La paralysie du sommeil suite : les oppressions nocturnes des incubes et sucubes

 

abildgaard

IncubusDepuis des siècles, des hommes et des femmes ont raconté avoir subi des attaques sexuelles par des entités invisibles pendant qu’ils étaient couchés dans leur lit. Sont-ils victimes de troubles psychologiques, médicaux ou démoniaques ?

Le mois dernier, j’ai reçu le message électronique suivant :

    J’ai besoin d’une réponse franche. Connaissez-vous quelqu’un ayant eu une expérience sexuelle avec un esprit ? Je suis veuve depuis peu et depuis le 1er août, je ne cesse d’avoir la visite d’« amants spirituels » – pas toujours à contrecœur.

J’ai répondu en demandant plus de détails, et voici ce que j’ai reçu :
Je suis une femme de 47 ans. Pendant environ six ans, ma fille et moi avons senti des pas sur le lit ou toute autre surface sur laquelle nous dormions. Mon mari et mon fils pensaient que nous étions folles. Ca arrivait même lorsque nous étions complètement réveillées ou au moment où nous nous mettions au lit. Les pas étaient légers et parfois le lit bougeait légèrement. A certaines reprises, pendant ces six années, je me réveillais dans une « atmosphère sexuelle ». A cette époque, j’éloignais rapidement ces tentations. Mon mari était malade depuis cinq ans (infarctus et autres complications), et est mort en décembre dernier. Quelques mois avant sa mort, je l’ai trouvé assis sur le bord du lit, très pâle. Il me dit que quelque chose avait sauté sur son lit. Cela s’était déjà produit auparavant et il avait toujours accusé le chat, même si celui-ci n’était pas dans sa chambre. Cette fois, il a cru et en a été retourné. Le 1er août 1999, les entités sont revenues dans mon lit et cette fois, je me suis laissée aller à un moment de faiblesse. Je ne comprends pas comment j’ai pu car la seule pensée me fait frémir. Les premières fois, mon cœur battait comme un tambour. Dès que ça commençait, ça ne s’arrêtait plus. J’ai développé un appétit sexuel insatiable et n’arrêtais pas d’y penser 24 heures sur 24. « Eux » non plus. J’essayais de rationaliser en me disant qu’il s’agissait d’esprits amicaux mais je savais au plus profond de moi-même que ce n’était pas le cas.
(…)

    Je dois trouver de l’aide. Tout cela est la stricte vérité.

Le moins que l’on puisse dire est qu’il s’agit d’une histoire assez perturbante, décrivant un cas classique d’attaque par un incube. Dans les traditions paranormales, un incube est un esprit ou un démon qui attaque une femme, normalement lorsqu’elle est dans son lit, dans le but d’avoir une relation sexuelle. Un homme peut également subir de tels assauts, et dans ce cas l’esprit est connu sous le nom de succube. Des persécutions par des incubes et des succubes sont relatées depuis au moins le Moyen Age.
  
Dans un phénomène lié, connu comme « le syndrome de la vieille sorcière », la victime sent la présence d’une entité reposant lourdement sur son corps, lui rendant la respiration difficile. Cette manifestation s’accompagne même de sensations d’étranglement, mais sans le composant sexuel propre à l’incube.
(… mentions de la description de tels phénomènes par Shakespeare dans Roméo et Juliette, acte 1, scène 4 et dans « Le Horla » de Guy de MaupassantD’après le Dr Cheyne, « La paralysie du sommeil, ou plutôt la paralysie du sommeil avec des hallucinations hypnagogiques et hypnopompiques, se singularise comme une source particulièrement plausible des croyances relatives non seulement à des enlèvements par des extraterrestres, mais aussi à toutes sortes de croyances en des réalités alternatives ou en des créatures d’autres mondes. La paralysie du sommeil est un état dans lequel une personne, le plus souvent couchée sur le dos, et sur le point de s’endormir ou de s’éveiller, réalise qu’elle est incapable de bouger, de parler ou de crier. Cela peut durer quelques secondes ou plusieurs minutes et même parfois assez longtemps. Les gens déclarent souvent avoir senti une « présence » généralement décrite comme malveillante, menaçante ou diabolique. Une intense sensation d’épouvante et de terreur est très fréquente. » Les recherches du Dr Cheyne montrent que jusque 40 % de la population a vécu une telle expérience au moins une fois. La paralysie est due à la libération d’hormones au cours du sommeil paradoxal qui paralysent le corps et l’empêchent d’agir en dehors du rêve. Normalement, les hormones se dissipent avant la fin du rêve et avant le réveil. Dans de rares cas, cependant, les hormones continuent à annihiler les fonctions motrices du corps lorsque le dormeur s’est réveillé, et celui-ci se retrouve paralysé. Le cerveau éveillé essaie de trouver une explication rationnelle à cette paralysie et invente donc l’entité ou la présence démoniaque. Dans des cas encore plus rares, le phénomène s’accompagne d’hallucinations parfois horribles, telles que des formes noires, des démons, des serpents, la vieille sorcière elle-même, et même des petits hommes verts.
Le Dr Cheyne cite une autre étude émettant l’hypothèse qu’un profond sentiment de paralysie pourrait être une forme humaine latente de l’« immobilité tonique », à savoir l’action de feindre la mort sur laquelle se reposent souvent les animaux de proie lorsqu’ils sont traqués, chassés, attrapés et attaqués ; soit une stratégie de survie induite par la peur ou par une importante entrave.

    –– Trouble psychologique ou démoniaque ? ––––––––––

La paralysie du sommeil pourrait expliquer le phénomène de la vieille sorcière, mais qu’en est-il des assauts sexuels ? La femme qui m’a écrit m’a dit que les attaques ont commencé dans sa chambre, mais qu’elles se sont vite déroulées en dehors de la maison, lorsqu’elle était complètement réveillée au bureau. Sa fille et son mari ont aussi été témoins des débuts de ce phénomène. Et cette femme n’est pas la seule à avoir eu une telle expérience. (…)

Il y a de plus en plus de discussions sur ce type d’expérience sur le Delphi Paranormal bulletin board (sous le titre General, recherchez « Incubus »). Une personne déclare :
   

Incubes, le film

Incubes est un des films « perdus » les plus demandés par les fans de l’horreur ou du fantastique. Réalisé en 1965 et ayant pour vedette William Shatner (qui jouera plus tard dans star Trek), Incubes fut le premier film américain à utiliser l’espéranto. Un critique de Paris-Match l’a désigné comme « le meilleur film fantastique depuis Nosferatu ». Il est disponible exclusivement sur le site web « Incubus » où on peut même entendre un dialogue de Shatner en Esperanto.

« Je souffre également de ce problème depuis des années. J’ai fini par réaliser que :

   1. Plus j’en avais peur, plus ça avait de pouvoir. Les attaques s’intensifiaient.
   2. Lorsque j’ai commencé à demander l’aide de Dieu, les attaques ont diminué, mais ne se sont, à ce jour, pas arrêtées complètement. Je pense qu’il y a une connexion entre « ça » et le fait que, lorsque j’étais enfant, j’ai été abusé sexuellement par mon père.

Cette déclaration indique un lien psychologique très probable entre l’abus sexuel et le phénomène de l’incube, et il serait intéressant de découvrir si les statistiques étayent ce lien.

Il n’est pas surprenant de voir que plusieurs organismes religieux, particulièrement les fondamentalistes, considèrent ce phénomène comme des attaques par des forces du mal. Sur www.demonbuster.com, un site avec un point de vue chrétien fondamentaliste, l’auteur écrit : « Ces démons existent vraiment ! Ils ont des rapports sexuels avec des hommes et des femmes lorsque ceux-ci dorment, et vous savez que c’est vrai. Il ne s’agit pas d’un rêve et ce n’est pas le fruit de votre imagination. Si vous vivez cette situation, la délivrance et la guerre spirituelle peuvent y mettre fin. »
 
Ce qu’il faut savoir la paralysie du sommeille est une des conséquences du sommeille lui même et a chaque fois que nous nous endormons notre ame quitte notre corps ce qui ressemble a une mort et chaque matin notre âme rejoins notre corps nous ressuscitons  ,ce voyage astrale nous permet d’échapper a notre 3D pour accéder aux autres dimensions ce qui nous permet de voir l’avenir ou le passé ou de rencontrer des personnages historiques …il arrive parfois si la personne a une conscience éveillé qu’elle ouvre les yeux trop rapidement  alors elle se verra descendre et rentrer dans son corps allongé sur le lit. parlez en autour de vous et de nombreuses  personnes se sont vus descendre vers leur lit et  cela se passe chaque nuit alors comment ne pas croire a l’âme et a sa survie après la mort les preuves sont là devant vos yeux pour ceux qui regardent encore tout ces faits sont réels et expérimentés par des milliers de personnes chaque nuits..

Lorsque notre corps est immobile et paralysé des entités incubes ou succubes ou djinns pénètrent dans notre corps  et nous manipules et ils nous insufflent des rêves lugubres ,lorsque nous sentons une oppression durant notre sommeille nous désirons nous réveiller trop rapidement et parfois nous ne sommes plus dans le même plan a savoir nous sommes éveillé mais pas notre corps qui reste sous le contrôle de l’intrus alors on cris mais le corps ne répond pas on veut bouger et notre corps et paralysé si cela se répète trop souvent alors on peut parler de possession qui dans les cas les plus graves se finisse en HP pour schizophrénie.( parce que la personne change de voix par exemple )n’oubliant pas que la psychiatrie de freud exclut les maladies dites de l’âme étonnant de la part d’un sataniste férue d’esoterisme qui ne pouvait ignorer les cas d’emprise ou de possession.il existe un lien avec ces attaques et le rhésus sanguin negatif qui ont une faille que les incubes exploitent a merveille  à savoir qu’une personne qui a connu ces attaques servira de récepteur pour ces entités et développera un don de voyance et de prémonition. 

Dans cette videos  vous verrez que une personne qui  a été possédé  servira de recepteur aux esprits invisibles et ils s’exprimeront par sa bouche ,ces djinn batisseurs du premier monde habitaient la terre bien avant l’homme et leur civilisation fut détruite ,pour cette raison que nous découvrons beaucoup de civilisation englouties ,

 

La paralysie du sommeil est un phénomène se rencontrant dans toutes les cultures du monde ; maintes d’entre celles-ci attribuent le trouble à la présence d’un esprit démoniaque : la paralysie du sommeil est parfois assimilée à un envoûtement. La conscience pendant la paralysie du sommeil porte différentes appellations :

Au Maroc : « boughttat » (« celui qui couvre ») ; un « gars noir » très lourd, une vieille femme ou encore un djinn, écrase de son poids la poitrine du dormeur.
En Algérie : « jedma » (« cauchemar »).
En Turquie : « karabasan » (« le gars noir »).
En Chine : « gui ya chuang (« fantôme qui écrase [le dormeur] contre le lit.
Au Japon : « kanashibari » (« maintenu par une étreinte de fer »).
Au Mexique : « subida del muerto » (« le mort qui monte dessus »).
Au Canada (Terre-Neuve) : « Ag Rog ou Old Hag » (« vieille sorcière »).
Chez les Inuits : « augumangia » en Inupik et « ukomiarik » en Yupik ; le trouble est attribué aux esprits.
En Russie : c’est la colère du « domovoï », l’esprit de la maison châtiant des personnes pour mauvais devoirs conjugaux ou trahison.
Aux Antilles françaises : le phénomène est probablement à l’origine de la croyance aux « Dorlis », des chiens volants qui pénètrent au cours de la nuit des cases pour épier et parfois violer des jeunes femmes ; des ciseaux sont accrochés sur les portes pour s’en protéger.
En Europe médiévale : la paralysie du sommeil est liée à la présence de démons ou à la sorcellerie.

Si vous êtes attaqués régulièrement et que vous voulez vous protéger et dormir tranquille il existe un verset à écouter chaque soir

contactez moi je vous donnerez le lien Godbless très très efficace un ami me l’avait conseillé .ne jamais paniquez  invoquer le nom de Dieu sincèrement vous  vous réveillerez ,

Ne pas dormir sur le ventre ni sur le dos MAIS SUR LE coté droit ainsi votre corps est verrouillé sauf en cas d’impureté alcool drogue etc là vous etes bons lol

Quand on dit il a l’alcool mauvais en fait ces incubes attendent que vous baissiez la garde avec l’alcool et vous pousse à vous énerver après ils prennent le control de votre esprit et c’est pendant ce laps de temps que vous etes capable de faire les pires choses et graves les gens présents vous diront tu n’étais plus toi meme  et ils ont raison .l..(possédé tant que vous etes énervé)…..ne pas se focaliser sur ces cauchemards c’est que des suggestions  une illusion .

La foi doit précéder l’intelligence pour que l’intelligence soit la récompense de la foi.

St Augustin

 

La puissance énergétique de l’amour et du coeur.

photo1

L’amour crée un champ énergétique qui affecte tout ce qui y pénètre. On dit que les champs énergétiques de l’amour du Christ et de Bouddha étaient si puissants que leur seule présence suffisait à guérir. Ces deux avatars célèbres nous ont enseigné que l’énergie de l’amour est l’énergie de l’unité, de l’harmonie, de l’équilibre et de la paix. En présence d’un champ énergétique d’amour, s’il y a intention et volonté de guérir, les capacités d’autoguérison inhérentes au corps sont stimulées et renforcées.

Pour prendre une analogie, il existe en médecine moderne une technique appelée résonance magnétique nucléaire (R.M.N.). Elle utilise un champ magnétique plutôt que des rayons X pour produire des images informatiques permettant de dresser un diagnostic. En l’espace d’un clin d’œil, un champ magnétique met tous les protons des atomes d’hydrogène du corps en alignement, ce qui fait qu’ils tournoient et se meuvent tous de façon identique. Une onde radio en résonance avec le proton d’hydrogène est alors émise à travers le corps, produisant des signaux qu’un ordinateur traduit en images.

En présence d’un champ magnétique cohérent, comme celui produit par la résonance magnétique nucléaire, les protons d’hydrogène tournoient de concert lorsqu’ils se mettent en alignement. En fait, ils se meuvent tous à la même cadence ; ils ne font plus qu’un. De même, si l’on crée un champ énergétique d’amour cohérent, tout ce qui se trouve dans ce champ se met à vibrer sur la même longueur d’onde, au même rythme.

Lorsque tout se met à vibrer au même rythme, la séparation disparaît et laisse place à l’unité. Le temps et l’espace disparaissent, car ils donnent la mesure de la séparation. Les extrémités se confondent et la boucle est bouclée. Ce qui était fini devient infini. Dans cet état d’unité, l’ordre naturel et l’harmonie inhérents aux tissus, cellules, molécules, atomes et particules subatomiques se réaffirment. Les cellules « se souviennent » de l’ordre supérieur qui les régit et de l’équilibre que procurent la santé et l’unité. C’est l’amour qui le leur « rappelle ».

Comment une énergie apparemment aussi éthérée que l’amour peut-elle rappeler à nos cellules quel est leur ordre et leur harmonie naturels ? Le physicien Fred Alan Wolf émet l’hypothèse que les sentiments comme l’amour pourraient se décrire en termes de propriétés quantiques de la matière, de lumière et de transformation. Wolf n’est pas le seul à le penser ; nombre de physiciens croient maintenant que toute matière est constituée de lumière emprisonnée. Cette croyance est résumée dans la fameuse équation d’Einstein, E = MC². Wolf va plus loin en supposant que l’amour peut être considéré comme étant le comportement statistique quantique des particules de lumière, autrement dit de photons. Il rappelle à ce sujet que tous les photons ont tendance à évoluer vers le même état et à se mouvoir au même rythme si l’occasion leur en est donnée. De ce point de vue, les photons sont naturellement enclins à évoluer vers l’unité. Ainsi, l’éternelle association entre lumière et amour reflèterai une profonde sagesse.

fieldman

Le docteur Hiroshi Motoyama rapporte avoir détecté des photons émis par le chakra du cœur d’une femme expérimentée en méditation au moment où elle projetait de l’énergie d’amour avec intention. Bien que ses recherches ne lui aient pas encore permis de tirer de conclusions définitives, on peut, à ce stade, raisonnablement estimer que les photons réagissent à des états mentaux et émotionnels variés, en particulier à l’amour.

Devenir lumière – ou être illuminé – décrit bien et honore, en quelque sorte, cet état quantique du photon dépourvu de masse et de charge qui sait reconnaître l’Univers, se lier et s’unifier avec lui.

concept largement repris par les courants new age en lui enlevant toute spiritualité et explication celle de son origine , a savoir que l’amour est la preuve incontestable que son origine provient de quelquechose de plus grand que lhomme a savoir son créateur , en oubliant ce fait on isole l’homme de sa compréhension en le détournant de son origine et de sa voie on le conduit aveuglement a ladoration de son propre moi, c’est le piège de tout le new age

qui utilise toujours des faits extraordinaires sont jamais donner leur source se contentant

d’explication simpliste comme se connecter a la source et jen passe il en suit de gros degats dans la croyance des gens qui vous diront « ah moi je crois pas en marie en jesus en dieu ou allah mais a la source « 

appelleriez vous vos parents géniteurs ou mon pere ou ma mère ?

avez vous un probleme a appeller votre createur par son nom croire est il devenu une maladie,

bref revenons aux capacités extraordinaires de notre coeur qui émets des ondes scalaires très puissantes

quand il est connecté à l’empathie et l’amour des autres qui rayonne a des centaines de metre pour les etres

bons et cela permet de proteger leur corps des attaques reptiliennes démoniaque depuis l’astral a l’état de sommeille (visions de cauchemards et le signe dune intrusion) qui squattent bien souvent

les coeurs peu enclin à lempathie et a la gentillesse vous les reconnaitrez facilement a leur contact aucune vibration positive comme éteint sans rayonnement ni sourire ,le rayonnement du coeur est une des graces que notre createur a donné pour que ceux qui ne prient pas mais aime leur prochain et sont enclin au bien,pour qu’ils  puissent recevoir le fruit de leur actes en energie, la croyance permet quand a elle de recevoir les fruits de ses efforts terrestres

pour leur vie future et une purification ,une douche énérgétique qui leur permet de se nettoyer des salissures de la vie modernes sur tous les plans énergétiques pollués par nos modes de vie télé pubs boissons mauvaise oeil magie astrale des archontes pendant notre sommeille qui sont de vraies implants qui bloque notre spiritualité et qui altère nos chemin de vie ,notre destin previsionnel…..

de plus l’enegie du soleil la pluie sont des bénédiction et qui nettoies la terre des salissures des diables qui s’y promènent vous y trouverez une des raisons des chemtrails filtrage de la lumière qui informe et purifie et de la pluie bien trop souvent absente pendant des mois pour accentuer la baisse de l’énergie positive de la terre qui affecte l’aura des gens donc facilite leur controle par les entités de lastral………….sans priere les centres seront des lors squattés et ils s’en suivra tristesse reves desagreables,nervosité et maladie mal a di cté a vos centres qui sont des disques durs qui tournent et qui assurent lintegrité du corps humains sur les plans physiques et métaphysiques

vague-quantique

gdv2

Ils ont aussi la capacité d’affaiblir leur taux vibratoire, de bloquer les centres pour qu’ils ne puissent plus fournir de l’énergie qui alimente les glandes endocrines, de créer des brèches pour provoquer la fuite de l’énergie qui provoque plus tard l’anémie, de changer leur sens de rotation, car les centres sont en rotation perpétuellement positive, même vitesse et même sens que tourne la terre et notre galaxie.

 

106395425

Même sens de rotation que les pèlerins qui tournent sept fois autour de la Kaaba, le centre des énergies de la terre. ce processus aurait comme but de reharmoniser

106395414

les 7 centres ou chakras commes les pelerins font 7 tours il nya pas de hasard juste des gens qui ne savent pas .

savoir ou pas une chose ne change en rien la nature d’une chose si vous ne connaissez pas

un fruit , et son gout il restera identique lorsque vous le goutterait et son role ne changera nullement parce qu’ une multitude ne le connait pas .

Tous les symptômes que manifeste le corps physique sur les trois plans, passent donc par le corps énergétique « l’esprit ». Si notre esprit est manipulé, alors notre physique le sera aussi, sauf que parfois, l’effet n’est pas automatique, il peut prendre des heures, des jours, des semaines, des mois voire même des années d’où le maximum est « sept ». Il en est ainsi car l’énergie influence progressivement la matière, celui qui contrôle l’énergie contrôle alors la matière. Il est donc important de maîtriser l’énergie positive alimentaire et environnementale afin de garder positifs nos centres énergétiques et afin que notre esprit soit maintenu dans notre corps physique. Les djinns et les sorciers ont la capacité de séparer l’esprit du corps une fois que l’un des sept centres est bloqué, où lorsque le champ magnétique devient faible ou négatif, ou plus simplement, lorsque la partie lumineuse de la glande pinéale se noircit à cause de la distraction, (le regard persistant sur la poitrine et la nudité de la femme dans la rue comme à la télé et les portables même si vous avez toutes les lumières de l’univers).

40884__fork-in-a-prairie-road-at-sunset_p

Le savoir, la compétence, l’habileté, les croyances, l’intention, la volonté, le rire, l’amour et les attentions, tout cela peut faciliter la guérison. Il est donc possible de faciliter les processus de guérison qui font partie intégrante du corps ou d’interférer avec. Dans notre pratique, il nous a souvent été donné de constater que l’énergie de l’amour et la création d’un champ d’amour pouvaient profondément stimuler la guérison, non seulement physique, mais aussi mentale, émotionnelle et spirituelle. L’amour n’est pas l’apanage des poètes et des mystiques ; c’est aussi une énergie tangible, transmissible, qui peut guérir.et si cette amour est dirigée vers son origine vous recevrez en retour une énérgie si puissante que votre vie entière sera changée a ce stade vous aurez  la foi ….Rjames

Crimée des pyramides sur la péninsule ukrainienne défendue ardamment par la russie .

une ou plusieurs pyramides souterraines se trouveraient tout près de sebastopol, la ville principale du sud de la crimée, péninsule ukrainienne défendue ardamment par la russie ces jours-ci

on pourrait se demander pourquoi les russes ne vont pas renforcer la protection de leurs gazoducs si stratégiques traversant l’ukraine, mais se focalisent sur le fait qu’ils doivent éviter de perdre leur petit territoire militaire situé à sebastopol, juste là où se trouveraient une ou plusieurs pyramides, selon le chercheur vialij gokh

c’est assez compliqué de trouver des infos claires sur ce sujet, enfin je n’ai pas fait le tour assurément ( http://translate.google.fr/translate?sl=auto&tl=fr&js=n&prev=_t&hl=fr&ie=UTF8&u=http%3A%2F%2Fwww.gokh.net%2F ) , mais voilà un article de bibliotecapleyades : http://www.bibliotecapleyades.net/piramides/coppens_pyramids04.htm

gokh a travaillé pour l’armée russe pendant 30 ans, puis a pris sa retraite à sebastopol, et s’est consacré à explorer la région

en 1999 il découvre plusieurs pyramides enfouies dans le sol, et même sous la mer au large des côtes, où par ailleurs certaines villes submergées sont connues.

comment a t il trouvé ces pyramides? étant ingénieur, il sait utiliser des appareils à résonnance magnétique et s’en est construit une lui-même, et comme sebastopol manque de source d’eau potable, il commença à en chercher dans le sol autour de sebastopol

on peut noter par ailleurs qu’il forme un équipe pour ce travail, qui entre en 2002 en contact avec le gouvernement mauritanien, et cherche avec succès de l’eau dans le sahara, près de la ville de atar, sous 240 mètres et sous une couche de roche solide, découverte qui sera utilisée pour procurer de l’eau à la région…

il avait peaufiné son appareil, qui détecte ainsi du pétrole, du gaz, des métaux précieux, et s’associe avec la compagnie pétrolière « chernomornefte-gaz »

c’est ainsi qu’en 1999 son instrument signale une anomalie dans le sous sol dans la péripherie de sebastopol, ce qui sera appelé par gokh la premiere pyramide

sur place ils ne trouvent rien à premiere vue, a part le sol rocheux, puis découvrent un trou, tel un puits, profond de 9m, qui finit sur dalle de calcaire qu’ils percent et là, ils tombent sur une grande cavité

à mesure qu’ils explorent sur 30 mètres, ils concluent que le calcaire est composé de dalles de 1,5m sur 2,5m et concluent qu’ils sont face à une construction humaine

la forme de pyramide est obtenue grâce à des réglages et des améliorations de l’appareil de gokh, et en l’an 2000 ils arrivent à affirmer que la structure est pyramidale de base carrée, de 72m de côté et d’environ 50m de haut, avec la pointe absente, pointe qui arrive près de la surface du sol

ils affirment que les matières qui recouvrent la pyramide ont été amenées par des inondations ultérieures, et que la pyramide devaient à l’origine être à l’air libre

ils affirment également que 3 rayons d’énergie sont mesurés comme émegeant du haut de la pyramide, des fréquences de 900x109hz, 700x109hz et 500x109hz, et qu’un champ particulier de 10x109hz entoure la pyramide

ils affirment plus tard également qu’une créature momifiée de 1,5m, portant une couronnne, se trouve dans la pyramide…

leurs recherches continuent et l’équipe conclue à l’existence d’une ligne droite qui va de Sarych à Baia Kamyshovaia du nord ouest au sud est, et que sur cette ligne se trouvent 7 pyramides! l’une d’elle se trouvant sous la mer, près de la ville de foros…

après quelques temps, l’équipe affirme ensuite qu’il y a la possibilité de l’existence de 30 pyramides dans la presque ile de crimée, et qu’il y a également une anomalie souterraine d’une forme particulière allongée vers l’ouest qui pourrait être un sphinx…

ces découvertes remplissent les équipes d’enthousiasme, cependant toutes ces pyramides se trouvant sous terre, il faut beaucoup d’argent pour les mettre à jour et les déblayer

cependant, la ville de sébastopol n’est pas intéressée, ni l’académie des sciences ukrainienne, l’insistance de l’équipe permet seulement de mettre en place une fouille du sol de la région, qui ne donnera que des résultats déjà connus : des signes d’habitations anciennes remontant jusqu’à -400 ans av jc

évidemment, l’équipe affirmait que ce qui est intéressant se trouve dans les profondeurs du sol…

l’équipe ne peut pas continuer son travail seul, elle se met alors à faire des théories, qui sont totalement contraire à celles des académies classiques, ce qui aboutit au fait que les institutions n’ont plus aucune envie de sponsoriser des recherches

gokh et son équipe sont donc relégués au groupe des « fanatiques des pyramides »

en effet, leurs théories sont complexes et très originales, en résumé :

il y a un système global de pyramides réparties sur terre, datant d’environ 15000 ans, qui sont des régulateurs de haute technologie pour recevoir l’énergie cosmique et la modifier avant de la redistribuer à travers la planète, pour notamment contrôler et stabiliser la répartition des continents…

ils se mettent aussi à parler d’une relation avec une grande civilisation qui a disparu il y a 65 millions d’années à cause d’une météorite (cf dinosaures…), atlantis ou mu…

également mentionnées sont des théories sur la possibilité que la planète peut irradier plus d’énergie qu’elle en reçoit du soleil, et cela se fait notamment en filtrant l’énergie du centre de la glaxie à travers les pyramides et en la transmettant au centre cristallin de la terre…

à la manière de ce schéma :

13040810Ensuite l’archéologue en charge des fouille dit ceci:
Selon Vitalii Goh la pyramide a été bâtie du temps des dinosaures. « La pyramide Criméenne » a un sommet tronqué, comme une pyramide Maya, mais son apparence est plutôt Égyptienne. Elle est creusée à l’intérieur et la momie d’une créature inconnue est enterrée sous la fondation.« Sous la fondation se trouve un petit corps ayant la forme d’une momie de 1,3 à 1,4 mètres de long avec une couronne sur sa tête. » « Il y a une chambre de résonance des soi-disant Sphinx. Les pyramides ont été construites à l’époque des dinosaures, » a déclaré le scientifique dans une interview avec ICTV. Nous ne savons pas qui a construit la pyramide. Vitalii Goh a rapporté à Beki que c’est l’unique construction la plus vieille de la planète.

de la même manière qu’on a parlé des tablettes sumériennes perquisitionnées par les usa au début de l’invasion en irak (tablettes dont un scan par rayon x est nécessaire pour révéler le contenu original, qui aurait été recouvert ultérieurement par des couches d’argile supplémentaires pour réutiliser les tablettes), la légende que les usa toujours en irak aurait mis la main sur la tombe de gilgamesh, en encore la théorie de 7 pyramides en lybie enfouie sous le sahara comme la raison de l’invasion récente de ce pays, et encore d’un possible lien entre le conflit en syrie et les « villes mortes », vestiges archéologiques importants près d’alep ,

étrange coincidence la ligne 7 du metro  Depuis 1982, un nouvel embranchement a été créé au sud cette fois, en direction du Kremlin-Bicêtre

comprend la station 6 Crimée en direction de pyramide   stalingrade et de kremlin  en passant par les gobelins  Le terme remonterait au latin chrétien *gobalus « génie domestique », emprunt hypothétique au grec κοβαλος « lutin, génie malfaisant »OU DJINN batisseurs

[34.12]

Et à Salomon (Nous avons assujetti) le vent, dont le parcours du matin équivaut à un mois (de marche) et le parcours du soir, un mois aussi. Et pour lui nous avons fait couler la source de cuivre. Et parmi les djinns il y en a qui travaillaient sous ses ordres, par permission de son Seigneur.

Quiconque d’entre eux, cependant, déviait de Notre ordre, Nous lui faisions gouter le châtiment de la fournaise.

Ils exécutaient pour lui ce qu’il voulait: sanctuaires, statues, plateaux comme des bassin et marmites bien ancrées.

[38.36]

Nous lui assujettîmes alors le vent qui, par son ordre, soufflait modérément partout où il voulait.

De même que les diables, bâtisseurs et plongeurs de toutes sortes.

Pour guider sa nation vers les moyens susceptibles de repousser les tentations du Démon le Prophète, qu’Allah le bénisse et le salue, dit: «Le Démon vient vers l’un d’entre vous et dit: – Qui a créé telle chose ? Qui a créé telle autre chose ? jusqu’à demander qui a créé ton Seigneur?. Arrivé a ce stade, le serviteur doit rechercher la protection du Seigneur et en finir» (Rapporté par Al-Boukhari).

Firefox_Screenshot_2017-03-30T09-40-21

Firefox_Screenshot_2017-03-30T09-28-59

 

La video qui détruira tous vos doutes au sujet de la véritable nature des OVNIS et des Aliens

La video qui détruira tous vos doutes au sujet de la véritable nature des OVNIS et des Aliens. A voir jusqu’aù bout sinon vous n’allez rien comprendre.
Toute la subtile manipulation des illuminati y est clairement démontrée sans ambiguïté.

 

L’élite noire derrière les rave parties Entretien avec une rescapée des soirées Goa-Trance

 

 

 

 

tumblr_mjfevcvkSc1rll8z2o1_1280

Auteur: C.R.O.M.

Chaque week-end, des millions de jeunes se rendent dans de grands temples en forme de boîtes noires pour danser extatiquement sur une musique répétitive qui pénètre jusque dans leur corps. Quel est le sens de cette nouvelle communion? Que se passe-t-il à l’arrière du décor? C’est un sujet que nous allons tenter d’explorer à travers l’expérience d’Orfée (nom fictif), qui s’est frottée de près à l’une des sphères de ce milieu, à savoir la scène «Goa-Trance».

C.R.O.M.: Comment t’es-tu retrouvée dans cette scène de la «Goa-Trance»?

Orfée: Par un copain que j’avais connu en Inde. Après notre rencontre, on a échoué à Goa sur la côte ouest de l’Inde. Et là, j’ai rencontré ses amis qui, justement, étaient «bien placés» dans les milieux trance. Je n’ai pas été tout de suite acceptée, loin de là, puisque, pour être acceptée, il faut connaître du monde ou avoir quelque chose de particulier – comme faire de la musique, dealer de la drogue, ou être très belle. Mais en tout cas, j’étais sa copine, et je suis entrée. C’était en 1998. Je dois dire que ce n’était pas vraiment mon genre de musique, j’avais du mal à m’y faire. Mais je m’y suis habituée, car on finit par entrer dans le rythme.

C.R.O.M.: Peux-tu parler de cette musique et du type d’ambiance?

Orfée: C’est de la musique trance-techno, c’est-à-dire électronique avec un beat répétitif, mais avec des effets sonores qui te font «planer». Tu peux facilement les suivre, passer d’un son à l’autre et, finalement, entrer dans une certaine forme de transe. C’est ça le but. La musique techno ordinaire a un rythme soutenu, plus fort, moins sophistiqué… Le son Goa, c’est de la musique qui se veut «intelligente».
Dans ce milieu, tout le monde est bien fringué. Assez «avant-garde». Les décors sont très soignés, plein de peintures «psychédéliques» avec des couleurs vives, voire fluo. Très souvent les parties ont lieu dans la nature: sur la plage, dans la montagne, etc.
On trouve toutes les drogues, particulièrement celles qui ont des effets hallucinogènes. Elles s’associent parfaitement avec la musique. Cette combinaison ouvre à toutes sortes de nouvelles perceptions…
Ce n’est pas n’importe qui qui organise les soirées. Il faut bien que les drogues viennent de quelque part, qu’elles soient distribuées au bon moment ; il faut que les meilleurs DJ soient là. C’est un gros business.
La Goa existe depuis le milieu des années 80… Là-dedans, tu as des «vieux de la vieille», des gens qui ont eu accès à beaucoup d’informations occultes par les drogues… Puis il y a les dealers qui sont de mèche avec les organisateurs qui sont eux aussi de mèche avec les DJ.
Toutes ces personnes forment de grandes familles. Comme il y a des parties dans tous les pays du monde, il y a la tribu des Anglais, des Allemands, des Israéliens, des Américains, etc. Chaque pays a son élite, sa cour.

C.R.O.M.: À ton avis, pourquoi tant d’énergie est-elle investie pour organiser ces soirées?

Orfée: J’ai mis beaucoup de temps à comprendre ce qui se passe à l’intérieur. Pendant longtemps je n’ai rien vu. Pour moi, c’était beaucoup de belles couleurs, des gens super «classe», de la bonne musique… Il y a toujours un petit côté secret, mais on ne le voit pas. Car ce côté secret est connecté à un autre niveau de perception. Si tu n’as pas atteint ce niveau, tu ne peux pas comprendre ce qui se passe dans la Trance. Cela a beau être là, tout autour de toi, tu ne vas rien y comprendre.
Mais il suffit d’un trip de trop, un trip de plus, ou alors le trip que tu dois prendre… et on va te faire voir. Ce n’est pas une question de quantité… C’est juste le moment.
Pour moi, c’est un trip qui a confirmé tout ce que j’avais pressenti auparavant.
J’avais déjà pris pas mal de LSD dans les soirées, mais jamais en grosses quantités. Parfois je me sentais bien, parfois moins bien. Et puis, il arrive qu’on ait des trips de paranoïa.
Enfin, on croit que c’est de la paranoïa alors qu’en réalité, c’est ton âme qui te met en garde du danger. Mais toi, comme tu vis dans un monde matérialiste et que tu penses que les gens sont naturellement bons, tu prends sur ton dos tous tes sentiments de peur et tu refoules certaines choses que tu vois pendant ces instants.

Il y a aussi des trips merveilleux, où tout est tellement beau… C’est comme la carotte qu’il faut attraper. C’est elle qui nous fait courir, c’est elle qui nous fait retourner à la prochaine party. C’est ce sentiment de communion avec le tout, où l’on sent chaque vibration, chaque note traverser notre corps entier. C’est super alléchant.
C’est cet état qu’on cherche continuellement… parce qu’on l’a déjà atteint une fois. Et si ça ne marche pas cette fois-ci, c’est que quelque part, nous ne sommes pas «prêts». On se dit qu’on est encore trop «parano», on n’est pas encore assez sûr de nous-même, et il faut qu’on «nettoie nos peurs». C’est ce qu’on se dit…

Il faut savoir qu’une Trance party peut durer 2 à 3 jours. Non-stop. L’élite viendra vers les 5 h du matin pour le lever du soleil. Car c’est là où c’est le plus fort. Après, ça dure toute la journée, on se repose un peu, puis on y retourne la nuit… Il y a toujours cette quête du «bon moment».

C.R.O.M.: L’élite, comme tu dis, est-ce elle qui décide à quelle party il faut aller?

Orfée: Oui, et si tu les suis en tournée, tu es super fatigué. Cela demande énormément d’énergie d’aller d’une party à l’autre. Pour compenser, les gens font du yoga, de la méditation; ils utilisent des produits Nikken… Cela permet de contrecarrer les excès des séances de Trance sur leur organisme.
Trois jours de party intense, c’est comme la guerre : c’est faire face à d’autres personnes qui ne veulent pas de toi; lutter contre soi-même en se disant «C’est moi le problème», «Non, c’est eux!», etc. Puis se rapprocher de la musique et réussir à danser. Et finalement, être crevé et reprendre une drogue qu’on te propose. Trois jours comme ça, c’est du concentré.

ENTITÉS ET VAMPIRISME

C.R.O.M.: Il faut être masochiste! Ou plutôt possédé… On imagine qu’il doit y avoir pas mal d’entités dans ces milieux.

Orfée: Il y a beaucoup d’entités, bien sûr. D’ailleurs, elles sont représentées dans tout l’art Trance. Les extraterrestres, les lutins, les reptiliens, même les démons… Et que tu prennes des drogues ou pas, tu te connectes à ces entités.
Il faut savoir que danser, c’est ouvrir chaque point énergétique de ton corps. Tu danses, tu t’agites, mais tu es complètement ouvert, et tu t’alignes avec tout ce qui est autour. Mais, pendant que tu pars en transe, tu t’alignes sur quoi et avec qui?
J’ai commencé à voir des magiciens qui traînaient au bord du dancefloor (piste de danse). On les appelle les rois, les reines, les jokers. Ce sont eux qui sont les chefs de leur tribu; ils disent «C’est ici qu’est la party». Chaque pays a son roi et sa reine. C’est localisé.
Il n’y a pas que des gens qui s’amusent – il y en a qui sont connectés à des entités très sombres.
C’est lié aux dealers également. Une grosse protection est offerte à ces dealers en échange de leur travail. Ils passent les frontières sans problème… et ils vivent bien. Ils font facilement une quinzaine de pays dans l’année, ils voyagent à droite, à gauche, résident dans de superbes villas. Ils ont leur moto…

C.R.O.M.: Tu disais que les DJ peuvent produire des sortilèges à partir de la musique. As-tu eu des expériences par rapport à cela ?

Orfée: Ils peuvent te faire faire n’importe quoi, si tu danses sur leur musique.
Il suffit que tu t’alignes avec des fréquences que tu n’entends presque pas… Mais tu le sens, quelque part. Quand tout le monde est connecté, quand tout le monde danse, tu sens ce que te dit le DJ à travers la musique. Elle te parle. Tu peux être d’accord ou pas d’accord, mais c’est le DJ qui décide.
J’ai vu des DJ-magiciens qui, depuis leurs platines, lançaient des sortes de mini-tornades à travers la salle, des vortex qui passaient au-dessus de la foule et lui aspiraient toute son énergie. Et le DJ était clairement conscient de ce qu’il faisait.
Il y a des parties qui réunissent 8000 personnes. 8000 personnes dansant ensemble, c’est une énergie colossale, équivalente à celle d’un sacrifice humain.

Ce que j’ai compris par rapport aux parties, c’est qu’il s’agit de plateformes pour que des entités désincarnées puissent prendre possession de corps, surtout de jeunes corps.
Pendant que les consciences sont ouvertes – par la drogue, par la danse, etc… – il y a des personnes autour du dancefloor qui invitent des entités désincarnées à prendre leur place.
C’est ce qu’une amie m’a révélé. J’avais déjà compris plus ou moins, mais, une fois, j’ai eu envie de la confronter pour savoir ce qu’ils font vraiment. Elle m’a souri en disant : «Mais, il faut bien que ces entités aient quelque part où aller. Elles aussi ont le droit d’avoir des corps!» Tout était dit ! Du business, rien que du business ! Elle est dealeuse, alors elle est protégée, elle a la grande vie, la jet set, etc. Mais, en contrepartie, elle facilite ce qu’elle appelle le «passage des âmes» – en réalité l’effraction des corps humains (voir l’article «L’invasion des walk-ins», publié dans la brochure du C.R.O.M. Les fumées du Nouvel-Âge).

Si toi tu as vraiment envie d’y croire – «Trust in Trance», comme on dit dans le milieu – si tu veux savoir, alors ils vont te proposer de les rejoindre dans leur petite famille merveilleuse.

LA PORTE S’OUVRE

C.R.O.M.: Donc, peu à peu, tu as été initiée. Tu es devenue consciente de ce qui se passait dans ce milieu…

Orfée: Pour moi, c’était plutôt brutal. C’était en 2002. Je me suis rendue compte de pas mal de choses d’un seul coup. En gros, j’ai reçu l’invitation à les rejoindre.
Je m’étais toujours plus rapprochée d’eux et, à ce moment-là, j’étais mise face à un choix. Car il n’y a pas mille options: soit tu entres avec eux, soit tu sors. Et mon âme me disait «Non! Surtout n’y entre pas, c’est vraiment la mort à tous les niveaux. Tout ce que tu es depuis longtemps, toute ta force, tout! Tu risques de la donner à quelque chose où il n’y a pas de retour. T’es foutue!» Et eux me disaient: «Viens, regarde comme c’est bien ici, comme c’est beau, regarde. Il faut que tu viennes avec nous.»

Au début, j’ai douté. Peut-être que j’étais en train de devenir folle ? Mais, tout au fond de moi, une voix me disait: «Tu voulais savoir? Voilà l’opportunité. Restes et écoutes.» C’était télépathique. Quand on touche à la télépathie, attention, c’est à la vitesse de la pensée.
J’ai rencontré une amie, et je lui ai demandé télépathiquement ce qui se passait. Elle m’a répondu: «Ah, tu es en train de faire un mauvais trip! Calme-toi et tout ira mieux».
Mais je ne voulais pas me faire prendre dans l’histoire du «mauvais trip». Je voulais qu’elle me dise ce qui se passait. Alors, elle m’a dévisagée et m’a dit: «Écoute, qu’est-ce que tu pensais que c’était ici? Soit tu restes comme tu es, soit tu viens avec nous. C’est toi qui vois.».

Et là, j’ai tout compris. J’ai compris tellement de choses.
J’ai commencé à me balader sur le dancefloor. J’ai vu des tribus, avec des chefs de tribus, avec chaque clan représentant un quartier de la Terre.
Et après, j’ai entendu une voix qui disait: «Là où tu t’arrêteras, c’est le clan avec lequel tu resteras». Mais je ne voulais travailler avec aucun clan! Et la voix me disait encore: «Si tu t’arrêtes, tu seras avec l’un de nous». Mais je ne voulais choisir personne en particulier.
Il y a eu un temps de pause, et puis j’ai entendu: «Bien, on va faire un vortex».
Et là, j’ai senti que si je restais, j’allais être absorbée par un vortex immonde. Tout est devenu comme un damier, et j’ai commencé à courir, et de nouveau j’entendais: «Si tu t’arrêtes sur du blanc, tu seras avec les blancs; si tu arrêtes sur du noir, tu seras avec les noirs!»
J’ai réussi à sortir par la porte en criant, et le vortex s’est refermé juste derrière moi. Il n’allait pas au-delà de l’espace de la party. Je l’ai évité de justesse.
J’ai commencé à marcher dehors, et j’ai entendu des voix qui disaient: «Mais où vas-tu? Tu ne connais personne. Il faut que tu reviennes vers nous. Viens !»
J’ai regardé autour de moi, et en effet je ne connaissais personne. Alors j’ai fait demi-tour ! (Rires) Et là, je les ai entendus jubiler comme des serpents. «Ah super, elle revient, on va la reprendre!».
Alors tout mon être m’a dit: «Non, maintenant, retournes-toi, va-t’en et ne reviens surtout pas. Maintenant, tu sais. Tu as choisi de ne pas y aller, alors tu ne peux plus y aller.»

Alors, je suis partie. À partir de ce moment, j’ai compris que tout ce après quoi j’avais couru, tout mon petit cinéma, tout mon ego trip – moi qui me la jouais bien habillée, dans le coup, etc. – tout ça n’était rien. Je m’étais fait avoir depuis le début.
Oui, il y avait bien une société secrète à l’arrière-plan, ce n’était pas une illusion. Ce n’était pas une histoire du genre: «Tu connais le DJ, alors tu peux entrer». C’était vraiment: «Tu connais le secret ou tu ne le connais pas». Si tu le connais, tu es initié et tu peux devenir un prédateur, sinon, tu restes en périphérie et tu n’es qu’une proie.

LES CONSCIENTS… ET LES AUTRES

C.R.O.M.: En considérant les visions que tu as eues, peux-tu affirmer que la scène Goa-Trance mène globalement vers des mondes, disons, infernaux?

Orfée: Ce milieu est dirigé par des démons, point final.
Dans la party où le vortex est apparu, au moment où ils m’incitaient à choisir un camp, je me suis dit que je voulais trouver quelqu’un de pur. Je me suis approchée de certaines personnes et je les ai regardées. Je leur ai demandé télépathiquement: «Toi, es-tu propre?» Mais elles ne pouvaient pas me regarder dans les yeux.
Après avoir interrogé une dizaine de personnes, je me suis dit qu’il n’y avait plus rien à faire. En plus, il y avait un signal d’alarme extrêmement fort dans mon corps qui me disait: «Casse-toi vite, ici c’est vraiment noir. Il n’y a rien à faire, pas de lumière. Si tu restes ici, c’est la destruction totale.»
Non, ça ne rigole pas, ce ne sont pas simplement des gens «pas cool». Avec eux, tu as tout à perdre, tout! Tout ce que tu as été, tu risques de te le faire absorber par quelque chose de tellement noir… C’est le vortex.
Il faut du courage pour choisir d’y aller! Personnellement, j’ai préféré la vie. «Non merci, un peu trop noir à mon goût!» (Rires) Mais bon, à partir de ce moment, j’ai compris que mes amis n’étaient pas des amis. Je suis allée les confronter plus tard: «Alors, tu savais ?» Ils ne me répondaient jamais directement mais, peu à peu, je me suis rendue compte que tous savaient. Bien sûr qu’ils savaient! Cela faisait 10 ans qu’ils faisaient partie de cette scène. Ils étaient dans l’élite de la Trance.

C.R.O.M.: On imagine que cela a été un sacré choc…

Orfée: La première chose qui m’a choquée, c’était de découvrir qu’il y avait d’autres mondes. Je ne pensais vraiment pas qu’au-delà de la matière, il y avait d’autres dimensions. Je ne savais pas que la télépathie était réelle. Mais, quand je l’ai vécue, je l’ai reconnue comme une évidence. C’était le premier choc.
Et le deuxième, c’était de voir qu’il y avait des gens qui en voulaient à mon âme et qu’ils étaient conscients de ce qu’ils faisaient. Ils manipulent la réalité magiquement avec cet objectif. Mais c’est normal pour eux, ils sont tellement noirs. Bien sûr qu’ils vont faire ce qu’ils ont à faire! Ce n’est pas du love and light avec eux. Ils ne vont pas te donner quelque chose de pur. Ils sont là pour te bouffer ! Parce qu’eux, ils bouffent! (Rires) C’est la guerre ! Soit tu es de leur côté, soit tu dégages !
Cela peut sembler dingue mais, après cette expérience, je suis tout de même retournée à quelques parties. Parce que j’ai douté après coup. On sort de tout ça et on se dit: «Bon, ça a été très, très loin. Est-ce que je suis folle?» (Rires) On n’est pas sûre à 100%.
Mais à chaque fois que j’y suis retournée, je n’ai plus entendu la musique de la même manière, je l’ai sentie très différente, très sombre. Les gens, les décors, tout. Il m’est devenu évident à qui j’avais affaire, et les raisons pour lesquelles ils se réunissaient.

Cette expérience peut sembler invraisemblable, un délire, mais je connais plusieurs autres personnes à qui cela est arrivé. Des personnes qui ne sont pas sorties du vortex, qui sont restées coincées entre des dimensions invisibles. J’en connais même quelques-unes qui n’ont pas voulu entrer dans le jeu, comme moi.
Cela peut arriver à tous ceux qui se frottent d’un peu trop près à ce centre de Trance, qui le trouvent si séduisant qu’ils veulent en faire partie. Et là, inévitablement, les portes s’ouvrent… Tu émets l’intention de savoir? Tu vas savoir.

C.R.O.M.: Donc, au fond, il n’y a pas vraiment de victimes innocentes ?

Orfée: Non, mais ce qui est fou, c’est qu’on est tellement endormi, tellement déconnecté de nous-même, qu’on ne sait pas ce que notre âme essaie de nous dire. Elle a beau crier «Au secours!», on ne l’entend pas, trop occupé à nourrir notre ego. C’est super dangereux. La Trance, ça ne rigole pas.
Des parties Trance, il y en a un peu partout dans le monde, chaque week-end. Des centaines de milliers de personnes sont plus ou moins proches de cette scène… C’est sympa en apparence, mais hyper satanique en réalité! D’ailleurs, quand on voit le décor, quand on écoute la musique, on réalise que tout est exactement tel qu’on nous le représente. Tout est dit! Les aliens, les démons, l’obscurité, on ne te cache rien. Seulement, ils te présentent tout cela d’une telle manière que cela devient attirant. Cela rend «acceptables» les séances de vampirisme. Mais rien n’est caché…

http://crom.be/fr/documents/l-elite-noire-derriere-les-raves-parties

 

 

La video qui détruira tous vos doutes au sujet de la véritable nature des OVNIS et des Aliens – rusty james news

TRANSLATE THE BLOG WITH GOOGLE TRANSLATE C’est Enel, en 1940-1950 qui utilisa le principe du pendule de Chaumery pour étudier les énergies des tombes de saints chrétiens en Egypte.  » Enel découvrit que [toutes les tombes] émanaient une certain qualité de vibration dans la zone de ce que nous appelons  » Vert Négatif « .

http://rustyjames.canalblog.com

 

Le Secret des Phénomènes ovnis et Ultra terrestres par john keel – rusty james news

En 1967, Keel abandonne assez rapidement l’HET et développe la théorie alternative d’ultra-terrestres. Selon Keel, ceux-ci sont des intelligences malignes d’une autre dimension d’existence, capables de pénétrer dans notre réalité selon leur bon gré et de se consacrer à leur passe-temps favori : soumettre l’humanité à la terreur et la misère.

http://rustyjames.canalblog.com

 

la

http://users.cyberone.com.au/myers/red-symphony.html http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?s=&act=ST&f=73&t=8296&st=1120&#entry134863 Le mouvement ouvrier juif (le Bund) était un instrument des Rothschild. La  » faction secrète  » du Bund infiltra tous les partis socialistes en Russie et fournit les dirigeants pour la Révolution Russe. Alexandre Kerensky, le premier ministre Menchevik en était un membre secret (page 253).

http://rustyjames.canalblog.com

 

La paralysie du sommeil ou attaque des invisibles . – rusty james news

La croyance dans la possibilité de relations sexuelles entre un esprit et un mortel, homme ou femme, est très ancienne et présente sur la Terre entière. Dans la mythologie grecque, le fruit d’une telle union étrange était un demi-dieu. Avec l’arrivée du christianisme, ces choses ont pris un aspect plus sombre.

http://rustyjames.canalblog.com

 

La manière et la technique d’instrumentaliser un individu. – rusty james news

Derrière ces deux noms obscures, se trouve l’un des crimes les plus diaboliques commit sur une partie de la population humaine, une forme de contrôle de l’esprit systématique qui a imprégné tous les aspects de la société sur près de cinquante ans.

http://rustyjames.canalblog.com

 

les manettes de jeux videos contiennent des signes fondamentaux

j’ai découvert que l’emblème du « Masonic Cryptic Council » était un symbole qui m’était plus ou moins familier aux jeux vidéos, et avec qui je jouais également, je ne vous mentirais pas. Il s’agit des symboles qu’il y a sur les manettes des consoles de jeux « Playstation » , mondialement connues.

http://rustyjames.canalblog.com

Origine de Niburu la reine des damnés des Annunaki Nefelim et reptilens à 6 doigts

_wallpaper__high_pyramide_by_0mega_hd-d54xz0c

A ma connaissance, on leur attribue cinq origines possibles.
Ils pourraient venir de la Terre elle-même ! C’est en tout cas ce qu’affirme John Rhodes (chercheur et écrivain américain, spécialiste des reptiliens) qui nous a offert dans son ouvrage « Dragons of the Apocalypse » une large description de ce peuple.

Ces propos sur l’origine des Lézards sont appuyés par la thèse de l’ufologue David Barclay, dont les travaux tendent à démontrer qu’en 150 millions d’années de « règne », la race des dinosaures aurait pu engendrer un reptile-humanoïde intelligent… Et c’est ce dernier qui aurait été à l’origine de la catastrophe planétaire de la limite Crétacé/Tertiaire (!!), il y a 65 millions d’années, détruisant ainsi les membres de sa propre espèce – en plus de tous les autres dinosaures.
Barclay reprend qu’un petit nombre de ces créatures auraient échappé à la destruction. Aurait également survécu un « animal familier », créé par les Reptiliens à partir de leur propre souche, et qui allait devenir un jour l’homo sapiens. Au cours de ces derniers millions d’années, cette race auraient fini par évoluer pour se transformer au fil des âges en la race des Gris.
Cette thèse expliquerait le caractère humanoïde commun aux trois races : les hommes, les Gris et les Lézards.
D’autres sources tels certains contactés, affirment avoir appris l’origine de l’homme par des membres de la première race humanoïde de la planète bleue : les Reptiliens. C’est ainsi le cas d’Ole K., un Suédois affirmant avoir interviewé une Reptilienne en Janvier 2000. Celle-ci lui aurait affirmé que sa race serait native de la Terre. Elle serait apparue il y a 65 millions d’années après une guerre terrible entre deux peuplades Extraterrestres (une reptilienne et une humanoïde) se battant pour la possession de la Terre. La destruction des dinosaures aurait été le point final de cette lutte ne laissant aucun vainqueur…

Si ce n’est l’émergence d’une nouvelle race reptilienne : Les fameux Lézards ou plutôt leurs ancêtres. Ils auraient évolué pendant 30 millions d’années d’un animal à un être humanoïde pensant. Il y a 15 millions d’années, 3 sous-espèces de cet ancêtre reptilien auraient évolué jusqu’à atteindre un niveau technologique élevé. Il y a 10 millions d’années, ils auraient modifié génétiquement leur race pour l’améliorer et stopper son évolution. A partir de là, ils auraient colonisé d’autres planètes et construit de grandes cités sur Terre (détruites par les caprices de la nature) . Ils vivraient aujourd’hui sous la surface de la Terre.
En ce concerne leur location d’origine, c’est toujours la Terre selon beaucoup, mais pas dans cette dimension d’existence !

En effet, ils auraient évolué à l’instar des humains sur Terre mais « en parallèle », sur une seconde Terre qui auraient vécu une histoire différente. Dans celle-ci les Dinosaures ont survécu après la catastrophe de la limite Crétacé/Tertiaire et une race humanoïde de reptile aurait supplanté toutes les autres espèces de dinosaures et de mammifères. Cette thèse s’approche nettement de la précédente à la différence que les Lézards n’ont pas été à l’origine de l’homme dans celle-ci !

Abordons à présent une approche tout aussi sérieuse menée entre autres par David Icke. Nous allons quitter la Terre mais pas le système solaire ! Car à l’intérieur de celui-ci se trouverait une planète inconnue, une dixième planète appelée Nibiru par les Sumériens. Cette planète aurait une ellipse particulière qui la ferait s’approcher de la Terre tous les 3600 ans environ. Sur cette planète se serait développé une espèce de type reptoïde de quelques millénaires d’avance sur l’homme. C’est cet avantage technologique qui aurait permis à cette race de coloniser la lune, Mars puis… Notre belle planète bleue. Ils auraient exploité l’homme (esclavage) après lui avoir donné la vie, en croisant leurs gènes à ceux de l’espèce primitive la plus évoluée de la Terre à cette époque : l’homo erectus. Cet épisode se serait déroulé il y a 200 000 à 300 000 ans et serait représenté dans la Bible comme la Tentation d’Eve et la « Chute » de l’homme éconduit de l’Eden.
Selon les Cassiopéens (Entités de dimensions supérieures contactées par channelling), la tentation d’Eve serait la faiblesse de la part intuitive de l’homme, le serpent représenterait la race de ce peuple ; quant à l’Eden il représenterait la Terre lors de l’Âge d’Or des traditions. Après ce passage de l’histoire, l’homme (anciennement Néandertalien ou Homo Erectus) se serait retrouvé dans l’acceptation de l’emprise des Lézards sur son espèce. Ils auraient toujours le pouvoir sur notre planète en agissant sur elle à partir de la 4ème dimension d’existence (celle qui est juste supérieure à la nôtre) grâce à leurs activités psychiques et physiques. Cependant les Cassiopéens n’attribuent pas l’origine des Reptiliens à la 10ème Planète mais à la constellation d’Orion semble-t-il…

Ayant quitté le système solaire pour Orion, nous pouvons maintenant nous rendre sur une planète peu connue de la constellation du Sagitaire d’où les Reptiliens viendraient (selon un texte anglophone issu du site http://www.olywa.net/george/george_egypt.html). Ils auraient en fait été « invité » il y a 26 millions d’années par les Créateurs de la Terre à habiter celle-ci dans la troisième dimension avec un autre peuple sauriens : les ETs dinoïdes. Ces deux races auraient été aidées par une race ET pré-cétacéenne (ancêtres des dauphins et baleines) pour l’apport de nourriture. Il y a 10 millions d’années les sauriens ne se seraient rebellés en décidant à se « séparer » de leurs nourrices. Mais avant que les sauriens n’attaquent les pré-cétacéens, ces derniers engendrèrent une énorme explosion planétaire qui détruit la majorité des reptiliens.
Les survivants se réfugièrent sur Tiamat. Quant aux pré-cétacéens, ils se scindèrent en deux groupes : l’un retournant sur leur planète d’origine et l’autre restant dans les océans de la Terre pour se transformer progressivement en cétacés, fuyant la technologie. Les créateurs de la Terre assumèrent leur erreur et se remirent en quête d’une nouvelle race pour la Terre. Ils la trouvèrent dans le système de Vega : une espèce primitive qui commençait à sortir des océans (cf thèse qu’on retrouve dans le dossier sur la création de l’humanité). Avec l’accord des dirigeants spirituels de Vega, ils confièrent la Terre à ces hommes. Mais les Lézards préparaient leur vengeance, qu’ils appliquèrent en dirigeant une comète vers la Terre qui anéantit tous les hommes (il y a 1 million d’années). A cette déclaration de guerre, le Conseil des Mondes ordonna le passage de Nibiru dans l’axe de rotation de Tiamat : ce qui détruit à jamais cette planète et ses habitants. L’homme fut remis sur Terre et le peuple des Lézards vit toujours.

– Les traditions d’Orient soutiennent que l’humanité avait des ancêtres reptiliens (contrairement à l’image anthropomorphique du Dieu de l’Occident)
· Les premiers empereurs chinois proclamaient qu’ils descendaient des dragons
· Il existe toujours en Inde des familles de haute caste affirmant que leurs ancêtres sont des Dieux serpentiformes hindoues appelées « Nagas »
· Les Dogons du Mali, aux connaissances astronomiques extraordinaires, prétendent que leur science leur vient de leurs ancêtres venus du ciel et à l’aspect de reptiles (« nommos »)
· Les Egyptiens avaient leur dieu serpent, Kneph, et les pharaons étaient souvent représentés avec des serpents
· Les cultures d’Amérique centrale avaient leur dieu Quetzalcoatl : un serpent ailé
· Les Indiens Hopi ont un dieu nommé Baholinkonga : un serpent à plumes
· Les Phéniciens avaient Agathodémon, une représentation ophidienne
· Les adeptes du Vaudou ont un dieu qu’ils appellent Damballah Wedo et qui est dépeint comme un serpent
· Les Hébreux ont un Nakhustan, le serpent d’airain.
· L’ancien dieu britannique, connu comme le maître dragon du monde, était appelé HU.
· Le premier autal érigé aux cyclopes à Athènes était dédié à Ops, le dieu-serpent
· Les Aborigènes d’Australie possèdent aussi leur mythe du Dieu-Serpent…

Les activités des Reptiliens semblent innombrables tellement on les accable de l’entière responsabilité de divers événements. Pour garder une certaine cohérence, nous allons étudier leur influence sur l’humanité de manière chronologique.
Ils seraient à l’origine de la disparition des dinosaures il y a 65 millions d’années (selon John Rhodes entre autres). Ils auraient en tous les cas survécu à cette catastrophe, selon « Lacerta File », et ce pour voir l’homme évoluer du simple primate arboricole à ce qu’il est de nos jours : nos ancêtres auraient même été leurs bêtes de zoo.

Ils auraient colonisé (selon D. Icke et « Lacerta File ») Mars puis la Lune (ainsi que d’autres planètes de notre système solaire) avant la venue de l’homme sur Terre.
Toujours avant l’arrivée de l’homme, selon les Zetains, un roi reptilien aurait construit les sites mégalithiques tels Stonehenge et Avenbury.
Selon différentes sources (Cassiopéens, Tablettes Sumériennes), ils seraient à l’origine de la transformation de l’homme en homo sapiens (homme imparfait car régit par la peur et le désir) sachant que l’homme existait déjà. Les reptiliens seraient les Annunaki venus de Nibiru (selon D. Icke).

Les Cassiopéens les mentionnent déjà lorsqu’ils parlent de l’Atlantide. En effet, les Atlantes seraient arrivés à leur niveau de technologie seuls… mais aidé par des forces extérieurs : les Lézards. Une partie de ce peuple en tout cas, avide de conquêtes et de technologie (les fils de Belial mentionnés dans les lectures d’Edgar Cayce et représentant tout d’abord une ethnie puis par la suite un groupe idéologique) ont accéléré la fin de toute leur civilisation.
Ils sont de nouveau cités par les Cassiopéens, il y a environ 8000 ans av. JC, lorsqu’ils sont venus aider l’homme à reconstruire des civilisations grâce à leur connaissance léguée aux descendants des Grandes civilisations telles l’Atlantide, la Lémurie, la Grande Egypte, les Mayas…
La tour de Babel, ou la déroute des langages, était un outil qui avait pour but d’altérer l’esprit des masses pour une unification spirituelle. Les « dieux » qui « regardaient » du haut de la tour, qui en avaient l’utilité et qui ont détruit leur travail… sont les Lézards (Cassiopéens).
La destruction de Sodome et Gomorrhe est due à une explosion nucléaire couplée à des vibrations electro-magnétiques par les reptoïdes (Cassiopéens) pour imposer la peur et l’obéissance. C’est aussi ce qu’a essayé de démontrer D. Icke.

Coïncidences ?
Selon les Cassiopéens, les « Bigfoot » sont en quelque sorte les esclaves, les « animaux domestiques » des Lézards. Ce sont ces Sasquatch qui auraient habité la planète Mars (NDLR : Le visage de Mars n’est-il pas plus proche de celui d’un primate que celui d’un homme ?). Ils y ont été déposés et retirés par leurs maîtres reptoïdes. Se rapporter au premier témoignage où un « Bigfoot » est aperçu aux côtés de reptiliens…
Selon Michael Relfe (The Mars Records) l’état du Missouri aux Etats-Unis serait un haut-lieu de l’activité reptilienne. Le premier témoignage a lieu à Mont Vernon dans… le Missouri !

Les premiers aryens (la race blanche souche qui serait le vecteur principal des Lézards dans notre dimension) auraient émergé en Perse (connu comme l’empire aryen dans les anciennes traditions) et y auraient été amenés d’une autre planète du système solaire (Mars pour D. Icke et Tiamat pour les Cassiopéens) par les Lézards. Edgar Cayce, le prophète endormi, déclare (lors de la lecture d’une de ces vies antérieures) avoir été incarné dans le premier aryen, né de l’Union d’une perse et des « dieux » des monts iraniens… Pour les ethnologues, la race blanche trouverait effectivement son origine en Perse.
Dans les années 80/90, nombreux furent les séries ou les films à faire intervenir des Lézards d’origine extra-terrestre. Le meilleur exemple de série TV est « V » (qui ne dura malheureusement qu’une saison). Cette série traitait de la cohabitation ET/Humain après l’arrivée d’un peuple de l’espace sur notre belle planète. Les premières « cibles » d’atterrissage des vaisseaux -mères ET étaient les capitales et leurs premiers soutiens étaient les dirigeants des grands pays de la Terre. L’aspect des ET était humain, mais ce n’était en fait qu’un masque de latex qui cachait une apparence de reptile. Des reptiles qui se nourrissaient la plupart du temps de chair fraîche (comme des rongeurs : pauvres ancêtres !) et à l’occasion d’êtres humains dont ils faisaient le stock dans leurs immenses embarcations interstellaires…

Concernant le cinéma, c’est Stargate qui fit la part belle aux Reptiliens. Le film les décrit comme des parasites s’insinuant dans le corps humain pour le posséder et comme les instaurateurs des grandes civilisations humaines – et de l’évolution de l’homme en général. Ces deux exemples ne sont pas sans rappeler, le serpent de la Bible, à l’origine de l’évolution de l’homme ou encore le caractère vampiro-parasitaire de la race reptilienne (dépeint de si nombreuses fois) associée au pouvoir de l’élite mondiale.
D. Icke décrit le lieu de résidence des Reptiliens principalement dans des bases sous-terraines. Comme le témoignage apporté dans « The Mars Records ». C’est encore sous Terre que les Amérindiens situent les forces obscures reptiliennes. Dans « Lacerta File », Ole K., a interviewé une reptilienne affirmant que ses ancêtres ont été longtemps (et le seraient toujours) réfugiés sous Terre. Quant aux Zétains, ils localisent aussi une race reptilienne dans les profondeurs de la planète.

Les Indiens Hopis, selon leurs légendes, auraient vécu à l’intérieur de la Terre et auraient été nourris et vêtus par un peuple de fourmis, probablement les extraterrestres connus comme étant les Gris. Les Hopis font référence à leurs ancêtres comme à leurs « frères serpents » et le plus sacré de leurs rituels souterrains est la danse du serpent. Les Hopis disent qu’un jour, sous les ordres de leur déesse, la Femme Araignée, ils sont remontés à la surface et ont émergé de leur caverne qu’ils ont appelé le Sipapuni. Une histoire à peu près similaire est décrite par un récit des Cassiopéens dans lequel les Hopis sont sauvés des eaux et transférés d’un lieu à un autre (sous Terre ?)… Par la volonté des Lézards. Le rapprochement des Gris et des Lézards est de plus en plus conséquent.

Etats des Lieux
Les Reptoïdes agiraient d’une dimension d’existence imperceptible aux sens communs des hommes. Ils se situeraient peut-être dans le bas-astral, d’où proviennent les esprits ou démons que l’homme invoque.
Pour les shamans amazoniens, les Méso-américains précolombiens, les néos shamans, les « contactés », comme pour les enseignements télépathiques reçus par certains :
Des entités – qui sont vues en transe shamanique comme des créatures noires ressemblant à des dragons, voire à des insectes géants – disent avoir été chassées de leur propre planète par une force supérieure contre laquelle ils étaient rebelles – et avoir pris possession de la terre il y a des éons de cela, bien avant l’apparition des hommes dont par ailleurs elles se prétendent (mensongèrement disent les indiens) les créateurs.
Ces entités sont perçues par les shamans comme étant localisées dans les ténèbres les plus profondes, sous terre ; elles se nourriraient des énergies négatives provenant des comportements mauvais qu’elles induisent en nous.
Toutefois ces mêmes shamans disent qu’il ne faut pas exagérer leurs pouvoirs qui seraient limités contrairement à ce qu’elles affirment.
Elles seraient selon certains « contactés » combattues par d’autres forces galactiques opposées au service des Ténèbres et nous ferions donc les frais d’être placés sur un champ de bataille cosmique entre ces deux énergies.
Ces entités seraient donc la cause réelle des maux qui affectent toutes les civilisations terrestres.
Plusieurs autres sources prétendent que les Lézards occuperaient des bases souterraines sur toute la surface du globe, en accord avec le Nouvel Ordre Mondial.
Dans les traditions, les Lézards seraient associés aux dragons présents chez tous les peuples de la Terre, aux vampires (car ils partagent avec les congénères de Dracula le besoin de sang, le fait de se nourrir de l’énergie du sexe et de la peur des « mortels »), aux chuppacabras (ou suceurs de chèvres) issus du folklore hispanique dont l’aspect serait celui d’un gros lézard qui attaque les animaux pour les vider de leur sang… L’énergie absorbée par les Lézards ne serait que négative et leur servirait (D’après M. Relfe dans The MarsRecords) à faire du « troc » avec des forces démoniaques supérieures. Bien que la majorité des Lézards aient du dédain pour les hommes, il en existerait des très bons et généreux, ne cherchant qu’à aider les hommes (mais ils sont rares !).
Le premier vecteur d’action à travers lequel les Lézards agiraient sur la planète Terre serait la race aryenne (race issue d’un croisement des lignées royales des reptiliens, les dracos, et d’êtres humains). Les blancs d’aujourd’hui n’en serait que la descendance. C’est de par leur nature que les blancs seraient plus aisément manipulables ou « possédables » par les Lézards. C’est pourquoi les lignées plus « pures » des descendants des aryens continueraient de se reproduire entre elles (familles royales…etc).

Les Lézards agiraient principalement sur notre planète à travers la manipulation organisée depuis des milliers d’années et qui a commencé avec l’instauration de religions (à commencer par le christianisme, issu de la religion essénienne, elle-même inspirée de la religion egyptienne dans laquelle on retrouve les cultes concernant le soleil, le feu et le serpent… qui soit-disant auraient déjà été des symboles d’adoration d’une idéologie atlante,hehe !) et qui a continué avec la mise en place de sociétés secrètes gérées par des lignées plus « pures » issues de croisement génétiques entre des Lézards et des hommes (blancs principalement).
A l’instar des Gris, les Lézards auraient peut-être eux aussi cherché à se croiser génétiquement avec des hommes. Ces êtres auraient même fait une apparition dans les livres d’histoire sous le nom de Cagots ou Chrestians : hybrides humano-reptiliens d’aspect et de comportement.

Le Nouvel Ordre Mondial qui agirait en coulisse et qui serait aux commandes du monde, serait géré par les descendants des membres des anciennes sociétés secrètes… Membres manipulés (consciemment ou inconsciemment) voire même « possédés » par les reptoïdes.
En effet, les repti ne s’incarnent que rarement dans notre dimension car la matérialisation d’un corps à long terme est épuisante. Ils s’incarnent donc en des corps humains « propices » à cela génétiquement parlant (blancs majoritairement). Ils font aussi intervenir d’autres matérialisations : celles des MIB (Men In Black ou hommes en noir) d’après D. Icke et les Cassiopéens, et celles des gris (ou ET de type « Roswell) qui ne seraient que des robots biologiques, des Formes Pensées (Ou FP) utilisés pour les « tâches courantes » des reptiliens (enlèvements, accords militaires, mutilations animales).
Conclusion

Une des raisons pour lesquelles les reptiliens continueraient de vouloir posséder la Terre, c’est pour la reprendre aux humains post diluvien ,le dluge détruisit la quasi totalité des reptiliens et engloutie leur civilisation aux quatres coins du monde ce sont eux les batisseurs des pyramides et non les pharaons , les survivants méllèrent leur sang aux humains pour mieux se cacher parmi eux et ce sont les rois et les dirigeants du l’histoire moderne tous aussi sanguinaire les uns que les autres car n’éprouvant aucune pitiée ni remord devant le chaos et la désolation ,voilà la cause de la méchanceté de ce monde et de tous les génocides comment peut on les reconnaitres le seigneur leur a donné comme malédiction le gigantisme et six doigts de pieds et six doigts aux mains  ces hybrides ne sont pas des extraterrestres ne viennnent pas de l’espace ils ont toujours etaient sur terre avant l’apparition de l’homme la fausse histoire de la terre ne parle t elle pas de reptiles qui occuppaient la terre avant l’homme cette histoire et très romancée pour nous éloigner de la vérité comme l’invention de l’homme singe et tout le mensonge de l’évolution de Darwin….

regardant quelques personnes célèbres avec 6 orteils les plus grands acteurs de hollywood auraient cette malformation  oui et bizarement autant  chez nos élites quel hasard diront les critiques et alors rajoutteront les sceptiques ….

 

scary michelle 2Michelle Obama

HalleBerry119Vhalle Berry

1152040_11152040_2

Le comédien américain Taye Diggs et l’actrice anglaise Gemma Arterton sont nés avec six doigts à chaque main. Un petit extra – appelé polydactylie – dont ils se sont débarrassés quand ils étaient encore bébés.

oprah winfrey

 

sharon-stone-orteilssharon stone

  Un garde du corps d’Obama démasqué en tant qu’ALIEN reptilien

 


Obama Alien Extraterrestre par Spi0n

il n’ya pas de hasard tout est lié les chemtrails par exemple ils changent la composition de l’atmosphère pour que l’air soit plus respirable pour  eux et  baisse » la luminosité car les types draconiens sont très génés par elle et aux passages on éradique les humains petit a petit le serpent fait son nid sans que personne ne comprenne rien voilà pourquoi ils ne craignent pas d’etre intoxiqué ce qui est mauvais pour nous et bon pour eux  et détestent les créatures divines c’est à cause de la haine   pour ADam  qu’ils ont été maudits et privé d’ame et de chakras du coeur voilà pourquoi ils partent en guerre dans le monde comme vous partez en vacance aucune émotion ni empathie le mal qu’ils font devraient éveiller l’esprit de celui qui cherche la raison de tout ce mal et de toute cette destruction à travers le monde ,ils détestent les croyants  et veulent la perte de l’humanité pour finir sur les pierres de guidestones ils parlent de maintenir la population mondiale en dessous de 800 000 000 c’est droles en fait ils ne resteraient que des reptiliens en fait c’est l’éraducation totale des humains qui seraient le but finale .

sans ce corps ces etres polymorphes volent autour de vous et s’introduisent en vous par les cavités comme narines et oreilles de là ils  controlent  vos reves , cauchemards et vos organes voilà a quoi ressembles ces incubes et succubes qui volent autour de vous la nuit vous les avez déjà vu mais vous n’aviez pas  compris ce que c’etait voilà les images .

50933e2639d9763_1

9e63d7b9b26f

tumblr_kwdvjqaAXc1qa0lse

pour les voir fermez vos yeux et déportez votre vision au niveau des sourcils juste au milieu alors si vous vous exercez vous verrez avec votre 3e oeils cela viendra naturellement ne cherchez pas a voir avec vos yeux ils ne voient rien a part des formes floues celà dépend de votre éveils si vous faites des reves prémonitoire et etes médium alors vous voyez  mais vous ne vous servez pas de cette vision  du moins  pas consciemment et éveillé ……..l’homme est plein d’option secretes qui se développent  que lorsque qu’on s’en sert et qui n’apparaisse que lorsque qu’on y croit .nos possibilités sont énormes vpolà pourquoi les  esprit sont  occuppés par le matérialisme …….

3_10_2010demon volant qui change de formes

ils se servent de vortex pour s’introduire dans notre dimension ils  habitent sous la terre d’en dessous et attendent 3 heures du matin  regardez tous les films qui traitent  de démons montrent  souvent des horloges qui se bloque à 3 heures du matin vous croyez que c’est le hasard non juste parce qu’ils le savent …..

Online-Poster1

movie_32929

3am-WEB

3am

3am-A-Poster-7

Parricide en Corse: le jour où Andy a anéanti les siens Le 12 août 2009, Andy F., 16 ans, s’est réveillé à 3 heures du matin

Le Monde | 06.12.2005 à 15h05 • Mis à jour le 06.12.2005 à 15h05 Par Thomas Sotinel La justice des hommes jette en prison le prêtre catholique qui a assisté Emily dans ses Elle ne croit pas aux démons, puis elle se met à douter lorsque son radio-réveil s’arrête à 3 heures du matin tapantes, l’heure du diable.

Entendre une voix vous appeler? : Forum auFeminin

J’ai eu droit il y a quelques années à cette voix. …. Encore cette nuit, à 3 heures du matin, donc alors que je dormais très profondément,

pour pénétraient par les portes qui s’ouvrent a cette heure là et se referme au lever du soleil au moment ou les anges envahissent la terre pour la nettoyer.

 il ya des preuves pour des gens doués d’intelligence et des gens qui comprennent…….

Pour rappel Dieu n’a pas besoin de nous  de nos prières et de nos cultes ils nous a donné en miséricorde son verbe pour pouvoir nous protéger contre ces intrus nefelim et archontes  je peux vous le dire celui qui ne connait aucune parole divine et certes dépourvu de défenses si le monde entier priez sincérement alors le monde du mal et de la corruption disparaitrait en une année mais l’histoire n’e’st écrite que par nos choix chaque ame choisi pour elle meme et nul ne peut intercéder en la faveur de personne ,personne ne peut juger une autre créature car personne n’est exempt de défauts ou d’impureté la foi nous rapproche de Dieu et à chaque pensée sincère le coeur se ressere et vibre d’émotion car l’appel est entendu chaque pensée vous connectes alors choississez vers qui vos actes et vos pensées seront dirigés ..r.james

Le grand secret de l’Himalaya et des Atlantes

Nous allons faire la connaissance du professeur Ernest Rifgatovich Muldashev, qui a publié en 2001 un livre pour expliquer le fruit de ses recherches : Das Dritte Auge – und der Ursprung der Menschheit [ Le troisième œil et l’origine de l’humanité ]. Le docteur Muldashev, un réputé ophtalmologue et l’un des grands génies de la Russie, fait des conférences de par le monde et opère de nombreux patients – il semble donc avoir les pieds sur terre. Ernest Muldashev a fait, il y a quelques années, une découverte surprenante : la cornée, qui est la membrane transparente en forme de lentille à la surface de l’œil, a la particularité d’être de la même taille pour tous les êtres humains, qu’ils mesurent 1,8 mètre ou qu’ils soient encore des enfants. C’est la seule partie du corps humain qui est la même pour tout le monde. Muldashev a pu établir que la cornée ne pousse que jusqu’à l’âge de quatre ans, et qu’elle garde ensuite la même taille tout au long de la vie.

11. Les paramètres géométriques d’Ernest Muldashev, basés sur la cornée. Il a réalisé une étude sur 1 500 personnes, pour démontrer la possibilité de diagnostiquer des maladies physiques et psychiques, à partir des données qu’on trouve sur la cornée. Il a fait des clichés photographiques avec son équipe. Avec des ordinateurs performants, capables d’analyser les paramètres les plus subtils, il a fait une percée décisive : il a mis au point une méthode fiable de diagnostic de l’état physique et psychique d’une personne, par laquelle il peut également reconstituer la tête entière, la taille et la forme du crâne : « Sur la base des résultats d’une étude sur 1 500 personnes, nous avons pu affiner le principe. Nous sommes parvenus à une grande précision, car nous avons pu définir 22 caractéristiques de la géométrie de l’œil, alors que les deux rectangles ne représentent que deux d’entre elles […] ( figure 11 ) Comme la géométrie de l’œil est en rapport avec la géométrie des traits du visage, il est possible de reconstituer l’apparence d’une personne à partir des paramètres de sa cornée […] » La géométrie de l’œil permet plusieurs applications pratiques : l’identification d’une personne ; la reconstitution de son apparence ; la définition de ses caractéristiques mentales ; l’analyse objective des sensations et des émotions ; le diagnostic de pathologies physiques ou psychiques ; la détection de l’origine ethnique de l’individu ; même l’étude de l’origine de l’humanité ! Sur la base de ces découvertes, l’équipe du spécialiste a continué ses recherches. À partir de la coupe de l’œil, il est devenu possible de déterminer l’origine ethnique d’un individu. Dans son livre, Muldashev explique comment, en analysant les paramètres des différents types humains, il a pu réussir à déterminer l’origine de l’humanité. Muldashev et ses collaborateurs ont analysé les 35 types humains existants, selon la classification d’A. Jarcho. Ils sont parvenus à la conclusion suivante : « Nos recherches sur la géométrie de l’œil nous ont permis d’affirmer que l’humanité a une origine commune, qu’elle s’est développée à partir d’ancêtres communs, originaires du Tibet, dont les descendants ont essaimé dans le monde entier. » Les scientifiques ont donc concentré leurs recherches sur cette région de l’Himalaya, pour prouver leur affirmation. Ils ont fait une découverte fondamentale, en analysant les clichés d’un ami de Muldashev, représentant un regard, une paire d’yeux, que l’on trouve dans tous les temples tibétains.

8434812531_5d86758ed7_b

12. Le regard mystérieux des temples bouddhistes au Népal, en Inde et au Tibet. Muldashev a entré les paramètres dans son ordinateur, et il a pu reconstituer la tête entière. Il décrit ce qu’il voit : « Tout d’abord, on remarque qu’il manque la racine du nez. Qu’est-ce que cela veut dire ? Chez l’homme moderne, la racine du nez recouvre la partie intérieure du champ de vision. L’angle vers l’extérieur est de 80 à 90 degrés, l’angle vers l’intérieur est de 35 à 45 degrés. L’homme a une vision binoculaire, il voit avec les deux yeux, ce qui lui permet de voir le volume et d’apprécier la distance d’un objet, de 35 à 45 degrés, mais pas de 80 à 90 degrés . Cet inconvénient, dû à la racine du nez, est relativement peu important à la lumière du jour ; il l’est un peu plus sous une lumière artificielle ; sous une lumière rouge, c’est beaucoup plus gênant, car l’orientation dans l’espace devient plus difficile. Sans racine de nez, les hommes auraient une vision binoculaire de 80 à 90 degrés, ce qui faciliterait l’orientation sous une lumière rouge . »

13. La tête, telle que l’a reconstituée l’équipe de Muldashev. Muldashev se demande si l’homme vivait dans un environnement avec une lumière rouge. Il a consulté les écrits anciens, il a lu dans les écrits de Nostradamus que les Atlantes vivaient dans un environnement rougeâtre : le ciel était rouge, les arbres avaient une couleur rouge saturé. Nostradamus explique que le ciel avait changé de couleur, par suite d’une inversion des pôles magnétiques et d’un déplacement de l’axe de rotation de la Terre. On peut donc en déduire que les représentations qui ornent les temples tibétains montrent les yeux d’hommes d’une ancienne civilisation – les Atlantes ! Il continue : « Deuxièmement, on remarque l’arcade de la paupière, qui est inhabituelle. Alors que les paupières de l’homme moderne ont une forme circulaire régulière, celles que l’on peut voir sur les clichés montrent une protubérance centrale sur la paupière supérieure, qui pend légèrement au-dessus de l’œil. Qu’est-ce que cela veut dire ? Que la fente des paupières ne se refermait pas complètement, la protubérance de la paupière supérieure l’en empêchant. Les yeux gardent donc la vision périphérique. Et comme il n’y a pas de racine de nez, que la vision est binoculaire, nous avons établi que le possesseur de ces yeux inhabituels avait la capacité de voir les yeux fermés . » Il y a une autre particularité qui intrigue Muldashev : « Le coin de l’œil est orienté vers le bas et vers l’intérieur. Cela indique une plus grande sécrétion de liquide lacrymal, qui est nécessaire pour maintenir le taux d’humidité, quand les yeux ne sont pas complètement fermés. »manfromatlantis

14. Le Dr Ernest Muldashev. Des yeux qu’on ne ferme pas complètement, en maintenant une vision globale ? Muldashev ne voit qu’une explication : le besoin de protéger la cornée, quand on nage à grande vitesse sous l’eau ! Nostradamus mentionne que les Atlantes pouvaient rester longtemps sous l’eau, et qu’ils avaient des plantations sous-marines. Muldashev explique : « Les représentations sur les temples montrent qu’il y avait une ouverture en forme de spirale à la place du nez. Si les Atlantes vivaient en partie sous l’eau, peut-on imaginer que cette ouverture en forme de spirale était comme une valve, qui permettait la respiration ? Les animaux marins, les dauphins et les baleines disposent d’une valve de ce genre. À la différence d’un nez conventionnel, cette valve empêche l’eau de pénétrer dans les voies respiratoires pendant la plongée. On peut voir sur les représentations des temples une tache en forme de goutte au-dessus des yeux, là où les femmes hindoues peignent leur tache de beauté. On pense que cette tache représente le “troisième œil”. Nous savons que les hommes de la haute Antiquité avaient un troisième œil, selon les indications de l’embryologie.

 

Chez l’homme moderne, il en subsiste des rudiments, la glande pinéale (l’épiphyse), cachée à l’intérieur du cerveau. On pense généralement que le troisième œil était l’organe de la bioénergie (télépathie, etc.), qui était capable, selon les légendes, de faire des miracles – la transmission de pensées, l’influence sur la gravitation et la guérison de maladies, entre autres. » On peut se demander pourquoi on trouverait au Tibet des yeux d’Atlantes représentés sur les temples. Muldashev et son équipe pensent avoir trouvé la réponse. Je vous résume ce qu’ils ont expliqué dans un livre épais, très bien documenté. Munie du cliché réalisé par Muldashev ( figure 13 ), l’équipe a entrepris une expédition transhimalayenne, parcourant l’Inde et le Népal jusqu’au Tibet, où elle a pu rencontrer les représentants de divers monastères, allant d’une surprise à l’autre. Tous ceux qui voyaient la photo semblaient comprendre tout de suite ce dont il s’agissait, comme le Swâmi Daram, un Indien, qui leur a demandé aussitôt : « Avez-vous trouvé le corps dans les montagnes ? – Dans la mer ? » Muldashev explique qu’ils ont réalisé ce cliché en partant d’observations de la géométrie de la cornée. Tous les sages qu’ils ont rencontrés savaient qui était représenté sur la photo, mais personne ne voulait le dire. Muldashev a pu établir, après d’autres expéditions et d’innombrables conversations, que la créature représentée ne l’était pas de façon correcte, qu’il s’agissait d’un être n’appartenant pas à notre civilisation, mais à une civilisation antérieure.

Avant le Déluge, il existait des civilisations évoluées : les Atlantes et avant eux les Lémuriens, précédés d’autres civilisations. Les Lémuriens, les Atlantes et certaines personnes appartenant à notre monde moderne sont capables d’entrer dans un état de conscience qu’on appelle le samâdhi , dans lequel l’individu est en mesure, suivant le principe que l’esprit domine la matière , de réduire à zéro les processus de son métabolisme, et de maintenir l’organisme dans cet état – à l’instar des animaux en hibernation. Selon le Swâmi (guide spirituel) indien, il est possible, si la personne sait bien méditer, d’agir sur l’être entier en influant sur l’eau qui le baigne, son champ biologique étant lié à l’eau de son organisme. Bref, le samâdhi est la plus haute forme de méditation. Une fois que l’organisme a atteint l’état de samâdhi , il peut se maintenir en état de conservation pendant plusieurs années, plusieurs millénaires même, selon les sages de l’Himalaya, sans que la personne meure. Lors du samâdhi , l’âme se trouve en fait à l’extérieur du corps, elle est reliée à l’organisme par un fil d’argent. Le fil d’argent, un lien d’énergie, est pour ainsi dire le cordon ombilical entre les deux organismes, comparable à un fil électrique entre la vie ici-bas et l’au-delà. Quand la personne meurt, le fil d’argent se désolidarise du corps physique, l’énergie vitale se retire. Comme la séparation du cordon ombilical de la mère représente le début de la vie physique, la coupure du fil d’argent représente en quelque sorte la naissance dans l’au-delà. En état de samâdhi , le fil d’argent se maintient aussi longtemps que l’on veut. Dans un état de samâdhi prolongé, la température descend à quatre degrés, on peut la garder constante dans une grotte ou sous l’eau. L’état de samâdhi permet pleinement d’expérimenter l’âme.

Quand l’âme retourne dans le corps, la personne se réveille peu à peu et elle reprendra ensuite une existence normale. Un médecin qui ausculte une personne en état de samâdhi constate la mort clinique. Il n’y a pas de pouls, l’électrocardiogramme et l’électroencéphalogramme sont plats. La température du corps chute, le corps se pétrifie, il devient immobile, froid et solide, comme une pierre. La pétrification immobile est une expression bien connue des spécialistes des religions orientales. Muldashev est convaincu d’avoir découvert le grand secret de l’Himalaya, que des êtres en état de samâdhi séjournent dans des grottes de l’Himalaya depuis de très nombreuses années, parfois plusieurs centaines de milliers, et forment le fonds génétique de l’humanité . En cas de nouveaux cataclysmes, comme au temps de l’Atlantide, ou de destruction massive de la surface de la Terre et de l’humanité, des êtres peuvent revenir à la vie quand ils le décident, et ils possèdent non seulement le savoir du passé, mais aussi les facultés improbables qu’on attribue à ces êtres, dont la téléportation et la télépathie. Les habitants des grottes sont les gardiens d’un savoir millénaire. Très peu de gens, quelques familles, ont accès à ces grottes. Elles prennent soin de ces êtres, elles peuvent communiquer avec eux. N’ont accès à ces grottes que les individus que les êtres tolèrent. Les grottes sont très difficiles à localiser, elles sont bien dissimulées, à l’abri du regard des hommes. On y trouve des forces mystérieuses, inconnues, mortelles pour certains ; elles protègent l’accès d’éventuels intrus. Si un individu en trouve l’entrée et qu’il arrive à s’y introduire, il va peu à peu commencer à se sentir mal, le malaise ira grandissant, puis il va s’effondrer, et s’il ne fait pas demi-tour, il est sûr de mourir.

On trouve quelques récits de personnes qui ont pu y pénétrer, pour des raisons exceptionnelles. Une légende relate les événements suivants : Quand il y a eu une grande sécheresse en Inde au XIe siècle, un prince a entrepris un voyage vers une de ces grottes sacrées, pour consulter un homme célèbre dans la Haute Antiquité, et lui demander conseil. Beaucoup de dangers le guettaient dans la grotte : des serpents, des vrais et des mystiques, la difficulté de respirer ; des forces inconnues agissaient sur son corps et son esprit. En état de méditation, il est parvenu à entrer en contact avec l’esprit de ce grand homme. Quand celui-ci s’est rendu compte que le prince était bien intentionné et qu’il demandait de l’aide pour ses congénères, les forces hostiles se sont tues, il a pu rester. La grotte était immense, elle contenait douze salles séparées. Dans l’une de ces salles, le prince a trouvé le grand homme en état de samâdhi, son esprit planait dans l’espace. Son corps était desséché, mais il était vivant. Il séjournait là depuis un million six cent mille ans. Il a entrouvert les yeux. Le prince indien a commencé à s’adresser à lui en sanscrit, pour lui demander assistance. L’homme desséché lui faisait signe du regard qu’il comprenait sa requête. Il lui a montré un objet qui pendait au mur. C’était un anneau mystique. Le prince a pris l’anneau, puis il s’est dirigé vers la sortie. Dans une salle voisine, il a vu un autre homme en état de samâdhi, un prince sikh, qui était entré en état de samâdhi au V e siècle, et dont on sait qu’il est revenu à une existence normale au XVIIe siècle. À la sortie de la grotte, le prince est tombé nez à nez avec huit serpents. Un des serpents a fait couler une goutte de sang sur l’anneau mystique. La goutte s’est élevée dans le ciel, il s’est mis à pleuvoir. Un homme appelé Devendra Lowndel a pénétré dans la grotte en 1637, il y séjourne depuis en état de samâdhi. Après lui, plus personne n’est entré dans cette grotte. Un lama de la lignée Bön (un Bönpo), que Muldashev a rencontré, dit à ce propos : « Il existe, au nord du Tibet, une grotte où séjourne un homme, Moze Sal Dzyang, depuis plusieurs siècles, en état de samâdhi.

10356250_1427569180854940_6708834901965036298_n

topic

la découverte de la dépouille d’un lama tibétain momifiée en position du lotus agite le monde scientifique et religieux. Selon les adeptes du bouddhisme tibétain, le moine retrouvé dans une grotte, enveloppé de peaux de bêtes, et dont l’état de conservation du corps étonne les scientifiques, serait en « méditation très profonde ».
Ses restes ont été découverts le 27 janvier dernier dans le district de Songino Khairkhan, au centre nord de la Mongolie, près de la capitale Oulan-Bator, rapporte The Telegraph du 5 février dernier. Selon la tradition du bouddhisme tibétain, ce moine se trouverait dans un état rare de méditation appelé « tukdam ».

Les ecclésiastiques de la région le voient régulièrement. Ce ne sont pas des hommes singuliers, mais des religieux ordinaires. On n’a pas besoin de l’autorisation spéciale de cet être, l’accès est sans danger. Il suffit d’être bien intentionné, mais il est interdit de prendre des photos et de parler – ce serait un sacrilège ! » Le lama conclut le récit en disant que les Chinois étaient au Tibet maintenant, et qu’il était donc très dangereux de s’y rendre. On peut se demander pour quelle raison les Chinois s’intéressent tellement au Tibet : peut-être à cause de ses nombreux mystères ? Quand les Chinois ont envahi le Tibet, beaucoup de religieux tibétains ont avoué sous la torture, et confirmé l’existence des grottes. Les Chinois en ont fouillé plusieurs, pour trouver des lamas. Le lama Bönpo raconte : « Un lama est entré en 1960 en état de samâdhi dans une grotte. Il y est resté jusqu’en 1964. Le neveu de cet homme et ses amis lui ont souvent rendu visite, et ont raconté qu’ils l’avaient trouvé dans la pose du Bouddha, dans un état de pétrification immobile. Les communistes chinois l’ont trouvé et mis en prison. Le corps du lama s’est “ramolli” peu à peu, il est revenu à la vie. Il est resté dans une prison sécuritaire, de 1964 à 1987 ; on ne sait malheureusement pas ce qu’il est devenu. » On peut évidemment se demander comment les Chinois ont pu pénétrer dans des grottes défendues par des barrières spirituelles. Le Bönpo a expliqué que la force spirituelle des lamas de notre civilisation était moins puissante que celle des Atlantes, que dans certains cas la protection était moindre, voire inexistante. Il a expliqué que tout dépendait du troisième œil, qui n’était prononcé que chez les Atlantes, et malheureusement sous-développé dans notre civilisation.

giant-skeleton-unknown

Le lama évoquait les corps de grande taille qu’on avait trouvés au sud du Tibet, accrochés à des piquets par des Chinois. Le bouclier de protection n’avait pas été efficace, à cause de trop nombreuses intrusions sans doute. On sait que beaucoup de Chinois ont péri en tentant de pénétrer dans les grottes ; un jour, ils ont même renoncé à toute tentative d’y entrer de nouveau, par peur. Eux aussi veulent vivre, après tout. Le lama Bönpo a également mentionné une autre grotte au sud du Tibet, où l’on a trouvé un grand nombre de soldats chinois morts dans l’entrée. Leurs visages figés, grimaçants de douleur, ne portaient aucune trace de blessure. Leurs cadavres étaient indemnes. Ils avaient succombé à la force psychique du bouclier. Des habitants des villages voisins ont vu sortir d’une autre grotte quelques douzaines de soldats chinois courant, hurlant comme pris de folie, en se tenant la tête et le ventre. Ces soldats sont morts les uns après les autres.

Le Dr Muldashev a récolté au cours de ses voyages un grand nombre de renseignements sur les civilisations antérieures (au nombre de 22) : elles avaient atteint un très haut niveau technologique, elles ont disparu à la suite de catastrophes cosmiques, cest pipeau ils ont été exterminés par satan et des anges car ils semés le chaos sur terre et faisaient trop couler le sont ils senfuirent a linterieur de la terre et sur les iles et deserts ,il fut un temps ou les atlantes ou genies etaient adorés par les hommes comme des divinités car ils etaient alors visbles aux hommes et se jouaient de la credulité des hommes en se faisant adorer comme des divinites ,ils leur demandaient des sacrifices

616x510

et de la nouriture .

 

 

 

 

 

 

 

A lepoque du prophete salomon dieu donna un pouvoir a salomon un anneau pour les dominer tous cest cet histoire que nous conte discretement le seigneur des anneaux un clin doeil a saturne

saturn_satel

alias satan divinisé lors de ce film par son auteur de façon subliminale ,poursuivant quand Salomon eut le pouvoir de les dominer il leur fit construire un temple que nul homme ne construira jamais apres lui ,des cette epoques les genies devinrent invisibles et commença le regne du monotheisme ,ainsi qu’en asie ou les temples edifiés a ces demons furent gardés intact sur ces legendes ils batirent un pantheon de divinité en leur donnant les noms de chaque attribut divin ainsi lhindouisme se changea ainsi que le boudhisme ,et  integrèrent comme le vatican integra la culture paienne romaine au christianisme fraichement debarqué d’orient. en inde ils avient reçu le message divin et le monotheisme mais avec le temps ils transformerent le boudhisme et lhindouisme en une religion idolatres et de demiurge il suffit de regarder leur pantheon pour comprendre que leur statue represente des etres tout droit sortis de l’enfer ….

kali04

220px-Shiva_meditating_Rishikesh

AIZEN copysource  Van Helsing Jan (Holey Jan Udo)

 

 

The Hidden World, de Richard Shaver Atlans Deros et Vampires Galactiques

Los_Pleyadianos_y_la_Tierra-600x449

Richard Shaver – Dick pour les amis – a bien existé. Il a même vécu sur cette Terre de 1907 à 1975, date à laquelle il s’en est retourné à l’obscurité cosmique qui sera notre lot à tous. Non seulement Dick Shaver a bien existé mais ce que l’on a appelé le « Shaver Mystery » est bien réel lui aussi.

Pour comprendre tout cela il faut se projeter en arrière en 1943, dans la ville de Barto, Pennsylvanie. C’est ici qu’un certain Richard Shaver, soudeur de son état, va faire parler de lui pour la première fois. Dick est Fan de Science Fiction et s’essaye de temps en temps à l’écriture. Il lit beaucoup de pulps, notamment Amazing Stories, revue pilier du genre dont le rédacteur en chef est Ray Palmer. Lorsque Dick travaille à son poste de soudure, il lui arrive d’entrer dans une sorte de transe. Il se met alors à entendre des voix qui semblent venir de sous la terre. Ces voix lui racontent des histoires étranges, celle d’un passé de notre planète que l’homme n’a jamais connu. Il y a longtemps vivait sur Terre la mythique civilisation des Atlans. C’était des demi-dieux et des géants aux pouvoirs fabuleux. Lorsque notre soleil se mit à grossir, de dangereuses radiations cosmiques irradièrent notre sol et les obligèrent à émigrer dans une autre galaxie. Ils ne purent pas tous partir et abandonnèrent une partie de leur peuple ici. Mutant sous l’effet des radiations, une fraction de ces abandonnés (les abandonderos ou Deros) se réfugièrent sous Terre avec toute la technologie hautement avancée des Atlans. L’autre partie dégénéra totalement à la surface de la Terre et formèrent le peuple qui devinrent nos Ancêtres. Les Deros refugiés dans d’immenses cavernes creusées à l’aide de leurs puissants lasers se transformèrent en êtres malfaisants. Depuis la nuit des temps, ce sont eux les responsables de nos guerres, de nos folies meurtrières, de nos catastrophes naturelles et des disparitions mystérieuses d’humains. Les voix lui enseignent aussi l’alphabet primordial de toutes les langues, le « Mantong », celui qui permet de découvrir le sens caché des mots dans notre langage usuel.
Dick s’empresse de coucher sur papier toutes ses découvertes. L’ensemble formera une longue lettre qu’il intitule « Un Avertissement à l’Homme du Futur ». Mais ce savoir secret lui semble tellement important qu’il désire à tout prix le faire connaître au plus grand nombre. Il l’envoie alors à la rédaction de Amazing Stories, seule revue à ces yeux capable de comprendre la teneur de son message.

En 1943, Ray Palmer est le rédacteur en chef d’Amazing Stories depuis 1938. Première revue de Science Fiction à avoir vu le jour sous l’impulsion d’Hugo Gernsback, Amazing Stories voit ses ventes baisser depuis pas mal d’années. Ray, issu de Fandom, a été embauché pour tenter de ranimer une revue moribonde. Son écurie d’écrivains ne comporte plus aucun grand nom, la plupart préférant se faire publier dans Astounding Stories qui est devenu entretemps le nouveau pilier du genre. Lorsque la lettre de Shaver parvient à la rédaction, elle fait le tour des bureaux en suscitant les sarcasmes les plus divers avant d’atterrir sur le bureau de Palmer.

Ray a toujours été un peu à la frange des choses. Il aime le spectaculaire, il s’enthousiasme pour toutes les nouveautés, et a passé une bonne partie de son enfance cloué sur un lit d’hôpital où son imagination lui a souvent permis d’oublier la douleur. Non seulement il aime le ton de cette lettre, mais il se décide à la publier telle que. C’est ainsi que les lecteurs d’Amazing découvrent cet étrange avertissement à l’homme du futur, texte précédé d’une introduction de Palmer soumettant à l’appréciation du lecteur la véracité des propos de Shaver. Dans les semaines qui suivent, la rédaction croule sous les lettres de réactions. On crie surtout au génie pour encenser le nouveau révélateur des secrets enfouis du passé de l’humanité. On insulte aussi beaucoup pour dénoncer ces propos dérangés qui n’ont plus rien à voir avec la science fiction classique. Le « Mystère Shaver » – c’est ainsi que Palmer l’a nommé – vient de naître.

La polémique enfle à tel point que, dans les mois qui suivent, des numéros entiers sont consacrés à Dick Shaver. On en veut toujours plus sur Shaver et ses révélations fracassantes sur l’existence d’une civilisation souterraine malfaisante. Les ventes de la revue explosent et bientôt ses colonnes se remplissent de « Shaver Mystery ». Palmer et Shaver se rencontrent. Ils deviennent amis et travaillent ensembles sur les visions de Shaver. Aux quatre coins des USA, se créent des Shaver Mystery Club réunissant des fans voulant découvrir l’entrée des cavernes du monde souterrain des Deros. On monte des expéditions, on publie des bulletins de liaison et des newsletters. On atteint le paroxysme en 1947 lorsque Ray Palmer enquête le premier sur les observations de Soucoupes Volantes. Tout cela ne fait aucun doute pour eux deux: elles viennent du centre de la Terre, manipulées par les Deros et sont le signe attendu par tous les adeptes du Mystère Shaver…
Dick Shaver a continué à rechercher des signes de l’existence des Deros jusqu’à la fin de sa vie en 1975. À cette époque, les Shaver Mystery Club avaient long feu et bien peu se rappelaient encore du Grand Mystère. Dick n’en continuait pas moins à peindre ses visions, à photographier des pierres trouvées dans son jardin et sur lesquelles il « lisait » le passé de la Terre.

Il écrivit un dernier livre avec Ray en 1975, le plus grand livre de tous les temps depuis la bible, « The Secret World« . Dick est mort en novembre 1975 dans la misère et l’oubli le plus absolu. Ray l’a rejoint en 1977.
Les quelques adeptes qui restaient fondèrent une petite revue : Shavertron, pour commémorer la mémoire de ce grand génie et faire en sorte que l’existence des maléfiques Deros soit enfin un jour reconnue. La revue a cessé de paraître il y a bien des années, mais si vous voulez en savoir plus sur elle vous pouvez aller ici : www.shavertron.com.

source:
http://shavertron.over-blog.com/article-17271013.html

« Je le dis et je le répète, de la manière la plus formelle et la plus définitive : Oui les Cavernes [des Deros] EXISTENT. Elles sont incroyablement étendues, tellement même que leur population totale (s’il n’y en avait pas déjà autant de morts !) pourrait être des milliers de fois celle de la population totale de la surface de la Terre, et tout çà parce que les cavernes s’étagent en très grand nombre. Les Cavernes sont reliées par de larges autoroutes taillées dans la roche dure sur des milliers de kilomètres. Tout l’intérieur de la Terre n’est qu’un vaste réseau compliqué de tunnels reliant entre elles des milliers de Cavernes, chacune aussi vaste que les grandes villes de notre surface, et certaines tellement grandes qu’elles pourraient faire paraître New York pour quelque chose d’insignifiant. »

Richard Shaver, The Hidden World, 1961

Richard Shaver a écrit: « J. Edgar Hoover nous raconte que plus de 120.000 Américains sont portés disparus chaque année et que l’on entend plus jamais parler d’eux ensuite. Je peux vous dire que j’ai vu [sous terre] de mes propres yeux certains de ces Américains, pendus à des crochets de boucher sur les marchés à viande Dero ! » (Richard Shaver, Why the caves are secret, circa 1950).

Les chiffres avancés par Richard n’étaient pas farfelus. Il semblerait même qu’ils soient une constante. Aujourd’hui, le fichier Américain des personnes disparues comporte environ 100.000 noms inscrits en permanence. Dans le reste du monde, bien que les statistiques soient plus difficiles à établir, on estime que 2.000.000 de personnes sont rapportées disparues chaque année. En France, le chiffre est de 6.500.

Prise séparément, chacune de ces disparitions peut sembler acceptable intellectuellement. On peut bien entendu former des hypothèses individuelles pour toutes. Et ces hypothèses ne sont pas de nature à remettre en cause notre vision du monde. Mais un changement de grossissement dans l’échelle de notre regard ne devrait-il pas faire surgir naturellement d’autres hypothèses ? Que dire de milliers, de millions de personnes disparaissant chaque année sans laisser de traces ? Si le Capitalisme a pu faire de chaque humain une machine, si le Nazisme a pu faire de chaque individu une chose qui une fois exterminée peut être valorisée sous forme de marchandise (savon, métaux précieux, couvertures en cheveux) ne peut-on pas envisager – sans que cela soit forcément outrancier – qu’il existe un projet visant à faire de l’humain sa nourriture ? Se pourrait-il que chaque année un certain nombre de femmes, d’enfants, d’hommes se trouvent prélevés de leur enclos pour servir de friandise à des Vampires Galactiques ?

On opposera à mon hypothèse qu’un tel évènement ne passerait pas inaperçu. Que « cela se saurait ». Je répondrai seulement que l’extermination par les Nazis de 6 millions d’individus a pu se faire au vu et au su de tous sans que quiconque ne puisse ou ne veuille le voir.

On m’opposera ensuite que de tels enlèvements ne sont tout simplement pas possibles, que des plaintes en nombre considérable devraient être déposées chaque jour concernant la disparition d’individus. À ceci je répondrai que l’INSEE a estimé le nombre de personnes vivant en permanence sans abri à 86.000 en 2001. Les associations d’aide aux sans-abris estiment pour leur part que ce nombre est sûrement supérieur à 100.000. C’est-à-dire que dans notre pays on estime à 100.000 le nombre permanent de personnes désocialisées et donc invisibles. Aux USA on estime que chaque nuit de n’importe quelle année, entre 700.000 et 2.000.000 de personnes dorment dehors et donc, n’ont plus aucune existence sociale. Si un nombre plus ou moins important de ces personnes étaient enlevées et disparaissaient, qui pourrait rendre compte de leur disparition alors qu’elles n’existent pas ?

Tous ces chiffres donnent le vertige. Et seul un ajustement placide de nos certitudes nous permet de maintenir l’équilibre précaire de notre vision du monde. Rien de tel n’existe à la condition de penser que rien de tel ne puisse exister. Rien de tout ceci n’arrive jusqu’à ce qu’un Vampire Galactique ne surgisse devant vous armé de son livre de cuisine.

L’aveuglement personnel a toujours été la meilleure arme silencieuse des guerres les plus secrètes*.

Géométries Sacrées reptiliens et prédation énergétique

75672401

Géométries Sacrées, tome 2

.A propos des réseaux : Nickel=Hartmann, Cuivre=Palm, Or=Peyré, Fer=Curry, Aluminium=Wissmann.

« Nous avons l’impression qu’il s’agit d’un phénomène électromagnétique naturel qui n’est pas de nature éthérique ou subtil. » Une sorte de « fractale d’un champ magnétique terrestre multipolaire. »

Pourquoi ? Parce qu’il y a une multitude de trames, un lien réseaux-métaux, une alternance de lignes positives/négatives… et aussi parce que le sous-sol influe sur les réseaux, qu’un champ magnétique déplace (écarte) les lignes, que les réseaux modifient la quantité des ions dans l’air…

Les ondes cérébrales doivent probablement entrer en résonance avec les réseaux (pour le déplacement des lignes par la pensée).

Les cheminées : elles naissent en poussant comme des fleurs. Les bras seraient un signe de maturité et il peut en fait y en avoir jusqu’à douze.

Les vortex : Ils ont tous la même taille, il n’y a pas de « petits » vortex. Il existe quelques vortex sans spirale, par contre. Les lieux sacrés sont pour les 3/4 situés sur des vortex. Ils ont des multiples propriétés, mais attention aux rencontres avec des entités négatives à ces endroits.

Avec un organomètre on peut détecter un effet sur les méridiens, équilibrant et bénéfique. Il faut pour cela rester une heure sur un vortex.

Les courants d’eau : Un cours d’eau souterrain peut diminuer le champ magnétique terrestre de 1,5% ! (et le champ vital de -30%).  »Le champ vital réagit proportionnellement au champ magnétique terrestre. » L’effet des cours d’eau est toujours négatif. Il provoque un relâchement des muscles, engendrant le mouvement de la baguette du sourcier. Cela est du au frottement de l’eau contre la roche. Si l’on reste sur un cours d’eau, le champ vital diminue jusqu’à -65%. Une personne s’épuise jour après jour et en quelques mois peut avoir une maladie grave.

Les failles : Elles sont dévitalisantes. L’effet est très négatif. Elles resserrent le réseau Nickel.

Le champ magnétique d’une bobine augmente le corps éthérique. Le maximum de l’augmentation est à 2,5 Hz (+150%).

Un objet a plus d’effet sur le champ vital s’il est relié à un champ de conscience « plus vaste ». Par exemple : Concentration d’énergie dans les os d’un saint, et encore davantage si ces os sont recouverts d’or (émetteur). Si l’objet est puissant, le plan équatorial du corps énergétique s’élève, l’énergie monte à la tête (euphorie).

Les tumuli : Tous les lieux anciens, consacrés aux morts, ont les mêmes particularités :
– Interaction de lignes négatives niv. 3 ou plus
– Cheminée cosmotellurique négative, ou fortement négative
– Réseau Nickel manipulé intentionnellement (barrière magique)
– Pas de lignes Nickel sur les tombes (zone neutre)
– Lieu géométrique, basé sur le nombre d’or, la racine de 2 ou de 3

Autre phénomène cosmotellurique non décrit dans le tome 1 : les « piliers du ciel ». Ils sont plus puissants que les vortex.
– Trou ovale dans le réseau Nickel, aligné est-ouest (environ 20/30m dans un cas).
– « Colonne » verticale comme une onde de forme, de 7 cm de diamètre
– Celui découvert était sur une pierre à cupule
– Possible origine : un gouffre cylindrique souterrain dont le rayonnement remonte à la verticale.

Les allées couvertes : On a une perte d’énergie à l’entrée puis le parcours produit un effet de charge jusqu’à la chambre terminale, qui elle, est positive.

Autre dispositif magique non décrit dans le tome 1 : Les portes astrales. Ce sont des cylindres de 80 cm de large sur 180 cm de haut, placés sur la spire d’un vortex. Elles permettent de se connecter à d’autres réalités, ce qui n’est pas toujours agréable. Attention aux entités. [Note : c’est peut-être ce que décrit Jan van Helsing quand il parle du monastère cistercien de Loccum.]

Comment améliorer une maison ? Il faut déplacer les cheminées négatives qui s’y trouveraient (on les remarque d’ailleurs lorsqu’il y a des colonnes de moucherons), et il faut caler les lignes telluriques dans les murs.

Les Elémentaux : Ils sont dans d’autres dimensions, comme dans des « rêves » différents. Le temps s’écoule différemment, la notion de temps diffère selon les entités. Les Elementaux sont perceptibles au Sonotest. Ils produisent une « charge ionisée ». Leur taille : 30 cm pour les nains, 60 pour les gnomes, 110/140 pour les trolls. Les Trolls sont plus solitaires, moins bavards. Les grands Elementaux font 3 ou 4 mètres, et ressemblent parfois à des divinités égyptiennes ou hindoues. Ils sont solitaires et dirigent parfois les entités plus petites. Ce sont des gardiens de sources, rochers, lacs, cavernes… peut-être instructeurs de l’humanité autrefois ? Certains font même 7 mètres, ce sont alors des gardiens de vallées ou montagnes.

Il y a une face obscure aux Elementaux. Certains sont « liés aux forces lucifériennes, celles qui ont créé la matière pour que l’Esprit puisse en faire l’expérience et progresser », mais d’autres enchaînent à la matière, ce sont alors des Elementaux noirs, des « démons ».

Comment aborder un lieu sacré ? Il faut une planche à dessin, un Sonotest, un géomagnétomètre, une boussole, des drapeaux de couleur, des baguettes (rad-master), un mètre pliable, et un appareil photo. Stéphane Cardinaux décrit la procédure de découverte des phénomènes cosmotelluriques et la manière de les localiser.

Géométrie sacrée : Il y a deux familles de proportions : celles basées sur une racine carrée (2 ou 3) et celles basées sur le nombre d’or et sa racine.

Il existait une « proto-géométrie véhiculée par un groupe d’initiés ». Les bases ont été développées entre 6000 et 2500 av. J.-C., ensuite, il n’y a pas de nouveautés. Peut-être ont-ils imités la nature. Les proportions basées sur la racine carrée de 2 par exemple, sont présentes dans la nature.

La pyramide maya de Chichen Itza ou le théâtre d’Avenches utilisaient quant à eux la division dorée.

Les tracés peuvent utiliser des techniques de bissection, de rotation…

En traçant les lignes d’un bâtiment, on découvre par statistiques quel est le tracé régulateur.

Les symboles peuvent aussi avoir un effet sur le champ vital. La svastika dextrogyre augmente le champ vital tandis que la sauvastika levogyre le diminue. Comme pour le Sri Yantra : mal tracé, il diminue le champ vital. Le principe de chiralité s’applique donc ici, sauf pour l’exception de la spirale d’or (elle augmente le champ vital dans un sens ou dans l’autre).

Bioénergie

Ce livre résulte de la tentative de trouver un lien, un pont, entre les plans. C’est une approche plus féminine que celle des précédents livres.

Tout a une influence sur le champ vital, que ce soit un phénomène ou la pensée… il n’y a pas de différence.

La « réalité » dépasse de beaucoup ce que l’on imagine. Tout est interconnecté et le champ vital varie même si l’on se projette mentalement à un endroit dans le passé ou dans le futur.

Il est difficile de cerner « scientifiquement » le champ vital. Même il est en rapport avec l’effet Kirlian et est détectable au Sonotest.

Champ vital proche : 20/25 cm
Champ vital médian : 1m50/2m50, moyenne à 1m65. Valeur minimale 85 cm, maximale 265 cm (en cas de grossesse, le bébé dans le ventre amplifie le champ vital).
Champ vital lointain : dizaines de mètres, plusieurs harmoniques. Les harmoniques sont comme un sonar qui capte les informations.

Le champ vital est une condensation de couches jusqu’au corps physique palpable, comme des vagues dans l’eau mais stationnaires. Ces couches sont de nature éthérique (ce n’est pas l’aura, qui est astrale).

Trois cloisonnements sont intéressants : le plan vertical, horizontal et latéral.
On peut ressentir les couches avec les mains : picotements, pression, résistance…

Le corps humain physique et surtout bioénergétique capte des informations : l’ADN et l’eau intracellulaire font le pont entre le subtil et le physique.

Le corps éthérique voit tout autant ou même plus que le corps physique, on le sait par des tests faits à l’aveugle sur des objets.

Les phénomènes positifs dilatent le champ vital, mais des phénomènes négatifs le comprime. Un champ vital dilaté est plus sensible à l’environnement.

Une personne ancrée est peu perméable. Quand une personne n’est pas ancrée, elle a des haut et bas énergétiques car le mental (6e chakra) accomplit une fonction de protection qui devrait plutôt revenir au corps (3e chakra). Les blocages émotionnels sur les chakra 1 à 3 augmentent le risque de maladie.

Le champ vital est composé de trois axes principaux qui se croisent au nombril. S’il y a un décalage de ce centre, cela pose un problème. Constater les décalages fournit un bon système de mesure. On peut mesurer le décalage avec les mains. Il y a différents types de décalages (mental, émotionnel, physique…) Trop de déséquilibre (comme par exemple en cas d’entité parasite) provoque des troubles d’équilibre, de vue, de coeur, jusqu’à la perte de conscience.

Les produits à chiralité dextrogyre ne sont pas adaptés au corps car ils décalent l’axe vertical à gauche. Même chose pour les champs électromagnétiques, alternatifs et pulsés, qui produisent aussi cet effet.

Un décalage se produit aussi en réaction à des perturbations du sous-sol, ou en réaction à des émotions négatives (les siennes ou celles de personnes autour de soi).

Les chakras sont audibles au Sonotest :

7 – magenta – fontanelle
Intermédiaire – pourpre – front
6 – indigo – sourcils
Intermédiaire – bleu – bouche
5 – cyan – pomme d’adam
Intermédiaire – turquoise – clavicules
4 – vert – coeur
Intermédiaire – pomme – estomac
3 – jaune – nombril
2 – orange – bas ventre
1 – rouge – périnée

Les déséquilibres indiquent des besoins non satisfaits, le sentiment de ne pas être comblé.

7 – Sentiment de ne pas exister / je suis heureux – besoin de spiritualité
6 – Sentiment de ne pas savoir / je suis libre – besoin de connaître
5 – Sentiment de ne pas être compris / je suis compris – besoin d’exprimer
4 – Sentiment de ne pas être aimé / je suis aimé – besoin d’amour
3 – Sentiment de ne pas être respecté / je suis respecté – besoin de réaliser
2 – Sentiment de ne pas être accepté / je suis accepté – besoin de sexualité
1 – Sentiment de ne pas avoir assez / je suis comblé – besoin de matérialité

Les personnes les plus équilibrées ont les chakras 1, 4, 6, 7 plus grands que la « bulle » du champ vital et les chakras 2, 3, 5 juste à l’intérieur du champ vital.

La polarité des chakras alterne. La polarité est perceptible avec un appareil Spinor.
Les chaînes humaines (donc également certaines danses traditionnelles) augmentent l’énergie par le lien des mains.

La vitalité dépend de l’activité des 3 premiers chakras.

Les chakras intermédiaires pomme et turquoise ont une fonction liée au chakra vert / 4e (relationnel et émotions).
Turquoise : lié à l’empathie, au guidage intérieur.
Pomme : il digère ce que capte le turquoise.

Le 7e chakra agit sur l’aspect vibratoire (le « flux« ). Le 1er chakra agit sur la quantité d’énergie globale.
Un bon équilibre cosmotellurique permet une meilleure défense contre les nuisances et la prédation énergétique. Or, 80% de la population n’est pas ancrée. Être ancré veut dire être en lien avec le tellurisme. Cela est lié au manque de confiance, à la honte. Le 1er chakra est important car il garantit la survie.

Il y a 6 profils types selon les tendances bioénergétiques. L’équilibre est rare (5%), lorsqu’à la fois on est relié horizontalement (relation harmonieuse entre soi et les autres) et verticalement (relation entre les idées et leur réalisation).

La fréquence de résonance se mesure en plaçant une bobine émettant un champ magnétique près du champ vital et la faire varier sur une plage de 10 à 60 Hz (à 400 nT).

Après des mesures sur 100 personnes, on obtient une courbe de Gauss. La fréquence de résonance des personnes varie peu dans le temps. Elle indique le « potentiel de conscience » de quelqu’un, et cette fréquence est toujours limitée par le système de croyance (ex : vision négative de soi).

[Note à propos de la fréquence de résonance : Dans les recherches de Laura Knight-Jadczyk, on retrouve ce même concept, qui est appelé « Vibration de la Fréquence de Résonance » (en anglais FRV). La FRV correspond au niveau de conscience d’une personne. Les changements drastiques dans la vie, au niveau mental, émotionnel et psychique sont symptomatiques d’un changement de la FRV. Par exemple, un changement de la FRV provoquera un désintéressement envers ses précédentes occupations. Par contre, les modulations de vibration de la résonance de fréquence peuvent être altérées ou modifiées de l’extérieur si l’on n’est pas assez prudent, lors d’attaques. Par exemple, des groupes secrets peuvent utiliser des moyens mécaniques et psychiques pour découvrir les personnes qui ont une FRV risquant de déstabiliser le pouvoir en place. Cela implique la détection de la « signature » atomique de la structure cellulaire d’un individu. La FRV est en rapport avec le corps éthérique, et elle peut être estimée par vision à distance. Un changement général de la FRV d’un grand nombre d’êtres provoque un changement sur la réalité. Un groupe ayant des FRV en correspondance peut, comme un orchestre, avoir un volume plus important et « créer un conduit » entre différents plans de la réalité. « L’enveloppe de fréquence a différentes applications. »]

Les statistiques recueillies par Stéphane Cardinaux montrent 3 ou 4 pics dans la population. Ce sont comme des « paliers » de conscience.

Les pics de fréquence de résonance parmi la population. Image : Stéphane Cardinaux

Différentes problématiques sont associés aux différents paliers de conscience :

Vers 15 Hz : souffrir de ne pouvoir faire
Vers 23 Hz : apprendre et faire
Vers 33 Hz : expérimenter et faire
Vers 43 Hz : expérimenter et être
Vers 53 Hz : être et initier les autres
Vers 63 Hz : souffrir de ne pouvoir être

Les personnes qui ont la même fréquence (+/- 1 Hz) ont l’impression d’être sur la même longueur d’onde. Une différence de plus de 10 Hz produit une séparation dans un couple. « Changer de fréquence, c’est changer de paradigme. Les intérêts évoluent et les activités aussi. » Il y a aussi une diminution de 1 Hz tous les trois ans s’il n’y a pas de prise de conscience augmentant la fréquence de résonance.

« Statistiquement, plus la fréquence est élevée, plus le champ vital est grand. Entre 20 Hz et 55 Hz (80% des personnes), il y a un grain de 3 Hz par tranche de 10 cm de champ vital. Ainsi, lorsque nous voulons gagner du temps et nous épargner le protocole de mesure de la fréquence, nous nous contentons de mesurer la bulle du champ vital au niveau du nombril et de regarder à quelle fréquence cela correspond dans le graphique. Par expérience, sur plus de 60 personnes, cette précision est largement suffisante. »

La durée des cycles de vie varie aussi selon la fréquence de résonance, correspondant aux chakras (= 7 cycles). Entre un cycle à un autre, il y a aussi généralement un changement de vie. On peut ainsi dater précisément les évènements de la vie d’une personne. Cette méthode a été utilisée pendant 3 ans sur 800 cas. Exemples :

30 Hz : cycle de 5 ans : 7×5 = 35 ans, puis à 70 ans…
40 Hz : cycle de 3 ans : 7×3 = 21 ans, puis à 42 ans, 63 ans, 84 ans…
50 Hz : cycle de 1 an : 7×1 = 7 ans, puis à 14, 21, 28, 35, 42, 49, 56, 63, 70, 77 ans…

Si l’on remarque qu’un chakra est perturbé (petit), c’est qu’il y a eu un problème dans le cycle correspondant. Les problèmes se répercutent sur le chakra du cycle qui lui correspond. On peut déterminer à quel endroit se trouve l’énergie. S’il y a un blocage au niveau où se trouve l’énergie, apparaissent alors des fuites et des douleurs (ex : douleurs dorsales).

Le temps est une illusion. Il devient subjectif dans l’astral même s’il est mesurable dans le physique.

« Lorsque la conscience fait taire le mental et accède au non-temps, toute la réalité devient une vaste illusion où chaque chose, chaque événement prennent l’allure d’un signe pour qui sait l’interpréter. Le passé, le présent et le futur ne forment plus qu’un, les causes créent des effets et les effets des causes. Tout se superpose et c’est très dur pour notre mental habitué à tout classer. Le hasard n’existe pas, tout est synchronicité. Tout est inscrit à l’avance (futurs possibles), cependant tout peut être changé à chaque instant (le maintenant). Dans ce contexte, les notions de salut, de réincarnation, de vie éternelle prennent un tout autre sens. Le monde se crée en permanence. Nous nous incarnons sans cesse. Le salut est dans l’ici et maintenant. »

Les aspects transgénérationnels sont dues à des « résonances » (choisies lors de l’incarnation) avec les ancêtres.

Les chakras ont aussi leur fréquence de résonance. Chaque fréquence agit sur l’ADN. Les chakras sont comme des touches du piano. Ex : les cristaux agissent par résonance avec la personne.
La résonance est un élément clé de compréhension.

Pour déterminer la fréquence de résonance des chakras, on place la bobine sur le chakra. On cherche la « résonance fondamentale » (la première détectée à partir de 1 Hz). Cette fondamentale change selon les chakras. La fréquence de résonance du 1er chakra est égale à la fréquence de Schumann (fréquence de résonance de la Terre). Les fréquences de résonance des chakras suivent les lois de la nature (rapports musicaux de la gamme naturelle), sur une plage de 3 octaves.

Les ondes de forme des objets réagissent aussi au champ magnétique alternatif. On obtient des pics. On a donc la fréquence de résonance de différents cristaux… et surprise ! elle correspond à l’effet traditionnel de la pierre. Par exemple, l’or et le diamant sont les plus proches du 7ème chakra.

Le son aussi entre en résonance avec les chakras qui sont comme des sélecteurs de fréquence. Les sons graves font plutôt résonner le bas du corps et les sons aigus le haut du corps.
Entre 100 et 1000 Hz, le corps perçoit les sons à l’intérieur, au-delà la fréquence correspond à des points au-dessous du 1er chakra ou au-dessus du 7ème.
A noter que le O a une action sur les chakras du bas, le A sur ceux du milieu et le I sur ceux du haut.

On obtient une courbe qui peut avoir des différences selon les individus mais qui est toujours exponentielle, à l’instar de la courbe des résonances magnétiques des chakras.

Moyennes selon les chakras : 1er à 120 Hz, 2e à 130 Hz, 3e à 150 Hz, pomme à 170 Hz, 4e à 185 Hz, turquoise à 260 Hz, 5e à 350, 6e à 600 Hz, 7e à 850 Hz.

Nous avons aussi une résonance avec les couleurs. La couleur préférée est souvent la couleur de résonance et la couleur la moins aimée est la couleur complémentaire.

Stéphane Cardinaux avait commencé par faire des expériences avec des torches et filtres de couleur. Mais il s’est rendu compte qu’il suffisait de penser à une couleur et de l’émettre par la main droite pour qu’elle ait une action sur quelqu’un. On peut alors mesurer le changement sur le champ vital de la personne de la main gauche.

La grandeur du champ vital correspond aussi aux couleurs et à la fréquence de résonance. Quand on connaît la dimension du champ vital, on peut en déduire la fréquence de résonance et la couleur préférée d’une personne.

Les tubes extrasensoriels : Il y en a 7 autour de la tête, disposés en étoile, et rayonnant à partir d’un globe central. C’est un dispositif éthérique. On peut le mesurer avec la main, en la plaçant à 30 cm de la tête.

Ils sont visibles par clairvoyance comme des tubes jaunes dans l’éthérique, et comme des flammes de couleur variable dans l’astral. Ils correspondent aux sens physiques mais pour l’extrasensorialité.

Le tube vertical est le plus important : c’est celui de la « claire-information », de la médiumnité. Les autres tubes dépendent de celui-ci.

Intuition : tube à l’arrière de la tête
Claire-vision : devant la tête
Claire-audience : des deux côtés des oreilles
La claire-olfaction, claire-saveur et clair-ressenti (psychométrie) sont des cas plus rares.

Cependant, « c’est une illusion de croire qu’une meilleure clairvoyance élève l’esprit ».

Pour la moitié des personnes, au-delà de 40 Hz elles ont un don, et celui-ci s’active quand les 7e et 4e chakras se renforcent (c’est-à-dire le « coeur » et le « flux »).

La détection par les tubes est plus efficace que d’utiliser des instruments en géobiologie.

Entre les individus des tubes peuvent parfois relier deux chakras :
2e chakra : dans les danses/groupes
4e chakra : dans le cas de jumeaux/mère-enfant, etc
6e chakra : donne la télépathie, permet de sentir tout ce que l’autre ressent

Les canaux qui relient les chakras sont au nombre de 3. Un canal central est entouré de deux qui forment une double hélice (ida/pingala). L’énergie kundalini est bloquée par les kystes émotionnels : si elle parvient jusqu’à la tête, elle l’allume comme une ampoule. On peut aussi apercevoir cette clarté en méditation, en état d’inspiration, lors d’un concert, chez un thérapeute, etc. Cela forme une aura dorée.

L’éveil de la kundalini est dangereux car c’est une énergie sexuelle. Elle passe par trois étapes : 1- chaleur, 2- présence à soi, 3- lien transcendantal, qui permet la descente de l’énergie supérieure dans le coeur.

Les limites mentales, le manque d’intégration et le non-amour de soi-même ouvrent des portes aux attaques, et aux formes-pensées.

Il y a trois types d’entités dans le bas-astral : les défunts, les parasites astraux et les entités non-humaines.

Les défunts peuvent s’accrocher à notre énergie, à notre part d’ombre qui est en résonance avec eux.
Les parasites astraux sont des sortes de bêtes qui s’accrochent à une zone du corps et créent une perturbation détectable avec la main (froid, picotements…). Ex : kyste astral, méduse astrale, oursin astral…
Il peut y avoir des entités non-humaines comme des reptiliens, qui viennent en résonance à des pensée orientées « sur le pouvoir, la violence et la finance. »

Les trois premiers chakras sont liés au corps.
Le coeur et les 2 intermédiaires sont liés à l’âme et aux émotions/sentiments.
Les trois chakras du haut sont liés à la tête et à l’esprit.
Quand il y a une disharmonie, il y a une perturbation et un risque d’être parasité. C’est souvent le résultat de la relation avec le père ou la mère.

Les attributs karmiques : Ils sont visibles par clairvoyance. Ce sont des formes liées à la vocation/mission de la personne. Elles sont plus ou moins actives selon l’utilisation du don. Exemple d’attributs karmiques : flamme, cornes, boules, ailes, armures, ceinture, couronne… les couleurs sont variables.

Les « enfants indigos » : La majorité sont déjà adultes. Leur fréquence de résonance est de 30/60 Hz. Ce sont des personnes rebelles contre l’autorité, développant leur potentiel rapidement. Ce sont des personnes en marge, il y a un décalage entre leur idéal et celui de la société. Leur idéal est irréalisable à cause des autorités.
Les « enfants magenta » : Ils aiment le mouvement, le changement, cela peut exaspérer l’entourage. Leur mental interfère souvent avec la vie. Ils sont individualistes, idéalistes, ne supportent pas l’injustice, tombant parfois dans la dépression. Ils ont du mal à s’adapter, n’ont en général pas d’activité professionnelle et vivent aux crochets des parents, d’amis ou d’institutions (80% des cas). Ils ne supportent pas la hiérarchie et ont un problème d’ancrage.

Lorsque les enfants grandissent, ce sont les chakras du bas qui se développent d’abord. Le profil constitué à 7 ans reste fixé pour les 30 ans suivants. Le champ vital chute brutalement durant les premières années et décline après 65 ans. Vers 4/5 ans, le 4e chakra se développe un peu plus chez les hommes.  A la mort, le champ vital met 3 jours pour se désintégrer.

Le champ vital passe de 3 m à 2 m de 0 à 20 ans, puis de 2m à 1m50 de 20 à 60 ans, puis de 1m50 à 1m de 60 à 90 ans. Les grossesses augmentent l’ancrage et le 1er chakra. Les prises de conscience (= se voir tel que l’on est) contrebalancent l’effet du vieillissement. Les grossesses et les pèlerinages peuvent aussi fortement augmenter le champ vital (ex : de 1,40 m à 2m).

Deux polarisations sont possibles : L’intelligence peut être mise au service de l’ego ou du coeur (schéma 6/3 ou 7/4/1). Note : on peut parler de service-de-soi ou de service-des-autres. Ce processus a été décrit avec précision par Ra. 

Le 6 (mental) avec le 3 (corps, égo, moi) forme un cercle vicieux. Entre le 6 et 3, le coeur au milieu est fermé.
Si l’on ajoute à ce schéma le 4 (coeur) entouré du turquoise (acceptation de soi) et du pomme (estime de soi), on redresse le cercle qui se relie au 7 (sens de la vie) et au 1 (réalité de la vie). C’est l’alignement.

Le mode 6/3/1 forme une séparation avec l’extérieur, une mentalité de combat, de compétition, où la peur est omniprésente (esprit de possession). Le coeur s’assèche. La confrontation avec la mort produit un changement et peut permettre au coeur d’être écouté. Cela augmente l’empathie.

Avec le 7/4/1, il y a une cohérence entre les pensées et les actes. Il y a une unité des plans de conscience, une reliance. Le passage du schéma 6/3/1 au schéma 7/4/1 est l’équivalent d’une « mort à soi-même », d’un parcours initiatique.

Les perturbations électromagnétiques : Elles sont nombreuses dans notre société, et induisent une diminution du bien-être, des troubles du sommeil, etc. Ces troubles diminuent si la puissance de l’émission diminue.
Pour un champ magnétique, l’idéal est 0/30 nT, en évitant d’être à 200 nT et ne jamais être à 500 nT.
Pour un champ électrique, l’idéal est moins de 30 V/m, en évitant d’être à 200 V/m et jamais 500 V/m.
Pour un champ EM, l’idéal est moins de 0,6 V/m, en évitant d’être à 1,5 V/m, et jamais 2 V/m (noter que la norme en France est de 41 V/m !)

Les antennes GSM ont un rayonnement particulier, il faut éviter d’être dans l’axe de l’émission. Il faut éviter d’être à moins de 160 à 200m/300m selon la nature du sol. L’impact est beaucoup plus fort si l’antenne se trouve sur une faille.

Il y a d’autres sources néfastes comme les téléphones sans fil DECT, les bornes Wi-Fi et les ordinateurs. Les écrans cathodiques sont aujourd’hui remplacés par des écrans plats qui n’ont aucune nuisance. Le seul problème avec les ordinateurs est donc le câblage électrique, et dans le cas des ordinateurs portables c’est la proximité du disque dur par rapport aux doigts (méridiens affectés).
Les portables et les téléphones DECT sont une nuisance, même en veille. En commun, ils font diminuer le champ vital de 30 à 70%. Même à 3m, ils diminuent le champ vital. Il faut une fois et demi le temps de la conversation pour revenir à la normale. Ils causent un champ de torsion gauche. La plus grave nuisance vient des bases des téléphones DECT qui émettent en permanence.

Les lignes haute tension ont une forte nuisance à moins de 40m, et la nuisance sur le champ vital s’étend jusqu’à 100m.

Les micro-ondes ont des problèmes de fuite au niveau de la porte. Il ne faut pas rester devant. De plus ils modifient le champ de torsion (le repoussent vers la gauche). Les aliments passés au micro-onde diminuent le champ vital de 40%.

Les appareils correcteurs n’agissent que sur l’information des champs de torsion. Il y a différentes solutions (Triskel, Spinor, Bioguard…). Les mesures de leur efficacité se font par organomètre.

C’est l’information éthérique d’une onde EM qui est surtout perturbante. Exemple : l’information « couleur bleue » d’une lampe a un impact même si la lampe est cachée.

Les failles : Elles sont souvent confondues avec les réseaux, mais elles sont mesurables au géomagnétomètre, car elles augmentent le champ magnétique terrestre en le déviant. Une « faille » est une discontinuité dans le sol, il y en a de nombreuses sortes. Les failles produisent un champ de torsion gauche (d’où les arbres tordus). Ainsi, si l’information « faille » est captée par l’eau et transmise au corps elle produira la même perturbation. Dans une zone au-dessus d’une faille, la santé se dégrade en quelques mois. Une faille resserre aussi les mailles du réseau Nickel et le repousse vers le haut.

Les cours d’eau : Il y a deux pics négatifs des deux côtés de la veine. Ils sont parfois associés à une faille. Ils ne produisent pas de perturbation s’ils sont à sec.

Les réseaux : C’est un phénomène éthérique et non électromagnétique. [Note : Stéphane Cardinaux revient donc sur l’avis émis dans Géométries Sacrées, tome 2]. Ils sont mis en évidence au Sonotest. « Les sons font le lien entre les plans et l’électromagnétisme reste limité à la matière physique. »
Les réseaux sont les « ondes de forme de la terre » activés par le champ magnétique, véhiculant les informations des métaux.
Ils sont un peu comme les dessins sur l’eau que l’on voit sous l’influence d’une fréquence. Il existe une similitude entre les ondes sonores et les réseaux telluriques, le comportement est le même en réaction à une influence.

Les lignes positives ont un champ de torsion droite, les lignes négatives un champ de torsion gauche. Elles réagissent aux champs de torsion. La polarité alterne. Les lignes sont une « concentration d’onde de forme », ce sont des ondes stationnaires.

On peut déterminer avec une bobine la fréquence de résonance des lignes. Les maxima correspondent à des multiples de 2 ou 3 selon les réseaux. Les pics se cumulent autour de 64 et 128 Hz. Il y a également une résonance avec les chakras.

Les cheminées cosmotelluriques : En terme d’énergie, elles sont moins intéressantes que les vortex ou les courants telluriques. Cependant, les cheminées donnent des particularités à un lieu.
Leur énergie est concentrée dans leurs harmoniques, qui forment plusieurs octaves. Les harmoniques les plus excentrées sont plus fortes (contrairement aux vortex où les harmoniques les plus proches du centres procurent le plus d’énergie).
Les cheminées négatives compriment le champ vital et son souvent polluées par des entités.
Chaque cheminée a une couleur, et une résonance avec un chakra. Quand elles sont associées à un autre phénomène (courant, vortex) d’une autre couleur, elles créent un courant dans le corps entre les chakras correspondants.
L’énergie des cheminées s’arrête souvent dans une zone bloquée du corps.
Les cheminées les plus intéressantes se trouvent dans les lieux du néolithique. Certaines ont une couleur qui est au-delà du spectre des couleurs visibles (infrarouge, blanc, argent, cristal, or, diamant…). Au-delà du 7e chakra elles sont liées au spirituel, et au dessous du 1er elles produisent une sensation de présence à soi et de purification.
La respiration des cheminées entraîne une variation des axes du champ vital, ce qui est peu favorable pour le corps. L’expir ou l’inspir ne change pas le fait que l’énergie descend toujours dans une cheminée (de haut en bas).

Les vortex ont une action plus large que les cheminées. Ils sont de deux types.
Niveau 1 : 3 spires, spirale de 24m de large, deux centres éloignés de 70/1500m.
Les spires sont parfois confondues avec les harmoniques des cheminées. Le centre du vortex est comme un jet d’eau ou d’air venant du sol. Il y a une entité vers 140m d’altitude, dans l’axe du vortex, celle-ci a une très forte énergie.
Niveau 2 : 7 spires, spirale de 240m de large, deux centres éloignés de 8km.
Elles augmentent le plan horizontal de 20 cm et 80 cm après activation. On a l’impression d’être saoul, et avoir du mal à rester centré. Pour ce faire, il faut renforcer le 1er chakra pour abaisser le plan horizontal.

Les vortex sont plus actifs quand la météo est bonne, et quand la lune est pleine. Comme les cheminées, les vortex ont une couleur. Les vortex sont favorables, ils sont rééquilibrants et agissent sur les blocages et points faibles.
90% des sites sacrés avant 1350 av. J.-C. ont un vortex. Associé à une pierre, il repousse le réseau Nickel et change la perception de l’espace-temps, provoquant une perte de repères. L’énergie circule mieux, et encore plus si l’on tourne autour de la pierre.

« Toutes les techniques giratoires, telles les danses où l’on tourne sur soi-même provoquent un résultat semblable. En tournant vite, l’énergie monte dans les chakras du haut mais, en même temps, il faut s’ancrer pour ne pas tomber. Non seulement on sent cette énergie circuler en soi, dans les mains surtout, mais on la rayonne aussi autour de soi. Tout objet physique tournant sur lui-même rayonne davantage qu’au repos. Dans les cas des menhirs la pierre est fixe, mais c’est l’énergie tournant dans le vortex qui crée l’effet par une action centripète. »

Sur un vortex activé, la fréquence de résonance augmente de 1,9x, les tubes de 1,7x, la densité de 2x, et le champ vital de 7x. Un vortex agit à la fois sur les chakras du bas et du haut.

Les courants telluriques : Ils peuvent être « tigre blanc » (yin) ou « dragon noir » (yang). Les premiers sont exploités dans abbayes en plaine, les second suivent les lignes de crête (donc on en rencontre dans des églises). Ils activent les chakras du bas (c’est pourquoi ils sont associés à un « dragon » tué pour réprimer ces instincts). Ils sont liés à la déesse. Ils sont comme des rivières énergétiques, et apportent bien-être et impression de chaleur. Par clairvoyance, ils sont de couleur rouge, sortant du sommet d’une montagne ou d’une grotte. Ils ont un champ de torsion droite (donc bénéfique). Les courants ont aussi un battement, comme des vagues. qui produit une fréquence de résonance et une couleur.

Les Lignes de Ley sont des phénomènes qui combinent les propriétés des courants et des réseaux. Ces lignes droites relient des monuments avec une précision étonnante. Elles ont un début net et une fin nette, et ne sont jamais négatives. Leur orientation est aléatoire. Ce ne sont pas des tubes magiques. Elles produisent une sensation de lourdeur, des picotements dans les pieds et les mains. Au travers de ces lignes passe un flux continu d’énergie. Elles sont probablement artificielles (même si le savoir pour les installer s’est perdu).

Les ondes de forme sont des ondes stationnaires qui entourent les objets de façon régulière. Elles répartissent « l’énergie-information ». La polarité alterne, dilatant et comprimant le champ vital. Les fuites négatives dans les angles ne sont pas appréciées, on les appelle « flèches secrètes » en Feng Shui. Elles sont propres à une architecture masculine.

Les objets émettent aussi une vibration qui contient les pensées/émotions, et des informations sur la structure de la matière. Les ondes de formes amplifient les phénomènes cosmotelluriques et l’effet des courants d’eau ou failles.

Dans une pyramide, l’énergie est concentrée à un point qui se trouve au tiers de la hauteur. Même chose dans un zome, il y a une concentration d’énergie, qui est positive et qui induit un fort champ de torsion droite. Cela neutralise les nuisances environnementales, et les cheminées s’y installent. Un zome est une excellente forme dynamisante, augmentant de 150 à 200% le champ vital. Il y a aussi au-dessous d’un zome une « sphère astrale », comme sur les pyramides et menhirs (boule jaune lumineuse).

Les polyèdres ont aussi un effet positive. Il est maximal lorsqu’il y a une base 3 et 12 côtés.
Les mandalas ont aussi un effet bioénergétique, de même que certaines sculptures, masques africains, etc. Cet effet peut-être positif ou négatif et concerner seulement certains chakras.

Les esprits de la nature : Ils ont un champ de torsion droite.

Les nains (30/40cm, 60/70 Hz, champ vital de 2,5/3m environ) ressemblent aux traditionnels « nains de jardin ». Ils puisent dans l’imagerie populaire pour projeter leur image. Ils ont plein de joie de vivre et d’humour, particulièrement communicatif. Ils ont un très bon 1er chakra, et de bons 6e et 4e. Ils sont ancrés, intelligents et altruistes. Certains animaux les voient (comme les chats).

Les trolls (130/150cm, 70/80 Hz, champ vital de 4/4,5m environ) sont maigres, musclés, avec un visage anguleux, un nez crochu et allongé, de longues oreilles, un sexe proéminent. Ils ne sont pas loquaces, sont solitaires, un peu bougons… Leur fréquence de résonance est plus élevée que les nains. Leur conscience est supérieure à la conscience humaine. Ils connaissent très bien le système énergétique de la terre.

Les fées (de quelques cm à 2m, 65 Hz, champ vital de 5m environ) sont diverses, avec des ailes, certaines ressemblant à des oiseaux, papillons, libellules…

Il y a aussi des gardiens élémentaires (48 Hz, champ vital de 2m), qui sont très grands et gardent des lieux (ex : « Anubis », 93 Hz, champ vital de 9m). A comparer avec un profil exceptionnel d’un humain dont la conscience est très haute : 77 Hz, champ vital de 4,8m).

Quand une entité s’approche, elle produit un effet de résonance (amplifiant ou diminuant le champ vital selon sa nature). Il est également possible de fusionner avec un élémental. Ex : l’élémental « vouivre » qui ressemble à un grand cobra peut activer la kundalini en passant dans le corps.

Les Elementaux ont un corps éthérique, astral, mental et causal. Il y a des cas où un humain peut manipuler des élémentaux, les détourner à son profit et les corrompre. Les Elementaux suivants sont négatifs :

Deux types de reptiliens. Image : Stéphane Cardinaux

Les reptiliens (12/13 Hz, champ vital de 3/4m) se nourrissent de notre énergie vitale (comme beaucoup d’autres élémentaux). Ils cotoient les humains depuis la nuit des temps. Ils vivent en clan avec un chef. Ces clans sont en guerre. Un reptilien squatte un humain pour vivre plus que 30 ans, jusqu’à quelques siècles. Son corps se densifie en se nourrissant, le haut du corps devient plus dense d’abord. Ils captent par leurs mains l’énergie des chakras 3, 4 et 5. Les reptiliens manipulent les humains en entretenant un état émotionnel et peuvent même posséder la personne, ce qui explique l’attitude de certaines personnes manipulatrices dans la société. Dans ce cas le champ vital de la personne passe de 2,2m à 1,5m et la fréquence de résonance de 45 Hz à 30 Hz environ.

Différents types de reptiliens et effet de la prédation énergétique. Image : Stéphane Cardinaux

Décalage des axes et effet d’un reptilien accroché dans le dos. Image : Stéphane Cardinaux

Les insectoïdes noirs (39 Hz, champ vital de 4m) sont des entités ailées de type « ptérosaures », de 3m50 de haut. Ils vivent en famille, sont organisés et prévoyants. Ils ciblent les déviances (rituels sataniques, initiations foireuses, drogues…) et les détectent de très loin. Ils s’y rendent en famille et laisse les jeunes se servir d’abord. Un tube sur le 4ème chakra leur permet de se nourrir des émotions et leur langue-trompe se branche sur le 7e pour aspirer la substance. Ils ont un très grand 6e chakra, ce sont des prédateurs rusés et intelligents. Ils peuvent couver un oeuf dans le thorax d’un humain. Le champ vital passe alors de 2m à 1,5 environ et la fréquence de résonance de 45 à 35 Hz environ.

Insectoïdes noirs et effet du squattage. Noter la ressemblance avec l’entité « Horus-Ra » décrite par Corrado Malanga. Noter aussi la similitude avec les « ropens » de Papouasie Nouvelle-Guinée. Image : Stéphane Cardinaux.

Les strégonoï (14 Hz, champ vital de 3m) sont des sortes de reptiliens ailés à tête effilée. Leur nom vient de stregoï = vampire. Ils sont non-terrestres. Ils empruntent des portes interdimensionnelles, venant sur Terre pour cacher leurs oeufs de leurs propres prédateurs sur leur planète. Quand la larve est éclose, elle est renvoyée. Ils sont toujours près des oeufs et des portes. Ils se nourrissent de l’énergie sexuelle des humains, mais uniquement quand le 2e chakra est petit et perturbé. Ils s’agrippent au cou de la victime, plante leur dard, et provoquent ce qui ressemble à un malaise pour les personnes non-clairvoyantes. La personne se met à hurler. Un humain squatté voit sont champ vital passer de 2 à 1m environ et la fréquence de résonance de 45 à 30 Hz environ.

Strégonoï et effet sur le profil bioénergétique. Image : Stéphane Cardinaux.

L’altitude et la profondeur (par rapport à la surface de la terre), fait varier le champ vital. Celui-ci augmente beaucoup dès 2km d’altitude, (80% à 10km, un pic maximum de 1160% à 100km), mais il se contracte beaucoup sous terre (seulement 70% à 20km de profondeur, et finalement une augmentation à l’approche du noyau, pic maximum de 1080% vers -6300 km). [Note : Cela pourrait expliquer les effets positifs de l’altitude en montagne ainsi que l’effet énergétique quand on est dans un avion].

Appareil russe IGA-1

L’appareil IGA-1 détecte les champs de torsion, mais dépend de l’opérateur. On sélectionne mentalement le type de phénomène désiré dans ce cas, pour les mesurer.

source : Stéphane Cardinaux – Synthèse – Géométries Sacrées, tome 1 (2004) tome 2 (2006)

http://newsoftomorrow.org/arts/geobiologie