Portails biologiques ET humains sans âme

189221_196285720393506_100000362371586_641821_5193393_n

«Un pourcentage considérable des personnes que nous rencontrons dans la rue sont des personnes qui sont vides à l’intérieur, c’est-à-dire qu’elles sont déjà mortes. C’est une chance pour nous que nous ne le voyons pas et que nous ne le sachions pas. Si nous savions quel nombre de personnes sont réellement mortes et quel nombre de ces morts gouverne nos vies, nous devrions devenir fous d’horreur. « 

– GI Gurdjieff

Ce sont des moments intéressants. D’une part, il y a des changements à l’échelle mondiale qui ne peuvent vraiment pas être ignorés plus longtemps. D’un autre côté, la majorité de la population semble vivre sa vie comme si tout était tel qu’il est et sera toujours, enfermé dans une vision tunnel d’intérêt personnel et matériel.

Tant que nous continuons à nous mentir en nous basant sur le conditionnement, le vœu pieux, la répression ou le déni et que nous croyons que les mensonges sont là-bas, les confondant avec la vérité, rien ne changera. Cela va au-delà d’une attitude «positive», où l’espoir peut être simplement un piège et un mensonge pour soi-même. Croire en des mensonges qui sont «positifs» en apparence (peu importe à quel point l’intention ou le bon cœur de la personne) est réellement négatif et bloque sa conscience et son évolution spirituelle. Être positif peut signifier reconnaître quelque chose de négatif parce que c’est la vérité, le voir pour ce qu’il est. Si vous croyez à un mensonge, même si cela semble positif et vous fait «vous sentir bien», vous abandonnez votre libre arbitre et cela a des implications spirituelles. En ces temps de transition, il devient impératif de chercher la vérité .

La vraie connaissance ésotérique n’a pas grand chose à voir avec la littérature populaire New Age / Self Help de nos jours, comme le prouve le mainstream, ce qui est montré sur Oprah (de E. Tolle à « The Secret », etc …) ou ce qui est sur le best-seller liste et « dans ». Trop de gens parlent trop vite comme s’ils «connaissaient» déjà et répètent des slogans du Nouvel Age, comme «nous sommes tous un», «tout est illusion», «tout ce dont vous avez besoin est amour», «soyez vous-même», être dans le maintenant « , etc. sans véritablement comprendre la profondeur de ces mots et leur véritable signification au-delà de la spiritualité du fast-food de nos jours.

Selon « Gnosis », transmis par Boris Mouravieff, il existe deux types d’humains: l’homme adamique et l’homme pré-adamique. Un type avec un potentiel d’âme, l’autre n’a pas d’âme individuelle. Seul le premier a la capacité inhérente d’évoluer ésotériquement et de construire le centre magnétique en fusionnant l’inférieur avec les centres supérieurs. Ce dernier n’a pas la possibilité dans son cycle évolutif actuel de se rapprocher des centres supérieurs et n’a pas accès à un savoir / une conscience / un amour supérieurs. En regardant le modèle des chakras indiens, on pourrait dire que l’homme pré-adamique n’existe que sur les trois chakras inférieurs sans aucun accès aux plus élevés, alors que l’homme adamique existe principalement sur les centres inférieurs, mais a la capacité d’activer et de centres supérieurs à travers un travail ésotérique conscient. Mouravieff écrit:

« Dans le premier volume de ‘Gnosis’, nous avons déjà mentionné plusieurs fois la coexistence de deux races essentiellement différentes: l’une de Men et l’autre d’Anthropoïdes. Nous devons souligner le fait que du point de vue ésotérique, ce dernier terme n’a aucune signification péjorative.

… Les Écritures contiennent plus d’une référence à la coexistence sur notre planète de ces deux humanités – qui sont maintenant semblables dans la forme mais à la différence de l’essence. On peut même dire que toute l’histoire dramatique de l’humanité, depuis la chute d’Adam jusqu’à aujourd’hui, n’excluant pas la perspective de la nouvelle ère, est éclipsée par la coexistence de ces deux races humaines dont la séparation n’aura lieu qu’au Jugement Dernier.

50. Et lorsque Nous dîmes aux anges: « Prosternez-vous devant Adam », ils se prosternèrent, excepté Iblis [Satan] 
qui était du nombre des djinns et qui se révolta contre le commandement de son Seigneur. Allez-vous cependant le prendre, ainsi que sa descendance, 
pour alliés en dehors de Moi, 

… L’ivraie humaine, la race anthropoïde, sont les descendants de l’humanité pré-adamique. La principale différence entre l’homme pré-adamique contemporain et l’homme adamique – une différence qui n’est pas perçue par les sens – est que le premier ne possède pas les centres supérieurs développés qui existent dans ce dernier, bien qu’ils aient été coupés de son éveil la conscience depuis la chute, lui offre une réelle possibilité d’évolution ésotérique. En dehors de cela, les deux races sont semblables: elles ont les mêmes centres inférieurs, la même structure de la Personnalité et le même corps physique , bien que le plus souvent cela soit plus fort dans l’homme pré-adamique que dans l’adamique; En ce qui concerne la beauté, il ne faut pas oublier que l’homme et la femme préadamiques ont été créés par Dieu 

132f5d38f8800b08a0987db7ab66365c

Tout n’est pas faux ce que ces sources disent, cependant, les mensonges sont mélangés avec la vérité et le diable est toujours dans les détails. Le monde est plein de gourous autoproclamés et de leaders spirituels qui promettent de montrer aux chercheurs la «Voie » alors qu’ils s’épanchent et se nourrissent de la crédulité de leurs disciples. Le matériel le plus populaire du Nouvel Âge (y compris les sources canalisées) sert simplement de tampons et d’excuses, une autre forme d’illusion / d’évasion, mais pas en tant que catalyseur d’une véritable Croissance spirituelle. Comme Mouravieff écrit:

«Le confort, mot dominant pour le Progrès sous ses différents aspects et à des degrés divers, constitue un but suffisant pour la majorité des hommes civilisés de notre époque. Dans ces conditions de notre temps, l’ homme n’est ouvert aux valeurs divines qu’à des doses soigneusement mesurées, maintenues dans des limites pour ne pas troubler sa conscience bourgeoise ou sociocommuniste ni menacer le bien-être matériel qu’il a acquis. « 

Avez-vous déjà eu cette « fantaisie cauchemardesque » que le monde soit peuplé de zombies? Eh bien, devinez quoi, ce n’est pas un fantasme. La moitié des gens sont exactement là: des «automates sophistiqués qui prétendent être comme vous».

Il est tout à fait approprié qu’il utilise le terme « agent » (le film Matrix n’importe qui?) Pour le type d’être programmé, « qu’ils soient faits de chair et de sang ou de puces de silicium ».

Il poursuit en disant:

« Les agents ne perçoivent pas le monde comme s’ils étaient des observateurs impersonnels, objectifs, qui essayent de représenter intérieurement le monde tel qu’il est, indépendamment d’eux-mêmes. Pour un agent, une sensation n’a de sens que dans la mesure où elle est en rapport avec les objectifs de l’agent, ce qui, dans la pratique, signifie qu’elle est pertinente pour la survie individuelle de l’agent. « 

Heylighen décrit l’esprit du prédateur. Ceci est étonnamment proche des scénarios réels de la vie réelle du comportement et de la pensée du psychopathe qui sont présentés dans le livre de Cleckely « Le masque de la santé ».

L’auteur conclut:

« La conscience n’est pas une substance mystérieuse, fluide ou propriété de la matière, mais un niveau d’organisation qui émerge des processus et des relations abstraites. Les personnes qui recherchent la conscience dans les particules élémentaires (une forme de panpsychisme qui a été suggérée comme un moyen de s’attaquer au «problème difficile»), parce qu’elles ne peuvent expliquer autrement d’où vient la conscience dans notre cerveau, sont égarées. Leur intuition peut être correcte dans la mesure où les particules, comme n’importe quel autre système, devraient être vues comme des relations plutôt que comme de simples touffes de matière. Mais attribuer la conscience à ces types de relations extrêmement simples n’est qu’un moyen d’échapper au problème très difficile, mais résolu, de reconstruire l’organisation cybernétique complexe de l’esprit humain dans tous ses détails et subtilités.

Le sujet des portails biologiques est profond et profond. Il ne faut pas arriver à des conclusions hâtives, des hypothèses ou des jugements. Nous sommes tous des portails organiques à un degré ou à un autre, le «prédateur» et la matrice agissant à travers nous jusqu’à ce que nous fassions l’effort de nous connaître et de travailler à fondre nos centres supérieurs qui nous connectent consciencieusement à notre moi supérieur. , délogeant nos programmes et nos comportements conditionnés et mécaniques afin que nous puissions utiliser notre volonté de manière consciente et éveillée. C’est la base du vrai libre arbitre.

« – Il y a des êtres humains qui sont comme des vampires. Qu’est-ce qu’ils sont et pourquoi sont-ils comme ça?

Ils ne sont pas humains; il n’y a qu’une forme ou une apparence humaine. Ce sont des incarnations d’êtres du monde qui est juste à côté du physique, des êtres qui vivent sur le plan que nous appelons le monde vital. C’est un monde de tous les désirs, de toutes les impulsions, de toutes les passions et de tous les mouvements de violence, de la cupidité et de la ruse et de toutes les ignorances; mais tous les dynamismes sont là, toutes les énergies de la vie et tous les pouvoirs. Les êtres de ce monde ont par nature une étrange emprise sur le monde matériel et peuvent exercer sur lui une influence sinistre.

Certains d’entre eux sont formés à partir des restes de l’être humain qui persistent après la mort dans l’atmosphère vitale près du plan terrestre. Ses désirs et ses appétits flottent toujours là et restent en forme même après la dissolution du corps;souvent ils sont poussés à continuer de manifester et de se satisfaire et la naissance de ces créatures du monde vital est la conséquence. Mais ce sont des êtres mineurs et, s’ils peuvent être très gênants, il n’est pas encore impossible de les traiter.

Il y en a d’autres, beaucoup plus dangereux, qui n’ont jamais été sous forme humaine; ils ne sont jamais nés dans un corps humain sur terre, car ils refusent le plus souvent d’accepter ce mode de naissance car c’est l’esclavage de la matière et ils préfèrent rester dans leur propre monde, puissant et espiègle, et contrôler les êtres terrestres. Car, s’ils ne veulent pas naître sur terre, ils veulent être en contact avec la nature physique, mais sans y être liés.

Leur méthode est d’essayer d’abord de jeter leur influence sur un homme; alors ils entrent lentement dans son atmosphère et à la fin peuvent obtenir la pleine possession de lui, chassant entièrement la vraie âme humaine et la personnalité. Ces créatures, lorsqu’elles sont en possession d’un corps terrestre, peuvent avoir l’apparence humaine mais elles n’ont pas de nature humaine. Leur habitude est de puiser dans la force vitale des êtres humains; ils attaquent et capturent le pouvoir vital partout où ils le peuvent et s’en nourrissent. S’ils entrent dans votre atmosphère, vous vous sentez soudainement déprimé et épuisé; si vous êtes près d’eux pendant quelque temps, vous tombez malade; Si vous vivez avec l’un d’eux, cela peut vous tuer.

– Mais comment faire sortir de telles créatures de leur environnement quand elles sont là?

Le pouvoir vital incarné dans ces êtres est d’une nature très matérielle et il n’est efficace que sur une courte distance. Ordinairement, si vous ne vivez pas dans la même maison ou si vous n’êtes pas dans la même compagnie avec eux, vous ne vivez pas sous leur influence. Mais si vous ouvrez un canal de connexion ou de communication, à travers des lettres, par exemple, alors vous permettez un échange de forces et êtes susceptible d’être influencé par eux même de très loin.

La manière la plus sage avec ces êtres est de couper toute connexion et de ne rien avoir avec eux – à moins que vous ayez une grande connaissance occulte et pouvoir et avez appris à vous couvrir et vous protéger – mais même là, il est toujours dangereux de bouger à propos d’eux. Espérer les transformer, comme le font certaines personnes, est une illusion vaine; car ils ne veulent pas être transformés. Ils n’ont aucune intention de permettre aucune transformation et tous les efforts dans cette direction sont inutiles.

Ces êtres, lorsqu’ils sont dans le corps humain, ne sont pas souvent conscients de ce qu’ils sont réellement. Parfois, ils ont le vague sentiment qu’ils ne sont pas tout à fait humains. Mais il y a encore des cas où ils sont conscients et très conscients; non seulement ils savent qu’ils n’appartiennent pas à l’humanité, mais ils savent ce qu’ils sont, agissent dans cette connaissance et poursuivent délibérément leurs fins. Les êtres du monde vital sont puissants par leur nature même; quand à leur puissance ils ajoutent la connaissance, ils deviennent doublement dangereux.

Il n’y a rien à faire avec ces créatures; vous devriez éviter d’avoir des rapports avec eux à moins que vous ayez le pouvoir de les écraser et de les détruire. Si vous êtes forcé de les contacter, méfiez-vous du sort qu’ils peuvent lancer. Ces êtres vitaux, lorsqu’ils se manifestent sur le plan physique, ont toujours un grand pouvoir hypnotique; car le centre de leur conscience est dans le monde vital et non dans le matériel et ils ne sont pas voilés et éclipsés par la conscience matérielle comme le sont les êtres humains. « 

– Sri Aurobindo, Les Forces Cachées de la Vie – Le Yoga Intégral


Rudolf Steiner en 1923:

« Dr. Rudolf Steiner: Cette petite fille LK en première année doit avoir vraiment quelque chose de très mauvais à l’intérieur. Nous ne pouvons pas faire grand-chose. De tels cas augmentent dans lesquels les enfants naissent avec une forme humaine, mais ne sont pas vraiment des êtres humains par rapport à leur moi le plus élevé; à la place, ils sont remplis d’êtres qui n’appartiennent pas à la classe humaine. Un grand nombre de personnes sont nées depuis les années 90 sans moi, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas réincarnées, mais sont des formes humaines remplies d’une sorte de démon naturel. Il y a un grand nombre de personnes âgées qui ne sont pas des êtres humains, mais qui sont seulement naturelles; ce sont des êtres humains seulement en ce qui concerne leur forme. Nous ne pouvons cependant pas créer une école pour les démons.

Un enseignant: Comment est-ce possible?

Dr Rudolf Steiner: L’erreur cosmique n’est certainement pas impossible. Les relations des individus entrant dans l’existence terrestre ont longtemps été déterminées. Il y a aussi des générations dans lesquelles les individus n’ont aucun désir de venir dans l’existence terrestre et d’être liés à la physicalité, ou de partir immédiatement au tout début. Dans de tels cas, d’autres êtres qui ne sont pas tout à fait adaptés interviennent. C’est quelque chose qui est maintenant assez commun, que les êtres humains circulent sans I; ils ne sont en réalité pas des êtres humains, mais ont seulement une forme humaine. Ce sont des êtres semblables à des esprits de la nature, que nous ne reconnaissons pas en tant que tels parce qu’ils circulent sous une forme humaine. Ils sont également très différents des êtres humains en ce qui concerne tout ce qui est spirituel.

L’énigme de la vie n’est pas si simple. Quand un tel être meurt, il revient à la nature d’où il vient. Le cadavre se désintègre, mais il n’y a pas de véritable dissolution du corps éthérique, et l’être naturel retourne à la nature. Il est également possible que quelque chose comme un automate puisse se produire. Tout l’organisme humain existe, et il pourrait être possible d’automatiser le cerveau et de développer une sorte de pseudomoralité.

Je n’aime pas parler de telles choses puisque nous avons souvent été attaqués même sans eux. Imaginez ce que les gens diraient s’ils entendaient que nous disions qu’il y a des gens qui ne sont pas des êtres humains. Néanmoins, ce sont des faits. Notre culture ne connaîtrait pas un tel déclin si les gens ressentaient plus fortement qu’un certain nombre de personnes circulent qui, parce qu’elles sont complètement impitoyables, sont devenues quelque chose qui n’est pas humain, mais qui sont plutôt des démons sous forme humaine.

– de « Rencontres du corps professoral avec Rudolf Steiner Vol. 2 « , juillet 1923

 BERNHARD GUENTHER | LE VOILE DE LA RÉALITÉ https://veilofreality.com

Decouverte d’un étrange phenomene lumineux avec apparition d’ Ovnis

C’est à bord du navire de recherche polaire nommé « Boaty McBoatface », qu’un groupe de passionnés par les aurores boréales a découvert un tout nouveau phénomène atmosphérique, qu’ils ont nommé Steve, en référence à une scène du film d’animation Nos voisins, les hommes (Over the Hedge) dans laquelle les personnages donnent ce prénom à une créature qu’ils entendent pour la première fois. Ce phénomène lumineux prend la forme d’une sorte de long faisceau éclairé traversant le ciel nocturne. Ce dernier est si étrange, qu’il n’a toujours pas de description scientifique formelle.

Ce sont les membres du groupe d’Alberta Aurora Chasers qui ont observé ce phénomène pour la toute première fois. Il s’agit d’une sorte de rayon lumineux de couleur violette, qui est apparu dans le ciel nocturne. L’équipe a constaté ce phénomène lorsqu’ils observaient des aurores boréales.

aurore-steve-phenomene

Mais quel est donc ce phénomène appelé Steve ? en regardant de plus près vous verrez deux  ovnis s’eloigner rapidement passez inaperçu du plus grand nombre pourtant sur la videos ,il se peut  que ce soit une cheminée cosmotellurique vu l’apparition d’ovnis ils se serviraient de ce vortex energetique pour passez dun monde à l’autre……

Eric Donovan, un professeur au Département de Physique et d’astronomie de l’Université de Calgary au Canada, a enquêté sur le phénomène afin de découvrir sa nature : il semblerait que Steve soit en réalité un flux de gaz chaud qui bouge bien plus rapidement que l’air environnant, d’où cette couleur violette.

Le travail des scientifiques amateurs qui ont découvert le phénomène a également attiré l’attention de l’ESA et de la NASA, qui tentent à présent de mieux comprendre l’origine de ce phénomène.

Ce que nous savons de Steve

Le phénomène Steve peut durer jusqu’à une heure voire plus, et il semble saisonnier. La couleur de la lumière qu’il émet est généralement violette, parfois accompagné de lueurs vertes. Le phénomène apparaît dans l’hémisphère nord, sur des latitudes semblables à celles de Calgary, au Canada. Lors de la découverte, certains scientifiques ont pensé qu’il s’agissait d’une sorte d’arc de protons (soit une aurore de protons), mais les aurores de protons ne sont pas visibles à l’oeil nu, il était donc impossible qu’il s’agisse du même phénomène.

Découvrez Steve : un nouveau phénomène astronomique récemment découvert

 

La video qui détruira tous vos doutes au sujet de la véritable nature des OVNIS et des Aliens

La video qui détruira tous vos doutes au sujet de la véritable nature des OVNIS et des Aliens. A voir jusqu’aù bout sinon vous n’allez rien comprendre.
Toute la subtile manipulation des illuminati y est clairement démontrée sans ambiguïté.

 

L’élite noire derrière les rave parties Entretien avec une rescapée des soirées Goa-Trance

 

 

 

 

tumblr_mjfevcvkSc1rll8z2o1_1280

Auteur: C.R.O.M.

Chaque week-end, des millions de jeunes se rendent dans de grands temples en forme de boîtes noires pour danser extatiquement sur une musique répétitive qui pénètre jusque dans leur corps. Quel est le sens de cette nouvelle communion? Que se passe-t-il à l’arrière du décor? C’est un sujet que nous allons tenter d’explorer à travers l’expérience d’Orfée (nom fictif), qui s’est frottée de près à l’une des sphères de ce milieu, à savoir la scène «Goa-Trance».

C.R.O.M.: Comment t’es-tu retrouvée dans cette scène de la «Goa-Trance»?

Orfée: Par un copain que j’avais connu en Inde. Après notre rencontre, on a échoué à Goa sur la côte ouest de l’Inde. Et là, j’ai rencontré ses amis qui, justement, étaient «bien placés» dans les milieux trance. Je n’ai pas été tout de suite acceptée, loin de là, puisque, pour être acceptée, il faut connaître du monde ou avoir quelque chose de particulier – comme faire de la musique, dealer de la drogue, ou être très belle. Mais en tout cas, j’étais sa copine, et je suis entrée. C’était en 1998. Je dois dire que ce n’était pas vraiment mon genre de musique, j’avais du mal à m’y faire. Mais je m’y suis habituée, car on finit par entrer dans le rythme.

C.R.O.M.: Peux-tu parler de cette musique et du type d’ambiance?

Orfée: C’est de la musique trance-techno, c’est-à-dire électronique avec un beat répétitif, mais avec des effets sonores qui te font «planer». Tu peux facilement les suivre, passer d’un son à l’autre et, finalement, entrer dans une certaine forme de transe. C’est ça le but. La musique techno ordinaire a un rythme soutenu, plus fort, moins sophistiqué… Le son Goa, c’est de la musique qui se veut «intelligente».
Dans ce milieu, tout le monde est bien fringué. Assez «avant-garde». Les décors sont très soignés, plein de peintures «psychédéliques» avec des couleurs vives, voire fluo. Très souvent les parties ont lieu dans la nature: sur la plage, dans la montagne, etc.
On trouve toutes les drogues, particulièrement celles qui ont des effets hallucinogènes. Elles s’associent parfaitement avec la musique. Cette combinaison ouvre à toutes sortes de nouvelles perceptions…
Ce n’est pas n’importe qui qui organise les soirées. Il faut bien que les drogues viennent de quelque part, qu’elles soient distribuées au bon moment ; il faut que les meilleurs DJ soient là. C’est un gros business.
La Goa existe depuis le milieu des années 80… Là-dedans, tu as des «vieux de la vieille», des gens qui ont eu accès à beaucoup d’informations occultes par les drogues… Puis il y a les dealers qui sont de mèche avec les organisateurs qui sont eux aussi de mèche avec les DJ.
Toutes ces personnes forment de grandes familles. Comme il y a des parties dans tous les pays du monde, il y a la tribu des Anglais, des Allemands, des Israéliens, des Américains, etc. Chaque pays a son élite, sa cour.

C.R.O.M.: À ton avis, pourquoi tant d’énergie est-elle investie pour organiser ces soirées?

Orfée: J’ai mis beaucoup de temps à comprendre ce qui se passe à l’intérieur. Pendant longtemps je n’ai rien vu. Pour moi, c’était beaucoup de belles couleurs, des gens super «classe», de la bonne musique… Il y a toujours un petit côté secret, mais on ne le voit pas. Car ce côté secret est connecté à un autre niveau de perception. Si tu n’as pas atteint ce niveau, tu ne peux pas comprendre ce qui se passe dans la Trance. Cela a beau être là, tout autour de toi, tu ne vas rien y comprendre.
Mais il suffit d’un trip de trop, un trip de plus, ou alors le trip que tu dois prendre… et on va te faire voir. Ce n’est pas une question de quantité… C’est juste le moment.
Pour moi, c’est un trip qui a confirmé tout ce que j’avais pressenti auparavant.
J’avais déjà pris pas mal de LSD dans les soirées, mais jamais en grosses quantités. Parfois je me sentais bien, parfois moins bien. Et puis, il arrive qu’on ait des trips de paranoïa.
Enfin, on croit que c’est de la paranoïa alors qu’en réalité, c’est ton âme qui te met en garde du danger. Mais toi, comme tu vis dans un monde matérialiste et que tu penses que les gens sont naturellement bons, tu prends sur ton dos tous tes sentiments de peur et tu refoules certaines choses que tu vois pendant ces instants.

Il y a aussi des trips merveilleux, où tout est tellement beau… C’est comme la carotte qu’il faut attraper. C’est elle qui nous fait courir, c’est elle qui nous fait retourner à la prochaine party. C’est ce sentiment de communion avec le tout, où l’on sent chaque vibration, chaque note traverser notre corps entier. C’est super alléchant.
C’est cet état qu’on cherche continuellement… parce qu’on l’a déjà atteint une fois. Et si ça ne marche pas cette fois-ci, c’est que quelque part, nous ne sommes pas «prêts». On se dit qu’on est encore trop «parano», on n’est pas encore assez sûr de nous-même, et il faut qu’on «nettoie nos peurs». C’est ce qu’on se dit…

Il faut savoir qu’une Trance party peut durer 2 à 3 jours. Non-stop. L’élite viendra vers les 5 h du matin pour le lever du soleil. Car c’est là où c’est le plus fort. Après, ça dure toute la journée, on se repose un peu, puis on y retourne la nuit… Il y a toujours cette quête du «bon moment».

C.R.O.M.: L’élite, comme tu dis, est-ce elle qui décide à quelle party il faut aller?

Orfée: Oui, et si tu les suis en tournée, tu es super fatigué. Cela demande énormément d’énergie d’aller d’une party à l’autre. Pour compenser, les gens font du yoga, de la méditation; ils utilisent des produits Nikken… Cela permet de contrecarrer les excès des séances de Trance sur leur organisme.
Trois jours de party intense, c’est comme la guerre : c’est faire face à d’autres personnes qui ne veulent pas de toi; lutter contre soi-même en se disant «C’est moi le problème», «Non, c’est eux!», etc. Puis se rapprocher de la musique et réussir à danser. Et finalement, être crevé et reprendre une drogue qu’on te propose. Trois jours comme ça, c’est du concentré.

ENTITÉS ET VAMPIRISME

C.R.O.M.: Il faut être masochiste! Ou plutôt possédé… On imagine qu’il doit y avoir pas mal d’entités dans ces milieux.

Orfée: Il y a beaucoup d’entités, bien sûr. D’ailleurs, elles sont représentées dans tout l’art Trance. Les extraterrestres, les lutins, les reptiliens, même les démons… Et que tu prennes des drogues ou pas, tu te connectes à ces entités.
Il faut savoir que danser, c’est ouvrir chaque point énergétique de ton corps. Tu danses, tu t’agites, mais tu es complètement ouvert, et tu t’alignes avec tout ce qui est autour. Mais, pendant que tu pars en transe, tu t’alignes sur quoi et avec qui?
J’ai commencé à voir des magiciens qui traînaient au bord du dancefloor (piste de danse). On les appelle les rois, les reines, les jokers. Ce sont eux qui sont les chefs de leur tribu; ils disent «C’est ici qu’est la party». Chaque pays a son roi et sa reine. C’est localisé.
Il n’y a pas que des gens qui s’amusent – il y en a qui sont connectés à des entités très sombres.
C’est lié aux dealers également. Une grosse protection est offerte à ces dealers en échange de leur travail. Ils passent les frontières sans problème… et ils vivent bien. Ils font facilement une quinzaine de pays dans l’année, ils voyagent à droite, à gauche, résident dans de superbes villas. Ils ont leur moto…

C.R.O.M.: Tu disais que les DJ peuvent produire des sortilèges à partir de la musique. As-tu eu des expériences par rapport à cela ?

Orfée: Ils peuvent te faire faire n’importe quoi, si tu danses sur leur musique.
Il suffit que tu t’alignes avec des fréquences que tu n’entends presque pas… Mais tu le sens, quelque part. Quand tout le monde est connecté, quand tout le monde danse, tu sens ce que te dit le DJ à travers la musique. Elle te parle. Tu peux être d’accord ou pas d’accord, mais c’est le DJ qui décide.
J’ai vu des DJ-magiciens qui, depuis leurs platines, lançaient des sortes de mini-tornades à travers la salle, des vortex qui passaient au-dessus de la foule et lui aspiraient toute son énergie. Et le DJ était clairement conscient de ce qu’il faisait.
Il y a des parties qui réunissent 8000 personnes. 8000 personnes dansant ensemble, c’est une énergie colossale, équivalente à celle d’un sacrifice humain.

Ce que j’ai compris par rapport aux parties, c’est qu’il s’agit de plateformes pour que des entités désincarnées puissent prendre possession de corps, surtout de jeunes corps.
Pendant que les consciences sont ouvertes – par la drogue, par la danse, etc… – il y a des personnes autour du dancefloor qui invitent des entités désincarnées à prendre leur place.
C’est ce qu’une amie m’a révélé. J’avais déjà compris plus ou moins, mais, une fois, j’ai eu envie de la confronter pour savoir ce qu’ils font vraiment. Elle m’a souri en disant : «Mais, il faut bien que ces entités aient quelque part où aller. Elles aussi ont le droit d’avoir des corps!» Tout était dit ! Du business, rien que du business ! Elle est dealeuse, alors elle est protégée, elle a la grande vie, la jet set, etc. Mais, en contrepartie, elle facilite ce qu’elle appelle le «passage des âmes» – en réalité l’effraction des corps humains (voir l’article «L’invasion des walk-ins», publié dans la brochure du C.R.O.M. Les fumées du Nouvel-Âge).

Si toi tu as vraiment envie d’y croire – «Trust in Trance», comme on dit dans le milieu – si tu veux savoir, alors ils vont te proposer de les rejoindre dans leur petite famille merveilleuse.

LA PORTE S’OUVRE

C.R.O.M.: Donc, peu à peu, tu as été initiée. Tu es devenue consciente de ce qui se passait dans ce milieu…

Orfée: Pour moi, c’était plutôt brutal. C’était en 2002. Je me suis rendue compte de pas mal de choses d’un seul coup. En gros, j’ai reçu l’invitation à les rejoindre.
Je m’étais toujours plus rapprochée d’eux et, à ce moment-là, j’étais mise face à un choix. Car il n’y a pas mille options: soit tu entres avec eux, soit tu sors. Et mon âme me disait «Non! Surtout n’y entre pas, c’est vraiment la mort à tous les niveaux. Tout ce que tu es depuis longtemps, toute ta force, tout! Tu risques de la donner à quelque chose où il n’y a pas de retour. T’es foutue!» Et eux me disaient: «Viens, regarde comme c’est bien ici, comme c’est beau, regarde. Il faut que tu viennes avec nous.»

Au début, j’ai douté. Peut-être que j’étais en train de devenir folle ? Mais, tout au fond de moi, une voix me disait: «Tu voulais savoir? Voilà l’opportunité. Restes et écoutes.» C’était télépathique. Quand on touche à la télépathie, attention, c’est à la vitesse de la pensée.
J’ai rencontré une amie, et je lui ai demandé télépathiquement ce qui se passait. Elle m’a répondu: «Ah, tu es en train de faire un mauvais trip! Calme-toi et tout ira mieux».
Mais je ne voulais pas me faire prendre dans l’histoire du «mauvais trip». Je voulais qu’elle me dise ce qui se passait. Alors, elle m’a dévisagée et m’a dit: «Écoute, qu’est-ce que tu pensais que c’était ici? Soit tu restes comme tu es, soit tu viens avec nous. C’est toi qui vois.».

Et là, j’ai tout compris. J’ai compris tellement de choses.
J’ai commencé à me balader sur le dancefloor. J’ai vu des tribus, avec des chefs de tribus, avec chaque clan représentant un quartier de la Terre.
Et après, j’ai entendu une voix qui disait: «Là où tu t’arrêteras, c’est le clan avec lequel tu resteras». Mais je ne voulais travailler avec aucun clan! Et la voix me disait encore: «Si tu t’arrêtes, tu seras avec l’un de nous». Mais je ne voulais choisir personne en particulier.
Il y a eu un temps de pause, et puis j’ai entendu: «Bien, on va faire un vortex».
Et là, j’ai senti que si je restais, j’allais être absorbée par un vortex immonde. Tout est devenu comme un damier, et j’ai commencé à courir, et de nouveau j’entendais: «Si tu t’arrêtes sur du blanc, tu seras avec les blancs; si tu arrêtes sur du noir, tu seras avec les noirs!»
J’ai réussi à sortir par la porte en criant, et le vortex s’est refermé juste derrière moi. Il n’allait pas au-delà de l’espace de la party. Je l’ai évité de justesse.
J’ai commencé à marcher dehors, et j’ai entendu des voix qui disaient: «Mais où vas-tu? Tu ne connais personne. Il faut que tu reviennes vers nous. Viens !»
J’ai regardé autour de moi, et en effet je ne connaissais personne. Alors j’ai fait demi-tour ! (Rires) Et là, je les ai entendus jubiler comme des serpents. «Ah super, elle revient, on va la reprendre!».
Alors tout mon être m’a dit: «Non, maintenant, retournes-toi, va-t’en et ne reviens surtout pas. Maintenant, tu sais. Tu as choisi de ne pas y aller, alors tu ne peux plus y aller.»

Alors, je suis partie. À partir de ce moment, j’ai compris que tout ce après quoi j’avais couru, tout mon petit cinéma, tout mon ego trip – moi qui me la jouais bien habillée, dans le coup, etc. – tout ça n’était rien. Je m’étais fait avoir depuis le début.
Oui, il y avait bien une société secrète à l’arrière-plan, ce n’était pas une illusion. Ce n’était pas une histoire du genre: «Tu connais le DJ, alors tu peux entrer». C’était vraiment: «Tu connais le secret ou tu ne le connais pas». Si tu le connais, tu es initié et tu peux devenir un prédateur, sinon, tu restes en périphérie et tu n’es qu’une proie.

LES CONSCIENTS… ET LES AUTRES

C.R.O.M.: En considérant les visions que tu as eues, peux-tu affirmer que la scène Goa-Trance mène globalement vers des mondes, disons, infernaux?

Orfée: Ce milieu est dirigé par des démons, point final.
Dans la party où le vortex est apparu, au moment où ils m’incitaient à choisir un camp, je me suis dit que je voulais trouver quelqu’un de pur. Je me suis approchée de certaines personnes et je les ai regardées. Je leur ai demandé télépathiquement: «Toi, es-tu propre?» Mais elles ne pouvaient pas me regarder dans les yeux.
Après avoir interrogé une dizaine de personnes, je me suis dit qu’il n’y avait plus rien à faire. En plus, il y avait un signal d’alarme extrêmement fort dans mon corps qui me disait: «Casse-toi vite, ici c’est vraiment noir. Il n’y a rien à faire, pas de lumière. Si tu restes ici, c’est la destruction totale.»
Non, ça ne rigole pas, ce ne sont pas simplement des gens «pas cool». Avec eux, tu as tout à perdre, tout! Tout ce que tu as été, tu risques de te le faire absorber par quelque chose de tellement noir… C’est le vortex.
Il faut du courage pour choisir d’y aller! Personnellement, j’ai préféré la vie. «Non merci, un peu trop noir à mon goût!» (Rires) Mais bon, à partir de ce moment, j’ai compris que mes amis n’étaient pas des amis. Je suis allée les confronter plus tard: «Alors, tu savais ?» Ils ne me répondaient jamais directement mais, peu à peu, je me suis rendue compte que tous savaient. Bien sûr qu’ils savaient! Cela faisait 10 ans qu’ils faisaient partie de cette scène. Ils étaient dans l’élite de la Trance.

C.R.O.M.: On imagine que cela a été un sacré choc…

Orfée: La première chose qui m’a choquée, c’était de découvrir qu’il y avait d’autres mondes. Je ne pensais vraiment pas qu’au-delà de la matière, il y avait d’autres dimensions. Je ne savais pas que la télépathie était réelle. Mais, quand je l’ai vécue, je l’ai reconnue comme une évidence. C’était le premier choc.
Et le deuxième, c’était de voir qu’il y avait des gens qui en voulaient à mon âme et qu’ils étaient conscients de ce qu’ils faisaient. Ils manipulent la réalité magiquement avec cet objectif. Mais c’est normal pour eux, ils sont tellement noirs. Bien sûr qu’ils vont faire ce qu’ils ont à faire! Ce n’est pas du love and light avec eux. Ils ne vont pas te donner quelque chose de pur. Ils sont là pour te bouffer ! Parce qu’eux, ils bouffent! (Rires) C’est la guerre ! Soit tu es de leur côté, soit tu dégages !
Cela peut sembler dingue mais, après cette expérience, je suis tout de même retournée à quelques parties. Parce que j’ai douté après coup. On sort de tout ça et on se dit: «Bon, ça a été très, très loin. Est-ce que je suis folle?» (Rires) On n’est pas sûre à 100%.
Mais à chaque fois que j’y suis retournée, je n’ai plus entendu la musique de la même manière, je l’ai sentie très différente, très sombre. Les gens, les décors, tout. Il m’est devenu évident à qui j’avais affaire, et les raisons pour lesquelles ils se réunissaient.

Cette expérience peut sembler invraisemblable, un délire, mais je connais plusieurs autres personnes à qui cela est arrivé. Des personnes qui ne sont pas sorties du vortex, qui sont restées coincées entre des dimensions invisibles. J’en connais même quelques-unes qui n’ont pas voulu entrer dans le jeu, comme moi.
Cela peut arriver à tous ceux qui se frottent d’un peu trop près à ce centre de Trance, qui le trouvent si séduisant qu’ils veulent en faire partie. Et là, inévitablement, les portes s’ouvrent… Tu émets l’intention de savoir? Tu vas savoir.

C.R.O.M.: Donc, au fond, il n’y a pas vraiment de victimes innocentes ?

Orfée: Non, mais ce qui est fou, c’est qu’on est tellement endormi, tellement déconnecté de nous-même, qu’on ne sait pas ce que notre âme essaie de nous dire. Elle a beau crier «Au secours!», on ne l’entend pas, trop occupé à nourrir notre ego. C’est super dangereux. La Trance, ça ne rigole pas.
Des parties Trance, il y en a un peu partout dans le monde, chaque week-end. Des centaines de milliers de personnes sont plus ou moins proches de cette scène… C’est sympa en apparence, mais hyper satanique en réalité! D’ailleurs, quand on voit le décor, quand on écoute la musique, on réalise que tout est exactement tel qu’on nous le représente. Tout est dit! Les aliens, les démons, l’obscurité, on ne te cache rien. Seulement, ils te présentent tout cela d’une telle manière que cela devient attirant. Cela rend «acceptables» les séances de vampirisme. Mais rien n’est caché…

http://crom.be/fr/documents/l-elite-noire-derriere-les-raves-parties

 

 

La video qui détruira tous vos doutes au sujet de la véritable nature des OVNIS et des Aliens – rusty james news

TRANSLATE THE BLOG WITH GOOGLE TRANSLATE C’est Enel, en 1940-1950 qui utilisa le principe du pendule de Chaumery pour étudier les énergies des tombes de saints chrétiens en Egypte.  » Enel découvrit que [toutes les tombes] émanaient une certain qualité de vibration dans la zone de ce que nous appelons  » Vert Négatif « .

http://rustyjames.canalblog.com

 

Le Secret des Phénomènes ovnis et Ultra terrestres par john keel – rusty james news

En 1967, Keel abandonne assez rapidement l’HET et développe la théorie alternative d’ultra-terrestres. Selon Keel, ceux-ci sont des intelligences malignes d’une autre dimension d’existence, capables de pénétrer dans notre réalité selon leur bon gré et de se consacrer à leur passe-temps favori : soumettre l’humanité à la terreur et la misère.

http://rustyjames.canalblog.com

 

la

http://users.cyberone.com.au/myers/red-symphony.html http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?s=&act=ST&f=73&t=8296&st=1120&#entry134863 Le mouvement ouvrier juif (le Bund) était un instrument des Rothschild. La  » faction secrète  » du Bund infiltra tous les partis socialistes en Russie et fournit les dirigeants pour la Révolution Russe. Alexandre Kerensky, le premier ministre Menchevik en était un membre secret (page 253).

http://rustyjames.canalblog.com

 

La paralysie du sommeil ou attaque des invisibles . – rusty james news

La croyance dans la possibilité de relations sexuelles entre un esprit et un mortel, homme ou femme, est très ancienne et présente sur la Terre entière. Dans la mythologie grecque, le fruit d’une telle union étrange était un demi-dieu. Avec l’arrivée du christianisme, ces choses ont pris un aspect plus sombre.

http://rustyjames.canalblog.com

 

La manière et la technique d’instrumentaliser un individu. – rusty james news

Derrière ces deux noms obscures, se trouve l’un des crimes les plus diaboliques commit sur une partie de la population humaine, une forme de contrôle de l’esprit systématique qui a imprégné tous les aspects de la société sur près de cinquante ans.

http://rustyjames.canalblog.com

 

les manettes de jeux videos contiennent des signes fondamentaux

j’ai découvert que l’emblème du « Masonic Cryptic Council » était un symbole qui m’était plus ou moins familier aux jeux vidéos, et avec qui je jouais également, je ne vous mentirais pas. Il s’agit des symboles qu’il y a sur les manettes des consoles de jeux « Playstation » , mondialement connues.

http://rustyjames.canalblog.com

Possession et occultisme : Beyonce choc aux MTV awards 2016

 


2016-MTV-Video-Music-Awards-Show

 

Beyoncé qui a remporté 8 trophées, a commencé son interprétation de son album concept « Lemonade » par une scénographie où des jeunes femmes en robe blanche tombent les unes après les autres, dans un rayon de lumièrerougefaisant penser à une marre de sang rituel ou sacrifice … .

Image27

Image25

Image26

Image24

« Queen Bey » a ensuite enchaîné en faisant glisser son manteau virginal pour prendre une allure plus démoniaque, laissant apparaître un body noir, des résilles et des cuissardes pour entonner la chanson « hold up ».pour memoire sa fille nommée blue ivy Selon certains, le prénom Blue Ivy n’est pas si innocent qu’il y parraît et aurait été donné à l’enfant avec un but bien précis Ivy signifie « illuminati very youngest », comprenez la plus jeune recrue des illuminati.Blue Ivy lu à l’envers donne « eulb yvi », ce qui signifierait en latin le prénom de la fille de Lucifer.ce qui expliqurais sa fausse grossesse peut etre un enfant incubé lors de rite pour creer un hybrid et y introduire la graine du demon d’ou son prenom …..leadbey1

vu la prestation de beyonce il nya plus aucun doute sur ses problemes de possession elle ne sen cache meme plus et met en scene son histoire et tous les rituels qui lont amener a lillumination , cest tres glauque comme spectacle et nous sommes bien loin dune simple chanteuse talentueuse ……..beyonce-performance-vmas-2016-620x413

..a la fin prise par son demon elle se dechaine et nous pouvons apercevoir a maintes reprise le facies hideux de son alter qui est assis dans les flammes et qui se moque du public qui lidolatre un niveau occulte incroyable qui ne laisse plus aucun doute sur la noirceur et la religion de cette regrettée BeyoncéImage03

Image15

Image05

Image11

Image06

Image07

Image08

Image09

Image10

qui a vendu son ame pour une gloire illusoire qui ressemble atrangement au purgatoire….avant lheure…souhaitant lui de tout coeur de sortir de sa secte et de quitter son mari qui la mise dans cette galère pauvre fille …..dailleur sa soeur avait accusé jay z et frappé car elle a vu que sa sour etait en piteux etat et quil etait entrain de la detruire cette scenes a ete filmé par une camera de surveillance ……

 

 

 

 

Méditation pour libérer les Obélisques à Rome et les lignes telluriques : une arnaque nuageuse

799px-Rome-ObélisqueEsquilin-SainteMarieMajeure

Une fois l’environnement scellé par l’énergie négative, l’esprit devient très faible et vulnérable aux brèches lors des émotions de vibration négative qu’on émet depuis l’intérieur des centres énergétiques. Ces émotions négatives sont comme les nuages chargés de particules positives et négatives qui s’entremêlent pour donner des éclairs foudroyants lors des orages ou des tornades. Ils se comportent comme des dents ou des billes d’une machine qui tournent dans un sens programmé ; dès que vous introduisez un fer ou un bâton à l’intérieur, ils s’arrêtent, se bloquent ou se désagrègent, provocant ainsi d’importants bouleversements qui affectent la machine. Ce sont les mêmes observations à l’intérieur du corps subtil en présence des émotions négatives d’où, une importante perte d’énergie positive qui laisse place à de l’énergie négative qui ouvre les brèches naturelles et des fissures dans l’esprit ; on parle alors de « brèches émotionnelles« . Ces émotions négatives ont aussi tendance à réduire le taux vibratoire de notre corps. Sur le plan physique et métaphysique, lorsqu’on éprouve ces émotions négatives, le système métabolique et endocrinien produit un poison appelé « toxine » qui innerve le sang et les organes affaiblissant progressivement le système immunitaire. Les personnes éprouvées par ces phénomènes sont donc vulnérables aux possessions, aux cas de dépressions, de blocage à divers niveaux, de toutes sortes de maladies et du contrôle de leur esprit.

le corps de lhomme est la terre etant similaires au niveau energetique la terre a aussi des breches qui sont créent par les obélisques ses veritables point dacupuncture qui bloquent l’emission de bonne énergie pour l’aura de lhomme , ainsi que les pyramide qui elles joue le role de controle de lesprit et de sa blande pinéale ainsi le diable de part sa technologie controle les points vitaux de la terre excepté ceux sur lesquelles on pratique de pures invocations religieuse et non des sacrifices humains qui transforme l’énergie blanche en négativité et qui affecte lenvironnement des villes et nourrie les entités du bas astral vous verrez souvent des accidents pres de ces obeliisques.et beaucoups d’énervement …….. Une Lexus et un Tiguan sont entrés en collision sur le CD 231 au carrefour dit « de l’obélisque » à Villeneuve-le-Comte, ce dimanche, vers 14 h… … Jeff Ribeiro, 18 ans, est mort sur la N 36 au niveau de l’obélisque de Villeneuve-le-Comte. ..Deux jours après l’accident mortel sur la N 36, un nouveau … les deux sens au niveau du carrefour de l’Obélisque et du rond-point de Tigeaux.Un accident grave de la circulation est signalé ce vendredi en milieu … Les deux enfants enlevés avaient été retrouvés près du Havre : trois Chinois jugés …. de Tigeaux (D21/N36) et le croisement de l’obélisque (D231/N36).

 

On peut lire
Notre travail sur les obélisques et  les lignes telluriques a libéré beaucoup d’énergies.

 

oui on en doute pas
Ce travail doit continuer jusqu’à ce que le dernier vestige de l’ancien système de contrôle soit éliminé pour toujours. 
Vous avez pris l’engagement d’effectuer ce travail à travers la méditation, jusqu’à ce que tout ce qui est corrompu soit découvert et éliminé. et les +-+obélisque symbole du diable ne sont pas corrompus peut être ,pourquoi ne pas inviter les gens a prier leur créateur contre le mal sur terre ,dites moi ce serait plus efficace ,mais évidemment le but c’est de donner votre énergie aux démons sur des ley lignes qui leur servent de passage ,T
C’est le travail le plus important qu’on vous a demandé de faire. 
Nous avons besoin que vous encouragiez le plus de monde possible à le faire avec nous.évidemment

Ne participez pas a ces libération ,car ils libèrent des êtres désincarnés dans notre dimension avec la participation des humains parce que ces êtres ne peuvent entrer que si vous les invitaient vous voyez un peu l’arnaque comme inviter son cambrioleur a rentrer chez vous en lui donnant les clefs pour entrer …….

La preuve est ici

le son AUM ou le mantra AUM NAMAH SHIVAYA, SHIVAYA NAMAH AUM que ces sectes vous demande de faire ce sont est un appel direct en PCV de tout ce qui est tordu dans les mondes …….un agneau va t il dans la savanne appeller le lion pour se faire dévorer !!!!

   

«Om Namaha Shivaya» est l’un des plus puissants mantras sanskrits (les mantras sont des phrases créées pour provoquer un changement de niveau de conscience).Ce mantra commence avec le son primordial « OM ». Le mot « Namah » signifie s’incliner, ou honorer.shiva

qui est shiva ?
Helena Petrovna Blavatsky (Société Théosophique) indique dans « Isis dévoilée » : «Maintenant, nous devons nous rappeler que SHIVA et l’Autorité palestinienne BAAL, MOLOCH et SATURNE sont identiques … » Il n’y a pas de contradiction ici, chez les Egyptiens SETH, est le diable comme SHIVA est le diable et le dieu indien de destruction. Les deux noms, SETH et SHIVA, sont également énumérés dans la  » Bible Satanique  » comme un autre nom pour SATAN !

 

Enfin nous envoyons le Mantra OM dans mère Terre pour sceller l’accord.oui un drôle d’accord  il est amusant que ceux qui rejette les religions adoptent sans le savoir la religion de leur ennemi non content de les avoir fait rejeté Dieu il les fait prier pour lui et bien bravo vous êtes vraiment des etres de lumières maintenant, comme bon vous semble l’enfer est pavée de bonnes intentions ,réveillez vous bon sang ……
Ommmmmmmmmmmmmmmmm
Imaginez comment ce son scelle tout contre toute obscurité et négativité une fois pour toutes.pipeau c’est l’inverse vous vous soumettez au chef des genie de sang bleu….le voila votre ami le chef des reptilien le plus rusé de la création.

Un égrégore est la synthèse d’une force collective, il contient les buts, les espoirs et les désirs de l’ensemble des individus qui s’y rattachent.

Cette force créée n’est pas uniquement mystique, il existe des égrégores pour tous les groupes de personnes formés, évolutifs ou involutifs, spirituels ou profanes. Il faut toutefois noter que seuls les égrégores spirituels sont volontairement alimentés, entretenus et utilisés (les groupes de magie noire s’appuient aussi sur le mouvement de leur égrégore). Les autres existent, parce que la nature répond à des lois, mais ces égrégores ne sont pas structurés et donc difficilement contrôlables.

Il n’y a pas de mot hébreu qui corresponde directement au mot égrégore, le plus vraisemblable serait « Malakh » (מאלך) .

Ce mot désigne généralement un ange et veut littéralement dire « messager », c’est-à-dire intermédiaire ; un égrégore joue aussi le rôle d’intermédiaire entre l’esprit et la matière, les membres du groupe, le visible et l’invisible.

La tradition enseigne que lorsque dix personnes se réunissent pour prier, elles créent un ange (malakh). Les dix personnes réunies s’appellent un « Minyan » (מנין), c’est le nombre minimum de personnes nécessaires pour accomplir certains rites et réciter certaines prières (Kaddish). Ainsi, la prière d’un Minyan forme un Malakh (un égrégore), dont la vocation et l’énergie sont motivées par la Kawanah (intention) du groupe.

Si ce malakh (ange-égrégore) est régulièrement dynamisé, il grandira en énergie et deviendra de plus en plus puissant ; dans le cas contraire il s’épuisera. Les qualités du Malakh formé seront scellées par un nom, un sceau magique, des couleurs, des parfums et des invocations, que les membres du groupe utiliseront pour mettre en action la force de leur Malakh.e en l’occurence cet ange c’est satan en faisant donc cela on augumente son pouvoir ……….

la lignée au sang bleue ……

sang bleue hybrides reptiliensdjinn

Nous sommes la Lumière et l’Amour infini qui libère cette magnifique planète bleue qu’est la Terre. Célébrons dans nos cœurs, et accueillons notre Famille des Etoiles à bras ouverts. Nous sommes prêts.( une sacrée famille des étoiles habitaient par des démons et génies de tout poils ) un beau discours digne du film les visiteurs on sait comment çà se termine vous remplacez extraterrestres par démons et vous serez plus près du resultat…

 

Le citron (citrus) est un produit miraculeux pour tuer les cellules cancéreuses

 citron

Bienfaits du citron.

 

Le citron (citrus) est un produit miraculeux pour tuer les cellules cancéreuses. Il est 10.000 fois plus puissant que la chimiothérapie.
Pourquoi ne sommes-nous pas au courant de cela?
Parce qu’il existe des laboratoires intéressés par la fabrication d’une version synthétique qui leur rapportera d’énormes bénéfices.
Vous pouvez désormais aider un ami qui en a besoin en lui faisant savoir que le jus de citron lui est bénéfique pour prévenir la maladie. Son goût est agréable et il ne produit pas les horribles effets de la chimiothérapie.

Si vous en avez la possibilité, plantez un citronnier dans votre patio ou votre jardin.
Combien de personnes meurent pendant que ce secret est jalousement gardé pour ne pas porter atteinte aux bénéfices multimillionnaires de grandes corporations ?

Comme vous le savez, le citronnier est bas, n’occupe pas beaucoup d’espace et est connu pour ses variétés de citrons et de limes. Vous pouvez consommer le fruit de manières différentes: vous pouvez manger la pulpe, la presser en jus, élaborer des boissons, sorbets, pâtisseries, …
On lui attribue plusieurs vertus mais la plus intéressante est l’effet qu’elle produit sur les kystes et les tumeurs.

Cette plante est un remède prouvé contre les cancers de tous types. Certains affirment qu’elle est de grande utilité dans toutes les variantes de cancer. On la considère aussi comme un agent anti microbien à large spectre contre les infections bactériennes et les champignons, efficace contre les parasites internes et les vers, elle régule la tension artérielle trop haute et est antidépressive, combat la tension et les désordres nerveux.

La source de cette information est fascinante: elle provient d’un des plus grands fabricants de médicaments au monde, qui affirme qu’après plus de 20 essais effectués en laboratoire depuis 1970, les extraits ont révélé que: Il détruit les cellules malignes dans 12 types de cancer, y compris celui du côlon, du sein, de la prostate, du poumon et du pancréas…

Les composés de cet arbre ont démontré agir 10.000 fois mieux que le produit Adriamycin, une drogue chimiothérapeutte normalement utilisée dans le monde, en ralentissant la croissance des cellules du cancer. Et ce qui est encore plus étonnant: ce type de thérapie avec l’extrait de citron détruit non seulement les cellules malignes du cancer et n’affecte pas les cellules saines.
Institut de Sciences de la Santé, L.L.C. 819 N. Street, Baltimore, MD 1201

ENVOYER A TOUT LE MONDE… ! ! ! ! !

 

 

===========================

ANNEXE

de Viny Eden

Ceci est la dernière nouveauté en médecine, effective pour contrer le cancer!!!

Bienfaits du citron.

Le citron (citrus) est un produit miraculeux pour tuer les cellules cancereuses.


Il est 10.000 fois plus puissant que la chimiothérapie.

Pourquoi ne sommes-nous pas au courant de cela?
Parce qu’il existe des laboratoires intéressés par la fabrication d’une version synthétique qui leur rapportera d’énormes bénéfices.
Si vous en avez la possibilité, plantez un citronnier dans votre patio ou votre jardin.


Combien de personnes meurent pendant que ce secret est jalousement gardé pour ne pas porter atteinte aux bénéfices multimilionnaires de grandes corporations? Comme vous le savez, le citronnier est bas, n’occupe pas beaucoup d’espace et est connu pour ses variétés de citrons et de limes.

Effectivement, de nombreuses études indiquent que la consommation d’agrumes, dont le citron et la lime, exerce un effet favorable contre le cancer. .

Cancer (prévention). Plusieurs études ont démontré que la consommation d’agrumes serait reliée à la prévention de certains types de cancers3,4,18,33, comme le cancer de l’oesophage, le cancer de l’estomac, le cancer du côlon, de la bouche et du pharynx. Selon l’une de ces étudess33, une consommation modérée d’agrumes (soit de 1 à 4 portions par semaine) permettrait de réduire les risques de cancers touchant le tube digestif et la partie supérieure du système respiratoire. En ce qui concerne le cancer du pancréas, les études demeurent controversées

Cancer (ralentir la progression). Les flavonoïdes, des composés antioxydants contenus dans les agrumes, ont démontré qu’ils pouvaient ralentir la prolifération de plusieurs lignées de cellules cancéreuses9,16,35 et diminuer la croissance des métastases34. Ces propriétés pourraient servir à l’élaboration de thérapies antitumorales

 

D’autres composés contenus dans les agrumes (les limonoïdes) ont également démontré des effets anticancer in vitro ou sur des modèles animaux. Ils pourraient diminuer la prolifération de cellules cancéreuses12,13 du sein15, de l’estomac13, du poumon13, de la bouche12,17 et du côlon

Maladies cardiovasculaires. Plusieurs études épidémiologiques ont démontré qu’un apport régulier en flavonoïdes provenant d’agrumes est associé à une diminution du risque de maladies cardiovasculaires37. Les flavonoïdes contribueraient à améliorer la vasodilatation coronarienne, à diminuer l’agrégation des plaquettes sanguines et à prévenir l’oxydation du « mauvais » cholestérol (LDL).

 

  • Inflammation. Plusieurs études ont démontré que les flavonoïdes des agrumes avaient des propriétés anti-inflammatoires. Ils inhiberaient la synthèse et l’activité de médiateurs impliqués dans l’inflammation (dérivés de l’acide arachidonique, prostaglandines E2, F2 et thromboxanes A2)37.
  • Hypercholestérolémie. Les flavonoïdes et les limonoïdes des agrumes et de leurs jus pourraient avoir un potentiel de réduction de l’hypercholestérolémie. Des études réalisées chez l’animal ont démontré que certains d’entre eux abaissaient le cholestérol sanguin10,11,19. Cependant, ces études n’ont pas été effectuées à partir de composés extraits directement du citron ou de la lime.

 

Autres. Parmi d’autres effets observés, deux limonoïdes présents dans les agrumes (la limonine et la nomiline) inhiberaient la réplication du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), en plus d’inhiber l’activité de la protéase du virus20. De plus, certains limonoïdes du citron démontrent une activité contre certains champignons pathogènes21. D’autres limonoïdes22 et certaines protéines26 amélioreraient le système immunitaire chez l’animal. Ces résultats sont prometteurs, mais n’ont pas fait l’objet d’études cliniques contrôlées. Il est donc impossible pour l’instant de transposer ces effets chez l’humain.

 

Plusieurs études prospectives et épidémiologiques ont révélé qu’une consommation élevée de fruits et de légumes diminuait le risque de maladies cardiovasculaires28, de certains cancers29 et d’autres maladies chroniques1,2,30.

Que contiennent le citron et la lime?

Le pouvoir antioxydant du citron et de la lime est considéré comme faible, car il est calculé en fonction d’une portion normale, qui est relativement petite. Néanmoins, le citron et la lime renferment divers composants qui peuvent avoir un effet favorable sur la santé et sur la prévention de plusieurs maladies.

Flavonoïdes
Le citron et la lime renferment différents types de flavonoïdes. Ces composés antioxydants permettent, entre autres, de neutraliser les radicaux libres du corps et, ainsi, prévenir l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies chroniques. Les principaux flavonoïdes contenus dans le citron et la lime sont l’ériocitrine et l’hespérétine. Des expériences menées sur des animaux ont démontré que l’ériocitrine et l’hespérétine, extraits de l’écorce (peau) du citron ou de son jus, pouvaient diminuer ou prévenir l’augmentation des dommages reliés au stress oxydatif5,6. De plus, l’ériocitrine pourrait induire l’apoptose de cellules leucémiques. La partie blanche de l’écorce du citron est celle qui contient le plus de ces 2 flavonoïdes.

La nobiletine, un autre type de flavonoïde contenu dans les agrumes, aurait des propriétés antiangiogéniques. Elle contribuerait à ralentir la croissance des tumeurs et des métastases34. Enfin, selon une étude menée sur des cellules du pancréas, la capacité à inhiber la prolifération de cellules cancéreuses de la lime serait proportionnelle à son contenu en flavonoïdes ainsi qu’en limonoïdes36.

Limonoïdes
Les principaux limonoïdes que renferment les agrumes sont la limonine et la nomiline. On les retrouve principalement dans les pépins12, mais aussi dans le jus13. Les limonoïdes possèdent une certaine capacité antioxydante14. Ils pourraient aussi entraîner l’apoptose de cellules neuroblastiques cancéreuses (cellules nerveuses embryonnaires, se différenciant ensuite en neurones)16. Des études laissent présager qu’ils pourraient prévenir certains types de cancers chez l’animal. Par exemple, l’obacunone, un type de limonoïde, s’est avéré efficace pour diminuer l’incidence de tumeurs du côlon18 et pour diminuer le nombre de tumeurs de la bouche12.Mais il n’existe pour le moment aucune donnée quant à un effet similaire chez l’humain. L’action synergique de plusieurs limonoïdes entre eux, ou avec d’autres composés (comme les flavonoïdes), pourrait accentuer leur action sur les cellules cancéreuses.

 

Fibres solubles
Les agrumes sont riches en fibres solubles, principalement en pectine, que l’on retrouve dans l’écorce et dans la membrane blanche autour de la chair (albédo). Par leur aptitude à diminuer le cholestérol sanguin, les fibres solubles contribuent à réduire l’incidence des maladies cardiovasculaires23. Des chercheurs ont démontré que l’écorce de citron était efficace pour diminuer les taux de cholestérol sanguin et hépatique chez l’animal24. Cependant, en plus de la pectine, d’autres composés présents dans l’écorce du citron pourraient participer à ce processus.

De plus, la pectine du citron, comparée à celle de 3 autres agrumes (pamplemousse, tangerine et orange), présente la meilleure capacité à inhiber la croissance de certaines tumeurs cancéreuses in vitro25. Par contre, ces données nécessitent davantage d’analyse avant de conclure à des effets bénéfiques de la pectine de citron ou de lime sur le cancer chez l’humain.

Protéines
Une équipe de chercheurs a découvert qu’un extrait de jus de lime pourrait améliorer la réponse immunitaire chez l’animal26. Cet effet serait attribuable à un ensemble de protéines présentes dans l’extrait de jus de lime. Ces mêmes composantes protéiques pourraient participer à l’arrêt de la prolifération de cellules cancéreuses observé in vitro27

 

Prudence….. Le citron, la lime, ainsi que leurs jus, devraient également être évités par les personnes souffrant de reflux gastro-oesophagien, d’oesophagite peptique et de hernie hiatale (en phase aiguë de ces maladies) ou du moins en prendre progressivement…. car notre organisme doit se réhabituer à des aliments aussi magnifiques que nous avons remplacés hélas par des aliments cuits et oxydés par la cuisson.

Source: Institut de Sciences de la Santé, L.L.C. 819 N. Causez Street, Baltimore, MD 1201

Suggestions et phénomènes de résonance occulte avec les mondes infernaux

il_340x270

Les êtres humains qui se complaisent dans cet état ne se rendent pas compte qu’à travers les jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants apparaît en même temps dans leur être le terrible état d’aveuglement spirituel.

Au-delà des apparences, chaque jugement critique, accusateur, superficiel et malveillant est en même temps une tentation à laquelle nous sommes soumis et qui déclenche instantanément dans notre univers intérieur certains processus de résonance occulte avec l’une des contrées infernales. Cela se produit immédiatement, même si nous ne nous en rendons pas compte, puisque l’accusation implicite et la méchanceté qui sont incluses telles des ingrédients SUI GENERIS dans le jugement critique, accusateur, superficiel et malveillant génèrent ensuite instantanément certains phénomènes de résonance occulte avec les mondes infernaux, auxquels on ouvre ainsi « la porte » dans le microcosme de notre être.

Tout cela est possible parce que, comme nous le savons, la Manifestation tout entière ou, autrement dit, aussi bien LE MACROCOSME que le MICROCOSME de chaque être humain sont, en réalité, des structures holographiques et, étant donnée leur manière de s’ordonner, la partie est incluse dans le Tout et le Tout se retrouve dans la partie.

Par conséquent, étant donné que dans le MACROCOSME (plus exactement dans l’Univers Astral) il existe sans doute des contrées paradisiaques, de manière implicite, dans le MICROCOSME de notre être existent, sans doute, de mystérieux points-foyers de résonance avec les paradis dont nous parlons, lorsque nos pensées, nos intentions nos actions et nos manifestations sont paradisiaques.

A l’inverse, dans le cas où nos pensées, nos intentions, nos actions et nos manifestations sont infernales, cela implique le fait qu’immédiatement après, nous éveillons et nous dynamisons dans le MICROCOSME de notre être des processus instantanés de résonance occulte avec les contrées infernales.
En comprenant cela, nous ne devons pas être surpris si, en émettant des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants, nous déclenchons en même temps dans le MICROCOSME de notre être, surtout à travers les accusations et la méchanceté que nous manifestons alors, des processus de résonance occulte néfastes, sataniques, et c’est ainsi que, même si nous ne nous en rendons pas compte, nous « ouvrons » les portes de notre être à des communications avec ces contrées infernales.

Il est bien de se rappeler que ce n’est pas par hasard que les sages ont affirmé : « quand l’homme regarde dans l’abysse, l’abysse regarde en lui ».
En extrapolant, on peut dire que lorsque nous regardons dans le paradis, le paradis regarde en même temps en nous. Ce mystère fondamental a été jadis révélé par Jésus Christ, lorsqu’Il a dit : « Le royaume des cieux vous appartient. »

Étant donnée cette structure holographique de la Manifestation tout entière, y compris celle du MICROCOSME de notre être, nous pouvons nous rendre facilement compte que, si dans le MICROCOSME de notre être sont mystérieusement projetés les paradis et même le royaume du Père Céleste (au niveau de certains points-foyers secrets qui, dans certaines conditions peuvent être éveillés, s’ils sont latents), en même temps, dans le MICROCOSME de notre être sont également présents d’autres points points-foyers secrets qui déclenchent, lorsqu’ils sont éveillés et dynamisés, des processus de résonance occulte avec les mondes infernaux.

Justement pour cela, en tenant compte de cette mystérieuse réalité, nous devons veiller et ne pas nous laisser tenter à émettre des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants parce que nous ouvrons ainsi en même temps dans notre univers intérieur une « porte » et nous entrons ainsi en résonance avec les mondes infernaux.

Ce risque est, on peut dire, inévitable, dès que nous manifestons des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants.
Lorsque les jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants deviennent une habitude bizarre, on peut dire que, par cela, dans notre univers intérieur, ces processus de résonance occulte avec les mondes infernaux deviennent constants.

A travers les jugements critiques, accusateurs c’est en fait Satan qui se manifeste
Dans le cas de la manifestation des jugements critiques accusateurs, superficiels et malveillants il ne faut jamais perdre de vue que la Bible parle du fait que les premiers chrétiens ont souvent été obligés de se défendre contre certaines fausses accusations, non fondées, derrière lesquelles se trouvait sûrement, à chaque fois, Satan même.
C’est justement pour cela que Satan est surnommé, pas du tout par hasard, « l’accusateur ».

Satan est et reste l’accusateur par excellence, qui accuse surtout les justes et ceux qui sont appelés, jour et nuit, justement à travers les êtres humains ignorants qui ont l’habitude d’émettre des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants.
Même lorsque nous ne nous en rendons pas compte, dès que nous manifestons un jugement critique, accusateur, superficiel et malveillant nous devenons en même temps un canal SUI GENERIS dans et à travers lequel Satan se manifeste de façon insoupçonnée dans ce monde, en projetant ses influences bizarres et ses énergies subtiles empoisonnantes, maléfiques.

En étudiant attentivement certains textes de la Bible, spécialement Le livre de Job, on découvre qu’il s’avère que Satan a été, est et sera l’accusateur qui se manifeste (d’une manière insidieuse) avec haine, inimitié et méchanceté à travers chaque être humain qui se laisse tenter à émettre des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants.

À la lumière de ces révélations ésotériques, que pourront saisir seulement ceux qui sont préparés et capables de les comprendre (de manière adéquate), nous pouvons nous rendre compte de la raison pour laquelle Jésus a considéré nécessaire de nous mettre en garde et en même temps d’attirer fermement notre attention par des paroles pleines de sagesse, en disant : « Ne jugez pas (d’une façon critique, accusatrice, superficielle et malveillante, n.n.) ! »

En étudiant attentivement l‘Ancien Testament, spécialement Le livre de Job, nous découvrirons la manière dont Satan s’est manifesté en tant qu’accusateur de Job, et nous pourrons ainsi avoir l’intuition et ensuite comprendre la manière dont se manifeste insidieusement et avec ruse à travers nous l’influence occulte satanique lorsque nous nous laissons tenter à émettre des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants.
En étudiant attentivement Le livre de Job nous découvrons que, en fait, toutes les activités et les impulsions de Satan ont sûrement été hostiles à Job.

D’autres exemples significatifs de l’Ancien et du Nouveau Testament
En étudiant attentivement d’autres textes qui existent aussi dans l’Ancien Testament, nous découvrons que Satan a été et qu’il est constamment engagé dans diverses activités maléfiques qui sont évidemment hostiles aux êtres humains.
Par exemple, dans la Bible on mentionne le fait que Satan a tenté à un moment donné David pour qu’il fasse le recensement du peuple.
C’est toujours l’Ancien Testament qui affirme que Satan était présent (de façon invisible) quelque part à la droite de Joshua, qui était, à ce que l’on dit, le grand prêtre, « en l’accusant injustement ».

Cela a déterminé Le Seigneur Dieu à réprimander alors Satan pour ce qu’il faisait.
On fait ainsi, en même temps, indirectement, allusion à un évident jugement critique, accusateur, superficiel et malveillant qui était dirigé contre le grand prêtre Joshua.
Dans ses célèbres psaumes, David considère, à juste titre, que c’est un grand malheur pour un être humain d’avoir à sa droite, de manière invisible, Satan, qui l’influence ainsi à manifester des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants.

Dans le texte en question on nous suggère que lorsque Satan est présent invisiblement à droite de quelqu’un, il l’influence toujours de façon négative et, surtout au début, il le détermine à émettre des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants.
En agissant ainsi, Satan (ou les esprits sataniques) transforme les hommes dans ses canaux de manifestation dans ce monde et il les tente ainsi à mal juger, à accuser superficiellement et injustement, il les pousse à faire du mal et il manifeste en même temps à travers de tels pauvres êtres humains, qui au début sont inconscients, son énergie maléfique, perverse, étourdissante.

C’est pour ça que l’apôtre Jean dit de Satan qu’il « pêche sans cesse depuis la nuit des temps ».
Les références qui existent dans l’Ancien Testament concernant Satan prouvent abondamment tout cela aux êtres humains qui sont intuitifs et intelligents.
Dans le Nouveau Testament, Jésus nous révèle Lui-même que Satan est « le prince et le maître de ce monde » (le monde physique, matériel). (Ephésiens, II ; 2)
Dans la Bible, Satan est toujours présenté en tant qu’ennemi de DIEU qui cherche, lorsque certaines conditions qui le lui permettent sont réunies, à renverser ou à anéantir Ses plans (ceux de DIEU).

Dans le Nouveau Testament on spécifie à un certain endroit, pas du tout par hasard, que Satan a laissé Jésus Christ faire son ouvrage divin « jusqu’à un certain moment donné », ce qui nous aide à avoir l’intuition et à comprendre en même temps que sa lutte avec Jésus a été reprise ultérieurement.
Cet aspect résulte le plus clairement possible de l’affirmation de Jésus : « En toutes choses, j’ai été Moi-aussi tenté, tout comme vous ». (Juifs IV, 15)
Entre les forces du bien et celles du mal il y a un conflit permanent

Le conflit de Satan avec Jésus n’a pas été fortuit. Comme nous le savons tous, l’un des buts fondamentaux ou, autrement dit, l’une des causes de la venue de Jésus dans ce monde a été : « celle de détruire et d’anéantir les ouvrages du diable ». (1 Jean III, 8).

Partout dans le Nouveau Testament on peut constater le conflit géant qui a existé – et qui existe même encore de nos jours – entre les entités bénéfiques de Dieu, par exemple les anges et les archanges d’une part et les entités du mal, les diables, qui sont dirigés par Satan et les démons, qui sont dirigés par Lucifer, d’autre part.
Pour les êtres humains intelligents, intuitifs et pleins de bon sens il n y a aucun doute sur ce conflit incessant entre Satan, les diables, les démons et les êtres humains.
L’apôtre Pierre souligne d’une façon suggestive la férocité de ce conflit, en disant : « Votre ennemi (celui des hommes), l’accusateur, le diable méchant et rusé tourne autour comme un lion rugissant et il cherche à chaque instant ceux qu’il doit dévorer. » (1 Pierre V, 8)

L’apôtre Paul se réfère, à son tour à la ruse permanente qui est utilisée par le méchant contre les êtres humains : « Parfois Satan se métamorphose même en un ange de lumière. » (2 Corinthiens XI, 14)
Donc on ne doit pas s’étonner que certains de ses instruments cachés « font semblant d’agir en tant que serviteurs de la pureté ». Justement à cause de cela, on conseillait aux premiers chrétiens d’implorer DIEU LE PERE de les protéger et de les conforter contre les tentations de Satan, « pour pouvoir tenir tête facilement aux manigances trompeuses et pleines de ruse du diable ». (Ephésiens VI, 11)

C’est toujours dans le Nouveau Testament qu’on trouve certaines références aux « pièges du diable ». (1 Timothée, III, 7)
Tous ces extraits qui figurent dans la Bible soulignent que tous les êtres humains, y compris les chrétiens (et même les anges, les archanges et aussi Judas) ont été et sont entraînés dans un conflit qui est continuel et plein d’imprévu.

Il est important de retenir que les êtres humains ne peuvent jamais se retirer de ce conflit qui continue sans cesse. Cependant il est essentiel de nous rendre compte que nous ne devons pas croire, pas même un instant, que la méchanceté des diables ou de Satan est inévitable pour les êtres humains. Dans de telles situations on a toujours besoin d’une énergie divine qui rend invulnérable l’être humain qui est attaqué par des diables.
En même temps il est nécessaire d’exercer longuement son discernement spirituel et on a aussi besoin de fermeté, d’une foi totale en DIEU, de l’absence de doutes démoniaques et de courage.

Des modalités essentielles pour triompher dans le conflit avec les forces du mal

Il est très important de retenir que tous les êtres humains qui s’opposent fermement à Satan ou aux diables et qui implorent pleins d’humilité et de croyance l’aide de DIEU LE PERE triomphent toujours.
L’apôtre Pierre conseille, et en même temps il implore, les chrétiens de s’opposer toujours avec lucidité, fermeté et courage aux tentations et aux ruses du diable, en restant sans cesse « fermes dans leur foi ». (1 Pierre V, 9)

A son tour, Jacob dit : « Opposez-vous toujours au diable, à l’aide de la grâce qui vient à vous de la part de DIEU, lorsque vous demandez avec humilité et foi Son aide et vous verrez que le diable s’éloignera immédiatement de vous ». (Jacob, IV, 7)
À la lumière de la loi de la résonance occulte, il est évident qu’il s’agit ici, sans doute, du déclenchement et du maintien de certains processus de résonance occulte avec l’énergie protectrice de la Grâce divine, qui confère à l’être humain en question un état prégnant d’invulnérabilité. D’une réelle utilité dans de telles situations seront pour nous les bénédictions et les auto-bénédictions, avec la manifestation immédiate, dans notre univers intérieur, de l’Effet de Paratonnerre de l’énergie mystérieuse de la Volonté divine, qui est toute puissante.

À son tour, l’apôtre Paul nous offre un conseil qui est plein de sagesse : « ne donnez jamais de motif au diable!». (Ephésiens IV, 27)
À la lumière de ces révélations, nous pouvons nous rendre compte facilement qu’un tel motif (une telle occasion) que nous pouvons donner à chaque fois au diable (sans nous en rendre compte) est celui d’émettre des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants. Dans cette direction, l’Apôtre Paul dit : « Prenez garde, car c’est en DIEU que vous devez mettre totalement et sans cesse votre foi. Si alors vous avez une foi inébranlable en Lui et que vous ne doutez pas, DIEU ne permettra jamais que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; car avec la tentation, Il a préparé aussi pour chacun de vous le moyen de vous aider à vous en sortir, pour qu’il ne soit pas possible d’être soumis à la tentation et pour que vous puissiez l’endurer ». (1 Corinthiens X, 13)

En analysant cette affirmation, nous pouvons nous rendre compte que l’apôtre Paul était tout à fait conscient des innombrables ressources maléfiques et de la ruse de Satan, et aussi du fait que Satan essaie toujours de « profiter de nous ». Et l’apôtre Paul ajoute : « Ecoutez mes conseils et suivez-les, car nous n’ignorons pas les plans pleins de ruse de Satan ».

Le terrible exemple de la confrontation de Jésus avec Satan

Au cours de l’activité même de Jésus, Satan s’est attaqué en permanence de différentes façons à Ses actions. En étudiant avec beaucoup d’attention certains textes qui existent dans le Nouveau Testament, nous découvrons que Satan a agi parfois même par l’intermédiaire des disciples de Jésus, qui sont devenus alors des canaux SUI GENERIS à travers desquels il manifestait sa ruse et sa méchanceté. Un tel moment a été celui où l’apôtre Paul a rejeté l’idée que Jésus ait accepté la crucifixion. Immédiatement, Pierre a été sermonné par Jésus, qui lui a dit alors : « Retire-toi derrière moi, Satan ! » (Mathieu, XVI, 23)
Satan a agi aussi, de différentes manières maléfiques, à travers les ennemis de Jésus, et ce n’est pas du tout par hasard que Jésus était pleinement conscient qu’à travers leurs êtres et leurs corps se manifestaient parfois les esprits sataniques et, dans certains situations, Satan lui-même.
C’est justement pour ça qu’à un certain moment donné Jésus a dit textuellement à ceux qui s’opposaient à Lui : « Vous avez pour père et tentateur le diable (Satan) ». (Jean, VIII, 44)

Tout cela est arrivé à son comble au cours des derniers jours de Jésus. L’action infâme de Judas est décrite en même temps comme étant aussi celle du méchant (Satan). Dans le Nouveau testament on dit même que Satan « est entré » en Judas (Lucas, XXII, 3). On nous suggère ainsi que dans certaines situations (lorsque des conditions propices sont préalablement crées), le diable se sert de l’être humain comme d’un « canal » SUI GENERIS, dans et par lequel il se manifeste ensuite avec ruse et c’est ainsi que des énergies infernales, maléfiques sont répandues dans ce monde.

L’apôtre Jean dit : « Le diable (Satan) avait semé dans le cœur de Judas l’Iscariote, fils de Simon, la pensée de livrer Jésus ». (Jean XIII, 3)
En regardant vers la croix, Jésus a dit : « Voici que vient le prince de ce monde (Satan) ». (Jean XIV, 30) Par ces paroles, Jésus reconnaît que, d’un certain point de vue, Satan manifeste une bizarre maîtrise de ce monde qui existe sur la planète Terre.

A la lumière de ces révélations, nous pouvons nous rendre compte qu’en permanence, même à présent, Satan continue à tenter les hommes.
Une telle modalité détournée de les tenter se réalise souvent par l’intermédiaire des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants. L’immense majorité des êtres humains ne se doutent même pas qu’à travers de tels jugements ils ouvrent, encore et encore leur être, en devenant ainsi des canaux de manifestation de Satan ou des esprits sataniques dans ce monde.

Quand le diable veut détruire quelqu’un, il vole son mental

Un certain aphorisme de la sagesse soutient que : « Lorsque le diable veut détruire quelqu’un, il s’attaque d’abord à son mental ».
À la lumière des révélations que nous avons présentées concernant les jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants il devient facilement possible de comprendre la manière dont la pensée de l’être humain est mal influencée et pervertie à travers de tels jugements, qui sont émis sans que celui-ci se rende compte des conséquences néfastes qu’ont de telles actions.

Nous pouvons ainsi comprendre la manière dont les diables « volent » notre mental lorsque nous prenons l’habitude d’émettre, soit presque tout le temps, soit de temps en temps, de tels jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants. La compréhension de ces mécanismes nous permet en même temps d’être mis en garde pour toujours à partir de maintenant et de ne plus nous laisser soumettre à la tentation d’émettre de tels jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants.
A l’heure actuelle, beaucoup de gens qui prétendent être de bon chrétiens ont l’habitude de manifester chaque jour des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants, sans se rendre compte qu’ils deviennent ainsi des canaux SUI GENERIS de manifestation de Satan et des esprits sataniques dans ce monde.
C’est toujours dans la Bible qu’on peut lire que son influence maléfique (celle de Satan) se manifestait à travers un prétendu croyant, du nom d’Ananie : Comment est-il possible que tu ne te rendes pas compte de la raison pour laquelle Satan a rempli ton cœur de telles (mauvaises) tendances ?

Concernant les actions et les influences maléfiques de Satan et des esprits sataniques, l’apôtre Jean dit : « Celui qui pêche ne sait pas que ces impulsions lui viennent du diable ». C’est toujours dans la Bible qu’on dit que lorsque certaines conditions (propices) sont réunies, les gens s’éloignent ensuite de DIEU, ils glissent sur la pente du mal et peu de temps après ils s’offrent eux-mêmes à Satan, en devenant ainsi « les outils » ou « les canaux » à travers lesquels il (Satan) se manifeste dans ce monde (dans l’ambiance planétaire). C’est toujours l’apôtre Jean qui nous dit qu’ainsi : « de tels êtres humains égarés (qu’on peut reconnaître d’après leurs tendances bizarres de troubler et d’égarer les autres) deviennent ses enfants ». (1 Jean III, 10).

Dans le texte de l’Apocalypse il y a une révélation significative sur la sinistre « synagogue de Satan » (Apocalypse III, 9; III, 9) et sur les esprits sataniques qui habitent là où se trouve « le trône de Satan » (Apocalypse II; 13). Par ses outils pleins de haine, de ruse et de méchanceté, ainsi que par l’intermédiaire des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants, tout comme par l’entremise des doutes démoniaques ou sataniques. Satan empêche (plus ou moins), de toutes les façons, les actions divines. Satan soit ‘’vole’’, soit-il rend stérile la bonne semence, divine qui a été semée à un moment donné dans le cœur des hommes.

La puissance de Satan est limitée

Satan sème sans cesse le mal, le doute et les jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants dans ‘’SES MAUVAIS FILS’’. Ainsi, fait-il que ce monde devienne une poussière, un marécage infernal, une ordure. Dans certaines conditions, ses influences et son activité peuvent même produire des effets au niveau physique sur le corps humain. Dans la Bible, Satan est toujours présenté comme menteur, rusé, plein d’une inventivité maléfique, ayant diverses ressources qu’il emploie contre les êtres humains; il est en même temps présenté comme étant sans cesse actif dans le sens maléfique, malfaisant.

Les êtres humains qui, dans certaines conditions, se trouvent sous l’influence des génies favorisants du mal se trouvent et restent sous influence presque incessante de Satan. Cependant, il faut savoir que Satan a maintes limitations et, qu’en fait, il ne peut par faire n’importe quoi.

Dans la fameuse parabole du semeur, JESUS nous parle d’une manière indirecte de la contribution maléfique des diables à la stérilisation ou à l’annihilation de la germination des bonnes semences, qui sont semées dans certaines situations dans l’univers de l’être humain. Afin de comprendre aussi bien que possible ces aspects, nous vous suggérons d’étudier attentivement la parabole du semeur, pour comprendre comment de telles actions maléfiques presque incessantes se réalisent par l’intermédiaire des esprits démoniaques et de Satan. La défaite de Satan et des esprits sataniques est évidente alors que l’être humain implore et demande, en étant plein d’humilité et de foi, l’aide de DIEU LE PERE. Dans certains cas, Satan manifeste d’une manière habile et insidieuse ses influences maléfiques. Satan s’empare de l’être humain avec ruse, en étroite liaison avec certaines conditions favorisantes que l’être humain ignorant laisse se manifester dans son univers intime. De cette manière, Satan et ses mauvaises influences pénètrent ensuite facilement dans l’être humain et le font devenir un Sui Generis canal de manifestation du mal dans ce monde.

Il est cependant essentiel de retenir que la puissance étrange, maléfique de Satan est pourtant limitée ; cette puissance et influence perverse se manifeste en étroite liaison avec les énergies subtiles maléfiques qui sont présentes dans les contrées infernales, grâce à la méchanceté manifestée par les esprits démoniaques, ainsi que par les démons et Satan lui-même. Telles énergies sataniques apparaissent par le détournement, la perversion et la profanation de certaines énergies subtiles bénéfiques ; soit par leur régression, soit par les mauvaises activités ; soit par la chute (glissement vers le mal) des êtres humains, soit par leur involution, soit par les mauvaises activités des entités satanique, ou démoniaques, celle-ci, bien que bénéfiques et pures, sont transformées et amenées dans un état de perversion qui entraîne la diminution de leur fréquence spécifique de vibration. Ainsi en résulte-t-il, finalement, des énergies subtiles inférieures, possédantes, abjectes, dégradantes, qui représentent ce que nous appelons les énergies subtiles étranges du mal.

Satan sait qu’il a déjà été vaincu !

Satan, ainsi que Lucifer ne peuvent exercer leur pouvoir bizarre, maléfique, illusoire, rusé que dans certaines limites précises, qui ont été et restent établies par DIEU LE PERE , par l’intermédiaire des tentations et des épreuves auxquelles sont soumis les hommes (tout cela étant possible en étroite liaison avec certaines conditions favorisantes qui à un moment donné, apparaissent dans son univers intime).

De cette manière, Lucifer ainsi que Satan et les esprits sataniques agissent comme des Sui Generis facteurs perturbateurs, destructeurs, qui déterminent la chute dans l’abîme (les contrées infernales) ou le dépassement des tentations et des épreuves spirituelles. Ainsi sont-ils et restent-ils des Suis Generis ‘’outils’’, par l’intermédiaire desquels les êtres humains sont tentés, testés, examinés ; et ces êtres humains qui sont suffisamment bien préparés intérieurement passent bien ces épreuves et ne tombent pas dans la tentation. Lorsqu’ils surmontent bien de telles tentations, de tels tests ou d’essais spirituels, les êtres humains progressent de cette manière. En même temps, les êtres humains font des sauts spirituels triples alors qu’ils passent bien ces épreuves ou tentations auxquelles les diables les soumettent.

Il est important de retenir que les entités démoniaques ainsi que Satan habitent dans les contrées infernales qui ont une basse fréquence de vibration et qui existent dans l’univers Astral. Dans le Nouveau Testament, JÉSUS disait que le feu éternel des enfers avait été préparé pour que le Diable et ses anges y habitent. À la lumière des témoignages et des révélations qu’on expose dans le Nouveau Testament, on découvre que Satan est une présence maligne, éphémère et toujours hostile, vis-à-vis de DIEU, aussi bien que des hommes qui aiment DIEU et qui sont avec DIEU, nommés dans la Bible les justes, les bons en âme, les sages. Eux, ils reconnaissent facilement les ruses, les mensonges et les manœuvres abjectes de Satan.

Il s’impose aussi de retenir que Satan sait bien qu’il a déjà été vaincu, mais dans son désespoir plein de haine, d’entêtement et d’acharnement, il continue à faire pas mal de mauvaises actions, dans ce monde (terrestre), ainsi que dans les contrées infernales qui se trouvent dans le monde de l’Au-delà. Une des manifestations par l’intermédiaire desquelles Satan et les contrées infernales sont évidemment présents dans ce monde est une certaine forme de peur abyssale, irrationnelle, dans et par laquelle se manifeste l’énergie satanique des esprits démoniaques. À la lumière de ces révélations, il est bien que nous envisagions, sous leur vrai jour, les jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants.

Arrêtez-vous dès maintenant de juger les autres d’une manière critique, accusatrice, superficielle et malveillante.
La révélation de ces mystères ICI et MAINTENANT n’est pas du tout due au hasard. Le mystère terrible des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants peut être compris tout autrement, surtout lorsqu’on l’envisage dans la perspective de la Loi de la résonance occulte. Nous espérons que toutes ces révélations vous aideront à comprendre qu’il faut vous arrêter sans tarder d’émettre encore (d’une manière intentionnelle) des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants. Tous ceux d’entre vous qui continuerez de le faire comme vous l’avez fait jusqu’ici, ferez preuve ainsi de n’avoir rien compris à toutes ces révélations qui ont été mises à votre disposition.

Ceux d’entre vous qui refuserez de prendre en considération ce qui se passe lorsqu’on s’habitue à manifester encore et encore des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants, ne ferez qu’entrer ensuite en liaison et plonger plus en plus dans les contrées infernales existant dans le monde de l’Au-delà.
En agissant encore et encore de cette manière, vous vous habituerez à déclencher chaque fois dans votre univers intime des processus occultes de résonance maléfique, lesquels changerons votre fréquence dominante de vibration. Toutes ces influences et énergies subtiles vous aliéneront tout en vous éloignant de plus en plus de DIEU LE PERE.

Il faut, aussi, ne jamais négliger le fait que par l’intermédiaire des jugements critiques, accusateurs, superficiels et, malveillants on glisse assez facilement et insidieusement vers la médisance, le scandale et la calomnie. Il est même temps nécessaire de retenir que par l’intermédiaire des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants les bagarres se déclenchent très facilement dans ce monde. Dans la Bible, le scandale est envisagé comme une grave raison de faux-pas pour les êtres humains. En réalité, le scandale nous apparaît comme une tentation qui nous fait manquer certaines épreuves spirituelles, ou qui trouble notre jugement et notre bon sens. Dans la Bible, l’idée de scandale est évidemment liée à la notion de tentation, d’obstacle, qui pousse certains hommes à buter et a tomber ensuite facilement dans les filets de Satan.

Dans la tradition de la sagesse stuffite il y a un conte significatif concernant les effets insidieux, durables et néfastes des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants. On vous présente ce conte ci-après.

Le miroir maudit du diable

״ Il était une fois un esprit fort du mal (le diable) qui était plein de ruse, d’entêtement et de haine. Cet esprit se trouve quelque part dans l’un des Enfers. Un jour, alors qu’il réfléchissait à comment réussir à faire quelque chose de pire encore, il lui est venu une idée maléfique géniale. Peu de temps après, il l’a mise en application en fabriquant un miroir ensorcelé, dont l’influence absconse était d’une manière prépondérante maléfique. Le miroir ensorcelé qu’il a réalisé faisait en sorte que tous ceux qui s’y reflétaient ou s’y regardaient se mettent à manifester des jugements critiques accusateurs, superficiels et malfaisants. Alors que par l’intermédiaire de ce miroir magique l’ensorcellement se déchaînait, la manière prépondérante de penser de celui qui se regardait ou regardait dans ce miroir changeait tout de suite; en même temps. Grâce à son influence maléfique le miroir ensorcelé reflétait tout ce qui était bon et de beau autour de lui tout autrement en faisant en sorte que tout ce qui s’y reflétait paraisse détestable, laid, gris, déformé, inutile et sans valeur.

Tous ceux qui regardaient, dans ce miroir ensorcelé, ce qui les entourait commençaient, immédiatement après, à avoir uniquement des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants. Ils devenaient en même temps presque incapables de voir encore, n’importe où dans ce monde, le bien, l’harmonie et la beauté – aussi bien en eux – mêmes que dans tout ce qui se trouvait autour d’eux. Ce miroir ensorcelé reflétait la beauté, l’harmonie et la splendeur comme étant laides défigurées et disharmonieuses. En même temps, le miroir faisait en sorte que chacun qui y regardait accordât une grande importance au laid et aux choses disharmonieuses et insignifiantes. Lorsqu’ un être humain regardait dans le miroir ensorcelé, ses pensées et ses jugements devenaient tout de suite critiques, accusatrices, superficielles et malveillantes. De tels jugements laids, misérables inondaient, immédiatement leur esprit et alors, par cet étrange ensorcellement, les plus beaux paysages se trouvant autour du miroir apparaissaient comme des (monticules), des tertres d’ordures; les êtres humains bons, harmonieux y apparaissaient aussi comme étant très repoussants, difformes et stupides.

Même les visages beaux et charmants des hommes étaient reflétés dans ce miroir si étrangement, qu’ils apparaissaient difformes, de sorte que tout de suite après la personne qui y regardait ne soit plus à même de le reconnaître. En outre, si quelqu’un se trouvant autour du miroir manifestait quelque chose de laid et qu’il voulait dissimuler cette manifestation, le miroir ensorcelé dévoilait immédiatement ce mal et le mettait en évidence d’une manière exagérée. L’esprit démoniaque était très fier d’avoir réussi à réaliser un tel miroir qui faisait immédiatement disparaître la beauté, le sublime et l’harmonie, en leur substituant, grâce à cet ensorcellement, ce qui est laid, difforme et repoussant.
En outre, ceux qui regardaient dans le miroir et qui observaient ce qui s’y reflétait, ne manifestaient tout de suite après que des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants. Tout être humain qui se regardait dans ce miroir se mettait instantanément à émettre des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants vis-à-vis de soi-même et il ne voyait plus dans son être que disharmonie, méchanceté et laideur. Tout ce qui était beau et charmant quand à son visage ou son corps, étant regardé dans ce miroir ensorcelé, était immédiatement changé et devenait tellement difforme et effrayant, qu’il ne puisse plus être reconnu.

En voyant l’immensité du mal provoqué à tous les êtres humains qui se regardaient dans ce miroir ensorcelé, Satan a félicité cet esprit démoniaque de ce qu’il avait réussi à faire; il a décidé ensuite que cet infernal miroir ensorcelé fût amené en haut des cieux, Satan croyant que si les anges sont tentés de se regarder dans ce miroir, ils commenceront à manifester tout de suite après des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants, en découvrant ainsi (grâce à ce miroir ensorcelé) qu’ils étaient eux-mêmes laids, inutiles et bêtes. Avant d’amener le miroir ensorcelé aux cieux, Satan a dit aux esprits démoniaques, en riant méchamment, que même DIEU serait tenté de se regarder dans ce miroir pour découvrir ainsi qu’Il est laid, disharmonieux, chaotique, faux et inutile. Satan pensait que Dieu lui-même serait tenté de se regarder dans ce miroir, ne fut-ce qu’une seule fois, Il commencerait ensuite à manifester uniquement des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants vis-à-vis de tout ce qu’Il avait créé. Ensuite, plusieurs esprits démoniaques ont amené sur leurs épaules le miroir ensorcelé et se sont envolés vers les cieux. Voilà, cependant, qu’en s’approchant avec ce miroir de la frontière des cieux, une force extrêmement grande et invisible s’est manifestée d’une manière foudroyante et les a arrêtés avant qu’ils aient pu passer la frontière des cieux. En même temps une peur terrible a surgi dans leur être et, tout de suite après, ils ont laissé tomber l’horrible miroir ensorcelé. En tombant de très hauts le miroir infernal s’est cassé et à cette occasion plusieurs milliards de débris extrêmement petits sont apparus.

C’est alors que s’est produit tout ce qui pouvait être de pire pour cette planète. Ainsi, est-il apparu un des plus grands malheurs pour beaucoup d’hommes. Vu que chaque débris provenant de ce miroir ensorcelé était plus petit encore qu’un grain de sable, tous ces milliards de petits débris se sont envolés dans toutes les directions en se répandant presque partout sur la terre. Le vent a répandu ensuite ces infimes débris dans toutes les directions en les répandant presque partout sur la terre. Le vent ce répandu ensuite ces infimes débris dans toutes les directions ; et il arrivât même qu’un être humain reçoive dans les yeux un tel petit débris et que celui-ci y restât, le petit débris pénétrant ainsi dans son corps et sous peu l’être humain en était d’une certaine manière affecté. Un tel être humain ne voyait plus ensuite, partout autour de lui mais aussi en lui-même, que malheur, disharmonie, inutilité, méchanceté et laideur.

En même temps, un tel être humain émettait presque incessamment des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malfaisants. Pour lui tout ce qui était en réalité bon paraissait mauvais et sans valeur, et tout ce qui était en réalité beau paraissait être laid, disharmonieux et repoussant. Chaque petit débris, même infime, avait la même puissance maléfique qui avait existé dans le miroir ensorcelé original.

Alors que tels petits débris pénétraient dans le corps des hommes et qu’ils se fixaient ensuite dans la région du cœur ils déclenchaient en même temps immédiatement après, un autre effet terrible. Le cœur de ces pauvres êtres humains se métamorphosait tout de suite après en un morceau de glace. Tous les êtres humains qui étaient ainsi affectés devenaient ensuite incapables de manifester ou de ressentir l’énergie divine de l’amour.

Bien que cet esprit démoniaque ait souffert d’un grand échec, car il n’a finalement pas réussi à amener jusqu’aux cieux son miroir ensorcelé, il a regardé, ensuite, autour de lui et il a découvert tout le mal que les débris infimes du miroir cassé pouvait faire. En voyant cela, le diable s’est réjoui d’une manière méchante du mal immense qu’il avait fait aux hommes, en outre, il a observé que ce mal persistait et continuait de se produire dans ce monde, car les infimes débris de ce miroir maudit continuent à être emportés par le vent ça et là jusqu’à présent. Par conséquent, à présent même, de petits débris infimes de ce miroir maudit continuent de voler dans l’air et ils sont menés par les vents, en faisant de la sorte beaucoup de mal aux hommes dans les yeux desquels ils tombent’’. (fin du conte)

Si l’on analyse très attentivement le sens caché de ce conte, on découvre qu’en fait les jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants ressemblent à ces infimes petits débris provenant de ce miroir maudit.

De tels jugements critiques, accusateurs, superficiels et malfaisants déterminent l’apparition des images déformées que nous formons quant à la réalité environnante. Les jugements superficiels et malveillants qui sont émis modifient et déforment la réflexion de la réalité en nous-mêmes en ayant une vision déformée et même péjorative. De tels jugements ; critiques, accusateurs, superficiels et malveillants font apparaitre ce qui est normal, vrai et beau comme étant laid, anormal et faux. Beaucoup d’êtres humains ne sont pas du tout conscients des effets néfastes générés dans leur univers intime par de tels jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants. De tels jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants génèrent toujours, ensuite, dans le MICROCOSME de l’être humain des phénomènes de résonance occulte néfaste.

Aphorismes et pensées sur le jugement (suite)

28. Soyez attentifs et ne jugez jamais les autres ni vous-mêmes d’une manière critique, accusatrice, superficielle et malveillante, car ainsi vous ne pourrez être jugés vous-même que d’une manière critique, accusatrice, superficielle et malveillante.
29. C’est souvent que le monde obéit aux impertinents, aux anarchiques et aux démoniaques qui imposent leur point de vue, car grâce à la faiblesse et à la réceptivité au mal, il ne juge pas les choses telles qu’elles sont vraiment.
30. Le plus souvent, presque sans exception aucune, on juge les autres d’une manière critique, accusatrice, superficielle et malveillante selon nos propres tendances, impulsions et défauts. C’est justement pourquoi, les scélérats croient obstinément qu’il n’y a pas dans ce monde d’hommes honnêtes, car pour eux tous sont (sans exception) des brigands (bandits).
31. Le plus souvent, alors qu’on a l’habitude de juger les autres d’une manière critiques, accusatrice, superficielle et malveillante, nous n’accordons à un être humain que la même bonté que nous manifestons, pour le moment, nous-mêmes.
32. L’être humain qui, à cause des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants, change insensiblement et devient ensuite méchant dans son âme, croit ensuite obstinément que tous les autres lui ressemblent.
33. Les êtres humains qui ont l’habitude d’émettre des jugements critiques, accusateurs, superficiels et malveillants ne croient jamais que les autres puissent être capables de ce qu’ils ne le sont pas.

http://www.yogaesoteric.net/content.aspx?item=6196

DMI La destruction des valeurs spirituelles par Albert Pike texte rare

bougies-21

La D. M. I., et nous lexpliquons ésotériquement par : Destruction, Matérialisation, Imposition. En dautres termes, il faut Imposer, par le travail maçonnique, la Destruction de tout ce que la Matérialisation n’atteint pas.

Les trois points qui suivent chacune de ces trois initiales signifient que le travail maçonnique de Destruction, de Matérialisation et d’im­position est triple.

I. DESTRUCTION :

1° de la Superstition; – 2° de la Tyrannie Po­litique; – 3° de l’Anti-Maçonnisme.

II. MATÉRIALISATION :

1° de la Conscience; – 2° de l’Etat; – 3° de l’Enseignement.

III. IMPOSITION :

1° à la Famille ; – 2° à la Nation; -3° à l’Humanité.

C’est pourquoi, le travail maçonnique doit consister, par tous les moyens quels qu’ils soient, à Imposer pratiquement à la Famille dabord, à la Nation ensuite, et àl’humanité enfin, la Destruction : de la Superstition, là où la Ma­térialisation na pu faire son oeuvre sur la Conscience; de la Tyrannie Politique, là où l’Etat n’a pu être matérialisé ; de lAnti-Maçonnisme, là où l’Enseignement na pu être atteint par la matérialisation.

Tel est l’ordre de mise en pratique du D. M. I. qui résume en trois lettres notre loi.

Il est absolument nécessaire de ne laisser parvenir au grade de Chevalier Kadosch que des Frères choisis parmi ceux qui sont intimement convaincus de l’existence d’une Cause Première. Retenez au grade de Rose-Croix tous ceux dont l’âme vous paraît s’ouvrir à la Vraie Lumière, mais qui ont néanmoins de la lenteur à compren­dre ; instruisez-les graduellement, soumettez leur intelligence à des épreuves, exposez-leur surtout le rôle du feu, agent actif de la nature ; mais ne les pressez pas.

Les athées nous sont bons comme auxiliaires, mais dans les Loges Symboliques seulement. Il faut leur dire que, si, par le premier article de la Déclaration de Principes du 22 septembre 1875, nous avons proclamé l’existence d’un prin­cipe Créateur, sous le nom de Grand Architecte de l’Univers, cest uniquement pour attirer à l’Ordre l’adhésion des croyants libéraux et faire preuve de tolérance envers tous les cultes. Mais n’agissez qu’avec la plus grande prudence vis-à-vis des athées ; ils sont plus difficiles à convaincre que les hommes qui, croyant à la divi­nité, en ont une fausse idée. L’idée de ceux-ci peut à la longue se rectifier; l’athée, au contraire, s’obstine dans sa négation. Ne vous servez donc des athées que pour les oeuvres politiques, et ne leur confiez jamais le soin de faire en loge des conférences sur les questions philosophiques.

 

C’est avec le plus grand soin qu’il est néces­saire de choisir les adeptes. Dans beaucoup d’orients, on les prend trop au hasard ; aussi tar­dons-nous à atteindre le but.

Ne conférez la Maîtrise quau Compagnon qui se connaît lui même. Sur le fronton des anciens temples érigés au Dieu de la Lumière, on lisait cette inscription en deux mots : « Connais-toi ». Nous donnons le même conseil à tout homme qui veut sapprocher de la science.

N’initiez jamais au troisième degré lhomme qui, malgré les enseignements reçus aux deux grades précédents, est demeuré esclave des préjugés du monde profane. Il ne parviendra jamais tant qu’il ne se réformera pas. Au grade de Com­pagnon, vous lui ouvrez les portes des Loges d’Adoption ; là, vous le jugerez bien. Vous ver­rez si ses préjugés tombent. S’il reste esclave de ses passions, s’il s’attache exclusivement à une femme, ne vous préoccupez plus de lui, vous perdriez votre temps. Il ne saurait être un adepte; car le mot « adepte » signifie celui qui est parvenu par sa volonté et par ses oeuvres, qui mé­prise les préjugés et qui triomphe de ses pas­sions.

L’homme qui a peur de perdre ses idées ; celui qui redoute les vérités nouvelles et qui n’est pas disposé à douter de tout plutôt que d’admettre quelque chose au hasard, celui-là n’est point pour nous. S’il soupçonnait notre secret, il le comprendrait mal ; son âme timide en serait troublée. Il deviendrait dangereux. Aussi, dès que vous sentez que vous vous êtes mépris sur le caractère et le tempérament d’un homme à qui vous avez conféré le premier grade et même le second, excluez-le adroitement, mais impitoya­blement, en faisant naître des prétextes quelconques d’élimination.

On ne montre pas la lumière aux oiseaux de nuit. La leur montrer, cest la leur cacher; car elle les aveugle et devient pour eux plus obscure que les ténèbres.

Notre science est la science traditionnelle des secrets de la nature ; elle nous vient des mages, adorateurs d’Ormudz, nom persan du Principe du Bien, du Génie de la Lumière. Il ne faut donc la communiquer qu’à bon escient et avec des précautions infinies, attendu qu’au moyen de cette science, l’adepte se trouve investi dune sorte de toute-puissance et peut agir surhumai­nement, c’est-à-dire d’une manière qui passe la portée commune des hommes.

Pour parvenir au sanctuaire de notre Dieu, quatre qualités sont indispensables : 1° une intelligence éclairée par létude; 2° une audace que rien narrête; 3° une volonté que rien ne brise ; 4° une discrétion que rien ne puisse corrompre ou enivrer.

SAVOIR, OSER, VOULOIR, Se TAIRE, voilà les quatre verbes du mage qui sont écrits dans les quatre formes symboliques du sphinx.

La première science étant la connaissance de soi-même, la première aussi de toutes les oeuvres de la science, celle qui renferme toutes les autres, c’est la création de soi-même. L’adepte doit dé­pouiller le vieil homme profane et se créer une humanité nouvelle. De même que lhomme ne devient le roi des animaux qu’en les domptant ou en les apprivoisant, sous peine d’en devenir la victime ou l’esclave, de même l’homme doit vaincre ses passions, dont les animaux sont la figure, doit commander à toutes les forces ins­tinctives de la nature, sous peine d’être broyé par elles.

Celui qui aspire à devenir un vrai Maçon doit être, dirons-nous, lhéritier du sphinx ; il doit en avoir la tête humaine pour posséder la parole, les ailes d’aigle pour conquérir les hauteurs, les flancs de taureau pour labourer les profondeurs, et les griffes de lion pour se faire place à droite et à gauche, en avant et en arrière.

A la science de Faust, le vrai Maçon joindra l’impassibilité de Job. Il piétinera la superstition dans son coeur. Il sera sans indécision et sans caprices. Il n’acceptera le plaisir que lorsqu’il le voudra, et il ne le voudra que lorsquil le devra.

Nous recommandons très instamment de multiplier les Loges d’Adoption. Elles sont indispensables pour former des Maçons bien maî­tres deux-mêmes. Le prêtre essaye de dompter sa chair en s’astreignant au célibat ; il commet là un crime social, et, en même temps, il entreprend contre la nature une lutte impossible. Le vrai Maçon, au contraire, arrive à la perfection, c’est-à-dire à se dominer, en employant son zèle dans les Loges d’Adoption à se soumettre aux épreuves naturelles. Le commerce avec la femme commune à tous ses Frères lui fait une cuirasse contre les passions qui égarent le coeur. Celui-là seul peut vraiment posséder la volupté de l’amour, qui a vaincu, par l’usage fréquent, l’a­mour de la volupté. Pouvoir, à volonté, user et s’abstenir, c’est pouvoir deux fois. La femme t’enchaîne par tes désirs, dirons-nous à l’adepte ; eh bien, use des femmes souvent et sans passion ; tu deviendras ainsi maître de tes désirs, et tu enchaîneras la femme. D’où il résulte que le vrai Maçon parviendra facilement à résoudre le problème de la chair, que le prêtre ne résou­dra jamais ; et c’est lui qui sera le vainqueur et le sage, parce qu’il aura pris, contrairement au prêtre, l’épée triomphante et raisonnable de l’ac­tion, au lieu du bouclier absurde de l’abstention systématique, arme défensive vouée d’avance à la défaite.

Dans la question du choix des adeptes, la Maîtrise est le premier degré important. Les grades d’Apprenti, Compagnon et Maître sont dans tous les rites : les deux premiers ont leur signification au point de vue doctrinal, et l’on ne saurait les supprimer ; mais ils sont avant tout les grades préparateurs de la Maîtrise. Aussi, les officiers qui confèrent le troisième degré à un Frère peu disposé à comprendre et incapable de se vaincre, sont impardonnables.

Evidemment il n’est pas de nécessité absolue que lhomme que vous allez diriger vers les hauts gra­des soit immédiatement parfait et ait compris notre secret dès son entrée dans la Maçonnerie. Ce que Nous vous demandons, cest de l’observer avec le plus grand soin pendant son Apprentissage, d’abord, et de faire, ensuite, de la Loge d’Adop­tion, où il pénétrera quand il sera Compagnon, votre critérium, votre instrument de contrôle infaillible. L’Atelier de Frères, qui ne s’annexe pas une Loge de Soeurs, est un Atelier incom­plet, destiné fatalement à ne jamais perfection­ner ses membres ; il ne produira que des Maçons, dont la politique sera le principal souci, qui se préoccuperont surtout des intrigues et des compé­titions, qui s’agiteront dans le vide, qui avance­ront tantôt de trois pas pour reculer après d’autant, en un mot, qui feront du mauvais travail et dont la politique sera incohérente.

Ce qui est indispensable, aussi, c’est de faire élire comme officier de Loge, au moins au Vénéralat et aux fonctions d’Orateur, des Frères pourvus des hauts grades ; car le Vénérable et lOrateur sont les conducteurs des Apprentis et des Compagnons vers la lumière de la Maîtrise, qui n’est elle-même quun pâle reflet de la Vraie Lumière. Or, des aveugles ne peuvent conduire des aveugles, et le chemin de la lumière est perdu, quand les guides portent encore un ban­deau sur les yeux. Pour faire quelque chose, il faut savoir ce que l’on veut faire ou du moins avoir foi en quelqu’un qui le sait; mais com­ment risquerait-on sa vie à laventure et suivrait-on au hasard celui qui ne sait pas lui-même où il va ?

Une fois que, par lobservation, vous aurez acquis la certitude que votre homme peut, sans inconvénient, être conduit à la parfaite initia­tion du Chevalier Kadosch, conférez-lui la Maîtrise, commencez à soulever pour lui un coin du voile ; et si vraiment vous le jugez digne de rece­voir un jour la révélation, vous lui ferez connaître le Verbe, au grade de Rose-Croix.

Nous appelons Verbe ou Parole le voile es­sentiel de l’être et le signe caractéristique de la vie. Toute forme est le voile d’un verbe, parce que l’idée mère d’un verbe est l’unique raison d’être des formes. Toute figure est un carac­tère, tout caractère appartient et retourne à un verbe. C’est pourquoi les anciens sages avaient formulé leur dogme unique en ces termes : « Ce qui est au-dessus est comme ce qui est au-des­sous, et ce qui est au-dessous est comme ce qui est au-dessus.» Notre Dieu est comme le Dieu des prêtres, et pourtant celui-là n’est pas celui-ci ; ils sont semblables, quant à leur éternité et à leur puissance surnaturelle; mais il n’y a pas iden­tité entre eux. A telle lumière répond telle obs­curité ; au feu s’oppose l’eau ; l’ordre n’est lordre, que parce qu’il a contre lui le chaos qui lutte pour l’absorber. Mais, logiquement, la lumière remportera le triomphe final sur les té­nèbres, en les repoussant et les enchaînant à jamais aux extrêmes confins de l’immensité ; le feu sortira vainqueur de sa lutte contre l’eau, en la dissolvant et reculant les limites de son do­maine ; l’ordre régnera sur le chaos écrasé, non détruit. Telle est la loi suprême, le destin iné­luctable.

Mais il faut néanmoins reconnaître que les deux opposés sont semblables, comme essence. La forme est proportionnelle à l’idée ; lombre est la mesure du corps calculée avec sa relation au rayon lumineux ; le fourreau est aussi profond que lépée est longue ; la négation est proportionnelle à laffirmation contraire ; la produc­tion est égale à la destruction dans le mouve­ment qui conserve la vie, et il n’y a pas un point dans l’espace infini qui ne soit le centre d’un cercle dont la circonférence sagrandit et recule indéfiniment dans lespace.

Ce qui est dans le surnaturel est reproduit dans l’humanité, en des proportions moindres, il est vrai. Toute individualité est donc indéfiniment perfectible, puisque le moral est analogique à l’ordre physique, et puisqu’on ne saurait con­cevoir un point qui ne puisse se dilater, sagrandir et jeter des rayons dans un cercle philo­sophiquement infini. Par conséquent, le Com­pagnon éprouvé dont vous aurez fait un Maître, et qui, Maître, aurait été jugé digne de devenir Rose-Croix, est perfectible entre vos mains et sera le Kadosch de la sainte initiation, lElu qui connaîtra la Vraie Lumière, parce que le regard de ses yeux lucides aura traversé le voile du Verbe.

Pour distinguer le futur Elu, le futur Kadosch, dès le grade de Maître, vous vous attacherez à discerner les Frères doués d’une imagination ardente, et vous négligerez les esprits terre à terre. Limagination est, en effet, comme l’oeil de l’âme. L’homme, dont le cerveau ne travaille pas à la découverte des grands mystères, pos­sède une âme incomplète, une âme irrémédiablement frappée de cécité. C’est l’imagination qui est la plus forte puissance intellectuelle, et cest elle qui fait triompher même physiquement. Etes-vous en danger dans une bataille ? Croyez-vous invulnérables comme Achille, et vous serez vraiment invulnérables. La peur attire les balles, et le courage fait rebrousser chemin aux boulets. Le vrai Maçon est audacieux, et il triomphera, parce que, grâce à son imagination ardente, il verra la vérité avant même qu’elle ait paru devant les yeux de son corps. Toute la question est de diriger vers la saine raison l’i­magination de l’adepte. Le prêtre qui obscurcit la conscience du fidèle en lui imposant des dog­mes que la raison ne peut expliquer, fait de ce fidèle, s’il a une imagination ardente, un fou. Au contraire, l’imagination appliquée à la raison, c’est le génie.

En résumé, Nous ne saurions trop insister sur ce point : le succès dépend du choix des adeptes, et, pour bien choisir les adeptes, pour avoir de bons Maîtres qui seront ensuite d’excellents Rose-Croix et enfin de parfaits Kadosch, il faut que les Ateliers pratiquent la Maçonnerie dans son intégralité, chaque Atelier ayant sa Loge d’Adoption, qui est le meilleur moyen de contrôle de la perfectibilité des Compagnons, et il faut que les Ateliers aient, en outre, à leur tête, au moins un Chevalier Kadosch, c’est-à-dire un Maçon ayant reçu la Vraie Lumière.

 

 

Nous avons examiné avec très grand soin les Annuaires du Grand Orient de France, que le Grand Collège des Rites nous envoie régulièrement, et Nous avons constaté que, dans les Loges Symboliques du Rite Français, le Véné­rable est souvent un Maître, très rarement un Rose-Croix, presque jamais un Chevalier Ka­dosch. Nous voyons là la cause des agitations stériles, qui condamnent le Rite Français à pié­tiner sur place. Aussi, dans la Maçonnerie Française, où ce rite possède 379 Ateliers, tandis que le Rite Ecossais en a 116 seulement, le progrès est d’une lenteur désolante, et les Loges sont, Nous avons le devoir de le dire, envahies par les brouillons politiques. Les résultats acquis sur le terrain gouvernemental de la nation manquent de stabilité ; lennemi peut, sans cesse, préparer un retour offensif ; une bonne loi, dont le vote parlementaire a été amené par le concert ma­çonnique, est mal appliquée ou même ne tarde pas à tomber en désuétude. Cela tient à ce que, dans le Rite Français, l’orient de l’Atelier, au lieu dêtre, comme cela est indispensable, un foyer de lumière, est occupé, neuf fois sur dix, par des officiers dont les yeux sont encore cligno­tants.

En cette année (1889), le Conseil de lOrdre, au Grand Orient de France, compte 15 Maîtres, 3 Rose-Croix, 2 Chevaliers Kadosch, et 13 Sou­verains Grands Inspecteurs Généraux. Il y a là un progrès sur les années précédentes ; mais, au sein de ce conseil administratif, les Frères ayant reçu la parfaite initiation, cest à dire les Che­valiers Kadosch et les Souverains Grands Ins­pecteurs Généraux, sont encore en nombre égal à celui des simples Maîtres ; de sorte que la majorité dépend des 3 Rose-Croix, c’est à dire de 3 Frères dont l’instruction maçonnique n’est pas terminée. Cette situation est profondément re­grettable.

Il faut absolument que le Rite Français s’ins­pire mieux des traditions de l’Ordre. Sinon, il végétera dans l’impuissance, et les temples des autres rites, dans les contrées autres que la France, continueront avec douleur, à fermer leurs portes aux imparfaits initiés de ce Grand Orient.

Dautre part, il faut éviter aussi de passer d’un extrême à un autre. En France, – du moins, dans la plupart des Loges du Rite Français, – on a trop de tendances à professer un scepticisme absolu. C’est ainsi qu’on Nous a communiqué des planches de convocation d’Ateliers, où ne figure pas la formule : A la gloire du Grand Architecte de lUnivers. Dès 1877, nous avions malheureusement prévu qu’on en viendrait là. Jusqu’en cette année 1877, le premier article de la Constitution du Rite Fran­çais portait : « La Franc-Maçonnerie a pour principes l’existence de Dieu, l’immortalité de lâme et la solidarité humaine. » Le Convent de septembre 1877, au Grand Orient de France, supprima l’affirmation de la divinité, et vota que l’article premier de la Constitution du Rite Fran­çais porterait : « La Franc-Maçonnerie a pour principes la liberté absolue de conscience et la solidarité humaine. » En 1884, le Convent annuel des Loges du Rite Français aggrava en­core cette suppression de l’affirmation de la divinité, en introduisant ceci dans la rédaction du dit premier article : « Considérant les conceptions métaphysiques comme étant du domaine exclu­sif de l’appréciation individuelle de ses membres, la Franc-Maçonnerie se refuse à toute affirmation dogmatique. » Voilà certainement un excès, que Nous réprouvons de toutes nos forces.

Mais, par contre, en Italie et en Espagne, de nombreux Frères, – bien intentionnés, sans doute, – pèchent par lexcès contraire, et leur erreur mérite d’être relevée.

En effet, ces Frères, mûs par une légitime haine contre le Dieu des prêtres, glorifient son adversaire sous le nom de Satan, et en lui conservant la situation et le rôle d’un ange déchu, révolté. Il y a là une hérésie manifeste. Le mot de Satan, ayant été inventé par limposture sacerdotale et sappliquant à un être surnaturel subalterne ou diable, ce mot n’a pas lieu d’être prononcé, ne doit pas être prononcé en Maçon­nerie.

On Nous a signalé une Loge de Gènes qui a poussé l’inconscience jusqu’à arborer dans une manifestation publique une bannière portant : Gloire à Satan! A Milan, des Frères Maçons ont, dans une fête, fait exécuter et ont chanté un Hymne à Satan. D’Espagne, on Nous a fait hommage d’une poésie signée par le Frère Bartrina, poésie dont voici le texte :

REHABILITACION

 

Solo estaba Satan en el infierno

Siglos hacia, cuando entro Caïn ;

Ambos a Dios juraron odio eterno

Y dar juraron a su imperio fin.

– Soy la revolucion, por Dios maldita,

Desterrada por Dios, dijo Satan.

– Soy et trabajo que a ese Dios irrita,

Dijo et terrible Vastago de Adan.

Miraronse : en la luz de la mirada

Brillo rayo de colera en los dos.

Y la raza de Abel tremblo asustada,

Y hasta en su trono estremeciose Dios.

La maldicion divina con su peso

No los hundio. – Raza de Abel, atras!

Plaza al triunfante carro del progreso,

Quo arrastra Caïn y empuja Satanas !

 

H. JOAQUIN-MARIA BARTRINA.

 

Certes, ces vers sont animés par un souffle généreux ; mais ils sont en opposition directe à l’orthodoxie maçonnique.

Les égarés qui glorifient Satan considèrent, en général, que le Dieu des prêtres a manqué à de prétendues promesses faites par lui à lhumanité, et, en présence de la désertion de ce Dieu, ils font appel au diable. Tel est le système de la goétie, qui est une aberration, qui est la démonomanie.

Existe-t-il un diable ? – Les prêtres disent : Oui. – Nous répondons : Non.

Qu’est-ce que le diable ? – C’est, disent les prêtres, le prince des anges, qui sest révolté par orgueil contre Dieu, et qui, ayant été vaincu par l’archange Mikaël, a été, pour son châtiment, précipité en enfer, où il est condamné à rôtir éternellement en la compagnie dautres anges, ses complices, devenus des démons, et de ceux d’entre les humains qui n’ont pas vécu selon la loi des prêtres.

Or, cette légende sacerdotale est un infâme mensonge, et nos Frères qui glorifient Satan n’aboutissent, en réalité, qu’à consacrer l’im­posture et à nous nuire maladroitement dans l’opinion de la multitude ignorante.

C’est pourquoi, Nous condamnons, de la façon la plus formelle, la doctrine du Satanisme, qui est une divagation de nature à faire le jeu des prêtres. Les Francs-Maçons satanistes donnent, sans s’en douter, des armes contre la Franc-Maçonnerie.

Ce que nous devons dire à la foule, c’est : – Nous adorons un Dieu, mais c’est le Dieu que l`on adore sans superstition.

A vous, Souverains Grands Inspecteurs Géné­raux, Nous disons, pour que vous le répétiez aux Frères des 32e, 31e et 30e degrés : – La reli­gion maçonnique doit être, par nous tous, initiés des hauts grades, maintenue dans la pureté de la doctrine luciférienne.

Car le Dieu Lucifer de la théurgie moderne nest pas le démon Satan de la vieille goétie. Nous sommes Ré-Théurgistes Optimates, et non praticiens de la magie noire.

Les prêtres, en inventant Satan, ont créé les sorciers, leurs sanglants sacrifices du Moyen-Âge, leurs folles assemblées, leurs criminels et horri­bles conventicules de goules et de striges. Mais il y a deux magies : la magie lumineuse, et la magie des ténèbres. Il est vrai que les prêtres, lorsqu’ils ont eu l’omnipotence, ont persécuté également les mages de la sagesse et les mages de la folie, ont brûlé les Templiers, nos pères, aussi bien que les sorciers, oubliant que ces der­niers, sans eux, n’eussent pas existé.

La magie créatrice du démon, cette magie qui a dicté le Grimoire du pape Honorius, 1Enchiri­dion de Léon III, les exorcismes de léglise catholique, les réquisitoires des Laubardemont, les sentences de Torquemada, cette magie n’est pas la nôtre ; cette horreur, cette démence, avec son cortège de turpitudes et de cauchemars, c’est la Rome papale qui doit en porter la res­ponsabilité.

Elle a été enfantée par Adonaï, calomniateur de Lucifer. Dans sa rage contre son éternel et magnanime antagoniste, le Dieu Mauvais a bouleversé chez les hommes superstitieux la notion des choses saintes, Il a nié la divinité du Père du Bien et l’a appelé le Mal. Il a voulu écraser la raison sous les pieds de la crédulité aveugle. Il a perverti le sens de toutes choses, il a porté son chaos jusque dans la logique des mots. L’hypocrisie a été par lui transformée en sainteté ; le vice, en vertu ; le mensonge, en vé­rité ; le caprice et l’arbitraire, en justice ; la diva­gation et la foi de l’absurde, en science théolo­gique. La nuit a osé appeler nuit le jour; ténèbres, la lumière ; licence, la liberté ; erreur, la philoso­phie. L’orgueil, qui se prétend infaillible et se cantonne dans l’obscurité de ses dogmes illogi­ques et anti-naturels, l’orgueil superbe a eu le cynisme de nommer orgueil lhumble raison qui doute, qui ne croit que lorsqu’elle est sûre, qui n’émet une affirmation que lorsque la preuve des faits a été irrévocablement donnée par la science ; oui, Adonaï et ses prêtres ont jeté au ciel de notre Dieu toutes les boues de leur impudence, en qualifiant d’orgueilleuse lintelligence raisonnable, qui cherche la solution des grands problèmes, qui marche sans cesse à une découverte nouvelle, qui est toujours insatiable de vérité.

Si Lucifer nétait point Dieu, Adonaï, dont tous les actes attestent la cruauté, la perfidie, la haine de l’homme, la barbarie, la répulsion pour la science, si Lucifer nétait point Dieu, Adonaï et ses prêtres le calomnieraient-ils ?

Oui, Lucifer est Dieu, et malheureusement Adonaï l’est aussi. Car la loi éternelle est qu’il n’y a pas de splendeur sans ombre, pas de beauté sans laideur, pas de blanc sans noir ; car l’absolu ne peut exister que comme deux ; car les ténèbres sont nécessaires à la lumière pour lui servir de repoussoir, comme le piédestal est nécessaire à. la statue, comme le frein à la locomotive.

En dynamique analogique et universelle, on ne s’appuie que sur ce qui résiste. Aussi l’univers est-il balancé par deux forces qui le maintiennent en équilibre : la force qui attire et celle qui repousse. Ces deux forces existent en phy­sique, en philosophie et en religion. Et la réalité scientifique du dualisme divin est démontrée par les phénomènes de la polarité et par la loi uni­verselle des sympathies et des antipathies. C’est pourquoi les disciples intelligents de Zoroastre, ainsi qu’après eux les Gnostiques, les Manichéens, les Templiers ont admis, comme seule concep­tion métaphysique logique, le système des deux principes divins se combattant de toute éternité, et l’on ne peut croire l’un inférieur à l’autre en puissance.

Donc, la doctrine du Satanisme est une hérésie; et la vraie et pure religion philosophique, c’est la croyance en Lucifer, égal d’Adonaï, mais Lucifer Dieu de Lumière et Dieu du Bien, luttant pour l’humanité contre Adonaï Dieu des Ténèbres et Dieu du Mal….

 

… Donné au Grand Orient de Charleston, le quatorzième jour du cinquième mois de l’an 000889 de la Vraie Lumière (14juillet 1889, ère vulgaire). ALBERT PIKE, 33e.

 Extraits de cette instruction de Pike ont été publié par Domenico Margiotta dans ses ouvrages : Souvenirs d’un trente-troisième. Adriano Lemmi chef suprême des Francs-Maçons (Delhomme et Briguet, 1894) et : Le Palladisme culte de Satan-Lucifer dans les Triangles Maçonniques (H. Falque, 1895, pages 61 à 66).