Brisons le silence sur ce qui se passe en Espagne : le début d’une dictature ?

b41f87097aac7c43e496b1d8db6d9cd69ffede75photos : la Une de la depeche.


Brisons le silence sur ce qui se passe en Espagne

Astrid Menasanch Tobieson, dramaturge

Sous couvert de l’inattaquable excuse de la sécurité, le gouvernement de Mariano Rajoy considère préventivement le manifestant comme dangereux. Il est ainsi automatiquement regardé comme une menace à la loi grâce au nouveau projet législatif de « Sécurité citoyenne » adopté par le conseil des ministres le 29 novembre dernier.

Des policiers arrêtent des manifestants lors d’un défilé contre la réforme du droit à l’avortement, le 20 décembre 2013 à Madrid (Andres Kudacki/AP/SIPA)

Metteur en scène et dramaturge, Astrid Menasanch Tobieson travaille entre la Suède et l’Espagne. Elle est membre du groupe de théâtre Sta ! Gerillan. La lettre ci-dessous était initialement adressée aux journalistes suédois et a été publiée le 19 décembre. Avec l’autorisation de l’auteure, la traductrice a pu la retranscrire en français.

Mathilde Rambourg

La lettre d’Astrid Menasanch Tobieson

Bouleversée, je vous écris sous le coup de l’indignation. L’Espagne, dans peu de temps, empruntera le chemin qui mène d’une démocratie ouverte à ce qui risque de devenir une démocratie fasciste et autoritaire.

Je vous écris après les événements qui se sont produits dans le quartier de Kärrtorp à Stockholm (où un groupe néonazi ultraviolent a attaqué une manifestation antirasciste il y a quelques jours).

Je vous écris à propos de qui se trame en Espagne. Je crois en tout cas que la Suède et l’Espagne se ressemblent en un point : l’avancée du fascisme devant l’indifférence de la société. Le 19 novembre, le gouvernement espagnol a approuvé un projet de loi dont le but est d’en finir avec les manifestations et les contestations au régime actuel. La méthode est classique : instaurer le silence grâce à la répression.

Avortement non, sécurité citoyenne oui ?

Le 29 novembre dernier, le Conseil des ministres du gouvernement conservateur espagnol a approuvé le projet de loi « Sécurité citoyenne » qui réforme le code pénal. Le texte, qui réduit les droits et libertés civiles (mais pas celle de faire l’apologie du franquisme) est unanimement rejeté par les mouvements sociaux, les syndicats, l’opposition, les organisations professionnelles comme celles des juges pour la démocratie, l’association unifiée des gardes civils ou la fédération des journalistes d’Espagne.

 

Alors que le Parti socialiste espagnol a demandé à ses alliés européens de se mobiliser contre le projet de loi réduisant les droits d’accès des femmes à l’avortement, certains se demandent pourquoi il n’a pas entrepris la même démarche sur la loi « Sécurité citoyenne ». Blandine Grosjean

 

 

Je vous demande maintenant de l’aide, je vous demande d’informer. Le samedi 14 décembre à Madrid s’est déroulé une des 6 000 manifestations qui se sont organisées cette année en Espagne. Je le répète : une des 6 000.

Ces dernières années, le réseau de protection sociale a été ébranlé : privatisation des théâtres, tentatives de privatiser les hôpitaux, droit du travail ébranlé et transformé depuis sa base, licenciements innombrables, familles chassées de leur domicile, éducation civique suspendue dans les écoles, etc. Et afin de clore une longue liste, le vendredi 20 décembre, le gouvernement a approuvé la réforme du droit à l’avortement.

Ce que l’on a désigné comme une crise économique est, depuis le début, avant tout une crise démocratique. La couverture médiatique en Suède et en France sur la situation en Espagne a été très faible, et son analyse d’un point de vue social, inexistante.

La manifestation qui s’est tenue au pied du Congrès de Madrid le samedi 14 décembre, avait pour but de protester contre une nouvelle proposition de loi : la « ley de Seguridad Ciudadana », loi de Sécurité citoyenne.

Un groupe Facebook : 30 000 euros

Cette loi, qui contient 55 articles et punit autant d’actes différents, prévoit des amendes pour le manifestant, allant de 100 à 600 000 euros. Les infractions ?

  • Pour commencer, toutes les manifestations non-déclarées et prenant place devant le Congrès ou autre édifice appartenant à l’Etat – comme celle qui s’est déroulée samedi 14 à Madrid – seront interdites et la sanction ira jusqu’à 30 000 euros par participant. Cela sera le cas lorsque plusieurs personnes seront considérées comme un groupe.
  • L’interdiction des manifestations non-déclarées s’appliquera également aux réseaux sociaux. Se rassembler en tant que groupe sur Internet, autour d’une opinion, sera sanctionné de 30 000 euros. Créer un groupe, sur les réseaux sociaux ou dans un lieu public, autour de symboles ou de drapeaux, sera interdit : 30 000 euros d’amende.
  • Si dans une manifestation, un citoyen manifeste avec une capuche ou avec le visage couvert : 30 000 euros d’amende.

Capture d’écran du Huffington Post espagnol qui montre huit photos prises en 2013, qui ne pourront être diffusées en 2014 (Huffingtonpost.es)

  • Refuser de décliner son identité devant un policier : 30 000 euros.
  • Empêcher un policier de remplir sa fonction : 30 000 euros, ce qui, dans la pratique, signifie que les sit-in comme ceux qui initièrent le mouvement du 15-M en Espagne [ « Les Indignés », ndlr], seront strictement interdits.
  • Déshonorer le drapeau espagnol : 30 000 euros [en France, cet acte est passible de 1 500 euros d’amende, ndlr].
  • Réaliser un dessin satirique, prenant pour sujet, par exemple, un politique, sera interdit.
  • Utiliser des pancartes critiquant la nation espagnole : 30 000 euros.
  • Filmer ou photographier un policier en service : 30 000 euros.
Note de la traductrice

Les dénonciations faites par des policiers bénéficient de la présomption de véracité. Par conséquent, c’est celui qui fait l’objet de l’accusation qui devra démontrer la non-véracité de ce qui est avancé par les agents. Le système d’accusation fonctionnait ainsi également sous la dictature franquiste.

 

Selon l’écrivain Javier Marias, c’est une négation de la justice : cela revient à condamner directement l’accusé car il sera incapable de démontrer qu’il n’a pas pas commis l’acte dont on l’accuse puisque l’on part de la base que si, il l’a fait. Il sera d’autant plus difficile à l’accusé d’apporter des preuves à cause de la loi qui interdit de photographier ou de filmer des agents de l’ordre.

Et la liste n’est pas exhaustive. Dans tous les cas, le témoignage d’un policier ou d’un agent de sécurité sera suffisant pour infliger une amende au citoyen.

D’aucuns peuvent par conséquent se demander : l’Espagne fait-elle face à un mouvement de manifestations violentes ? Eh bien non. Le chef de la police Ignacio Casido a déclaré que ces 6 000 manifestations sont jusqu’à ce jour le mouvement le plus pacifique de l’histoire de l’Espagne.

Il n’y a pas si longtemps, l’Espagne était encore une dictature. Il n’y a pas si longtemps non plus que la guerre civile a eu lieu. Tous les débats sont politiques. Informer d’un événement est un acte politique. Ne pas le faire est un acte politique. Le silence est, au plus haut point, un acte politique. Le choix de garder le silence se fige dans la mémoire des générations. Cette loi néofasciste qui va être votée n’est pas sans lien avec la montée des fascismes en Europe. Cela nous concerne tous.

Je m’adresse à tous les journalistes, aux éditorialistes en France. Vous qui détenez l’espace médiatique. Je vous demande sincèrement de briser le silence vis-à-vis du régime qui est en train de s’imposer en Espagne.

Je vous demande de commencer à informer. Je vous demande de soutenir la liberté d’expression avec vos articles et vos apports au débat, je vous demande d’y apporter des analyses rigoureuses et profondes. Informez ! Informez sur tout !

Aller plus loin

http://rue89.nouvelobs.com/2014/01/10/brisons-silence-passe-espagne-248918

Texte définitif de l’accord secret de libre échange entre le Canada est l’UE

salaires-fonctionnaires-europeens

Le dévoilement d’une partie de l’accord commercial intervenu entre le Canada et l’Union européenne ne dit rien qui vaille aux mouvements altermondialistes.

L’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AECG) conclu la semaine dernière affaiblira notamment les pouvoirs des gouvernements face aux investisseurs étrangers, empêchera de lever une taxe sur les transactions financières et augmentera le prix des médicaments, déduit le Réseau québécois d’intégration continental (RQIC) d’un premier examen de ce qui serait une partie du texte de l’entente et qui a coulé dans les médias. Le regroupement québécois de syndicats, d’organismes d’aide au développement et d’autres organisations altermondialistes craint également qu’on ait fait des concessions importantes en matière de pouvoir des gouvernements provinciaux et locaux de se servir des contrats publics comme levier de développement économique, mais également de gestion de l’eau et de politique agricole.

« Il faudra plus de temps pour analyser tout cela »,a précisé d’emblée au Devoir le coordonnateur du RQIC, Pierre-Yves Serinet, à propos des quelque 520 pages dévoilées mercredi par une chaîne de télévision allemande. En plus d’être complexe et rédigé dans le langage hermétique propre aux négociateurs commerciaux, le document pose notamment comme problème de ne pas venir avec toutes ses annexes dans lesquelles les parties indiquent, entre autres, les secteurs qu’ils soustraient aux règles du traité.

 Le contenu de l’entente

 

ceta-complet.pdf

Il apparaît cependant déjà, si le document est véridique, que l’accord aura une disposition accordant, comme dans l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), aux investisseurs étrangers de poursuivre les gouvernements s’ils se sentent lésés. « On avait promis que ce droit serait plus étroitement encadré, mais ça ne paraît pas être le cas »,déplore Pierre-Yves Serinet.

La définition d’investisseur retenue se révèle très large. La future réglementation des gouvernements devra tenir compte de leurs « attentes légitimes » et des risques qu’ils courent. Les investisseurs conserveront tous leurs recours jusqu’à 20 ans après l’éventuelle sortie de l’une des parties de l’entente.

Tout indique aussi que les compagnies européennes ne seront pas soumises aux mêmes seuils à partir desquels Ottawa se donne le droit, s’il le juge souhaitable, d’empêcher des projets d’investissement et d’acquisition au Canada.

Le Conseil des Canadiens, une autre organisation altermondialiste, a aussi noté, mercredi, que l’entente reprend le libellé des demandes européennes sur l’allongement de la durée de la protection des brevets pharmaceutiques. On dit craindre que cela se traduise par une augmentation du coût des médicaments au Canada en plus d’ouvrir la porte à des poursuites de l’industrie.

Un rapide examen du document confirme aussi l’augmentation au Canada des quotas d’importation de fromage européen en échange du même geste d’ouverture pour le porc et le boeuf canadiens en Europe. Une période de transition de six ans semble avoir été prévue.

 

Le débat à venir

Ottawa a refusé de confirmer ou d’infirmer l’authenticité du document mercredi soir. « Le Canada ne commente pas les fuites de documents de négociations,a écrit par courriel à La Presse canadienne un porte-parole du ministre du Commerce international, Ed Fast. Nous avons déjà publié des communiqués complets décrivant les éléments de l’entente et démontrant clairement les bénéfices significatifs qu’elle procurera à toutes les régions du Canada dès qu’elle sera en vigueur. »

 Le Canada et l’Europe ont d’abord annoncé en octobre la conclusion d’une entente de principe, après quatre ans et demi de négociations, puis une entente sur un texte complet, la semaine dernière. Il resterait encore à traduire ce texte en langage juridique, puis en 25 langues, avant de le soumettre à la ratification des Parlements nationaux et européen, un exercice qui pourrait prendre encore deux ans.

 

Considéré comme le projet de traité commercial le plus ambitieux entrepris par le Canada, l’AECG porte sur un vaste ensemble d’enjeux, dont le commerce des biens et services, la coopération réglementaire, les contrats publics, l’agriculture, la protection des investisseurs et la mobilité de la main-d’oeuvre.

 Pierre-Yves Serinet se dit convaincu que le reste du texte de l’entente coulera bientôt. « C’est une bonne chose parce que cela permettra aux élus et à la population de mieux savoir de quoi il retourne et d’entreprendre enfin un débat démocratique. Il est encore temps, sinon on nous placera devant un fait accompli. »

Nouvelle désinformation de before its news site repris en coeur par tous les blogeurs sans discernement

hoax-category

objet-1

Combien de connerie véhiculent  par mois ce site , exemple (Une sirène prise en vidéo ? La vidéo ci-dessous est censée représenter une sirène. La personne qui a lancé cette info n’a pas réussit à trouver d’information sur quand et où cette vidéo a été prise, il n’est pas sûr à 100% que ça soit une sirène non plus. Enjoy! Source : Before It’s News, le 14 Janvier 2014)ou encore Spectaculaire ! Une vague océanique manifeste un visage monstrueux, maléfique ! Le titre révèle bien le quotient intellectuel qu’ont certains religieux américains. Apparemment l’océan serait maléfique à cause d’une photo de magazine, donc tous les mormons, témoins de Jéhovah, protestants et catholiques crient au scandale. C’est du lourd, voir la vidéo ci-dessous. N’oubliez pas de prier Jésus pour qu’il vous sauve aussi. Source : Before It’s News, le 13 Janvier 2014 comment on peut se laisser berner par une merde pareille , on leur doit tous les vents de paniques et les infos les plus invraisemblantes , site qui a pour mission de détourner les lecteur de l’internet par l’accumulation d’infos des plus stupides et non avérés voir délibérément trompeuse, svp cessez de colporter les ragots de ce site ,vous en gagnerez en crédibilité, il est vrai que a court d’idée de nombreux sites prèfèrent une infos qui fera le buzz plutot que de rechercher les causes en profondeur des événements mondiaux …..Before its news et le mac donald de l’infos en pire …….voyons ce que nous ont concoctés comme jolie trucage cette fois ci il vaut mieux en rire plus c’est gros plus çà passe ….Dans un article de Before It’s News, qui est intitulé, « Breaking, la NASA publie des images du Christ au dessus du soleil » se trouve actuellement une vidéo  qui présente un objet gigantesque se tenant au dessus du soleil relativement calme. Vous pensez que c’est quoi ? une ,blague de mauvais gout un montage mal fait on y vois du bleu juste sur le carré du lampadaire retravaillé en soucoupe , la dernière fois c’etait jesus au dessus du soleil ,bref le bleu qui est la couleur favorite du trucage videos ne laisse que peu de doute sur cette infos débile a classer dans le HOAX de mauvaise facture …..à un moment si les sites font semblant de pas comprendre que c’est du bidonnage ,soit ils sont complices soit ce qui les interessent c’est juste  leur visiteur avec des buzz de piétres factures aux frontières de la farce ……..depuis le temps que l’on signale Before its news comme le site leader d’opinion qui a pour mission de décrédibiliser les chercheurs de vérités en ridculisant la blogosphère cela ne semble pas déranger  les blogs les plus connus ………..heureusement   de nombreux sites aux usa donnent l’alerte régulièrement

Stop using beforeitsnews as a source of information – LunaticOutPost

https://lunaticoutpost.com/showthread.php?tid…2Traduire cette page
9 déc. 2012 – 15 messages – ‎2 auteurs

before its news has no original content its all linked articles. Dumbass ‘s. But but but some random Lop Guest Opinion is thats it is disinfo, the …

posez vous la question qui véhiculent quoi et pourquoi et vous les trouverez les vendus qui vous parlent de révolution et de justice et ils sont légions .
structurés et comme par hasard dès que un site est crée ils le connaissent et partagent de suite ces liens et le mette en site favoris au bout de un mois ils ont l’amitié facile ,j’ai eu la naiveté de croire que nous partagions le meme combat lorsque je fus attaqué par ces vendus je représente l’ennemi qui dérange car non aligné sur ces leader d’opinions a la solde de ce qu’ils font semblant de dénoncer regardez leur lien d’amitiés toujours les memes ainsi vous les demasquerez ,un autre point ce sont les premiers a critiquer les religions et à defendre le new age ainsi ce sera plus facile.
leur mission vous connecter a votre nombril divin en vous faisant croire que vous allez vous évéiller  et vous libérer c’est ce que dit le satanisme de façon moins déguisé le culte du moi divin ,véritable usine à damner …..enfin ce sont les rois du survivalisme ,on va tous mourir ils aiment a répéter bon prétexte pour nous refourguer leur kit de sauvetage au passage ,maintenir les gens dans la peur de l’avenir pour que demain ils acceptent le pire en remerciant d’etre encore en vie on a eu de la chance se diront t ils comparés aux syriens irakiens palestiniens ……

Entités prédatrices de l’humanité Néphilims/reptiliens et vampires

284049_240662922726654_1954720239_n

Disons-le tout de suite, le vampirisme existe, bien sûr, à tous les degrés imaginables, y compris celui qui ne cesse d’alimenter littérature et cinéma, à quelques détails près.

Je ne vais pas consacrer cette page à l’explication du phénomène, ce serait évidemment trop long. Cependant, je pense important d’aborder le sujet de la mort et de la non-mort (« nosferatu« , terme qui, en vieux roumain, signifie à peu près « celui qui ne meurt jamais »).

L’état de non-mort est produit de multiples manières (dont une « pseudo initiatique », et à laquelle s’adonna le célèbre prince de Valachie, Vladimir « Tepes » Drakul, ayant inspiré Bram Stocker pour son oeuvre « Dracula »). Toujours est-il que le vampirisme, au stade le plus avancé, permet en effet de ne pas mourir après la mort du corps (disons, de rester rivé à la matière dense et de conserver le contrôle sur elle, et sur les « vivants »).

Il faut tout d’abord comprendre ce qu’est précisément le vampirisme. La « technique », l’objectif, disons, consiste à absorber l’énergie vitale d’autrui afin de pallier à l’impossibilité d’en produire soi-même lorsque le corps est mort. Cet apport d’énergie fraîche permet à ce dernier de ne pas se décomposer, et donc de garder substantiellement intacte la « corde d’argent » entre l’âme et le corps. Cette « corde » est un lien d’énergie subtile reliant en effet l’âme et le corps au sein duquel elle s’enracine par ce moyen. C’est ce qui différencie un simple fantôme, une entité errante sans réelle influence sur la matière, et un être physique, incarné, qui s’y ébat et s’y développe. La conscience spirituelle étant prise en charge par la conscience biologique (engendrée par le cerveau grâce à la présence de l’esprit, de l’âme, enracinée par la corde d’argent), on peut comprendre d’où vient la raison évidente pour laquelle une grande part de la population du monde ne croit en l’existence d’autre chose que ce qui est immédiatement perceptible, le corps n’étant qu’une sorte de scaphandre permettant de vivre au creux de la matière alors que nous ne sommes finalement que pur esprit.

C’est cet avantage que le vampire refuse de perdre, en plus d’une somme impressionnante de pouvoirs psychiques qui lui est dévolue de par son état vampirique, semi-magique, et disposant malgré tout des atouts des plans du Bas-Astral, allant se ressourcer au sein du plan Vital de la Terre (origine fluidique de tous les cauchemars de l’humanité).

L’énergie dont il a un besoin vital se trouve en très grande proportion dissoute dans le sang, mais sans qu’il soit forcément nécessaire d’en absorber pour en extraire la précieuse vitalité de sa victime. Il peut parfaitement la vampiriser à distance, sans contact physique. En fait, le vampire cumule les avantages d’un esprit désincarné et d’un être humain incarné. Il a autant de pouvoir sur la matière (ou presque) que ce dernier, et pourtant, il lui est possible de disparaître à la vue et de rejoindre les plans spirituels proches de la matière, mais suffisamment éloignés pour ne plus être perceptibles.

Tentative d’accès à la condition vampirique par saturation de sang frais humain.
Technique très risquée se soldant par un échec dans 90% des cas en moyenne. Le mythe du « buveur de sang » viendrait plutôt de la caste « initiatique » intimement associée au vampirisme, le plus célèbre, toujours grâce à Bram Stocker, étant « l’Ordre du Dragon Renversé » auquel appartenait Vladimir Drakul (mais il en existe d’autres, contemporains, beaucoup à Londres, et un, tout particulièrement, à Paris). Son initiateur et Grand-Maître de l’Ordre, était un certain « Abraham le Juif » dont le nom d’initiation était « Eléazar » (nom d’origine hébraïque extrêmement répandu), lui-même enseigné par un mage égyptien appelé Abramelin. Comme dans tous les cercles noirs et satanistes, le sang et la mort sont les deux fers de lance de la politique de terreur appliquée par ceux d’entre eux qui la pratiquent, ainsi que le symbole de leur pouvoir. Mais le « mythe » du vampire est connu depuis la plus haute antiquité et avant cela même; il semblerait qu’il ait « toujours » existé.

En outre, il apparaît que, pour un vampire nouvellement « créé », absorber l’énergie vitale dissoute dans le sang, appelée « Lumière Astrale », est beaucoup plus facile en absorbant le sang lui-même, plutôt qu’en la filtrant à travers le Plan Astral; les subtilités des Plans subtils ne lui étant pas forcément et immédiatement accessibles. En effet, c’est avec le temps et l’expérience qu’il sera amené à les apprendre, raison pour laquelle, plus un vampire est ancien, plus il est difficile d’en venir à bout.

Il existe un livre intitulé « La magie sacrée« , ou »Livre d’Abramelin le Mage« , que ceux qui le connaissent pour s’être contentés de le feuilleter ou même le lire candidement, trouveront certainement très inspiré d’une grande sagesse et très empreint de piété (revoilà une manifestation de la maestria de l’Illusion…). Ce livre contient des valeurs « renversées » (ou « inversées »); il établit sur six mois la procédure d’un rituel « initiatique » visant à fusionner tout d’abord la conscience de veille avec celle du double sous-plantaire, ensuite parachève cela en faisant de même avec, si possible, l’ensemble des strates de conscience, permettant ainsi, en quelque sorte, de faire émerger à la surface du monde physique le double sous-plantaire; le reflet prenant possession de ce dont il est le reflet en quelque sorte.

Par bien des aspects, le vampirisme est une absolue abomination. Non par rapport à l’ampleur du mal dont il est la cause, mais parce qu’il s’oppose de plein fouet à l’équilibre dualistique des lois naturelles de l’univers, violant le tao, et outrepassant même, dans certains cas, les limites imposées par l’application des manifestations karmiques elles-mêmes. D’où l’intérêt énorme que représente le vampirisme pour la conscience de l’Ombre, voyant en cela une possibilité d’aller encore au-delà de ce qui lui est possible d’atteindre habituellement.

Le texte de « La magie sacrée, ou Livre d’Abramelin le Mage » est bien sûr crypté (bien que faiblement). Tenter de réaliser ce rituel, même sans la clef permettant d’en connaître le sens exact, enchaîne le praticien candide à un egrégore d’aliénation psychique qui, peu à peu… le videra de sa substance vitale. Personnellement, je ne connais AUCUN livre plus dangereux que celui-là, pas même le Necronomicon que l’on dit à juste titre « maudit »; Lovecraft s’étant contenté de ne se faire que le relai de quelque chose de bien plus puissant que lui!

Quant aux moyens de contrer le vampire, la croix ne marche pas, ou alors vraiment très peu (ce symbole, devenu religieux, a trop été perverti depuis l’aube du Christianisme pour qu’il ait quelque effet fondamental sur lui). L’ail fonctionne, à condition qu’il soit consumé sur des charbons ardents afin d’en dégager les huiles essentielles (encore qu’en en ayant beaucoup consommé, le sang puisse en être suffisamment empreint pour représenter une certaine forme de gêne pour le vampire, mais, néanmoins toute relative), idem pour le camphre et le citron (avec une préférence tout de même pour le camphre). L’eau bénite est plus qu’incertaine mais peut se révéler efficace si le prêtre effectue, lors de sa bénédiction, le travail « magique » qu’il est sensé effectuer à cette occasion (je connais certaines paroisses catholiques où le bénitier est rempli d’eau du robinet, sans même qu’une bénédiction symbolique soit faîte dessus). Le pieu dans le coeur (à condition que ce soit le plexus solaire et non le coeur lui-même) est lui aussi redoutable, mais à condition de trouver le corps physique du vampire qui est son point d’ancrage au monde de la matière, donc son point faible.

Lui enfoncer le pieu, ou n’importe quoi de contondant, quelle qu’en soit la matière, dans le plexus solaire, le diaphragme, placé transversalement le long de l’abdomen juste sous les côtes, revient à détruire cet organe qui, seul, a la propriété d’y amarrer la corde d’argent. Ce lien brisé, le vampire disparaît comme n’importe quel trépassé sans réel autre pouvoir… mais l’histoire n’en est alors pas fini pour autant; être « mort » ne signifie pas « avoir cessé d’exister »!

Le tout est tout de même de réussir à atteindre le corps physique du vampire, ce qu’il ne laissera pas faire facilement on peut s’en douter. Il est en outre redoutablement bien gardé, en général, soit totalement inaccessible ou très bien caché. Il a souvent été question de meutes de chiens enragés gardant le corps du vampire au péril de leur vie, ou de déments dévolus à sa cause corps et âme.

La mort n’est donc pas une fin, et encore moins pour le vampire que pour quiconque, car il s’agit pour lui d’une réelle naissance à une condition sensée être gratifiante, une condition de puissance, de pouvoirs, et d’absolue immortalité. Des dynasties entières de la noblesse roumaine s’y sont adonnées entre le quinzième et le dix-huitième siècle (dont peut-être la plus célèbre des praticiennes du vampirisme et du culte rendu à Satan, chaque jour de sa vie jusqu’à celui de sa mort, aux côtés de son frère avec lequel elle entretenait une sulfureuse relation incestueuse, c’est Erszebeth Bathory).

Partout, la trace des vampires fut consignée et il en reste des procès-verbaux originaux à la Bibliothèque Nationale à Paris, signés par des délégations préfectorales de l’époque. Les points géographiquement reconnus comme étant les plus atteints par le fléau vampirique étaient la Roumanie, en effet (rendue célèbre par Stocker, bien sûr), mais aussi la Hongrie, l’Autriche, et, plus particulièrement, l’Auvergne et la Lorraine pour ce qui est de la France.

Il faut aussi savoir qu’il existe des magiciens noirs qui pratiquent ce genre de sport, allant absorber l’énergie vitale de leurs victimes, détruisant ainsi leurs ennemis tout en se gonflant d’une vitalité dérobée sur des êtres humains qu’ils s’acharnent à transformer en « zombies » d’abord, puis en esclaves, et finalement en cadavres!

Le vampirisme occulte est une tragique réalité, quel que soit le moyen employé ou le but poursuivi, même s’il tend à disparaître, surtout pour ce qui est des vampires au sens premier du terme; les conditions de « vie » en l’état de « non-mort » sont devenues quelque peu… difficiles, ces derniers temps.

Pour ceux qui seraient tentés par un accroissement de leur force vitale, mais que le goût du sang ou de la mort ne tente pas forcément, j’ai pensé mettre à leur disposition un schéma radionique d’une déconcertante simplicité, découvert et mis au point par un certain Monsieur H.O.BUSBY, l’un des pionniers en matière de découvertes radioniques, et qui a pour propriété de générer une intense énergie vitale, seulement « volée » à la nature qui ne demande qu’à en faire bénéficier qui sait le lui demander gentiment. Vous en trouverez donc la recette de fabrication à la rubrique « Petit grimoire ».*

* Voici une réalisation radionique en volume, testée et mis au point par R. FELSENHARDT et Bernard-Georges CONDE, ce dernier se distinguant par les travaux fantastiques qu’il a réalisés en matière de radionique et d’actions à distance. Il est également l’héritier spirituel du Docteur LEFEBURE, fondateur du « Phosphénisme ».

Cette forme, enfermée dans une boîte, génère par émission due à sa forme, une puissante énergie vitale naturelle dont vous pouvez profiter et faire profiter à l’infini, sans léser qui que ce soit, et entièrement non imposable! Cette énergie revitalisera tout organisme biologique vivant.

  • Placez la fenêtre d’émission face au plexus solaire, à environ une dixaine de centimètres.
  • En aucun cas ne maintenez l’exposition plus de cinq minutes d’affilée; trois minutes semble être une moyenne maximale acceptable. Il vaut nettement mieux avoir recours à l’émission de cette forme ving fois par jour à raison de deux minutes chaque fois, plutôt qu’une seule exposition d’une demi-heure qui pourrait se révéler dangereuse ! Pour celles et ceux qui ont une grande habitude de la pratique de la rédiesthésie, vous pouvez estimer à l’aide d’un pendule le temps d’exposition idéal à votre cas propre.
  • Utilisez cette forme exclusivement telle qu’elle se présente ci-contre, c’est-à dire le haut en haut et le bas en bas. En renversant la boîte ou en la montant de façon différente, la forme ne rayonne plus. Si vous la souhaitez efficace, utilisez-là donc uniquement dans cette position.
  • Lorsque vous l’utilisez afin de vous recharger, soyez assis et détendu, la boîte sur les genoux.

Respectez exactement les proportions et mesures de la forme émettrice repésentée en rouge. Nos amis Canadiens qui usent de mesures différentes des mesures en usage en Europe devront faire un exercice de convertion, mais pourront également se contenter de reproduire cette forme aux dimensions qui leur conviendront. En effet, la taille de la boîte n’a guère d’importance dans la mesure où elle n’a ni celle d’une boîte d’allumettes, ni celle d’un semi-remorque ! Seul le rapport entre les dimensions des différents côtés de la forme est important. Voici donc, exprimées en millimètres, les dimensions conseillées des différents côtés de la forme, représentés par les lettres de l’alphabet allant de A à P, totalisant donc 16 côtés en tout.

A B C D E F G H I J K L M N O P Base
176 68 32 38 34 64 20 24 30 24 20 20 18 20 22 42 50


La “Base” dans ce tableau représente le morceau de la forme qui vient se ficher dans le double fond de la boîte et destiné à rendre la forme stable au sein de sa boîte ; l’ensemble peut être réalisé en carton blanc épais (2 millimètres d’épaisseur au moins).

Lorsque vous n’utilisez pas votre émetteur, veillez d’une part à coucher la boîte de façon à ce que la forme ne rayonne pas, et d’autre part, couvrez-la d’un linge de manière la protéger de la poussière, par souci de discrétion, et pour éviter tout risque d’éventuelle exposition au rayonnement micro-vibratoire même si elle est en position couchée !

Conseil :

Souvenez-vous qu’un rayonnement radionique, aussi profondément bénéfique soit-il, devient systématiquement néfaste à la moindre saturation, puis dangereux en cas d’abus manifeste, et finalement mortel en cas d’exposition permanente. La radionique n’est pas un sujet léger et encore moins de plaisanteries. Une vigilance sans partage doit être exercée à son propos !

Tiré du livre de CONDE et FELSENHARDT : « Les bases fondamentales de la radionique« , aux éditions Jacques Bersez.

clonage lignée de sang  vampire ou demon ? étrange et les cas sont légions !

a la 7 e minute alec baldwin sous couvert de l’humour fait une declaration des plus claires dans une pub pendant le superbowl , est ce vraiment de l’humour …..?

COMMENT ON DEVIENT IMMORTEL par Joël Labruyère

806325_665x245x665 245q90otop50

Il y a deux façons de procéder. La première est de suivre la voie régulière qui permet à l’âme de retrouver ses facultés divines originelles. La seconde est la voie anormale qui pousse un être à se hisser dans les degrés supérieurs de la hiérarchie qui contrôle la dimension terrestre.

Sur la première voie, celle du Retour au cœur du Père, on sort définitivement du système des dimensions déconnectées de l’Univers interne, alors que sur la voie irrégulière, on prend un titre de Maître ou de demi-dieu qui ne dure que le temps d’un cycle, après quoi, on retourne à la case départ. Les vrais spirituels empruntent la voie régulière, ils sortent du circuit de l’incarnation et de la souffrance, alors que les initiés des basses hiérarchies entretiennent la roue du monde, perpétuant l’exploitation et la douleur ici-bas.

Qui sont ces initiés irréguliers ?

On le devient lorsqu’on veut s’élever par la volonté, la recherche du pouvoir, la célébrité et la gloire en ce monde. On peut emprunter une voie de fausse sainteté comme les initiés de la  » main droite  » qui ont cultivé une personnalité raffinée, ou au contraire – mais cela revient au même – on peut prendre la voie de la  » main gauche  » en développant la puissance qui vous hisse au dessus de l’humanité ordinaire. Dans les deux cas, si l’on va assez loin dans le développement choisi, on peut s’octroyer un poste dans la hiérarchie terrestre, au service d’un égrégore.

Peut-on devenir un immortel irrégulier par l’art ou la science ?

Tout à fait. Depuis le développement de la médiatisation, un être qui devient célèbre au plan international prend naturellement, grâce à son charisme, une place de choix dans la hiérarchie planétaire. C’est ainsi que des chanteurs de rock ou des vedettes de cinéma ont gagné une promotion sur une dimension invisible. L’artiste peut être totalement dépravé, ou bien au contraire, il peut s’agir d’un grand humanitariste. Le résultat est sensiblement le même car grâce à son charisme médiatique, la personnalité est devenue si lumineuse sur le plan astral, qu’elle règne sur la portion de l’humanité accordée à sa fréquence. Ici, bien et mal ne sont que les deux faces du jeu de la dualité terrestre. Mais, bien entendu, les humains qui se sont hissés au rang de demi-dieux grâce à leur talent ou leur action, sont aux yeux des masses des êtres divins. Le système politique les identifie par des médailles, des décorations, des prix, afin d’authentifier leur pouvoir occulte. Ainsi, lorsqu’un personnage de la scène médiatique reçoit une décoration au niveau national ou international, cela symbolise sa promotion dans la hiérarchie invisible. Ces décorations ont une fonction magique, à l’image des titres ronflants qu’on confère aux initiés de la hiérarchie ecclésiastique ou maçonnique. Chaque grade maçonnique symbolise un degré atteint dans les basses hiérarchies invisibles, mais il faut avoir fait preuve de ses mérites au service du  » prince de ce monde  » pour gagner une place de choix dans son administration.

Un chanteur de rock, par exemple, peut-il obtenir cette gratification ?

Prenons les exemples célèbres, comme Mick Jagger, Paul Mc Cartney ou Bob Dylan – sans oublier Elvis Presley qui est une idole qui reçoit un culte religieux. Ainsi, aujourd’hui, lorsqu’un américain sait qu’il va mourir, il dit qu’il va rejoindre Elvis !
Mick Jagger, le provocateur des Rolling Stones qui chantait  » sympathie pour le diable  » a été décoré du titre de Lord d’Angleterre. Symboliquement, c’est recevoir en héritage un domaine sur la face invisible de l’empire britannique. (Idem pour le Beatle Paul Mc Cartney)

Bob Dylan, le prince des poètes de la génération rock, a été promu à un rang élevé par les autorités maçonniques américaines et internationales. On se souvient de son accolade avec Jean-Paul II, après que Dylan soit d’abord passé à la synagogue de Rome. Nombre de pays l’ont décoré du titre de chevalier des arts et des lettres, ce qui témoigne de l’honneur qui lui est accordé sur la dimension occulte.

Ces artistes médiatisés et idolâtrés ont travaillé pour gonfler certains égrégores, et chaque travail reçoit son salaire. Rien n’est laissé au hasard. Que l’on s’appelle Mère Térésa ou Madonna, c’est le même combat professionnel pour la promotion dans la hiérarchie luciférienne. Il n’y a qu’une faible nuance entre la bonté ostentatoire des grands humanitaristes, et la sensualité des stars. Il faut avoir rendu de bons et fidèles services aux basses hiérarchies, que l’on en soit conscient ou pas. A un certain moment, l’initié sait qu’il est un élu car les pouvoirs qui lui sont octroyés en ce monde sont exorbitants – célébrité, richesse, honneur, pouvoir. Toutefois, l’élu qui ne marche pas droit risque d’être jeté aux oubliettes.

Qu’arrive t-il aux célébrités assassinées ou qui meurent prématurément ?

Généralement, elles sont expédiées de l’autre côté pour être utilisées comme médiums afin de transmettre aux loges occultes des informations sur le futur. Tout a un sens dans l’économie des hiérarchies planétaires. Comme on dit :  » chaque cheveu est compté « .

Un élu du système hiérarchique planétaire est un être qui dispose de qualités spirituelles particulières. Il a signé un pacte pour obtenir son pouvoir, son talent, et sa fortune anormale. Il s’est engagé à être un serviteur. Il peut focaliser l’énergie de millions d’êtres afin de redistribuer cette énergie astrale sur d’autres dimensions, au bénéfice des basses hiérarchies.

L’immortalité des grands personnages est donc factice et relative ?

Oui, elle ne dure que le temps d’un cycle, et seulement si l’entité qui a été élue est capable de gérer habilement sa  » carrière magique « .
Le fantôme d’Elvis Presley ne sera pas éternellement une idole à laquelle l’Amérique rendra un culte. D’autre part, il n’est pas certain que l’entité Elvis Presley soit capable de diriger consciemment sa carrière magique dans l’au-delà. Son image est utilisée, mais l’entité n’avait pas atteint un niveau de maîtrise occulte suffisante. C’est un instrument. Peu à peu l’image astrale s’estompe et disparaît.
Quoi qu’il en soit, la fonction ésotérique de la gloire en ce monde, c’est de constituer autour de personnalités charismatiques des foyers d’alimentation énergétique. Les stars sont des esclaves de la Grande Babylone. Les grands personnages politiques sont au dessus des célébrités dans la hiérarchie car les stars ne sont que leurs serviteurs, leurs bouffons, éventuellement leurs prostituées. C’est pourquoi aucune célébrité du show business n’attaque le système qui la fait vivre, et qui pourrait la faire mourir. Certaines vedettes jouent les révoltés dans un cadre contestataire délimité, mais jamais ils ne dévoileront les secrets initiatiques – à condition qu’ils comprennent comment ça fonctionne !
Le système est protégé. Un artiste peut prendre un profil de rebelle avant d’accéder au succès, mais dès qu’il est célèbre, il joue le jeu comme un enfant obéissant, ou il est renvoyé en bas.

Brigitte Bardot a égratigné le système, mais pas jusqu’aux responsabilités supérieures, car elle en est un produit, dès avant sa naissance.
Elle dispose d’un certain égrégore, et possède une petite niche de  » sainteté  » dans la hiérarchie, quoique seulement pour le reflet astral de ses années glorieuses. Elle est donc dans le coup, même si le système l’épingle pour ses positions politiquement incorrectes, lesquelles ne lui vaudront pas un titre d’éternelle comme d’autres stars conscientes des mécanismes ésotériques, et qui sont des initiés.
Bardot est protégée pour son image astrale encore vivace, mais qui s’effrite.
Pour tenir un égrégore, il faut avoir développé une conscience luciférienne puissante au service de l’ordre mondial. Bardot sera récupérée après sa mort si elle ne choisit pas de sortir du système.

Ces entités peuvent-elles échapper un jour au désir de briller et d’être reconnues ? Accède t-on au plus haut niveau de la célébrité si on ne le désire pas depuis de nombreuses incarnations ?

Et les grands noms du passé ?

Ces êtres dont la gloire fut posthume n’étaient pas médiatisés de leur vivant, et seule leur image astrale peut être utilisée par les entités occultes qui gèrent la circulation énergétique à leur profit.
C’est comme de racheter les droits d’un auteur en faisant fructifier la valeur commerciale de son nom. Certains égrégores exercent un droit d’exploitation sur l’image de tel saint ou personnage historique et captent ainsi les sentiments attachés à son nom, mais l’âme du personnage n’est plus dans ce circuit.
Par exemple, François d’Assise aurait refusé de servir de stimulant pour entretenir un culte de sa personnalité, mais cela n’empêche pas l’égrégore catholique romain d’utiliser son image de sainteté pour vampiriser les adorateurs du  » poverello « .

Cette organisation de vampirisation astrale est la  » Grande Babylone « , avec ses dieux et ses héros. C’est une mafia occulte qui gère les images des grands personnages mondiaux, lesquels ne sont pas impliqués dans ce syndicat, soit qu’ils sont sortis définitivement du circuit des renaissances, ou sont incarnés à nouveau sur la terre dans le plus grand anonymat.

Par exemple, lorsque Platon s’est réincarné pour la dernière fois, c’est dans la personnalité d’un écrivain du 19ème siècle totalement inconnu. Les grands rôles ne sont pas obligatoirement ceux que l’histoire enregistre. Tout ceci est très aléatoire. Par exemple, Vincent van Gogh est mort pauvre et inconnu. Or, l’une de ses peintures est la plus chère du monde. Dès lors, on parle beaucoup de lui, et l’on a construit un mythe autour de son image, sans qu’il soit impliqué dans ce cirque.
Il s’est formé un culte autour de l’image astrale de van Gogh. Il est peu probable qu’il découvre qu’il n’a été durant son périple ici-bas qu’un peintre raté, mystérieusement devenu le plus cher du monde !

Tout cela est très occulte. Pourquoi un homme qui n’aurait pas vendu une croûte de son vivant, devient-il un mort richissime ? Le monde invisible détourne à son profit les œuvres puissantes. On pourrait citer Mozart et nombre de génies, maudits durant leur existence, mais que le système récupère pour son ambiance culturelle, qui sinon serait stérile et creuse.
Certains médiums racontent aux gens qu’ils ont été tel personnage du passé. Selon les modes, c’est un prêtre égyptien ou une princesse celtique. C’est de la sottise. Il faut se souvenir que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute.

Qui gère le circuit de la célébrité ?

Des entités irrégulières se sont octroyées une place dans les basses hiérarchies grâce à un développement occulte qui leur permet de ne pas revenir en incarnation. Ces entités sont organisées en concessions exploitant les réserves énergétiques de l’âme humaine. Ce commerce malsain remonte à une très haute antiquité. Ces entités ont parfois usurpé l’identité et même l’apparence des dieux qui coiffent au le circuit du système solaire. Ces faux dieux et ces entités irrégulières forment les basses hiérarchies planétaires. C’est un circuit fermé rejeté hors du monde divin.

Il s’entretient par la récupération de l’énergie de l’âme humaine qui seule peut synthétiser la force universelle fondamentale. C’est pourquoi, la méthode privilégiée pour capter l’énergie de l’âme demeure les rites et la prière. Du fait que les religions ont perdu le monopole du culte des divinités, il s’est développé un système médiatique international qui pompe une énergie énorme quoique d’un taux vibratoire déprécié. Ce système permet donc aux célébrités d’accéder au statut de demi dieux aux yeux des foules qui veulent des idoles à adorer à la place des divinités démodées.

Cette crise nécessitera au final de faire apparaître un personnage messianique qui se présentera comme le sauveur, l’avatar divin descendu sur la terre. Les loges orientales et occidentales se disputent à ce sujet, sans compter le messianisme juif qui voudrait imposer son roi David.
Un consensus sera adopté, si ce n’est déjà fait. Que le spectacle commence !

Nous avons parlé de la pseudo immortalité des  » maîtres  » de la hiérarchie planétaire. Nous voyons que pour parvenir à s’élever dans ces degrés il faut avoir développé un pouvoir occulte spécial. Ce pouvoir est lié à la kundalini inférieure, et ne présente aucun caractère libérateur au sens spirituel. Dès lors, comment un être qui n’emprunte pas ce chemin de puissance, peut-il sortir du circuit terrestre ?

La condition pour sortir du circuit c’est de ne pas s’y enchaîner d’avantage. Par conséquent, il faut comprendre que le développement de nos pouvoirs naturels – comme le recommande l’occultisme – est une entrave plutôt qu’une aide.
Nous n’avons pas à rechercher plus de pouvoir si nous voulons sortir d’un circuit planétaire où l’on se hisse précisément en développant une puissance anormale.
Si l’on ne recherche ni la célébrité, ni les pouvoirs occultes, ni la gloire, ni la fortune en ce monde, alors, on est déjà à moitié sorti d’affaire, car nous n’intéressons plus les basses hiérarchies qui vivent de l’exploitation des ambitions mondaines. On nous considèrera alors comme des créatures sans importance, des minables, des ratés, ce qui est tout à notre avantage, car les entités lucifériennes qui surveillent le circuit planétaire, ne peuvent imaginer qu’on puisse rechercher une autre lumière que celle qui illumine leur univers d’illusion.

On devient intérieurement des petits enfants, et l’air de rien, on sort du bac à sable sans se faire remarquer. Bien entendu, il faut couper les liens avec les séductions de la Grande Babylone, ses passions, ses tentations et ses illusions – tout ce qui mobilise les hommes ordinaires.
Ce n’est évidemment pas facile lorsqu’on a une personnalité développée, car celle-ci veut devenir toujours plus grande, plus intelligente, plus forte, plus douée, etc…
Il faut traverser et vaincre les trois tentations dans le désert : l’orgueil, le pouvoir et l’attachement aux richesses. C’est dire qu’il faut prendre le chemin inverse de ceux qui deviennent importants, et qui sont dès lors récupérés par les basses hiérarchies qui les tentent avec l’appât de la gloire, du pouvoir et de la richesse.

Comment un être doté d’une personnalité développée peut-il se libérer ? Celui qui brille d’un certain charisme, qui est ambitieux, peut-il échapper à la tentation de la célébrité, du pouvoir et de la richesse ?

Il doit prendre conscience que le développement de ses pouvoirs personnels le conduiront à pactiser avec des puissants – au plan visible ou invisible – qui pourraient faire de lui leur allié ou un serviteur, s’ils détectent en lui un potentiel.
Les monastères et les loges maçonniques sont remplis d’esclaves qui plient l’échine, à cause de l’orgueil spirituel ou mondain qui les dévore.
Si l’on a une personnalité ambitieuse, volontaire ou téméraire, il est évident qu’on ne doit pas refouler ce que l’on est. Il faut convertir nos défauts en vertus en restituant à l’univers l’essence de nos pouvoirs individuels. Que celui qui a le sens de l’organisation, trouve sa place dans un groupe spirituel de bonne foi où il pourra faire profiter les autres de ses capacités. Que celui qui est ambitieux recherche un but spirituel élevé à la mesure de son désir. Que celui qui est un meneur, aide les autres à avancer vers la lumière, en montrant l’exemple du dévouement et de l’ardeur. Alors, celui qui a des défauts liés à l’orgueil, le goût du pouvoir ou le désir d’expansion, les mettra au service de son désir de vérité et de libération.

Les serviteurs de la vérité ne sont ni indécis, ni dénués de volonté. Leur volonté ardente est convertie en volonté de servir.
Sur la voie spirituelle régulière, on agit avec volonté et détermination, mais on ne cherche pas de profit personnel, alors que sur la voie irrégulière, on recherche uniquement le pouvoir pour soi-même.
Les deux immortalités, la vraie et la fausse, découlent de deux attitudes inverses : servir Dieu ou servir le monde.
Les idées new age, confuses et complaisantes, ainsi que la religiosité mondaine, tentent de conjuguer ces tendances inconciliables. Mais il n’y a qu’une voie d’immortalisation, c’est sortir du circuit de la mort.

Alors, comment devient-on immortel ?

Sur la voie régulière, il faut le désir sincère et conscient de revenir à notre origine – pour autant que l’on ait conservé la nostalgie de ce paradis perdu.
Sur la voie des anormaux des basses hiérarchies, il faut le désir de devenir un dieu en enfer – parce qu’on ne sait plus d’où l’on est venu, et qu’on ne voit pas d’autre façon d’avancer que la fuite en avant.
Entre les deux, il y a les tièdes, ceux qui se demanderont toujours quel chemin est le plus sécurisant, ou pour la majorité, qui ne se demandent rien du tout.

Energies: Dragonfly, le Nouveau Virus Informatique

centrale_842245_679x417

Après le virus Stuxnet, qui avait espionné les centrales nucléaires iraniennes et mis hors service les centrifugeuses, c’est au tour des grands groupes énergétiques (pétrole, gaz, producteurs et transporteurs d’électricité, entreprises énergétiques, etc),  installés majoritairement aux Etats-Unis, en France, en Espagne, en Allemagne, en Italie, en Turquie et en Pologne d’être infectés par un nouveau virus. Au total, 84 pays sont concernés et plus de 1’000 entreprises.

Identifié sous le nom de Dragonfly, ce virus prend pour cible les systèmes informatiques de groupes et pourrait causer des dommages ou des perturbations dans l’alimentation en énergie dans ces pays.

Une fois ce virus installé dans l’ordinateur de la victime, il récolte toutes les informations du système et peut extraire les données du carnet d’adresses de l’ordinateur et tout autre liste de noms.

 

Alors que Stuxnet avait été développé par les américains et Israël, l’origine de ce virus et pour l’instant inconnu mais les pays de l’Est sont montrés du doigt.

Dragonfly a tous les aspects d’une opération financée par un Etat car il trahit des capacités techniques élevées dont l’objectif principal semble être le cyberespionnage, le potentiel de sabotage représentant une capacité secondaire.

Dragonfly, connu aussi sous le nom Energetic Bear, semble venir d’Europe de l’Est, vu les horaires d’activité de ceux qui le contrôlent. Le groupe derrière Dragonfly a utilisé différentes formes d’infection: des spams contenant de pièces jointes infectées et des outils de navigateur pouvant installer des logiciels malveillants, selon Symantec.

Les différents pays touchés par ce virus:

drafonfly-virus-pays

http://2000watts.org/index.php/energytrend/petrole/1051-energies-dragonfly-le-nouveau-virus-informatique.html

Une autre Manhattan chinoise vient s’ajouter à la liste des villes désertes .

 Grande

photodisplay

Une ville déserte


Les immeubles du district de Conch Bay, à Tianjin, en Chine.

Les cas comme celui-ci sont exactement la raison pour laquelle la Chine n’est pas prête de prendre le pas sur les Etats-Unis.

La croissance chinoise est exagérée, les mal-investissements abondent, les prix relèvent de l’absurde, et les opérations bancaires parallèles qui financent ces développements finiront par imploser.

 

En Chine, le mal-investissement ne cesse plus de prendre de l’ampleur. Techniquement, cette croissance vient s’ajouter au PIB, mais viendra un jour où elle devra être amortie.

Les villes fantômes, les centres commerciaux déserts et les gares vides de Chine font la une de journaux depuis des années. Le plus gros centre commercial du monde est inoccupé, et des villes entières sont complètement désertes.

Une autre ville vient désormais s’ajouter à la liste des villes désertes, et pas des moindres.

Le projet de la Chine de construire sa propre Manhattan voit le jour sur un fond d’immeubles de bureaux vides et d’hôtels inachevés, et vient souligner le risque d’un ralentissement de l’économie chinoise perchée au sommet d’un boom de l’investissement sans précédent.

Le paysage aux mille gratte-ciels du district de Conch Bay, dans la ville portuaire de Tanjin, n’a vu de près rien du tout de l’agitation d’une métropole, avec ses vitres de verre couvertes de poussière et ses constructions en suspens. La région a échoué à attirer de nouveaux locataires dès la fin de la construction du premier immeuble en 2010, chose qui s’avère être de mauvais augure pour le projet d’Yujiapu, situé de l’autre côté du fleuve Hai, qui prend exemple sur Manhattan et dont la construction est encore en progrès.

La zone déserte souligne les difficultés à laquelle se heurte la Chine, à l’aube du ralentissement d’une orgie de l’investissement financée par le crédit, pour soutenir la croissance et l’emploi au sein de la deuxième économie du monde. Un véhicule de financement gouvernemental de la région de Tianjin lié au développement a vu ses revenus chuter de 68% en 2013 pour passer à une quantité à peine aussi élevée que le tiers de ses dettes annuelles pour 2014.

« Des comptes devront être réglés », a expliqué Stephen Green, directeur de recherche chez Standard Chartered Plc, à Hong Kong. La vente d’obligations par les gouvernements locaux pour rembourser les prêts bancaires ne servent qu’à acheter du temps. « Les gens devront payer » pour ces erreurs grâce à des bail-outs, à une recapitalisation des fonds publics et à l’inflation.

Conch Bay a présenté quelques signes de vie le 19 juin à l’occasion d’une visite de journalistes de Bloomberg. La construction de Glorious Oriental, un complexe résidentiel et de bureaux composés de deux gratte-ciels, a été suspendue. Au nord de Conch Bay, le bâtiment principal de l’hôtel Country Garden Phoenix, l’un des plus gros hôtels d’Asie, n’est qu’une carcasse déserte qui ne présente aucun signe de travaux en cours.

 

Les appels passés aux bureaux du Glorious Oriental à Pékin et à Tianjin sont restés sans réponse.

Wang Wei, un résident de Tianjin de 34 ans, s’est rendu en voiture dans la région pour se faire une idée du prix des propriétés, simplement pour les y trouver six fois plus élevés que ce qu’il aurait été prêt à payer. « J’ai entendu beaucoup de choses à propos de Conch Bay, mais ce n’est pas un endroit où vivre – du moins pas pour le moment », a-t-il dit. Il n’y a pas de magasins, pas d’écoles, pas d’hôpitaux et pas de voisins ».

 

 

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-une-ville-fantome-de-plus-en-chine.aspx?article=5603815972H11690&redirect=false&contributor=Mish.

Structures terrestres et monde electronique une matrice secrète

matrix-637x325

Chacune de nos pensées s’envole dans une « mémoire collective », ignorant la mort physique. Tout ceci se balade sur un spectre de fréquences allant de 0 à 150 hertz environ. J’ai mesuré des dizaines de champs, tous ces carrés entrent dans une moyenne de 800 mètres de côté, contiennent en moyenne 16 cercles concentriques espacés de 50 mètres. Si ces lignes au sol sont vraiment des antennes, alors il suffit d’en calculer la longueur exacte, puis d’appliquer la formule F (en Khz) = C (vitesse de la lumière en Km/s) / longueur des lignes trouvées (en kilomètres) pour obtenir la fréquence de résonance du système en onde entière. Si vous divisez par 4 vous obtenez un quart d’onde. S’il s’agit d’antennes, cela donne 22,15 Km d’antenne par carré reconstitué (longueur d’onde), soit une fréquence de résonance moyenne de 13,54 Mhz par carré représenté en onde entière, en appliquant F=C / Lo (avec F en Khz, C=vitesse de la lumière soit 300.000 Km/sec, et Lo étant la longueur d’onde en Km). Reste à savoir si tous ces carrés sont reliés entre eux pour déterminer la plage de fréquence sur laquelle on peut estimer une résonance. Je pencherai plutôt pour qu’ils soient tous reliés car cela augmente la longueur d’antenne et par voie de conséquence diminue la Fréquence jusqu’à tomber sur quelques Hertz, ondes dites VLF dans lesquelles se situe le spectre cérébral. Les ondes cérébrales dites Bêta correspondent par exemple à un état de conscience extérieure et se situent entre 15 et 30 Hertz. Supposons 20 Hertz en moyenne. Correction faite de la vitesse de la lumière à 299793 Km/sec, la longueur d’antenne qu’il serait nécessaire d’avoir pour une résonance de 20 Hertz serait de : 299793 / 0,02 = 14 989650 Km, soit avec des carrés contenant des lignes de 22 Km en cercles concentriques, 14989650 / 22 = 681347 carrés. En d’autres termes, un territoire de 826 carrés, soit 660 Km x 660 Km, possibilité tout a fait raisonnable sur certains états des USA.

La Matrice Devoilee / Secret places on google earth
envoyé par Goum2603.

Jean-Marie Le Pen voit dans le virus Ebola un moyen de réduire l’immigration

images

La tête de liste FN aux européennes dans le sud-est a déclaré que le virus Ebola pouvait « régler en trois mois » la question de l’explosion démographique. Une déclaration qui pourrait lui faire perdre son immunité de député européen sitôt réélu. 

 

Jean-Marie Le Pen, président d’honneur du Front national et tête de liste aux européennes, a de nouveau dérapé en déclarant que le virus Ebole pouvait régler en trois mois le problème de l’immigration.

 

afp.com/Lionel Bonaventure

A 85 ans, Jean-Marie Le Pen ne changera pas. En marge de ce qui était peut-être son dernier meeting de campagne, mardi soir, à Marseille, le président d’honneur du FN a jugé que « Monseigneur Ebola peut régler en trois mois » la question de « l’explosion démographique ».  

Jean-Marie Le Pen, qui discutait notamment avec le maire FN de Cogolin, Marc-Etienne Lansade et était entouré de plusieurs personnes dont deux journalistes de l’AFP, expliquait lors de ce cocktail de presse la teneur de son discours prévu une heure plus tard au Palais de l’Europe du Parc Chanot de la cité phocéenne. C’est dans cadre qu’il a expliqué que le virus Ebola, qui sévit actuellement en Afrique occidentale, pourrait régler la question de l’immigration.  

En déplacement à Valence, dans la Drôme, Le Pen père est revenu sur ses déclarations de la veille. « Je ne vois pas comment on peut polémiquer sur un tel sujet. Moi, je suis un adversaire résolu de tout ce qui touche à l’intégrité des populations, mais on n’y peut rien (…) Moi, je dis que la France doit se préparer à subir le choc, le torrent migratoire, par l’extension continue de la population mondiale », a-t-il expliqué.  

Le virus Ebola est, selon lui, une « maladie terrible ». « Comme les guerres nucléaires ou internes, il est de nature à modifier cette évolution [démographique] qui en elle-même est catastrophique. » 

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/fn/jean-marie-le-pen-voit-dans-le-virus-ebola-un-moyen-de-reduire-l-immigration_1545213.html#SUSgGdqtcRy2Dcmd.99

DOC : L’effondrement du monde Materialiste vers un monde Spirituel

Silence-Seekers-small

Partie 1 Film documentaire réalisé par Jean-Baptiste Cousin à propos de la chute du système économique, (qui engendrera guerre civile, 3eme guerre mondiale et nouvel ordre mondial ) et la venue du monde Spirituel. PLAN Partie 1: -Début de la crise en Septembre 2008 – lien avec L’apocalypse de St Jean – La marque de la Bête = Puce RFID = Nouvel Ordre Mondial = Projet Sataniste. Partie 2: -Bête Masse Média = Télévision – controlé par les Banques (corruption) – exemple de Dieudonné et le chantage à l’antisémitisme. Masse Media force à vouloir toujours plus (travail, argent, croissance). Apocalypse – Hécatombe d’animaux – 3eme Guerre Mondial, guerre civile. Partie 3: -Conclusion (le problème n’est pas d’ordre économique, politique ou militaire mais Spirituel) – Conscience nouvelle – Enfants Indigos – Dieu : Religion et Spiritualité – Changements de dimension (énergie) – vers une conscience spirituel – Les grands Maîtres – Nous sommes Tous Maîtres. Intervention de : Alain Soral Pierre Jovanovic Dieudonné M’Bala M’bala Pierre Hillard Aaron Russo Mr Mondialisation Lilou Mace Sylvie Simon Neal Donald Walsh