre de Nod à propos de la Géhenne

 

 

 

Et le monde deviendra froid

 

Et des choses sales surgiront en bouillonnant de la terre

 

Et de grandes tempêtes se feront entendre, des éclairs allumeront des feux

 

Les animaux vont festoyer, puis leurs corps, difformes, vont s’effondrer.

 

Nos Pères vont eux aussi surgir du sol, ils épancheront leur faim sur les premiers d’entre nous

 

Ils nous consumerons tous

 

Et vous serez que ces temps sont venus par

 

Le temps du Sang Pauvre, qui sera la marque des vampires ne pouvant engendrer

 

Et vous le saurez par les Sans Clans

 

Qui un jour dirigeront

 

Vous le saurez par les Sauvages, qui nous chasseront même dans les plus grandes cités

 

Vous le saurez par le réveil de certains des plus Anciens …

 

Et ceux qui se nourrissent du sang du coeur seront légion

 

Et le vampire chassera ses semblables

 

Et la Vitae sera aussi rare que les diamants …

 

Noir sera le soleil!

 

Rouge sang sera la lune!

 

La Géhenne est proche

 

Député Dan BURTON, au Congrès Américain « Nous voulons savoir pourquoi on met du mercure dans les vaccins »

Truth-behind-Dr-Palevsky

« On m’avait dit que les vaccins

étaient sûrs et efficaces »

  Dr Laurence PALEVSKY, M.D., Pédiatre

 

La vérité cachée des vaccins

(Aperçu de la vidéo : « The truth behind vaccinations »)

 

Dr L. PALEVSKY, Pédiatre

 

« A la Faculté de Médecine, on m’a appris que les vaccins étaient sûrs et efficaces et je n’avais aucune raison de penser autrement… Les choses en sont restées là jusqu’à ce que je réalise que l’on rendait la vaccination contre l’hépatite B obligatoire pour les nouveau-nés alors que ces derniers ne couraient aucun risque de faire cette maladie. On affirme que les vaccins sont sans danger, et la chose est considérée comme encore plus sûre qu’une affirmation, c’est un peu comme s’il s’agissait d’une loi inébranlable. Mais les choses ne sont guère aussi claires, et il y a de plus en plus de personnes qui s’interrogent sur ce problème, et à juste titre. Il n’existe aucune science qui prouve que les vaccins sont sans danger… Il y a environ 10 ans, une maman est venue me trouver et m’a demandé : « Docteur, savez-vous qu’il y a du mercure dans les vaccins ? Et bien, je n’en savais rien ! Ce n’est qu’alors que je me suis posé la question, et je me suis dit : s’il y a du mercure dans les vaccins, que peut-il aussi y avoir d’autre ? – J’ai lu les notices et j’ai vu qu’il y avait non seulement du mercure, mais de l’aluminium, du formaldéhyde, des antibiotiques, des conservateurs, du polysorbate 80. – J’ai alors demandé à une autorité en pédiatrie de me dire comment tous ces produits sont traités par le corps ? Je n’ai pas pu recevoir de réponse à ma question pour la bonne et simple raison que cette recherche n’a jamais été faite !  […] «  La plus grande partie de la recherche sur les vaccins est payée par les fabricants eux-mêmes. De sorte que ceux qui doivent approuver les vaccins se basent sur ce que disent les fabricants. » – Dr L. Palevsky, pédiatre.

 

L’acteur et citoyen Rob Schneider : « Ma femme est enceinte depuis 5 mois. En ce qui me concerne, je défends les droits des parents et je suis contre les obligations gouvernementales en la matière. Il n’appartient pas au gouvernement de nous dire ce que nous pouvons faire ou pas faire en ce qui concerne la santé de nos enfants. On ne peut pas obliger les parents à faire ce qu’ils ne veulent pas faire. Toutes ces obligations vont à l’encontre du Code de Nuremberg. »

Dr Mark Geier, MD, PhD, généticien et David A. Geier, biochimiste

 

D.A.G. : «  C’est du thimérosal ! C’est un produit très toxique qui peut endommager les reins, le tissu respiratoire, le système nerveux. Il y a un avertissement sur la toxicité en matière de reproduction et de développement. C’est un produit affreusement toxique et c’est ce produit que l’on retrouve dans les vaccins ! La vaccination qui expose le plus au mercure est la vaccination contre la grippe. Ce vaccin est maintenant recommandé pour toutes les femmes enceintes, tous les nourrissons, tous les enfants, et cela chaque année. Dans le vaccin contre la grippe (Fluzone) on trouve  une dose de 25µg de thimérosal (dérivé du mercure). »

 

 

Dr. M.G. «  Il y a quantité de gens qui ne savent pas cela, et moi-même j’en étais ! J’ai administré quantité de vaccins pendant 35 ans et je ne savais pas que certains vaccins contenaient du thimérosal. Il y a quantité des médecins qui ne sont pas au courant. Il y a même des médecins qui ne savant pas que thimérosal veut dire mercure ! »

 

Commentateur : Dans ce pays, on établit un diagnostic d’autisme toutes les 20 minutes ! L’autisme n’est qu’une partie d’un problème plus important : 1 enfant sur 6 dans ce pays présente une forme ou une autre de handicap neurodéveloppemental.

Barbara Loe Fisher, Présidente du NVIC : « aux Etats-Unis, des millions d’enfants sont malades et/ou handicapés. – On a enregistré la chose au cours de la même période où le nombre des vaccins administrés a été multiplié par 3 […] Ce n’est plus de la science, c’est de la politique. »

 

Dr Christopher A. Shaw, B.S., M.Sc., PhD

« Je suis chercheur en neurosciences. J’ai effectué des recherches sur la manière dont l’aluminium pouvait avoir un impact sur le système nerveux. Quand il est ingéré, l’aluminium est éliminé assez rapidement alors que ce n’est pas tout à fait le cas quand il est injecté. Après avoir injecté de l’aluminium dans les muscles de souris, on a pu observer des problèmes de comportement, ainsi que des troubles cognitifs. Nous avons trouvé d’importants dommages aux neurones. »

 

Dr Dwight Lindholm, MD, neuropédiatre

« … Quand j’ai vu cette patiente, elle faisait des convulsions et souffrait de terribles maux de tête. J’ai réalisé que ses problèmes étaient survenus après le vaccin Gardasil. A mon avis, il ne reste guère de place pour le doute ; ses problèmes ont sûrement été causés par le Gardasil. Chaque fois qu’elle a reçu une nouvelle injection, son état s’est aggravé. Je pense que ce vaccin devrait être retiré du marché. »

 

Dr Diane Harper, MD, MPH, MS, chef de recherche pour les essais cliniques sur le Gardasil

« La FDA (Food & Drug Administration)  utilise une procédure particulière qui s’appelle « fast tracking » (procédure accélérée) quand un médicament apparaît prometteur. Pour le Gardasil, on avait planifié des essais cliniques pour une durée de 4 ans, mais après 15 mois, ils ont contacté la FDA et dit qu’étant donné qu’il n’existait pas de produit de ce type sur le marché, ils demandaient si la FDA ne pourrait pas leur accorder l’autorisation d’une procédure accélérée. La FDA a marqué son accord et endéans les 6 mois, ils ont approuvé le vaccin. Etant donné que le vaccin avait été approuvé, Merck a dit qu’ils ne poursuivraient plus les essais. »

FAST TRACKING (= Procédure accélérée, comme pour le H1N1!)  

 

Barbara Loe Fisher (NVIC) : «  Nous manifestons publiquement pour nos droits civils les plus élémentaires. Nous voulons suivre notre conscience quand il s’agit de prendre des décisions en ce qui concerne les vaccinations de nos enfants. »

 

 

« Le vaccin contre l’hépatite B, le premier jour de ma vie ?? Ma maman dit : « Pas question ! »

 

 

Député Dan BURTON, Audition au Congrès Américain

 

Question du Député aux représentants du Centre de Contrôle des Maladies (CDC) :

 

«  Croyez-vous que ceux qui reçoivent des fonds de Merck ou d’une autre compagnie pharmaceutique devraient pouvoir figurer dans le Comité consultatif qui doit  rendre un avis au sujet d’un produit provenant de ces compagnies ou pensez-vous qu’il s’agit là de conflits d’intérêts ? » …

Dr John GREEN, MD, médecin généraliste

 

« Nous savons que le mercure est neurotoxique ; il n’existe pas de controverse à ce sujet. Le mercure contribue à causer des dommages qui peuvent conduire à l’autisme. La recherche reste incomplète et les certitudes que les autorités veulent nous fournir au sujet des vaccins ne sont pas scientifiques. C’est chaque jour, chaque jour que je vois des enfants dont la santé a été endommagée, des désastres pour les familles à la suite des vaccins. »

Député Dan BURTON, Audition au Congrès Américain

 

« Nous voulons savoir pourquoi on met du mercure dans les vaccins et pourquoi la chose n’a pas été testée depuis 1929 quand Eli Lilly l’a mis au point. Monsieur, est-ce que le thimérosal a été testé par une Agence de Santé ? …En 1929,  ils l’ont testé sur 27 personnes qui étaient en train de mourir de méningite. Toutes ces personnes sont mortes de méningite et on a dit qu’il n’y avait pas de relation entre leur décès et le mercure contenu dans le vaccin. C’est là le seul test qui a été fait sur le thimérosal. Pensez-vous qu’il y en a eu d’autres ? »

 

Réponse : sur des personnes, non !

 http://www.initiativecitoyenne.be/