Doc : La guerre des graines

 

Guerre-des-Graines-Officiel-15-1024x598

 

Une guerre souterraine … et silencieuse

Les graines sont le premier maillon de notre alimentation. Mais dans un avenir très proche, les agriculteurs n’auront peut être plus le droit de ressemer leurs propres graines. En Europe, une loi tente de contrôler l’utilisation des semences agricoles… Derrière cette confiscation, 5 grands semenciers qui contrôlent déjà la moitié du marché des graines et cherchent à étendre leur privatisation.

Les graines sont-elles une marchandise ou un bien commun de l’humanité au même titre que l’eau ou l’air ?

En 100 ans, sous les effets de l’industrialisation de l’agriculture, 75% de la biodiversité cultivée a disparu. Henri Kissinger disait “Qui contrôle le pétrole contrôle les nations, qui contrôle l’alimentation contrôle les peuples”. Que se passera-t-il si l’industrie semencière réussit à privatiser intégralement les semences agricoles ?

L’histoire que nous racontons dans ce documentaire, c’est celle d’une guerre silencieuse, et méconnue et dont l’enjeu est pourtant crucial c’est bien notre indépendance alimentaire qui en dépend.

Cette enquête nous a mené en Inde, en France et en Norvège : auprès de paysans qui pour rester libres cherchent une alternative aux graines de l’industrie . Dans les couloirs du Parlement à Bruxelles où se joue un épisode déterminant de la guerre des graines. En Inde chez une activiste qui lutte pour que les graines restent en accès libre et les paysans indépendants. Elle est connue dans le monde entier, et elle est devenue la bête noire de Monsanto : c’est Vandana Shiva. Fait exceptionnel : Monsanto nous a ouvert les portes de sa plus grosse usine de graines pour l’Europe : elle se trouve en France. Les autres géants de la semence ont quant à eux décliné notre demande. Des activistes et des scientifiques viennent décrypter les actes de cette guerre secrète. Pour préserver les graines, nous verrons que d’ores et déjà en France, des citoyens résistent à travers des actes de désobéissance civile. La fin de notre enquête nous mène près du cercle polaire, au large du Groënland, dans une chambre forte creusée dans la glace pour entreposer les graines du monde entier en cas de catastrophe écologique. Une belle idée au service de l’humanité mais qui d’après ses détracteurs pourrait se refermer comme un piège.

La guerre des graines

Arrêter de consommer des produits avec des additifs « par ordre de dangerosité. »

Colorants, émulsifiants, conservateurs, antioxydants, acidifiants, épaississants, exhausteurs, édulcorants … La liste des merdes que l’on nous incorpore dans la nourriture est incroyablement longue, le pire c’est que nous le savons et que nous continuons à consommer tout ça !!!!

 

 

Additifs par ordre de dangerosité.

 

 

Sans danger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dangereux

À quoi ça sert ?
Les additifs alimentaires sont des ingrédients ajoutés aux aliments afin d’en améliorer les qualités.
Ils peuvent avoir de nombreuses fonctions differentes. Pour simplifier la recherche, je les ai classés en 9 familles qui correspondent aux fonctions les plus courantes.

Légende
Le niveau de danger estimé des additifs est marqué à l’aide des icones suivantes Niveau 0Niveau 1Niveau 2Niveau 3Niveau 4Niveau 5.

Les effets sur la santé sont nombreux :

– infertilité chez les hommes (en complément des différents ondes wifi, 3g, portables …)

– hyperactivité chez les enfants

– cancers

– fausses couches

– allergies

– prise de poids

– trous de mémoire

– insomnie

– problèmes de croissance

– problèmes de foie ou de reins

(Dans quasiment tous les plats préparés on retrouve des additifs)

 

Voici la liste des additifs très dangereux pour la santé et maladies associées : http://www.naturopathe-courbevoie.com/uploads/additifs-alim.pdf

n.b. : ma femme, avant que l’on change nos comportements alimentaires, a trouvé sur un paquet de nouilles chinoises 19 E différents, on a halluciné dans trouver autant dans un si petit produit !!!

Arrêter de consommer des produits de multi-nationales

Il faut arrêter de se plaindre de la puissance des grands groupes et grandes marques si on continue d’en acheter, c’est ridicule !

Plus on achète de leurs produits, plus on les enrichie, plus on les rend puissants, plus ils fabriqueront des produits potentiellement dangereux pour notre santé, plus ils auront les pleins pouvoirs, plus ils contrôleront l’ensemble de l’alimentation (voir photo ci-dessous) et des biens que nous consommons aveuglément.

 

http://rouchkov-puzzle-secret.eklablog.com/accueil-c25638408

 

    Nom Famille
E100
 
Curcumine Colorants Jaune
E100i
 
Curcumine Colorants Jaune
E100ii
 
Curcuma Colorants Jaune
E101
 
Vitamine G Colorants Jaune
E101i
 
Riboflavin Colorants Jaune
E101ii
 
Riboflavine 5′-phosphate Colorants Jaune
E101iii
 
Riboflavine de Bacillus subtilis Colorants Jaune
E130
 
Manascorubine Colorants Bleu
E140
 
Chlorophylle Colorants Vert
E141
 
Complexes cuivre-chlorophylles Colorants Vert
E141i
 
Complexes cupriques de chlorophylles Colorants Vert
E141ii
 
Sels de sodium et de potassium de complexes cupriques de chlorophyllines Colorants Vert
E150a
 
Caramel Colorants Brun
E150c
 
Caramel ammoniacal Colorants Brun
E153
 
Charbon végétal Colorants Noir
E160c
 
Paprika Colorants Orange
E160d
 
Lycopène Colorants Orange
E160di
 
Lycopène de synthèse Colorants Orange
E160dii
 
Lycopène de tomate Colorants Orange
E160diii
 
Lycopène de Blakeslea trispora Colorants Orange
E160e
 
Apocaroténal Colorants Rouge
E160f
 
Food orange 7 Colorants Orange
E161
 
Xanthophylle Colorants Jaune
E161a
 
Flavoxanthine Colorants Jaune
E161b
 
Lutéines Colorants Jaune
E161bi
 
Lutéines de Tagetes erecta Colorants Jaune
E161bii
 
Extraits de tagetes Colorants Jaune
E161c
 
Cryptoxanthine Colorants Jaune
E161d
 
Rubixanthine Colorants Jaune
E161e
 
Violaxanthine Colorants Jaune
E161f
 
Rhodoxanthine Colorants Jaune
E161j
 
Astaxanthin Colorants Rose
E162
 
Rouge de betterave Colorants Rouge
E163
 
Anthocyanes Colorants Rouge
E163ii
 
Extrait de peau de raisin Colorants Rouge
E163iii
 
Extrait de cassis Colorants Rouge
E163iv
 
Colorant du maïs pourpre Colorants Rouge
E163v
 
Colorant du chou rouge Colorants Rouge
E164
 
Jaune de gardénia Colorants Jaune
E165
 
Bleu de gardénia Colorants Bleu
E166
 
Bois de santal Colorants Rouge
E170
 
Carbonate de calcium Colorants Blanc
E170i
 
Carbonate de calcium Colorants Blanc
E170ii
 
Carbonate acide de calcium Colorants Blanc
E172
 
Oxydes de fer Colorants Diverses
E172i
 
Oxyde de fer, noir Colorants Noir
E172ii
 
Oxyde de fer, rouge Colorants Rouge
E172iii
 
Oxyde de fer, jaune Colorants Jaune
E175
 
Or Colorants Or
E180
 
Pigments rubine Colorants Rubis
E182
 
Orseille Colorants rouge violet
E200
 
Acide sorbique Conservateurs
E201
 
Sorbate de sodium Conservateurs
E202
 
Sorbate de potassium Conservateurs
E203
 
Sorbate de calcium Conservateurs
E234
 
Nisine Conservateurs
E262
 
Diacétate de sodium hydrogène Conservateurs
E262i
 
Acétate de sodium Conservateurs
E262ii
 
Diacétate de sodium Conservateurs
E263
 
Acétate de calcium Conservateurs
E270
 
Acide lactique Acidifiants
E290
 
Dioxyde de carbone Conservateurs
E297
 
Acide fumarique Acidifiants
E300
 
Vitamine C Anti-oxydants
E301
 
Ascorbate de sodium Anti-oxydants
E302
 
Ascorbate de calcium Anti-oxydants
E303
 
Ascorbate de potassium Anti-oxydants
E304
 
Palmitate d’ascorbyle Anti-oxydants
E305
 
Stéarate d’ascorbyle Anti-oxydants
E306
 
Vitamine E Anti-oxydants
E307
 
Alpha tocophérol Anti-oxydants
E307a
 
D-alpha-tocophérol Anti-oxydants
E307b
 
Tocophérol concentré Anti-oxydants
E307c
 
DL-alpha-tocophérol Anti-oxydants
E308
 
Gamma tocophérol Anti-oxydants
E309
 
Delta tocophérol Anti-oxydants
E311
 
Gallate d’octyle Anti-oxydants
E312
 
Gallate de dodécyle Anti-oxydants
E313
 
Gallate d’éthyle Anti-oxydants
E314
 
Résine de gaïac Anti-oxydants
E315
 
Acide érythorbique Anti-oxydants
E316
 
Erythorbate de sodium Anti-oxydants
E317
 
Erythorbate de potassium Anti-oxydants
E318
 
Erythorbate de calcium Anti-oxydants
E322
 
Lécithines Émulsifiants
E322i
 
Lécithine Émulsifiants
E322ii
 
Lécithine partiellement hydrolysée Émulsifiants
E323
 
Anoxomère Anti-oxydants
E325
 
Lactate de sodium Anti-oxydants
E326
 
Lactate de potassium Anti-oxydants
E327
 
Lactate de calcium Anti-oxydants
E328
 
Lactate d’ammonium Acidifiants
E329
 
Lactate de magnésium Acidifiants
E331
 
Citrates de sodium Acidifiants
E331i
 
Citrate biacide de sodium Acidifiants
E331ii
 
Citrate monoacide disodique Acidifiants
E331iii
 
Citrate trisodique Acidifiants
E332
 
Citrates de potassium Acidifiants
E332i
 
Citrate biacide de potassium Acidifiants
E332ii
 
Citrate tripotassique Acidifiants
E333
 
Citrate de calcium Acidifiants
E333i
 
Citrate de monocalcium Acidifiants
E333ii
 
Citrate de dicalcium Acidifiants
E333iii
 
Citrate de tricalcium Acidifiants
E334
 
Acide tartrique Acidifiants
E335
 
Tartrate de sodium Acidifiants
E335i
 
Tartrate monosodique Acidifiants
E335ii
 
Tartrate disodique Acidifiants
E336
 
Tartrate de potassium Acidifiants
E336i
 
Tartrate monopotassique Acidifiants
E336ii
 
Tartrate dipotassique Acidifiants
E337
 
Tartrate de potassium sodium Acidifiants
E339
 
Orthophosphate de sodium Anti-oxydants
E339i
 
Orthophosphate monosodique Anti-oxydants
E339ii
 
Orthophosphate disodique Anti-oxydants
E339iii
 
Orthophosphate trisodique Anti-oxydants
E340
 
Orthophosphate de potassium Anti-oxydants
E340i
 
Orthophosphate monopotassique Anti-oxydants
E340ii
 
Orthophosphate dipotassique Anti-oxydants
E340iii
 
Orthophosphate tripotassique Anti-oxydants
E341
 
Orthophosphate de calcium Acidifiants
E341i
 
Orthophosphate monocalcique Acidifiants
E341ii
 
Orthophosphate dicalcique Acidifiants
E341iii
 
Orthophosphate tricalcique Acidifiants
E342
 
Phosphate d’ammonium Acidifiants
E342i
 
Orthophosphate monoammonié Acidifiants
E342ii
 
Orthophosphate diammonié Acidifiants
E343
 
Phosphate de magnésium Acidifiants
E343i
 
Orthophosphate monomagnésien Acidifiants
E343ii
 
Orthophosphate dimagnésien Acidifiants
E343iii
 
Orthophosphate trimagnésien Acidifiants
E344
 
Citrate de lécithine Conservateurs
E345
 
Citrate de magnésium Acidifiants
E349
 
Malate d’ammonium Acidifiants
E350
 
Malate de sodium Acidifiants
E350i
 
Malate acide de sodium Acidifiants
E350ii
 
Malate de sodium Acidifiants
E351
 
Malate de potassium Acidifiants
E351i
 
Malate acide de potassium Acidifiants
E351ii
 
Malate de potassium Acidifiants
E352
 
Malate de calcium Acidifiants
E352i
 
Malate acide de calcium Acidifiants
E352ii
 
Malate de calcium Acidifiants
E353
 
Acide métatartrique Acidifiants
E354
 
Tartrate de calcium Acidifiants
E356
 
Adipate de sodium Acidifiants
E357
 
Adipate de potassium Acidifiants
E359
 
Adipate d’ammonium Acidifiants
E363
 
Acide succinique Acidifiants
E364
 
Succinates de sodium Acidifiants
E364i
 
Succinate monosodique Acidifiants
E364ii
 
Succinate disodique Acidifiants
E365
 
Fumarate de sodium Acidifiants
E366
 
Fumarate de potassium Acidifiants
E367
 
Fumarate de calcium Acidifiants
E368
 
Fumarate d’ammonium Acidifiants
E370
 
Heptonolactone Acidifiants
E380
 
Citrate de triammonium Acidifiants
E381
 
Citrate ammonium ferrique Divers
E383
 
Glycérophosphate de calcium Épaississants
E384
 
Citrate d’isopropyle Acidifiants
E387
 
Oxystéarine Anti-oxydants
E388
 
Acide thiodipropionique Anti-oxydants
E389
 
Thiodipropionate de dilauryle Anti-oxydants
E390
 
Thiodipropionate de distéaryle Anti-oxydants
E391
 
Acide phytique Conservateurs
E399
 
Lactobionate de calcium Émulsifiants
E400
 
Acide alginique Épaississants
E401
 
Alginate de sodium Épaississants
E402
 
Alginate de potassium Épaississants
E403
 
Alginate d’ammonium Épaississants
E404
 
Alginate de calcium Épaississants
E408
 
Glycane de levure de boulanger Épaississants
E410
 
Gomme de caroube Épaississants
E414
 
Gomme arabique Épaississants
E417
 
Gomme Tara Épaississants
E418
 
Gomme gellane Épaississants
E419
 
Gomme ghatti Épaississants
E424
 
Curdlan Épaississants
E426
 
Hémicellulose de soja Émulsifiants
E427
 
Gomme de cassia Émulsifiants
E428
 
Gélatine Épaississants
E429
 
Peptones Émulsifiants
E440
 
Pectines Épaississants
E440a
 
Pectine Épaississants
E440b
 
Pectine amidée Épaississants
E441
 
Gélatine Épaississants
E442
 
Phosphatides d’ammonium Émulsifiants
E444
 
Isobutyrate Acétate de saccharose Émulsifiants
E446
 
Succistéarine Émulsifiants
E450
 
Sels métalliques de diphosphates Émulsifiants
E450viii
 
Diphosphate dimagnésien Émulsifiants
E451
 
Triphosphates Acidifiants
E451i
 
Triphosphate pentasodique Acidifiants
E452
 
Polyphosphates Émulsifiants
E452v
 
Polyphosphate d’ammonium Émulsifiants
E452vi
 
Tripolyphosphate de sodium et de potassium Émulsifiants
E457
 
Alpha-cyclodextrine Émulsifiants
E458
 
Gamma-cyclodextrine Émulsifiants
E459
 
Bêta-cyclodextrine Émulsifiants
E467
 
Ethyl-hydroxyéthyl-cellulose Épaississants
E470
 
Sels d’acides gras (ayant pour base le calcium, le magnésium, le potassium, le sodium) Émulsifiants
E471
 
Monostéarine Émulsifiants
E472a
 
Acétoglycérides Émulsifiants
E472b
 
Lactoglycérides Émulsifiants
E472c
 
Citroglycérides Émulsifiants
E472d
 
Esters tartriques des mono- et diglycérides d’acides gras Émulsifiants
E472e
 
Esters monoacétyltartriques et diacétyltartriques des mono- et diglycérides d’acides gras Émulsifiants
E472f
 
Esters mixtes acétique et tartrique des mono- et diglycérides d’acides gras Émulsifiants
E472g
 
Monoglycérides succinyles Émulsifiants
E473
 
Esters de sucre Émulsifiants
E473a
 
Oligoesters de saccharose de type I et de type II Émulsifiants
E474
 
Glycérides de sucre Émulsifiants
E475
 
Esters polyglycériques d’acides gras Émulsifiants
E479
 
Huile de soja oxydée par chauffage avec des mono- et diglycérides d’acides gras Émulsifiants
E479b
 
Esters glycériques d’acides gras obtenus à partir d’huile de soja oxydée par chauffage Émulsifiants
E481
 
Stéaroyllactylate de sodium Émulsifiants
E481i
 
Stéaryl de sodium lactylé Émulsifiants
E481ii
 
Oléyl de sodium lactylé Émulsifiants
E482
 
Stéaroyllactate de calcium Émulsifiants
E482i
 
Stéaryl de calcium lactylé Émulsifiants
E482ii
 
Oléyl de calcium lactylé Émulsifiants
E483
 
Tartrate de stéaryle Divers
E484
 
Citrate de stéaryle Émulsifiants
E485
 
Stéaroylfumarate de sodium Émulsifiants
E486
 
Stéaroylfumarate de calcium Émulsifiants
E488
 
Mono- et di-glycérides éthoxyles Émulsifiants
E489
 
Ester de méthylglycoside d’huile de coco Émulsifiants
E491
 
Monostéarate de sorbitane Émulsifiants
E492
 
Tristéarate de sorbitane Émulsifiants
E493
 
Monolaurate de sorbitane Émulsifiants
E494
 
Monooléate de sorbitane Émulsifiants
E495
 
Monopalmitate de sorbitane Émulsifiants
E496
 
Trioléate de sorbitane Émulsifiants
E500
 
Carbonates de sodium Acidifiants
E500i
 
Carbonate de sodium Acidifiants
E500ii
 
Bicarbonate de sodium Acidifiants
E500iii
 
Sesquicarbonate de sodium Acidifiants
E501
 
Carbonates de potassium Acidifiants
E501i
 
Carbonate de potassium Acidifiants
E501ii
 
Bicarbonate de potassium Acidifiants
E502
 
Carbonates Acidifiants
E503
 
Carbonates d’ammonium Acidifiants
E503i
 
Carbonate d’ammonium Acidifiants
E503ii
 
Carbonate acide d’ammonium Acidifiants
E504
 
Carbonates de magnésium Acidifiants
E504i
 
Carbonate de magnésium Acidifiants
E504ii
 
Bicarbonate magnésium Acidifiants
E505
 
Carbonate ferreux Acidifiants
E512
 
Chlorure d’étain Anti-oxydants
E535
 
Ferrocyanure de sodium Divers
E536
 
Ferrocyanure de potassium Divers
E537
 
Hexacyanoman fer Divers
E538
 
Ferrocyanure de calcium Divers
E539
 
Thiosulfate de sodium Anti-oxydants
E540
 
Phosphate de calcium hydrogène Acidifiants
E542
 
Phosphate d’os Acidifiants
E544
 
Polyphosphates de calcium Acidifiants
E545
 
Polyphosphates d’ammonium Acidifiants
E546
 
Pyrophosphate de magnésium Divers
E550
 
Silicate de sodium Divers
E550i
 
Silicate de sodium Divers
E550ii
 
Métasilicate de sodium Divers
E552
 
Silicate de calcium Divers
E553
 
Silicate de magnésium Divers
E553i
 
Silicate de magnésium Divers
E553ii
 
Trisilicate de magnésium Divers
E570
 
Acide stéarique Acidifiants
E572
 
Stéarate de magnésium Épaississants
E575
 
Glucono-delta-lactone Acidifiants
E576
 
Gluconate de sodium Acidifiants
E577
 
Gluconate de potassium Acidifiants
E578
 
Gluconate de calcium Acidifiants
E579
 
Gluconate ferreux Divers
E580
 
Gluconate de magnésium Acidifiants
E585
 
Lactate ferreux Divers
E586
 
Hexylrésorcinol Anti-oxydants
E630
 
Acide inosinique Exhausteurs
E631
 
Inosinate disodique Exhausteurs
E632
 
Inosinate dipotassique Exhausteurs
E633
 
Inosinate de calcium Exhausteurs
E634
 
Ribonucléotides calciques Exhausteurs
E635
 
Ribonucléotide Na Exhausteurs
E637
 
Isomaltol Exhausteurs
E638
 
Aspartame de sodium Exhausteurs
E639
 
Alanine Exhausteurs
E640
 
Glycine Exhausteurs
E641
 
L-Leucine Exhausteurs
E642
 
Hydrochlorure de lysine Exhausteurs
E650
 
Acétate de zinc Exhausteurs
E900
 
Diméthicone Émulsifiants
E900a
 
Polydiméthylsiloxane Émulsifiants
E900b
 
Méthylphénylpolysiloxane Émulsifiants
E901
 
Cire d’abeille Divers
E902
 
Cire de candelilla Divers
E903
 
Cire de carnauba Divers
E904
 
Résine de shellac Divers
E906
 
Gomme Benjoin Divers
E907
 
Poly-1-décène hydrogéné Divers
E908
 
Cire son de riz Divers
E909
 
Cire de blanc de baleine Divers
E910
 
Esters de cires Divers
E911
 
Esters méthyliques d’acides gras Divers
E912
 
Ester de l’acide montanique Divers
E913
 
Lanoline Divers
E915
 
Ester de colophane Divers
E916
 
Iodate de calcium Divers
E918
 
Oxydes d’azote Divers
E919
 
Chlorure de nitrosyle Divers
E920
 
Lcystéine dérivés Divers
E922
 
Persulfate de potassium Divers
E923
 
Persulfate d’ammonium Divers
E927
 
Azoformamide Divers
E927b
 
Carbamide Divers
E928
 
Peroxyde de benzoyle Divers
E929
 
Peroxyde d’acétone Divers
E930
 
Peroxyde de calcium Divers
E938
 
Argon Divers
E939
 
Hélium Divers
E941
 
Azote Divers
E945
 
Chloropentafluoroéthane Divers
E946
 
Octafluorocyclobutane Divers
E948
 
Oxygène Divers
E949
 
Hydrogène Divers
E955
 
Sucralose Édulcorants
E956
 
Alitame Édulcorants
E957
 
Thaumatine Édulcorants
E959
 
Néohespéridine DC Édulcorants
E960
 
Stévia Édulcorants
E961
 
Neotame Édulcorants
E963
 
Tagatose Édulcorants
E964
 
Sirop de polyglycitol Édulcorants
E968
 
Erythritol Divers
E999
 
Extrait de quillaia Émulsifiants
E999i
 
Extrait de quillaia de type 1 Émulsifiants
E999ii
 
Extrait de quillaia de type 2 Émulsifiants
E1000
 
Acide cholique Émulsifiants
E1001
 
Sels et esters de choline Émulsifiants
E1001i
 
Acétate de choline Émulsifiants
E1001ii
 
Carbonate de choline Émulsifiants
E1001iii
 
Chlorure de choline Anti-oxydants
E1001iv
 
Citrate de choline Émulsifiants
E1001v
 
Tartrate de choline Émulsifiants
E1001vi
 
Lactate de choline Émulsifiants
E1100
 
Amylases Divers
E1101
 
Protéases Divers
E1101i
 
Protéase Divers
E1101ii
 
Papaïne Exhausteurs
E1101iii
 
Bromélaïne Divers
E1101iv
 
Ficine Divers
E1102
 
Glucose oxydase Anti-oxydants
E1103
 
Invertase Émulsifiants
E1104
 
Lipases Exhausteurs
E1202
 
Polyvinylpolypyrrolidone Divers
E1203
 
Alcool polyvinylique Divers
E1204
 
Pullulan Divers
E1505
 
Citrate de triéthyle Émulsifiants
E1517
 
Diacétate de glycéryle Divers
E101a
 
Vitamine B2 Colorants Jaune
E161g
 
Canthaxanthine Colorants Orange
E161h
 
Zéaxanthines Colorants Orange-Rouge
E161hi
 
Zéaxanthine de synthèse Colorants Orange-Rouge
E161hii
 
Zéaxanthine riche en extrait de Tagetes erecta Colorants Orange-Rouge
E161i
 
Citranaxanthin Colorants
E174
 
Argent Colorants Métal
E181
 
Tanins Colorants Rouge
E235
 
Pimaricine Conservateurs
E264
 
Acétate d’ammonium Acidifiants
E330
 
Acide citrique Acidifiants
E355
 
Acide adipique Acidifiants
E405
 
Alginate de propylène glycol Épaississants
E406
 
Agar agar Épaississants
E409
 
Arabinogalactane Épaississants
E412
 
Gomme de Guar Épaississants
E413
 
Gomme adragante Épaississants
E415
 
Gomme xanthane Épaississants
E416
 
Gomme karaya Épaississants
E420
 
Sorbitol Édulcorants
E420i
 
Sorbitol Édulcorants
E420ii
 
Sirop de sorbitol Édulcorants
E425
 
Konjac Épaississants
E445
 
Gomme ester Émulsifiants
E460
 
Celluloses Émulsifiants
E460i
 
Gel de cellulose Émulsifiants
E460i
 
Cellulose microcristalline Émulsifiants
E460ii
 
Cellulose en poudre Émulsifiants
E461
 
Méthylcellulose Émulsifiants
E462
 
Ethylcellulose Émulsifiants
E463
 
Hydroxypropylcellulose Épaississants
E464
 
Hydroxypropylméthylcellulose Épaississants
E465
 
Ethylméthylcellulose Épaississants
E466
 
Gomme de cellulose Épaississants
E468
 
Carboxyméthylcellulose de sodium réticulée Émulsifiants
E469
 
Carboxyméthylcellulose hydrolysée par voie enzymatique Épaississants
E470i
 
Sels d’acides gras de calcium, potassium et sodium Acidifiants
E470ii
 
Sels d’acides gras de magnésium Émulsifiants
E477
 
Polyricinoléate de propylène glycol Émulsifiants
E478
 
Esters glycéroliques et propylène – glycoliques d’acides gras lactyles Émulsifiants
E480
 
Sulfosuccinate dioctylique de sodium Émulsifiants
E487
 
Laurylsulfate de sodium Émulsifiants
E507
 
Acide hydrochlorique Acidifiants
E508
 
Chlorure de potassium Épaississants
E509
 
Chlorure de calcium Épaississants
E511
 
Chlorure de magnésium Épaississants
E514
 
Sulfate de sodium Acidifiants
E515
 
Sulfate de potassium Acidifiants
E516
 
Sulfate de calcium Divers
E517
 
Sulfate d’ammonium Divers
E518
 
Sulfate de magnésium Épaississants
E524
 
Hydroxyde de sodium Acidifiants
E525
 
Hydroxyde de potassium Acidifiants
E526
 
Hydroxyde de calcium Acidifiants
E527
 
Hydroxyde d’ammonium Acidifiants
E528
 
Hydroxyde de magnésium Acidifiants
E529
 
Oxyde de calcium Acidifiants
E530
 
Oxyde de magnésium Acidifiants
E541
 
Acide aluminoisodique Acidifiants
E541i
 
Phosphate de sodium-aluminium acide Acidifiants
E541ii
 
Phosphate de sodium-aluminium basique Acidifiants
E551
 
Oxyde de silicium Divers
E553iii
 
Talc Divers
E554
 
Silicate d’aluminium et sodium Divers
E555
 
Silicate d’aluminium et potassium Divers
E556
 
Silicate d’aluminium et calcium Divers
E557
 
Silicate de zinc Divers
E558
 
Bentonite Divers
E560
 
Silicate de potassium Divers
E574
 
Acide gluconique Acidifiants
E636
 
Maltol Exhausteurs
E905c
 
Cire de pétrole Divers
E905ci
 
Cire microcristalline Divers
E905cii
 
Cire de paraffine Divers
E917
 
Iodate de potassium Divers
E921
 
Cystine Divers
E942
 
Protoxyde d’azote Divers
E943a
 
Butane Divers
E943b
 
Isobutane Divers
E944
 
Propane Divers
E953
 
Isomalt Édulcorants
E958
 
Glycyrrhizine Édulcorants
E965
 
Maltitol Édulcorants
E965i
 
Maltitol Édulcorants
E965ii
 
Sirop de maltitol Édulcorants
E966
 
Lactitol Édulcorants
E967
 
Xylitol Édulcorants
E1200
 
Polydextrose Épaississants
E1518
 
Triacétate de glycéryle Divers
E160a
 
Provitamine A Colorants Orange
E160ai
 
Bêta-carotènes de synthèse Colorants Orange
E160aii
 
Bêta-carotènes de légumes Colorants Orange
E160aiii
 
Bêta-carotènes de Blakeslea trispora Colorants Orange
E160aiv
 
Bêta-carotènes d’algues Colorants Orange
E233
 
Thiabendazole Conservateurs
E241
 
Gomme gaïac Conservateurs
E243
 
Arginate d’éthyle laurique Conservateurs
E249
 
Nitrite de potassium Conservateurs
E250
 
Nitrite de sodium Conservateurs
E260
 
Acide acétique Conservateurs
E261
 
Diacétate de potassium Conservateurs
E261i
 
Acétate de potassium Conservateurs
E261ii
 
Diacétate de potassium Conservateurs
E265
 
Acide déhydracétique Conservateurs
E266
 
Déhydroacétate de sodium Conservateurs
E280
 
Acide propionique Conservateurs
E281
 
Propionate de sodium Conservateurs
E282
 
Propionate de calcium Conservateurs
E283
 
Propionate de potassium Conservateurs
E296
 
Acide malique Acidifiants
E324
 
Ethoxyquine Anti-oxydants
E338
 
Acide phosphorique Acidifiants
E375
 
Vitamine B3 Divers
E407
 
Carraghénanes Épaississants
E407a
 
Algues Eucheuma transformées Épaississants
E510
 
Chlorure d’ammonium Divers
E905
 
Paraffines Divers
E905a
 
Huile minérale de qualité alimentaire Divers
E905b
 
Vaseline Divers
E914
 
Cire de polyéthylène oxydée Divers
E102
 
Tartrazine Colorants Jaune
E107
 
Jaune 2G Colorants Jaune
E120
 
Cochenille Colorants Rouge
E121
 
Orseille orcéine Colorants Rouge
E122
 
Carmoisine Colorants Rouge
E125
 
Écarlate GN Colorants Rouge
E126
 
Ponceau 6R Colorants Rouge
E129
 
Rouge allura AC Colorants Rouge
E131
 
Bleu patenté V Colorants Bleu
E132
 
Indigotine Colorants Bleu
E133
 
Bleu brillant FCF Colorants Bleu
E142
 
Vert brillant BS Colorants Vert
E150b
 
Caramel sulfité Colorants Brun
E150d
 
Caramel au sulfite d’ammonium Colorants Brun
E151
 
Noir brillant BN Colorants Noir
E154
 
Brun FK Colorants Brun
E155
 
Brun chocolat HT Colorants Brun
E160b
 
Roccou Colorants Orange
E160bi
 
Extraits d’annato à base de bixine Colorants Orange
E160bii
 
Extraits d’annato à base de norbixine Colorants Orange
E171
 
Bixyde de Titane Colorants Blanc
E209
 
Para-Hydroxybenzoate d’hépthyle Conservateurs
E210
 
Acide benzoïque Conservateurs
E211
 
Benzoate de sodium Conservateurs
E212
 
Benzoate de potassium Conservateurs
E213
 
Benzoate de calcium Conservateurs
E214
 
Éthylparabène Conservateurs
E215
 
Éthylparabène sodique Conservateurs
E216
 
Propylparabène Conservateurs
E217
 
Propylparabène sodique Conservateurs
E218
 
Methylparabène Conservateurs
E219
 
Methylparabène sodique Conservateurs
E220
 
Dioxyde de soufre Conservateurs
E221
 
Sulfite de sodium Conservateurs
E222
 
Bisulfite de sodium Acidifiants
E223
 
Disulfite de sodium Conservateurs
E224
 
Disulfite de potassium Conservateurs
E225
 
Sulfite de potassium Conservateurs
E226
 
Sulfite de calcium Conservateurs
E227
 
Sulfite acide de calcium Conservateurs
E228
 
Sulfite acide de potassium Conservateurs
E239
 
Hexaméthyline tétramine Conservateurs
E242
 
Dicarbonate de diméthyle Conservateurs
E251
 
Salpêtre du Chili Conservateurs
E252
 
Nitrate de potassium Conservateurs
E284
 
Acide borique Conservateurs
E285
 
Borax Conservateurs
E321
 
Butylhydroxytoluène Anti-oxydants
E411
 
Gomme d’avoine Acidifiants
E421
 
Mannitol Édulcorants
E422
 
Glycérol Divers
E430
 
Stéarate de polyoxyéthylène 8 Émulsifiants
E431
 
Polyoxyl 40 stéarate Émulsifiants
E432
 
Polysorbate 20 Émulsifiants
E433
 
Polysorbate 80 Émulsifiants
E434
 
Polysorbate 40 Émulsifiants
E435
 
Polysorbate 60 Émulsifiants
E436
 
Polysorbate 65 Émulsifiants
E450i
 
Diphosphate disodique Émulsifiants
E450ii
 
Diphosphate trisodique Émulsifiants
E450iii
 
Diphosphate tétrasodique Émulsifiants
E450iv
 
Diphosphate dipotassique Émulsifiants
E450v
 
Diphosphate tétrapotassique Émulsifiants
E450vi
 
Diphosphate dicalcique Émulsifiants
E450vii
 
Pyrophosphate de calcium acide Émulsifiants
E450vii
 
Diphosphate biacide de calcium Émulsifiants
E451ii
 
Triphosphate pentapotassique Acidifiants
E452i
 
Sel de Graham Émulsifiants
E452i
 
Polyphosphate de sodium Émulsifiants
E452ii
 
Sel de Kurrol Émulsifiants
E452ii
 
Polyphosphate de potassium Émulsifiants
E452iii
 
Polyphosphate calco-sodique Émulsifiants
E452iii
 
Polyphosphate de sodium-calcium Émulsifiants
E452iv
 
Métaphosphate de calcium Émulsifiants
E476
 
Polyricinoléate de polyglycérol Émulsifiants
E513
 
Acide sulfurique Acidifiants
E620
 
Acide glutamique Exhausteurs
E621
 
Glutamate monosodique Exhausteurs
E622
 
Glutamate monopotassique Exhausteurs
E623
 
Diglutamate de calcium Exhausteurs
E624
 
Glutamate d’ammonium Exhausteurs
E625
 
Diglutamate de magnésium Exhausteurs
E626
 
Acide guanylique Exhausteurs
E627
 
Guanylate de Sodium Exhausteurs
E628
 
Guanylate de Potassium Exhausteurs
E629
 
Guanylate de Calcium Exhausteurs
E905d
 
Huile minérale, viscosité élevée Divers
E905e
 
Huile minérale, viscosité moyenne et faible catégorie I Divers
E905f
 
Huile minérale, viscosité moyenne et faible catégorie II Divers
E905g
 
Huile minérale, viscosité moyenne et faible catégorie III Divers
E927a
 
Azodicarbonamide Divers
E940
 
Dichlorodifluorométhane Divers
E950
 
Acésulfate de potassium Édulcorants
E954
 
Saccharine Édulcorants
E954i
 
Saccharine de sodium Édulcorants
E954ii
 
Saccharine de calcium Édulcorants
E954iii
 
Saccharine de potassium Édulcorants
E954iv
 
Saccharine de sodium Édulcorants
E962
 
Sel d’aspartame acésulfame Édulcorants
E1105
 
Lysozyme Conservateurs
E1201
 
Polyvinylpyrrolidone Épaississants
E1400
 
Dextrines, amidon torréfié Épaississants
E1401
 
Amidon traité aux acides Épaississants
E1402
 
Amidon traité aux alcalis Épaississants
E1403
 
Amidon blanchi Épaississants
E1404
 
Amidon oxydé Épaississants
E1405
 
Amidons traités aux enzymes Épaississants
E1410
 
Phosphate d’amidon Épaississants
E1411
 
Glycérol de diamidon Épaississants
E1412
 
Phosphate de diamidon Épaississants
E1413
 
Phosphate de diamidon phosphaté Épaississants
E1414
 
Phosphate de diamidon acétylé Épaississants
E1420
 
Amidon acétylé Épaississants
E1421
 
Amidon acétylé à acétate de vinyle Épaississants
E1422
 
Adipate de diamidon acétylé Épaississants
E1423
 
Glycérol de diamidon acétylé Épaississants
E1440
 
Amidon Hydroxypropylé Épaississants
E1442
 
Phosphate de diamidon hydroxypropylé Épaississants
E1443
 
Glycérol de diamidon hydroxypropylé Épaississants
E1450
 
Octényle succinate d’amidon sodique Épaississants
E1451
 
Amidon oxydé acétylé Épaississants
E1452
 
Octényl succinate d’amidon d’aluminium Émulsifiants
E1503
 
Huile de ricin Divers
E1519
 
Alcool benzylique Divers
E1520
 
Propylène glycol Divers
E1521
 
Polyéthylène-glycol Divers
E104
 
Jaune de quinoléine Colorants Jaune
E110
 
Jaune orangé S Colorants Orange
E123
 
Amarante Colorants Rouge
E127
 
Erythrosine Colorants Rouge
E152
 
Noir de carbone Colorants Noir
E230
 
Diphényle Conservateurs
E231
 
Orthophénylphénol Conservateurs
E232
 
Orthophénylphénate de sodium Conservateurs
E236
 
Acide formique Conservateurs
E237
 
Formiate de sodium Conservateurs
E238
 
Formiate de calcium Conservateurs
E310
 
Gallate de propyle Anti-oxydants
E319
 
BHQT Conservateurs
E320
 
Buthylhydroxyanisol Anti-oxydants
E385
 
Calcium-dinatrium-EDTA Anti-oxydants
E443
 
Huile végétale bromée Émulsifiants
E519
 
Sulfate de cuivre II Divers
E520
 
Sulfate d’aluminium Épaississants
E521
 
Sulfate d’aluminium sodique Épaississants
E522
 
Sulfate d’aluminium potassique Acidifiants
E523
 
Sulfate d’aluminium ammonique Épaississants
E559
 
Kaolin Divers
E925
 
Chlore Divers
E951
 
Aspartame Édulcorants
E103
 
Chrysoïne S Colorants Jaune
E111
 
Orange CGN Colorants Orange
E124
 
Ponceau 4R Colorants Rouge
E128
 
Rouge 2G Colorants Rouge
E173
 
Aluminium Colorants Métal
E952
 
Acide cyclamique et ses sels de Na et de Ca Édulcorants
E952i
 
Acide cyclamique Édulcorants
E952ii
 
Cyclamate de calcium Édulcorants
E952iii
 
Cyclamate de potassium Édulcorants
E952iv
 
Cyclamate de sodium Édulcorants
E143
 
Vert solide FCF Colorants Vert
E240
 
Formaldéhyde Conservateurs
E386
 
Ethylène-diamine-tétra-acètate disodique Anti-oxydants
E924
 
Bromate de potassium Divers
E924a
 
Bromate de potassium Divers
E924b
 
Bromate de calcium Divers
E926
 
Oxde de chlorine

 

  Nom Famille
Oui E260
 
Acide acétique Conservateurs
Oui E261
 
Diacétate de potassium Conservateurs
Oui E261i
 
Acétate de potassium Conservateurs
Oui E261ii
 
Diacétate de potassium Conservateurs
Oui E262
 
Diacétate de sodium hydrogène Conservateurs
Oui E262i
 
Acétate de sodium Conservateurs
Oui E262ii
 
Diacétate de sodium Conservateurs
Oui E263
 
Acétate de calcium Conservateurs
Oui E290
 
Dioxyde de carbone Conservateurs
Parfois E200
 
Acide sorbique Conservateurs
Parfois E201
 
Sorbate de sodium Conservateurs
Parfois E202
 
Sorbate de potassium Conservateurs
Parfois E203
 
Sorbate de calcium Conservateurs
Parfois E210
 
Acide benzoïque Conservateurs
Parfois E211
 
Benzoate de sodium Conservateurs
Parfois E212
 
Benzoate de potassium Conservateurs
Parfois E213
 
Benzoate de calcium Conservateurs
Parfois E214
 
Éthylparabène Conservateurs
Parfois E215
 
Éthylparabène sodique Conservateurs
Parfois E216
 
Propylparabène Conservateurs
Parfois E218
 
Methylparabène Conservateurs
Parfois E219
 
Methylparabène sodique Conservateurs
Parfois E220
 
Dioxyde de soufre Conservateurs
Parfois E221
 
Sulfite de sodium Conservateurs
Parfois E223
 
Disulfite de sodium Conservateurs
Parfois E224
 
Disulfite de potassium Conservateurs
Parfois E225
 
Sulfite de potassium Conservateurs
Parfois E226
 
Sulfite de calcium Conservateurs
Parfois E227
 
Sulfite acide de calcium Conservateurs
Parfois E228
 
Sulfite acide de potassium Conservateurs
Parfois E230
 
Diphényle Conservateurs
Parfois E231
 
Orthophénylphénol Conservateurs
Parfois E233
 
Thiabendazole Conservateurs
Parfois E234
 
Nisine Conservateurs
Parfois E235
 
Pimaricine Conservateurs
Parfois E239
 
Hexaméthyline tétramine Conservateurs
Parfois E242
 
Dicarbonate de diméthyle Conservateurs
Parfois E249
 
Nitrite de potassium Conservateurs
Parfois E250
 
Nitrite de sodium Conservateurs
Parfois E251
 
Salpêtre du Chili Conservateurs
Parfois E252
 
Nitrate de potassium Conservateurs
Parfois E265
 
Acide déhydracétique Conservateurs
Parfois E266
 
Déhydroacétate de sodium Conservateurs
Parfois E280
 
Acide propionique Conservateurs
Parfois E281
 
Propionate de sodium Conservateurs
Parfois E282
 
Propionate de calcium Conservateurs
Parfois E283
 
Propionate de potassium Conservateurs
Parfois E284
 
Acide borique Conservateurs
Parfois E285
 
Borax Conservateurs
Parfois E319
 
BHQT Conservateurs
Parfois E1105
 
Lysozyme Conservateurs
Non E217
 
Propylparabène sodique Conservateurs
Non E232
 
Orthophénylphénate de sodium Conservateurs
Non E236
 
Acide formique Conservateurs
Non E237
 
Formiate de sodium Conservateurs
Non E238
 
Formiate de calcium Conservateurs
Non E240
 
Formaldéhyde Conservateurs
Ne sais pas E209
 
Para-Hydroxybenzoate d’hépthyle Conservateurs
Ne sais pas E241
 
Gomme gaïac Conservateurs
Ne sais pas E243
 
Arginate d’éthyle laurique Conservateurs
Ne sais pas E344
 
Citrate de lécithine Conservateurs
Ne sais pas E391
 
Acide phytique Conservateurs

62 conservateurs dans cette catégorie.

 

Monsanto : l’histoire complète de la société la plus diabolique

monsanto-gmo-seed-of-evil-03-21-2013

 L’entreprise Monsanto est derrière de nombreuses entreprises et des lois hyper-protectionnistes, allant jusqu’à l’absurdité totale, que l’entreprise elle-même fait voter aux USA et dans le reste du Monde, par des moyens suspects, des Lois qui vont contre l’intérêt général.

Je vous rappelle que le Traité transatlantique signé récemment par Bruxelles est un traité qui est surtout avantageux pour les entreprises comme Monsanto, qui seront prochainement bien disposées à détruire l’Europe, or, si l’Europe a été faite pour les Américains, nous en sommes les habitants et il est de notre devoir, de notre pouvoir, de chasser hors de nos pays des OGM dont le peuple ne veut pas, cependant les USA ont fait une proposition  à l’Ukraine, quelques milliards de dollars de prêts en échange de cultures OGM sur le territoire Ukrainien, une porte d’entrée sur l’Europe, on comprend désormais les vraies raisons du conflit Ukraino-Russe, et l’opposition de la Russie qui considère les OGM comme une « arme bactériologique », et il y a encore des malfaisants qui affirment que les OGM inoffensifs ? Avant d’affirmer de telles choses, je voudrais que tous ceux qui affirment que les OGM sont inoffensifs mangent et boivent des produits OGM pendant deux ans sous contrôle médical, nous verrons ensuite si leur santé se détériore ou non.

 À cela j’ajoute, que l’argument de l’entreprise Monsanto, et de ses abominables vendus qui sacrifient la vie d’enfants, de femmes et d’hommes, d’abeilles, mères de toutes vies, d’animaux, d’insectes, de plantes… car ils sont payés grassement par cette entreprise, sous la table, et qui vise à déclarer que nous faisons partie d’une secte parce que nous défendons le vivant, ces gens-là, médecins, journalistes, homme politiques, sont des traîtres à la vie, à la nature, au vivant et devraient être emprisonnés pour complicité de crime contre l’humanité. Ces gens-là ont accès aux médias et à la presse, et manipulent honteusement l’opinion publique pour la persuader du bien-fondé des OGM ; dans le monde entier, les agricultures biologiques sont à la fois plus nourrissantes et saines, alors que les OGM, sont moins nourrissants, contre nature et dangereux pour ceux qui les côtoient et qui les consomment.

Les études du professeur Séralini le démontrent, lui même menacé pour avoir mené son étude sur deux ans sur des rats saints en les nourrissant exclusivement de maïs Monsanto avec, et sans RoundUp, obtenant comme résultat d’énormes tumeurs et la mort de ses sujets dans d’atroces souffrances.

Cette étude faite dans le plus grand secret, n’a pas plu à l’entreprise Monsanto, qui a protesté contre  ses résultats, les rendant douteux, Monsanto, tellement habitué à falsifier ses études, nous le verrons dans cet article.

Ironie du sort, Monsanto a obtenu du président Hollande 3 millions d’euros des deniers publics pour refaire une étude démontrant que ses OGM sont inoffensifs, on croit rêver, vous comprendrez, à la lumière de cet article comment l’entreprise Monsanto fait ses études et fournit ses « résultats », notamment  en demandant l’aide d’autres entreprises qui lui appartiennent.

La volonté de Monsanto est bien d’anéantir notre planète dans un seul but, soumettre la population à un contrôle total de l’alimentation dans le monde entier et si nous continuons à laisser agir les entreprises productrices d’OGM, nous deviendrons dépendrons des ressources alimentaires de Monsanto et tomberons malades.

Il faut aussi s’intéresser aux axes de recherche de l’entreprise Monsanto actuellement, sur l’agriculture, la vaccination et la génétique humaine pour se rendre compte  qu’il s’agit bel et bien d’un agenda de contrôle et partout où il arrive quelque chose de mauvais et de peu naturel dans le monde, on peut être sûr que l’entreprise Monsanto n’est pas  loin.

Cet article est une prise de conscience, diffusez-le avant qu’il ne soit retiré par les mêmes qui vous empoisonnent.

Protégez notre, votre planète, vos enfants, et tous les êtres vivants qui partagent cette terre avec vous.

Philippe A. Jandrok

Si après cette enquête M. Valls veut encore nous imposer des OGM, c’est que, soit c’est un complice, soit un parfait ignorant qui a le pouvoir de décider à notre place, ce qui est pire.

L’Histoire complète de l’entreprise Monsanto, la société la plus diabolique

Par E. Hanzai

Entreprise Monsanto

De toutes les mégacorporations, Monsanto a automatiquement surpassé ses rivaux, gagnant le titre de « société la plus diabolique sur Terre! » non content de se reposer sur son trône d’anéantissement, elle reste concentrée sur un développement de moyens novateurs, plus scientifiques, pour contrôler  la planète et ses habitants.

1901 : L’entreprise créée par John Francis Queeny, un membre de « l’ordre des Chevaliers de la Malte »Knights of Malta, pharmacien de 30 ans et marié avec Olga Mendez Monsanto, d’après laquelle il nomma ses travaux de recherche,c’est ainsi que  Monsanto a vu le jour. Le premier produit de l’entreprise Monsanto fut la saccharine (ou E954), vendue à Coca-Cola comme édulcorant artificiel.

Alors que le gouvernement connaissait la toxicité de la saccharine au point d’attaquer Monsanto en justice pour en arrêter sa fabrication, il perdit son procès contre Monsanto ouvrant ainsi la Boîte de Pandore, étant ainsi  libre d’empoisonner le monde à travers les boissons non alcoolisées.

1920 : Monsanto produit des produits chimiques industriels et des médicaments, devenant le plus grand fabricant du monde d’aspirine, acide acétylsalicylique (toxique bien sûr). C’est aussi  à cette  période que  la planète a commencé à se détériorer avec l’apparition  des « biphényles polychlorés (PCB) ». Entreprise Monsanto

 « Les PCB sont considérés comme des produits industriels chimiques étonnants, une huile qui ne brûlerait pas, imperméable à la dégradation et avec des applications presque illimitées. Aujourd’hui, on considère les PCB comme une des menaces chimiques les plus toxiques de la planète. Largement utilisé comme lubrifiants, des liquides hydrauliques, réduisant les quantités d’huiles en les intégrants, ce sont aussi des revêtements imperméables et des mastics liquides. Les PCB sont de puissants cancérigènes et sont liés à des troubles du système immunitaire et reproducteur, liés au développement de l’individu. Le centre de fabrication des PCB était l’usine Monsanto à la périphérie de l’Est de la ville de St Louis, Illinois, qui avait le taux le plus élevé de morts d’enfants prématurés de l’État.  » (1)

Bien que les PCB aient enfin été interdits après cinquante ans à cause de leur dangerosité et entraînant une telle dévastation, ils sont toujours présents dans le sang et les tissus animal et humain à travers le monde. Les documents présentés par la justice ont montré plus tard que Monsanto connaissait très bien les effets mortels, mais les a criminellement cachés au public pour garder la main mise sur un produit phare et juteux !

1930 : L’entreprise Monsanto crée son premier maïs hybride et en y incorporant des détergents, des savons, des produits de nettoyage industriels, des caoutchoucs synthétiques et des plastiques, tous toxiques bien évidemment!

1940 : Monsanto entreprend des recherches sur l’uranium à utiliser sur le Projet Manhattan, celui de la première bombe atomique, qui sera plus tard lancée sur Hiroshima et Nagasaki, tuant des centaines de milliers de Japonais, des militaires américains et coréens, et empoisonnant des millions de personnes.

L’entreprise continue à  détruire ce qui l’entoure  en mettant au point des pesticides pour l’agriculture contenant des toxines mortelles, comme la dioxine, qui empoisonne la nourriture et l’approvisionnement en eau. Monsanto a refusé d’admettre que cette dioxine a été intensément utilisée dans de nombreux  produits si elle l’avait admis, elle aurait été forcée de reconnaître que Monsanto avait créé un Enfer environnemental sur terre.

1950 : En étroite collaboration avec Walt Disney Entreprise, Monsanto crée diverses attractions à  Disney’s « Tomorrowland » (le monde de demain) à Disneyland California. Les attractions en question célèbreraient la grandeur de la chimie et du plastique dans la « Maison du Futur », construite entièrement avec des plastiques toxiques non biodégradables tandis que Monsanto avait affirmé le contraire.

 « Après un total de 20 millions de visiteurs de 1957 à 1967, Disney a fini par détruire  la « Maison du Futur », mais a découvert qu’elle résistait à la démolition. D’après le Magazine Monsanto, les boules au bout des grues ont carrément rebondi sur la structure en fibre de verre, matière en polyester renforcé. Les torches, marteaux-piqueurs, tronçonneuses et pelles mécaniques ont eu le même problème. Finalement, on a utilisé des câbles pour serrer des parties de la maison démantelée par morceau pour être la transporter par camion loin de Disneyland. » (2)

 La vision de l’avenir de Monsanto chez Disney :

1960 : Monsanto, avec son partenaire « DOW Chemical », produit à partir de la dioxine l’Agent Orange dont l’utilisation est exclusivement réservée pour la guerre du Viêt-Nam. Cet Agent Orange a contaminé plus de 3 millions de personnes , tué un demi-million de vietnamiens, provoqué des malformations chez un demi-million de nouveaux-nés vietnamiens et a fait souffrir des milliers de vétérans militaires américains qui succombent à  ses effets encore à ce jour !

Monsanto est à nouveau attaqué en justice et des dossiers, des notes internes indiquent que l’entreprise Monsanto connaissait parfaitement les effets mortels de la dioxine se trouvant dans l’Agent Orange quand ils l’ont vendu au gouvernement américain.

Outrageusement, la cour autorise Monsanto de présenter sa propre « recherche » qui conclut que la dioxine est inoffensive et ne pose aucun problème de santé.  La plainte est déboutée et Monsanto repart sans condamnation. Or, plus tard, la vérité éclate au grand jour, Monsanto a menti sur les résultats  de ses propres recherches, et on a conclu que la dioxine tue très efficacement.

– Je profite de ce passage traduit pour ajouter que l’entreprise Monsanto agit de la même façon avec la France en 2014, en protestant contre les études du Professeur Seralini sur la toxicité scientifiquement prouvée du maïs OGM Monsanto avec et sans RoundUp, et que Monsanto a encore obtenu du gouvernement de F. Hollande, 3 millions d’euros pour démontrer que ce maïs est inoffensif, le scénario est toujours en place et encore une fois les autorités servent les intérêts de Monsanto au détriment de la santé des citoyens.

Une note interne présentée lors d’un procès en 2002 reconnaît

« Que les preuves démontrant la persistance de ces composés chimiques et leur présence universelle dont des résidus dans l’environnement sont incontestables… » le public et les pressions légales pour les éliminer et empêcher la contamination mondiale sont inévitables. Le sujet fait boule de neige.  Où allons-nous d’ici ?

Les alternatives de l’entreprise Monsanto : faites faillite ; retirez et vendez votre enfer tant que vous le pouvez et ne faire rien d’autre; essayez de rester en activité ; ayez des produits alternatifs. » (3)

Le partenaire de Monsanto, I.G. Farben, fabricant de l’aspirine Bayer et producteur du gaz chimique, « Zyklon-B » qui servit aux chambres à Gaz du Troisième Reich. Ensemble, les deux entreprises utilisent leur expertise collective pour présenter l’aspartame au public, une autre neurotoxine très mortelle dans les rations alimentaires. Lorsque la question se pose sur la toxicité de la saccharine, Monsanto profite de cette occasion pour présenter un autre de ses poisons mortels sur un public très naïf.

1970 : Monsanto se met en partenariat avec G.D. SEARLE, qui fait de nombreuses études internes qui affirment l’innocuité de l’aspartame, alors que la propre recherche scientifique de la  FDA révèle clairement que l’aspartame provoque des tumeurs et des trous massifs dans le cerveau des rats, avant de les euthanasier. La FDA intente un procès devant un grand jury contre G.D. SEARLE pour avoir « sciemment falsifié le résultat des découvertes et pour avoir dissimulé des faits matériels substantiels et sur la fabrication de fausses déclarations  » en ce qui concerne l’aspartame et les normes de sécurité le concernant.

Pendant ce temps, SEARLE persuade stratégiquement Donald Rumsfeld qui a été ministre de la Défense nationale pendant  le mandat de Gerald Ford et celui de George W. Bush, pour en devenir le PDG. L’objectif  principal de SEARLE avec Rumsfeld, est de se servir de  son influence politique et de son expérience considérable dans les milieux d’affaires pour soudoyer et coopérer avec la FDA (Food and Drug Administration) et s’attirer ses faveurs… pour Monsanto.

Quelques mois plus tard, Samuel Skinner, Procureur Général en charge du dossier Aspartame, reçoit « une offre qu’il ne peut pas refuser » provenant de l’entreprise Monsanto, et se retire de l’enquête en démissionnant de son poste et de ses fonctions de Procureur Général pour aller travailler pour le cabinet juridique de SEARLE.

Cette combine machiavélique permet à SEARLE de gagner juste assez de temps pour que la loi sur la limitation sur l’aspartame vienne à manquer et l’enquête du jury d’accusation est brusquement et commodément abandonnée.

1980 : Parmi la recherche indiscutable qui dénonce les effets toxiques de l’aspartame, tandis que le commissaire de la  FDA, le Docteur Jere Goyan était sur le point de signer une pétition retirant l’aspartame du marché, Donald Rumsfeld appela Ronald Reagan le jour suivant son entrée en fonction pour une faveur. Le président Reagan renvoya le Docteur Goyan peu coopérant à son goût et nomma le Docteur Arthur Hull Hayes pour prendre la tête de la FDA ; celui-ci pencha rapidement en faveur de SEARLE et de Monsanto et la Sucrette (NutraSweet), approuvée pour la consommation humaine et dans tous les produits dérivés et lyophilisés. Cela devient tristement ironique alors que R. Reagan est un consommateur de bonbons qui contiennent de l’aspartame et qui sera atteint d’Alzheimer durant son deuxième mandat, un des nombreux effets terrifiants de la consommation d’aspartame.

La véritable intention de SEARLE était de faire accepter l’Aspartame comme exhausteur de goût des boissons non alcoolisées. Mais depuis, des études ont démontré que ces boissons, sodas ou autres qui contiennent de l’aspartame, qu’on expose aux températures excédant 85 degrés Fahrenheit, « se transforment en des toxines connues, comme la Diketopiperazine (DKP), le méthyle, l’alcool, le formaldéhyde » (4), devenant plusieurs fois plus mortel que sa forme en poudre non chauffée!

SEARLE peut prouver  que l’aspartame liquide, quoi qu’incroyablement mortel, crée une dépendance plus importante que le crack ou la cocaïne, la NSDA (Association Nationale des Boissons non alcoolisées) est persuadée que ses profits montant en flèche ont un lien avec la vente de boissons non alcoolisées lancées avec l’aspartame et que cela compenserait facilement n’importe quelle responsabilité future. Ainsi, l’avidité de l’entreprise progresse et l’insoupçonnable boisson, consommée par des consommateurs mal informés,auront des problèmes de santé sans le savoir.

Coca Cola mène la danse à nouveau (souvenez-vous de la saccharine en 1901) et commence à empoisonner les consommateurs de Coca Light avec de l’aspartame dès 1983. Les ventes montent également en flèche dès que des millions de consommateurs ne peuvent plus s’en passer. Le reste de l’industrie de la boisson non alcoolisée aime ce qu’il voit et fait rapidement de même, oubliant commodément toutes leurs réserves initiales, que l’aspartame est un produit chimique mortel. Il y a de l’argent à faire, beaucoup, c’est tout ce qui compte vraiment pour eux de toute façon!

En 1985, SEARLE, imperturbable aux accusations de corruption et aux accusations multiples d’enquêtes frauduleuses, Monsanto achète l’entreprise et crée une nouvelle filiale d’aspartame appelée l’Entreprise « NutraSweet ou Sucrette ». Alors que de nombreux scientifiques indépendants et des chercheurs continuent à tirer la sonnette d’alarme sur les effets toxiques de l’aspartame, l’entreprise Monsanto continue l’offensive, soudoyant le National Cancer Institute et fournissant ses propres documents frauduleux à présenter au NCI pour affirmer que le formaldéhyde ne provoque pas le cancer, et donc l’aspartame peut rester le marché.

– À nouveau j’ouvre une parenthèse, avec ces comportements, il est clair que personne ne peut faire confiance à l’entreprise Monsanto qui privilégie le profit au détriment de la santé du consommateur, Monsanto qui est visiblement habitué à falsifier et à cacher les véritables effets de ses produits.

Les effets connus de l’ingestion de l’aspartame sont :

– « Manie, colère, violence, cécité, douleur articulaire, fatigue, prise de poids, douleur à la poitrine, coma, insomnie, engourdissement, dépression, bourdonnements d’oreilles, faiblesse, spasmes, irritabilité, nausée, surdité, perte de mémoire, éruptions, vertiges, maux de tête, anxiété, palpitations, défaillance, crampes, diarrhée, panique, combustion dans la bouche. Ces Maladies incluent le diabète, MME, le lupus, l’épilepsie, Parkinson, des tumeurs, l’avortement, l’infertilité, la fibromyalgie, la mort d’enfant en bas âge, l’Alzheimer … Source : U.S. Food & Drug Administration.(5)

Près de 80 % des plaintes déposées à la FDA quant aux additifs alimentaires concernent l’aspartame, qui est désormais dans plus de 5 000 produits dont les produits de régime, les sodas light, les sodas et les boissons sportives, les bonbons à la menthe, le chewing-gum, les desserts glacés, des cookies, des gâteaux, des vitamines, des produits pharmaceutiques, des boissons lactées, des thés instantanés, des cafés, le yaourt, des aliments pour bébés et beaucoup, beaucoup plus! (6) lisez bien  les étiquettes des produits et n’achetez rien qui contient ce tueur terrifiant!

Malgré tous les décès et les maladies, Le Dr. Arthur Hull président du FDA démissionna dans une nébuleuse de corruption, mais fut immédiatement engagé par la société de relations publiques SEARLE, comme « consultant scientifique senior ». Non, ce n’est pas une plaisanterie! Monsanto, la FDA et de nombreuses agences de santé gouvernementales régulatrices sont devenues la même société! Il semble que le seul prérequis pour devenir un commissaire de la FDA (Food & Drug administration) est qu’il passe du temps à Monsanto ou dans un des cartels pharmaceutiques du crime organisé.

1990 : Monsanto dépense des millions à se battre contre  l’état et la législation fédérale qui l’accusent de rejeter de la dioxine, des pesticides et autres poisons cancérigènes dans les systèmes d’eau potable. Monsanto est attaqué en justice des centaines de fois pour provoquer des maladies à ses ouvriers agricoles, aux citoyens des zones environnantes et pour des malformations de naissance chez les bébés.

Avec leurs cercueils remplis de milliards de dollars de profits, on considère que 100 millions de dollars est la base du coût de la gestion des affaires juridiques de l’entreprise. Grâce à la FDA, le Congrès et la Maison-Blanche, les affaires de l’entreprise Monsanto se portent bien. Si bien que Monsanto est attaqué en justice pour avoir donné du fer radioactif à 829 femmes enceintes lors d’une étude, juste pour voir ce qui pouvait leur arriver.

En 1994, la FDA approuve une nouvelle fois la dernière monstruosité de l’entreprise Monsanto, l’Hormone de Croissance Bovine Synthétique (rBGH), produite à partir d’une bactérie d’EColi génétiquement modifiée. En dépit de l’évidente prise de conscience de ses dangers par la communauté scientifique. Bien sûr, Monsanto prétend que cela guérit des maladies du lait, que c’est plein d’antibiotiques et d’hormones et que c’est non seulement inoffensif, mais en réalité bon pour votre santé!

–       Je profite à nouveau de cette révélation pour rappeler au lecteur les alertes à la bactérie E.coli ou Escherichia coli dont la faute a été rejetée médiatiquement sur le concombre, alors que cette Hormone de Croissance Bovine Synthétique (rBGH), est, je le suppose, éventuellement responsable, et que la bactérie devait se trouver dans ses déjections, mais comment des déjections de vaches peuvent-elles se retrouver sur des champs de concombres ? Pourtant, personne n’a évoqué ce détail de l’hormone de croissance OGM, pour une raison ou pour une autre, et cela, en toute ignorance des autorités sanitaires et surtout des éleveurs auquel Monsanto avait encore une fois fait croire à la science et au progrès de l’élevage. À nouveau, la firme Monsanto a caché la vérité au consommateur en dépit de la sécurité de celui-ci et en détournant l’information qui n’est jamais sortie que « l’Hormone de Croissance Bovine Synthétique (rBGH), est produite à partir d’une bactérie d’EColi génétiquement modifiée. » 

Pire encore, les entreprises laitières qui ne veulent pas utiliser cette hormone de croissance et qui étiquettent leurs produits “sans rBGH” sont poursuivies en justice par Monsanto, en prétendant que  c’est de la concurrence déloyale envers ceux qui l’utilisent. En substance, Monsanto dit :

– « oui, nous savons que le rBGH rend les gens malades, mais il n’est pas correct que vous fassiez de la publicité sur ce qui n’est pas dans vos produits. »

 L’année suivante, l’entreprise diabolique commence à mettre des OGM tolérants à leur herbicide toxique le RoundUp. Le RoundUpReady d’huile de canola est opérationnel (la graine de colza), le soja OGM, le maïs OGM et le coton BT OGM commencent à arriver sur le marché, annoncé comme étant des alternatives plus sûres, plus saines comparées à leurs rivaux non-OGM biologiques donc organiques. Apparemment, la propagande fonctionne bien et  aujourd’hui plus de 80 % de canola sur le marché est une variété OGM Monsanto.

Ce que vous devez absolument éviter dans votre alimentation c’est le soja OGM, le maïs OGM , le blé et l’huile de canola ou colza OGM, bien que de nombreux ‘experts de santé « naturels » affirment que le Colza est une huile saine. Elle ne l’est pas, mais vous la trouverez dans nombre de produits sur des étagères de magasin d’alimentation.

Comme ces OGM ont été créés pour « s’autopolliniser », ils n’ont pas besoin de la nature ou des abeilles pour le faire pour eux. Il y a un sombre ordre du jour à ceci et cela doit bien sûr anéantir la population d’abeilles du monde pour ne laisser que les OGM.

Monsanto sait que les oiseaux et particulièrement les abeilles, sont une entorse, une clé à leur monopole de contrôle en raison de leur capacité à polliniser créant ainsi naturellement des produits alimentaires sans le recours de Monsanto qui souhaite « la domination complète et le contrôle de l’alimentation dans le monde. » Lorsque les abeilles essayent de féconder avec du pollen une plante OGM ou une fleur, elles sont empoisonnées et meurent. En fait, l’effondrement et la destruction des colonies d’abeilles ont été reconnus et ont continué depuis la naissance des OGM.

Pour contrecarrer les accusations de génocide délibéré sur les abeilles, l’entreprise Monsanto rachète diaboliquement la société Beeologics, la plus grande entreprise de recherche sur les abeilles, dédiées justement à la recherche et à l’étude de ce génocide organisé, qui pointaient du doigt Monsanto comme le monstre et le coupable principal de ce massacre organisé et prémédité! Après cet achat :

–       « Des abeilles, quelles abeilles ? »

– Comme le lecteur pourra le noter, à chaque fois qu’on accuse la multinationale Monsanto, elle achète et corrompt.

Précédemment, l’entreprise Monsanto a acheté un ministre, Procureur général pour qu’il arrête de l’attaquer sur le sucre artificiel, l’aspartame, à présent, Monsanto achète un centre de recherche sur les abeilles qui indiquait son agenda de destruction délibéré de l’espèce humaine et de la nature. Chacun doit comprendre que sans abeilles, la vie n’est pas possible, mais avec Monsanto elle l’est, donc l’entreprise Monsanto organise un contrôle de la nourriture dans et pour le monde, pour contrôler les populations selon son bon vouloir et au détriment de la vie sur terre.

Nous sommes dans un scénario de fin du monde catastrophique, et Monsanto achète le silence de chacun avec des millions de dollars ? La question que je pose :

–       Citoyens, allez-vous laisser cette entreprise diabolique détruire l’héritage de vos enfants ?

–       Il est désormais prouvé que les abeilles qui pollinisent rapportent à la ruche du glyphosate, l’ingrédient principal de l’herbicide Round Up, qui leur fait perdre l’appétit, et la capacité d’apprendre, publiée par le « Journal of experimental biology » une étude similaire a été dirigée à l’Université de Buenos Aires en Argentine, révélant  des résultats similaires, mais à différents niveaux. Il est certain que les abeilles sont tellement perturbées, qu’elles perdent la faculté de trouver et de récolter du pollen et du fructose et sont touchées par un CCD « Colony collapse disorder » soit le symptôme de la destruction de la colonie et tout cela à cause du RoundUp. Un apiculteur avec 55 ans d’expérience déclare dans la revue Mother Earth News, être témoin de cette destruction massive à la fin de la saison d’épandage du RoundUp, des colonies entières étaient complètement décimées, a-t-il systématiquement observé.

                                                                                                                           GMOEvidence.com

Au milieu des années 90, l’entreprise Monsanto décide de réinventer sa diabolique entreprise vers une direction concentrée sur l’approvisionnement en nourriture biotechnologique artificielle dans le monde et ainsi en préservant son produit phare, le RoundUp, qui lui permet de faire des bénéfices colossaux et surtout de ne rien perdre face à des herbicides moins toxiques. Voyez-vous, le RoundUp est tellement toxique qu’il efface d’un revers de la main, une récolte non-OGM, des insectes, des animaux, la santé humaine et l’environnement en même temps. Très efficace en effet!

Parce que les semences « RoundUp ready », sont produites pour être des pesticides toxiques se faisant passer pour de la nourriture, ils ont été interdits dans l’UE, mais pas en Amérique! Y a-t-il un rapport entre cela et le fait que des Américains, malgré le haut coût et la disponibilité de services médicaux, soient collectivement les gens les plus malades dans le monde ? Bien sûr que non !

Comme c’était le plan de l’entreprise Monsanto depuis le début, toute semence non-Monsanto serait détruite, forçant des fermiers dans le monde entier à utiliser seulement son toxique « ex-terminator »de semences. Et Monsanto s’est assuré que les fermiers qui refusent d’entrer dans sa combine, soient privés d’exploitation et de leur business, ou plus simplement poursuivi en justice, quand portées par le vent, les semences « ex-terminator » contaminent par leur pollen, des graines et des récoltes biologiques.

Apportant à l’entreprise un monopole virtuel de destruction de semences organiques et le RoundUp a travaillé comme une main empoisonnée dans un gant de velours. La récolte OGM ne peut survivre dans un environnement non-chimique donc, les fermiers ont été forcés d’acheter les graines OGM et le RoudUp.

Le but de Monsanto est d’acheter à coût de milliards de dollars à l’échelle mondiale, autant d’entreprises de semences que possible pour les transformer en des entreprises OGM, afin de supprimer tous les rivaux et les aliments biologiques de la surface de la terre. Du point de vue de l’entreprise Monsanto, tous les produits alimentaires doivent être sous leur contrôle et OGM ou c’est qu’ils ne sont pas bons à manger !

– Il y  a deux différences fondamentales entre une tomate OGM et une tomate biologique, la première, la tomate OGM n’a aucun goût, aucune saveur, la seconde, sa valeur nutritive n’est pas comparable à celle d’une tomate biologique, beaucoup plus nourrissante sans les inconvénients des poisons toxiques ; où est le progrès que propose l’entreprise Monsanto ?

Monsanto feint d’être choqué dès que la communauté scientifique formule des critiques sur les semences OGM modifiées avec des gènes de porcs malades, de vaches, d’araignées, de singes, de poisson, des vaccins et des virus, qui seraient en fait bons à consommer.

Vous pensez que l’entreprise est tellement fière de ses produits alimentaires OGM qu’elle les servirait à ses salariés, comble de la réalité, elle ne le fait pas. En fait, Monsanto a interdit de servir des aliments OGM dans les cafétérias réservées à ses salariés. Monsanto a sans conviction répondu « nous croyons au choix. » Ce que l’entreprise Monsanto veut vraiment dire  est « nous ne voulons pas tuer ceux qui nous aident. »

– Mais cela ne nous gêne pas si les consommateurs tombent malades en s’alimentant avec des OGM.

2000 : Monsanto contrôle la plus grande partie du marché OGM mondial. À son tour, le gouvernement américain dépense des centaines de millions pour financer la pulvérisation de RoundUp, cause d’une dévastation environnementale massive. Les poissons et les animaux meurent par milliers dans les jours suivant la pulvérisation de maladies respiratoires et le taux de cancers monte en flèche chez les humains. Mais on considère que c’est une simple coïncidence ce qui implique une continuité de la pulvérisation. Si vous pensiez que Monsanto et la FDA ne faisaient qu’un, eh bien vous pouvez ajouter le gouvernement américain à cette liste désolante.

 Le monstre se développe : l’entreprise Monsanto fusionne avec « Pharmacia » et « Upjohn » et se sépare de son activité chimique pour se rebaptiser en entreprise agricole.

Oui, vous lisez bien, une entreprise chimique dont les produits ont dévasté l’environnement, tué des millions de gens, la faune sauvage et la flore au fil des années, qui maintenant veut que l’on croit  qu’elle produit des produits alimentaires sûrs et nutritifs qui ne tueront plus les gens ?

C’est difficile à croire, alors que la multinationale Monsanto continue à se développer à travers des fusions secrètes et des partenariats tous aussi discrets, mais avec la même intention de destruction du vivant.

Parce que son rival DuPont (autre producteur d’OGM) est une trop grande société concurrente, les deux ne peuvent pour fusionner, mais forment, au lieu de cela, un partenariat furtif où chacun consent à abandonner des poursuites judiciaires les opposant l’une à l’autre et commencent à partager des technologies OGM pour leur avantage mutuel. En termes simples, ensemble ils seraient beaucoup trop puissants et politiquement connectés pour que quoi que ce soit puisse les empêcher de posséder un monopole virtuel de l’agriculture mondiale.

–  « Contrôlez l’approvisionnement en nourriture et vous contrôlez le peuple ! »

Tout n’est pas rose pour l’entreprise Monsanto, ce monstre est poursuivi à plusieurs reprises en justice pour 100  millions de dollars de dommages et intérêts, pour avoir causé, maladies, difformités et morts d’enfants en bas âge, en diffusant illégalement et de toutes les façons possibles et imaginables dans le sol et les nappes phréatiques, des PCB, tout en mentant sans cesse concernant la sécurité de ses produits – vous savez les affaires courantes, l’habitude pour Monsanto quoi…

Monsanto persiste et signe, et s’avère difficile à éliminer, car il commence à intenter des procès insensés contre des fermiers, exploitants agricoles, tout en affirmant  qu’ils empiètent sur leurs brevets de graines OGM. Dans pratiquement toutes les affaires, des OGMs indésirables sont portés par le vent sur les terres des fermiers en contaminant leur récolte organique .

Non seulement ces monstrueux OGM anéantissent les récoltes biologiques et organiques des fermiers, mais les procès les conduisent à la faillite, tandis que la Cour suprême rend systématiquement des décisions en faveur de l’entreprise Monsanto.

En même temps, le Monstre commence à déposer des brevets sur des techniques d’élevage de porcs, revendiquant de ce fait, que tout élevage de porcs ressemblant à son brevet se rend coupable de vol de méthode. À ce point, il est facile d’imaginer que tous les élevages de porcs dans le monde copient Monsanto et se rendent coupables juridiquement de vol de méthode et de brevet.

Je tiens à signaler que l’entreprise Monsanto agit dans le cadre non pas de la logique, mais dans celui de la Loi, ainsi, en légalisant « l’illégalisable », Monsanto se rend propriétaire des idées les plus logiques, les plus communes à tous, dans le monde agricole, il se rend propriétaire des idées les plus anciennes sur l’élevage et l’agriculture afin de toucher des royalties sur tout ce qui se fait dans l’univers agricole mondial, et toujours dans le cadre de la loi, une loi faite pour des voyous qui va ruiner tous les exploitants de la terre et le pire, est le Traité transatlantique qui va donner à Monsanto le moyen de piller les terres des paysans français et européens avec ces brevets aberrants. Voilà ce que nos députés européens ont signé en faveur de l’entreprise Monsanto à notre insu.

Alors que le terrorisme mondial s’étend en Inde et que plus de 100 000 fermiers, sont mis en faillite par des mauvaises récoltes OGM, ces fermiers se suicident en buvant du RoundUp pour que leurs familles aient droit aux paiements de l’assurance décès. En réponse, le monstre profite de la situation dramatique en convoquant les médias pour leur confier un nouveau projet, celui d’assister des petits fermiers indiens en faisant don des mêmes semences OGM qui en premier lieu, était la cause des échecs des récoltes dans le pays! Forbes nomme alors Monsanto « l’entreprise de l’année. ».

– Sur le chiffre des 100 000 fermiers indiens suicidés, ce chiffre officiel ne prend pas en compte les femmes des agriculteurs qui se suicident également, et qui doubleraient le chiffre officiel, et il ne prend pas plus en compte les notes de la police qui déterminent si les suicidés sont des agriculteurs ou pas, ou si les morts sont des suicidés ou pas, ce qui, remis dans le contexte, ferait exploser les chiffres. L’Inde qui vient de démontrer que la culture organique offrait plus de rendement et de santé aux exploitants et aux consommateurs, revient peu à peu sur  l’entreprise Monsanto. À Madagascar, « un système bio quadruple le rendement des rizières… (reunion.1ère.fr)

De tous ces Produits alimentaires, la société qui se prétend biologique, organique, naturelle et écologique est tout sauf écologique. Monsanto ne veut pas soutenir la [1] Proposition 37, la mesure Californienne imposant l’étiquetage OGM sur les produits alimentaires contenant des OGM que Monsanto et ses amis producteurs d’OGM ont finalement aidé à supprimer.

– 25 états ont réclamé cette Proposition 37 à Washington, cette demande a été rejetée. Si les OGM sont si naturels et si bons pour le consommateur comme l’affirme Monsanto et consort, pourquoi le lui cacher ?

Parce que la société Whole Foods market, qui vend soi-disant du bio, dort dans le lit de Monsanto depuis longtemps, bourrant secrètement ses étagères avec des tarifs excessifs, et qui a frauduleusement fait de la publicité mensongère sur des produits alimentaires « naturels et biologiques(organique) » de la merde chargée en OGM, en pesticides, rBGH, en hormones et en antibiotiques. Ainsi, bien sûr, ils ne veulent pas l’étiquetage obligatoire sur leurs produits, car cela les exposerait comme de parfaits Fraudeurs avec leurs saloperies de marchandise alimentaires !

Plus de vingt entreprises favorables à biotechnologie incluant  WalMart, Pepsico et ConAgra ont récemment rencontré le FDA en faveur des lois d’étiquetage obligatoires, ceci après avoir combattu bec et ongles pour supprimer la proposition 37, Whole Foods voit une occasion de sauver la face et devient la première chaîne d’épicerie à annoncer l’étiquetage obligatoire de ses produits OGM (organisme génétiquement modifié) … en 2018!

Et si vous pensez que ces entreprises ont soudainement nourri une conscience, réfléchissez. Ils réagissent simplement au tollé du public sur la défaite de la Proposition 37 et en ouvrant des lois « ÉTIQUETANT les OGM » pour contourner n’importe quel changement véritable, gardant ainsi le statu quo intact.

Et pour prolonger l’insulte à la blessure mondiale, Monsanto et ses complices/partenaires Archer Daniels Midland, Sodexo and Tyson Foods écrivent et parrainent la Loi de Modernisation de Sécurité alimentaire de 2009 : HR 875.  Cette loi criminelle propose  aux fermes industrielles de production alimentaire un monopole virtuel et le contrôle de tous les produits alimentaires cultivés n’importe où dans le monde, dont un contrôle sur une arrière-cour de jardin et imposent des pénalités dures et des peines de prison à ceux qui n’utilisent pas de produits chimiques et des engrais OGM. Le président Obama a décidé que cette loi semblait raisonnable, c’est pourquoi il l’a validée.

Avec cette Loi, Monsanto prétend que seuls les OGM sont sûrs et que les aliments biologiques sont potentiellement responsables de répandre et de diffuser des maladies, ce qui doit être éradiqué de l’existence pour la sécurité du monde.

Si manger des boules de pesticide OGM est leur idée de nourriture saine, j’aimerais penser que le reste du monde est assez intelligent pour ne pas souscrire à cette philosophie.

De nouvelles révélations quant aux vraies intentions de Monsanto qui a fait voter la ridicule Loi «  HR 933 Continuing Resolution, aka Monsanto Protection Act» qu’Obama le robot Monsanto a signé. Cette loi qui déclare que peu importe à quel point les OGM de Monsanto sont nuisibles et peu importe combien de dévastation de l’environnement Monsanto répand sur le pays, des cours fédérales américaines ne peuvent pas l’empêcher de continuer à planter ses OGM n’importe où il le choisit. Oui, Obama a signé une disposition qui place Monsanto au-dessus de n’importe quelle loi et le rend plus puissant que le gouvernement lui-même. Nous devons nous demander qui est vraiment responsable du pays, parce que ce n’est pas certainement Obama!

De nombreux pays continuent d’accuser Monsanto de crimes contre l’humanité et à bannir cette entreprise, en lui disant « de dégager et de rester en dehors du pays! »

La recherche sur les origines latines du nom lui-même, « mon saint, » peut expliquer pourquoi les critiques s’y réfèrent souvent comme « MonSatan « . Mais plus intéressant du point de vue de la conspiration est que les francs-maçons et autres sociétés ésotériques assument les nombres assignés à chaque lettre dans notre alphabet latin et dans un système à six nombres. Sous ce même système de nombre, la valeur de l’entreprise Monsanto est le 6-6-6, soit le nombre de « la Bête », le diable.

Sachez qu’on peut encore réagir. Le Mal perd toujours à la fin une fois qu’il est largement exposé à la lumière de vérité comme c’est le cas aujourd’hui. Le fait que l’entreprise Monsanto mène le gouvernement à la baguette en ordonnant une législation exclusive pour protéger son leadership prouve ce point. Étant expulsés ailleurs, les États-Unis sont le dernier rempart de Monsanto, pour ainsi dire.

J’en profite pour rectifier l’auteur de cet article qui croit naïvement que les pays du monde rejettent Monsanto, à part la Russie, la Chine et un peu l’Inde, l’Europe se fait investir par Monsanto malgré le rejet citoyen et réussit à s’imposer en fraudant, en faisant voter des lois contradictoires pour s’implanter en France et ailleurs, en falsifiant, comme Monsanto le fait depuis le début, les études sur ses semences en intégrant les OGM de force dans la nourriture sans que personne ne le sache, la lécithine de soja est-elle OGM ou pas ? l’Amidon de maïs est-il OGM ou pas ? Le lait du chocolat ou autre préparation est-il OGM ou pas en France ? Starbuck Coffee appartient à Monsanto, le lait utilisé est OGM, Coca Cola et Pepsi appartiennent à Monsanto, le sucre est-il de l’aspartame, une neurotoxine OGM produite par l’entreprise Monsanto ? Les farines animales qu’on donne  au bétail sont-elles conçues à partir d’OGM, les maïs alimentaires exclusivement réservés à l’élevage sont-ils OGM ? Monsanto est comme une gangrène, il est partout et je suis navré de contredire l’auteur de ce courageux article, l’entreprise Monsanto est déjà en France.

Pourtant, même si aux USA beaucoup ont commencé à rendre les coups en protestant contre et rejetant les monstrueux OGM, choisissant de cultiver leurs propres produits alimentaires et acheter auprès des marchés de fermiers locaux au lieu des chaînes d’épicerie Monsanto.

Le réveil du peuple, qui commence aussi à voir qu’il a été trompé par des d’entreprises malhonnêtes et des criminels fédéraux et gouvernementaux empoisonnés par trop de pouvoir, de contrôle et l’avidité, qui a finalement abouti à la création de l’entreprise, la bête monstrueuse hors de contrôle.

Liste des employés et ex employés travaillant dans l’administration OBAM

 

Toby Moffet              Consultant Monsanto                                 US Congressman

Dennis DeConcini     Conseiller légal de Monsanto                     US Senateur

Margaret Miller        Superviser d’un laboratoire                        Directrice de la FDA, HFS

Marcia Hale   Dir. des affaires gouvernementales                      Employée Senior à la Maison      Blanche

Mickey Cantor          Membre de la Direction Monsanto              Ministère du Commerce

Virginia Weldon       Attaché de presse                                       CSA et Gore’s SDR…

La liste est longue, pas moins d’une vingtaine de personnes viennent de chez Monsato et sont des conseillers du Président Obama et l’influence sur sa politique.

Traduction assurée par Philippe A. Jandrok

Par E. Hanzai

Sources http://www.espritsciencemetaphysiques.com/entreprise-monsanto-lhistoire-complete.html

(1,3) http://bestmeal.info/monsanto/company-history.shtml
(2) http://www.sourcewatch.org/index.php/Monsanto
(4,5) http://www.pfnh.org/article.php?id=65

via: Global Research

Les 10 aliments les plus cancérigènes du marché

produits-alimentaires-toxiques

S’il y a aujourd’hui de quoi se méfier de tout ce qu’on mange, certains aliments et boissons se révèlent très cancérigènes.
 
Et il y a quelques surprises !
 
Voici la liste des dix aliments que vous ne devriez jamais mangés ou du moins en réduire la consommation, selon le site Swag Actu (link is external).
 
1. Les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM)
 
Ce n’est pas une surprise : les OGM sont mauvais pour la santé. Ils sont présents dans la plupart des dérivés alimentaires à base de maïs conventionnel, de soja, de riz ou de colza. Préférez donc les produits purement naturels produits sans la biotechnologie.
 
2. Les viandes transformées
 
Les charcuteries, bacon, saucisses et autres hot-dogs contiennent des conservateurs chimiques qui les font paraître fraîche plus longtemps, mais ils peuvent aussi causer le cancer. «  Le nitrite de sodium et le nitrate de sodium ont été liés à augmenter de manière significative le risque de cancer du côlon et d’autres formes de cancer  ». Autant porter son choix sur les produits à base de viande non durcie et sans nitrates.
 
3. Les pop-corn au micro-ondes
 
Ils sont bourrés de produits chimiques qui peuvent provoquer l’infertilité, mais aussi le cancer du foie, des testicules et du pancréas. Préparez donc vous même vos pop-corn à l’ancienne, cela vaut mieux.
 
4. Les boissons gazeuses
 
Les sodas sont connus pour leur côté rafraîchissant, mais aussi de leurs méfaits sur la santé. Bourrées de sucre, de produits chimiques alimentaires et de colorants, ces boissons acidifient le corps et nourrissent les cellules cancéreuses.
 
5. Les aliments et boissons diététiques
 
Pire que les sodas traditionnels : les produits diététiques sont chargés d’aspartame qui peut causer une série de maladies, dont des anomalies congénitales et le cancer. À éviter donc.
 
6. Les farines blanches raffinées
 
C’est un ingrédient courant dans les aliments transformés, mais sa teneur excessive en glucides pose problème. «  La consommation régulière de glucides raffinés a été liée à une augmentation de 220 pour cent dans le cancer du sein chez les femmes  ».
 
7. Les sucres rafinés
 
«  Les sucres raffinés ont tendance à augmenter rapidement les niveaux d’insuline et nourrir la croissance des cellules cancéreuses  ».
 
8. Les fruits conventionnels
 
Pommes, raisins, fraises… pourraient être un risque majeur de cancer, à moins qu’ils soient bio ou vérifiés comme dépourvus de pesticides. «  L’Environmental Working Group (EWG) a constaté que jusqu’à 98 pour cent de tous les produits conventionnels, et en particulier le type trouvé sur sa liste de fruits « sale », sont contaminés par les pesticides cancérigènes  ».
 
9. Le saumon d’élevage
 
«  Le saumon d’élevage ne ​​manque pas seulement de la vitamine D, mais il est souvent contaminée par des produits chimiques cancérigènes, les BPC (biphényles polychlorés), les retardateurs de flamme, des pesticides et des antibiotiques.  »
 
10. Les huiles hydrogénées
 
Couramment utilisées pour conserver les aliments transformés, elle modifient la structure et la flexibilité des membranes cellulaires dans l’organisme, ce qui peut conduire à un grand nomde de maladies débilitantes comme le cancer.

Source: 

http://www.informaction.info/les-10-aliments-les-plus-cancerigenes-du-marche

Ces maladies créées par l’homme : Les polluants sont des poisons .

fumee_Pilsen-and-Pollutionby-Senor-CodoW

Les polluants sont des poisons. Quand les exploitants agricoles et les responsables de l’industrie agroalimentaire seront-ils jugés et condamnés pour empoisonnement ?

Les profiteurs du système (banques, multinationales…) trembleront-ils quand internet se structurera en véritable agora numérique ? Une vox populi, renouant avec le bon sens, pourra-t-elle résister aux décisions de ceux qui imposent aux populations un mode de vie suicidaire afin d’augmenter les dividendes d’actionnaires insatiables ?
Il y a urgence : « des affections cardiovasculaires à la stérilité masculine en passant par le diabète, l’asthme… nombre de maux dont nous souffrons ne sont plus d’origine naturelle mais artificielle, fabriqués en quelque sorte par l’homme. A court terme, c’est la survie de l’espèce humaine qui pourrait être mise en cause. » (Ces maladies créées par l’homme)
Selon le Professeur Dominique Belpomme, « il y a trois façons d’envisager la fin de l’espèce humaine. La première est sa disparition spontanée, que celle-ci soit génétiquement programmée ou qu’elle soit liée à une cause environnementale, telle que l’épuisement des ressources planétaires. Ce type de disparition est attendu. Il s’inscrit dans les lois de l’Évolution naturelle. Dans ce cas, il est certain que l’espèce humaine disparaîtra un jour, dans de nombreuses années, mais sans qu’on puisse prédire quand, comment et pourquoi. La deuxième possibilité est sa disparition accidentelle. Celle-ci est toujours naturelle et liée à l’environnement, mais elle n’est pas attendue. Elle s’apparenterait à celle des dinosaures. La cause pourrait en être, par exemple, une météorite géante entrant en collision avec la Terre. Un tel événement, qui peut être prévisible, n’est pas biologiquement programmé. L’homme n’en serait pas responsable. Une troisième possibilité est la disparition prématurée de l’espèce humaine, provoquée par l’homme. Il en serait pleinement responsable. Soit l’homme sera parvenu à modifier si profondément son environnement qu’il l’aura rendu invivable —l’augmentation de température de la planète par effet de serre en est l’exemple le plus évident —, soit il aura provoqué prématurément sa propre mort, en induisant de nouvelles maladies, non contrôlables par la médecine. Dans les deux cas, la disparition de l’homme serait purement artificielle. C’est ce troisième type de disparition potentielle que j’envisage, car c’est celui qui est devenu le plus probable. En effet, jusqu’à maintenant on pouvait considérer que les maladies que l’homme avait à traiter étaient d’origine purement naturelle. Celles-ci étaient causées par des bactéries, des virus ou des parasites existant spontanément dans la nature. Notre médecine a pu enrayer la plupart d’entre elles, grâce aux progrès spectaculaires qu’elle a accomplis. La situation a changé. C’est nous qui fabriquons nos maladies. Celles-ci ne sont, en effet, plus naturelles comme jadis, mais artificielles, car elles sont liées à notre civilisation, ou plus exactement à la pollution environnementale que nous induisons. »
Dominique Belpomme envisage un certains nombre de reformes qui pourraient « rompre le cercle infernal généré et qui consiste à fabriquer artificiellement de nouvelles maladies ». « Mais, précise-t-il, ces réformes constituent en réalité une véritable révolution conceptuelle. Elles remettent en cause les nombreux préjugés actuels, en s’opposant parfois radicalement à certains lobbies économiques ou industriels et même à ce qui est considéré comme le fonctionnement normal de nos institutions. Car notre société est en crise, une crise multiforme. Elle se traduit par la perte des valeurs morales, le non-respect du droit, l’inadéquation de notre système sanitaire, social, économique et financier aux problèmes posés. C’est ce que pensent nombre de nos concitoyens, en particulier les jeunes, dont beaucoup se sentent désespérés, sans projet, sans espoir, sans avenir, et dont certains ne trouvent, malheureusement, une solution que dans la drogue ou la violence.
Cette crise est considérée comme essentiellement économique et financière, alors qu’elle est en réalité idéologique, morale et comportementale. Parler de crise de la santé et de déficit de la Sécurité sociale, c’est ne voir que la partie émergée de l’iceberg, car la crise concerne la façon dont nous entrevoyons le progrès, l’organisation de notre société et le développement de notre civilisation. C’est pourquoi il est nécessaire d’aller plus loin. Répondre à la crise de santé proprement dite par une démarche technocratique ou financière, en limitant la consommation des soins, est voué à l’échec. Les dépenses de santé ne peuvent que croître car nous sommes dans un système de libre entreprise non régulé. C’est donc un problème structurel lié à notre système économique.
Notre société est malade. Elle est devenue schizophrène. La schizophrénie est caractérisée par un dédoublement de la personnalité et une rupture avec la réalité. C’est exactement la façon dont se comporte notre société. Le dédoublement de comportement est la base de son fonctionnement. D’un côté, elle sait ce qu’il faut faire, et de l’autre, elle occulte la situation en raison d’intérêts financiers. Ce dédoublement la conduit à se déconnecter de l’environnement, à ne plus tenir compte de la réalité. Refusant de voir celle-ci en face, elle se condamne à sombrer et à disparaître. »
Dominique Belpomme, Ces maladies créées par l’homme.