La technologie noire et le controle de la volonté humaine.

SVR-PIC-3

En 1920, Rudolf Steiner disait déjà de la technologie occidentale qui n’était alors pas encore touchée par les techniques binaires :

« Des esprits éclairés d’aujourd’hui considèrent comme superstitieux de voir des puissances spirituelles à l’œuvre dans les phénomènes naturels. Ils ne se doutent pas le moins du monde que des esprits démoniaques sont actifs dans tout le domaine de la technologie créée par la race humaine. Il leur sera difficile de le voir, parce que ces puissances agissent dans la volonté – et je vous ai souvent dit que la volonté est endormie. Elles agissent à un niveau inconscient et s’emparent de l’esprit humain.

En voici la conséquence : dans le passé, les êtres humains possédaient au moins une certaine conscience des puissances démoniaques. Aujourd’hui, les puissances démoniaques remuent à leur gré dans tous les produits de la technologie : leurs activités s’étendent jusque dans la sphère de la volonté humaine, mais les êtres humains ne sont pas encore prêts à le reconnaître… Dans les anciens temps, les esprits perçus dans les phénomènes de la nature étaient lucifériens ; les esprits actifs dans les machines, dans tous les produits de la technologie, sont ahrimaniens.

Les êtres humains s’entourent donc eux-mêmes d’un monde ahrimanien qui se développe de façon tout à fait autonome. Vous percevrez cette tendance dans l’évolution humaine. D’un monde luciférien qui influence encore leurs esprits conscients et détermine leurs destinées, les êtres humains sont entraînés dans un monde ahrimanien. Et aujourd’hui, cela se produit à une vitesse très rapide.

Ce monde ahrimanien agit sur la volonté humaine, et l’intellectualisme de la science moderne ne permet pas aux gens de devenir immédiatement conscients de la volonté. Le grand danger est que le monde ahrimanien s’empare de la volonté humaine et que les êtres humains se trouvent complètement désemparés parmi les puissances démoniaques présentes dans les produits de la technologie. »

Depuis cette époque, deux tendances sont apparues. D’un côté, un nombre croissant de personnes se sont intéressées à la science spirituelle et cherchent en elle des solutions aux problèmes engendrés par la technologie. De l’autre, la technologie elle-même fut précipitée dans la forme binaire durant la seconde guerre mondiale et a progressé sur cette voie à une vitesse incroyable. Les hommes se trouvent véritablement désorientés au milieu des puissances démoniaques qui l’habitent.

Le début du troisième millénaire (dès le XXIè siècle) sera profondément influencé par l’événement historique que Rudolf Steiner décrit dans les termes suivants :

« … avant qu’une partie seulement du troisième millénaire de l’ère post-chrétienne se soit écoulée, il y aura, à l’Ouest, une incarnation véritable d’Ahriman : Ahriman en chair et en os. L’humanité sur Terre ne peut pas échapper à cette incarnation d’Ahriman. Elle va inévitablement survenir.

Mais ce qui importe, c’est que les hommes trouvent le point de vue juste pour le confronter. Partout où des préparatifs ont lieu pour de telles incarnations, nous devons être très vigilants face à certaines tendances de l’évolution. Un être comme Ahriman, qui va s’incarner à l’Ouest dans les temps à venir, prépare son incarnation à l’avance. En vue de cette incarnation sur terre, Ahriman dirige certaines forces de l’évolution de manière à ce qu’elles le servent le mieux possible. Un mal en résulterait si les hommes vivaient ces événements à moitié endormis, incapables de reconnaître certains phénomènes de la vie comme des préparatifs pour l’incarnation d’Ahriman dans le physique. On ne peut trouver l’attitude juste qu’en reconnaissant dans l’une ou l’autre série d’évènements la préparation que fait Ahriman pour son existence terrestre. »

L’expansion irrésistible de la technologie de l’ordinateur binaire, qui n’existait pas encore du temps de Rudolf Steiner, est aujourd’hui le facteur le plus influent dans la préparation de l’incarnation d’Ahriman, l’œuvre du puissant Démon-Solaire, de la Bête Binaire. En fait, nous pouvons dire que l’incarnation d’Ahriman est, dans un certain sens, l’incarnation de la Bête Binaire.

Ahriman provient de sphères éloignées et étrangères à l’évolution humaine sur Terre. Son but est de détourner cette évolution de sa voie normale et de l’orienter vers d’autres formes d’existence, inhumaines, tout à fait opposées à celles prévues pour l’homme par ses créateurs. L’incarnation physique de cette divinité étrangère sera rendue possible par des procédés occultes pernicieux :

« Cette incarnation d’Ahriman ne pourra pas être évitée. Elle est inévitable, car il faut que les hommes se trouvent face à face avec Ahriman. Il sera l’individualité qui montrera aux hommes à quel niveau inouï d’intelligence ils peuvent parvenir, s’ils font appel à toute l’aide que les forces terrestres peuvent leur apporter pour développer l’intelligence et l’ingéniosité. Au milieu des catastrophes qui frapperont l’humanité dans un proche avenir, les hommes vont devenir extrêmement inventifs; l’homme découvrira toutes sortes de forces et de substances dans l’univers qu’il utilisera pour se nourrir. Mais toutes ces découvertes montreront au même moment que ce qui est matériel est lié aux organes de l’intellect, pas aux organes de l’esprit. Les gens apprendront ce qu’il faut manger et boire pour devenir très intelligents. On ne peut pas développer sa spiritualité en mangeant et en buvant, mais on peut, par contre, acquérir une intelligence raffinée.

Les hommes ne connaissent pas encore ces secrets; non seulement ils chercheront à les percer à jour, mais ces connaissances seront le résultat inévitable des catastrophes qui auront lieu dans un proche avenir. Certaines sociétés secrètes – dans lesquelles des préparatifs sont déjà en cours – vont appliquer ces choses de manière à créer les conditions nécessaires pour une incarnation véritable d’Ahriman sur terre ».

Il est à peine nécessaire de souligner le rôle que joue l’intelligence artificielle dans ces préparatifs pour l’incarnation d’Ahriman. Il n’existe aujourd’hui presque plus d’institut de recherche sur terre qui ne se base sur les ordinateurs.

En fait, beaucoup de recherches actuellement ne s’effectuent pas en expérimentant avec des substances et des processus réels, mais en travaillant par simulation sur ordinateur !

Ahriman ne veut pas seulement attirer en son pouvoir les parfaits matérialistes. De nombreux êtres humains, qui ont un penchant pour l’esprit mais sans poursuivre activement un développement spirituel, seront victimes de sa suprême intelligence :

« En usant d’artifices prodigieux, il donnera aux hommes toute la connaissance clairvoyante qui jusque là ne pouvait être acquise qu’au moyen d’un travail et d’un effort intenses.

Les hommes pourront vivre en matérialistes ; ils pourront manger et boire, et ils n’auront besoin de faire aucun effort spirituel. Les courants ahrimaniens se développeront sans entrave. Quand Ahriman s’incarnera à l’Ouest au moment fixé, il créera une grande école occulte pour la pratique des arts magiques les plus grandioses, et ce qui, autrement, ne peut être acquis que par un effort énergique, sera donné à l’humanité.

N’imaginez jamais qu’Ahriman va apparaître comme une sorte de prestidigitateur, jouant des tours malicieux aux êtres humains. Non, vraiment pas ! Ceux qui aiment la facilité, qui ne veulent rien avoir à faire avec la science spirituelle, seront victimes de sa magie, car au moyen de prodigieux artifices, il sera capable de rendre un grand nombre d’êtres humains prophètes – mais de telle manière que la clairvoyance de chacun sera strictement individuelle.

Ce qu’une personne verra, une seconde et une troisième personnes ne le verront pas. La confusion régnera et, malgré le fait d’avoir accès à la sagesse clairvoyante, les hommes vont inévitablement entrer en conflit à cause de la totale diversité de leurs visions.

Cependant, en fin de compte, ils seront tous satisfaits de leur propre vision particulière, car chacun sera capable de voir dans le monde spirituel. De cette manière, toute culture sur la terre deviendra la proie d’Ahriman. Les hommes succomberont devant Ahriman, simplement pour n’avoir pas acquis par leurs propres efforts ce qu’Ahriman sera prêt à leur donner. Il n’y aura pas de plus mauvais conseil que de leur dire : « Restez exactement ce que vous êtes ! Ahriman va vous rendre tous clairvoyants si vous en avez envie. Et vous le souhaiterez parce que le pouvoir d’Ahriman sera très grand ».

Le résultat sera l’établissement du royaume d’Ahriman sur Terre et la ruine de tout ce que la culture humaine a pu produire jusqu’ici. Toutes les tendances désastreuses, inconsciemment les plus entretenues aujourd’hui, auront libre cours. »

Si nous regardons au delà des premiers siècles du troisième millénaire, nous voyons l’ensemble de l’humanité devenir peu à peu naturellement clairvoyante. Physiquement, l’homme sera plus faible. Le déclin de ses forces physiques fait nécessairement partie de l’évolution. Ce n’est pas un déclin de l’homme lui-même (à moins qu’il ne reste lié à son corps), mais seulement de son organisme physique :

« Mais maintenant, dans la cinquième époque Post-Atlantéenne, il est sur la voie du déclin, il est un être devenant physiquement faible, et il n’aurait plus la force de percevoir le monde comme les Grecs le faisaient. »

Les sens physiques, la vue, l’ouïe, etc, vont s’affaiblir et seront remplacés d’un côté – dans le cas de ceux qui suivent le chemin spirituel – par une perception clairvoyante de plus en plus claire, et de l’autre, par une perception artificielle au moyen d’appareils de simulation. La télévision, la vidéo, l’audio digital, l’holographie, etc, sont les précurseurs de l’image digitale (c’est-à-dire binaire) et d’appareils de traitement du son qui vont partiellement remplacer la vue et l’ouïe physiques pour une bonne part de l’humanité. Aujourd’hui déjà, l’homme regarde le monde à travers la télévision, des microscopes électroniques, des radio-télescopes à images computérisées, des appareils de diagnostic médical à images digitales, etc. Les pilotes militaires s’entraînent sur des simulateurs de vol, c’est-à-dire des modèles de cockpits d’avions militaires dans lesquels vitres et instruments sont des écrans de télévisions. Les images réagissent aux contrôles exactement comme en situation réelle, le champ de vision à partir du cockpit se modifie au fur et à mesure que le pilote manœuvre son appareil, et les cadrans des instruments fournissent les indications appropriées.

Tout cela nous conduit vers le remplacement des situations réelles par des simulations adaptées au besoin et au désir de l’individu. De telles techniques peuvent naturellement déboucher sur toutes sortes d’abus et portent en elles la tentation de créer des mondes imaginaires, qui permettront d’échapper aux pénibles réalités de la vie en vivant des expériences sensorielles artificiellement produites.

De tels mondes ne seront, après tout, rien d’autre que le développement logique ultime de ce qui a débuté à la fin du siècle dernier avec le cinéma.

Il se peut que la véritable clairvoyance de la race spirituelle soit imitée, à l’avenir, de manière caricaturée, par l’utilisation de machine à clairvoyance. De tels appareils auraient pour ancêtres les machines à méditer déjà employées aux Etats-Unis et qui commencent à arriver en Europe. Ces machines de la première génération provoquent chez leurs utilisateurs une modification de la conscience en appliquant au cerveau des impulsions appropriées.

Leur fonctionnement se base sur les techniques médicales développées au cours des dernières décennies au moyen de l’électroencéphalographie et d’autres formes d’électrodiagnostic. On peut raisonnablement supposer que ces premiers modèles seront suivis par d’autres, toujours plus perfectionnés, à mesure que l’on découvre tout ce que l’on peut atteindre en stimulant électriquement le cerveau.

Les hommes vont se séparer progressivement en deux races, la race spirituelle utilisant la nouvelle clairvoyance de manière morale, la race matérialiste cherchant plutôt à investiguer les forces spirituelles de la matière et celles des domaines sous-physiques. Ensuite, avec l’avancement de la civilisation anglo-germanique, de nouvelles facultés vont spontanément apparaître en l’être humain.

L’homme va apprendre à agir directement par la pensée sur les processus électriques. Il va aussi acquérir la maîtrise des processus physiques et vitaux impliqués dans la conception et la naissance, et il apprendra à déterminer quel genre d’âmes doivent s’incarner. Le génie génétique, qui accomplit de nos jours ses premiers pas hésitants, va développer les techniques permettant de modifier le corps physique.

C’est là un développement nécessaire, susceptible lui aussi d’abus et qui va produire d’étranges mutants. Derrière le désir de contrôler l’incarnation d’un être dans la forme physique humaine, se trouve la connaissance occulte à laquelle il est fait allusion dans la création d’Homunculus du Faust de Goethe.

La manipulation génétique de pointe, combinée avec les techniques que Rudolf Steiner appelait l’occultisme eugénique (contrôle de la conception et de la naissance, afin de ne permettre qu’à certains types d’âmes de s’incarner), influencera très profondément la vie sociale.

Dans cette cinquième période de culture post-atlantéenne, l’intelligence artificielle atteindra un stade de développement très avancé et les hommes se développeront en étant intimement liés aux machines. Après les débuts bien maladroits de la robotique actuelle, les êtres-machines les plus remarquables vont apparaître. Les hommes vont devenir de plus en plus conscients des morts, et les âmes qui ont passé le seuil vont jouer un rôle important dans tous ces développements. Soit elles agiront, à partir de leurs propres impulsions, comme sources d’inspiration depuis le monde spirituel, soit elles se verront attirées par des procédés maléfiques dans la toile que tisse l’intelligence artificielle.

Un autre produit de l’intelligence artificielle, qui sera progressivement mis en relation avec le cosmos et qui analysera les influences cosmiques les plus variées de façon matérialiste, résidera dans le fait que les hommes vont acquérir la maîtrise de nouvelles énergies, d’une puissance extraordinaire, bien plus grande que celle de la fission ou de la fusion nucléaire. En faisant un mauvais usage de l’énergie vibratoire, les hommes seront victimes d’eux-mêmes et mettront en mouvement des forces qu’ils ne pourront plus contrôler.

Face à toute cette évolution, la grande masse de l’humanité se verra entraînée par le style de vie de la race matérialiste, du fait que la science et la technologie deviendront de plus en plus incompréhensibles pour l’homme de la rue. Les confréries occultes occidentales et les autres leaders de l’humanité matérialiste vont exercer une domination croissante sur l’humanité en général. Quant aux membres de la race spirituelle, ils vont se rassembler en communautés fondées sur la fraternité chrétienne et la liberté. Leur science et leur technologie propres vont prendre des formes très différentes de celles de la race matérialiste. Ils vont faire tout ce qui est en leur pouvoir pour aider et protéger ceux qui cherchent à échapper au monde de la technologie démoniaque. Les membres de la race matérialiste pourront encore rejoindre ceux qui ont choisi de suivre la voie spirituelle de l’évolution.

L’Union Transatlantique a pour plan l’effacement des dettes pour accepter le nouvel ordre mondial .

transatlantique crise canalblog

L’Union Transatlantique est un projet dont on entend peu parler et on se demande bien pourquoi.

 

C’est une idée née dans les années 90 qui a réellement commencée à entrer dans le concret en 2007 avec la création du Conseil Economique Transatlantique dont le but est de faciliter les échanges commerciaux entre l’Union Européenne et les Etats Unis.

 

Rien de particulier jusque là sauf que le 26 mars 2009 la résolution suivante a été votée au Parlement Européen :

 

Le Parlement européen invite instamment les partenaires à mettre à profit tout le potentiel du Conseil Economique Transatlantique pour surmonter les obstacles actuels à l’intégration économique et pour réaliser un marché transatlantique unifié d’ici à 2015; demande à la Commission d’élaborer, sur la base de l’étude approuvée et financée par le Parlement européen au titre de son budget pour 2007, une feuille de route détaillée des obstacles actuels à surmonter dans l’optique de respecter cette date butoir;

 

Le Conseil Economique Transatlantique travaille à lasuppression de toutes barrières douanières et réglementaires ; adoption unanime des normes commerciales et comptables ; uniformisation des règles commerciales, fiscales et sociales sur le modèle anglo-saxon, intensification des flux financiers transatlantiquesetc

 

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P6-TA-2009-0193&language=FR&ring=A6-2009-0114

 

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+REPORT+A6-2009-0114+0+DOC+XML+V0//FR#_part1_def1

 

 

 

Là on se dit qu’il reste à régler le problème du change entre l’Euro et le Dollars pour optimiser les échanges commerciaux. Ce problème pourrait ne pas subsister bien longtemps si, comme je l’ai supposé dans un précédent article, une monnaie mondiale voyait prochainement le jour.

 

Mais les choses ne s’arrêtent pas au seul aspect économique

 

Cette collaboration est également militaire :  « considérant que le partenariat transatlantique et l’OTAN sont indispensables à la sécurité collective » et sécuritaire avec un objectif pour 2014 qui est la mise en place d’une «aire de coopération transatlantique en matière de « liberté de sécurité et de justice » pour favoriser la remise de données d’ordre administratif et judiciaire, mais aussi relatives à la « défense du territoire » ainsi que de ressortissants européens aux autorités américaines.

 

Cette étroite coopération dans le cadre de l’Otan s’est vue renforcée lors du sommet de Lisbonne du 20 novembre 2010 au cours de laquelle se sont rencontrés Obama, Van Rompuy et Barroso.

 

Pas encore entériné mais sérieusement envisagé il est question de doter le CET d’un pouvoir décisionnaire.

 

Le Parlement Européen « prend acte des dispositions en vigueur qui permettent aux parties intéressées d’apporter, à titre consultatif, leur concours au CET et s’en félicite, mais souligne qu’il faut envisager un rôle à caractère plus officiel pour les législateurs de l’Union européenne et des États-Unis, auxquels il incombe, conjointement avec leur exécutif respectif, d’adopter nombre de décisions qui s’imposent. ». Autrement dit le CET serait supranational.

 

Une coordination politique entre le Congrès Américain et le parlement Européen est à l’étude :

 

«Le nouvel accord devrait moderniser l’actuel dialogue transatlantique des législateurs pour en faire une assemblée transatlantique servant de forum pour le dialogue parlementaire, l’identification d’objectifs ainsi que le contrôle conjoint de la mise en oeuvre de l’accord, et pour la coordination des travaux du Parlement européen et du Congrès américain sur les questions d’intérêt commun, y compris la coopération étroite entre les commissions et les rapporteurs des deux parties»,

 

Si nous résumons, en 2015 devrait voir l’avènement d’un immense marché transatlantique chapeauté par un Conseil Economique Transatlantique, ce qui nous rappelle l’ex Conseil Economique Européen et ce d’autant plus si, comme le demandent les députés Européens, le CET est doté de pouvoirs de décision. Ensuite vient l’aspect politique souhaité sous la forme d’une assemblée Transatlantique qui serait probablement au dessus de l’Assemblée Européenne. Concrètement les Américains et les Européens seraient dépendant du même organe législatif. Et puis finalement vient la partie sécurité et militaire.

 

Au final on ne peut qu’être abasourdi qu’un tel projet dans un état aussi avancé car 2015 c’est demain, n’ai fait l’objet d’aucune publicité, d’aucun débat.

Bien sûr ces décisions et ces déclarations sont publiques et consultables par tous mais on ne peut que s’étonner d’un tel silence de la part de nos politiques et des journalistes censés informer le public d’un évènements aussi important que la création d’un Marché unique transatlantique avec pour objectif final la création d’une super puissance occidentale, d’un nouvel ordre mondial

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/12/22/2349070_l-union-transatlantique-le-futur-bloc-amerique-du-nord-union-europeenne.html

Comme le disait Rockefeller : « Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial »

Le Secret des Phénomènes ovnis et Ultra terrestres par john keel

global_control2900582159_1

En 1967, Keel abandonne assez rapidement l’HET et développe la théorie alternative d’ultra-terrestres. Selon Keel, ceux-ci sont des intelligences malignes d’une autre dimension d’existence, capables de pénétrer dans notre réalité selon leur bon gré et de se consacrer à leur passe-temps favori : soumettre l’humanité à la terreur et la misère.

    J’ai abandonné l’hypothèse extraterrestre en 1967 lorsque mes propres investigation dans le domaine ont dévoilé un étonnant recouvrement entre les phénomènes psychiques et les ovnis. Mes découvertes furent très impopulaires à l’époque, mais dans les années qui suivirent, la plupart des enquêteurs européens, et nombre des scientifiques américains impliqués dans le sujet, ont vérifié et accepté mes conclusions.

Etrangement , une grande part du conte ovni est subjective et de nombreux événements supposés  liés aux ovnis sont en fait le produit d’un processus hallucinatoire complexe, en particulier dans les rapports de contactés et de type RR3. Le même processus a stimulé les croyances religieuses, les contes de fées, et les systèmes de croyances occultes d’autres siècles.

    Un très petit pourcentage d’observations (peut-être moins de 2 %) et d’événements indiquent que d’autres phénomènes étranges, mais naturels, sont souvent inclus, ou absorbés, dans les données ovni.

    Bien que nous ne puissions expliquer de manière satisfaisante l’ensemble des événements ovni en terme de connaissance et de technologie du jour présent, je pense que l’ultime solution va évoluer en un système complexe de nouvelle physique liée aux théories du continuum espace-temps. Il est possible, voire même très probable, qu’un système de contrôle cosmologique subtil soit en effet depuis l’aube de l’humanité et que les ovnis soient une partie de ce système.

    Les objets et apparitions ne proviennent pas nécessairement d’une autre planète et pourraient même ne pas exister en tant que constructions permanentes de matière. Il est plus probable que nous voyions ce que nous souhaitons voir et interprétons de telles visions d’après nos croyances contemporaines. Le problème peut être réduit à une série de questions philosophiques difficiles et pourrait être exploré par des scientifiques du comportement et des mathématiciens.John A. Keel

Keel enquête sur des milliers de signalements d’observation d’ovnis, depuis son implication dans la communauté du renseignements américain il y a plusieurs années, les stockant sur ordinateur afin de rechercher d’éventuelles répétitions ou parties similaires entre différents rapports.

Concernant la récurrence et la concentration de manifestations ovnis dans une zone géographique et temporelle, Kell développe la théorie de « zones fenêtres » par lesquelles les ovnis pourraient « entrer » dans notre monde physique.

Keel est en pseudo-retraite depuis 1988. Il réside à New York. En 2002, son rôle est tenu par Richard Gere dans le film de Mark Pellington inspiré de son livre sur le mothman.

Il décède le 3 juillet 2009.

Bien que je ne peux pas honnêtement dire que je pense de l’histoire; comme Fox Mulder, je crois. que Je suis devenu fasciné par l’idée que les extraterrestres ne seraient en fait que des manifestations de créatures qui peuplaient la terre avant l’homme et a qui l’ont doit probablement les monuments pyramidales et temples construit pour les honorer à savoir que le chef de ces djinn se nomme satan pour memo et non un ange déchu comme aime à le dire l’eglise catholique romaine …..


Ces invisibles hantent l’esprit humains depuis la nuit des temps vous les retrouvé dans les manifestations de polteigeist fantomes ovnis et possession pour faire simple

Genie (en arabe: djinn, ou djinn) est une créature surnaturelle dans la mythologie pré-islamique et islamique, qui (selon la mythologie) occupe un monde parallèle à celui de l’humanité, et ensemble avec les humains et les anges qui constitue les trois créations sensibles de Dieu (Allah). Selon le Coran, il ya deux créations qui ont le libre arbitre: les humains et les djinns. sources religieuses ne mentionnent pas grand-chose, mais le Coran mentionne que les djinns sont faits de la flamme sans fumée, et leur forme étant tout proche de l’homme, qui peut aussi être bon ou mauvais.

voila un court passage traduit du livre écrit par Rosemary Ellen Guiley and Philip Imbrogno.

Les djinns ont la capacité de prendre de nombreuses formes et de changer d’apparence, ils peuvent prendre une forme humaine ou animale, comme une vache, un scorpion, un serpent, un oiseau …. Le chien noir avec une tache blanche sur la tete  est le diable des chiens et les djinns apparaissent souvent sous cette forme. Ils peuvent aussi apparaître sous la forme d’un chat noir.

2489896147_small_1


Quand un djinn prend une forme humaine ou animale, il obéit aux lois physiques de cette forme, par exemple, il sera possible de voir ou de le tuer avec un coup de feu ou de le blesser avec un couteau. Pour cette raison, le djinn peut rester dans ces formes que pour un court laps de temps, car ils sont vulnérables. En fait, ils bénéficient de leur invisibilité pour effrayer les gens.

Q: Est ce que les -djinns sont  mâle ou femelle?

A: Oui, il ya des mâles et des femelles parmi les djinns. , les djinns ont la capacité de procréer et peuvent  avoir une descendance.

Q: Est-ce que le djinn est responsables de ces actes?

R: Tout comme les humains, les djinns sont responsables de leurs actes.
 les djinns respectent  des obligations par rapport à leur nature spécifique. Etre différent des êtres humains, leurs fonctions sont inévitablement différents, aussi.

Ils ont des croyances religieuses, aussi. Comme les êtres humains, ils peuvent être chrétiens, juifs, non-croyants ou des musulmans. Les musulmans parmi eux sont tout comme les musulmans parmi les hommes, certains sont pieux, d’autres sont mauvais.

Q: Estce que le -djinn a peur des humains?

A: Le djinn et les hommes se craignaient mutuellement,mais les premiers hommes qui les utilisèrent pour faire de la magie leur donnèrent une grande importance et dela le djinn compris qu’il pourrait dominer les hommes par la crainte et les djinns ont été en mesure de susciter la peur plus intensément sur  les hommes. Les djinns sont des êtres plus craintifs par nature, mais ils peuvent aussi  ressentir des émotions humaines comme la colère ou la tristesse. En fait, le bénéfice est tiré par le djinn de nos s États, étant mieux à même de provoquer la peur dans le cœur de l’homme. Comme de mauvais chiens, quand ils sentent la peur, ils vont t’attaquer. ( la nuit avec le sentiment d’oppression  que vous avez un jour ressenti qui vous amène à la peur et vous vous réveillez terrorisé c’est eux ..pas un cauchemard …..il se sert de votre peur pour vous dominer .demandez autour de vous le nombre de personne qui ont révé d’un chien noir   vous serez surpris )


Les fascinantes œuvres d’Evans-Wentz, The Fairy Faith dans les pays celtiques et Robert Kirk, Le Secret du Commonwealth des elfes, faunes et fées sont des ressources inestimables pour la recherche.

La meilleure façon de résumer ce que j’ai pu glaner (et ma recherche est loin d’être exhaustive) est à l’état des fées, elfes, etc ont une existence distincte de celle encore qui se chevauchent avec l’humanité. Ils ont leur propre société, la religion et de la technologie.

Vallée et chronique des œuvres de Keel nombreuses similitudes entre les traditions de fées médiéval et moderne jours contactés OVNI. Malheureusement je n’ai pas pu recueillir autant d’information sur le djinn jusqu’à ce que je sois tombé sur ce site lors de recherches sur la fin de Ted Owens, l’homme PK,

http://www.thejinn.net/

voici la vidéos qui introduit un livre fort bien documenté ,il est étonnant que l’on nous bassine d’ovnis et d’ET alors que pas un mot sur ces djinns qui existent depuis la nuit des temps personnellement je pense que les civilisations païennes adoraient ces djinns et vivaient avec eux ,,en égypte par exemple il est flagrant de voir leur divinité ne sont en fait que des génies  ,en Amérique latine tous les serpents et dragons d’asie ne sont que des représentant de ces djinns polymorphe ,et la magie servirait à faire appel à ces invisibles pour leur demander de l’aide pour la réalisation de tel ou tel projet ou sort….Alors le secret de l’humanité serait caché parce que si elle découvrait  l’existence de ces djinns les gens comprendraient que Dieu existe car il les a crée  ,voila peut être la plus grande raison pour laquelle vous n’entendrez donc jamais parlé de cette histoire ,mais plutôt d’extraterrestres hostile face à laquelle l’humanité devra s’unir pour y faire face  un indépendance day planétaire le V de leur Victoire en fait…………

film djinn

faites vos recherches avant de nier sans preuves ne soyez pas imbus de vos préjuges accumulés lors de votre éducation (conditionnement)

qui a fait de votre intelligence un serviteur docile et de votre intuition un aveugle hostile.R James.

Des virus OGM créés en Chine inquiétent les scientifiques

shutterstock_112554212

Une équipe de l’Académie des sciences agricoles chinoise et de l’Université agricole du Gansu a annoncé, dans la revue américaine « Science », avoir donné naissance à 127 virus hybrides, en mélangeant des gènes de la grippe aviaire H5N1 et de la pandémie H1N1.

Le virus H5N1 peut être transmis aux humains par des oiseaux, et il est mortel dans quelque 60% des cas d’infection, mais il ne peut se transmettre d’humain à humain, ce qui a permis jusqu’à présent d’éviter une pandémie.

Quant au virus H1N1, apparu au Mexique, il est hautement contagieux et a infecté environ un cinquième de la population mondiale durant la pandémie de 2009-2010, mais il n’est guère plus mortel qu’une grippe ordinaire. Il avait fait quelque 18.000 morts dans le monde, selon l’OMS.

Sur les 127 virus hybrides créés en Chine, 5 se sont avérés facilement transmissibles entre cochons d’Inde, via les voies respiratoires, comme les scientifiques à l’origine de l’expérience entendaient le démontrer. Selon eux, le redoutable virus H5N1 n’aurait donc besoin que d’une simple mutation génétique pour être en mesure de se communiquer d’un mammifère à un autre.

« Les virus aviaires de sous-type H5N1 ont le potentiel requis pour devenir transmissibles aux mammifères », écrivent les chercheurs chinois dans leur étude.

 

Entre « 100.000 et 100 millions de morts » potentiels

Certains spécialistes redoutent justement que des scientifiques ne donnent le coup de pouce nécessaire à la nature pour créer des mutants potentiellement incontrôlables.

Et ils s’inquiètent des conséquences de l’expérimentation chinoise.  »Ce sont des virus créés par l’homme, ils n’ont jamais été fabriqués par la nature. Ils sont conservés dans un congélateur », explique le virologue Simon Wain-Hobson, de l’Institut Pasteur. Et même si on ignore encore en quoi cet hybride pourrait affecter les humains, « il pourrait s’agir de virus pandémiques », souligne-t-il.

« Autrement dit, si quelqu’un commettait une erreur, ou qu’il y ait une fuite ou quelque chose de ce genre, le virus pourrait contaminer les gens et provoquer entre 100.000 et 100 millions de morts », insiste Simon Wain-Hobson.

Pour lui, comme pour d’autres experts, l’intérêt scientifique de la recherche ne se justifie pas en regard des risques potentiels.

Ils estiment en effet que la création d’un tel virus OGM contribue peu à la recherche d’un vaccin ou d’un traitement, qui prendrait des années et ne serait sans doute pas au point avant la survenue d’une épidémie.

« On ne fait pas ce genre de choses à moins d’y être poussé par une extrême nécessité », tranche Robert May, ancien président de l’académie des sciences britannique, qui s’inquiète des « fuites répétées » enregistrées selon lui dans certains laboratoires, en Chine ou ailleurs.

Et Simon Wain-Hobson de rappeler comment la fuite d’une souche de fièvre aphteuse, maladie virale qui ne touche heureusement que le bétail, a provoqué une épizootie en Grande-Bretagne en 2007. John Oxford, virologue à l’Université Queen Mary de Londres, estime quant à lui que cette étude a le mérite de réveiller la communauté scientifique.

Pour lui, ce virus OGM montre que les deux souches de grippe peuvent effectivement échanger des gènes et représenter une menace.

« Tôt ou tard, un individu sera infecté par les deux souches, c’est statistique », prévient-il. « Il faut nous réorganiser, réviser nos plans de lutte contre les pandémies et nous assurer que nous avons des stocks de vaccins contre le H5N1. »

Sources : NouvelObs / Wired / Le Journal du Siècle

Vaccin : L’adjuvant VTX-294 : de la cocaïne pour le système immunitaire des bébés .

4768166_7128176

Un nouvel adjuvant vaccinal cible les nouveau-nés

Un adjuvant est un produit qu’on rajoute dans les vaccins pour augmenter la réponse immunitaire de l’organisme.

Vous connaissez en effet le principe du vaccin : on vous inocule un microbe affaibli afin de stimuler vos défenses naturelles. Le jour où vous serez contaminé par la maladie vraie, votre système immunitaire aura gardé mémoire de ce microbe, et réagira plus vite et plus fort pour l’éliminer.

C’est du moins la théorie. En pratique, c’est plus compliqué.

La science médicale veut corriger le système immunitaire des bébés

Chez les bébés, le système immunitaire ne fonctionne pas du tout comme chez les adultes ni même comme chez les petits enfants. (1)

Au lieu de combattre les corps étrangers qui cherchent à pénétrer, le bébé les accueille. C’est logique parce que le fœtus est un peu comme un « invité » dans le ventre de sa mère. Il doit être en mesure d’accueillir tout ce qui passe au travers du placenta. Grâce à un processus qui n’est pas encore bien compris de la science médicale, peu de temps avant et après la naissance, le système immunitaire qui acceptait toutes les substances étrangères se met à les rejeter. Il faut environ six mois après la naissance pour que ce processus soit terminé.

Et c’est ce qui pose problème aux médecins qui veulent vacciner : quand le bébé est tout jeune, ils ont beau lui injecter des vaccins, le bébé ne fabrique pas, ou pas assez, d’anticorps. Et en dépit d’une absence quasi totale de compréhension du processus de conversion du système immunitaire (qui accepte puis rejette les substances étrangères), certains médecins ont décidé que ce n’était pas comme ça que les choses devaient marcher. Ils ont donc lancé des recherches pour tenter de contraindre le système immunitaire des nourrissons à développer des anticorps suite à la vaccination.

Pour eux, le système immunitaire du bébé aurait donc un défaut inhérent, et ce serait à leur science d’y apporter un remède. Ce remède, ils croient aujourd’hui l’avoir trouvé grâce à un nouvel adjuvant appelé le VTX-294. (2)

L’adjuvant VTX-294 : de la cocaïne pour le système immunitaire

Un adjuvant est donc une substance qui augmente la production d’anticorps par le système immunitaire.

Des chercheurs de l’hôpital pour enfants de Boston (3) ont découvert qu’un composé synthétique appelé VTX-294 augmente la production d’interleukine-1 bêta (IL-1β) et d’un facteur de nécrose tumorale (TNF), témoignant d’une forte réaction du système immunitaire.

Les effets du VTX-294 sont particulièrement intéressants sur le sang des nouveau-nés, ce qui en fait un candidat comme adjuvant pour les vaccins qui leur sont destinés.

Mais des voix s’élèvent pour dénoncer ces manipulations dignes de l’apprenti sorcier. En effet, cette forte production d’anticorps déclenche dans le corps du bébé une réaction inflammatoire contraire à la nature et qui pourrait avoir des effets désastreux. (4)

L’inflammation au cours de la grossesse a été identifiée comme étant un facteur important dans le développement de l’autisme. (5) Le facteur de nécrose tumorale (TNF) et l’interleukine-1 bêta (IL-1β), sont des cytokines, et des taux excessifs de cytokines (tempêtes de cytokines) ont été liés à l’autisme. (6,7,8,9) Comment pourrait-on qualifier autrement que « tempête de cytokines » la libération artificielle de cytokines TNF et de IL-1β, dans le sang des nouveau-nés ?

Ainsi, ces réactions inflammatoires déclenchées artificiellement pourraient contribuer à déclencher l’autisme chez les enfants.

Une substance proche des anxiolytiques les plus puissants

Le VTX est une benzazépine, un produit chimique proche des benzodiazépines, le nom chimique des anxiolytiques comme le Lexomil, le Diazépam, le Xanax ou le Valium. (10)…

Le benzazépine est en effet formé d’un cycle de benzène et d’un cycle azépine, tandis que les benzodiazépines sont formées d’un cycle de benzène et de deux azépines (ou di-azépine).

Le benzène est un produit toxique associé au cancer, ainsi qu’à des dommages neurologiques, développementaux et de troubles de la reproduction. (11,12,13)

Il est difficile d’imaginer que l’on puisse sérieusement envisager d’injecter un produit dérivé du benzène, produit toxique connu, à des nouveau-nés. Mais pouvait-on imaginer que d’autres produits toxiques connus comme le mercure et le formaldéhyde seraient injectés avec certains vaccins ? C’est pourtant ce qui se passe aujourd’hui en dépit des protestations de nombreux patients et victimes des effets secondaires de ces adjuvants.

Un orgueil médical démesuré

La recherche médicale moderne ferait donc l’hypothèse que, pour chaque bébé qui nait, quelque chose ne tourne pas rond.

Cela semble relever de la plus pure arrogance mais c’est pourtant bien à ça que reviennent les tentatives de contourner la nature fondamentale du système immunitaire du bébé.

Ceci est d’autant plus inquiétant que l’expérience nous montre que les adjuvants aux vaccins sont insuffisamment testés. C’est le cas du squalène dont on a récemment montré qu’il augmente le risque de narcolepsie. Il faut aussi mentionner le formaldéhyde (cancérogène), le mercure (neurotoxique), le polysorbate 80 (perturbateur endocrinien), l’aluminium (neurotoxique et peut-être cancérogène). Tous ces produits sont communément utilisés dans les vaccins en dépit de leur toxicité.

Dans la conclusion de l’étude sur le VTX-294, publiée sur le site médical de référence Plos One, il est écrit en toutes lettres :

« VTX-294 is a novel ultra-potent agonist that activates newborn and adult leukocytes and is a candidate vaccine adjuvant in both early life and adulthood. »

Le VTX-294 est un nouvel agoniste TLR8 ultra-puissant qui active les leukocytes des nouveau-nés et des adultes et c’est un candidat pour devenir adjuvant vaccinal pour l’enfance et l’âge adulte » (ma traduction).

Et pourtant, si jamais le VTX-294 devait être utilisé dans les vaccins, nul ne sait s’il ne sera pas capable de perturber le développement normal du système immunitaire, et provoquer le cancer, l’autisme, des anomalies neurologiques, ou créer de nouvelles maladies, telles que la myofasciite à macrophages probablement induite par l’aluminium des vaccins.

Il semble donc que les désastres sanitaires récents n’aient pas suffi à remettre en cause l’orgueil de certains chercheurs. Continueront-ils à prétendre, cette fois, que toutes les vies détruites ne seront encore que de « pures coïncidences » ?

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis

De faux « tissus vivants » imprimés en 3D

 

De faux « tissus vivants » imprimés en 3D

de-faux--tissus-vivants--imprimes-en-3d

Des chercheurs britanniques ont créé des matériaux synthétiques ressemblant à des tissus vivants grâce à une imprimante trois dimensions. 

Le Pr. Hagan Bayley et ses collègues du département de chimie de l’Université d’Oxford estiment que cette percée pourrait éventuellement avoir des applications médicales dans l’administration de médicaments ou le remplacement de tissus endommagés.

Ce nouveau type de matériau mis au point est formé de milliers de gouttelettes d’eau encapsulées chacune dans un film de graisse et reliées entre elles en réseau. Selon ses créateurs, il serait capable d’effectuer certaines fonctions des cellules du corps humain.

Comme ce matériau est entièrement synthétique, sans génome et sans capacité de réplication, il permet d’éviter les problèmes rencontrés avec d’autres types de tissus artificiels, y compris ceux utilisant des cellules souches humaines.

« Notre objectif n’est pas de créer des matériaux ressemblant exactement à des tissus vivants, mais plutôt des structures capables d’effectuer des fonctions de ces tissus », assure le Pr. Hagan Bayley dans un article publié dans la revue « Science ». 

À l’heure actuelle, chacune des gouttelettes a un diamètre d’environ 50 microns (un millième de millimètre), ce qui est cinq fois plus qu’une cellule vivante. L’équipe pense cependant qu’il est très possible d’en réduire encore davantage la taille.

En outre, le matériau synthétique peut aussi être conçu pour prendre différentes formes une fois imprimé. Par exemple, une structure plate peut être programmée pour se replier et prendre une forme sphérique qui ne peut pas être directement obtenue par l’impression en 3D.

http://www.trtfrancais.com/fr/informations/detail/sciencetechnologie/84/de-faux–tissus-vivants–imprimes-en-3d/7438

Nos pensées créent notre réalité et contrôlent notre univers mental

p1o44pj2

La compréhension profonde du concept de la Pensée Créatrice est essentielle en Psychologie Spirituelle. C’est cette compréhension qui permet au processus de la Respiration Consciente d’être pleinement constructif et révélateur. Elle amène la personne à se responsabiliser plutôt qu’à se culpabiliser, à agir plutôt qu’à réagir, à dépasser l’univers restreint d’un mental limitant.

Penser, bien penser, est un art. Laisser les pensées contrôler notre univers mental est accepter l’auto-hypnotisme que ces pensées opèrent sur notre libre arbitre. Nous avons le choix de contrôler notre mental plutôt que d’être contrôlé par lui. Le mental est l’instrument et nous sommes le maître. Le mental est un instrument et la conscience notre essence. Si nous acceptons l’envahissement du mental comme une fatalité, cela signifie que nous nous considérons comme victimes de nous-mêmes. Cependant, si nous reconnaissons que nous créons, choisissons et entretenons nos croyances, alors nous avons un pouvoir sur elles : nous pouvons les changer. Si nous acceptons de reconnaître que nous pouvons donner la préférence à notre conscience, et que nous pouvons changer nos pensées et nos croyances, nous observons que notre réalité a une qualité tout à fait différente.

Le concept que la pensée est créatrice repose sur le principe de base que nos pensées créent notre réalité. De la façon dont nous percevons le monde, nous expérimentons notre réalité. Et non l’inverse !

Nos pensées créent notre réalité.

La plupart des gens admettent que si nous avons des pensées positives, alors notre réalité sera positive. Ils entrevoient bien là une relation de cause à effet. Mais ils croient que leurs croyances se sont forgées d’après leurs expériences. Ils croient que si leurs croyances colorent les expériences à venir, elles proviennent elles-mêmes des expériences du passé, telles des conclusions tirées de ces expériences. Cela est contradictoire. C’est l’inverse qui se produit.

La plupart des personnes croient que les expériences forgent nos systèmes de croyances, édifient nos pensées, parce que nous avons pris l’habitude d’en tirer des conclusions. Au lieu d’observer les pensées qui les conduisent à expérimenter une réalité, les gens préférent accuser la vie de les amener à penser ce qu’ils pensent. Ainsi, la plupart des personnes croient que leur réalité, c’est-à-dire ce qu’elles vivent, est une fatalité et qu’elles ne peuvent pas la changer. Elles vivent dans la croyance qu’elles sont victimes de la réalité et qu’il faudrait que leur réalité change pour qu’elles changent de croyances au sujet de cette réalité. Elles vivent dans la dépendance. C’est peut-être cela ne pas être libre. Quelquefois le miracle peut se produire. En fait la personne abandonne juste ce qu’il faut de contrôle pour s’autoriser à expérimenter de nouvelles réalités. Mais cela ne se reproduit que rarement, de façon aléatoire, et pas nécessairement dans les domaines de prédilection.

Le vrai miracle existe. La clé est en nous : nous avons cette fantastique possibilité de changer nos croyances. Nous pouvons dissoudre les croyances qui nous limitent et celles qui font que nous souffrons.

Changer une croyance, c’est tout d’abord reconnaître cette croyance et l’identifier comme limitante. En identifiant une croyance, nous la reconnaissons, et ainsi, nous la regardons en face. Nous faisons connaissance avec les croyances qui nous animent. C’est le fameux : « Connais-toi toi-même ». Certaines de ces croyances peuvent nous maintenir dans des situations, expérimentées trop souvent, et que nous désirons ne plus vivre. Alors, en identifiant une pensée, ou une croyance, qui nous maintient, par exemple, dans un schéma comportemental qui nous fait souffrir, nous en reconnaissons l’étroitesse, les limites. Au lieu de fermer les yeux, de penser que cela ira mieux demain, et sans croire cela non plus en profondeur, nous pouvons observer cette pensée qui nous limite. Mieux encore, nous pouvons ressentir en quoi telle pensée nous empêche d’évoluer, d’aller de l’avant, de nous transformer. Nous pouvons apprendre, tout simplement, à ressentir la pensée même qui nous limite. Ressentir nos limites, c’est déjà accepter de reconnaître que nous avons ces limites. En ressentant de la sorte nos limites, nous allons au cœur de nous-mêmes. Nous évitons à notre mental de nous jouer un nouveau scénario, de procéder à des analyses stériles, et par conséquent, de nous faire tourner en rond.

Le fait de nous concentrer sur ce que nous ressentons, plutôt que d’essayer d’analyser ce que nous croyons ressentir, est libérateur. En contactant nos ressentis profonds, nous nous reconnaissons, nous prenons soin de nous. Nous pouvons alors observer quels sont nos besoins, quelles sont nos valeurs. Nous sommes focalisés vers l’intérieur de nous et cette introspection non mentale effectue une sorte de nettoyage, une clarification. Les choses deviennent plus claires en nous, donc plus simples. Les éléments de notre ressenti, reprenant leur place naturelle, perdent de leur pouvoir négatif. C’est un peu comme si dans un bureau en désordre, où tout devenait compliqué et inaccessible, nous rangions chaque chose à sa place et concluions les dossiers en suspens. Le fait de contacter nos propres ressentis permet de clarifier cet espace, et le soulage de sa charge négative. On ne peut pas échapper perpétuellement à soi-même. Et par le ressenti, nous évitons de jouer des jeux qui nous font perdre du temps, ou d’ajouter un masque supplémentaire à notre panoplie.

Nous sommes en constante évolution et le nier serait nous condamner. Cela est aussi une croyance, bien sûr, mais elle va dans le sens de la vie. Accepter cette évolution est tout simplement naturel. Ressentir, à un moment ou à un autre de notre vie, que nous sommes à l’étroit, et désirer plus d’espace est dans l’ordre naturel des choses. Nous ne sommes pas condamnés à vivre toujours dans les mêmes limites, à répéter les mêmes schémas, à vivre les mêmes expériences. Cependant, si après la lecture de ces mots vous croyez toujours cela, il est temps de changer votre croyance.

Nous sommes
ce que nous répétons constamment
que nous sommes.

Vous pouvez changer de croyance, et c’est sans danger. Cela ne veut pas dire que vous ne preniez pas de risque, mais le risque que vous prenez c’est celui d’arrêter d’être une victime : la victime de vos propres pensées.

Est-il facile de changer de croyance ? Si vous pensez que c’est très difficile, vous expérimenterez que c’est très difficile, et vous risquerez de continuer à construire vos anciens systèmes de croyances pour mieux vous sécuriser. Si vous pensez que c’est facile, alors ce sera facile, et la vie deviendra un jeu.

Le secret, c’est que vous avez le choix. Vous avez toujours le choix de penser ce que vous voulez penser. Personne ne vous oblige, maintenant, à penser quelque chose, ou à penser tout court. Cela s’est peut-être produit dans le passé, mais cela n’est plus dans le présent. Votre liberté réside dans le choix sans cesse renouvelé que vous avez de penser ce que vous voulez.

L’essence de la Pensée Créatrice
est de mieux se connaître,
de connaître et reconnaître ses limites,
afin de se respecter,
de s’aimer
et de développer
une véritable estime personnelle.

La Pensée Créatrice est très différente de la pensée positive. Je dirais même qu’elle n’a rien à voir avec elle. J’ajouterais volontiers, pour l’avoir trop souvent constaté, que la pensée positive est le plus gros obstacle à la Pensée Créatrice. Elle est aussi très souvent la cause de l’échec de la Pensée Créatrice.

L’objectif de la Pensée Créatrice n’est pas de penser positivement. Il est seulement d’enlever la charge négative des croyances limitantes. Transformer une pensée négative en pensée positive est une illusion. Comment allez-vous croire, spontanément et consciemment, une pensée positive sous prétexe qu’elle est positive, alors que pendant des années vous avez nourri la pensée opposée ? S’il suffisait d’échanger des pensées négatives contre des pensées positives, comme l’on appuie sur un interrupteur, cela fait longtemps que plus personne ne connaîtrait ni dépression ni souffrance. En fait, on ne change pas une pensée négative contre une pensée positive, mais la plupart du temps, on ne fait que recouvrir la première avec la seconde.

La pensée, ou croyance, n’est que la surface visible de quelque chose de plus profond. Ce quelque chose de plus profond, c’est un ressenti, un vécu, une forme-pensée, une énergie dans le sens large du terme. C’est cela qui est intéressant à dévoiler. Et non à recouvrir !

Par la Pensée Créatrice, nous avons accès à cette partie cachée de l’iceberg. Nous atteignons notre subconscient et la nature même de notre être. Le subconscient est l’arrière-plan, et il est beaucoup plus dense que ce qui ne fait qu’apparaître. Et ce n’est pas en cachant, revêtant, masquant, repeignant même, ou vernissant ce qui est apparent, que nous laisserons transparaître notre richesse. Le travail sur la Pensée Créatrice permet, non pas de transformer le négatif en positif, mais de faire résonner nos limitations, afin de pouvoir connaître notre Loi Personnelle, c’est-à-dire l’ensemble des formes-pensées qui constituent notre être et qui colorent notre personnalité. Lorsque, dans notre Loi Personnelle, ces formes-pensées nous limitent, maintiennent en nous peur, souffrance, inertie, etc., nous pouvons accéder à elles en apprenant à contacter nos ressentis profonds. Lorsqu’un sentiment de sécurité s’installe dans ces espaces, notre subconscient libère vers l’esprit conscient les énergies, les compréhensions nécessaires. Cette sécurité peut s’établir facilement ainsi grâce à la connaissance de soi, à l’acceptation. Elle est nourrie, ancrée grâce à l’énergie libérée par le souffle.

Utiliser la pensée positive, c’est mettre un vernis sur une surface au lieu de la décaper et de voir ce qu’il y a en dessous. C’est cacher les symptômes au lieu d’observer le terrain. C’est nier l’existence et le pouvoir de notre inconscient, et manifester que nous n’avons pas confiance dans notre subconscient.

Comprendre et apprivoiser le travail – difficile parce que fort délicat – sur la Pensée Créatrice, c’est plonger dans l’univers sensible de nos ressentis profonds et laisser se produire naturellement les changements. Accepter de pratiquer ce travail sur le ressenti, c’est manifester la confiance que nous avons en nous, dans notre être, davantage que dans nos actions. C’est manifester l’être au lieu d’essayer de prouver par le faire.

A la racine d’une pensée se trouve un ressenti profond. Et ce n’est pas par l’analyse des pensées que nous pouvons contacter ces ressentis. Car ils se situent en deçà du langage. Ce n’est pas non plus par l’analyse des ressentis que nous pouvons espérer une compréhension véritable de notre être profond. Pourquoi ? Parce que lorsque nous analysons les ressentis, nous sommes dans l’analyse, et non dans les ressentis. Il n’y a qu’en ressentant, en ressentant profondément, qu’une compréhension véritable peut naître. Alors, à cet instant, des énergies s’intègrent, les énergies liées au ressenti. Le ressenti est la manifestation présente d’une mémoire dont des énergies n’ont pas été intégrées. C’est un peu comme si certaines pièces d’un puzzle n’avaient pas reçu l’attention suffisante, l’énergie, pour se mettre à leur place, afin d’offrir la lecture cohérente d’une image.

Le pouvoir des pensées est immense,
il ne faut pas le sous-estimer.
C’est une raison suffisante
pour ne pas attribuer trop d’importance à ce pouvoir.
Si nous attribuons trop d’importance à ce pouvoir,
nous nous éloignons de nos ressentis profonds.
Nous nous transformons en machine à penser
et nous devenons notre propre produit.

Comprendre que la pensée est créatrice, c’est comprendre que si nous pensons qu’une chose est importante, alors elle le devient. La chose la plus importante est ce que nous ressentons. Et pourquoi pas ce que nous pensons? Nous pouvons penser ce que nous voulons. D’une journée à l’autre nos pensées changent. D’une saison à l’autre, elles peuvent s’opposer. D’une année à l’autre, elles peuvent se contredire. Nous sommes là, et nous avons la faculté de passer d’une pensée à une autre. Mais il en est autrement de notre ressenti : il est là, stable, présent, fidèle. Il peut se transformer, se modifier. Mais à l’inverse du monde de la pensée, c’est lui qui a quelque chose à nous dire. Nous faisons dire ce que nous désirons à nos pensées, mais notre ressenti profond a son message à nous délivrer. Le mental nous amène vers un « extérieur », qui est nous-mêmes bien sûr, ou une partie de nous. C’est une création. Le ressenti nous ramène « à la maison », vers l’intérieur. C’est une véritable réalisation personnelle.

De victimes, nous devenons créateurs de notre vie. Nous prenons alors conscience à quel point tout n’est que perception. Nous pouvons d’autant mieux apprécier ce qui nous est donné. Notre gratitude envers la vie n’en est que plus grande. Ainsi que nous le dit le proverbe :

La beauté n’est pas dans l’objet
mais dans l’œil qui regarde.

Le travail sur la Pensée Créatrice n’est réellement accessible que par la compréhension de ce qu’est le ressenti profond. Cette compréhension demande beaucoup de pratique, car les pièges du mental sont subtils et multiples. Souvent les personnes croient « ressentir », mais elles ne font que penser à propos de ce qu’elles ressentent. Alors le mieux est de pratiquer.

Deux chercheurs australiens révèlent que Les vaccins abîment notre système immunitaire

Image-Cour-Supreme--inevitablement-dangereux

Les Drs Dettman & Kalokerinos du Biological Institute australien qui ont pu observer et suivre des milliers d’enfants concluent :
 
 «Selon des recherches sophistiquées (…) les effets produits par les programmes vaccinaux de l’enfance sur les lymphocytes T (…) montrent que le système immunitaire s’avère substantiellement endommagé à la suite des vaccinations de routine. Une part importante des lymphocytes T est mobilisée par les antigènes spécifiques présents dans les vaccins. Une fois ainsi mobilisés, ces lymphocytes T deviennent immunologiquement inertes, incapables de réagir ou de se défendre contre d’autres antigènes, infections ou maladies. Ces découvertes tendraient à montrer que le capital immunologique se trouve substantiellement amoindri chez les nombreux enfants soumis aux programmes vaccinaux courants. »
 
 « Les vaccinations en bas âge ne peuvent pas aider car elles ont des effets dangereux sur le système immunitaire de l’enfant laissant peut-être ce système tellement atteint qu’il ne peut plus protéger l’enfant durant sa vie, ouvrant la voie à d’autres maladies suite à une dysfonction immunitaire. »
Drs. H. Buttram et J. Hoffmann
 
 «Le système immunitaire s’avère particulièrement endommagé à la suite de vaccinations de routine… » « …Le capital immunologique se trouve substantiellement amoindri chez les nombreux enfants soumis aux programmes vaccinaux courantsLe Concours Médical, 20 janvier 1974
 
« J’appelle ça de la vaccinnomanie. Nous sommes arrivés à un point qui n’est plus défendable sur le plan scientifique. Introduire de nouveaux vaccins dans le corps sans savoir comment ils pourront affecter dans le temps les fonctions du système immunitaire frise la criminalité. » Nicholas REGUSH, journaliste médical

http://www.initiativecitoyenne.be

 

BUCAREST – Les vaccinations contre la tuberculose administrées aux nouveau-nés ont été suspendues temporairement après l’apparition d’effets secondaires dus à un vaccin importé du Danemark, a annoncé jeudi le ministère roumain de la Santé.

La vaccination n’est pas un acte médical urgent, mais potentiellement dangereux, et, dans ce contexte, l’abus de majorité dont se rend coupable la médecine scolaire (et les instances politiques qui la couvrent), réside d’ailleurs dans le déni du danger lié aux vaccinations. Court-circuiter le médecin traitant en matière de vaccination, comme tentent de le faire actuellement les CLB, est médicalement, juridiquement, et déontologiquement indéfendable. »
   

Il est urgent d’agir. Les parents et les jeunes victimes de ce genre de manipulations scandaleuses ne devraient, selon nous, pas s’arrêter à ce genre d’avis non contraignants mais devraient engager des poursuites judiciaires, au besoin avec l’aide financière de leur assurance familiale (qui couvre notamment aussi l’administration de substances dangereuses, relisez vos contrats !).
 
C’est parce que les gens ont laissé trop faire qu’on a pu en arriver à ce degré-là d’abus de pouvoir et d’autorité. Le public a donc été trop gentil et il est objectivement impossible de ne lui attribuer aucune responsabilité dans ce genre de situation, même s’il est vrai qu’il a été fortement désinformé. Mais scandale après scandale, il reste décevant que les gens ne tirent pas des conclusions un peu plus globales, de façon à éviter ce genre de tyrannie.
 
Les jeunes, même dès l’âge de 12 ou 13 ans, pourraient parfaitement comprendre si d’honnêtes vaccinateurs les informaient par exemple des conséquences financières possibles des effets secondaires de vaccins (comme l’article 8 de la loi du 22 août 2002 sur les droits du patient les y oblige !!!) en leur expliquant par exemple «  qu’en cas d’effet secondaires graves, l’Etat ou le Centre scolaire ne te payeront aucune indemnité, ce sera uniquement tes parents qui devront payer pour cela. » Cela, au moins, ce serait juste et légitime. Car c’est la (triste) réalité, les conseilleurs ne sont jamais les payeurs !

 
Quelques images pour mieux se rendre compte, qu’on soit parent, ado, médecin, journaliste ou politicien… des jeunes filles qui étaient en parfaite santé, vaccinées avec Gardasil, puis comme par hasard, détruites à jamais:

 

Victime-Gardasil-1b

Encemencement aérien d’implants biologiques via les chemtrails

 

hydrocarbure-olivier

Lydia Mancini a exploré certains des aspects des chemtrails qui altèrent l’esprit, mais je crois avoir trouvé une des dernières pièces du puzzle lié aux chemtrails : LA FORCE AERIENNE A ETUDIE COMMENT PLACER DES CAPTEURS QUI SONT A L’ECHELLE NANOMETRIQUE DANS L’APPROVISIONNEMENT EN DENREES ALIMENTAIRES, L’EAU ET L’AIR D’UNE POPULATION AU MOYEN DE PULVERISATIONS AERIENNES AFIN QU’ILS PUISSENT INTRODUIRE CES CAPTEURS DANS LE CORPS DES GENS.

Rappelez-vous de ces termes clés: “auto-reproduction, capteurs, alcalins, minéraux, et énergie bio-électrique”. Il y a davantage à tirer de la définition de la maladie de Morgellons, selon Rense :

Il existe certaines preuves suggérant que ces minuscules machines possèdent leurs propres “batteries” internes. On croit aussi qu’elles pourraient être en mesure de recevoir des signaux et de l’information par ondes EMF, ELF et micro-ondes syntonisées sur des fréquences spécifiques… Il a été signalé par la quasi-totalité des personnes atteintes que les nano-machines de la maladie de Morgellons semblent avoir une sorte d’intelligence de ruche ou de groupe(15).

LES NANO-FIBRES DES CHEMTRAILS PEUVENT-ELLES SE BRISER POUR DEVENIR DES NANOPARTICULES? Le Dr. Staninger semble penser qu’elles le pourraient(16). Les nanoparticules peuvent passer à travers les barrières sanguines dans les poumons, entrer dans la circulation sanguine et voyager vers le cerveau ou d’autres parties du corps. Dans le journal en ligne « Nature », Jim Giles a déclaré ce qui suit:

LES NANOPARTICULES – de minuscules morceaux de matière qui pourraient un jour être utilisés pour construire des circuits d’ordinateur plus rapides et améliorer les systèmes de délivrance des médicaments – PEUVENT SE DEPLACER VERS LE CERVEAU APRES AVOIR ETE INHALEES, SELON DES CHERCHEURS DES ÉTATS-UNIS(17).

LE DR. STANINGER PENSE QUE CES NANOPARTICULES POURRAIENT ETRE EN MESURE DE S’AUTO-ASSEMBLER EN NANOFILS COMPLETS UNE FOIS QU’ELLES SE TROUVENT DANS LE CERVEAU OU DANS D’AUTRES ORGANES(18 ). ELLE DIT QUE NOUS MANGEONS CETTE NANOTECHNOLOGIE, ELLE SE TROUVE DANS NOTRE ALIMENTATION – LES PLANTES ET LES ANIMAUX. ELLE DIT QU’ELLE COPIE L’ADN DES MICROBES OU DE CERTAINES AUTRES CELLULES AVEC LESQUELLES ELLE EST EN CONTACT A L’INTERIEUR DE NOTRE CORPS. ELLE CREE PLUS DE GERMES, PLUS DE CANCERS. Un type de nanofil est impliqué dans la création de pseudo-cheveux et de pseudo-peau. Une femme atteinte de la maladie de Morgellons a été testée positive pour ces pseudo-cheveux. Ces protéines auto-répliquantes créent des formes chimériques (hybrides) qui ressemblent beaucoup à des insectes ou à des parasites. DES BEBES SONT EN TRAIN DE NAITRE AVEC CES NANO-MACHINES EN EUX. C’EST LA PREUVE QUE CETTE NANOTECHNOLOGIE PEUT PASSER A TRAVERS LES BARRIERES PROTECTRICES DE L’ORGANISME.

Le Dr. Castle a déclaré qu’il croit qu’au moins UN A VINGT MILLIONS D’AMERICAINS POSSEDENT CES CAPTEURS, ANTENNES, CABLES, ET MATRICES ELECTRONIQUES A L’INTERIEUR DE LEUR CORPS. LA MALADIE DE MORGELLONS SE PROPAGE A LA VITESSE DE 1000 VICTIMES PAR JOUR. CE TAUX AUGMENTERA PARCE QUE CHAQUE ANNEE, IL Y AURA DE PLUS EN PLUS DE VICTIMES POUR LA REPANDRE. Les gens qui ne présentent pas les symptômes extérieurs de la maladie de Morgellons peuvent malgré tout avoir cette nano-maladie à l’intérieur de leur corps. On pense que ceux qui possèdent les symptômes sont ceux dont le corps rejette les fibres. Pas de symptômes? Votre organisme pourrait être en train de s’adapter à l’infestation(19).

Clifford Carnicom est un homme qui possède un passé scientifique : la géodésie, les mathématiques, l’informatique et les sciences physiques. Il a travaillé pendant 15 ans avec diverses agences – le ministère de la Défense, le Service des Forêts, et le Bureau de la gestion du territoire. Il étudie ce que de nombreuses personnes croient être l’alcalinité croissante, et induite par les chemtrails, de notre planète. Il documente les quantités croissantes de calcium, de magnésium, de baryum et de potassium dans notre eau de pluie(20). De façon intéressante, J. Walleczck, au Laboratoire Lawerence à Berkeley, a effectué des recherches en 1991 sur la façon dont les ions de calcium aident à transporter l’électricité à travers les membranes cellulaires au niveau moléculaire(21). Et donc, bidouiller avec l’équilibre naturel et minéral et les propriétés électriques de la Terre et de notre corps n’est pas une bonne chose.

Carnicom documente également les niveaux élevés de sels dans nos sols dus aux sels métalliques réactifs provenant des chemtrails. Il dit que ce sont ces sels qui rendent la terre plus conductrice(22). Ces substances de chemtrails sont facilement ionisées par la lumière ultraviolette et font en sorte que l’air possède des niveaux élevés en ions positifs. Cela est nocif pour tous les êtres vivants. Il trouve les mêmes anomalies sanguines chez les personnes atteintes de la maladie de Morgellons et celles qui ne présentent pas de signes de la maladie de Morgellons.

Il serait logique de penser que si le sol est modifié pour devenir plus conducteur et alcalin, alors nous, nous-mêmes, devenons de plus en plus conducteurs et alcalins. Le sol et tous les résidents constituent à présent un domicile favorable pour cette nanotechnologie qui adore les alcalins et qui peut simplement continuer à utiliser notre bio-électricité pour auto-répliquer et auto-générer des capteurs, des batteries d’antennes, et d’autres mystères et nano-machines à l’intérieur de notre corps.

Ce qui nous amène à une autre partie du (rapport de) l’Air Force 2025 : “HIT ‘EM WHERE IT HURTS: STRATEGIC ATTACK IN 2025” (« Frappez-les là où ça fait mal » : attaque stratégique en 2025). CE CHAPITRE MERITE UNE ANALYSE PLUS APPROFONDIE CAR IL DECRIT LA FAÇON D’IMPLANTER UNE POPULATION AVEC DES CAPTEURS BIOLOGIQUES « FURTIFS », DE PISTAGE ET D’ATTAQUE, QUI SONT «PLUS MINCES QU’UN CHEVEU HUMAIN”, LE TOUT EN PULVERISANT CES MACHINES DANS L’APPROVISIONNEMENT ALIMENTAIRE, L’EAU ET L’AIR OU EN UTILISANT DES AGENTS HUMAINS POUR COMMETTRE CET ACTE(23).

LES TECHNOLOGIES PSYCHOTRONIQUES (DE CONTROLE MENTAL) SONT MENTIONNEES DANS CETTE ETUDE, MAIS PAS EN GRANDS DETAILS PARCE QUE CETTE INFORMATION EST CLASSEE. Le rapport explore la façon dont le système d’armes doit être en mesure d’accéder à ce qui devrait être privé. Nous lisons:

LE SYSTEME D’ACQUISITION DE LA CIBLE DOIT FOURNIR AUX DECIDEURS LA CAPACITE DE DETECTER LES CHANGEMENTS DANS LES VALEURS PERSONNELLES D’UN ADVERSAIRE. LES CHANGEMENTS DANS LES EMOTIONS, LES PENSEES OU LE CADRE DE REFERENCE D’UN DIRIGEANT PRESENTENT UN INTERET POUR LE SYSTEME D’ATTAQUE STRATEGIQUE. LES TECHNIQUES QUI RENTRENT DANS LA “TETE” D’UN ADVERSAIRE AFIN D’OBTENIR DE PRECIEUSES INFORMATIONS EXIGENT DES PROGRES REVOLUTIONNAIRES. TROUVER DES METHODES DE RECHERCHE PLAUSIBLES POUR ACCOMPLIR CETTE TACHE EST L’OBJECTIF DU DOSSIER CLASSIFIE « INFORMATION ATTACK »(24).

L’armée de l’air ne classifierait une arme qui peut lire vos pensées, émotions et intentions que si notre pays avait déjà cette arme en 1995 ou projetait de la développer. Les bio-implants pulvérisés et autres dispositifs d’espionnage sont décrits ci-dessous:

LES PLATES-FORMES TERRESTRES EN 2025 COMPTENT BEAUCOUP SUR LA MICROMECANIQUE ET LES NANOTECHNOLOGIES POUR RETRECIR CES PLATES-FORMES A UNE TAILLE MICROSCOPIQUE. Ces plates-formes pourraient être insérées par des agents humains, via l’eau ou l’approvisionnement alimentaire, ou par l’intermédiaire d’opérations d’ensemencement aérien en utilisant des drones. DES MICRO-CAPTEURS PLUS FINS QUE DES CHEVEUX HUMAINS POURRAIENT TRANSMETTRE DES DONNEES A LA BASE DE DONNEES DELPHI PAR DRONE OU PAR RELAIS SATELLITE. UN ESSAIM DE MICRO-CAPTEURS TERRESTRES POURRAIT ASSURER UNE TRANSMISSION DE DONNEES CONSTANTE des conditions locales et des niveaux d’activité près de et à l’intérieur d’un LOV (25).

Un LOV (locus of values) signifie un “lieu de valeurs”. Un LOV peut être une cible dure: quelque chose de physique, ou un lieu de valeurs peut être une cible douce. “Le LOV est ce qui est cher à un adversaire… Les LOV doux sont des choses intangibles: des systèmes, la connaissance ou des FAÇONS DE PENSER”(26). Un drone est un véhicule aérien sans pilote.

Dans le document, tous les capteurs sont appelés « capteurs au sol sans surveillance », même les BIO-IMPLANTS. Dans un des graphismes (du document « Hit’Em Where It Hurts »), les flèches pointent très ouvertement vers des capteurs au sol sans surveillance qui sont situés dans la zone de l’entrejambe de deux hommes(27). Dans un autre graphisme (du document « Hit’Em Where It Hurts »), les flèches pointent vers des capteurs placés dans l’épaule et dans le poignet d’un homme. Lorsque j’ai lu cela, mon esprit s’est remémoré en un flash Denzel Washington enlevant une puce de son épaule dans le film « The Manchurian Candidate » (titre français de ce film : « Un crime dans la tête »). Outre les bio-implants, l’étude de l’Air Force examine la dissémination de capteurs “de la taille de grains” depuis le ciel afin de former un réseau de surveillance sur le sol, et des micro-capteurs peuvent être placés subrepticement dans les maisons ou les appareils.

La microminiaturisation des capteurs sonores s’est améliorée depuis que le rapport Air Force 2025 a été écrit. EN 2003, LES MILITAIRES ONT REVELE QU’ILS AVAIENT UN RESEAU DE CAPTEURS QUI POURRAIENT ETRE LARGUES PAR VOIE AERIENNE:

Lors des essais, ils ont largué des tubes contenant 10 à 20 capteurs depuis un avion. Une fois qu’ils heurtent le sol, ces tubes explosent, faisant voler les capteurs dans tous les sens. Ensuite, ils (les capteurs) établissent des connexions entre eux et surveillent un véhicule ennemi ou les mouvements de troupes, envoyant les données par système sans fil à des avions(28 ).

Nous sommes à présent cinq ans plus tard, et les capteurs dans un réseau de ce genre sont à peu près de la taille d’un jeu de cartes à jouer. Des capteurs qui ne sont pas classés, pour précision.

LA SMART DUST (POUSSIERE INTELLIGENTE) N’EST PAS UN CAPTEUR SONORE, MAIS ELLE EST TRES PETITE; ELLE POSSEDE LA TAILLE DE PARTICULES. LES PARTICULES DE SMART DUST POSSEDENT A PEU PRES LA LARGEUR D’UN CHEVEU HUMAIN. ELLES PEUVENT ETRE PROGRAMMEES CHIMIQUEMENT AFIN DE CIBLER UNE SUBSTANCE SPECIFIQUE ET DE S’AUTO-ASSEMBLER OU DE S’Y COLLER. LA POUSSIERE INTELLIGENTE CHANGE DE COULEUR POUR INDIQUER QU’ELLE A TROUVE LA SUBSTANCE CIBLEE. ON PEUT L’UTILISER POUR DES TAGS PRESQUE MICROSCOPIQUES PLACES DANS DES ARTICLES, OU LA COLLER SUR LES VETEMENTS DES GENS(29). Mike Blair et d’autres personnes conscientes des dangers des chemtrails ont remarqué que les fibres des chemtrails montraient souvent des crochets sur leur surface(30). Dans « Hit’Em Where It Hurts » (« Frappez-les là où ça fait mal »), nous lisons:

TELS DES GRAINES DE LAMPOURDE EPINEUSE, DE MINUSCULES CAPTEURS S’ACCROCHERAIENT A CERTAINS HUMAINS, LES TAGUANT DE MANIERE EFFICACE POUR UN SUIVI CONTINU PAR L’INTERMEDIAIRE DES PLATES-FORMES AERIENNES(31).

Les compagnies de sécurité intérieure pourraient bientôt utiliser des CAPTEURS TERRESTRES DE POINTE QUI PEUVENT SENTIR UNE MOLECULE PRESENTE DANS L’AIR ET PEUVENT GOUTER ET IDENTIFIER UNE MOLECULE – DES “NANO-NEZ” ET “NANO-LANGUES”(32). Ceux-ci peuvent être utiles pour renifler des bouffées de molécules de cocaïne ou de marijuana provenant des gens lorsqu’ils retournent à la maison ou entrent dans les bâtiments. Les nano-nez et nano-langues peuvent être scannés via la lumière ou l’énergie, et changeront de couleur tout comme les capteurs terrestres décrits (dans le document pour) 2025: « Lorsqu’ils sont irradiés par de l’énergie ultraviolette ou des rayons X, ces changements organiques peuvent être lus et analysés par les capteurs (dans les avions), au-dessus »(33).

LES EXPERTS TRAVAILLENT AFIN DE TENTER DE DEVELOPPER DES CAPTEURS QUI PERMETTENT D’IDENTIFIER ET DE PISTER LES PERSONNES VIA LEUR ODEUR UNIQUE ET PERSONNELLE(34). Les auteurs de « Hit’Em Where It Hurts » voudraient QUE LES CAPTEURS DEVIENNENT ASSEZ PETITS DANS LE FUTUR QUE POUR POUVOIR VOUS LES ENVOYER PAR LA POSTE(35) ET UTILISER DES “HORDES” DE CAPTEURS acoustiques pour extrapoler les images des structures via la cartographie sismique, en conjonction avec l’imagerie par résonance magnétique(IRM) (36).

L’histoire cachée des drogues psychiatriques

Excellent documentaire. Si vous voulez en savoir plus sur la face cachée des drogues prescrites par des psy.

Les drogues psychiatriques. C’est une histoire de gros sous: des psychotropes qui alimentent une industrie psychiatrique de 330 milliards de dollars, sans le moindre traitement efficace. Le coût en vies humaines est encore plus dévastateur: ces drogues psychiatriques tuent à l’heure actuelle près de 42000 personnes par an. Et le bilan ne cesse d’empirer.
Ce documentaire prenant, qui contient plus de 175 interviews avec des avocats, des experts de la santé mentale, des familles de victimes et d’anciens patients rescapés, révèle l’horreur des drogues psychiatriques et dénonce une entreprise commerciale très lucrative, sans pitié et bien huilée.