Pollution de l’air : la solution pour detoxifier les métaux lourds, les parasites,et les polluants .

pollution-t2

Les toxines trouvées dans les chemtrails s’infiltrent dans tous les aspects de notre vie, de l’air que nous respirons à l’eau que nous buvons et de la nourriture que nous mangeons. Est-il étonnant que les maladies physiques et mentales augmentent à un rythme effroyable? Étonnamment, ces sprays aériens contiennent souvent le mélange bizarre de pathogènes et de poisons suivants:

Bactéries

Pseudomonas fluorescens – Lié à la guerre biologique, aux inflexions sévères du sang, aux toux et aux vertiges.

Pseudomonas aeruginosa – Associée à la pneumonie, à la bronchite, aux infections des yeux et des yeux, à la méningite, à la fibrose kystique et aux douleurs articulaires et musculaires ainsi que des troubles gastro-intestinaux.

Mycoplasma fermetans incognitus – Un agent pathogène bio-ingénierie lié à la maladie de la guerre du Golfe et à la fatigue chronique.

Morgellons – Attaque la peau, entraînant une mort éventuelle. Morgellons est un agent pathogène «mystérieux», car les scientifiques ne sont pas sûrs de le classer comme une bactérie ou un virus.

Produits chimiques

Dibromure d’éthylène (EDB) – Une toxine interdite par l’EPA qui endommage le foie et les systèmes respiratoires et cardiovasculaires.

Métaux lourds

Cadmium – Cancérogène. Compromise les systèmes cardiovasculaire, rénale, gastro-intestinal, neurologique, reproductive et respiratoire.

Nano-aluminium-enduit de fibre de verre (CHAFF) – Impairs fonction du cerveau. Lié à l’instabilité émotionnelle, à la paranoïa, à la mauvaise mémoire, à l’irritabilité, à la diminution de la vigilance, aux troubles de l’humeur et au mauvais jugement.

Mercure: endommage les systèmes nerveux, respiratoire, digestif, rénal et immunitaire.

Baryum – Favorise les arythmies cardiaques, la paralysie, l’hypertension artérielle, les troubles gastro-intestinaux et les insuffisances respiratoires. Le baryum est également impliqué dans des maladies neurodégénératives comme la sclérose en plaques.

Detoxification des habitudes quotidiennes

Si nous voulons nous protéger de cette folle détérioration de la santé, quelques aliments et suppléments choisis peuvent vous aider.

Chlorella – Empêche les métaux lourds des tissus et encapsule les toxines pour prévenir la réabsorption dans le tube digestif.

Pectine – Absorbe les métaux lourds dans les intestins et aide à éliminer.

Cilantro – Élimine le mercure, le plomb et l’aluminium du corps.

Algues Kombu – Riche en alginate absorbant les métaux lourds.

Argent COLOIDAL – Détruit les bactéries , les virus et les champignons .

Charbon activé – Lié aux métaux lourds pour une élimination sûre du corps.

En tant que détoxificateur puissant de métaux lourds, de parasites, de polluants, de bactéries, de champignons et de virus, l’ argile de bentonite est une excellente défense contre les chemtrails . Pour la consommation interne, ingérer uniquement la variété de qualité alimentaire appelée argile de bentonite de calcium. Il peut également être utilisé dans le bain pour une désintoxication douce à travers la peau.

En outre, le DMPS (2,3-dimercaptopropane-l-sulfonate de sodium) est un sel d’acide sulfurique qui est extrêmement efficace pour éliminer les métaux lourds du corps. Dans les tests de laboratoire, lorsqu’un prélèvement intraveineux de DMPS a été administré, 90 pour cent des métaux lourds ont été excrétés dans les reins après 24 heures. La supplémentation orale est également une option, bien qu’elle soit considérée comme moins efficace.

Le DMPS sort les métaux dans l’ordre suivant : zinc, étain, cuivre, arsenic, mercure, plomb, fer, cadmium, nickel, chrome

Le DMSA sort principalement le mercure et le plomb

L’ALA chélate le mercure, l’arsenic. L’ALA diminue l’excrétion du zinc, cuivre, cadmium et le mercure organique et augmente celle du mercure inorganique. C’est surtout ce produit qui va faire sortir la majorité du mercure du cerveau

EDTA : C’est un chélateur du plomb mais peu efficace avec le mercure, il vaut mieux même éviter si le mercure est haut dans un test de cheveux

donc si tu es confronté à une intoxication au mercure (comme la plupart des intoxiqués),
ca sera DMSA pendant 2-3 mois, puis ensuite DMSA + ALA pendant encore quelques mois
mais pour des gens peu intoxiqués, je pense qu’on peut faire 2-3 semaines de DMSA, et ensuite ALA + DM

VACCINS : Comment détoxiquer votre corps des métaux lourds

echoes-2-438454be-4c02-4af5-94b3-6986cabb488f

Traitement de détoxication

Vous vous demandez comment détoxiquer votre corps des métaux lourds. Si des vaccins vous ont été injectés, votre corps est intoxiqué par les métaux lourds qu’ils contiennent. La plupart des vaccins actuels contiennent de l’aluminium. Certains vaccins plus anciens contiennent du mercure. L’aluminium et le mercure sont des métaux lourds qui intoxiquent l’organisme. Ils peuvent se trouver dans les vaccins, mais aussi dans les amalgames dentaires, dans l’eau du robinet, dans certains aliments comme le poisson ou sur le lieu de travail, en particulier dans les usines. Le plomb est également un métal lourd répandu. Sur cette page, vous trouverez un résumé des grandes méthodes de détoxication, ainsi que mon expérience d’un traitement de détoxication aux métaux lourds des vaccins.
Si vous êtes intoxiqués au métal lourd, plusieurs traitements peuvent vous aider. Les traitements possibles sont de trois types : la chélation par un agent chélateur, l’expurgation par remède homéopathique, et l’équilibrage par traitement du terrain.
La chélation consiste à introduire dans le corps un produit chélateur. Le chélateur est un composant compléntaire au métal lourd, avec lequel il va se combiner pour former un produit inactif et éliminable. La chélation, ou plutôt la prise du chélateur, peut être orale, anale, ou sanguine.
L’expurgation par homéopathie consiste à stimuler les processus naturels d’élimination du corps par la prise d’un remède homéopathique. Le remède homéopathique à choisir est une dilution du produit à éliminer. Par exemple, si vous voulez éliminer le mercure de votre corps, une dilution homéopathique de mercure permettra à votre corps d’éliminer les restes de mercure. En homéopathie, la dilution d’un produit ne contient plus le produit mais bien l’information du produit. En le recevant, votre corps réagit comme si le produit était réellement pris et tente de l’éliminer. Comme ce n’est pas le cas, la réaction d’élimination agit sur les restes du produit.
L’équilibrage par traitement du terrain consiste à donner au corps ce dont il a besoin pour éliminer de lui-même les métaux lourds. Eliminer des quantités non naturelles de métaux lourds épuise certaines réserves de l’organisme, comme par exemple les réserves en vitamines C. En redonnant au corps les produits dont il n’a plus suffisamment de réserves, vous lui permettez de fonctionner normalement et donc d’éliminer efficacement les métaux lourds.
Ces trois types de traitement permettent au corps d’éliminer les métaux lourds de trois manières différentes et peuvent être appliqués conjointement.
Lors de mon intoxication par l’aluminium des vaccins, j’ai testé la combinaison de ces trois types de traitements. J’en relate ici les résultats, autant qu’il m’est possible de les discerner. Je fais également part des nombreux remèdes que j’ai trouvés dans les livres et sur Internet. Dans mon désespoir, je les ai tous testés sans grand discernement, afin de m’assurer d’avoir un effet. Pour chaque remède, j’indique les résultats qu’il me semble avoir obtenus en les prenant.
Nous sommes en mai 2004. Après le traitement au gelsémium de mon osthéopathe, je tente de me détoxiquer moi-même, prenant de manière anarchique tout une série de remèdes trouvés dans des livres et sur Internet. Notamment, je prends la combinaison « coriandre – chlorelle – ail des ours » suggérée sur son site web par Christian Recking [http://www.ateliersante.ch]. Les remèdes que je prends en début de traitement sont les suivants :
  • Gelsémium 200K 1x/mois
  • (Gelsémium 5CH tous les deux jours) stoppé le temps du traitement de détoxication
  • Boldo 3×2 capsules/j –> drainage du foie
  • Oméga-3 huile de poisson 1000mg (= EPA 180mg, DHA 120mg)/Vit.E 10mg: 1 gélule/j –> apport acides gras essentiels pour restauration de la myéline
  • Huile de noix (oméga-3) et de sésame (oméga-6): crues première pression à froid –> apport acides gras essentiels pour restauration de la myéline
  • Vitamine C combiné extraction Acerola/synthèse acide ascorbique: 4g/j –> restauration du système immunitaire, restauration collagénique pour saignement des gencives
  • Chlorelle 24g/j –> absorption et élimination des métaux lourds
  • Ail des ours teinture-mère 3×10 gouttes/j –> élimination des métaux lourds
  • Coriandre teinture-mère 3×5 gouttes/j –> surpotentialisation de la chlorelle
  • Silanol silice organique 3 doses liquides/j –> reminéralisation, restauration collagénique pour saignement des gencives
  • Magnésium
  • Dentifrice Weleda au calendula avant d’aller dormir
  • Baume gengival Weleda à la sauge avant d’aller dormir
  • Régime 2/3 monodiète: cerneaux de noix trempés 12h et raisin frais
  • Soupe de poireaux et verdures
  • Erbasit 3×2 comprimés à sucer/j –> éviter la réabsorption des métaux lourds par la paroi du colon (chélation)
La liste est longue. Les effets des remèdes se font sentir dès la première semaine. Le premier jour, je ressens un regain de forme physique. Mes facultés de concentration reviennent peu à peu. La chlorelle colore les selles en vert. Je ressens pendant quelques jours de légères douleurs dans les hautes dorsales. Mon urine très foncée indique une élimination de toxines. Les effets des remèdes sont donc indiscutables.
En revanche, avec autant de remèdes, il est difficile de dire lequel a contribué à quoi. Néanmoins, je pense pouvoir dire que c’est la teinture-mère de coriandre qui m’a le plus aidé. Je le dis avec d’autant plus d’assurance que j’ai continué longuement et avec succès le traitement à la coriandre. De plus, les tests musculaires issus de la kinésiologie appliquée indiquent clairement un effet positif. Pareillement, le gelsémium precrit par mon osthéopathe est clairement toujours actif.
Après une semaine, le traitement a prouvé son efficacité. Cependant, le nombre de remèdes à prendre est trop élevé. Les remèdes homéopathiques dit-on doivent se prendre dissociés à environ 15-30 minutes de tout autre remède. Avec la quantité de remèdes que je prends, plusieurs fois par jour, je passe mon temps m’occuper de savoir quel remède prendre. Je décide donc de m’en tenir à une liste de remèdes restreinte.
Pour restreindre la liste de remèdes, je pratique le test musculaire. Ne souhaitant pas déranger mon osthéopathe pour si peu, je me contente d’imiter sa méthode. Malheureusement, n’ayant à ce moment-là pas de grandes connaissances en la matière, je dois m’y reprendre à de nombreuses fois afin de m’y retrouver dans mes tests. Malgré cela, je finis par restreindre ma liste de remèdes aux produits suivants :
  • Mg Magnécaps 90mg 3×2 gélules/j
  • TM coriandre 3×20 gouttes/j
  • Silicium organique
  • Vit. C acérola pour la forme et le sommeil
  • boldo pour achever le drainage du foie
  • Gelsémium 5CH au besoin
  • P5P (synth. vit. B12, pour les surrénales ?)
  • gelée royale
Je décide d’appliquer ce traitement pendant une nouvelle semaine. Avec ce traitement plus léger, il m’est plus facile d’organiser les prises de remèdes. Pendant cette deuxième semaine, les effets changent quelque peu. Les trois premiers jours, je fais un peu de fièvre et je me sens de nouveau très fatigué. Puis, mon état de santé s’améliore nettement. Les urines sont claires et les selles se normalisent. Sans la chlorelle, les effets les plus marquants semblent se dissiper.
Pour la troisième semaine, je décide de poursuivre le traitement et de reprendre en sus de la chlorelle à dose massive : 50 comprimés en 3 jours. Les urines redeviennent foncées. Les douleurs dans les hautes dorsales reprennent. La fatigue reste très présente. Je ressens quelques crampes. Les plats diététiques suivant l’alimentation vive de Pol Grégoire me redonnent quelque énergie. Les tests musculaires continuent d’indiquer la coriandre comme meilleur remède.
Pour la quatrième semaine, je passe aux remèdes homéopathiques. Les remèdes homéopathiques glanés sur Internet et pouvant être indiqués en cas d’intoxication aux métaux lourds sont les suivants :
  • Aurum Met. 5CH
  • Aurum Mur. 5CH
  • Plumbum Met. 5CH
  • Phosphorus 5CH
  • Kali Phosphorus 5CH
  • Cuprum Met. 5CH
  • Taraxacum (pissenlit) TM
  • Mercurius 5CH
  • Aluminium 5CH
Après quelques tests musculaire, je m’en tiens à l’Aluminium Metallicum. Pendant cette quatrième semaine, je reste très fatigué. Je participe néanmoins à une longue randonnée à vélo ; 175 km en 4 jours. Les 60 premiers kilomètres se sont passés sans problème, le reste s’est passé dans la souffrance. Note : au soleil, ma peau brûle malgré l’écran total. Quand je pense qu’il y a quelques mois je me promenais à midi sans protection au soleil du Sahara … !
La semaine suivante, je continue uniquement la coriandre. Les tests musculaires ne semblent plus indiquer grand chose. Je ressens toujours une grande fatigue physique. Intellectuellement, ça va un peu mieux, même mon esprit reste plus lent que d’habitude. Mon foie est gonflé et douloureux. La zone des reins/lombaires est tendue et douloureuse. Je bois 2 litres d’eau par jour pour être certain d’éliminer convenablement. Mon oeil gauche est injecté de sang et cligne beaucoup, sans que je m’en rende compte. Mes yeux sont douloureux et piquants. Ma concentration va un peu mieux mais ma fatigue physique s’aggrave malgré une alimentation diététique impeccable. Les rayons de soleil me sont douloureux après 30 secondes. Je les évite autant que possible.
La gelée royale qu’on m’a conseillé de prendre ne donne rien de remarquable. En maison de diététique, une série de remèdes me sont conseillés. Je les achète tous et je les emmène chez mon osthéopathe pour qu’il puisse les tester et faire le point sur mon état. Au test musculaire, les remèdes efficaces sont le plasma marin hypertonique et la co-enzyme Q10. Vitamine C, coriandre et gelsémium sont toujours testés efficaces. Avec ces remèdes, fatigue physique et problèmes à l’oeil passent. Après deux semaines, je ne prends plus que la co-enzyme Q10. Un mois plus tard, mes tremblements et palpitations caridaques reviennent. Je reprends du gelsémium avec succès.
Conclusion : en deux mois, mes facultés de concentration sont allées en s’améliorant. Les symptômes de crise se sont atténués au point d’être négligeables. Les remèdes qui semblent avoir eu sur moi le plus d’effet sont la coriandre, la vitamine C, le gélsémium homéopathique, le plasma marin hypertonique et la co-enzyme Q10. Les 4 mois suivants, je suis resté sans remèdes avec une amélioration constante, au point de me considérer pratiquement guéri.
Mise à jour 2005 :
Environ 12 mois plus tard, dans le courant de 2005, d’importants problèmes de santé se sont déclarés chez moi suite à un stress élévé et continu. Parmi ces problèmes, on peut distinguer la diminution de la vue, des troubles de l’humeur, des selles rouges sang, des difficultés de concentration et de la déprime. Six mois plus tard, se sont ajoutés les symptômes suivants : fatigue, difficultés de concentration, mal de ventre, mal de dos, contractures. Dès l’apparition de ces symptômes, qui nous placent en janvier 2006, la plupart des remèdes, homéopathiques et phytothérapeutiques, que j’avais utilisés jusqu’alors se sont révélés totalement inefficaces.
En revanche, des remèdes très précis, dont la prescription a été confirmée par des tests musculaires de précision, se sont révélés efficaces au point de faire disparaître pratiquement tous les symptômes. Parmi ces remèdes, j’ai pu distinguer parmi les remèdes phytothérapeutiques le romarin, et parmi les remèdes homéopathiques le vaccin Havrix en dilution isopathique répétée. La prise de romarin s’est avérée diminuer progressivement et sans rechute les symptômes généraux. La prise du Havrix isopathique, quant à elle, s’est avérer faire disparaître de manière fulgurante les symptômes résiduels. En revanche, conformément à sa notice, le Havrix isopathique s’est avéré n’être efficace que pendant une trentaine de jours. De plus, conformément aux observations générales de l’homéopathie, la dilution du remède a dû être augmentée progressivement pour conserver son efficacité : de 30K à 200K, puis de 200K à 1000K.
Autant le romarin n’est à mon avis qu’un remède de terrain qui me convenait personnellement au moment où je l’ai pris, autant le vaccin Havrix en dilution homéopathique répétée, me semble être la piste d’une solution symptomatique importante. En effet, étant donné qu’il a été dans mon historique de maladie post-vaccinale, identifié clairement que le vaccin en cause était le vaccin de l’hépatite A Havrix, il est permis de penser qu’un accident post-vaccinal provoqué par un vaccin particulier peut être compensé par la prise du même vaccin en dilution homéopathique. Par exemple, les nombreuses victimes du vaccin de l’hépatite B Engérix-B, notamment lors de la campagne de vaccination massive en France, pourraient trouver un espoir de guérison en la prise du remède Engérix-B à des doses homéopathiques. De même, toutes les personnes se pensant victimes d’une vaccination particulière pourraient essayer de prendre ce même vaccin en dilution homéopathique, et voir quels effets positifs en résulteraient.
Si vous êtes dans ce cas et souhaitez tenter l’expérience par vous-mêmes et/ou avec l’aide de votre thérapeute homéopathe, je serai heureux que vous me communiquiez les résultats de votre expérience.
Mise à jour 2006 :
Il y a deux semaines, j’écrivais le texte suivant : « Actuellement, je suis encadré par des thérapeutes alternatifs, qui ont repris le relais des médecins désemparés. Une dilution homéopathique du vaccin de l’hépatite est aujourd’hui le seul remède qui me soulage. L’effet du remède est instantané et total, mais il ne dure qu’un mois, et entre les deux les réactions adverses sont de plus en plus fortes et de plus en plus longues. Les osthéopathes défont le gros des paralysies, et mes collègues masseurs et masseuses s’emploient à soulager mes douleurs, mais l’un dans l’autre, je souffre la plupart du temps. Et les espoirs de guérison semblent de plus en plus s’envoler. »
Aujourd’hui l’espoir renait. Le 18 septembre j’ai pris une dose homéopathique du vaccin. Le rebond a été aussi violent que la maladie elle-même et a duré presque tout le mois. La perspective de subir les symptômes en permanence a été à l’origine de mon désarroi. Néanmoins, il semble que cette manifestation des symptômes ait été la dernière. En effet, aujourd’hui 31 octobre 2006, soit plus de 30 jours après la prise de la dose précédente, je ne ressens plus aucun réapparition des symptômes. Il semble donc qu’après la période d’efficacité du remède, les symptômes aient définitivement disparu. Je touche du bois et n’ose encore y croire, mais il se pourrait que cette médication soit bel et bien efficace, à court comme à long terme.
Mise à jour 2007 :
Le problème du vaccin de l’hépatite A Havrix semble s’être dissipé. Entretemps, j’ai trouvé dans l’ouvrage « la médecine retrouvée » du Docteur Jean Elmiger un protocole de détoxication des vaccins par la méthode de thérapie séquentielle inversée. Cette méthode consiste à prendre une série d’isopathiques homéopathiques des différents vaccins injectés, dans l’ordre chronologique inverse des injections. J’ai testé la méthode et je peux dire qu’elle fonctionne pour moi. C’est ainsi que je prends en ce moment, avec de brillants résultats, des isopathiques des vaccins Mencevax (Méningite) et Typhim (fièvre typhoïde). Les résultats que j’obtiens s’observent sur la couleur des selles, les douleurs dorsales en D5-D8, la fatigue, l’abattement et les facultés intellectuelles. L’efficacité de ces remèdes a également été évaluée et confirmée par le test musculaire de kinésiologie. Il semble donc bien que la thérapie séquentielle inversée du Dr. Jean Elmiger donne de bons résultats.
Je vous tiendrai informé par ce site de l’évolution des symptômes.
Entretemps, si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter.
Didier Vardet

Vaccins, la controverse

Dans nos pays, les vaccins sont extrêmement répandus, car hautement conseillés, voire obligatoires.
Les autorités médicales, soutenus par les entreprises pharmaceutiques, nous affirment que les vaccins sont sûrs, sans danger, ont des effets secondaires mineurs, confèrent à coup sûr une immunité efficace, sont une prévention à la menace de terribles maladies, sont indipensables pour enrayer les épidémies, et n’ont aucun impact néfaste sur le système immunitaire.
En face du monde médical traditionnel, des vaccinés s’estimant victimes des vaccins qu’ils ont reçu, soutenus par des thérapeutes alternatifs et des journalistes engagés, crient à l’unisson que les vaccins sont lourdement nocifs, peuvent avoir des effets secondaires désastreux comme la sclérose en plaques, n’immunisent que partiellement ou pas du tout, gênent l’éradication des épidémies, et saccagent le système immunitaire.
Dans cette polémique entre les intérêts économiques et la révolte d’individus en quête de vérité et de justice, il est difficile d’y voir clair et de savoir quoi faire. Cet article vise à confronter le point de vue des uns et des autres, et appelle à la vigilance.
La médecine a élaboré du système immunitaire un modèle complexe. En simplifiant fortement, il fonctionne ainsi :
  1. Une protéine (par exemple à la surface d’une bactérie ou d’un virus) est identifiée comme étrangère à l’organisme. C’est un antigène.
  2. Des protéines immunoglobulines spécifiques sont produites. Ce sont les anticorps. Ils ont une affinité spécifique pour l’antigène à neutraliser.
  3. Les anticorps se lient aux antigènes.
  4. Le couple anticorps + antigène (et donc le germe qui porte l’antigène) est détruit.
Cette réponse immunitaire est consécutive à l’infection. Pendant sa mise en route, l’infection a malheureusement le temps de se propager. Le vaccin apporte l’antigène sous une forme non (ou très peu) infectieuse (Figure 1).

Figure 1 – Schéma de principe de la vaccination.
Les vaccins ont pour rôle de stimuler une réaction du système immunitaire contre un élément étranger à l’organisme, tel qu’un germe infectieux ou un allergène. Par exemple, un vaccin peut être constitué d’un virus inactivé. Ces antigènes provoquent la production d’anticorps prêts à l’action dans l’éventualité d’une infection par le virus actif.
Des vaccins existent contre le tétanos, la diphtérie, la rougeole, les oreillons, la rubéole, la poliomyélite, la tuberculose, la coqueluche, la méningite, les pneumocoques, la grippe, la fièvre typhoïde, la fièvre jaune, l’hépatite A, l’hépatite B. Pour ne citer que les principaux.
A l’école on raconte que Louis Pasteur inventa il y a plusieurs siècles la vaccination, reposant sur le principe qu’un corps ayant vaincu une maladie, même sous une forme affaiblie, ne l’attrapera plus par la suite.
On nous affirme qu’à travers l’histoire les vaccins ont enrayé des épidémies : variole, tuberculose, tétanos, etc. Pour appuyer le bien fondé des campagnes vaccinales le gouvernement avance des chiffres statistiques d’évolution des épidémies. Sur cette base, dans un but de prévention et d’éradication des maladies, ils décident de vacciner la population entière. Les vaccins sont offerts gratuitement afin de garantir à tous l’accès à la vaccination. Dans l’intérêt de tous, certains vaccins sont décrétés obligatoires, en particulier ceux contre les maladies que la médecine ne sait pas guérir.
Test-santé nous dit que les vaccins sont sûrs, qu’ils nous protègent des maladies. Qu’ils sont absolument sans danger et sans effet secondaire. Que les vaccins n’ont aucun impact négatif sur le système immunitaire, car seulement 0,1% des défenses immunitaires sont engagées dans le prise en charge d’un vaccin. Qu’en vaccinant l’ensemble de la population ils sont convaincus qu’on pourra enrayer les épidémies et éradiquer les maladies.
Les autorités médicales estiment que les prétendues victimes des vaccinations exagèrent. Qu’ils hurlent sans fondement. Qu’ils ne livrent pas d’arguments objectifs, ni de preuves scientifiques indiscutables.
Je crois en la bonté humaine. Je crois en l’intégrité des médecins, en la valeur de leur serment d’Hippocrate, en leur volonté de soigner les gens du mieux qu’ils peuvent. Je crois en la valeur de ceux qui occupent les plus hautes fonctions de l’autorité médicale.
Je crois en l’indépendance de magazines d’information médicale comme Test-santé, un magazine en lequel croient de nombreux lecteurs, en lequel ils font confiance. Test-santé est un magazine qui s’engage à l’impartialité dans la défense des consommateurs, et des individus en général. Je crois en leur impartialité et leur bonne volonté. Je crois en leur souci de la santé de la population.
Je crois que le système est basé sur de bonnes intentions, sincères, pures, nobles. Je crois que le principe de la vaccination est un bon principe.
Mais je crois aussi que l’enfer est pavé de bonnes intentions de ce type, et qu’il y a une différence entre la théorie et la pratique.
Et que si les gens sont bons de nature, ils sont également imparfaits. Et les systèmes qu’ils inventent le sont encore plus.
En effet, rien ne nous prouve que la vaccination n’a que les bons côtés que nous présentent les industries pharmaceutiques, le gouvernement, les médecins, les magazines et autres sources d’informations. Pour le prouver il faudrait innoculer la maladie à des vaccinés, ce qui est éthiquement impossible.
La réputation d’efficacité de la vaccination repose sur la mesure d’anticorps spécifiques dans le sang. Or il existe des contre-exemples : des vaccinés présentant un taux d’anticorps largement supérieur au seuil considéré comme protecteur, ont tout de même contracté la maladie. Certains en sont morts.
A l’école primaire on nous a enseigné que le malheureux enfant avait été mordu par un chien enragé et que sans la piqûre salvatrice, il aurait inéluctablement contracté cette redoutable maladie. D’après le Docteur Henri Quiquandon [Quiq1978] « la vérité est toute autre ; bien peu de gens savent que le propriétaire du chien mordeur, Max Vone, ainsi que plusieurs autres personnes mordues le même jour par cet animal, restèrent en bonne santé en l’absence de tout traitement, ce qui signifie en clair que le chien n’était nullement enragé ». Dans son livre « Pour en finir avec Pasteur », le docteur Eric Ancelet se base sur des documents historiques de la main des collaborateurs de Pasteur pour décrire celui-ci comme un individu opportuniste, torturé par une extrême soif de reconnaissance, ayant truqué les résultats de ses recherches et les contrôles sur ceux-ci avec l’aide de ses amis.
On nous avance des chiffres statistiques relatives à la vaccination mais est-ce une preuve ? Car il existe également des statistiques contraires, et les statisticiens savent que l’on peut faire dire n’importe quoi aux statistiques. Par exemple, depuis 1957, l’OMS ne recense dans les statistiques que les formes paralytiques de la poliomyélite, alors qu’avant la vaccination, toutes les formes de la polio étaient incluses, ce qui permet de faire apparaître une régression des cas qui est loin de la vérité.
Ni les industries pharmaceutiques ni les médecins n’ont intérêt financièrement à ce que la population soit en bonne santé. Ils ont simplement intérêt à soulager des symptômes pour garder une crédibilité. Et les gouvernement, n’ont-ils pas tout intérêt à ce que les gens s’occupent d’autre chose que des affaires publiques ? Comme par exemple de leur santé ?
Les industries pharmaceutiques fonctionnent selon un système dont la survie est basée sur l’argent. Un tel système ne se ramène pas qu’à l’ensemble de ses individus, il a une « vie » propre, un fonctionnement qui le régit, et auquel doivent se soumettre ses employés, au risque d’en être exclus. Et dans un tel système l’association des craintes individuelles devient le moteur de la perversion. Qu’est-ce que le mal, sinon du bien torturé par sa propre soif ?
Le contrôle des industries pharmaceutiques sur la population est multiple (Figure 2).

Figure 2 – Le contrôle des industries pharmaceutiques sur la population.
Un exemple frappant : en 1949, lorsqu’a été décidée au Sénat français la campagne de vaccination nationale par le vaccin du BCG, le président du Sénat n’était autre que le directeur de l’industrie pharmaceutique qui commercialisait le vaccin : l’Institut Pasteur. Ici le lien de « juge et partie » est évident. Par contre avec le temps les intermédiaires se sont multipliés, et les pistes se sont brouillées de plus en plus. Mais le mode décisionnel suit toujours le même schéma malsain. En 1994, l’entreprise Smith-Kline Beecham se servait comme intermédiaire du ministre-pantin Philippe Douste-Blazy pour faire introduire dans les écoles primaires une campagne de vaccination contre l’hépatite B [Simo2001].
Alors qu’un magazine publié par une association de défense des patients s’apprêtait à publier son dossier sur la vaccination, j’ai demandé à la rédaction de citer l’existence de la polémique vaccinale. Pas de prendre parti, non, seulement citer l’existence de la polémique. Afin que chacun soit correctement informé, et puisse s’il le souhaite s’informer plus avant afin de prendre une décision éclairée et adulte. Ils ont refusé, prétextant que cela risquait de compromettre la couverture vaccinale, et de mettre en péril la santé des gens. Lorsque j’ai parlé des effets secondaires comme la sclérose en plaques, ils m’ont dit qu’ils n’avaient aucune preuve d’un lien de cause à effet entre la vaccination et la sclérose en plaques, et qu’ils avaient même des preuves que ce lien n’existait pas. Je leur ai demandé quelles preuves ils avaient, ils m’ont répondu qu’ils avaient lu 4 articles scientifiques. Quatre. Lorsque je leur ai demandé s’ils avaient vérifié que ces études étaient bien indépendantes des industries pharmaceutiques, ils m’ont répondu « on espère » … Alors voilà: sur base de seulement 4 articles scientifiques, dont « on espère » sans autre vérification qu’ils sont indépendants de tout intérêt commercial, un magazine qui se prétend indépendant conseille la vaccination à l’ensemble d’une population qui leur fait confiance. De la désinformation pour protéger ? Dans quel monde vit-on ? Les gens sont-ils si ignorants et irresponsables qu’il faut décider pour eux de ce qu’il est bon ou non de leur laisser savoir ? Pour une question de santé aussi fondamentale ? Il est vrai qu’il serait téméraire pour un magazine aussi faible de se poser à contre-courant de toute l’industrie pharmaceutique, et de leurs marionnettes (voir la Figure 2).
L’idée de la gratuité des vaccins obligatoires est un leurre. Même si l’individu à qui est injecté un vaccin obligatoire ne le paie pas de manière directe, il le paie de manière indirecte, via sa cotisation à la sécurité sociale, dans les caisses de laquelle l’industrie pharmaceutique qui a produit le vaccin prélève le prix de l’injection. Et comme dans une campagne de vaccination obligatoire c’est toute la population qui est vaccinée, chacun paie sa propre injection. Les vaccins obligatoires ne sont donc nullement gratuits comme le prétend le gouvernement.
Pourtant les alternatives aux vaccins existent. Mais qui les développe et les perfectionne ? Les industries pharmaceutiques principalement. Si l’on regarde la liste de remèdes naturels de la Table 1, on peut se faire une idée de la disproportion de leur chiffre d’affaires par rapport à celui des vaccins.

Maladie Remède Références
Hépatite Phosphorus 15CH Internet
Hépatite A pissenlit ; Phosphorus 15 CH 10 granules matin et soir pendant 10 jours, Chelidonium 4CH 5 granules, Hydrastis 5CH 5 granules, China 5CH 5 granules reseauproteus.net (pissenlit) ; Internet
Poliomyélyte laisser la fièvre monter à 39-40°C (le virus est détruit à cette température), ne surtout pas essayer de faire baisser la température avec des médicaments Dr. Jean Pilette, La poliomyélite: Quel vaccin ? Quels risques ?
Hépatite C chardon-marie & schisandra Dr. Andrew Weil
Tuberculose Réglisse reseauproteus.net
Diphtérie (? [check]) Chlorure de Magnésium Dr F. Joet, Tétanos, le mirage de la vaccination– travaux du Dr. Neveu
Tétanos Chlorure de Magnésium Dr F. Joet, Tétanos, le mirage de la vaccination – travaux du Dr. Neveu
Fièvre jaune crotalus horribila homéo
Paludisme crotalus horribila homéo
En prévention : utiliser des huiles essentielles (aromathérapie), pour plus d’informations voir les références proposées sur la page suivante :http://www.reseauproteus.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=2002111800

Table 1 – Alternatives aux vaccins : préventions et remèdes

La meilleure alternative n’est-elle pas d’éviter l’infection ? Un article du Reader’s Digest rapporte comment le « Docteur Tétanos », un médecin itinérant de l’organisation Médecins Sans Frontières, a sauvé des populations entières d’une terrible maladie qu’est le tétanos : par la vaccination, mais aussi par des mesures d’hygiènes et la fourniture de matériel d’accouchement stérile.
Il existe aux vaccins une explication alternative quant à l’arrêt des épidémies et à l’éradication des maladies : elles ont spontanément régressé, sous l’effet des comportements, de l’amélioration de l’hygiène de la qualité de la vie, bases d’un système immunitaire fort.
Et si les maladies contre lesquels on vaccine n’étaient pas si terribles que ça ? Cela s’apparenterait à de la vente par la terreur. Et si les maladies contre lesquelles on vaccine étaient agravées par la fragilisation de notre système immunitaire par les vaccins, ne serions-nous pas en face d’un paradoxe ?
Certaines vaccinations sont-elles vraiment indispensables ? Est-il indispensable de vacciner les nourrissons contre l’hépatite B, une maladie qui ne s’attrape que par les raports sexuels et les transfusions sanguines contaminées ?
Certains vaccins sont contaminés par d’autres virus, comme le SV-40. C’est ainsi qu’est décédé le petit Alexander Horwin [Horw_WWW]. Désormais ses parents luttent pour faire éclater la vérité; sa maman a pris des cours de biologie, et son papa des cours de droit. Cela ne leur rendra pas leur enfant, mais pourrait bien en sauver des milliers d’autres.
Il est un fait qui ne semble alerter personne et qui me fait tomber de ma chaise : chaque vaccin contient en moyenne 900 microgrammes d’hydroxyde d’aluminium, dose intégralement injectée dans le sang à l’injection. Or, la limite admise d’aluminium dans le sang par les normes sanitaires de l’Union Européenne est de 15 microgrammes par litre de sang, le seuil de toxicité étant situé à 60 microgrammes. L’injection d’un seul vaccin dépasse donc de 10 fois la quantité admise par la norme. L’hydroxyde d’aluminium est accusé de provoquer des maladies auto-immunes et neurologiques comme la polyarthrite rhumatoïde, l’autisme et la sclérose en plaques. Est-il acceptable d’intoxiquer ainsi la population « pour son bien » ?
Un autre effet secondaire est le bloquage et la fragilisation du système immunitaire. Malheureusement ce phénomène est difficile à mesurer. Il est néanmoins de bon ton de remarquer que l’on n’est jamais malade que d’une maladie à la fois. Cette observation suggère que le système immunitaire ne s’occupe que d’une maladie à la fois. S’il reste bloqué sur un vaccin, seul le système immunitaire général est gardien de la santé. Et dans ce processus l’hydroxyde d’aluminium a un effet désastreux : non seulement il déclenche une violente réaction du système immunitaire, mais il en empêche l’arrêt naturel [Info_WWW].
Les victimes qui « hurlent et exagèrent » sont forcément subjectives dans leur expression, sous le coup de la colère, sous le coup de l’impuissance à être entendus, reconnus dans leur drame, pris au sérieux même s’ils ne peuvent apporter de preuves scientifiques, forcément par manque de connaissances scientifiques. Frustrés dans leurs besoins de vérité, de justice, de considération, de respect pour la santé humaine, ont-ils d’autres moyens de faire entendre leur message que de crier plus fort ?
Et les médecins et chercheurs qui voudraient s’essayer à des études contradictoires, où vont-ils trouver les moyens financiers lorsque les seules subventions proviennent des industries pharmaceutiques ? Il n’est aucunement dans l’intérêt d’une industrie que de subventionner des études qui pourraient prouver que les produits qu’ils vendent sont dangereux. Et les médecins rebelles risquent leur carrière par exclusion du système. Ce fut par exemple le cas du Docteur Beljanski ; son exclusion est aujourd’hui reconnue par le conseil de l’Europe comme un cas de violation des droits de l’homme. Enfin, les médecins indépendants qui obtiennent des résultats contradictoires ont du mal à diffuser leurs découvertes, car la diffusion d’informations scientifiques est contrôlée par les mêmes intérêts contraires. Et leur statut de dissident les prive du soutien de leurs confrères ignorants de la perversité du système dans lequel ils évoluent.
Bref, dans cette controverse vaccinale on peut donc constater que deux camps affrontent des arguments contraires et discutables. D’une part les industries pharmaceutiques distillent une information hautement scientifique mais subjective. D’autre part les victimes avancent des raisonnements de bon sens mais dont l’expression est empreinte de colère. Aucune preuve ne fait autorité ni d’une part ni de l’autre.
Au milieu de cette confusion chacun se retrouve avec la responsabilité de se forger sa propre opinion. Et de décider en toute connaissance de cause s’il se fait vacciner ou non.

Publié dans SCANDALES SANITARES

Vos « plombages » ne contiennent pas de plomb ! C’est du mercure !

index

Au Japon, les amalgames dentaires au mercure ont été abandonnés depuis trente ans.

En Russie, ils ont été interdits en 1985, au vu de centaines d’études sur les dangers des plombages au mercure.

La Norvège condamne l’usage du mercure dans toutes ses applications et il y est interdit d’obturer les caries avec des amalgames.

En Suède, on ne pose plus d’amalgames depuis 1999. En Allemagne, la pose d’amalgames dentaires n’est même plus enseignée aux étudiants dans les facultés dentaires.

En Californie, les cabinets dentaires qui utilisent l’amalgame dentaire doivent arborer un panneau bien visible avec l’inscription suivante :

« Attention, ce cabinet pose des obturations à l’amalgame. L’amalgame contient du mercure. Les patients traités avec ce matériau d’obturation s’exposent à cette substance chimique toxique. L’Etat de Californie a connaissance du fait que le mercure peut provoquer des déformations à la naissance et d’autres troubles de la reproduction. »

Et en France… En France, on continue à poser des amalgames comme si de rien n’était à des millions de personnes qui ne se doutent de rien.

Vos « plombs » ne contiennent pas de plomb ! C’est du mercure !

Lorsque votre dentiste vous bouche une carie, il n’utilise pas du plomb, mais un mélange de poussière d’argent, de cuivre et d’étain, avec une grosse goutte de mercure.

Le mercure fait fondre, à température ambiante, ces poudres de métal, et les amalgame ensemble. Il donne à la substance ainsi obtenue une consistance malléable, bien pratique pour s’enfoncer dans les trous.

Une fois en place, l’amalgame durcit. C’est la phase de « cristallisation ». Vous pouvez recommencer à mâcher des aliments. Le mercure, qui représentait 50 % du mélange au départ, ne représente déjà plus que 40 à 45 % du total. C’est en effet un métal très « volatil », c’est-à-dire qu’il s’évapore à température ambiante. Et il a instantanément commencé à le faire en arrivant dans votre bouche.

A partir de ce jour, vous retrouvez le plaisir de croquer des pommes et manger des caramels, boire du café chaud comme du thé glacé sans cette affreuse pointe de douleur à l’endroit de votre carie.

Vous êtes donc soulagé.

Ce que vous ne sentez pas, c’est que l’amalgame qui a été posé sur vos dents émet de façon continue des vapeurs de mercure qui, lorsqu’elles sont absorbées par vos muqueuses et, quand elles arrivent par la respiration dans vos poumons, passent à 80 % dans votre sang. De plus, chaque fois que vous mâchez, le frottement de la nourriture contre votre amalgame dentaire accélère les émissions de mercure.

En 1997, une vaste enquête allemande a permis de vérifier que le mercure s’échappe des plombages.

L’équipe de chercheurs de l’université de Tübingen, en Allemagne, fait analyser la salive de 18 000 sujet porteurs de 9 amalgames chacun en moyenne. Elle a rédigé ensuite un rapport de 77 pages, révélant qu’après dix minutes de mastication d’un chewing-gum, la salive renferme une moyenne de 47 microgrammes de mercure par litre. Sachant que la norme utilisée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour l’eau potable est de 1 microgramme par litre, cela signifie qu’à chaque repas, les porteurs d’amalgames ingèrent environ 47 fois plus de mercure que la norme autorisée.

Sans mastication, au repos donc, la valeur moyenne reste de 27 microgrammes par litre, ce qui reste considérable, puisque cela représente encore 27 fois cette norme. (1)

Lorsque vous portez un amalgame, votre dent plombée se gorge de métaux lourds et devenir grisâtre. Même si vous retirez votre amalgame, c’est désormais la dent elle-même qui est la source d’empoisonnement.

Les autorités françaises sont-elles au courant ?

Oui, bien sûr.

L’AFSSAPS (Agence nationale de sécurité du médicament) a publié un rapport alarmant au sujet du mercure dans les amalgames dentaires en 2005.

Ce rapport décrit d’abord clairement la manière dont le mercure des amalgames est libéré dans le corps humain : « par dissolution (…) et par abrasion (…), le mercure présent dans l’air endo-buccal va être soit exhalé, soit atteindre le poumon, soit encore être dégluti et rejoindre l’appareil digestif. »

« La libération de mercure est favorisée par la mastication. Ainsi, deux études de 1996 ont montré que la mastication régulière de chewing-gum (…) augmente les taux plasmatiques et urinaires de mercure. »

« Au niveau pulmonaire, le mercure sous forme de vapeurs et rapidement absorbé. Une partie (…) pénètre également dans la circulation générale. »

On lit ensuite que les propriétés lipophiles (tendance à se lier aux corps gras) du mercure autorisent sa « diffusion » et « sa distribution dans le cerveau. » (qui est fait essentiellement de graisses). « Les ions mercuriques (…) sont donc piégés et accumulés localement dans les lisosomes. Ce phénomène explique la toxicité du mercure au niveau du cerveau ainsi que sa longue demi-vie dans cet organe. De même, une partie du mercure métallique peut passer la barrière placentaire. » (2)

Et pourtant, elle reste les bras croisés, malgré les ravages largement visibles dans la population :

Les dentistes victimes d’une épidémie de tumeurs

Les dentistes et leurs assistantes respirent au quotidien des vapeurs de mercure et ils sont deux à trois fois plus souvent victimes de tumeurs au cerveau que la moyenne, et quatre fois plus souvent atteints de glioblastome, le cancer du système nerveux. (3)

On sait par ailleurs depuis longtemps que « la dépression, et par conséquent le taux de suicide, est de 60 % plus élevé chez dentistes que dans les autres professions ». (4)

En 1989, le suédois Nylander, mondialement connu pour ses travaux sur le sujet, et son équipe ont autopsié d’anciens dentistes et leur personnel ; les taux de mercure dans leur hypophyse étaient multipliés par 35par rapport à un groupe témoin non exposé. Et pourtant, la plupart de ces personnes décédées ne travaillaient plus depuis plusieurs années.

L’étude du Dr Vimy et al, réalisée en 1990, a consisté à placer des plombages dans les dents de brebis gestantes (enceintes) pour déterminer l’effet sur les mères et les agneaux à naître.

Les autopsies pratiquées dans le cadre de l’étude mettent en évidence une énorme contamination de la mère et de son petit : vingt à quarante jours après la pose des amalgames, c’est le rein qui, chez la mère, montre la plus forte contamination (9000 microgrammes par kg). Le cœur, les muscles, les glandes parotides, les gencives, l’estomac sont également atteints. Le placenta est empoisonné aussi : on y trouve 300 microgrammes/kg de mercure ! C’est énorme. Quant au lait maternel, il est contaminé à raison de 60 microgrammes par litre. Chez le fœtus, le foie, les reins et le cerveau (hypophyse) sont très touchés, à hauteur de 100 microgrammes/kg. Et ce en dépit du fait que les amalgames aient été posés à l’intérieure de cavités dans les dents, pour éviter qu’ils ne s’usent du fait de la rumination. (5)

Ce que fait le mercure

La toxicité du mercure est connue depuis l’Antiquité. C’est un poison qui inhibe les enzymes responsables de la respiration cellulaire.

Non seulement il entrave le fonctionnement de tous les organes, mais il désorganise et perturbe les systèmes endocriniens et hormonaux, nerveux, immunitaires, digestif. Le système immunitaire est si gravement touché qu’on assiste à une plus grande sensibilité aux infections et au cancer. Les détériorations des cellules accélèrent le processus de vieillissement de l’organisme, et favorisent le déclenchement d’affections neuro-dégénératives graves.

Selon Franz-Xavier Reichl, dans son Atlas de poche de médecine de l’environnement, les personnes souffrant d’une contamination au mercure causée par leur amalgame peuvent souffrir de douleurs musculaires et articulaires, abdominales, accès de sueur, céphalées (mal de tête), surpoids, troubles respiratoires, toux, vertiges, nausées, troubles de la vue, de l’audition, chute de cheveux, dépression, épuisement, perturbation du sommeil, irritabilité, anxiété, troubles digestifs, difficultés cognitives. » (6)

Le mercure est en particulier mis en cause dans la multiplication des « maladies émergentes », c’est-à-dire des maladies qui se multiplient depuis les années 1980 : fibromyalgie, syndrome de fatigue chronique (SFC), allergies de toutes sortes, dépression, spasmophilie, troubles de la sensibilité neuro-musculaire, infections chroniques, mycoses récidivantes, troubles du métabolisme, troubles de l’attention et l’hyperactivité chez les enfants, migraines et douleurs diffuses.

Mais la maladie de Parkinson, la sclérose en plaque, l’autisme et de nombreux cas de cancers peuvent aussi être liés à une intoxication au mercure.

Les conséquences sont particulièrement graves pour les 20 % de la population dont l’organisme est incapable de se débarrasser spontanément des métaux lourds. Ces personnes stockent le mercure dans leurs tissus et subissent à plein les conséquences de l’empoisonnement.

Le Dr Mutter souligne que « la perfidie d’une intoxication réside dans le fait qu’il peut s’écouler jusqu’à quinze années ou plus, entre le début de l’intoxication et l’apparition des symptômes. (…), lorsque d’infimes quantités de mercure sont absorbées sur une longue durée, et s’accumulent dans l’organisme, comme c’est le cas pour les porteurs d’amalgames, il survient une intoxication insidieuse et chronique. » (7) Heureusement, on connaît aujourd’hui les moyens de désintoxiquer l’organisme :

Ce qu’il faut faire, vite

L’acteur américain Jeremy Piven, récompensé par trois Emmy Awards et un Golden Globe, a été récemment contraint d’abandonner brusquement son rôle dans la pièce de Broadway, Spee the Plow, parce qu’il souffrait de niveaux élevés de mercure. Le médecin de Piven a indiqué que la toxicité du mercure qui le rendait si malade était probablement due à ses fréquents repas de sushis. Quelques semaines auparavant, j’ai envoyé à Piven une copie de mon nouveau livre, Detox with oral chelation, parce que j’ai pensé que, peut-être, s’il avait été traité par chélation, ces métaux lourds toxiques ne se seraient pas accumulés à des niveaux aussi dangereux dans son organisme. Mais Piven n’est pas la seule personne à risque.

JAY BROWNDavid Jay Brown est un écrivain scientifique américain. Il est coauteur, avec Garry Gordon, MD, de Detox with oral chelation: protecting yourself from lead, mercury, and other environmental toxins (Détoxifier avec la chélation orale : protégez-vous du plomb, du mercure et d’autres toxines environnementales, éditions Smart Publications, 2009) et est l’auteur de six autres ouvrages sur les frontières de la science et de la médecine. David est titulaire d’un master de psychobiologie délivré par l’université de New York, il est également connu pour ses quatre volumes d’interviews qui sont des best-sellers.
Pour en savoir plus : www.mavericksofthemind.com

Chelation


Tout le monde souffre
de la toxicité des métaux lourds

Selon des études de l’école médicale de Harvard et de l’université de Tulane, chacun, sur cette planète – à un degré ou à un autre – souffre d’empoisonnement aux métaux lourds. Chaque personne vivant aujourd’hui a environ près de mille fois plus de plomb dans ses os que n’importe qui vivant avant l’ère industrielle. Des niveaux élevés de plomb et de mercure dans le corps sont associés à de nombreuses maladies, telle la cataracte1, et à une augmentation du risque de maladies cardio-vasculaires2. Une étude troublante réalisée à l’école de santé publique de l’université de Tulane a démontré que le niveau sanguin moyen trouvé chez les habitants des États-Unis est suffisamment élevé pour augmenter le risque d’infarctus et d’accident vasculaire cérébral. En d’autres termes, la toxicité des métaux lourds est partout, cela a pour conséquence de compromettre la santé de chacun.
Les métaux lourds sont des composants naturels de l’écorce terrestre ; ils ne peuvent être ni dégradés ni détruits. Les principaux métaux lourds auxquels je fais référence dans cet article sont le plomb, le mercure, l’aluminium, l’arsenic, le cadmium et le nickel, mais le terme « métaux lourds » évoque tout élément chimique métallique ayant une densité relativement élevée ou une toxicité à de relativement faibles concentrations. Les métaux lourds ont des poids moléculaires plus élevés que la plupart des substances et sont caractérisés par une gravité spécifique au moins cinq fois plus élevée que celle de l’eau. Depuis le xixe siècle, ils ont été largement utilisés par l’industrie et sont maintenant des contaminants fréquents de l’environnement. En d’autres termes, depuis le xixe siècle, les hommes ont assisté à une migration massive des métaux lourds de l’écorce terrestre vers notre air, notre eau, nos aliments et nos organismes.
La plupart des métaux lourds sont extrêmement toxiques pour l’organisme parce qu’ils ont tendance à se mêler au fonctionnement métabolique de certaines enzymes et à l’inhiber. Ils sont particulièrement dangereux parce qu’avec le temps, ils ont tendance à s’accumuler dans l’organisme. Cela veut dire que leur concentration dans le corps augmente avec le temps par rapport à celle dans l’environnement. Les métaux lourds ont tendance à s’accumuler dans nos corps parce qu’ils sont absorbés et stockés plus rapidement qu’ils ne sont éliminés. Dans le monde toxique et pollué que nous avons créé, nos corps ont désespérément besoin d’aide.
L’un des moyens les plus sûrs et les plus efficaces d’éliminer les métaux lourds toxiques de notre corps est le traitement par chélation avec l’EDTA. L’EDTA (acide éthylènediaminetétraacétique) est un acide aminé synthétique essentiellement composé de quatre molécules de vinaigre et souvent utilisé comme conservateur dans l’alimentation. Il a été synthétisé pour la première fois en Allemagne en 1935 et ensuite breveté aux États-Unis en 1941.
Le mot chélation vient du mot grec chele, qui signifie « pince » ou évoque les pinces du crabe ou du homard. La chélation est le processus chimique par lequel un métal ou un minerai, comme le plomb, le mercure ou le calcium, est lié à une autre substance. C’est un processus naturel qui se produit continuellement dans nos organismes. Par exemple, le transport ou la migration du zinc ou du fer dans et en dehors de nos cellules se fait par un processus de chélation ; le fer dans l’hémoglobine est un métal chélaté.
Un chélate est un composant chimique dans lequel l’atome central est attaché à ses atomes voisins par au moins deux liaisons pour former une structure en anneau. Cet atome central est généralement un ion métal ; au cours du processus de chélation, il réagit avec d’autres métaux ou minéraux dans le corps et se lie à eux. Le traitement par chélation emploie généralement l’EDTA mais il existe un grand nombre d’autres chélateurs importants, tels l’ail, la vitamine C ou l’acide malique. Dans le traitement par chélation, l’EDTA est administré par voie orale en gélules ou, au cabinet du médecin, par voie intraveineuse. Une fois entré dans la circulation sanguine, l’EDTA se lie aux métaux lourds et les transporte hors de l’organisme.
Les médecins qui pratiquent le traitement par chélation rapportent que la chélation par voie orale a de nombreux autres effets bénéfiques que la chélation par voie intraveineuse, bien qu’elle soit moins directe et moins puissante. Cent pour cent de l’EDTA sont absorbés par la circulation sanguine lorsqu’il est administré par voie intraveineuse, contre seulement cinq à dix pour cent par voie orale. Un faible pourcentage de la dose prise par voie orale étant absorbé par la circulation sanguine, la durée et les doses nécessaires au traitement sont différentes. La dose moyenne d’EDTA par voie orale se situe entre 1 000 et 2 000 mg pris deux fois par jour. La chélation par voie orale devrait être faite entre les repas et sur un estomac vide, suivie par un bon supplément de multiminéraux environ deux heures plus tard. Elle peut être faite tous les jours. Ce que j’ai le plus souvent entendu dire par des gens en bonne santé qui ont commencé un traitement de chélation par l’EDTA est qu’ils ont maintenant nettement plus d’énergie.
mercureLe traitement de chélation par l’EDTA devrait aujourd’hui être une méthode privilégiée pour les gens qui cherchent simplement à améliorer leurs performances, prévenir les maladies dégénératives liées au vieillissement ou pour ceux dont l’état ne demande pas une intervention rapide. De nombreux médecins rapportent que des résultats peuvent être obtenus en seulement quelques heures avec la chélation par voie intraveineuse mais que cela peut prendre plusieurs semaines ou plusieurs mois avec la chélation par voie orale avec l’EDTA. Du moment que l’on suit un protocole adapté et que l’on prend un bon supplément de multiminéraux quelques heures après la chélation, on peut se chélater en toute sécurité chez soi sans le coût ni la tension de la visite chez le médecin. La chélation orale est très peu coûteuse. L’EDTA ne coûte guère plus cher que la vitamine C et il n’y a donc aucune raison de ne pas envisager de le prendre.

Député Dan BURTON, au Congrès Américain « Nous voulons savoir pourquoi on met du mercure dans les vaccins »

Truth-behind-Dr-Palevsky

« On m’avait dit que les vaccins

étaient sûrs et efficaces »

  Dr Laurence PALEVSKY, M.D., Pédiatre

 

La vérité cachée des vaccins

(Aperçu de la vidéo : « The truth behind vaccinations »)

 

Dr L. PALEVSKY, Pédiatre

 

« A la Faculté de Médecine, on m’a appris que les vaccins étaient sûrs et efficaces et je n’avais aucune raison de penser autrement… Les choses en sont restées là jusqu’à ce que je réalise que l’on rendait la vaccination contre l’hépatite B obligatoire pour les nouveau-nés alors que ces derniers ne couraient aucun risque de faire cette maladie. On affirme que les vaccins sont sans danger, et la chose est considérée comme encore plus sûre qu’une affirmation, c’est un peu comme s’il s’agissait d’une loi inébranlable. Mais les choses ne sont guère aussi claires, et il y a de plus en plus de personnes qui s’interrogent sur ce problème, et à juste titre. Il n’existe aucune science qui prouve que les vaccins sont sans danger… Il y a environ 10 ans, une maman est venue me trouver et m’a demandé : « Docteur, savez-vous qu’il y a du mercure dans les vaccins ? Et bien, je n’en savais rien ! Ce n’est qu’alors que je me suis posé la question, et je me suis dit : s’il y a du mercure dans les vaccins, que peut-il aussi y avoir d’autre ? – J’ai lu les notices et j’ai vu qu’il y avait non seulement du mercure, mais de l’aluminium, du formaldéhyde, des antibiotiques, des conservateurs, du polysorbate 80. – J’ai alors demandé à une autorité en pédiatrie de me dire comment tous ces produits sont traités par le corps ? Je n’ai pas pu recevoir de réponse à ma question pour la bonne et simple raison que cette recherche n’a jamais été faite !  […] «  La plus grande partie de la recherche sur les vaccins est payée par les fabricants eux-mêmes. De sorte que ceux qui doivent approuver les vaccins se basent sur ce que disent les fabricants. » – Dr L. Palevsky, pédiatre.

 

L’acteur et citoyen Rob Schneider : « Ma femme est enceinte depuis 5 mois. En ce qui me concerne, je défends les droits des parents et je suis contre les obligations gouvernementales en la matière. Il n’appartient pas au gouvernement de nous dire ce que nous pouvons faire ou pas faire en ce qui concerne la santé de nos enfants. On ne peut pas obliger les parents à faire ce qu’ils ne veulent pas faire. Toutes ces obligations vont à l’encontre du Code de Nuremberg. »

Dr Mark Geier, MD, PhD, généticien et David A. Geier, biochimiste

 

D.A.G. : «  C’est du thimérosal ! C’est un produit très toxique qui peut endommager les reins, le tissu respiratoire, le système nerveux. Il y a un avertissement sur la toxicité en matière de reproduction et de développement. C’est un produit affreusement toxique et c’est ce produit que l’on retrouve dans les vaccins ! La vaccination qui expose le plus au mercure est la vaccination contre la grippe. Ce vaccin est maintenant recommandé pour toutes les femmes enceintes, tous les nourrissons, tous les enfants, et cela chaque année. Dans le vaccin contre la grippe (Fluzone) on trouve  une dose de 25µg de thimérosal (dérivé du mercure). »

 

 

Dr. M.G. «  Il y a quantité de gens qui ne savent pas cela, et moi-même j’en étais ! J’ai administré quantité de vaccins pendant 35 ans et je ne savais pas que certains vaccins contenaient du thimérosal. Il y a quantité des médecins qui ne sont pas au courant. Il y a même des médecins qui ne savant pas que thimérosal veut dire mercure ! »

 

Commentateur : Dans ce pays, on établit un diagnostic d’autisme toutes les 20 minutes ! L’autisme n’est qu’une partie d’un problème plus important : 1 enfant sur 6 dans ce pays présente une forme ou une autre de handicap neurodéveloppemental.

Barbara Loe Fisher, Présidente du NVIC : « aux Etats-Unis, des millions d’enfants sont malades et/ou handicapés. – On a enregistré la chose au cours de la même période où le nombre des vaccins administrés a été multiplié par 3 […] Ce n’est plus de la science, c’est de la politique. »

 

Dr Christopher A. Shaw, B.S., M.Sc., PhD

« Je suis chercheur en neurosciences. J’ai effectué des recherches sur la manière dont l’aluminium pouvait avoir un impact sur le système nerveux. Quand il est ingéré, l’aluminium est éliminé assez rapidement alors que ce n’est pas tout à fait le cas quand il est injecté. Après avoir injecté de l’aluminium dans les muscles de souris, on a pu observer des problèmes de comportement, ainsi que des troubles cognitifs. Nous avons trouvé d’importants dommages aux neurones. »

 

Dr Dwight Lindholm, MD, neuropédiatre

« … Quand j’ai vu cette patiente, elle faisait des convulsions et souffrait de terribles maux de tête. J’ai réalisé que ses problèmes étaient survenus après le vaccin Gardasil. A mon avis, il ne reste guère de place pour le doute ; ses problèmes ont sûrement été causés par le Gardasil. Chaque fois qu’elle a reçu une nouvelle injection, son état s’est aggravé. Je pense que ce vaccin devrait être retiré du marché. »

 

Dr Diane Harper, MD, MPH, MS, chef de recherche pour les essais cliniques sur le Gardasil

« La FDA (Food & Drug Administration)  utilise une procédure particulière qui s’appelle « fast tracking » (procédure accélérée) quand un médicament apparaît prometteur. Pour le Gardasil, on avait planifié des essais cliniques pour une durée de 4 ans, mais après 15 mois, ils ont contacté la FDA et dit qu’étant donné qu’il n’existait pas de produit de ce type sur le marché, ils demandaient si la FDA ne pourrait pas leur accorder l’autorisation d’une procédure accélérée. La FDA a marqué son accord et endéans les 6 mois, ils ont approuvé le vaccin. Etant donné que le vaccin avait été approuvé, Merck a dit qu’ils ne poursuivraient plus les essais. »

FAST TRACKING (= Procédure accélérée, comme pour le H1N1!)  

 

Barbara Loe Fisher (NVIC) : «  Nous manifestons publiquement pour nos droits civils les plus élémentaires. Nous voulons suivre notre conscience quand il s’agit de prendre des décisions en ce qui concerne les vaccinations de nos enfants. »

 

 

« Le vaccin contre l’hépatite B, le premier jour de ma vie ?? Ma maman dit : « Pas question ! »

 

 

Député Dan BURTON, Audition au Congrès Américain

 

Question du Député aux représentants du Centre de Contrôle des Maladies (CDC) :

 

«  Croyez-vous que ceux qui reçoivent des fonds de Merck ou d’une autre compagnie pharmaceutique devraient pouvoir figurer dans le Comité consultatif qui doit  rendre un avis au sujet d’un produit provenant de ces compagnies ou pensez-vous qu’il s’agit là de conflits d’intérêts ? » …

Dr John GREEN, MD, médecin généraliste

 

« Nous savons que le mercure est neurotoxique ; il n’existe pas de controverse à ce sujet. Le mercure contribue à causer des dommages qui peuvent conduire à l’autisme. La recherche reste incomplète et les certitudes que les autorités veulent nous fournir au sujet des vaccins ne sont pas scientifiques. C’est chaque jour, chaque jour que je vois des enfants dont la santé a été endommagée, des désastres pour les familles à la suite des vaccins. »

Député Dan BURTON, Audition au Congrès Américain

 

« Nous voulons savoir pourquoi on met du mercure dans les vaccins et pourquoi la chose n’a pas été testée depuis 1929 quand Eli Lilly l’a mis au point. Monsieur, est-ce que le thimérosal a été testé par une Agence de Santé ? …En 1929,  ils l’ont testé sur 27 personnes qui étaient en train de mourir de méningite. Toutes ces personnes sont mortes de méningite et on a dit qu’il n’y avait pas de relation entre leur décès et le mercure contenu dans le vaccin. C’est là le seul test qui a été fait sur le thimérosal. Pensez-vous qu’il y en a eu d’autres ? »

 

Réponse : sur des personnes, non !

 http://www.initiativecitoyenne.be/

2012 n’est pas liée a NIBURU mais aux 3 pyramides d’égypte

52A1F834_FD5E_0493_FBBDE8D6A42F2DDE_4 Croire que quelque chose va se passer en 2012 ou non, n’est pas important … Le fait est que l’alignement planétaire soit aligné sur  les pyramides de Gizeh le 3/12/2012.12 et ce qui va se passer tout juste 18 jours avant 12.21.12. … 6 + 6 + 6 = 18 …serait ce le signe de la venue de leur dieu à l’oeil unique ce qui expliquerait le symbole des pyramides avec l’oeil au milieu ?
l’alignement planétaire qui aura lieu le 3 décembre 2012 aura lieu le  3 Décembre 2012, heure locale … une heure avant le lever du soleil par rapport à la pyramides de Gizeh. Image générée par Starry Night Pro (le même point de vue des planètes peuvent être obtenus en utilisant n’importe quel programme d’astronomie d’autres, par exemple Stellarium.

Après avoir regardé une vidéo sur le net en ce qui concerne les chambres intérieures de la grande pyramide et la façon dont ils semblent pointer vers d’autres étoiles dans le ciel de la nuit … j’ai décidé de voir a quoi  le ciel nocturne ressemblera le 3 décembre 2012 …Les 3 images suivantes sont présentées ici pour confirmer la «concordance» des planètes et les pyramides en utilisant un sondage triangulation précise au lieu d’une photo satellite (cliquez sur chaque image pour l’agrandir):

Night Sky à Gizeh, en Égypte, 3 Décembre 2012, heure locale … une heure avant le lever du soleil. Image générée par Starry Night Pro.
 ciel nocturne à Gizeh, en Égypte, 3 Décembre 2012, heure locale … une heure avant le lever du soleil par rapport à 1881 le dessin enquête sur les pyramides de Gizeh. Le résultat est parfait
venus_mercury_saturn_2012_aligment

egypt_sacred_geometry une heure avant le lever du soleil par rapport à 1881 le dessin enquête sur les pyramides de Gizeh. Le résultat est parfait…

et Si les pyramides  ont été construite pour honorer  des planètes, avec juste au  passage un  hommage àux  constellations …

Je n’ai aucun doute  la dessus , les pyramides de Gizeh ont été construites pour honorer une convergence extrêmement rare planétaire.    * le Décompte qui en découle nous donne 144.000 jours après le 11 septembre 2001.au 3 decembre 2012 comparons ces 2 nombres, c’est à dire 2 symboles: 144 000: 666 = 216,216 … Or 216 est égal à: 6 x 6 x 6 = le cube de 6 …

un volume. Mais 144 (milliers) = 12 x 12 = le carré de 12 …  une surface

Donc le nombre de la Bête, c’est le rapport de la surface et du volume . il viendra dans notre dimension pour nous amener dans la sienne au niveau spirituelle la guerre à laquelle nous devons faire face sera spirituelle est terrible .

Une valeur dérivée qui tend vers la déviation. L’apôtre Jean parait donc d’une autre nature que celle d’un  » vieil illuminé « . Et dans ces conditions, que penser de son maître, Jésus ?Autrement dit, ce nombre  » diabolique  » transforme la surface de ce monde sur le plan spirituelle
Vous connaissez maintenant le montant de temps qu’il nous reste avant qu’ils croient qu’ils doivent terminer leur travail.
   Quelque chose de très étrange qui se passe à Gizeh, à la fois sous les pyramides et au bureau du Dr Hawass. En août 2008, un système de grottes a été découvert sous les pyramides. Certes, ce sont des nouvelles très importantes . Mais regardez la réaction du Dr Hawass sur son site Internet:

Sûrement Hawass est intimement conscients d’une telle découverte. Alors pourquoi le nier? Qu’est-ce qu’il essaie de cacher? Dites ce que cela a avoir avec le mur qui se construit et qui à entouré le complexe de Gizeh? Quels secrets ne veulent-ils pas que nous sachions ?
2705479120_2

En Décembre 2009, après avoir nié leur existence, l’égyptologue leader de l’Egypte, le Dr Zahi Hawass, a dû admettre que l’équipe de fouilles sous sa charge enquétait sur une tombe ancienne au centre des revendications concernant la prétendue découverte d’un monde souterrain grotte sous les pyramides de Gizeh.
si les pyramides ont été construite il ya 2500 ans comment se fait il qu’elles soient réglées sur le cycle planétaire du zodiaque avec un cycle de 26000 ans ,la réponse devient évidente les egyptologues se trompent ces pyramides datent de plus de 50000 ans et loin d’avoir était construite par kheops ou un quelconque pharaons ,vu la technique employée ce sont des génies reptiliens qui auraient bâti ces pyramides pour cette raison que les égyptiens adoraient comme leur Dieu osiris  qui n’est que le nom du genie satan déchu du royaume et venu sur terre avec une horde de génie qui influencèrent le monde avec leur connaissance surnaturelles pour ces peuples ils leur donnèrent des noms de annunakis ou elohims mettez vous a leur place si vous voyiez arriver des reptiliens avec l’apparence humaine lumineuse  ou d’ange pour mieux vous  tromper c’est de là que viennent les légendes et les mythes de ces nephelims ils ont tant de noms mais je vous assure c’est une seul et meme engence celle qui prepare son retour peut etre pour 2012 le 3/12 le jours ou les pyramides serons alignés avec les 3 planetes saturne le seigneur des anneaux vous comprenez le clin d’oeil du film et le combat du monde contre le mal , saturne c’est la planete de satan mercure chez les romains Il était le dieu du commerce, le gardien des routes et des carrefours, des voyageurs, des voleurs, le conducteurs des âmes aux Enfers et le messager de Zeus et des dieux mercure  pour les romains Thot en egypte, hermes en grece furent ceux qui apporterent la lumiere(lucifer=porteur de lumiere) et vénus c’est isis nous avons là la trinité la plus néfaste pour l’humanité cette date du 21/12/2012 a été choisit parce qu’elle symbolise le retour de ces forces noires cela devient de plus en plus clair . et la somme de 21+12+2012 donne le 11.

eye_of_horus_wedjat_eye

 

LE PENTACLE DE VENUS

LES SOCIETES SECRETES ET LES EGLISES UTILISENT LES
CYCLES DE VENUS AVEC LA LUNE LE SOLEIL ET LA TERRE

Vu de la Terre, l’orbite de la planète Vénus décrit une sorte de pentacle en huit ans

Lucifer est l’ancien nom de la planète Vénus
pentacle_animecliquez sur l’image  pour voir le pentagramme

Le 20 mai 2012 il y aura une Éclipse annulaire du Soleil, le 6 JUIN 2012 (6-6-12) ce déroulera dans le ciel le Second et dernier TRANSIT DE VENUS du siècle (un phénomène assez rare!). Puis, le 13 novembre 2012 nous pourrons voir une Éclipse totale de Soleil (visible dans le nord de l’Australie et dans le Pacifique sud).
eclipse_vertical_1200x1600
Dans l’antiquité, les astronomes grecs, égyptiens, babyloniens et chinois connaissaient Vénus et notaient ses mouvements. Les Grecs anciens pensaient que les apparitions matinales et vespérales de Vénus correspondaient à deux objets différents, Hesperus l’étoile du soir et Phosphorus l’étoile du matin. On attribue à Pythagore la découverte qu’il s’agissait de la même planète. Au IVe siècle av. J.-C., Héraclide du Pont émis l’hypothèse que Vénus et Mercure orbitaient autour du Soleil et non de la Terre. Aucun élément ne permet d’affirmer que ces cultures connaissaient les transits.C’est l’origine du fameux Pentacle occulte. Il apparaît en Mésopotamie vers 3000 avant notre ère. Le monde est fabriqué selon les cycles de vénus … Les cathédrales, les lignes occultes, les commanderies templières, et même les centrales nucléaires sont alignées pour former un pentacle vénusien ou la rose prophétique à huit pétales … Une rosace de protection divine.

Durant le Moyen-âge jusqu’à l’époque contemporaine, on a représenté l’Étoile du Soir au Proche-Orient par une étoile à huit pointes ou par une fleur à huit pétales car Vénus-Ishtar est visible sous ses deux cycles de 245 ou 247 jours ce qui équivaut à 8 cycles lunaires. On pouvait apercevoir l’étoile du matin avec la nouvelle lune huit fois avant qu’elle ne soit « avalée » par le soleil (rendue invisible par la lumière du soleil). Ensuite, il faut 8 années pour que Vénus accomplisse son cycle complet autour du zodiaque. C’est ainsi que cette étoile à huit pointes a été associée à Inanna-Ishtar, Astarté, Ashtar, Isis, Marie, Baphomet, Lucifer …
olympicvenus
Les jeux olympiques sont basés sur ces cycles, cela explique l’occultisme des cérémonies. Le transit de Vénus dure QUATRE ans et Vénus dessine donc un pentacle en HUIT ans. Le rythme de 4 ans des Jeux Olympiques tire son origine de ce cycle. À l’origine le symbole des Jeux était le pentacle, remplacé plus tard par les 5 anneaux entrelacés, lesquels symbolisent la solidarité entre continents. On appelle par ailleurs Vénus l’Étoile du Matin ou Étoile du Soir car, étant plus proche du Soleil que la Terre, elle ne peut jamais être perçue qu’à ces heures de la journée. Pendant une période de 247 jours consécutifs, Vénus n’est visible qu’au coucher du Soleil devenant à ce moment l’Étoile du Soir, Hespéros, Aphrodite, ensuite elle est totalement invisible pendant 14 jours avant de réapparaître comme Étoile du Matin ou Phosphoros, Lucifer, Étoile de l’Est. À cause de l’interruption entre ces deux « phases » de sa course, certains peuples de l’Antiquité on cru qu’il s’agissait là de deux étoiles distinctes.vous vous demandez que vienne faire les jo et bien en 2012 c’est les JO et ce serait bien un miracle  s’il ne se passe rien d’historique.,souvenez vous de l’horloge des JO qui s’est arretée nette sur une série de chiffre 500 7 06 56  5+7+6+5+6= 29 2+9  11   ce chiffre est un chiffre occulte préféré des satanistes