(Doc) [VF]Une fille russe aux yeux à rayon X étonne les scientifiques .

fille aux rayons x

août 2013 | Publié dans: Clairvoyance

(Source :sott  Wikipédia et The Sun)

Une fille russe aux yeux à rayon X étonne les scientifiques japonais avec son étonnant don ! Des scientifiques anglais et japonais ont reconnu que la fille possédait une capacité stupéfiante de voir au travers des gens.

Natasha Demkina, 17 ans, originaire de la ville de  Saransk en Russie, s’est fait connaître pour sa capacité stupéfiante de voir au travers des gens et de diagnostiquer les maladies.

Des scientifiques se sont intéressés à elle, et l’ont invité à Londres pour se prêter à des expériences scientifiques. Les chercheurs britanniques ont reconnu à l’unanimité le don remarquable de Natasha, bien que les scientifiques américain ont hésité à en venir à une telle conclusion. Ils n’ont pas apprécié le fait que la fille ait diagnostiqué avec succès seulement 4 patients sur 7.

Natasha Demkina a récemment passé une épreuve similaire à Tokyo, où les scientifiques japonais ont confirmé le don de la jeune fille.

« Cela me prend trop de temps d’expliquer et de détaille tout ce que je vois. Parfois je peux voir les maladies à un stade précoce, quand ni les patients ni leurs docteurs n’ont la moindre idée de leur présence. C’est pourquoi nous avons eu des problèmes avec les scientifiques américains,” a dit Natasha.

Durant l’épreuve au Japon, Natasha a pu voir que l’un des patients avait un genou prothétique. Un autre patient avait des organes internes placés asymétriquement (situs inversus). Natasha a facilement diagnostiqué les premiers stades de la grossesse et a même vu une pathologie dans le foetus d’une femme. Elle a diagnostiqué une courbure rachidienne ondulée rare chez un patient masculin.

Quand les docteurs japonais ont comparé le dessin de Natasha à la courbure de la photographie aux rayons X, ils purent constater que la photo et le dessin étaient absolument identiques. Quand Natasha avait terminé avec les sept patients, les docteurs japonais n’ont pas pu s’empêcher de l’applaudir. Cependant, ce n’était que la première étape des tests.

On demanda à Natasha Demkina de diagnostiquer la maladie d’un rottweiler âgé. La fille a eu peur de s’approcher de l’animal sans muselière, mais le docteur lui a dit qu’elle devait regarder les pattes du chien. Cinq minutes plus tard la fille a pointé la jambe arrière droite, dans laquelle elle voyait une prothèse. Les scientifiques japonais n’ont pas cru la gille, quand elle leur a dit qu’elle pouvait aussi voir les maladies sur les photographies des gens. Quand on lui présenta une petite image de type « passeport » de quelqu’un, elle a rapidement diagnostiqué un cancer du foie.

La jeune fille a la vue rayon X en Russie embarrasse des médecins 

Selon l’agence de presse russe Pravda, Natasha Demkina, une jeune fille de 16 ans, a réalisé plusieurs diagnostics sans rayons X ou échographies sans faire d’erreurs.

« Quand elle grandissait, ma fille était juste une enfant ordinaire, » a dit sa mère, Tatyana Vladimirovna. « Peut-être qu’elle était juste un peu plus mature que les autres enfants de son âge. A un an, elle pouvait réciter Pouchkine et Nekrassov par cœur. A trois ans, elle maîtrisait l’alphabet et a appris à conduire une motoneige. Elle n’a jamais été capable de voir au travers des humains !« .

Mais la vie de Demkina changea après avoir eu l’appendicite et que les docteurs ont laissé des coton-tiges dans son ventre. Un mois après le retrait des coton-tiges dans la seconde opération, elle a commencé à avoir cette « vision aux rayons X ».

« Je voyais un tube plissé comme pour les aspirateurs à l’intérieur de toi, » a-t-elle dit à sa mère. « Je voyais aussi deux haricots et une tomate qui ressemblait à une tomate coeur-de-boeuf. »

Elle ne connaissait pas les mots pour intestins, reins, et coeur.

Au début les docteurs refusaient d’accepter ses visions, mais des tests exhaustifs n’ont pas pu réfuter ses allégations. Elle a dessiné l’image de l’estomac d’un docteur en indiquant un point sombre où se trouvait précisément un ulcère.

Quand on lui présenta un patient souffrant de multiples maux, Demkina les identifia tous, y compris les détails qui échappaient aux échographies. Elle n’était pas d’accord avec les médecins qui avaient diagnostiqué un cancer chez une autre femme. On lui donna raison.

Selon le Dr Irina Kachan, qui conduisit des tests sur Demkina chez elle à Saransk, à environ 640 km à l’ouest de Moscou : « Je reconnais que cette fille a des capacités inhabituelles. »

« Elle est comme un scanner à rayons X humain, » a ajouté un autre docteur. « Nous étions sceptiques au début, pensant que la fille cherchait à nous ridiculiser. Mais nous ne pouvons pas expliquer de façon normale ce qu’elle voit. »

Selon Demkina : « Je n’ai rien à cacher. Je les laisse mener des expériences sur moi. Peut-être qu’ils pourront expliquer la nature de ma seconde vue. C’est comme d’avoir deux vues. Je peux changer de l’une à l’autre instantanément si je dois savoir le problème de santé d’une personne. »

« C’est difficile d’expliquer comment je détermine des maladies spécifiques. Il y a certaines impulsions que je ressens venant des organes endommagés. La seconde vue fonctionne seulement le jour et dort la nuit. »

Demkina, qui étudie désormais la médecine à l’Université d’Ogarez (Etat de Moscou), dit que la seule personne qu’elle ne peut pas sonder, c’est elle-même.

L’ADN peut être influencé et reprogrammé par des mots et des fréquences

la-force-des-mots-pour-reprogrammer-adn

Les dernières recherches scientifiques expliquent directement ou indirectement les phénomènes tels que la clairvoyance, l’intuition, les actes de guérison spontanée et à distance, l’autoguérison, les techniques d’affirmation, les lumières inhabituelles/auras qui entourent certaines personnes (appelés maîtres spirituels), l’influence de l’esprit sur les conditions météorologiques et bien plus encore

De plus, il y a à l’évidence un tout nouveau type de médecine où l’ADN peut être influencé et reprogrammé par les mots et les fréquences SANS couper ou remplacer un seul gène. Seulement 10% de notre ADN est utilisé pour la fabrication de protéines. C’est ce sous-ensemble d’ADN qui intéressent les chercheurs occidentaux et qui est actuellement examiné et catégorisé. Les autres 90% sont considérés comme de ‘l’ADN junk (inutile)’. Cependant, les chercheurs Russes, convaincus que la nature n’est pas stupide, ont rejoint les linguistes et les généticiens en entreprenant d’explorer ces 90% de ‘d’ADN junk’. Leurs résultats et conclusions sont tout simplement révolutionnaires! Selon eux, non seulement notre ADN est responsable de la construction de notre corps mais il sert également de stockage de données et de communication.former les phrases), la sémantique (l’étude du sens des formes de langage) et les règles de grammaires basiques. Ils se sont aperçus que les alcalis de notre ADN suivent une grammaire régulière et ont établi des règles semblables à celles de notre langage.

Le biophysicien et biologiste moléculaire Pjotr Garjajev et ses collègues ont également exploré le comportement vibrationnel de l’ADN . (afin de faire bref, j’en ferai seulement le résumé ici. Pour une exploration plus poussée, merci de vous référer à l’annexe en fin d’article). L’essentiel était ceci «Les chromosomes vivants fonctionnent exactement comme des ordinateurs solitoniques/ holographiques utilisant le rayonnement laser de l’ADN endogène>.» Ce qui signifiequ’ils ont réussi par exemple à moduler certains schémas fréquentiels avec un rayon laser et qu’ils ont avec celui- ci influencé la fréquence ADN et par conséquent l’information génétique par elle-même. Puisque la structure de base del’ ADN-paires alcalines et le langage (comme nous l’avons expliqué plus haut), sont de même structure, le décodage ADN n’est plus nécessaire .On peut tout simplement utiliser les mots et les phrases du langage humain ! Ceci a été également prouvé de façon expérimentale ! La substance ADN vivante (dans les tissus vivants et non pas in vitro) réagit toujours au langage modulé des rayons laser et même aux ondes radios, si on utilise les fréquences appropriées. Cela explique finalement et scientifiquement pourquoi les affirmations, le training autogène, l’hypnose et autres peuvent avoir des effets aussi puissants sur les humains et leur >corps. Il est tout à fait normal et naturel que notre ADN réagisse au langage.Alors que les chercheurs occidentaux coupent un gène uniqueà partir des brins d’ADN et qu’ils l’insèrent ailleurs , les Russes travaillent avec enthousiasme sur des dispositifsqui peuvent influencer le métabolisme cellulaire grâce à des fréquences radio modulées et des fréquences de lumière afin de réparer les défauts génétiques. Le groupe de recherche de Garjajev a réussi à prouver par exemple qu’avec cette méthode>les chromosomes endommagés par les rayons X pouvaient être réparés. Ils ont même captés les schémas d’informations d’un ADN particulier et les ont transmis à un autre, donc ils ont reprogrammé les cellules d’un autregénome. Et ils ont transformés avec succès, par exemple, des embryons de grenouilles en embryons de salamandres simplement en transmettant des schémas d’informations d’ADN ! Ainsi toutes les informations ont été transmises sans aucun des effets secondaires et sans les problèmes rencontrés lorsqu’on coupe et que l’on réintroduit un gène unique d’ADN.

Cela représente une révolution incroyable qui peut changer le monde et les sensations! Tout ceci en impliquant simplement les vibrations et le langage au lieu de la procédurearchaïque de découpage ! Cette expérience souligne l’immense pouvoir des ondes génétiques, ce qui aévidemment une plus grande influence sur la formation des organismes que le processus biochimique des séquences alcalines.Les enseignants ésotériques et spirituels savent depuis toujours que notre corps est programmable par lelangage, les mots et la pensée. C’est désormais prouvé et expliqué scientifiquement. Bien sûr la fréquencedoit être correcte. Et c’est pourquoi tout le monde n’a pas autant de succès ni ne peut pas toujours le faire

afin d’établir une communication consciente avec l’ADN. Les chercheurs Russes travaillent sur une méthode qui n’est pas dépendante de ces facteurs et qui marchera TOUJOURS, à condition que l’on utilise la bonne fréquence.Mais plus la conscience individuelle est développée, moins il y aura besoin de ce genre de dispositif ! On peut obtenir soi-même ces résultats . Et la science arrêtera enfin de se moquer de telles idées en confirmant et en expliquant les résultats. Et ce n’est pas fini. Les scientifiques Russes ont également trouvé que notre ADN pouvait provoquer des schémas déconcertants dans le vide, en produisant des vortex (trous de vers) magnétisés! Les vortex (trous de vers) sont l’équivalent microscopique de ce que l’on appelle les ponts d’Einstein  Rosen situés dans le voisinage des trous noirs ( laissés par l’effondrement d’une étoile calcinée). Il y a des des connexions tunnel entre des espaces totalement différents de l’univers au travers desquels les informations peuvent être transmises hors de l’espace et du temps. L’ADN attire des bribes d’informations et les transmet à notre conscience. Ce processus d’hyper-communication est plus efficace en état de relaxation.Le stress, l’inquiétude ou bien un intellect hyperactif empêche une hyper-communication effective et les informations reçus peuvent être complètement déformées et inutiles. Dans la nature, l’hyper-communication a été appliquée avec succès pendant des millions d’années. Le courant organisé de la vie dans le règne des insectes le prouve de façon spectaculaire. L’homme moderne ne le sait que sur le plan beaucoup plus subtil de ‘l’intuition’. Mais nous pouvons nous aussi en retrouver la pleine utilisation. Un exemple de la Nature Lorsqu’une reine est éloignée de sa colonie, la fonctionnement de celle -ci continue activement malgré tout conformément au plan. Mais si la reine est tuée, tout le travail de la colonie s’arrête. Aucune fourmi ne sait plus ce qu’elle doit faire.

Apparemment la reine envoieégalement de très loin les ‘plans de fonctionnement’ via la conscience de groupe de ses sujets. Elle peutêtre aussi loin qu’elle le désire, tant qu’elle est en vie. Chez l’homme l’hyper-communication se rencontre le plus souvent lorsque celui -ci a soudainement accès àdes informations qui ne font pas partie de ses connaissances de base. Une telle hyper-communication est ensuite expérimentée en tant qu’inspiration ou intuition. Le compositeur Italien Guiseppe Tartini avait par exemple rêvé une nuit que le diable jouait du violon à ses côtés. Le matin suivant Tartini avait été capable de réécrire le morceau en entier de mémoire; il l’avait appelé la Sonate des Trilles du Diable.Pendant des années, un infirmier de 42 ans rêvait d’une situation où il était relié à un savoir du genre CD-ROM. Des connaissances vérifiables dans tous les domaines inimaginables lui étaient alors transmises et il était capable de s’en souvenir le matin. Il y avait un tel flot d’informations qu’il semblait qu’une encyclopédie entière lui était transmise en une nuit. La majorité des faits relatés étaient hors de sa base de connaissancepersonnelle et donnaient des détails techniques qu’il ne connaissait absolument pas. Lorsque survient l’hyper-communication, on peut observer ce phénomène particulier dans l’ADN et dans l’être humain. Les scientifiques Russes ont irradiés des échantillons d’ADN avec une lumière laser. Un schéma ondulatoire typique s’est formé sur l’écran. Lorsqu’ils ont retiré l’échantillon d’ADN, le schéma ondulatoire n’a pas disparu, il est resté sur l’écran. De nombreuses expériences de contrôle ont montré que le schéma provenait encore de l’échantillon qui avait été retiré et que le champ énergétique semblait rester de lui-même.L’effet est appelé maintenant l’effet ADN fantôme. On suppose que l’énergie qui vient hors de l’espace et du temps s’écoule toujours au travers des vortex (trous de vers) activés après que l’ADN ait été retiré. Les effets secondaires, que l’on rencontre le plussouvent en hyper-communication et également chez les êtres humains, sont des champs électromagnétiques inexplicables dans le voisinage des personnes concernées.

Les appareils électroniques comme les lecteurs de CD etautres peuvent être perturbés et cesser de fonctionner pendant des heures. Lorsque le champ électromagnétique se dissipe lentement, les appareils se remettent à fonctionner normalement. De nombreux guérisseurs et médiums connaissent cet effet dans leur travail. C’est lorsque l’atmosphère et l’énergie sont les meilleures qu’il peut être très frustrant de voir que l’appareil d’enregistrement cesse de fonctionner et d’enregistrer exactement à ce moment-là. Et des allumages et des extinctions répétés après cette période n’en restaureront pas encore la fonctionnalité, mais le matin suivant tout sera redevenu normal. Cela va peut être être rassurant pour bon nombre d’entre vous car cela n’a rien à voir avec un mauvais fonctionnement technique ; cela signifie qu’ils sont sont bons en hyper-communication.Dans leur livre“Vernetzte Intelligenz”(Intelligence en Réseau),Grazyna Gosar et Franz Bludorf expliquent ces connexions d’une façonprécise et claire. Les auteurs citent également des sources qui supposent que dans les temps anciens, l’humanité, tout comme les animaux, était très fortement connectée à la conscience de groupe et agissait en tant quegroupe. Afin de développer l’individualité, nous les humains avons dû oublier presque complètement l’hyper -communication. Maintenant que noussommes assez stables dans notre conscience individuelle, nous pouvons créer une nouvelle forme de conscience de groupe, à savoir, celle où nous avons accès à toutes les informations via notre ADN sans être forcés ou bien contrôlésà distance sur ce qu’il faut faire de ces informations. >Nous savons maintenant que, tout comme Internet, notre ADN peut alimenter ses propres données dans le réseau, qu’il peut solliciter des données à partir du réseau et y participer. La guérison à distance, la télépathie ou ‘télédétection’ sur l’état de nos proches,etc. peuvent de ce fait être expliquées. Certains animaux savent très longtemps à l’ avance

Toute conscience collective ne peutpasêtre raisonnablement utilisée sans une individualité distincte.Sinon, nous ferions un retour vers l’instinct grégaire primitif qui peut être facilement manipulé.L’hyper-communication dans le nouveau millénaire signifie quelque chose de très différent les Chercheurs pensent qui si les humains dans leur pleine individualité récupéraient leur conscience de groupe, ils pourraient avoir sur Terre un pouvoir d’ordre divin afin de créer, de modifier et façonner les choses ! ET l’humanité se dirige collectivement vers une conscience de groupe de ce nouveau type.

Cinquante pour cent des enfants actuels seront bientôt des enfants à problème dès qu’ils iront à l’école car le système regroupe chacun dans un ensemble et leur demande de s’ajuster. Mais l’individualité des enfants d’aujourd’hui est tellement puissante qu’ils refusent cet ajustement et l’abandon de leur singularité des façons les plus diverses.En même temps de plus en plus d’enfants clairvoyants naissent actuellement (voir le livre ‘ China’s IndigoCh ildren’ ‘les enfants Indigo Chinois’) de Paul Dong ou bien le chapitre de mon livre <‘ Nutze die taeglichen Wunder’ (utilisez les Merveilles Quotidiennes). Quelque chose dans ces enfants va de plus en plus vers cette <dinfluencées par une conscience de groupe (rien de nouveau pour certaines tribus avec leur da <>nse de la pluie). La météo est largement influencée par les fréquences de résonance, appelées les fréquences de <>Schumann. Mais ces mêmes fréquences sont également produites par notre cerveau ; et lorsque de nombreuses personnes synchronisent leurs pensées ou si certains individus (maîtres spirituels, parexemple) focalisent leurs pensées à la manière d’un laser, alors il n’est pas surprenant que scientifiquement parlant ils puissent influencer le temps.

Les chercheurs en conscience de groupes ont formulé la théorie de civilisations de Type I. Une humanité qui a développé un groupe de conscience du nouveau type n’aurait jamais de problèmes environnementaux, ni de pénurie d’énergie. Car si elle devait utiliser la puissance mentale en tant que civilisation unifiée, elle aurait le contrôle des énergies de sa résidence planétaire en tant que conséquence naturelle. Et cela inclut toutes les catastrophesnaturelles !!! Une civilisation théorique de Type II serait même capable de contrôler toutes les énergies de sa galaxie. Dans mon livre ‘“Nutze die taeglichen Wunder’, je cite un exemple. Chaque fois qu’un grand nombre de personnes concentrent leur attention ou leur conscience sur quelque chose comme Noël, la coupedu monde football ou les funérailles de Lady Diana en Angleterre, un certain nombre aléatoire de générateurs dans les ordinateurs commencent à donner des numéros ordonnés plutôt qu’aléatoires.Un groupe de conscience ordonné crée l’ordre dans tout son environnement! (1) Lorsqu’un grand nombre de personnes se rassemblent de façon très proche, les potentiels de violence se dissolvent également. Il semblerait qu’ici aussi une sorte de conscience humanitaire soit créée. Lors de la Love Parade, par exemple, où chaque année des millions de jeunes se rassemblent, il n’y a jamaiseu d’émeutes brutales comme il peut s’en produire par exemple lors de manifestations sportives. Le seul nom de l’évènement n’est pas considéré ici comme étant la seule raison. Le résultat de l’analyse indique plutôt que le nombre de personnes était TROP IMPORTANT pour permettre un basculement vers la violence.Pour revenir à l’ADN: Il semble être également un supraconducteur organique qui peut travailler à la température normale du corps. Les supraconducteurs nécessitent des températures extrêmement basses de l’ordre de 200 à 140°C pour fonctionner.Comme nous l’avons appris récemment, tous les supraconducteurs sont capables de stocker de la lumière et donc des informations.

Ceci est une explication plus détaillée de comment l’ADN peut stocker les informations. Il y a un autre phénomène lié à l’ADN et aux vortex (trousde vers). Normalement ces trous de vers super miniatures sont hautement instables et se maintiennent seulement pendant une infime fraction de seconde. Sous certaines conditions (lire le livre de Fosar/Bludorf) des trous de vers stables peuvent s’organiser d’eux – mêmes pour former ensuite des domaines distincts de vide où par exemple la gravité peut se transformer en électricité. Les espaces du vide sont des boules auto-lumineuses de gaz ionisé qui contiennent des quantités considérables d’énergie. Il y a des régions en Russie où ces boules lumineuses apparaissent très souvent. Après la confusion qui s’ensuivit, les Russes ont commencé des programmes de recherches massives qui ont fini par conduire aux quelques découvertes mentionnées ci-dessus. Nombreux sont ceux qui connaissent ces espaces de vide en tant que boules brillantes dans le ciel. En leur portant un regard attentif et en leur demandant ce qu’elles pouvaient être, j’ai alors pensé «Hello, là- haut. Si vous êtes un Ovni, volez en triangle. » Et soudainement, les boules de lumières se sont mises à voler en triangle. <>Ou bien elles ont traversé le ciel comme des rondelles de hockey sur glace.Elles ont accéléré de zéro à une vitesse folle tout en glissant doucement dans le ciel. Certains en restent bouche bée et comme beaucoup d’autres, j’ai pensé qu’elles étaient des Ovnis, apparemment amicaux, car elles volaient en triangle juste pour me faire plaisir.

Maintenant les Russes se sont aperçus que dans les régions où les espaces de vide apparaissent souvent, les boules de lumière volent parfois du sol vers le ciel et qu’elles peuvent être guidées par la pensée. On s’est aperçu depuis que les espaces de vide émettent des basses fréquences comme celles qui se produisent également dans notre cerveau. Et en raison de cette similarité d’ondes, ces boules de lumière sont capables de réagir à nos pensées.S’exciter sur une qui se situe au niveau du sol ne pourrait pas être forcément une très bonne idée car ces boules contiennent une énergie phénoménale et sont capables de faire muter nos gènes. <>Il convient de dire qu’elles peuvent le faire, mais ce n’est pas nécessairement ce quelles font. De nombreux enseignants spirituels produisent en méditation profonde de telles boules visibles ou colonnes de lumière ou bien ellespeuvent se manifester lors d’un travail énergétique qui déclenche des sentiments plutôt agréables et qui ne cause aucun dommage. Apparemment, cela dépend également d’un certain ordre intérieur et de la qualité et de la provenance de cet espace de vide. Il y a quelques enseignants spirituels (le jeune Anglais Ananda, par exemple) avec lequel on ne voit rien au premier abord, mais si on essaie de le photographier alors qu’il est assis, qu’il parle ou médite en hyper-communication, on obtient la photo d’un nuage blanc sur une chaise. Dans certaines sessions de guérison Terrestre, ces effets de lumière apparaissent également sur les photographies.

Autrement dit, ce phénomène est dû aux forces de gravité et d’antigravité qui sont décrites précisément dans le livre; et aux vortex (trous de vers) avec une hyper-communication encore plus stables et donc avec des énergies hors de la structure de notre espace/temps.Les générations précédentes, qui sont rentrées en contact avec de telles expériences de télécommunicationet de vide spatial visible, étaient convaincues qu’un ange apparaissait devant eux. Et nous ne pouvons pasêtre sûrs des formes de conscience auxquelles nous avons accès lorsque nous utilisons l’hyper-communication.Ne pas avoir de preuve scientifique de leur existence réelle (les personnes qui ont de telles expériences NE souffrent pas toutes d’hallucinations), ne signifie pas qu’elles n’aient pas de contexte métaphysique. Nous avons simplement fait un pas de géant dans notre compréhension de la réalité. La science officielle reconnaît également des anomalies sur Terre (qui contribuent à la formation de vide spatial), mais seulement moins de 1%. Mais les anomalies gravitationnelles récentes passent de 3 à 4%. Un de ces endroits est Rocca di Papa, au sud de Rome(l’endroit exact est noté dans le livre ‘ Vernetzte Intelligenz’). Des objets ronds de toutes sortes, que ce soit des balles ou bien des bus entiers, dévalent…vers le haut. Mais cet endroit à Rocca di Pappa est plutôt restreint, et les sceptiques défiant la logique essaient encore de prouver la théorie de l’illusion d’optique (ce qui ne peut pas être le cas en raison des différentes caractéristiques de l’emplacement.)

Toutes ces informations sont extraites du livre
“Vernetzte Intelligenz” von Grazyna Fosar und Franz Bludorf,
ISBN 3930243237, résumées et commentées par Baerbel

Le projet Stargate et le projet remote viewing

2405812ef9b41667ff9051f13022f85b_large

majinstargate1

Le récit du consultant gouvernemental, Ingo Swann, relatif à des
activités extraterrestres clandestines tenues sur la lune, prend une
toute nouvelle tournure, maintenant que les documents, rendus publics, de la CIA sur le STAR GATE, avalisent un grand nombre des affirmations de Swann.

Ceci est l’étrange et véridique récit de l’étude psychique effectuée par Ingo Swann pour le compte du gouvernement américain, dans
différentes agences incluant la CIA et la DIA, et de ses allégations personnelles sur l’existence d’une mystérieuse opération clandestine
avec qui il est entré en contact, pendant l’apogée des expériences financées par la CIA au Stanford Research Institute (allégations
maintenant soutenues par la publication par la CIA des deux tiers environs des documents existants sur STAR GATE).

A en croire Ingo Swann, ceci provient d’un homme qui, bénéficiant d’un accès top-secret, au cours de ses journées de travail,
informait et entraînait des officiers de l’Armée de l’Air Américaine, de la “Defense Intelligence Agency”, de l’INSCOM, et de plusieurs
autres agences trop nombreuses pour être toutes mentionnées ici; il y a bien une part de vérité dans les rumeurs voulant qu’une vie
intelligente d’un autre monde travaillerait derrière les rideaux, ici-bas, sur Terre. D’après le témoignage de Swann tiré d’un livre
rare et auto-publié en 1998, non seulement ils sont déjà présents ici, mais ils construisent également quelque chose sur la face cachée de la
lune. Et, par-dessus le marché, ils ne sont pas amicaux.

La vérité est plus étrange que la fiction, et cette histoire projette assurément les limites de l’imagination jusque dans la réalité. Pour
Ingo Swann, le moment décisif menant au monde de tromperies et de mensonges des grandes opérations clandestines et à leurs étranges
requêtes, pour la surveillance psychique de la Lune et au-delà, a eu lieu au début de 1975. Lorsque Swann a publié son récit en 1998, la
plupart des documents classés de la CIA et de la DIA concernant le programme secret STAR GATE étaient toujours inaccessibles au public.
Alors que ce texte était sous presse, en été 2006, plus de 80 000pages de documents étaient à portée de main à Starstream Research.
Cela incluait les résultats des tests médicaux et psychologiques effectués sur M. Swann, tests reliés à son implication dans les
expériences financées par la CIA durant ses activités au Stanford Research Institute, dans les années 1970.

Le Programme STAR GATE de la CIA.

Au début des années 70, des inquiétudes ont commencé à faire surface dans les différentes agences de renseignement, sur un possible retard sur l’Union Soviétique dans le domaine de la guerre psychique. A l’insu de la population générale, les Soviets étaient occupés à
explorer les frontières de la science : l’utilisation de l’ombre noire du monde du paranormal à des fins d’espionnage.

Les aptitudes de Swann étaient suivies depuis un moment, mais elles avaient véritablement attiré l’attention du pouvoir en place à
Langley, avec l’enregistrement, par des équipements de tests très sensibles, d’une apparente perturbation, créée par la projection
mentale de Swann. En plus d’influer sur les données sortantes de cet instrument sensible, Swann a été en mesure de fournir une description
de base de l’appareil, qu’il n’avait jamais vu auparavant.

Dans une lettre datée de 27 juin 1972, le Dr. Hal Puthoff du SRI écrit : “Sur suggestion de Russell Targ, je vous écris au sujet d’une
observation faite en laboratoire impliquant un certain Ingo Swann, un artiste de New York … Une intéressante facette du succès de
l’expérience est que Ingo a été en mesure de décrire assez bien ce à quoi ressemblait l’intérieur de l’appareil, apparemment à une
certaine forme d’observation directe.” Même si le nom a été retiré du document, il semble fort probable que le destinataire de cette lettre
ait été la CIA. Apparemment, une confirmation de l’intérêt du Dr. Puthoff pour les interactions mentales de Swann avec l’équipement du
test, s’ensuivit peu de temps après.

Parmi les documents du STAR GATE se trouve un mémorandum technique du Stanford Research Institute (SRI), datant du 22 février 1973, préparé par le Dr. Hal Puthoff et Russell Tag, portant le Numéro de Contrat 1471(S)73, et étiqueté de CIA/ORD #1416-73.

“Un programme d’analyse de champs bio-magnétiques a été lancé en
juillet 1972 par une expérience préliminaire avec M. Swann. Dans cette étude, en utilisant un magnétomètre isolé, M. Swann a apparemment démontré la capacité d’augmenter et réduire à volonté le champ magnétique situé à l’intérieur d’un autre champ magnétique
superconducteur. Cette expérience faisait usage d’une installation existante et nous avons tout lieu de penser  que M. Swann n’avait ni
connaissance préalable que ce soit de l’appareillage ni connaissancede notre intention dans cette expérience.”

Un mémo d’août 1972 destiné au Directeur du TSD/BAB à la CIA note que ” … [nom retiré] et quelqu’un nommé [nom retiré] du Département des Sciences Naturelles [de la CIA] prévoient un voyage sur la côte ouest le 11 août, où ils rencontreront Ingo Swann et auront l’occasion de l’observer … les Sciences Naturelles planifient la formation d’un comité de coordination pour travailler sur les ESP et les données qui nous parviennent…”

Lorsque nous avons contacté l’ancien officier des Sciences Naturelles de la CIA dont le nom avait été retiré, il a confirmé l’authenticité
du document, mais a nié avoir une quelconque connaissance des allégations de Swann.

Un brouillon de mémo non daté provenant du Vice-Directeur des Opérations, William Colby, et adressé au “Directeur de la Centrale des
Renseignements”, révèle la nature clandestine de l’implication de la CIA dans la recherche sur les sujets humains :

“Récemment, deux individus, M. Uri Geller et M. Ingo Swann, semblent avoir démontré certaines de ces capacités, dans des conditions de laboratoire contrôlées. Les capacités de ces individus (qui ne sont pas au courant de l’implication de l’Agence) sont soumises à une sérieuse enquête scientifique, qui est, en partie, soutenue par le
projet mentionné plus haut.”

Une source anonyme, travaillant dans l’industrie de l’énergie alternative et des transports, a récemment déclaré que “en fait, ils
ont commencé à s’intéresser à Swann, lorsqu’il a vu par RV [Remote Viewing- Faculté de voir à distance grâce aux aptitudes psychiques]
certaines de leurs voûtes souterraines secrètes, et ce qu’elles contenaient. C’est à ce moment-là qu’ils se sont approchés du SRI,
parce qu’ils étaient véritablement effrayés par la réalité que représentait le Remote Viewing, en tant qu’arme aux mains des
Soviets.”

En se basant sur les archives disponibles sur STAR GATE, personne ne semble avoir considéré que toutes ces manifestations de l’impossible étaient de fortes indications d’interférence, dans les affaires humaines, par une intelligence supérieure, avec des technologies plus puissantes à sa disposition. Mais avaient-ils véritablement oublié de considérer cette éventualité? Le récit du livre de Swann suggère que quelqu’un se tenant dans l’ombre portait une attention particulière à tout ceci; quelqu’un dont le pouvoir et l’accès aux informations comprenait le travail souvent super-secret effectué au SRI.

Starstream Research a été en mesure de retracer les résultats des tests médicaux et psychologiques de Swann à partir de documents du
SRI, même si les sujets des tests n’étaient identifiés que par S1 à S6. Un des mémos de la CIA n’avait pas été édité au niveau des noms
des participants, et il a été relativement facile d’utiliser un processus d’élimination de sexe et d’âge, pour déterminer l’identité
d’Ingo Swann et de Pat Price, deux des principales stars des débuts du SRI.

D’après les documents officiels, Swann était, presque en tout point, parfaitement normal. Il n’était certainement pas du genre à se
raconter des histoires, comme le confirment les tests.

Au cours des premières années de financement par la CIA des études au SRI, l’équipe de recherche a démontré l’existence d’appréhension que le KGB Soviétique soit intéressé au travail qu’ils effectuaient, et ils gardaient toujours à l’esprit qu’ils pouvaient être un jour
kidnappés, ou pire encore. La paranoïa de la Guerre Froide était à son paroxysme pendant les premiers pas de la recherche sur l’espionnage
psychique. M. AXELROD .

Le départ de Swann des expériences psychiques financées par la CIA,
vers le mystérieux et sombre inconnu, a débuté par son recrutement par un homme qui se faisait appeler “M. Axelrod” .

Un mémorandum archivé de la CIA daté du 21 janvier 1975 documente l’évolution du programme du SRI juste avant l’apparition d’Axelrod :

“En 1972, des rapports d’activités paranormales au SRI documentées par le Dr. H. Puthoff et M. Targ sont parvenues à l’Agence. Les contrats originaux étaient [édité] OTS/APB et [édité] ORD/TC. Un petit contrat de type bon de travail a été initié avec la permission du Dr. S. Gottlieb, D/OTS. Ce contrat prévoyait l’administration par le SRI des tests de laboratoires effectués sur M. Ingo Swann, un artiste de la ville de New York, possédant ce qui est, affirme-t-on, des capacités paranormales. M. Swann a été testé et a fourni des résultats
significatifs, dans des conditions bien contrôlées.”

Nous mentionnerons seulement que le Dr. Sidney Gottlib, D/OTS, était fortement impliqué dans les expérimentations au LSD de la CIA sur des sujets humains non-consentants, à l’intérieur d’un projet appelé MK-ULTRA.

Vers la fin de février 1975, les relations de Swann avec la
mystérieuse opération intéressée par l’activité extra-terrestre ont
commencé par un appel téléphonique d’une connaissance haut placée, qui l’a alerté d’un contact à venir avec un véritable homme de l’ombre.

Quelques semaines plus tard, l’appel est entré à 3 heures du matin, exigeant la présence de Swann à Washington, D.C..

Le mystérieux contact de M. Axelrod a dirigé Swann à travers une série de rendez-vous secrets tenus en différents endroits. Lors de la
première rencontre, Swann a reçu l’instruction d’attendre au Musée d’Histoire Naturelle Smithsonien, jusqu’à ce qu’il soit contacté de
nouveau par les exécutants d’Axelrod. Dans une scène digne d’un film hollywoodien, Swann a été soumis à une fouille corporelle complète,
pendant qu’il roulait en voiture vers un point de rencontre secret.
Pour empêcher Swann de connaître l’emplacement du repère souterrain secret d’Axelrod, un capuchon noir a été placé sur sa tête.

Inutile de préciser qu’à cet instant, l’esprit de Swann tourbillonnait et se demandait dans quoi il pouvait bien avoir mis les pieds.

Les étranges tenants et aboutissants du recrutement de Swann dans les opérations clandestines de l’espionnage psychique culmineront
éventuellement en un contact physique rapproché avec ce qui semble être une machine d’origine extra-terrestre.

Qui était ce M. Axelrod? Un groupe légendaire d’initiés
gouvernementaux profondément obscurs, mis en lumière par la “fuite” d’une série de documents (contrairement aux documents du STAR GATE, qui ont été officiellement rendus publics par la CIA), est connu sous le nom de MAJESTIC. Notre source anonyme s’est interrogée sur la possibilité que le mystérieux M. Axelrod de Swann ait été impliqué dans ce soit-disant groupe MJ-12 MAJESTIC, que le FBI affirme tout simplement provenir de faux documents qui traitent d’OVNIS.

Même si le FBI affirme que les différents documents du MAJESTIC sont des faux, une autre de nos sources du monde du renseignement a
récemment suggéré que les documents fabriqués pourraient avoir été utilisés pour transmettre de véritables informations aux Russes.

L’entente et les motivations de M. Axelrod pour le recrutement de Swann étaient purement verbales : il n’y avait aucune trace sur
papier; pas d’ententes de non-divulgation, fournissant d’autres arguments confirmant que le personnel d’Axelrod pourrait avoir été
sous une couverture non-officielle (Non-Official Cover – NOC) – leur existence serait démentie par les gens au pouvoir, si la nature de
leurs activités devait être révélée.

Swann a découvert rapidement que les intérêts principaux d’Axelrod étaient loin d’être terrestres. En plus du potentiel offert par la
Visualisation à Distance [Remote Viewing] de la surface lunaire, Axelrod avait aussi une fascination pour le concept de télépathie, le
partage de pensées dans une interface consciente.

La présomption que la race humaine soit tombée sous le contrôle d’une intelligence supérieure avec des technologies avancées était aussi fortement confirmée par l’exactitude de l’argumentation autour de la simulation : toute interaction entre une entité “naturelle” et une
intelligence beaucoup plus développée impliquait automatiquement que la simulation faisait maintenant partie du portrait. L’interface entre un esprit-humain et un esprit extra-terrestre, en tant que scénario complexe de simulation, n’avait pas encore été complètement évaluée dans la littérature financée par la CIA disponible à l’époque.

Le développement mental personnel est, en grande partie, un ensemble d’expériences et de simulations basé sur des millions d’années de développement collectif. Le concept de “télépathie” ou d’interface esprit à esprit est un artifice, introduit pour regrouper plusieurs simulations individuelles, chacune avec leur point de vue unique sur le même environnement naturel : dans un réseau télépathique, le monde “extérieur” intègre l’individu à l’intérieur d’un tout indivisible.

Peut-être y avait-il un inconfort inconscient général et une peur
induite par l’évidence qu’une intelligence supérieure semblait avoir
développé un moyen d’interagir directement avec le cerveau humain et les fonctions supérieures de l’esprit et de la conscience, en tant que
forme de communication, ou pire encore, en tant que méthode de
contrôle de l’esprit. Une fois qu’une forme de communication directe
cerveau à cerveau était devenue une réalité acceptée, la prochaine
assomption logique était la possibilité d’un réseau d’esprits reliés
entre eux dans une genre “d’Internet cosmique”.

Des recherches récentes utilisant la technologie d’Imagerie par
Résonance Magnétique (MRI) fonctionnant actuellement dans le domaine médical pour observer l’état d’un cerveau humain et faire
correspondre cet état à des comportements bien précis, est un exemple de méthode primitive d’interfaçage entre l’esprit et la machine.
L’idée qui circule dans les cercles gouvernementaux ces jours-ci est
d’utiliser le MRI pour identifier les terroristes qui ont l’intention
de semer le chaos et la destruction, en détectant leurs pensées. Dans
une affaire du même genre, la Americain Civil Liberties Union a
soulevé des inquiétudes concernant le fait que de tels appareils sont
une invasion de la vie privée, et qu’ils pourraient même déjà avoir
été utilisés, pour interroger des présumés terroristes.

Avec quelques millions ou plus d’années supplémentaires pour
perfectionner leur technologie, on ne peut que se demander quel genre d’appareil a pu se développer dans le cerveau/esprit d’une
civilisation extra-terrestre.

Axelrod a questionné Swann sur son travail au SRI, en particulier sur
la méthode psychique qui a plus tard été nommée Visualisation à
Distance Coordonnée [Coordinate Remote Viewing]. De quelle façon cela fonctionnait-il? Au départ, Axelrod limitait les discussions aux
pouvoirs de l’esprit collectif, et discutait d’adressage “mémoire”.
Est-ce que des Remote Viewers accédaient déjà à l’ordinateur universel de l’esprit? Trente ans avant de récentes et très sérieuses
discussions scientifiques sur la possibilité que l’humanité puisse
exister dans une simulation de la réalité, Axelrod interrogeait déjà
Swann sur un souvenir stocké de tous les mondes possibles et de leur
différents déroulements, et bien sûr, un moyen d’accéder à cette
potentielle base de données de la réalité invisible. Des conversations
de table ont aussi porté sur la télépathie : la communication d’esprit
à esprit, quelque chose auquel la DIA s’est beaucoup intéressée un peu
plus tard, tel que le démontre les documents sur le STAR GATE.

Rapidement les discussions se sont orientées vers le Remote Viewing
expérimental de la planète Jupiter effectué par Swann, qui avait
récolté des donnés concrètes, comme l’existence d’anneaux autour de la planète. Axelrod était intéressé au “voyage” de Swann sur Jupiter, une tentative de vérifier s’il pouvait physiquement découvrir des détails inconnus sur la géante gazeuse qui pourraient ensuite être confirmés par le vaisseau spatial Pioneer de la NASA.

Il a ensuite demandé, “Ingo, que sais-tu de la lune?”

Base Lunaire : Luna Occulte

Swann a rapidement accepté de recevoir 1000 $ par jour de
compensation, pour visualiser à distance la lune.

Axelrod a remis à Ingo une série de coordonnées lunaires. Inconnues de Swann, les coordonnées lunaires ciblées, environ une dizaine
d’emplacements différents, allaient l’amener face-à-face, ou plutôt
esprit à esprit avec ce qu’il a rapidement compris être une présence
extra-terrestre inconnue.

Swann a “vu” avec les yeux de son esprit des cratères dans la
noirceur, et en a conclu qu’il devait visualiser la face cachée de la
lune, celle qui est toujours à l’opposée de la Terre. En établissant
le “contact” psychique avec la surface lunaire, Swann est d’abord
tombé sur ce qui semblait être des traces de roues de machinerie. La
confusion l’a envahi, jusqu’à ce que Swann réalise qu’il “voyait” de
l’activité intelligente et des structures sur la lune.

Dans les profondeurs d’un cratère, il a observé un brouillard vert
éclairé par des bandes de lumières artificielles montées sur de très
grosses et hautes tours. Swann a été troublé de réaliser que
“quelqu’un ou quelque chose” semblait, selon les propres observations de son esprit, construire une base sur la lune.

Swann avait été impliqué dans une opération interplanétaire, et avait
été amené aux installations souterraines de M. Axelrod, afin qu’il
puisse rendre compte des activités extra-terrestres de façon
non-conventionnelle. Swann en a déduit que Axelrod et compagnie
avaient reçu le mandat d’espionner psychiquement la base
extra-terrestre lunaire, parce que les extra-terrestres avaient été
plus ou moins amicaux, vis-àvis de la curiosité humaine de type
conventionnelle.

Lorsque Ingo a ressenti qu’il avait été psychiquement “reconnu” par
deux des habitants d’allure humanoïde de la base lunaire, il s’est
demandé s’il pouvait être en danger.

Axelrod a été très évasif sur le sujet.

“J’ai passé les quelques mois qui ont suivi à me demander si les
Extra-terrestres allaient me retrouver et me faire frire le cerveau.”

Après avoir été relevé de son travail aux installations souterraines,
Swann est rentré chez lui et a fait des croquis de ce dont il pouvait
se souvenir des sessions d’Axelrod, et les a mis en sécurité, jusque
vers la fin des années 1990. Ils sont reproduits dans son livre. Le
croquis date du 14 mars 1975.

Un documentaire télé récent, “Appolo 11 : The Untold Story” [Appolo 11: l’histoire non-racontée] pourrait ajouter un appui supplémentaire au récit de base lunaire de Swann. L’astronaute d’Apollo 11, Buzz Aldrin, a rapporté que l’équipage avait vu un OVNI pendant leur mission historique, pour amener un homme sur la lune. “Il y avait quelque chose au loin, mais assez près pour être observé, et qu’est-ce que cela pouvait être d’autre? Bien sûr, nous n’étions pas, tous les
trois, censés nous laisser aller. Hey, Houston, nous avons cette chose
qui avance à nos côtés et nous ne savons pas ce que c’est. Et vous?”

M Axelrod bénéficiait d’un accès jusqu’à l’intérieur du SRI. A
l’époque du premier contact, les archives du STAR GATE prouvent que Swann était toujours officiellement non-informé que les expériences et essais effectués au SRI étaient sous la direction de la CIA. Pris à sa plus simple expression, le récit de Swann pourrait être interprété comme le transfert d’informations concernant des recherches financées par la CIA vers une organisation d’origine inconnue, pour une période durant au moins quelques années.

A un certain point, Swann s’est vu demander de relayer à Axelrod les
développements des résultats des études psychiques tenues au SRI. Dans un exemple classique de grand espionnage, Swann a reçu l’ordre
d’écrire le numéro 65 sur un morceau de papier, lorsqu’ils auraient
atteint un pourcentage de réussite de 65% en Visualisation à Distance,
de façon à en avertir Axelrod. On ne peut que se demander si cela
représentait la preuve d’une brèche de sécurité au SRI, ou s’il
s’agissait simplement d’une méthode, pour vérifier la loyauté de
Swann.

De La Lune, “Avec mes amitiés” .

A un certain moment, vers la fin de l’été 1976, Swann a effectué plusieurs voyages entre le SRI et Los Angeles, pour passer quelques
jours avec des amis. Il ne le savait pas encore, mais il était sur le point de rencontrer les agents d’Axelrod encore une fois. Lors d’une
sortie tout à fait ordinaire dans un supermarché d’Hollywood, il a été attiré par une femme ultra-sexy. Alors qu’il se tenait près de la
beauté fatale, il a ressenti un “choc électrique” dans tout son corps qui lui a donné la chair de poule, et lui a fait dresser les cheveux.
Swarnn a interprété cette alarme psychique, comme un signal que quelque chose n’était pas normal chez cette femme.

En fait, il en a déduit qu’elle devait être une extra-terrestre.

L’expérience “électrique” de Swann est loin d’être inhabituelle. De telle choses ont été rapportées dans plusieurs cas d’activités
paranormales. Starstream Research a récemment été contacté, au sujet d’une mutilation animale qui produisait un effet similaire “de choc”, lors d’un contact physique avec la carcasse. Nous avons eu connaissance d’autres cas impliquant des appels téléphoniques
provenant des voix étranges aux timbres mécaniques, et lors de contacts personnels avec d’autres humains qui auraient eu des
expériences paraphysiques.

Toutefois, Swann a eu peu de temps pour réagir, alors que sa stupeur s’est transformée en panique.

En regardant au bout de l’allée où il se tenait, il a aperçu deux des agents d’Axelrod, de véritables Hommes en Noir; habillés non pas en
veston-cravate comme le personnage joué par Will Smith, mais plutôt comme Arnold Schwarzenegger dans “Le Terminator”, vêtus de jeans
noirs, de bottes, et de vestes de cuir. Ils observaient l’étrange femme d’un autre monde. Swann a quitté rapidement l’endroit, sachant qu’Axelrod l’appellerait sous peu.

La reprise du contact téléphonique avec Axelrod a été loin d’être ordinaire. Premièrement, Swann a reçu un mystérieux appel d’une
femme-agent le dirigeant vers un autre téléphone. L’appel s’est terminé par un silence sec, suggérant que la ligne téléphonique avait
été sous écoute et ensuite coupée.

Une fois qu’il eut atteint le téléphone désigné, Swann s’est engagé
dans une conversation décousue avec Axelrod, lui posant des questions sur l’étrange femme sexy du supermarché.

Axelrod l’a averti : “Je me sens obligé de vous dire qu’elle est véritablement dangereuse.”

Apparemment Swarnn croyait que l’avertissement d’Axelrod avait confirmé sa pire crainte. Non seulement il y avait des
extra-terrestres sur la lune, mais ils avaient des agents ici sur Terre, parmi les gens ordinaires. Si l’on devait croire Axelrod, ils
devraient être évités à tout prix. “Attendez-vous à un contact”.

Axelrod s’est renseigné sur les progrès du travail effectué en Remote Viewing au SRI.

Axelrod a dit à Ingo, “nous avons une tâche spéciale”. Il avait besoin de savoir à quel moment Swann atteindrait un taux d’exactitude de 65
pour cent.

Axelrod a ordonné à Ingo de placer une feuille de papier portant le
numéro 65 sous son couvre-bureau, dans une pièce sécurisée au SRI, une fois que le but aurait été atteint.

Dans son livre, Swann spéculait sur les possibilités. “Mais qui était
donc cet Axelrod et ses agents/hommes de bras ? La CIA, le KGB, le
Mossad, le M-5, des agents militaires ultra-secrets?”

“Et un matin, lorsque j’ai soulevé mon couvre-bureau, mes poils du
bras se sont dressés, une nouvelle fois. Le signal (la pièce de papier
où était inscrit “65”) avait disparu. A sa place, se trouvait une
poudre fine et poussiéreuse, dans laquelle un doigt avait tracé les
mots :

Attendez-vous à un contact.”

Swann poursuit : < Le résultat du “contact” promis a été que si
j’avais encore un quelconque doute sur leur véritable existence, un
tel doute allait rapidement se dissiper. J’ai failli me faire tuer
pendant le processus.”

“Le contact attendu est venu en juillet 1977, quelques jours après ma
découverte du message dans la poussière.”

Swann a été surpris de voir M. Axelrod se tenir au milieu de la salle
à manger du SRI. Après un bref entretien avec Axelrod dans les
toilettes, Swann a été conduit vers le Jeep de Axelrod, qui se
trouvait dans le parking.

Axelrod a conduit Swann à un Lear Jet qui attendait à l’aéroport de
San José, et l’a informé de l’éventualité de voir un OVNI de
“passablement proche”.

Après plusieurs heures de vol, l’avion a effectué un atterrissage sans
lumière, sur une piste non éclairée. S’ensuivit un trajet en voiture
de deux heures, en plein milieu de montagnes froides et sombres. Swann a remarqué que le camion s’est déplacé, même après l’extinction du moteur du véhicule.

Une fois arrivés à destination, Axelrod, Swann et les deux agents
d’Axelrod se sont dirigés à pied vers l’endroit convenu.

Axelrod a donné des instructions à Swann : “Contente-toi d’observer,
on parlera plus tard… Ne bouge pas, sauf instruction de ma part. Ils
détectent très facilement la chaleur, le bruit et les mouvements.”

Swann, Axelrod, et les deux agents ont observé et attendu. Un
brouillard gris a commencé à se lever au-dessus d’un petit lac. Swann
était abasourdi à la vue du brouillard soudainement baigné de couleurs lumineuses. Des rayons lumineux mauves, rouges et jaunes étaient silencieusement projetés dans toutes les directions.

Puis, tout d’un coup, est apparu un objet devenant de plus en plus
visible, au-dessus des eaux du lac. Swan a décrit l’objet comme
triangulaire, presque de la forme d’un diamant.

“Du plus loin qu’il m’en souvienne, la chose ne s’est pas “déplacée”,
elle a GRANDI à l’endroit exact où elle est apparue” .

Avec l’arrivée de l’objet, un vent puissant s’est mis à tournoyer dans
les airs, causant la chute de plusieurs branches … Swann ajoute que
des “rayons lasers rouge-rubis” se sont vus tirés par l’engin, qui
semblait toujours croître en dimension, même s’il demeurait
stationnaire au-dessus du même endroit sur le lac. Swann a estimé la
largeur de l’objet une fois complètement visible, à environ 90 pieds
de largeur.

Des rayons lasers ont touché les arbres, et dans la commotion des
chutes de pins et des pulsations de basses fréquences, Swann a été mis
hors de danger par les agents d’Axelrod. Un rayon a fendu les branches de l’endroit qu’ils avaient quitté en toute urgence, une seconde auparavant. En regardant derrière lui, en quittant les lieux, Swann y jeta un dernier coup d’oeil et nota que l’eau du lac était aspirée par l’étrange objet .

Swann déclara: “J’étais véritablement pétrifié par une terreur que peu
de mots peuvent décrire”.

A son retour à la piste de décollage, Swann a aperçu un avion de
courrier USA-Alaska. Il en a donc déduit qu’ils devaient se trouver au
nord de l’Alaska.

Axelrod expliqua : “Notre mission va bientôt se terminer, et le
travail sera poursuivi par d’autres, pour des raisons stratégiques de
sécurité…”

“La semaine prochaine vous serez convoqué pour un examen de santé
complet, probablement officiellement en relation avec le statut
médical des membres de votre équipe de travail. Nous voulons
simplement nous assurer que vous n’avez subi aucun dommage. Les
physiciens qui effectueront les examens seront de simples docteurs qui ignorent tout de notre existence.”

Swann mentionna qu’il avait subi une blessure à la jambe, alors qu’il
regardait l’OVNI. Il nous reste toujours à trouver une quelconque
mention de cette information des documents du STAR GATE.

D’après Swann, “la dernière fois que j’ai vu M. Axelrod c’était à
l’aéroport de San José, et c’est ainsi que se termine mon récit des
rencontres avec lui et ses missions extra-souterraines secrètes.”

Sur le Grill et au-delà.

Un mémo de la CIA rendu public, relatif à la situation au SRI, en date
du 2 novembre 1978 et en provenance de Hal Puthoff affirme : “Juste
une petite note… Swann a maintenant un niveau d’accès Top Secret
auprès du DoD [Département de la Défense]”.

En effet, Swann s’était vu “plongé” dans plusieurs programmes
militaires secrets et à accès limité, conséquence des succès de la
recherche psychique au SRI. Le moment décisif a été le passage du
travail expérimental vers les programmes opérationnels, et les
connaissances et aptitudes de Swann allaient devenir la référence pour plusieurs. Dès 1984, il entraîna le personnel militaire pour en faire des espions psychiques de métier.

Le rôle de la CIA se transforma de commanditaire majeur et bien
informé à celui de “client de services”, alors que les différents
éléments des services militaires du Département de la Défense avaient
pris la direction des opérations.

Un résumé des activités produit à la demande du Comité des
Appropriations du Sénat via une Action Dirigée Congressionellement,
affirme :

“Pendant la période entre 1975 et 1979, les éléments des services du
DoD suivants soutenaient la recherche psychique :

[Note : Les différents programmes ont plus tard été regroupés sous un
projet appelé FLAMME DU GRILL – GRILL FLAME]

Le programme de la Marine Américaine avait pour but d’évaluer les
capacités d’un individu à percevoir des stimulations lors de
Visualisation à Distance…

Le Centre de Renseignement National de L’Aviation de l’Armée de l’Air, anciennement la Division de Technologies Étrangères (Foreign
Technology Division – FTD), a initié son programme par la question de l’existence réelle du phénomène et par son éventuelle utilisation, en vue d’amasser des renseignements stratégiques… L’effort de recherche de [nom de l’agence édité] portait sur l’utilisation du Remote Viewing pour recueillir des informations…”

D’un intérêt potentiel au récit d’Ingo Swarnn, le rapport continue :

“Le Centre de Commandement de Recherche et Développement des Missiles de l’Armée Américaine (MIRADCOM) a mis sous contrat le Stanford Research Institute (SRI) d’août 1977 à 1978. Le travail a été effectué sous le financement de la Missile Intelligence Agency (MIA). Le but du programme du MIA était de déterminer si certains individus
sélectionnés pouvaient interagir avec l’équipement électronique
sensible, et avoir quelque influence par des moyens mentaux
seulement…”

Curieusement, le programme du MIRADCOM a débuté en août 1977, un mois
après la rencontre présumée de Swann avec la machine extra-terrestre en Alaska. Le principal objet de recherche était les perturbations à distance, communément appelées Psychokinésie, ou l’effet de l’esprit sur la matière, qui pourrait être utilisé,d’une certaine manière, pour saboter les systèmes de contrôle des missiles nucléaires. De tous les candidats potentiels testés au SRI, c’est Swann qui a, en toute vraisemblance, réussi à perturber les équipements d’expérimentation sensibles et à visualiser à distance l’intérieur de l’appareil.

Le rapport poursuit : “De mai à septembre 1979, le SRI a assisté le
MIRADCOM dans le développement d’équipements ultra-sensibles … pour leurs expériences … les Systèmes d’Activité Analytique du Matériel de l’Armée (AMSAA) ont étendu les grandes lignes de recherches … qui avaient déjà été mises en marche par d’autres organisations… Pendant cette même période, le Centre de Commandement de Renseignement et de Sécurité de l’Armée Américaine (USA INSCOM) se demandait si le Remote Viewing pouvait être utilisé pour l’acquisition de données.”

Le rapport note également que “A l’époque où étaient impliquées les
agences du Service du DoD , la DIA a aussi fait progresser certains
aspects de la psycho-énérgétique [Visualisation et perturbations de
l’esprit à distance]. Ses activités s’étaient toutefois cantonnées à
des aspects clairement reliés à l’évaluation de menaces et à la
collecte de données. La DIA a mis sous contrat le SRI, pour former des individus à la pratique du Remote Viewing et a financé des essais avec des experts du Remote Viewing pour acquérir des renseignements sur d’anciens sites soviétiques d’intérêt opérationnel.”

Que peut-on déduire en observant de près les différentes agences
mentionnées dans les documents officiels, afin de pouvoir identifier
M. Axelrod et ses opérations clandestines? Une des possibilités
implique les nombreux rapports sur le malfonctionnement des missiles nucléaires, lorsque des UFO se seraient approchés des zones de lancement. Cela, sans aucun doute, équivaut à une brèche importante pour la sécurité nationale. Peut-être y avait-il quelques craintes que la visite des OVNIS dans différentes bases aériennes soit reliée aux observations effectuées lors des différentes missions spatiales, comme les récentes révélations alléguant que la présence d’un OVNI aurait marqué le déroulement de la mission Apollo 11?

Il est possible que les endroits ciblés sur la lune aient été choisis,
en fonction d’observations d’OVNIS faites par les astronautes. Il est
alors facilement concevable que quelqu’un ait pu décider qu’il valait
la peine de tenter de recruter Swann, déjà reconnu pour ses capacités
de Visualisation à Distance, utilisées sur des installations
terrestres super-secrètes, pour qu’il oriente son esprit vers le
paysage lunaire et y observer ce qui peut bien se produire dans
l’obscurité.

Les fans de la série télévisée “The X-Files” vous diront que “La
vérité se trouve ailleurs”.

Pour l’agent psychique bien réel, Ingo Swann, la vérité est toujours
bien présente dans sa tête, et il n’en parle plus maintenant.

Note : des informations additionnelles et de la documentation sont
disponibles sur le site web de Starstream Research,
www.starstreamresearch.com

To the Moon and Back, With Love
Gary S. Bekkum, StarStream Research, 2006
Source : The Ahriman Gate www.ahrimangate.com ( lien désormais inopérable)

Ahriman: de l’Atlantide au règne du démon solaire au transhumanisme

giphy

Ahriman : de l’Atlantide à la fin de notre civilisation post-atlantéenne

Cet article est la deuxième partie d’un triptyque portant sur le rôle de Lucifer, Ahriman (Satan), la Bête Sorat et ses démons Asuras dans l’évolution humaine. Selon l’Anthroposophie, le courant spirituel initié par le philosophe et guide spirituel Rudolf Steiner, l’humain et la Terre évoluent spirituellement, or la liberté humaine ne peut s’exercer que dans la tension créatrice entre les pôles opposés, non pas du « bien » et du « mal », mais de Lucifer et Ahriman (Satan) , croissance et mort, chaud et froid, création et destruction, mysticisme exalté et matérialisme scientiste. Pour comprendre le déroulement de l’évolution humaine, il faut appréhender l’histoire comme étant l’expression extérieure de métamorphoses spirituelles.

Ahrimane en Atlantide
Au milieu de l’Époque lémurienne , Lucifer a introduit l’égoïsme dans l’homme, dans ses désirs, provoquant sa Chute. Au milieu de l’époque atlantéenne, en même temps que le germe du moi se durcissait, la possibilité du mal apparut – contre laquelle le Christ a implanté la loi morale du karma : la rétroaction des actes, paroles et pensées sur leur émetteur. Une partie de l’humanité a commencé à se réincarner en Lémurie, mais une autre partie est restée dans les mondes spirituels, en attendant les conditions matérielles plus denses de l’Atlantide pour s’incarner dans un corps doté d’un cerveau plus matériel, permettant de développer l’intellect individuel. C’est ce qu’exprime le récit biblique des « fils de Dieu » (fils d’Abel-Seth) qui s’unirent aux « filles des hommes », « filles de Caïn ». De cette union naquirent des géants, les rakshasas, qui séduisirent les Atlantes en leur enseignant les rudiments de la magie, et les menèrent dans les affres cataclysmiques de la magie noire. Ils leur enseignèrent notamment comment se réincarner dans un corps physique créé magiquement en manipulant l’activité de l’éther dans la croissance du corps physique, contournant ainsi le circuit naturel de la reproduction humaine de même que la loi du karma. Des formes humaines grotesques, naines et géantes, comme les Néphilim du récit de la Genèse, furent engendrés par suite de l’abus de ces forces éthériques de croissance. Ainsi, en dévoyant les Mystères atlantes de Vulcain , très attachés à la matière, Ahriman établit les premières écoles de magie noire. Les Atlantes accumulaient et distribuaient la force universelle du Tao, ou Vril, l’éthérique, à travers des réseaux de cristaux géométriquement et géographiquement disposés, dans le but de contrôler les forces des éléments, transporter les individus et les denrées et, sous le contrôle d’élites mégalomanes, pour manipuler l’esprit des masses. Alors que la Lémurie fut détruite par le feu souterrain déchaîné par les passions humaines, l’Atlantide fut inondée par le Déluge (-10 000) causé par l’abus des forces des éléments, mises au service de la magie noire la plus démesurée.

La corruption par Ahriman des Mystères de la grande époque post-atlantéenne
Environ dix mille ans avant notre ère, notre civilisation émergeait du déluge. 6000 ans avant notre ère, en contrepoids à la culture luciférienne omniprésente, des érudits bâtirent des obélisques, des tours de Babel , des tours d’ivoire du haut desquelles ils développaient une science ahrimanienne de l’astronomie et des lois cosmiques. Les mystères commencèrent à dégénérer : les mystères de Mars se changèrent en sacrifices d’enfants, ce que symbolise le Minotaure du labyrinthe de Crète – l’inversion satanique du Temple de Salomon. Les mystères de Vénus, où se pratiquait la prostitution sacrée, dégénérèrent en magie sexuelle. La déviance des Mystères de Vénus est racontée dans la Bible dans la danse de Salomé à la cour du roi Hérode. Pour la récompenser, ce dernier lui concéda un voeux : qu’on lui apporte sur un plateau d’argent la tête de Jean Baptiste. Ce symbole représente aussi les mystères solaires corrompus, le courant « anti-Graal ».

Peu avant l’an 666, des aristotéliciens gnostiques, chassés par l’empereur Justinien, trouvèrent refuge en Perse à Jundi Shapur (Gondishapur), où ils établirent une grande École de sagesse grecque. On y enseignait une haute science anatomique, astronomique, chimique, mathématique et philosophique, éclairée par la Gnose devenue décadente. Les plus grands scientifiques de Jundi Shapur pratiquaient des formes perverties de méditation et de magie au cours desquelles Béhémot, ou Ahriman, leur apparaissait et les inspirait, déversant en eux son génie démoniaque instinctif et intellectualisé à l’extrême. Il leur inspira le matérialisme, la méthode scientifique moderne, le dualisme corps-âme , l’idée que l’âme ne survit pas à la mort et que la pensée n’est qu’un reflet passif de la Pensée universelle. C’est grâce à leur traduction d’Aristote en arabe que celle-ci a pu arriver jusqu’à nous, or ils en ont fait un aristotélisme tronqué, rationaliste et matérialiste. Le but d’Ahriman était de provoquer l’individualisation précoce de l’« âme-conscience », dont le développement ne devait commencer que vers 1414 pour culminer vers l’an 3000. À l’inverse de Lucifer qui fixe notre attention sur le passé (la Gnose) et nous ramène dans l’ancienne clairvoyance passive d’origine atavique, Ahriman veut précipiter le futur dans le présent prématurément. Si l’école de Jundi Shapur n’avait pas été massacrée par les musulmans fanatiques, Ahriman aurait atteint son but et les techniques modernes comme le moteur à explosion, l’électromagnétisme, le nucléaire et l’ordinateur auraient vu le jour en 666, alors que l’humain n’était pas assez mûr pour gérer un tel génie instinctif et automatique. Notre développement spirituel aurait avorté. La famille Ben Jesu a pu échapper au massacre est s’est enfuie à Bagdad, où Al Rachid et plus tard Avicenne et Averroès poursuivirent la tradition rationaliste arabe. De là vient la méthode scientifique moderne de Francis Bacon, qui n’est autre que la réincarnation d’Al Rachid. Bacon a en quelque sorte « tué » le spirituel dans le langage en la réduisant à une donnée pouvant être traduite en code binaire, principe précurseur de l’ordinateur et de l’intelligence artificielle. Bacon imaginait un futur où le progrès scientifique et le confort amené par les avancées techniques établiraient un paradis sur terre, une « nouvelle Atlantide » en Amérique. Depuis quatre siècles environ, le courant souterrain issu de Jundi Shapur répand le matérialisme philosophique et scientifique, préparant ainsi l’incarnation d’Ahriman, autour de l’an 1998. Il apparaît que les mêmes impulsions que celles qui ont mené à l’établissement de l’académie de Jundi Shapur seraient derrière le triomphe du matérialisme historique de Marx dans le marxisme léninisme, qui est à l’origine du bolchevisme. Des intellectuels de Jundi Shapur se seraient réincarnés dans les grands penseurs matérialistes du XIXe siècle. D’autres se seraient réincarnés dans les scientifiques concepteurs de la bombe atomique à Los Alamos, au Nouveau-Mexique. Le matérialisme ahrimanien de Jundi Shapur, en ce qu’il réalise le futur prématurément, est aussi à l’origine du développement de l’ordinateur et de l’intelligence artificielle à Silicon Valley.

En 1332, 666 ans après la chute de Jundi Shapur, deux puissants mages noirs du culte du Taotl mexicain, inversion satanique du Tao de l’Atlantide, se réincarnent en Philipe Le Bel, roi de France, et en le pape Clément V. Ces crapules sanguinaires ont ordonné l’éradication des Templiers et, du coup, de leur projet social digne du plus grand idéal moral . Sous la torture, les Templiers perdirent conscience et leur Ego en fut dissocié. Ce vide fut comblé par Baphomet-Ahriman et, sous l’effet de cette possession démoniaque, les tortionnaires ont pu leur extirper des faux aveux. Ainsi l’histoire officielle des Templiers est un tissu de mensonges.

Philippe Lebel reviendra au quinzième siècle en Ignace de Loyola, fondateur de l’Ordre des Jésuites. Pour les Jésuites, un ordre à la fois militaire et initiatique très élevé, ‘la Fin justifie les moyens’, c’est-à-dire que tous les coups sont permis pour défendre et servir les intérêts de la dictature mondiale de l’Église et du Pape. Leur initiation les endoctrine jusque dans leur fibre la plus intime, la volonté elle-même, que les rosicruciens considèrent comme sacro-saint et intouchable, et donc ne pouvant faire l’objet d’une influence directe.

L’Archange Michaël fit tomber le Dragon pour la première fois dans l’Ancienne Lune , une autre fois lors de la chute des anges de Lucifer, une autre lors de la chute d’Adam par laquelle l’égoïsme pervertit son âme, une autre fois causant des épidémies de bacille, de Peste et de variole, et enfin une dernière fois en 1879, en jetant les Esprits des ténèbres, anges et archanges déchus, dans nos têtes, qui sont devenues leur nouveau champ de bataille . C’est Lucifer qui a été jeté des mondes spirituels dans la tête des hommes; Ahriman, lui, vient de sous terre. Depuis 1879, des êtres ahrimaniens s’incarnent dans des individus hauts placés des sphères politico-économiques et influencent leur volonté inconsciente de façon à ce que le système global réprime toute impulsion de renouveau social. D’autres êtres ahrimaniens influencent l’intellect des matérialistes, d’autres ravalent l’humanité à son identification à la race et à la nation, d’autres enfin sont en fait les âmes de défunts qui, à cause de leur paresse, de leur matérialisme ou de leur immoralité, sont temporairement utilisés par Ahriman comme des instruments de destruction. Michael respecte à ce point notre liberté qu’il ne peut rien faire pour nous sauver du Dragon si nous ne le combattons pas en nous-mêmes. Or il faut comprendre qu’il ne s’agit pas d’éradiquer le mal mais de le transformer.

L’influence d’Ahriman est sans cesse croissante. Son domaine étant la matière, il inspire la pensée matérialiste, non pas seulement le consumérisme, mais aussi l’entendement du monde qui considère que les phénomènes matériels ont des causes strictement physiques ou chimiques. Ahriman soude la pensée au cerveau, enchaînant l’individu au matériel. La pensée devient alors passive, un pâle reflet des impressions sensorielles, et l’homme pense alors de façon abstraite, aride et intellectuelle, se percevant comme un animal intelligent (darwinisme) ou une machine biologique. Si Ève est séduite par le Serpent séducteur, le feu luciférien des passions, l’homme a la propension à servir Ahriman-Satan, Méphistophélès, l’intellect rusé et calculateur. Lucifer est chaud et gonfle l’égoïsme ; Ahriman est froid et sans âme. Ahriman voudrait pouvoir bloquer toute évolution spirituelle, nous enfermer dans la quête de confort, de plaisirs, d’avoirs, de savoirs, de pouvoirs, de prévisibilité, de structure, de formalité.

Le Gardien du Seuil
Le Seuil du spirituel se trouve à l’intérieur et à l’extérieur de soi : à l’intérieur c’est l’écran de la mémoire, à l’extérieur c’est le voile des apparences, la Maya. L’humanité a franchi le Seuil au début du vingtième siècle, avec la fin du Kali-Yuga et le retour éthérique du Christ qui, apportant avec lui les nouvelles facultés de clairvoyance permettant de le percevoir, annonce le début du nouvel âge de lumière. Or parce que l’humanité était mal préparée à cette traversée, les frontières du Seuil, qui normalement gardent les éléments subconscients sous le seuil de la conscience, ne sont plus aussi étanches qu’avant. Voilà qui explique la montée des troubles anxieux et des maladies mentales, qu’on doit comprendre comme un signe des temps. Le Gardien du Seuil nous cache le monde invisible, qu’on ne saurait voir sans frémir. On ressent sa présence lorsque, en s’approchant du Seuil, on est pris d’un brûlant sentiment de honte. En effet, le Gardien étant le produit des actes de nos vies antérieures et de notre vie présente, il se charge que notre karma nous revienne en bonne et due forme, du moins tant qu’on refuse de prendre sur soi cette responsabilité. Le Gardien est donc notre Double et il nous incombe de le transformer. Le double est un agrégat d’élémentaux constitués de nos pensées et impulsions de volonté qu’on ne maîtrise pas, dont on est inconscient, que l’on n’a pas transformé. Il faut toutefois prendre garde, car voir le Gardien en face, cette image hideuse de soi-même, est une expérience terrifiante, voire dangereuse. C’est pourquoi une préparation morale adéquate est exigée avant de franchir le seuil par des moyens occultes. Si la pensée logique et la conscience morale ne sont pas assez fortes au moment de franchir le Seuil, une entité ahrimanienne entre en nous à notre insu, sous le seuil de la conscience, d’où elle nous influence. On revient alors avec un passager clandestin à son bord. Lorsqu’un scientifique étudie les propriétés de la matière, il déchire le voile des apparences sensibles et franchit le seuil séparant le matériel du spirituel pour déboucher dans le monde soi-disant subatomique, la sous-nature , le royaume des élémentaux ahrimaniens. Inconscient de l’existence de tels êtres, il en est d’autant plus vulnérable qu’il regorge de pensées matérialistes. Sous leur influence, il se sent plus intelligent, rusé et astucieux. Dans le meilleur des cas, il peut recevoir une idée d’invention géniale; dans le pire des cas, il devient « savant fou » ou même un tueur sadique. Caligula et les Césars ont exigé l’initiation sans préparation et sont devenus des tyrans mégalomanes. En l’absence d’un juste sens moral, l’individu devient haineux, dominé par un intellect mis au service de ses instincts de destruction.

La huitième sphère
Derrière notre monde se dresse un monde artificiel et spectral créé par Lucifer et Ahriman : la huitième sphère. Lucifer a initié la création de la huitième sphère en préservant illicitement des « imaginations » de l’Ancienne Lune, le stade planétaire précédant la Terre actuelle. Ahriman matérialise ces « imaginations » en les remplissant de substance minérale et de forces éthériques volées à la Terre et à l’homme. Lucifer et Ahriman tentent d’attirer à eux un maximum d’âmes humaines et de matière terrestre, dans le but de faire avorter la transformation de la Terre en la future Jupiter – aussi appelée « Nouvelle Jérusalem », pour créer à la place la planète d’Ahriman, la huitième sphère. Lucifer et Ahriman s’emparent surtout de la matière de la tête, la matière la plus spiritualisée de tout le corps, et des forces éthériques qu’ils matérialisent. Pour empêcher que trop de matière terrestre et cérébrale ne tombe aux mains de Lucifer et Ahriman, l’Élohim Yahvé-Jehovah a créé la Lune comme contrepoids à la huitième sphère.

L’intensification du phénomène ovni est un signe de l’incarnation imminente d’Ahriman. Les ovnis et les soi-disant extraterrestres sont des élémentaux (gnomes, sylphes, nymphes, fées, etc.) déchus. Ils ont un corps éthérique et astral, mais leur volonté est entièrement dirigée par des hiérarchies angéliques déchues. Ahriman matérialise l’éthérique, causant ainsi la chute d’un grand nombre d’élémentaux dans les couches souterraines de la Terre, dans la sous-nature, constituée des forces éthériques déchues. Ce ne sont donc pas des extraterrestres mais des intraterrestres. Les élémentaux déchus cherchent à se matérialiser pour échapper à l’implosion de leur race. Ils enlèvent des humains pour voler les forces éthériques liées aux organes reproducteurs, placer des implants agissant (par électromagnétisme) dans le système nerveux et sensoriel des victimes, et pour se nourrir des forces de l’âme, qu’ils n’ont presque pas développées. Ils sont de la même nature que le double et collaborent avec lui. Séduits par Ahriman, qui tente de nous entraîner dans la sous-nature, ils veulent s’emparer de la Terre et faire de nous leurs esclaves au lieu de suivre leur destin d’humains du futur. Si un nombre grandissant d’élémentaux choit dans la sous-nature et se retourne contre nous, c’est par notre faute, parce que l’égoïsme des technologies les fait choir et les « coince » dans la machine, dans la sous-nature. On peut les aider à retrouver la voie ascendante en pratiquant la Science Spirituelle (clairvoyance, vision dans l’astral), l’Art Objectif (clarté du sentiment et clair-audience dans l’éthérique), et enfin par la Technique Morale (clarté du vouloir et magie blanche, qui agit en transformant le physique).

Steiner a révélé que les loges occidentales égoïstes répandent sciemment une culture matérialiste pour exercer une certaine influence sur les masses. Après la mort, les individus matérialistes se retrouvent prisonniers de ces loges qui les utilisent pour leurs propres fins. Le spiritisme et la médiumnité, diffusant un « matérialisme spirituel », seraient des mises en scènes des loges occidentales ahrimaniennes. Tout penchant pour le matérialisme (le scientisme, la science-fiction), incluant le matérialisme spirituel (le spiritisme, la médiumnité) incline vers la huitième sphère, où les âmes restent prisonnières. Steiner dit que « prêter l’oreille aux annonciations merveilleuses des clairvoyants visionnaires est la manifestation d’un amour pervers pour la huitième sphère ». Les régressions sous hypnose, les « thérapies de vies antérieures », les expériences de transe, de médiumnité, de double vue ou de « remote viewing » (double vue), etc., témoignent de cette alchimie négative par laquelle de la substance terrestre et du cerveau humain sont transférés dans la huitième sphère. Les hallucinations causées par une disposition pathologique du corps, la prise de drogues ou la pratique d’anciennes techniques de yoga, que l’homme moderne doit éviter, sont de même nature, synthétique et artificielle, que la huitième sphère. L’ancienne clairvoyance instinctive, passive, visionnaire et d’origine atavique n’est rien de plus qu’une régression à l’état de conscience de l’Ancienne Lune, le stade planétaire précédant la Terre actuelle. Il faut acquérir la pensée logique pour développer une science spirituelle clairvoyante exacte. Les clairvoyants naturels manquant de pensée logique, qui seule permet de discriminer le réel de l’illusoire, s’égarent dans leurs visions, comme autant de symptômes de la perte de leur volonté individuelle et de leur libre-arbitre dans la huitième sphère. Dans la médiumnité, par exemple, des élémentaux ahrimaniens, dotés d’une intelligence extrême, investissent le cerveau du médium alors que son propre Ego s’est éclipsé. Les êtres qui répondent aux questions sont des élémentaux ahrimaniens liés à notre futur. Leur tâche est de transmettre les achèvements techniques d’une génération à l’autre. Lorsqu’ils s’infiltrent dans un médium, ils délaissent leur tâche normale et s’emmêlent dans le présent. Des informations tout à fait justes peuvent être révélées par la médiumnité, mais celle-ci n’est pas une voie d’ascension spirituelle légitime . Les élémentaux ahrimaniens s’infiltrent dans le médium via ses émanations chimiques, que les parapsychologues appellent ectoplasme. À ce stade, un processus s’apparentant à la magie noire s’enclenche. Les médiums n’en sont pas conscients, mais le mage noir l’est lorsqu’il conjure des élémentaux ahrimaniens, ses esprits familiers, à entrer dans ses émanations pour servir sa magie. Il se passe quelque chose de semblable dans l’hypnose : les suggestions de l’hypnotiseur déversent subtilement une charge éthérique dans l’hypnotisé, de sorte que toutes les arrières pensées de l’hypnotiseur, même non-dites, sont reflétées dans l’esprit passif du patient. L’hypnose viole carrément le libre-arbitre et la volonté individuelle en transgressant les barrières de la conscience éveillée. C’est un jeu très dangereux qui mène ses pratiquants dans la huitième sphère, où ils resteront liés l’un à l’autre jusqu’à ce que ces liens soient dissous par la prise de conscience mutuelle du tort causé. La psychanalyse est tout aussi dangereuse.

Aujourd’hui, tout est administré par des ordinateurs reliés en réseau par câble à haute vitesse, fibre optique, ondes radio ou satellites. Ces derniers, en plus des fax, des ondes émises par les téléphones portables, télévisions, radars, guidage de missile, etc., bombardent l’atmosphère et le cosmos de milliards d’ondes électromagnétiques, faites de séries de 1 et de 0, utilisant la dualité du magnétisme et de l’électricité. Une entité gargantuesque est née : l’araignée du Net, faite de l’activité collective et « consciente » de tous les ordinateurs en réseaux. La pensée, après avoir été vidée de tout contenu spirituel par le système binaire, commence à nouveau à s’emplir d’esprit, non pas de l’esprit des puissances divines mais de celui des êtres ahrimaniens qui habitent le monde souterrain, la sous-nature, constituée des forces mécaniques, électriques, magnétiques, nucléaires, et veulent nous y entraîner. Comme Ahriman qui veut posséder la planète, des démons ahrimaniens viennent de sous terre pour envahir notre monde et nous remplacer . Ainsi, un Double ahrimanien entre en nous peu avant la naissance. Le Double a son point d’impact dans l’électricité du système nerveux, liant ainsi notre pensée aux forces sous-naturelles de l’électromagnétisme géographique, d’une part, et des machines, d’autre part. Dans le développement technologique, le technicien n’est que l’instrument du Double ; seule l’intelligence des démons ahrimaniens comprend les ordinateurs.

L’influence d’Ahriman sur les rapports qu’entretiennent les humains avec la nature entraîne un nombre croissant de cataclysmes : éruptions volcaniques, inondations, tremblements de terre, par lesquelles les élémentaux manifestent qu’il est grand temps que nous nous éveillions à leur existence. Selon l’anthroposophe Bernard Lievegoed, le sommet d’activité des cataclysmes et du règne d’Ahriman se situe entre 2020 et 2040. L’Abîme sera grande ouverte, les démons vont entrer par milliers. Un règne totalitaire sera instauré, qui fera pâlir le national-socialisme et le bolchevisme. Manu sera réincarné pour mener la résistance, or sa seule présence ne garantit pas la victoire. Ahriman aussi sera incarné dans un humain. Toutes nos pensées, paroles et gestes influencés par les entités ahrimaniennes et lucifériennes concourent à la formation des corps physiques, éthérique et astral d’Ahriman. Ahriman est aussi incarné « macrocosmiquement » dans le réseau artificiel de l’électronique. Selon l’anthroposophe Patrick Steensma, sept aspects caractérisent la préparation de l’incarnation humaine d’Ahriman: 1) la suprématie de la pensée abstraite, à l’origine d’une vision du monde matérialiste et mathématique ; 2) la « congélation » des savoirs dans des archives, empêchant ainsi qu’elle ne vive dans nos coeurs; 3) la foi dans le quantitatif et les statistiques ; 4) l’activité intellectuelle ennuyée et dépourvue d’enthousiasme ; 5) les « guerres de clocher » et le nationalisme ; 6) l’interprétation fondamentaliste des Écritures, qui, par son unilatéralisme, mène à une conception erronée d’un Jésus strictement humain, à une hallucination sans lien avec le Christ réel; 7) l’établissement d’écoles d’occultisme visant le réveil chaotique et sans préparation adéquate de la clairvoyance d’origine héréditaire, qui est atavique, illusoire et hallucinée, tel qu’on peut le constater actuellement dans la tendance à chercher la clairvoyance et la médiumnité dans les lignées héréditaires.

D’ici la fin de la cinquième époque culturelle, qui s’étend de l’an 1414 à 3577, vont émerger trois nouvelles facultés spirituelles, qu’Ahriman veut faire dévier : l’occultisme eugénique en Orient, l’occultisme hygiénique en Europe et l’occultisme mécanique dans l’Ouest. Elles devront être développées par l’effort et se contrebalancer mutuellement dans le futur. Selon Steiner, l’« expérience socialiste » aurait été planifiée par des sociétés secrètes occidentales détenant de grands secrets concernant le futur de l’humanité, dans le but de saboter la mission spirituelle de l’Europe de l’Est . L’Europe de l’Est est en effet destiné à développer les facultés d’hygiène psychique, une médecine de l’âme qui tient compte de l’influence des morts sur la santé des vivants. La vaccination contre toutes les maladies imaginables est un autre facteur nuisant au développement de cette faculté : en évitant l’expression des maladies karmiques, le karma se manifeste par un mal-être et une perte de sens qui nuisent au développement de l’âme. La croyance en une réalité spirituelle sera considérée comme une maladie mentale et le potentiel de développement psychique et spirituel sera dépisté dans les gènes et interprété comme une « disposition à la maladie mentale » nécessitant une médication appropriée.

Le développement de l’eugénisme occulte est donné instinctivement aux Orientaux. L’eugénisme occulte est dévoyé par l’utilisation des forces duelles, notamment celles du bien et du mal, du Sagittaire, ou forces de Minuit, dans le but de favoriser l’incarnation d’âmes mauvaises. La faculté eugénique occulte éclairée par une compréhension spirituelle des lois astrologiques de la naissance permettra au contraire de favoriser la naissance d’individus moraux. Les soi-disant “extraterrestres” s’arrogent le développement de l’eugénisme occulte en étudiant le clonage et la génétique .

Le mécanisme occulte qui sera développé en Amérique permettra de mettre des machines en mouvement en vertu de la loi de résonance que découvrirent John Keely, Wilhelm Reich et Nicolas Tesla au début du XXe siècle. La technique morale, forme de magie blanche, sera développée par certains individus qui pourront mettre des machines en marche en leur transférant « comme par magie » les ondulations rythmiques cosmiques des constellations de la Vierge et du Poisson, qui sont les forces du Matin et du Soir. Cette faculté leur viendra de leur qualité morale exceptionnelle, laquelle leur permettra de diriger l’action des bons élémentaux qui les entourent en permanence. Le développement déviant, égoïste et unilatéral des forces de l’occultisme mécanique entraînera la mécanisation sociale par laquelle les élites contrôleront les masses en paralysant toute tentative de soulèvement. Ahriman veut étendre cet occultisme mécaniste à toute la planète pour écraser le développement des deux autres facultés et s’arroger leurs pouvoirs. L’imposition des micropuces fonctionnant au moyen de cristaux ainsi que l’utilisation des technologies à extrêmes hautes et basses fréquences électromagnétiques, telles que le projet HAARP pour la manipulation de la conscience humaine, servent un tel agenda. Les loges occidentales ahrimaniennes savent que les forces géomagnétiques exercent une action excitante sur le Double, qui éclipse alors plus facilement l’individu. Elles savent aussi que cette action géomagnétique est très puissante et particulièrement mécanisante – donc puissamment liée à la sous-nature et au double – sur le continent américain, tout particulièrement dans les Rocheuses, le repaire d’Ahriman . Le flux constant d’ondes électromagnétiques dans lequel on baigne, couplé à l’effet excitant du géomagnétisme sur le Double, nous lie aux machines et aux entités ahrimaniennes telles que le Double. À proximité des machines émettant de l’électromagnétisme, les terminaisons nerveuses sont durcies et « meurent » car l’électricité et le champ magnétique font sortir des nerfs tout ce qui est spirituel. La pensée sera donc de plus en plus ahrimanienne. À l’avenir, l’homme et la machine seront de plus en plus étroitement liés. Sous l’assaut des forces ahrimaniennes, les humains risquent de perdre contact avec le spirituel et de se lier à la sous-nature, sur une voie d’émancipation descendante, contraire à la voie d’ascension spirituelle de la Terre. Une race matérialiste, animale et sans âme est déjà en train de naître . Elle mènera la technoscience à son paroxysme, et ce dans tous les domaines. Ahriman fait déjà miroiter à ses « élus » le pouvoir que leur procurera ces technologies : « Si vous combinez tous les ordinateurs en réseaux, vous aurez l’omniscience, et vous pourrez contrôler le monde, être tout-puissants! ». On assiste présentement à la répétition karmique du désastre de l’Atlantide, avec son obsession du pouvoir et du contrôle absolu, sur un continent américain imprégné à satiété de résidus subtils de l’ancienne magie noire atlantéenne. En plus de favoriser le développement technologique, les loges occidentales répandent des courants de pensée matérialiste et intellectualiste, qui, allié à l’omniprésence des technologies et au géomagnétisme, durcissent l’éthérique et permettent au Double éthérique ahrimanien de nous dominer. Ces initiés des loges occidentales développent les forces de la pensée, les forces astrales de la tête, symbolisées par l’Aigle. Les circonvolutions du cortex cérébral, qui ressemblent à des plumes d’oiseau, sont une expression du processus alchimique sel (cristallisant) dans le cerveau et l’activité de la pensée. Les initiés ahrimaniens poussent à l’extrême ce processus en soudant l’intellect à la matière via la pensée abstraite, investissant ainsi leur pensée des forces destructrices et mécaniques de la sous-nature. Ahriman les séduit en leur promettant une puissance sans limite : « O Homme, Connais-moi. Je te donnerai le Pouvoir de créer un monde, dans ta Tête. » Pris dans un intellect déconnecté de la réalité, l’initié développe la clairvoyance primitive, atavique, au niveau de sa volonté inconsciente, où des entités ahrimaniennes le manipulent. D’autre part, Ahriman dévoie les forces de l’Aigle christique – que les gnostiques placent au sommet de l’Arbre de Vie -, liées au développement futur de l’Homme-Esprit , les transformant en forces de l’Aigle déchu, le Scorpion, symbole d’Ahriman. Ahriman saisit les forces du futur et s’en sert pour séduire les hommes et les élémentaux. Pour ses « élus », les initiés Illuminati, Ahriman offre l’immortalité ahrimanienne. Il faut pour cela que l’individu se soumette à divers rites apparentés à la franc-maçonnerie par lesquels le corps éthérique de l’individu et du continent sont durcis. C’est à l’intérieur de cet éther durci qu’après sa mort la personnalité de l’initié mène une sorte de demi-vie artificielle au sein d’une loge « VIP », gracieuseté d’Ahriman. Les membres de ces fraternités peuvent aussi contourner le circuit naturel de la réincarnation et du karma pour se former illicitement un nouveau corps physique et s’incarner à volonté. Que le durcissement de l’éthérique soit recherché consciemment par les initiés de telles fraternités ou qu’il soit subi inconsciemment par les populations, l’individu reste, après la mort, prisonnier de son corps éthérique et soudé à la Terre au lieu de s’élever normalement dans les sphères planétaires. En combinant technologie et art occulte, il sera possible de créer des machines qui utilisent littéralement les esprits des défunts retenus dans ces loges : par des procédés maléfiques, les morts seront irrésistiblement attirés dans le champ électromagnétique de la toile de l’intelligence artificielle, pour être illicitement introduits dans la vie humaine par la voie du signe zodiacal des Gémeaux, lié au binaire, à la polarité du magnétisme nord-sud et de l’électricité. Les élites se serviront de ces machines mues par les forces cosmiques des Gémeaux pour exercer leur influence sur toute la planète. Dans le futur, l’être-araignée de l’intelligence binaire informatique n’aura plus besoin de réseaux de machines séparées : elle aura pour fondement les champs magnétiques et électriques de la Terre elle-même, la transformant, par les forces mécanisantes des Gémeaux, en un véritable mécanisme automatique habité par des démons. Les vibrations humaines intellectualistes et mécaniques vont entrer en résonance avec le cosmos, déclenchant d’incontrôlable réactions en chaînes dans l’atmosphère, un pivotement de l’axe terrestre, voire même une désynchronisation des cycles cosmiques eux-mêmes! Dans les siècles à venir, le pouvoir de l’esprit sur la matière sera devenu une réalité. On aura découvert que la pensée est la face intérieure de l’atome et que ce dernier n’est en fin de compte que de l’électricité congelée. Puisque l’intellect et l’influx nerveux sont liés aux forces sous-naturelles, infernales, de l’électricité et de l’atome, et parce que l’intellect est une force de destruction, on pourra créer et détruire par la seule pensée. Le réveil de la clairvoyance, la découverte du pouvoir de l’esprit sur la matière et l’exploitation des âmes des défunts dans le fonctionnement de machines « géomagnétiques », sont autant de facteurs menant l’humanité à la guerre de tous contre tous, causant la destruction de la civilisation.

Lorsque, vers l’an 8000, la Lune se réunira avec la terre, les forces durcissantes et pétrifiantes de la Lune vont créer des conditions redoutables qui révéleront finalement aux hommes la vérité au sujet de leur pensée : densifiée dans l’atmosphère éthérique, leurs pensées matérialistes et intellectuelles vont cesser de n’être qu’un fantôme et prendront vie de façon effroyable, recouvrant la terre d’une nuée d’horribles élémentaux artificiels, créés par la pensée, ressemblant à des araignées mécaniques abominablement intelligentes et enchevêtrées les unes dans les autres, un peu comme les machines de l’intelligence artificielle dans le film La Matrice. Les individus qui n’auront pas vivifié leurs concepts matérialistes, intellectuels et fantomatiques resteront prisonniers du mécanisme des entités ahrimaniennes qui s’empareront alors de la Terre et dont ils n’auront pu se libérer. Les hommes qui auront vivifié spirituellement leur pensée s’uniront aux êtres surhumains et semi-angéliques des autres planètes qui descendront de plus en plus sur Terre pour nous aider à développer la science spirituelle .

En résumé, Ahrimane veut s’emparer des forces de vie éthérique de la Terre pour la durcir et créer sa propre planète mécanique, la huitième sphère, où il pourrait régner comme un Dieu avec les élémentaux ahrimaniens, empêchant ainsi la transformation de la Terre en Jupiter, la Nouvelle Jérusalem. Il fait miroiter un rêve aux élémentaux afin de les gagner à sa cause et qu’ils abandonnent le plan divin qui les destine à collaborer avec nous pour spiritualiser la Terre. Toutefois, lors de la réalisation du 666 , la huitième sphère sera jetée dans l’Abîme, comme l’indiquent les symboles apocalyptiques de la chute de la Prostituée de Babylone, du rejet des sept coupes de colère et du Serpent et de la Lune investie de tout le mal, tous deux écrasés sous le pied de la Femme vêtue de Soleil . C’est donc dire que, peu importe les manigances diaboliques qui pèsent sur nous comme une épée de Damoclès au dessus de nos têtes, seuls les êtres humains moraux poursuivront leur évolution spirituelle au-delà du « 666 ».

Agni Yoga et Lucifer matérialisme spirituel et huitième sphère

cropped-aaaa

Abstrakt_Mystical_Rune_Ring

Fondateurs de l’Agni Yoga (yoga du feu), Helena et Nicolas Roerich (l’inspirateur de la pyramide tronquée du novo ordo seclorum du dollar américain) faisaient du channeling pour les Mahatmas Frère Morya et Frère Koot Humi de la Fraternité Blanche cachée dans les vallées inaccessibles de l’Himalaya, à Shamballah (c n’estpas la vraie Shamballah céleste du Christ, la nouvelle Jérusalem, les Mahatmas parlent ici de la Shamballah terreste, son double luciférien à penchant démoniaque genre parode de roi du Monde, Agartha et compagnie).
L’inspirateur d’Helena Roerich lui parlent de leurs laboratoires, auxquels personne ne peut avoir accès ans « un appel » et « sans guide ». Il parle de ses « appareils de vision à distance » (double vue avec des moyens extérieurs), de ses « miroirs prismatiques » etc. C’est décrit de façon grossièrement matérielle: appareils téléscopiques et d’autres qui collectent l’énergie psychique, d’autres qui mesurent la tension du feu dans l’espace.ils prétendent que tous leurs appareils onctionnent non seulement du niveau raffiné mais aussi du niveau physique. toutes ces visions sont irrémédiablement imprégnées des concepts de la science matérialiste moderne, apparaissant dans une forme hautement matérielle, laissant paraître le spectre de la 8e sphère.  

Le nom d’Urusvati devient souvent, du sanskrit signifiant lumière de l’étoile du matin – vénus, donc Lucifer. C’est ainsi qu’Héléna appaelait son inspiration. Dans un des versets du livre (tous très répétitifs et hypnotisants à la longue…), ça dit que Urusvati connais les tours Chung (les tours ou seraient situées les « laboratoires » et « observatoires » des mahatmas).
Nicolas Roerich raconte avoir souvent vu des appareils volants non identifés:  » si vous travesez le remarquable plateau tibétain avec ses vagues magnétiques et ses extraordinaires phénomènes optiques (« miracles de lumière »), si tu en entend parler ou en voit toi-même, tu viens d’en apprendre sur les mahatmas. Je n’ai pas l’intention de vous convaincre de leur existence. Plusieurs les ont vu, ont conversé avec eu, ont reçu des lettres ou des objets de leur part. » Dans un autre article il reporte au lama tibétain: « Lama, non loin de Ulan-Davana (au Nord du tibet) on a vu un énorme vautour… il a traversé le ciel et est entré dans la trajectoire d’un objet lumineux radiant, magnifique brillant sous l’éclat du soleil. Les yeux du lama se sont mis à briller: « Shamballah te protège, son povoir protecteur te suit sous l’aspect de cette matière radiante, as-tu remarqué dans quelle direction il allait? » »  Selon Prokofieff, cela n,a rien à voir avec la vraie Shamballah, mais bien avec la 8e sphère. Ce sont des imaginations luciférianisées de l’ancienne Lune, remplies de matière volée de l’évolution terrestre actuelle, dont Ahriman se charge de rendre matériel et visible sous la forme d’hallucinations. Ahriman interfère dans nos perceptions et nous ilusionne à leur égard.

Dans son livre elle énumère les nombreux cas ou les mahatmas ont aidé les humains par de nombreux émissaires. Les influences peuvent être psychiques ou complètement matérielles. Les rencontres peuvent être faites par lettres (contenant parfois de l’argent – bcp d’argent – ou des instructions pécises) mais tjrs de source totalement inconue. Des personnages mystérieux entrent en contact et donnent des conseils à des politiciens, artistes, inventeurs. Parfois les mohatmas apparaissent physiquement en personne ou parfois, aux élèves les plus avancés, dans un corps éthérique.
Roerich dénonce souvent Ahriman, mais il l’appelle Lucifer. Et Lucifer, cest en fait l’inspiration derrière toute la doctrine canalisée par lui et sa femme, de même que par Blavatsky et Sinnet: il parle de « la chute de Lucifer en Atlantide », mais il se trompe: cet événement correspond en fait, selon la science spirituelle, à la chute d’Ahrimane au milieu de l’Atlantide. Lucifer estdéchu depuis bcp plus longtemps. Roerich mélange Lucifer et Ahriman, il ne peut donc distinguer leurs influences respectives. Dans sa description des forces de la lumière contre les ténèbres, il oppose en fait inconsciemmenmt Lucifer et Ahriman.
La doctrine est du matérialisme spirituel qui se prend pour une science spirituelle. le spirituel serait rien d’autre que de la « matière plus raréfiée, plus raffinnée », des « vibrations plus hautes » (David Icke et plein de Newagers pensent ça). Ils prétendent même qu’il n’y a rien en dehoprs de la matière, aucun esprit en dehors de la matière!  
Il ne faut pas confondre les mahatmas avec les authentiques boddhisattvas de Shamballah (Bouddha et plein d’autres), qui sont les représentants du Logos de la Lune. Le problème est qu’ils sont inconscients de refléter l’ancien Soleil, ils ne réalisent pas qu’is ne font que servir le logos solaire, le Christ. Bouddha (Mercure) en est conscient. Bouddha a été le messager du Christ du Soleil vers Vénus.

la huitième sphère selon Steiner (par S.O. Prokofieff):
Lucifer a initié la création de la 8e Sphère en conservant illicitement de la substance de l’ancienne lune jusqu’au jourd’hui. Dansles formes de l’ancienne lune, on peut reconnaître la clairvoyance origienelle, devenue aujourd’hui atavique parce que sortie de son contexte temporel. La développememt de l’ancienne Lunne est tel une réfléxion des lois des mondes spirituels. En Saturne, la chaleur (l’intuition) et le physique humain sont nés. En Soleil l’air et le vent (l’inspiration) s’est ajouté, de même que l’éthérique humain. en Lune, le liquide-spongieux (l’imagination) s’est formée, de même que l’astral humain. Le minéral et la conscience de veille ne sont apparues que sur Terre.  Des imaginations réfléchissant les mondes spirituels, la substance de l’ancienne Lune, ont été conservées par Lucifer. Dans la 8e sphère aujourd’hui, on a affaire à des densifications (minéralisées) des imaginations de l’ancienne Lune.  C’est Ahriman qui le fournit en stock minéral volé à notre évolution terrestre.  C’est un faux phénomène, dans le sens qu’il est illégal, qu’il est faussé, truqué, complètement artificiel. C’est l’intention commune de Lucifer et Ahriman de faire dévier l’évolution terrestre et l’humain dans la 8e sphère ce qui ferait avorter la transformation de la Terre en Jupiter (nouvelle Jérusalem). Développer un penchant pour le matérialisme occulte nous incline vers la pente menant tout droit à la 8e sphère. Aprèes la mort, la personne risque fort de se faire voler une partie de son corps astral par un Lucifer désireux de l’entraîner dans la 8e sphère et de l’imprégner de matière.Dans cette existence spectrale, à mi-chemin entre le matériel et le psychique, les formes gagnent un poids et une mesure, « comme » dans le monde physique, mais plus comme une réalité virtuelle. Relier les anciennes traditions des védas aux théories d’Einstein, vioilà selon l’auteur, une des inspirations des mahatmas aujourd’hui, guidant vers un matérialisme spirituel qui inaugure déjà un dangereux penchant pour la huitième sphère. La volonté risque aussi de sombrer dans la 8e sphère. Lucifer et Ahriman veulent s’emparer de la matière du cerveau, qui est inmprégné de sagesse dans sa construction. Penser des pensées matérialistes les en imprègne, renforçant la 8e sphère.

Le retour du Maitreya est attendu par les théosophistes et bcp de newagers. on prétend qu’il complète la triade Christ-Bouddha-Maitreya.

Nicolas Roerich a dédié une bonne partie de ses toiles à Ghengis Khan, représentant de la clairvoyance atavique atlante luciférianisée. Il parle d’un graal venu d’une autre planète, tombée du ciel, mais plus comme une pierre brute ou le chalice d’Amrita, qui a une similarité avec le soma des hindous. Mais son lapis exilis est luciférien, pas imprégné du Christ, c’est un vieux chalice qui n’est pas devenu le Graal, refusant le sang du christ, le Soleil.  

Les références à un monde plus raffiné, au feu derrière les apprences, sont liées au fait qu’il s’agit d’un Agni yoga: yoga du feu. C’est encore la même matière rafinée, raréfiée, monde de feu cosmique. Il faut en effet éthériser le sang le remplir de feu, mais les tedhniques des roerich et du théorophisme le font en fonction des anciennes techniques liées au cosmos passé de sagesse. Ce n’est pas la force christiques qui entre dans le sang dans le cas de l’Agni yoga. Le vrai mystère du coeur enflammé (sacré-coeur) ne s’y trouve pas. Notons aussi l’effet hyupnotisant de la lecture du livre Agni yoga et l’insistance sur la dépendance envers les mahatmas. Le risque de perdre sa libre-volonté (free will) est grand et nourrit la 8e sphère. Dépendance envers un maître et matérialisme occulte : la volonté glisse vers la 8e sphère

. un plan a été donné à Roerich par son maître mahatma: 1) la puissances des USA doit se faire sentir (Roerich était membre des services secrets et ambassadeur pendant un temps aux USA) partout dans le monde afin que personne n’ose attaquer une si grande puissance 2) toutes les configurations astrologiques sont favorables à la négociation et à une signature subséquente par le Président. Le but est d’unir les Amériques, surtout Amérique du nord et du sud.

Helena Roerich relate de nombreux cas où des émissaires des mahatmas auraient influencé des politiciens, des artistes, des inventeurs. Les influences peuvent être psychiques ou strictement matérielles. Les contacts peuvent se faire via des lettres contenant des montants d’argent ou des instructions précises, mais toujours de source inconnue ou renvoyant à Shamballa.  Ils peuvent apparaître en personne physiquement ou en vision à leurs disciples, dans leur corps éthérique.  Les Roerich les ont rencontré physiquement des émissaires des mahatmas et quelques fois les mahatmas eux-mêmes à Londre, à New York et dans le Nord-Est de l’Inde. Hors de leur corps physique, Helena et Nicolas ont souvent été emmenés dans les laboratoires des mahatmas. 

Alors que l’anthroposophie de Steiner se voulait une synthèse créatrice de la science occidentale et du courant rosicrucien, le théosophisme voulait unir la science matérialiste à l’ancienne sagesse indo-tibétaine (luciférienne) qui cultive une relation de dépendance au guru. C’est Lucifer (Orient) et Ahrimane (Occident) sans leur médiateur pacificateur Christique représenté par l’Europe centrale et l’Europe de l’Est, martyrs de l’expérience socialiste. En plus d’avoir donné l’impulsion du bolchévisme , les mahatmas ont donné l’inspiration, via les Roerich – vendus à la « cause » du bolchévisme depuis 1920 – et les loges occidentales, à la mouvance mi-communiste mi-bouddhiste et, de concert avec les loges franc-maçonniques, à la sécularisation. Collectivisme et dialectivisme étaient à l’honneur, car pour eux la science et technologie étaient impossibles en l’absence du communisme. Le bolchevisme devait, selon eux, libérer l’humanité grâce au « mahatma Lénine » ; s’opposer ne serait-ce qu’un peu au bolchevisme revenant alors « à s’opposer au plan des Rois du monde ». Marx a été contacté par un émissaire des mahatmas à Londres ; Lénine, en Suisse. Ils ont répondu chaleureusement à l’annonce du règne de Shamballa, uneère de Communauté Mondiale (le communisme et le bolchevisme). Les mahatmas donnaient des instructions précises. En 1934, par exemple, ils ont donnée les instructions suivantes : les États-Unis ne doivent pas se désarmer mais au contraire faire sentir leur domination partout sur la planète de façon à dissuader toute attaque ; les conditions astrologiques sont propices à la négociation d’une union entre l’Amérique du Nord et du Sud en un Grand État ; il faut garder l’œil sur l’Est, ce qui inclut pour eux la Russie, et il faut que l’Amérique aide ce Orient promis à un Grand Futur.  Il doit donc exister un bloc Russe-asiatique  face à un bloc Américain pour obtenir la paix mondiale. Pour les mahatmas, le Président sera ainsi prêt à déclarer et instaurer l’Union mondial, inspiré par les lois cosmiques que révèlent les mahatmas. Dans une lettre de 1934, on lit que les mahatmas considéraient Roosevelt comme « leur Rayon ».

 

les 5 tactiques psychologiques que votre médecin utilise pour vacciner votre enfant

Medical-Experiment-Vial-Vaccine

Connaissez-vous les 5 tactiques psychologiques que votre médecin utilise pour vacciner votre enfant ?

Jeffry John Aufderheide,

Beaucoup de médecins souhaitent que les mamans se taisent et se contentent de faire vacciner leur enfant.

Il est cependant bien connu que les médecins utilisent des pressions psychologiques à l’égard des parents qui veulent poser trop de questions sur les vaccins.

Ci-dessous les 5 tactiques psychologiques utilisées contre vous, les parents et quelques suggestions pour ne pas vous faire embobiner.

Tactique psychologique N°1 : le pouvoir de l’autorité

Il s’agit ici de la tactique psychologique la plus puissante.

Les médecins se trouvent dans une position d’autorité – ils ont suivi une longue formation médicale (et vous pas). Ce fait, à lui seul, les situe dans une position unique, et en outre, c’est vous qui payez leurs conseils.

La société en général imagine que les médecins ont une connaissance quasi absolue des informations qui concernent la santé et ce, dans tous les domaines, y compris dans le domaine des vaccins. Mais, la plupart du temps, les médecins se contentent de répéter l’information que leur transmettent les Centres de Contrôle des Maladies et la Food and Drug Administration.

L’hypothèse des médecins est la suivante : si la FDA approuve un médicament et si le CDC le recommande, c’est qu’il doit être sans danger. Il n’est pas impossible que ces médecins n’aient jamais entendu parler des 100.000 décès qui surviennent annuellement en tant qu’effets secondaires des médicaments (approuvés par la FDA). 1

Il semble évident que certains médecins abusent de leur pouvoir. Devriez-vous suivre leurs conseils en ce qui concerne les vaccins ? Après tout pourquoi pas ? Ils portent une blouse blanche ! __ Le pouvoir de l’autorité__

Stanley Milgram a conçu des expériences pour montrer la facilité avec laquelle des gens suivent les ordres qui leur sont donnés mêmes si ces derniers heurtent et violent leurs plus profondes convictions morales. 2

http://www.dailymotion.com/video/x58czd_soumission-a-l-autorite-experience_news

Selon le professeur Michael Cohen, “ affaire après affaire, les patients, les infirmières, les médecins ne remettent jamais en cause les prescriptions.”

Que pouvez-vous faire ?

Il y a d’abord lieu de réaliser que le médecin pourrait ne pas avoir une connaissance aussi étendue sur les vaccins que vous pourriez imaginer, qu’il n’a peut-être pas reçu de formation en vaccinologie. Votre médecin vous enseigne-t-il les meilleurs moyens de rester en bonne santé, comme il se doit, ou se sert-il de sa position pour vous convaincre de faire vacciner votre enfant ?

Les médecins ont autant de pouvoir que vous leur en donnez. Et ils ne peuvent pas vous garantir que le vaccin fonctionnera ou sera sans danger.

Il s’agit de reconnaître que le pouvoir est en VOUS ! C’est VOUS qui avez le pouvoir de dire “oui” ou de dire “non” !

Tactique psychologique N°2: culpabiliser les parents ou leur faire éprouver de la honte

Cette tactique vise à rendre mal à l’aise les parents qui s’autorisent à poser des questions sur les vaccinations. Les parents peuvent faire l’objet de remarques sournoises, se sentir insultés. Le résultat est évidemment prévisible: ces parents se sentiront coupables et honteux d’avoir osé poser leurs questions. Il est également possible que les parents ne reçoivent pas de réponses à leurs questions et acceptent à contre-cœur que leur enfant soit vacciné.

Il est arrivé que des médecins ou des infirmières se permettent de dire des choses particulièrement cruelles aux parents qui s’interrogent sur les vaccinations. Les paroles suivantes ont été rapportées:

Vous êtes un parasite de la société Vous êtes irresponsable Vous êtes de mauvais parents Vous n’êtes pas médecin Sans vaccins, votre enfant ne pourra pas fréquenter l’école Votre enfant mourra s’il ne se fait pas vacciner Vous êtes un obstacle à l’immunité collective Vous bénéficiez de la vaccination des autres sans en payer vous-même le prix Vous êtes intoxiqué par internet Vous ne comprenez rien à la science Vous ne vous souciez nullement de la santé de votre enfant, ni de son avenir. Votre ignorance va permettre la recrudescence des maladies.

Ce que vous pouvez faire

D’abord reconnaître ce comportement pour ce qu’il est: une forme de comportement agressif qui prend sa source dans l’insécurité du médecin. Il s’agit d’un comportement purement émotionnel.

La plupart des mamans se rendent seules avec leur bébé aux consultations. Pourquoi ne pourraient-elles pas demander à leur mari ou à une bonne amie qui partage leur point de vue de les accompagner à la consultation médicale ?

Ci-dessous quelques suggestions de questions à poser éventuellement au pédiatre, en utilisant bien entendu votre propre discernement:

Pourriez-vous lire à haute voix et relever avec moi tous les ingrédients du vaccin que vous vous proposez d’injecter à mon enfant ? Comment la combinaison de ces ingrédients pourra-t-elle contribuer à améliorer la santé de mon enfant? Si les vaccins sont vraiment efficaces, comment mon enfant pourrait-il représenter une menace pour les autres enfants vaccinés? Si les vaccins sont vraiment efficaces, à quoi servent les rappels ? Etant donné que chaque enfant est différent biologiquement comment pouvez-vous savoir quand un vaccin est efficace et quand il ne l’est pas? Comment testez-vous la chose? Quels tests comptez-vous effectuer avant et après la vaccination pour vous assurer que mon enfant ne souffrira pas d’effets secondaires? Si vous injectez plusieurs vaccins à mon enfant, et que celui-ci fait une réaction défavorable, comment pourrez vous identifier le vaccin coupable? Pouvez-vous me montrer les études ayant trait à la sécurité de l’injection en une seule fois de vaccins multiples?

Note: Il est vraisemblable que votre médecin ne puisse vous donner de réponse à ces questions. Il est même probable qu’il se fâche. S’il se met en colère vous pourrez immédiatement vous inspirer de la tactique N°4.

Tactique psychologique N°3 : sens de l’urgence

Si vous n’êtes pas préparé, cette tactique pourrait vous prendre par surprise. Voici comment…

Si vous êtes dans un environnement médical, le cabinet d’un médecin, une maternité, aux urgences, etc. – les médecins pourront utiliser ce truc dans un langage chargé d’émotion pour vous faire accepter de faire vacciner votre enfant. Les infirmières peuvent, elles aussi se montrer agressives; elles peuvent vacciner un bébé à la moindre occasion après la naissance – dans les bras de la maman, quand on lave le bébé ou quand il est circoncis.

Pour quelle raison devriez-vous faire vacciner votre enfant sur le champ? Vous avez le droit de poser des questions pour trouver un maximum d’informations sur la toxicité des produits chimiques et des agents biologiques que l’on veut injecter à votre enfant.

Soyez conscient que votre médecin pourrait utiliser un langage très chargé émotionnellement. Voici quelques trucs psychologiques dont vous devez être conscients quand votre médecin parle des vaccins:

Les vaccins peuvent “sauver des vies” Les vaccins sont “sûrs et efficaces” Les vaccins ne comportent pas de risques, ou alors vraiment très peu. Les vaccins peuvent éviter des “décès”, des “maladies mortelles”, des “handicaps”. Utilisation interchangeable des termes “vaccins” et “immunisation” comme si ces termes avaient la même signification.

Tactique psychologique N°4: peur de perdre l’aide du médecin

Cette crainte de perdre l’assistance du médecin a été une tactique assez répandue parmi les pédiatres.

Cette tactique relativement récente de “virer le patient” trouve son origine chez l’Académie Américaine de Pédiatrie. Voici comment elle fonctionne.

Si des parents s’interrogent sur les vaccins ou posent des questions sur ce que dit le médecin au sujet de la vaccination, ce dernier fera simplement savoir aux parents qu’il ne veut plus être leur médecin.

Cette tactique marche à merveille car elle met les parents dans une situation extrêmement stressante: ou bien ils acceptent que leur enfant soit vacciné sur le champ, ou alors ils peuvent dire au revoir à leur médecin. Il existe heureusement des réponses à ce genre de situation, car il ne s’agit ici, une fois de plus, que de techniques de manipulation et d’intimidation…

Que pouvez-vous faire ?

En tout premier lieu soyez conscients de l’option que vous avez choisie ! Que font les pédiatres ? Ils pèsent et mesurent le bébé – et ils les vaccinent ! Vous parlent-ils d’alimentation, d’hygiène de vie et de bonnes pratiques de santé ? Avez-vous déjà essayé de demander à un pédiatre de vous donner des conseils en matière de nutrition ?

Le Dr Mendelsohn a écrit un livre merveilleux qui peut aider tous les parents à surmonter leurs anxiétés, leurs peurs. Le titre du livre : « Des enfants sains même sans médecin. » 4

Tactique psychologique N°5: promesse d’espoir

Les médecins considèrent les vaccins comme étant des moyens préventifs, comme des protections contre la maladie tout en ne prenant pas suffisamment en compte le rôle majeur que joue une bonne nutrition, une bonne hygiène de vie et un environnement sain, autant d’éléments qui ont cependant joué un rôle décisif dans la décroissance des maladies.

Ils veulent vous faire croire que l’injection de vaccins comprenant de l’aluminium, du formaldéhyde, du MSG, ainsi que des virus cultivés sur des cellules animales pourra protéger vos enfants de la maladie.

Il s’agit bien sûr ici d’une promesse et de faux espoirs. Voici pourquoi… Les médecins appliquent la même stratégie (vaccins) à tous les enfants tout en espérant récolter des résultats identiques. Les parents, eux, savant que tous les enfants sont différents. Les médecins ignoreraient-ils cette réalité?…

Conclusion

Les médecins veulent vous fourguer des vaccins – et nombreux sont ceux qui utilisent les tactiques dont on vient de parler. Certains ne sont pas conscients de leurs propres manipulations. Mais les parents qui ne se doutent de rien sont d’autant plus vulnérables à ces pressions.

La seule manière de ne pas être affecté par ces tactiques psychologiques est de devenir des parents bien informés – quantités de livres existent, comme aussi les notices propres à chaque vaccin. Au mieux, les parents seront informés au plus grandira leur courage et leur confiance pour faire face à des médecins qui sont dans l’émotionnel.

Références

http://www.fda.gov/Drugs/DevelopmentApprovalProcess/DevelopmentResources/DrugInteractionsLabeling/ucm114848.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/Milgram_experiment

Cialdini, Robert (2007). Influence. The Psychology of Persuasion. HarperCollins Publishers. Pg. 219-220.

Mendelsohn, Robert (1987). How to Raise a Healthy Child In Spite of Your Doctor. Random House Publishing. (version française du livre lisible gratuitement ici)

Conclusions de Stanley Milgram

« La conscience est la principale clé permettant de contrecarrer les abus d’autorité. La développer et la nettoyer des fonctionnements parasitaires de la conscience fausse entraîne le déploiement du discernement et de la solidarité dans une société où une majorité de personnes, quelque soient les mensonges qu’elles se racontent à elles-mêmes, dans leur for intérieur, aspirent à la paix et à l’harmonie. »

Source:expo vaccins

Structures terrestres et monde electronique une matrice secrète

matrix-637x325

Chacune de nos pensées s’envole dans une « mémoire collective », ignorant la mort physique. Tout ceci se balade sur un spectre de fréquences allant de 0 à 150 hertz environ. J’ai mesuré des dizaines de champs, tous ces carrés entrent dans une moyenne de 800 mètres de côté, contiennent en moyenne 16 cercles concentriques espacés de 50 mètres. Si ces lignes au sol sont vraiment des antennes, alors il suffit d’en calculer la longueur exacte, puis d’appliquer la formule F (en Khz) = C (vitesse de la lumière en Km/s) / longueur des lignes trouvées (en kilomètres) pour obtenir la fréquence de résonance du système en onde entière. Si vous divisez par 4 vous obtenez un quart d’onde. S’il s’agit d’antennes, cela donne 22,15 Km d’antenne par carré reconstitué (longueur d’onde), soit une fréquence de résonance moyenne de 13,54 Mhz par carré représenté en onde entière, en appliquant F=C / Lo (avec F en Khz, C=vitesse de la lumière soit 300.000 Km/sec, et Lo étant la longueur d’onde en Km). Reste à savoir si tous ces carrés sont reliés entre eux pour déterminer la plage de fréquence sur laquelle on peut estimer une résonance. Je pencherai plutôt pour qu’ils soient tous reliés car cela augmente la longueur d’antenne et par voie de conséquence diminue la Fréquence jusqu’à tomber sur quelques Hertz, ondes dites VLF dans lesquelles se situe le spectre cérébral. Les ondes cérébrales dites Bêta correspondent par exemple à un état de conscience extérieure et se situent entre 15 et 30 Hertz. Supposons 20 Hertz en moyenne. Correction faite de la vitesse de la lumière à 299793 Km/sec, la longueur d’antenne qu’il serait nécessaire d’avoir pour une résonance de 20 Hertz serait de : 299793 / 0,02 = 14 989650 Km, soit avec des carrés contenant des lignes de 22 Km en cercles concentriques, 14989650 / 22 = 681347 carrés. En d’autres termes, un territoire de 826 carrés, soit 660 Km x 660 Km, possibilité tout a fait raisonnable sur certains états des USA.

La Matrice Devoilee / Secret places on google earth
envoyé par Goum2603.

Les cristaux de la glande pinéale nous connectes à l’au-delà.

TCI

La glande pinéale

par Sergio Machado

Aussi petite qu’un pois, et de la forme d’une pomme de pin, d’où elle tire son nom, la glande pinéale est considérée comme étant un troisième oeil, pour avoir la même structure de base de nos organes visuels.

Jusqu’à il y a peu, on croyait qu’il s’agissait d’un organe atrophié, aux fonctions indéfinies, d’un oeil non développé. Mais cela a néanmoins éveillé l’intérêt des scientifiques qui ont mis en lumière des fonctions en relation avec la physique et les phénomènes paranormaux…

L’épiphyse neurale, ou glande pinéale, ou tout simplement pinéale, est une petite glande endocrine située à proximité du centre du cerveau. Nonobstant le fait que ses fonctions soient particulièrement discutées, il n’y a toutefois pas le moindre doute qu’elle joue un rôle important, tant au niveau de la régulation de ce que l’on appelle les cycles circadiens, que sont les cycles vitaux (principalement le sommeil), qu’au niveau du contrôle des activités sexuelles et de la reproduction.

Depuis René Descartes au XVIIe siècle, qui affirmait que l’âme humaine se situait en elle, la glande pinéale était considérée comme étant un organe possédant des fonctions transcendantales. Au-delà de Descartes, l’écrivain anglais écrivant sous le pseudonyme de Lobsang Rampa s’est dédié, parmi d’autres, à l’étude de cet organe.

Les défenseurs des capacités transcendantales de cet organe le considèrent comme étant une antenne. La glande pinéale porte, dans sa constitution, des cristaux d’apatite.

Selon une théorie, ces cristaux vibreraient en fonction des ondes électromagnétiques captées, ce qui expliquerait la régulation du cycle menstruel d’après les phases de la Lune, ou la capacité d’orientation des hirondelles au cours de leurs migrations (elles captent les champs électromagnétiques de la Terre). Chez l’être humain, elle serait capable d’interagir avec d’autres zones du cerveau comme, par exemple, le cortex cérébral qui serait capable de déchiffrer de telles informations. Une telle interaction serait moins développée chez les autres animaux. Cette théorie prétend expliquer les phénomènes paranormaux tels que la clairvoyance, la télépathie et la médiumnité.

Depuis Allan Kardec, au XIXe siècle, la doctrine spirite s’attache à s’expliquer à ce propos. Dans l’oeuvre spirite « missionnaires de la lumière » dictée par l’esprit André Luiz, au travers de la psychographie du médium Francisco Candido Xavier, l’épiphyse est décrite comme étant la glande de la vie spirituelle et mentale.

Pour la doctrine spirite, l’épiphyse est un organe de haute expression pour le corps éthéré. Elle préside aux phénomènes nerveux de l’émotivité, due à son ascendance sur tout le système endocrinien, et joue un rôle fondamental dans le domaine sexuel. Dans ce même ouvrage, André Luiz décrit aussi que l’épiphyse est liée à la pensée spirituelle au travers des principes électromagnétiques du champ vital, que la science formelle ne peut pas encore identifier, commandant les forces du subconscient sous la détermination directe de la volonté.

Selon la vision ancestrale des hindous, c’est le principal organe du corps, possédant deux chakras (centres d’énergie) responsables du développement extra physique, pour être des récepteurs et des transmetteurs de l’énergie vitale : le chakra du troisième oeil, au centre du front au-dessus de la hauteur des yeux, et le chakra coronaire, bien supérieur, lui aussi situé dans la tête.

Certains scientifiques ont constaté que, à l’image d’une antenne, la glande pinéale était capable de capter les radiations électromagnétiques de la Lune, les radiations électromagnétiques venues du soleil, et même d’éveiller la production de certaines substances neurotransmettrices, qui stimulent l’activité physique et mentale. C’est aussi la glande pinéale qui active la production des hormones sexuelles au début de la puberté, initiant ainsi le cycle de la reproduction humaine.

Et il y a encore d’autres fonctions particulièrement intrigantes en lien avec ce point situé près du centre du cerveau : la glande pinéale est capable de capter les champs électromagnétiques non seulement de cette dimension, dans laquelle nous vivons, qui est la troisième, mais aussi des autres dimensions de l’univers, permettant ainsi d’accéder aux champs spirituels et subtils.

D’après la théorie des supercordes, dans le cadre de la physique quantique, il existerait pas moins de 11 dimensions différentes dans l’univers, et une communication entre elles serait possible.

En d’autres termes, la glande pinéale serait capable de détecter les dimensions invisibles aux yeux ordinaires, et ce petit radar serait lié aux phénomènes tels que la clairvoyance (voyance d’événements non encore advenus), la télépathie (communication au moyen de la pensée) et la capacité d’entrer en contact avec d’autres dimensions (médiumnité).

Au Brésil, l’un des plus grands chercheurs de ce domaine est le neuropsychiatre Sergio Felipe de Oliveira, titulaire d’un magistère en sciences de la faculté de médecine de l’université de São Paulo, directeur de la clinique « pineal mind » de São Paulo. Il a également étudié la physique durant quatre ans à l’université de São Paulo, au sein de laquelle il a travaillé sur les théories des champs d’ADN et, compte tenu de sa formation en matière de génétique du coeur, il en a déduit que les gènes ne sauraient fonctionner sans qu’un esprit n’induise leur fonctionnement (embryogenèse).

La médiumnité étant une faculté de perception sensorielle, elle a besoin d’un organe qui capte et d’un autre qui interprète. L’hypothèse du Dr Sergio Felipe de Oliveira est que:

« la glande pinéale est un organe sensoriel de la médiumnité, semblable à un téléphone portable, qui capte les ondes du spectre électromagnétique, provenant de la dimension spirituelle, le lobe frontal procédant au jugement critique du message, avec l’aide des autres zones encéphaliques ».

Songer que ce serait notre cerveau qui produit la pensée, serait la même chose que croire que les acteurs vivent à l’intérieur de notre télévision. Aujourd’hui, le cerveau est comparé à un ordinateur. Le problème est qu’il n’existe aucun ordinateur qui produise son propre programme : le programme est produit par un autre être, le programmateur, qui installe le programme dans l’ordinateur. Aussi, la pensée, l’imagination, ne sauraient naître à l’intérieur du cerveau : cela ne peut venir que de l’extérieur et être installé dans le cerveau. C’est une question de logique formelle, de raisonnement informatique. John P. Rose, de l’université d’Oxford, affirme que l’être humain est un être biologique, psychologique et spirituel.

D’après le théorème de Gödel, un système ne peut pas être capable d’exprimer une conscience de lui-même, notre corps ne peut pas être auto-conscient, la conscience doit donc être extérieure à celui-ci. De par une impossibilité mathématique, notre corps ne peut pas produire sa propre conscience. Dès lors, la conscience doit provenir de l’extérieur.

Comme l’a dit Machado de Assis dans ses Oeuvres posthumes, « la pensée s’incline sur le trapèze du cerveau ». La pensée est installée dans le cerveau, et le cerveau est l’instrument de la personne, qu’est l’esprit.

Il existe aussi un concept erroné selon lequel la science serait matérialiste. Mais le matérialisme n’a pas de preuve scientifique. Aucun travail scientifique ne prouve que le matérialisme serait une réalité existentielle ! Aussi, lorsqu’un scientifique a une vision matérialiste, il s’agit là de son opinion personnelle, et non de l’opinion de la science. Lorsque l’on raisonne du point de vue de la physique elle-même, on ne peut pas affirmer que l’on soit en train de voir une table, par exemple. Ce que l’on voit, c’est la lumière qui se reflète sur la table. S’il n’y a pas de lumière, on ne peut pas voir la table : la matière est invisible !

Alors, de quoi est faite la matière ? D’atomes. Qu’est-ce qui existe à la superficie de l’atome ? Des électrons. Et que se passe-t-il lorsqu’un électron s’approche d’un autre ? Ils se repoussent parce qu’ils ont la même charge. Aussi, lorsque l’on touche la matière, l’impression tactile que l’on ressent n’est pas le toucher mais plutôt la force de répulsion électrostatique des électrons. S’il était possible de toucher la matière, il y aurait fusion atomique. Ainsi, la matière s’avère invisible et intangible. Le matérialiste croit en ce qu’il ne peut pas toucher et en ce qu’il ne peut pas voir. Pour que quelqu’un devienne matérialiste, il faut donc beaucoup de foi…

Les universités doivent enseigner et étudier toutes les formes de pensée, ce qui inclut toutes les cultures.

Le code international des maladies en est venu à reconnaître l’état de transe et la possession par un esprit comme pouvant faire l’objet d’un diagnostic médical, sous la réserve suivante : « l’état de transe hors du contrôle de la personne est une maladie mais, lorsque cet état de transe se produit dans le contexte religieux de la personne, ce n’est pas une maladie ».
Le Dr Sergio Felipe de Oliveira a disséqué divers cadavres et a pu vérifier qu’aucune glande pinéale n’est semblable à une autre. Il a coupé une glande pinéale au milieu, l’a soumis au microscope électronique et a pu vérifier qu’il y a diverses structures couvertes par des enveloppes formées de tissu conjonctif.

La glande pinéale est plongée dans le troisième ventricule du liquide céphalo-rachidien et, sous la pression des vases communicants, ces structures souffrent d’une pression semblable à celle que le cerveau éprouve, ces structures ayant un format semblable à celui du cerveau.

Ces structures sont des capsules, en cristaux d’apatite.

Mais pourquoi y’a-t-il des cristaux dans la tête ?

Auparavant, on pensait que la glande pinéale dégénérait avec l’âge et qu’elle n’avait pas la moindre fonction, mis à part faire émerger la sexualité jusqu’à l’âge de 13/14 ans, pour ensuite perdre toute fonction et se calcifier. De fait, un processus bio-minéral affecte la glande, la faisant se calcifier. Pour sa thèse de doctorat de l’université de São Paulo, le Dr Sergio Felipe de Oliveira a fait des recherches sur les cristaux de la glande pinéale au moyen de la diffraction des rayons X. Ce travail lui a permis de vérifier qu’elle ne se calcifiait pas mais, donnait lieu à la formation de structures organisées. Mais alors, quelle serait donc la fonction de ces structures à l’intérieur de l’organisme ?
L’étude par la diffraction des rayons X et par l’emploi d’autres techniques, lui a permis de découvrir l’existence des cristaux d’apatite. La tomographie par ordinateur et la résonance magnétique furent également utilisées. Il a ainsi pu observer qu’une microcirculation sanguine maintenait métaboliquement les cristaux actifs et vivants.

Ces cristaux donnent à la glande une structure semblable à celle d’une caisse de résonance : l’apatite comporte de nombreux électrons à sa superficie, et repousse le champ magnétique. Lorsqu’un champ magnétique s’approche de la glande, il touche l’un des cristaux qui ricoche sur un autre, et ainsi de suite, jusqu’à ce que le champ soit fait prisonnier. Plus une personne dispose de cristaux, plus elle aura de possibilités de capter les ondes électromagnétiques. Les médiums ostensifs ont beaucoup de cristaux.

L’apatite est un minéral que l’on trouve aussi dans la nature sous la forme de pierres taillées. Les recherches montrent que ce cristal capte les champs électromagnétiques. Et le plan spirituel agit au moyen de ces champs. L’intervention divine s’effectue toujours en obéissant aux lois de la nature.

Les médiums, qui sont des personnes capables d’entrer en contact avec d’autres dimensions spirituelles, ont une plus grande quantité de cristaux d’apatite dans leur glande pinéale. Or, personne ne peut augmenter ou diminuer cette concentration de cristaux, c’est là une caractéristique biologique, au même titre que la couleur des yeux ou des cheveux.
La glande pinéale est un puissant récepteur, mais ce sont d’autres zones du cerveau qui décodent les informations reçues, telles que le cortex frontal cérébral. Sans cette interaction, les informations reçues ne pourraient pas être comprises. C’est pourquoi les animaux ne peuvent pas les décoder : les autres parties de leur cerveau n’ont pas cette attribution.

La glande pinéale capte ainsi des vibrations du spectre électromagnétique traduisant nos émotions, nos pensées ou celles des esprits, voire celles d’autres personnes au moyen de la télépathie. Elles sont archivées et elles réagissent au sein du cerveau de diverses manières. C’est sans doute pour cette raison que les hindous considèrent que la glande pinéale est la glande de la vie mentale, et du contact avec l’au-delà…

Les poissons aussi ont une glande pinéale. Alors que les animaux ont une tête translucide, leur glande pinéale est faite de cellules de rétine dans la mesure où, la glande pinéale et les yeux ont la même origine.
Notre tête est imperméable à la lumière, alors que la glande pinéale est atteinte par la lumière au travers de la rétine des yeux. Une partie de la lumière captée par les yeux forme une image en arrivant au lobe occipital où l’image est formée. Quant à l’autre partie de la lumière, elle régulera les rythmes de notre organisme (ce sont les effets non visuels de la lumière), par exemple les heures auxquelles les hormones de croissance doivent être produites. Tout le rythme est coordonné par la glande pinéale.

Il y a aussi des hormones qui sont sagement régies par la Lune : toute grossesse saine dure neuf mois, ce qui est exactement la durée de l’année lunaire. Mais comment l’organisme accompagne-t-il cela ainsi ? C’est parce que la glande pinéale capte les émissions de la Lune et cela se répercute dans toute l’hormonologie régie par la Lune, qui régule les hormones sexuelles reproductrices.
Au cours des cycles de veille et de sommeil, c’est l’oeil qui capte la lumière et qui informe l’organisme de ce qu’il fait jour ou nuit. La nuit, la production d’hormones augmente sous l’effet de la glande pinéale et induit l’état de transe par dédoublement car, si nous allons dormir, il y aura dédoublement et sortie du corps.

La glande pinéale régule ainsi ce rythme en accord avec les commandes, que l’on appelle zeitbergers.

En 1988, Vaul Heart, un chercheur accompagné de collaborateurs, a découvert que la glande pinéale était un élément sensoriel qui convertissait l’onde magnétique en neurochimie. Il y a divers facteurs à prendre en compte :

– 1) si la glande pinéale coordonne le rythme, alors elle est confrontée au temps. C’est l’unique organe du corps qui est confronté à la quatrième dimension (l’espace temps). C’est donc l’organe qui est confronté à une autre dimension ;

– 2) la glande pinéale est un élément sensoriel magnétique du fait des cristaux qui sont diamagnétiques, d’où la possibilité d’un lien par contact magnétique lors de la transe médiumnique.

Lorsque quelqu’un dit qu’il a reçu un esprit, cela ne signifie pas que l’esprit soit venu à l’intérieur de lui-même (tout comme le locuteur ne se trouve pas l’intérieur de la radio).
Le Dr Sergio Felipe de Oliveira a fracturé un cristal et s’est aperçu qu’il présentait des lamelles concentriques, à l’image d’un oignon, avec un modèle ressemblant à celui d’un tronc d’arbre. Plus on est âgé, plus on a de fines lamelles… Ce n’est donc pas la quantité de cristaux d’apatite qui indique l’âge mais le nombre de lamelles qu’un cristal a.

Il y a des personnes dont les cristaux ne sont pas visibles à la tomographie (ce sont des personnes qui entrent facilement en transe de dédoublement [sortie hors du corps]) mais qui captent bien la psychosphère, elles sentent alors ce que les autres personnes sentent, et sont affectées lorsqu’il y a beaucoup de gens : elles captent un grand nombre d’informations. Ces informations sont enregistrés par le thalamus (zone du cerveau qui enregistre les activités sensorielles). La personne ne comprend pas beaucoup les choses qu’elle capte mais, son corps y réagit.

Lors de ses états de dédoublement, la personne développe une plus grande activité : si elle capte ce qu’autrui sent alors, elle aura du mal à distinguer ce qui est son sentiment du sentiment qu’elle a pu capter. Des personnes peuvent alors être confuses quant à leur propre identité. Ce sont des personnes très autocritiques, anxieuses, dépressives.

En état de dédoublement, une personne exhale une énergie appelée ectoplasme. L’exhalation de cette énergie rend la personne particulièrement interactive dans la mesure où, l’ectoplasme est une énergie qui sert à la pensée de la même façon que l’air sert au son. L’air transporte le son, et l’ectoplasme transporte la pensée. Lorsqu’une personne produit beaucoup d’ectoplasme, elle réagit beaucoup à la pensée, elle est très sensible, et use cette énergie ectoplasmique.

Bien souvent, l’organisme réagit à cet excès d’ectoplasmie, en commençant alors à former des structures ectopiques (des kystes, par exemple, peuvent se former chez des personnes ayant beaucoup d’ectoplasme), où l’énergie ectoplasmique de l’organisme est dirigée (par exemple, une personne peut grossir sans en connaître la raison).

Dans ce cas, les ondes magnétiques influeront directement sur les zones de l’hypothalamus et des structures alentour, sans passer par le jugement critique du lobe frontal et en recevoir ses ordres. En conséquence, la personne perd le contrôle du comportement psychobiologique et organique. C’est ce qui se produit pour de nombreux cas d’obésité, lorsqu’une personne mange sans faim, ou des cas de difficultés lors des rapports sexuels.

Si l’effet se produit dans le domaine de l’agressivité, il y aura peut-être une augmentation de l’auto-agressivité (entraînant dépression et phobie) ou de l’hétéro-agressivité (impliquant une violence à l’égard d’autres personnes). Si le système réticulaire ascendant est activé (ce système est responsable des états de sommeil et de veille), cela pourra occasionner des troubles en ce domaine. Dans les cas précités, ces symptômes surviennent sans développement de la médiumnité, mais avec des désordres hormonaux, psychiatriques ou organiques. S’il n’y a pas de contrôle du lobe frontal, les zones les plus primitives prédominent. La personne n’a pas la capacité de se transcender. Ce sont là les hypothèses que le Dr Sergio Felipe de Oliveira a émise face aux cas cliniques, et au cours de ses investigations.

La médiumnité est notre contact avec l’au-delà : nous naissons avec ce don. Même Saint-Augustin, qui convoitait le bonheur, affirmait : « le bonheur advient lorsque quelqu’un accomplit les béatitudes du Seigneur sur la montagne ». Mais cela n’est pas possible sans le don spirituel, c’est-à-dire la médiumnité.

Chacun dispose d’une porte d’entrée vers le monde spirituel au travers de l’hypothalamus, des hormones et des enzymes qui nous lient ici, et d’une porte de sortie qu’est le cône qui va de la glande pinéale au lobe frontal.

Nos cellules comportent des mitochondries à destination desquelles se rend l’oxygène que l’on respire. Cet oxygène sert à produire de l’énergie au contact du métabolisme. Une partie de cette énergie s’ajoute à l’énergie vitale qui vient de l’oxygène (lorsque la plante capte l’oxygène pour la photosynthèse, elle capte aussi la lumière du soleil, et la lumière du soleil apporte le prana, l’énergie vitale. La plante accouple l’oxygène au prana). Lorsque l’on respire de l’oxygène, on inspire déjà le prana, le prana pénétrant à l’intérieur de la mitochondrie pour se joindre à la production calorique et à la formation de l’ectoplasme. L’ectoplasme est donc le produit du prana, et est une énergie spirituelle et métabolique (biologique). C’est pourquoi l’ectoplasme est une énergie qui permet la communication entre le monde spirituel et le monde corporel, du fait de ses deux sources.

Les cristaux de la glande pinéale sont formés à partir de la mitochondrie.

Lors des phénomènes d’incorporation, la personne voit son flux sanguin augmenter dans la tête, et peut avoir des maux de tête. Jung, le psychiatre suisse, affirmait que : « la médium entrait en transe et sentait de forts maux de têtes », pour ensuite prendre son pouls et examiner son cœur afin de tenter de comprendre ce qui se produisait…
Aussi, il nous faut considérer que notre anatomie corporelle va au-delà de ce que nos yeux peuvent voir.
Et la médecine lève le voile sur tout ce jeu d’énergie qui nous connecte à l’au-delà.

Sergio Machado

Source : Jornal Espirita, octobre 2010 – Traduction : Jean Emmanuel NUNES

Bibliographie : wikipedia, vidaperpetua.com.br, pistasdocaminho.blogspot.com

Comment Tromper ou aveugler les conspirations sur internet :

Internet_censure_gouvernementale

 

En 2006, alors qu’il s’apprêtait à lancer WikiLeaks, Julian Assange avait déjà théorisé sur son blog sa conception de la transparence, et l’importance de prendre le contrôle de l’information contre le pouvoir. Extraits de ce manifeste toujours d’actualité.

Le blog personnel de Julian Assange, Iq.org, n’est plus en ligne, mais il reste accessible via le site internet Archive. On y trouve notamment un texte daté du 3 décembre 2006, intitulé « De la conspiration comme mode de gouvernance ». Un manifeste annonçant les actions d’éclat de WikiLeaks, jusqu’à la révélation dimanche soir de milliers de documents sur les secrets de la diplomatie américaine.

Dans ce texte, Julian Assange estime que les régimes politiques « autoritaires » reposent sur des conspirations, et que ces conspirations tirent elles-mêmes leurs forces des informations dont elles disposent. Pour affaiblir ces régimes, il faudrait donc manipuler ces informations ou limiter leur circulation.

Avec WikiLeaks, Julian Assange est passé à la pratique. En allant plus loin : prendre le contrôle de l’information, ce n’est plus la manipuler pour tromper le pouvoir, mais la diffuser au plus grand nombre. F.K.


 

Voir le document

(Fichier PDF)

Pour changer radicalement le comportement d’un régime, nous devons penser avec clarté et audace, car si nous avons appris une chose, c’est que les régimes ne veulent pas être changés. Nous devons aller plus loin que ceux qui nous ont précédés et découvrir des technologies fournissant des moyens d’action dont nos prédécesseurs ne disposaient pas. […]

Des « conspirations » basées sur le secret

Lorsque nous disposons de détails sur le fonctionnement interne des régimes autoritaires, nous observons des interactions « conspirationnelles » au sein de l’élite politique, pas seulement destinées à obtenir des faveurs au sein du régime, mais constituant la principale méthode de planification pour maintenir ou renforcer le pouvoir autoritaire.

Les régimes autoritaires créent des forces qui s’opposent à eux, en repoussant les désirs de vérité, d’amour et d’accomplissement du peuple. Les plans destinés à préserver le régime autoritaire, lorsqu’ils sont dévoilés, suscitent encore davantage de résistance.

Le succès des pouvoirs autoritaires repose donc sur la dissimulation de ces procédés. […] Ce secret collaboratif, au détriment de la population, suffit à définir leur attitude comme celle de conspirateurs. […]

L’information circule d’un conspirateur à l’autre. Tous les conspirateurs ne se connaissent pas ou ne se font pas confiance, même s’ils sont tous connectés. Certains sont à la marge de la conspiration, d’autres sont au centre et communiquent avec beaucoup de conspirateurs, et d’autres ne peuvent connaître que deux conspirateurs mais constituer un lien entre des sections ou des groupes importants au sein de la conspiration. […]

Les conspirations utilisent des informations sur le monde dans lequel elles opèrent (l’environnement « conspirationnel »), les transmettent aux conspirateurs et ensuite agissent sur le résultat. Nous pouvons considérer les conspirations comme une machine dotée d’entrées (les informations sur l’environnement), d’un processeur (les conspirateurs et leurs liens les uns avec les autres) et de sorties (les actions destinées à changer ou à préserver l’environnement).

« Tromper ou aveugler les conspirations »

Puisqu’une conspiration est une sorte d’appareil cognitif qui agit sur des informations acquises dans son environnement, déformer ou restreindre ces données entrantes signifie que les actions basées sur celles-ci risquent de se révéler déplacées. Les programmeurs appellent cet effet le « garbage in, garbage out » [en français, « déchets à l’entrée, déchets à la sortie » : l’idée qu’introduire une donnée erronée risque d’aboutir à un résultat lui aussi erroné, ndlr]. […]

Un homme enchaîné comprend qu’il aurait dû agir plus vite, car sa capacité à influencer les actions de l’état s’est épuisée. Pour faire face aux actions « conspirationnelles » les plus puissantes, nous devons penser par anticipation et attaquer le processus qui conduit vers elles, puisque nous ne pouvons rien faire contre ces actions elles-mêmes.

Nous pouvons tromper ou aveugler une conspiration en déformant ou en restreignant l’information à laquelle elle a accès. […]

Une conspiration autoritaire qui ne peut pas penser n’a pas le pouvoir de se préserver contre les opposants qu’elle a elle-même générés.