Forces Occultes – sur la Franc-Maconnerie (1943) – [ COMPLET DOCUMENTAIRE]

 

Screenshot - 2021-01-03T015356

 

Le 15 octobre 1942, un mois après le début du tournage, le scénariste Jean Marquès-Rivière écrivait dans Les Documents maçonniques : « Comme auteur du scénario, je tiens à présenter ce film qui traite de la Franc-Maçonnerie. J’ai voulu d’abord, par ce film, continuer la propagande antimaçonnique que font, chacun dans leur secteur, mes camarades de l’équipe à laquelle j’ai l’honneur d’appartenir. À une heure où les prudents cherchent le vent, où les habiles préparent de futurs reniements, à une heure où le F :. Marchandeau, l’auteur du fameux décret de mai 1939, ce décret qui interdisait de prononcer ou d’écrire le mot juif, peut encore paraître à la tête des maires de France sans être hué, il paraît singulièrement urgent de dire tout haut ce que personne n’ose prononcer et de dénoncer clairement le mal dont meurt la France.

« À force d’être secrète, la Franc-Maçonnerie a disparu déjà de la mémoire de nos concitoyens, ces Français qui ont la mémoire courte, et sa nocivité est en proportion de cette occultation. C’est pourquoi, par notre revue, par nos conférences, par nos tracts, par le film, nous ne cesserons de jeter le cri d’alarme.

« J’entends bien les indignations : union des Français, bonne volonté commune, respect des valeurs spirituelles, absolution du passé, reconstruction socialiste du pays… et nous sommes les attardés, les réactionnaires odieux, les gêneurs du renouveau français. Sur cela, nous nous sommes expliqués et nous nous expliquerons encore : qu’il me suffise de dire ici que, pour nous, ces mots ont une sonorité qui date d’avant 1940, mais que nous les voulons purs et vrais et non point au titre de commodes paravents ; nous nous refusons de jouer avec des dés pipés. Reconstruction de la France ? Oui, mais sans le IVe pouvoir occulte des Loges. Union des Français ? Oui, mais sans l’existence secrète des initiés auxquels tout est permis et des profanes qui n’ont qu’à payer et qu’à applaudir. Absolution du passé ? Oui, si les FF :. redeviennent sincèrement des Français du Maréchal, des Français pour le servir et l’aider et non point pour le trahir.

« Ce film, je l’ai voulu précis et dur ; il fallait montrer aux foules de cinéma — vous savez tous ce que représente une foule de cinéma, le samedi soir… — pendant trente minutes, le problème maçonnique. Pour voir la question, pour la transformer en images sonores, j’ai songé à ce qui était lié très particulièrement avec la Maçonnerie : le Parlementarisme. C’est l’histoire d’un jeune député dont le talent inquiète les Forces occultes qui dirigent la France ; le Grand Orient lui offre l’initiation maçonnique et lui promet une aide puissante ; mais il ne veut pas jouer le jeu malpropre qu’on lui propose et il clame son indignation et son mépris. La vengeance maçonnique l’attend ; de son lit d’hôpital, il verra partir ses camarades vers cette drôle de guerre qu’il a tant redoutée et dont il s’est expliqué si rudement dans une séance maçonnique fameuse. Et je remercie encore ici mon camarade Maurice Rémy du personnage émouvant qu’il a su créer dans ce film.

La religion Nouvel Âge est le panthéisme

94a7f5ce4f3d89d3fac3dd65dd257152 - Copie

 

Au tournant du millénaire, l’auteur du livre Gary Kah était un Américain tout normal qui « suit les nouvelles », ce qui veut dire, consomme les mensonges des médias. De ce fait, on rencontre dans la section politique quelques paragraphes outrageux à serrer les dents, comme « les États-Unis est le vainqueur glorieux de la deuxième guerre mondiale et un surveillant mondial » ; « presque toutes les guerres ont été commencées par l’Union Soviétique » ; « Bush bon chrétien » ; « la Syrie islamiste veut attaquer l’Israël » !

Mais quand cet ancien haut fonctionnaire américain découvrit la conspiration menant à un monde uni, il fit un travail consciencieux pour dévoiler ces plans et les documents qui en témoignent. On y trouve des choses incroyables…

La version russe du livre, imprimée et en pdf, comprend la troisième partie écrite évidemment plus tard, avec le programme du gouvernement mondial énoncé par Gorbatchev et autres figures globalistes, et aussi des annexes documentaires. Dans le chapitre Réflexions finales, Gary Kah s’adressa à mes compatriotes :

 

Je suis un Américain aux racines slaves, dont le père a quitté la Croatie pour s’établir aux États-Unis. Mon cœur est rempli de douleur pour mes frères et sœurs dans les États où on parle russe. Vous avez si fidèlement travaillé pour garder vivante la vérité du Christ. Je vous exhorte à continuer à vous battre pour votre foi, rappelez-vous que la vérité est en elle. Restez fermes dans la puissance de Dieu et gardez bien vos cœurs. Fiez-vous, en toute chose, au Seigneur Jésus-Christ. Il vous aime tendrement !

Vous devez faire tout votre possible dans la puissance de Dieu pour maintenir et protéger le vrai et le juste. Perdre et oublier la vérité, c’est tout perdre ! Le plus essentiel dans la vie dépend de notre connaissance et de notre compréhension de la vérité.

 

***

J’ai compris il y a longtemps que les tentatives politiques et économiques visant à créer un gouvernement mondial unifié reposent sur un réseau d’organisations d’origine religieuse, connu sous le nom de mouvement New Age. J’ai fait face à cela pour la première fois lors du voyage d’affaires dans une ville voisine. …

 

Tout cela se faisait « dans un souci de paix et d’unité » et semblait répondre aux besoins de la société. En apparence, cela était très humain. Pendant plusieurs mois, je me suis complètement immergé dans l’étude des matériaux du Nouvel Âge. (C’était au début des années 80, lorsque peu de personnes connaissaient l’existence de ce réseau.)

 

Parallèlement à la collecte de nouvelles informations sur les sociétés politiques mondiales et aux recherches sur des questions économiques, je visitais également des magasins d’aliments naturels. Mon nouvel ami, le conférencier, m’a informé que le Nouvel Âge utilisait souvent de tels endroits pour distribuer sa littérature et propager ses idées. Il m’a recommandé de visiter certains de ces points de vente et de me familiariser avec la littérature Nouvel Âge, distribuée par leur intermédiaire. Et j’ai décidé d’essayer.

 

Mon ami avait raison. Déjà le premier magasin d’aliments naturels, situé à trois kilomètres de chez moi, avait tout – du magazine Nouvel Âge au journal Les nouvelles de la Mère Terre. La propriétaire du magasin était si satisfaite de mon intérêt qu’elle m’a remis gratuitement quelques anciens numéros du magazine Nouvel Âge. La visite dans le magasin suivant fut pire encore. Il y avait une grande variété de matériaux occultes dangereux. Un dépliant sur le tableau d’affichage informait les visiteurs de la procédure à suivre pour rejoindre la WICCA, l’organisation nationale des sorciers. Sous l’invitation, il y était écrit : « Seulement pour les disciples  sérieux ! » Je n’en croyais pas mes yeux !

 

Pour être juste, je note que j’ai trouvé de bons vieux magasins d’aliments naturels qui ne vendaient pas de matériaux occultes, mais ils étaient peu nombreux.

 

Plusieurs voyages de ce genre m’ont rapporté une petite pile de livres, de lettres d’information et de magazines Nouvel Âge. J’ai répondu à certaines publicités et donné mon adresse sous divers pseudonymes pour être inclu dans la liste de diffusion. J’ai pu ainsi établir des liens entres ces organisations, au moins dans l’échange de listes de diffusion. J’ai commencé à recevoir la littérature Nouvel Âge de partout au pays ; un an plus tard, je n’était même pas en mesure de consulter tous les documents reçus. Plusieurs boîtes volumineuses remplies de littérature Nouvel Âge et de matériaux occultes apparurent dans ma maison. 

 

J’ai eu tellement de succès dans mon rôle de l’adepte du Nouvel Âge que je pouvais déjà avoir de longues conversations avec les propriétaires ou les gérants des librairies Nouvel Âge. Mon seul but était d’établir les sources de leur organisation et leurs croyances inhérentes. Les recherches de mon nouvel ami avec plusieurs de ses collègues m’ont apporté une aide supplémentaire. Bientôt, nous avons créé notre propre petit réseau d’information pour se tenir mutuellement informés. L’amour pour le Christ, aussi bien que la volonté de dévoiler les plans des ténèbres, nous ont réuni. Après environ deux ans de recherche sur le Nouvel Âge, après avoir examiné ce mouvement et son mécanisme interne, j’ai décidé que j’ai atteint mon objectif en la matière.

 

Je ne voulais pas passer plus de temps que nécessaire sur les écrits du Nouvel Âge. Ces documents étaient si sombres et déprimants que je me sentais toujours accablé après la lecture. Si je n’étais pas sûr que Dieu m’avait appelé à exposer le mouvement Nouvel Âge, j’aurais arrêté mes recherches il y a longtemps. Je ne recommande à personne de mener de telles enquêtes si vous n’êtes pas fermement convaincu que la volonté de Dieu l’exige de votre part. Pour vous débarrasser de ce que vous lisez, vous devez alors vous plonger dans la Bible pour au moins autant de temps qu’il vous a fallu pour examiner la littérature occulte.

 

Ce n’est pas pour rien que Satan est appelé « père des mensonges ». Certaines doctrines du Nouvel Âge sont évidemment sataniques et ne constituent pas une menace pour un chrétien affirmé. Mais d’autres sont insidieusement voilés à dérouter un croyant dévoué. C’est pourquoi je n’exagère pas en disant qu’il ne faut pas traiter ces choses-là à la légère.
En résumé, voici ce que j’ai appris.

 

Le mysticisme du Nouvel Âge

En termes simples, la religion Nouvel Âge est le panthéisme – la conviction que la totalité de tout ce qui existe est le dieu. Selon le panthéisme, il n’y a pas de Dieu personnel. Le concept de Nouvel Âge est que dieu est une force divine ou vitale. Les panthéistes enseignent que cette énergie ou le pouvoir divin traverse tous les êtres vivants – les plantes, les animaux et les êtres humains. À cet égard, ils parviennent à la conclusion que, par conséquent, nous sommes tous des dieux ou du moins une partie de dieu.

 

En raison de cette croyance, la plupart des panthéistes soutiennent automatiquement le concept de gouvernance mondiale unifiée, étant donné que l’unité est essentielle à la circulation du pouvoir divin. L’humanité unie est susceptible de faire « un saut quantique » à un niveau d’existence supérieur. Au final, tous les gens obtiendraient les capacités mystiques de faire ce qu’ils ne pouvaient faire avant. Une nouvelle ère de lumières viendra, le Nouvel ordre mondial.

 

Le panthéisme enseigne également que nous ne mourrons jamais et donc, nous ne serons pas soumis au jugement de Dieu. Nous reviendrons à la vie dans des formes diverses : la réincarnation est la vision naturelle des panthéistes qui croient que nous « faisons corps avec la nature ».

 

C’est incroyable de voir que l’homme peut se laisser prendre à de tels faux enseignements. Le panthéisme est basé en fait sur la plus ancienne séduction du satan, qui jeta dans le péché le premier couple, Adam et Ève – que si les gens goûtent le fruit défendu, alors ils 1) ne mourront jamais et 2) deviendront comme dieux.

 

Il semble que l’homme soit capable de tout pour éviter toute responsabilité et subordination à une haute autorité. Je pense que la partie la plus attrayante du panthéisme est exprimée dans l’affirmation que l’homme n’a aucune responsabilité devant Dieu en personne. Les gens sont plus enclins à croire en un mensonge illusoire et être une autorité à eux-mêmes qu’accepter la vérité et approcher de leur Créateur aimant.

 

J’ai aussi découvert : la pratique occulte vient très souvent des croyances panthéistes, surtout dans la magie. Contrairement à une opinion répandue, la plupart des mages ne croient pas en Satan et ne considèrent pas qu’ils pratiquent les rituels sataniques. Ces sorciers et magiciens sont sûrs que la magie est une simple utilisation des forces de la nature ou du pouvoir divin (le panthéisme).

 

Le panthéisme est une religion satanique. Bien que le culte direct de Satan – le satanisme – attire certains adeptes, la plupart des gens ne veulent pas entrer en contact avec lui à cause de son essence terrible évidente. Mais il y a une modification plus subtile du satanisme – le panthéisme, conçu pour attirer les masses.

 

Si la pratique occulte provient de croyances panthéistes, alors il s’ensuit que les dirigeants des religions panthéistes orientales doivent être les meilleurs experts occultes au monde. J’ai constaté que les adeptes les plus actifs du nouvel âge sont ceux qui sont profondément impliqués dans l’occultisme et considèrent les dirigeants religieux de l’Est comme des experts en la matière. Ainsi, les yogas indiens et autres propagandistes occultes ont pu attirer de nombreux adeptes en Occident. Cependant, les adeptes du Nouvel Âge considèrent les moines tibétains qui vivent selon les préceptes du dalaï-lama, comme leurs leaders spirituels les plus respectés. Des personnalités [juives] de la Société théosophique comme Alice Bailey et Helena Blavatsky, dont les œuvres exercent la plus grande influence sur le mouvement moderne du Nouvel Âge, étudiaient pendant un certain temps sous la direction du dalaï-lama, le maître occulte du Tibet.

 

Souvent, on interprète mal les mots « mystique » et « mysticisme », au moins dans l’usage moderne. J’ai trouvé que les concepts de « mysticisme » et « occultisme » sont employés par les adeptes du Nouvel Âge comme interchangeable. Il s’avère que le mot « mysticisme » est tout simplement une manière plus douce et plus prudente de désigner l’occultisme.

 

À cause de ces subtilités, beaucoup de gens, attirés par les manifestations extérieures du mouvement Nouvel Âge, n’ont pas conscience d’être captés par les idées occultes. En conséquence, ces gens séduits découvrent souvent qu’ils professent l’occultisme, mais ils sont déjà devenus dépendants de leur nouvelle foi et de leur nouvelle pratique au point de ne plus vouloir tout changer et revenir en arrière. L’occultisme crée une dépendance dans le même degré, et voire plus, que les drogues qui peuvent obscurcir l’esprit.

 

Peut-être l’aspect le plus attrayant et dangereux de l’occultisme est sa capacité à changer le mental de l’homme. J’ai trouvé que le désir d’atteindre un état modifié de conscience est l’un des principaux facteurs regroupant les adeptes du Nouvel Âge.

 

Je crois que Dieu nous a créés avec une sorte de dôme protecteur, capable de nous protéger de l’influence de l’occulte. Cependant, si nous choisissons la désobéissance à Dieu et à Ses avertissements, il est possible de détruire cette défense invisible, de contacter directement le monde occulte et d’entrer en communion avec les forces des ténèbres (les démons). Cela peut se produire de différentes manières, en utilisant les techniques de concentration et de méditation les plus diverses qui provoquent souvent un état de conscience altérée.

 

Certaines personnes qui entrent dans des états altérés ou en transe, peuvent d’abord ne pas connaître d’expériences spéciales. D’autres vivent des expériences occultes même lors de leur première tentative. Parmi ces phénomènes, un état à l’extérieur du corps que les adeptes du Nouvel Âge appellent « projection astrale » ou « voyage dans l’espace », l’utilisation de l’hypnose pour revenir à des vies antérieures (régression), une vision claire d’événements futurs (des formes de prédiction) ou la communication directe avec des êtres spirituels appelés leaders spirituels ou simplement guides.

 

L’état de conscience altérée est extrêmement dangereux. Certains livres Nouvel Âge proposent les techniques qui protègent prétendument des mauvaises expériences. Des gourous indiens prennent des mesures de sécurité s’ils tombent dans les états méditatifs de plus en plus profonds. Ils sont terrifiés par la négligence chez les amateurs pratiquant en Occident.

 

Le problème est compliqué par le fait que la plupart des chrétiens ne comprennent pas de quoi il s’agit. En raison du manque de compréhension ou du courage, ou pour les deux raisons, peu de prédicateurs abordent ces problèmes importants depuis les chaires. En conséquence, à l’exception des avertissements bibliques concernant l’occultisme et le spiritualisme, la société s’est retrouvée sans défense contre les mensonges du satan.

 

Peu de gens réalisent que, en entrant dans l’état de conscience altéré, ils permettent à Satan d’influencer leur pensée. Il se peut que de telles « expériences » détruisent notre mécanisme de défense. Certains psychologues croient qu’en état de transe, une personne n’est pas capable de penser correctement et reconnaître la tromperie. Satan n’est pas stupide et comprend cela. Donc ce n’est pas étonnant que la personne impliquée dans les exercices occultes ne discerne pas le bien du mal et cède facilement aux paroles d’un esprit (ou d’un hypnotiseur).

 

Si dans l’état d’hypnose profonde, vous êtes informé qu’hier vous avez chevauché le tricycle dans la rue principale de la ville, alors vous allez probablement le croire. Dans votre esprit, cela peut devenir un fait. Le danger de ce pouvoir occulte peut être illustré par le cas suivant.

 

Il y a plusieurs années, un hypnotiseur fut invité à l’école où ma nièce a étudié, pour présenter son « art ». Il a demandé à des volontaires de monter sur la scène et a mis certains d’eux en état de transe. Deux ans plus tard, il visita de nouveau cette école et démontra que sa force à l’égard de ces élèves qu’il avait hypnotisés il y a deux ans s’était conservée. Il prononça simplement un mot-clé, et le son même de sa voix jeta de nouveau ces élèves en transe. Cela effraya toute la classe – ce qui était à prévoir !

 

L’hypnotiseur mentionné s’est comporté avec bienveillance. Mais cela ne veut pas dire que ses expérimentations ne sont pas occultes et qu’il ne faut pas les éviter. Il n’y a pas de bon occultisme ou de bonne ou blanche magie. L’occultisme sous toutes ses formes est l’œuvre du satan. L’occultisme peut sembler attrayant jusqu’à ce que le satan décide de l’utiliser pour ses mauvaises intentions. Il est naïf de penser qu’il est possible de manipuler les forces occultes et de plus, acquérir sans préjudice des « changements positifs » pour soi-même. Si une personne se décide pour cela, alors c’est le monde des esprits va la manipuler, et non l’inverse.

 

En explorant ce sujet, j’ai appris que les drogues et d’autres produits chimiques étaient utilisés depuis des milliers d’années pour atteindre le même objectif : susciter un état de conscience modifié. L’écrivain Nevill Drury affirme que les anciens philosophes grecs utilisaient des moyens comme LSD pour entrer dans un état de transe. Cet outil a été fabriqué à partir d’une plante spéciale, l’ergot, qui végétait parmi les cultures céréalières des champs. On l’offrait généralement aux débutants qui participaient aux rituels occultes des sacrements grecs antiques. Certains des philosophes étaient fortement impliqués dans l’occultisme et la toxicomanie et étaient initiés aux mystères d’Eleusis.

 

Ce n’est pas une coïncidence si dans les années 60 aux Etats-Unis, l’usage de drogues et la pratique de l’occultisme sont devenus simultanément populaires. Ils vont de pair.

 

L’usage de drogues psychotropes (LSD, héroïne) est le moyen le plus simple et accessible à tout fainéant pour parvenir à une transe ou « faire un voyage », ce qui est une véritable expérience occulte. C’est l’une des causes de la dépendance à la drogue. Je connais un homme qui, après avoir appris la possibilité de vivre les mêmes expériences grâce à la pratique occulte de la méditation, refusa les drogues. Il jugea que c’était moins cher et pas si nuisible à sa santé !

 

Pour les personnes qui pratiquent souvent la méditation, des esprits peuvent apparaître pendant la transe. Certains théologiens pensent que ces esprits, qui sont essentiellement des démons, sont capables de prendre n’importe quelle forme en fonction de ce que la personne croit. Par exemple, un adepte du Nouvel Âge qui a embrassé le panthéisme avec sa croyance inhérente en la réincarnation peut rencontrer, dans l’état de transe, un esprit déguisé en créature de niveau supérieur. Cet être, ou « l’enseignant suprême », a subi plusieurs réincarnations et est donc censé d’être capable de communiquer utilisant des moyens inaccessibles pour les êtres humains moins avancés.

 

Les philosophes et les psychologues plongés dans l’occulte, notamment Carl G. Jung, ont vécu des expériences similaires. Mais ils considèrent ces créatures comme des images primaires ou des « formes idéales ». D’autre part, les humanistes exigeants qui ne croient pas en l’existence du royaume des esprits, voient généralement des créatures se présentant comme extraterrestres et prétendant qu’elles représentent une forme supérieure de civilisation extraterrestre et sont capables de communiquer à un niveau encore inconnu. En général, les démons disent aux gens ce qu’ils veulent entendre et sont capables de percevoir.

 

Il est frappant de constater que beaucoup de personnes qui refusent de croire en l’existence de Dieu, sont non seulement sujettes à la séduction, mais acceptent avidement un tel mensonge. À travers les âges, c’est pareil, hélas ! C’était de même à l’époque de l’Ancien Testament.

 

J’ai découvert une chose intéressante : toutes les anciennes religions mystiques sont panthéistes depuis les temps bibliques. Le panthéisme est originaire de l’ancienne ville de Babylone en Mésopotamie, d’où il s’est rapidement répandu dans le monde entier. L’hindouisme est l’une des branches du panthéisme babylonien actuel, via les Aryens de l’ancienne Perse. Et le bouddhisme est l’une des branches de l’hindouisme. Toutes les religions orientales modernes, en fin de compte, proviennent de l’ancienne Babylone, où la révolte contre Dieu a commencé.

 

Le peuple d’Israël était complètement entouré de ces peuples occultes. À l’ouest, des mystères égyptiens se déroulaient (également connus sous le nom de mystères d’Osiris) desquels Dieu a débarrassé les Israélites. Le sud était célèbre pour les mystères arabes, l’est pour ceux de Babylone et du Perse (de Sémiramis et de Mithra), connus comme zoroastrisme.

 

Au nord, les mystères assyriens et phéniciens étaient populaires, y compris le culte de Baal, et plus tard, les mystères grecs et romains (appelés eleusiniens, dionysiaques, mystères de Bacchus, etc.). Toutes ces religions panthéistes ont le même fondement et proviennent de l’ancien Babylone de Nemrod.

 

Bien que Dieu ait dispersé les gens qui essayaient de construire la tour de Babel, cela n’a pas mis fin à l’occultisme et n’a pas interrompu sa propagation, seulement ralentit pour un temps. Lorsque de nouvelles civilisations ont vu le jour en Égypte, en Perse, en Inde, etc., l’ancienne pratique occulte fut rétablie. Il s’est avéré que lors de la réinstallation, les gens ont emporté avec eux leurs anciennes croyances et leurs rituels religieux.

 

Et bien que des changements et des modifications soient apparus dans ces « nouveaux » mystères, afin de pouvoir être en harmonie avec la culture de différents groupes linguistiques, les dogmes et les pratiques de base sont restés les mêmes. Par exemple, tous les anciens mystères avaient la prêtrise occulte qui dirigait un pays ou un empire en alliance avec un prêtre-roi nommé. Pour devenir un prêtre, l’homme devait généralement passer par une série de rituels et d’initiations occultes secrets. Une fois atteint le plus haut niveau ou le cercle intérieur, l’initié était introduit dans l’enseignement secret. Cela incluait toujours le culte de Lucifer qu’on appelait le plus souvent dans les mystères le dieu de Hadès ou du monde souterrain et représentait symboliquement comme un serpent ou un dragon.

 

Cela indique clairement aux gens modernes que cette religion a une essence satanique. Les plus hauts prêtres prenaient, dans l’état altéré, les ordres directement du satan ou de ses envoyés (démons). Les méthodes pour atteindre cet état étaient considérées dans l’ancien temps comme les secrets les plus profonds et les mieux gardés des grands-prêtres. Elles étaient gardées et transmises par les sociétés secrètes de génération en génération. Au XIXe siècle, ces mêmes méthodes ou leurs variations ont fait leur chemin dans la société occidentale. Les esprits démoniaques avec lesquels les prêtres ont communiqué, sont devenus des dieux et déesses dans les religions mystiques.

 

De plus, je crois que les idoles adorées au sein de ces religions ont souvent été copiées à partir d’images spécifiques de démons qui paraissaient devant les prêtres. Si tel est le cas, les masses populaires ne vénéraient pas un simple morceau d’argile ou de métal. En fait, ils ont prié les démons qui sont apparus dans des visions.

 

C’est pourquoi Dieu était si ferme dans ses commandements donnés à Moïse pour que les Israélites n’adorassent pas d’autres dieux :

 

Alors Dieu prononça toutes ces paroles, en disant:

Je suis ton Seigneur Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude. Que tu n’aies pas d’autres dieux sauf Moi. Ne te crée pas une idole ou une image quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. (Exode 20:1-5).

 

Ensuite, Dieu avertit les Israélites via Moïse :

Lorsque tu seras entré dans le pays que ton Seigneur Dieu te donne, n’apprends pas à imiter les abominations de ces nations-là. Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse  son fils ou sa fille se purifier par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination au Seigneur; et c’est à cause de ces abominations que ton Seigneur Dieu va chasser ces nations devant toi. (Deutéronome 18:9-12).

 

Aspirant aux phénomènes occultes comme les états de conscience altérés, l’homme joue avec le feu. Il détruit le bouclier surnaturel établi par Dieu pour le sécuriser. Par conséquent, la Bible nous avertit à plusieurs reprises de rester à l’écart de cette pratique (voir Jérémie 29:8-9, Zacharie 10:2, Esaïe 47:13-15, Lévitique 19:4, 26:31 et 20:6).

 

En utilisant les « vases » volontaires naïfs qui pratiquent la méditation occulte, Satan est capable d’organiser l’établissement mondial du Nouvel Ordre Mondial. Utilisant la hiérarchie occulte secrète, il avance systématiquement son plan. Et la seule menace sérieuse qui pèse sur ses projets, ce sont les chrétiens avertis et fidèles qui s’opposent à lui. Dans le monde entier, des personnes en état de conscience altérée sont constamment en contact avec les assistants du satan et apprennent petit à petit beaucoup de choses de son « plan ». Toutefois, ceux qui pratiquent la méditation occulte ne sont pas tous en contact avec les esprits, mais beaucoup plus que la plupart d’entre nous ne peuvent l’imaginer ou présumer.

 

Bien qu’il soit impossible de dénombrer avec exactitude les Américains impliqués dans l’occultisme, on sait qu’au cours des trois dernières décennies, leur nombre a augmenté de plusieurs milliers. Ce mouvement a ses leaders reconnus et ses gourous réputés, il produit un nombre énorme de livres et d’autres littératures occultes, lues fidèlement par leurs adeptes. Je pourrais faire une liste d’au moins d’un millier d’organisations Nouvel Âge opérant aux États-Unis. Certains de ces groupes sont peu nombreux et représentent de petites communautés composées de plusieurs dizaines de personnes. D’autres organisations, en particulier liées aux grandes éditions, comptent des dizaines de milliers d’abonnés.

 

Je suis convaincu que beaucoup de leaders du mouvement Nouvel Âge savent clairement ce qu’ils font, qu’ils entrent en contact avec les esprits démoniaques. Beaucoup des nouveaux membres de l’occultisme qui sont sous la direction de ces leaders peuvent ne pas se rendre compte que dans les hauts rangs, on pratique un culte de Lucifer. Mais ils doivent comprendre que leurs méthodes et leurs rituels sont liés à l’occultisme.

 

La majorité des adeptes du Nouvel Âge sont cependant dans la périphérie ; naïfs, ils ne réalisent pas où ils sont impliqués. Ces gens pouvaient rejoindre le mouvement parce qu’ils partageaient une ou plusieurs croyances ou pratiques lui inhérentes, comme la fusion avec la nature, la santé holiste, la paix dans le monde, la pratique de la méditation transcendantale, le yoga ou d’autres formes de méditation occulte. Je compatis à ces gens-là, car le Nouvel Âge n’était pas leur choix délibéré.

 

Traditionnellement, la Société théosophique était à l’avant-garde de la préparation de l’humanité à l’adoption du Nouvel Ordre Mondial. Cette association a publié de nombreux ouvrages occultes classiques largement lus : Le destin des nationsNouvelle apparition du ChristApprentissage du Nouvel Âge, ainsi que Doctrine secrète, écrits par la fondatrice du mouvement Helena Blavatsky.

 

H. Blavatsky, à la page 53 de la Doctrine secrète, cite le Paradis perdu de Milton à propos du « déchu », le satan : « Mieux vaut régner en enfer qu’être un serviteur au paradis ! » À la même page, Blavatsky déclare : « Mieux vaut être un homme, le chef-d’œuvre de la terre et son roi (opus operatum), que se perdre parmi les êtres spirituels sans volonté au Cieux ». À la page 76 de la Doctrine secrète Blavatsky parle de Lucifer de la manière suivante : « … c’est l’idéal le plus grand, le symbole toujours vivant, et en outre, l’apothéose du sacrifice de soi pour l’indépendance intellectuelle de l’humanité … »

 

Dans le même chapitre, elle continue de citer avec approbation Eliphas Levi : « Il (Satan) est un ange assez fier pour se considérer comme un dieu ; assez courageux pour acheter son indépendance au prix du tourment et de l’agonie éternels ; assez beau pour s’incliner devant sa parfaite lumière divine ; assez fort pour régner dans le noir au cœur de l’agonie et créer un trône de bûchers funéraires inextinguible… Prince de l’anarchie, à qui sert toute la hiérarchie des purs esprits. »

 

Je pourrais continuer, mais le contenu du livre devient encore plus terrible. Certains impacts de la Doctrine secrète s’était déjà manifesté : le livre a grandement influencé Hitler. Blavatsky comprenait clairement que Dieu existe, et a sciemment choisi de se rebeller contre Lui en prenant le parti de Lucifer. Elle confirma sa position par la décision de lancer un magazine intitulé « Lucifer ». Le magazine paraissait pendant une courte période, puis à la suite de la pression publique, il cessa d’exister.

 

Une autre dirigeante de la Société théosophique, Alice Bailey, fonda la maison d’édition Lucifer Press dans le but de publier et de distribuer la littérature de l’association. Cela s’est passé autour de 1920. Cependant, en raison de l’indignation du public, elle changea bientôt de nom pour s’appeler Lucis Press. Jusqu’à récemment, le siège de l’organisation centrale Lucis Trust était situé à New-York, United Nations Plaza. L’organisation compte plus de six mille membres et ce n’est qu’une des nombreuses fondations soutenant le mouvement pour un monde unique.

 

Certaines des organisations lucifériennes du Réseau théosophique ont été établies par Bailey et Lucis Trust dans les années 1920 et 1930 : les Écoles Arcane à New-York, Londres, Genève et Buenos Aires ; les Triangles ; World Goodwill.

 

Les écoles Arcane sont des centres de formation spéciaux pour placer une personne sur la route express au sein du réseau du niveau supérieur du Nouvel Âge. Le programme Triangles de Lucis Trust est un autre moyen utilisé par une organisation pour promouvoir l’introduction du Nouvel Ordre Mondial. Les Triangles comprennent des centaines de groupes de méditation composés chacun de trois personnes qui imaginent simultanément des triangles de lumière, récitant le Grand appel au retour du « Christ » (lisez l’Antéchrist).

 

World Goodwill est constituée de personnes qui s’appellent « Nouveau groupe de serveurs mondiaux ». Il fut fondé en 1933 dans le but de diffuser la littérature qui soutienne la vision théosophique luciférienne dans le monde entier. En 1961, ce groupe a rejoint une autre organisation occulte appelée Union mondiale. Aujourd’hui, cette organisation participe activement au programme de planification et de mise en œuvre de la gouvernance mondiale. Notamment, Lucis Trust et Union mondiale, organisations influentes du Nouvel Âge, sont étroitement associées à des sociétés qui poursuivent une politique du monde uni et conduisent directement à l’Association de la Constitution et du Parlement mondiaux, une organisation qui a pour mission de nous guider vers le nouvel ordre mondial.

 

 

Traduit par Olga (TdR)

La fin du Kali Yuga en 2025

Les-symptômes-du-Kali-Yuga-1

La doctrine du cycle Yuga nous dit que nous vivons maintenant dans le Kali Yuga; l’âge des ténèbres, lorsque la vertu morale et les capacités mentales atteignent leur point le plus bas du cycle. L’épopée indienne Le Mahabharata décrit le Kali Yuga comme la période où la « World Soul » est de couleur noire; il ne reste qu’un quart de vertu, qui diminue lentement à zéro à la fin du Kali Yuga. Les hommes se tournent vers la méchanceté; la maladie, la léthargie, la colère, les calamités naturelles, l’angoisse et la peur de la rareté dominent. La pénitence, les sacrifices et les observances religieuses tombent en désuétude. Toutes les créatures dégénèrent. Le changement passe sur toutes choses, sans exception.

Le Kali Yuga (âge du fer) a été précédé par trois autres Yugas: Satya ou Krita Yuga (âge d’or), Treta Yuga (âge d’argent) et le Dwapara Yuga (âge du bronze). Dans le Mahabharata , Hanuman donne la description suivante du cycle Yuga au prince Pandava Bhima:

 

« Le Krita Yuga a été ainsi nommé parce qu’il n’y avait qu’une seule religion, et tous les hommes étaient saints: ils n’étaient donc pas tenus d’accomplir des cérémonies religieuses … Les hommes ni achetés ni vendus; il n’y avait ni pauvres ni riches; il n’y avait pas besoin au travail, parce que tout ce dont les hommes avaient besoin était obtenu par le pouvoir de la volonté … La Krita Yuga était sans maladie; il n’y avait pas de diminution avec les années; il n’y avait ni haine, ni vanité, ni mauvaise pensée que ce soit; pas de chagrin, pas de toute l’humanité pouvait atteindre la bénédiction suprême.

 

 


 

 


L’âme universelle était blanche … l’identification de soi avec l’âme universelle était toute la religion de l’âge parfait. Dans le Treta Yuga, les sacrifices ont commencé et l’Âme Mondiale est devenue Rouge; la vertu a diminué d’un quart. L’humanité a cherché la vérité et a célébré des cérémonies religieuses; ils ont obtenu ce qu’ils voulaient en donnant et en faisant.

Dans le Dwapara Yuga, l’aspect de l’âme mondiale était jaune: la religion diminuait de moitié. Le Veda était divisé en quatre parties, et bien que certains connaissaient les quatre Vedas, d’autres n’en connaissaient que trois ou un. L’esprit diminua, la vérité déclina, et vint le désir, les maladies et les calamités; à cause de ces hommes ont dû subir des pénitences. C’était un âge décadent en raison de la prévalence du péché.  » [1]

Et maintenant, nous vivons dans les temps sombres du Kali Yuga, où la bonté et la vertu ont pratiquement disparu du monde.

Mais quand le Kali Yuga a-t-il commencé? Et quand ça finit? Malgré le cadre théologique élaboré qui décrit les caractéristiques de cet âge, les dates de début et de fin du Kali Yuga restent enveloppées de mystère.

La date communément acceptée pour le début du Kali Yuga est 3102 avant JC, trente-cinq ans après la fin de la grande bataille du Mahabharata. Ceci est remarquablement proche du début proposé du « Grand Cycle » actuel du Calendrier Maya à Long Compte en 3114 avant JC. Il est intéressant de noter que dans ces deux cas, les dates de début des cycles respectifs ont été calculées rétrospectivement.

 

endtime

Les Mayas avaient recalculé leurs anciens calendriers entre 400 avant JC et 50 après JC, au centre cérémoniel d’Izapa au Mexique, et fixé la date de début du Grand Cycle actuel de leur Calendrier à Long Compte. Et en Inde, vers 500 EC, un examen majeur des systèmes de calendrier indiens avait eu lieu. C’est à cette époque que le célèbre astronome Aryabhatta avait identifié la date de début du Kali Yuga à 3102 av.

 

 


 

 


Pourquoi était-il soudainement nécessaire que deux civilisations anciennes recalculent des dates qui auraient dû faire partie intégrante de leurs systèmes calendaires? Comment des marqueurs temporels aussi importants ont-ils pu sortir de leur mémoire collective? Nous reviendrons sur ces questions plus tard.

On croit généralement qu’Aryabhatta avait calculé la date de début du Kali Yuga sur la base des informations contenues dans le traité astronomique sanskrit, le Surya Siddhanta , selon lesquelles les cinq « planètes géocentriques » (c’est-à-dire les planètes visibles à l’œil nu) – Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne – étaient alignés sur 0 ° du Bélier (près de l’étoile zêta Piscium ) au début du Kali Yuga. Il est ainsi arrivé à la date du 17/18 février 3102 avant JC comme point de départ du Kali Yuga.

Cependant, les simulations modernes effectuées par Richard Thompson montrent que les 17 et 18 février 3102 avant JC, les cinq planètes géocentriques occupaient un arc d’environ 42 ° dans le ciel et étaient dispersées sur trois signes zodiacaux – Bélier, Poissons et Verseau. Cela ne peut en aucun cas être considéré comme une conjonction. Un «alignement» beaucoup plus spectaculaire des planètes s’est produit au cours des siècles précédents et suivants. En d’autres termes, la conjonction de planètes géocentriques à 0 ° du Bélier qui aurait été ciblée par Aryabhatta n’a pas eu lieu en 3102 av.

Est-ce à dire qu’Aryabhatta a fait une erreur dans ses calculs arrières? Pas vraiment.

Car, le Surya Siddhanta ne précise jamais qu’un tel alignement des planètes a eu lieu au début du Kali Yuga. Au contraire, la Surya Siddhanta déclare explicitement que cette conjonction de planètes à 0 ° du Bélier a lieu à la fin de l’âge d’or (Satya / Krita Yuga). Le texte déclare: « Maintenant, à la fin de l’âge d’or (Krita Yuga), toutes les planètes, par leur mouvement moyen – à l’exception cependant de leurs nœuds et de leurs côtés – sont en conjonction dans le premier Bélier ». [1]

Malheureusement, cependant, cette simple déclaration a été déformée par certains des premiers commentateurs, dans leur empressement à trouver une justification astronomique pour la date de 3102 avant JC, et elle a ensuite été promulguée comme un fait.

La compréhension générale dans l’astronomie hindoue ancienne était qu’au début de l’ordre actuel des choses , toutes les planètes ont commencé leur mouvement ensemble à 0 ° du Bélier; et toutes les planètes reviennent à la même position dans les cieux, à certains intervalles fixes, résultant en une conjonction universelle. Le Surya Siddhanta déclare que cette conjonction a lieu à la fin de l’ âge d’or . Cependant, il existe également une croyance dominante dans l’astronomie hindoue selon laquelle cette conjonction a lieu au début d’un jour et d’une nuit de Brahma, comprenant un millier de cycles Yuga.

Des informations similaires concernant la conjonction des planètes sont également présentes dans les textes grecs anciens. Dans le Timée , Platon se réfère à une « année parfaite » qui s’écoule au moment où le soleil, la lune et les planètes retournent tous à la même position relative malgré tous leurs inversions intermédiaires. Cette idée a été reprise par l’écrivain romain du 3ème siècle Censorinus, qui a dit que les orbites du soleil, de la lune et des cinq planètes errantes complètent une « Grande Année d’Héraclite », quand elles sont réunies en même temps sur le même signe où ils étaient.

Cette « Grande Année » qui est connue sous divers autres noms – « Année parfaite », « Année platonicienne », « Année suprême d’Aristote » etc. – était diversement représentée comme étant de 12 954 ans (Cicéron) ou 10 800 ans (Héraclite ) durée.

Il ne fait aucun doute que la date de 3102 avant JC pour le Kali Yuga n’était basée sur aucune information contenue dans le Surya Siddhanta ou tout autre texte sanscrit. La date sort pratiquement de nulle part.

Avant 500 EC, cette date n’était mentionnée dans aucun texte sanscrit. D’où donc Aryabhatta a-t-elle obtenu cette date? Rien ne semble indiquer qu’Aryabhatta ait calculé cette date lui-même. Il y a une seule référence errante à cette date dans le texte sanscrit Aryabhatiya , où Aryabhatta mentionne que le texte a été composé pendant 3 600 ans dans le Kali Yuga, alors qu’il avait 23 ans.

Depuis que l’Aryabhatiya a été composé en 499 CE, le début du Kali Yuga remonte à 3102 avant JC. La déclaration, en soi, ne révèle aucune information sur la base astronomique sur laquelle la date a été calculée, ni si le calcul a été effectué par Aryabhatta lui-même. Il est possible que cette date ait été adoptée par Aryabhatta à partir d’une autre source. Le flou entourant l’origine de cette date rend sa validité hautement suspecte.

Cependant, la tâche de déterminer cette date à partir des anciens textes sanskrits est lourde de difficultés, car un certain nombre d’inexactitudes se sont glissées dans les informations du cycle Yuga qu’elles contiennent.

Comme l’a souligné Sri Yukteswar, dans de nombreux textes sanskrits, la durée de 12 000 ans du cycle Yuga a été artificiellement gonflée à une valeur anormalement élevée de 4 320 000 ans en introduisant un facteur de multiplication de « 360 », qui était représenté par le nombre « d’années humaines ». « qui constitue une » année divine « . Cependant, certains textes, tels que le Mahabharata et les lois de Manu , conservent toujours la valeur d’origine du cycle Yuga à 12 000 ans. Beaucoup d’autres cultures anciennes – les Chaldéens, les Zoroastriens et les Grecs – croyaient également en un cycle de 12 000 ans. Le célèbre universitaire sanscrit et leader nationaliste de l’Inde, BGTilak avait mentionné dans son livre, The Arctic Home in the Vedas (1903), que:

 

« Les écrivains des Puranas, dont beaucoup semblent avoir été écrits au cours des premiers siècles de l’ère chrétienne, n’étaient naturellement pas disposés à croire que le Kali Yuga était décédé … Une tentative a donc été faite pour étendre la durée du Kali Yuga en convertissant 1000 (ou 1200) années humaines ordinaires en autant d’années divines, une seule année divine, ou une année des dieux, soit 360 années humaines … cette solution de la difficulté était universellement adopté, et un Kali de 1200 années ordinaires fut aussitôt transformé, par cet ingénieux artifice, en un magnifique cycle d’autant divin, soit 360 X 1200 = 432 000 années ordinaires.  » [1]

Yukteswar a également précisé dans le livre The Holy Science (1894), qu’un cycle Yuga complet prend 24 000 ans, et se compose d’un cycle ascendant de 12 000 ans lorsque la vertu augmente progressivement et d’un cycle descendant de 12 000 ans supplémentaires, dans lequel la vertu diminue progressivement . Par conséquent, après avoir terminé un cycle descendant de 12 000 ans à partir de Satya Yuga -> Kali Yuga, la séquence s’inverse, et un cycle ascendant de 12 000 ans commence qui va de Kali Yuga -> Satya Yuga. Yukteswar déclare que «chacune de ces périodes de 12 000 ans apporte un changement complet, à la fois extérieurement dans le monde matériel et intérieurement dans le monde intellectuel ou électrique, et s’appelle l’un des Daiva Yugas ou Couple électrique». [2]

La durée de 24 000 ans du cycle Yuga complet se rapproche étroitement de l’année précessionnelle de 25 765 ans, qui est le temps mis par le soleil pour « précession » c’est-à-dire reculer, à travers les 12 constellations du zodiaque.

Fait intéressant, le Surya Siddhanta spécifie une valeur de 54 secondes d’arc par an pour la précession, contre la valeur actuelle de 50,29 secondes d’arc par an. Cela se traduit par une année précessionnelle d’exactement 24 000 ans! Cela soulève la possibilité que la valeur actuelle observée de la précession soit simplement une déviation temporaire de la moyenne.

Le concept d’un cycle ascendant et descendant des Yugas n’est pas une proposition que Yukteswar a évoquée de nulle part. Cette idée est encore répandue chez les Jaïns d’Inde, qui sont l’une des plus anciennes sectes religieuses du pays. Les Jains pensent qu’un cycle temporel complet (Kalachakra) a une moitié progressive et une moitié régressive.

Pendant la moitié progressive du cycle (Utsarpini), il y a une augmentation progressive des connaissances, du bonheur, de la santé, de l’éthique et de la spiritualité, tandis que pendant la moitié régressive du cycle (Avasarpini), il y a une diminution progressive de ces qualités. Chaque demi-cycle comprend six périodes plus petites et, ensemble, ces deux demi-cycles constituent un cycle temporel complet. Ces deux demi-cycles se succèdent dans une succession ininterrompue pour l’éternité, tout comme les cycles du jour et de la nuit ou le cirage et le déclin de la lune. Il est possible que Yukteswar ait été influencé par le système de croyance des anciens Jaïns; ou il peut avoir basé ses idées sur d’anciennes traditions orales qui ne font pas partie des connaissances documentées dominantes.

L’idée d’un cycle des âges ascendant et descendant était également répandue dans les mythes grecs. Le poète grec Hésiode (vers 750 av. J.-C. – 650 av. J.-C.) avait rendu compte des âges du monde dans les Œuvres et les Jours , dans lesquels il avait inséré un cinquième âge appelé « l’ère des héros », entre l’âge du bronze et la L’âge de fer. Dans Cosmos d’Hésiode , Jenny Strauss Clay écrit:

 

« S’appuyant sur le mythe de Platon’s Statesman , Vernant a également affirmé que le cadre temporel du mythe Hésiodique, c’est-à-dire la succession des races, n’est pas linéaire mais cyclique; à la fin de l’âge du fer, qu’il divise en deux, le le cycle des races recommence avec un nouvel âge d’or ou, plus vraisemblablement, un nouvel âge des héros, au fur et à mesure que la séquence s’inverse … Vernant lui-même propose une solution quand il remarque qu ‘«il n’y a pas en réalité un âge du fer mais deux types d’existence humaine. «  » [2]

C’est très intéressant. Jean-Pierre Vernant, qui est un spécialiste très acclamé de la culture grecque antique, croit clairement que le cycle des âges se renverse selon le récit d’Hésiode. Non seulement cela, il déclare que l’âge du fer a deux parties, ce qui correspond exactement à l’interprétation de Yukteswar dans laquelle le Kali Yuga descendant est suivi du Kali Yuga ascendant. Nous pouvons supposer, dans ce contexte, que «l’âge des héros», qui a immédiatement suivi l’âge du bronze dans le récit d’Hésiode, doit être le nom attribué par Hésiode au Kali Yuga descendant.

Les preuves provenant de différentes sources soutiennent la notion d’un cycle Yuga complet de 24 000 ans, composé d’un cycle ascendant et descendant de 12 000 ans chacun. Cela nous amène à la question des durées relatives des différents Yugas dans le cycle Yuga, et les périodes de transition, qui se produisent au début et à la fin de chaque Yuga, et sont connues respectivement sous le nom de Sandhya (aube) et Sandhyansa (crépuscule). Les valeurs suivantes sont fournies dans les textes sanskrits pour la durée des Yugas et leurs aurores et crépuscules respectifs.

 

  • Satya Yuga (âge d’or): 4000 ans + 400 ans aube + 400 ans crépuscule = 4800 ans
  • Treta Yuga (âge d’argent): 3000 ans + 300 ans aube + 300 ans crépuscule = 3600 ans
  • Dwapara Yuga (âge du bronze): 2000 ans + 200 ans aube + 200 ans crépuscule = 2400 ans
  • Kali Yuga (âge du fer): 1000 ans + 100 ans aube + 100 ans crépuscule = 1200 ans

Comme tant d’inexactitudes se sont glissées dans la doctrine du cycle Yuga, comme l’ont souligné Yukteswar et Tilak, nous devons également remettre en question l’exactitude des durées relatives des Yugas mentionnées dans les textes sanskrits.

Bien que le cycle Yuga soit mentionné dans les récits mythiques d’une trentaine de cultures anciennes, comme le décrit Giorgio de Santillana, professeur d’histoire des sciences au MIT, dans le livre Hamlet’s Mill (1969), nous trouvons très peu d’informations concernant les durées relatives des différents âges de ce cycle. C’est assez surprenant. Presque tous les récits nous disent que la vertu et la droiture diminuent à mesure que nous passons de l’âge d’or aux âges suivants. Certains d’entre eux mentionnent spécifiquement que la vertu diminue d’un quart à chaque âge. Cependant, il semble qu’il y ait peu de mention des durées des âges eux-mêmes.

Si la durée de chaque Yuga diminuait d’un Yuga au suivant, ce point important n’aurait-il pas dû également être mentionné dans ces récits?

Dans les quelques récits où les durées du Yuga sont spécifiées, nous constatons que chaque âge du cycle Yuga est de la même durée. Par exemple, les Zoroastriens croient que le monde dure 12 000 ans, qui est divisé en quatre âges égaux de 3 000 ans chacun. Une source mexicaine connue sous le nom de Codex Rios (également appelé Codex 3738 et Codex Vaticanus A) déclare que chaque âge dure respectivement 4008, 4010, 4801 et 5042 ans pour un total de 17 861 ans. Nous pouvons voir que dans ce cas également, la durée de chaque âge est presque la même.

Par conséquent, les durées des quatre Yugas mentionnées dans les textes sanskrits (c’est-à-dire 4800, 3600, 2400 et 1200 ans) s’écartent de la norme. La durée de chaque Yuga, dans cette séquence, diminue de 1200 ans par rapport à la précédente. Il s’agit d’une progression arithmétique qui est rarement, voire jamais, trouvée dans les cycles naturels.

Cette séquence apparemment non naturelle soulève la question de savoir si les durées du Yuga ont été délibérément modifiées à un moment donné dans le passé, afin de donner l’impression que la durée de chaque Yuga diminue en tandem avec la diminution de la vertu d’un Yuga au suivant. Il est important de noter que le rapport des durées des quatre Yugas dans cette séquence est de 4: 3: 2: 1. Cela donne l’impression superficielle que la durée de chaque Yuga se réduit d’un quart de l’un à l’autre. Mais ce n’est pas le cas. Ils diminuent d’un nombre fixe d’années soit 1200 ans.

Voici le fait le plus surprenant: deux des astronomes les plus célèbres de l’Inde ancienne, Aryabhatta et Paulisa, croyaient tous les deux que le cycle Yuga est composé de Yugas de durée égale! Au 11ème siècle, le savant médiéval Al-Beruni avait voyagé à travers l’Inde pendant 13 ans, interrogeant et conversant avec des érudits, lisant les textes sanskrits, observant les rites et coutumes religieux, et avait compilé un commentaire complet sur la philosophie indienne, les sciences et la culture. Dans l’Inde d’Alberuni , Al-Beruni mentionne que la doctrine du cycle Yuga était basée sur les dérivations de l’astronome indien Brahmagupta, qui à son tour a tiré ses connaissances des textes sanscrits smritis . Il fait une déclaration intéressante à cet égard:

 

« De plus, Brahmagupta dit que » Aryabhatta considère les quatre yugas comme les quatre parties égales du caturyuga (cycle Yuga ). Ainsi, il diffère de la doctrine du livre Smriti , que je viens de mentionner, et celui qui diffère de nous est un adversaire.  »  » [2]

Le fait qu’Aryabhatta croyait que les quatre yugas étaient de durée égale est extrêmement pertinent! Al-Beruni le réaffirme sans équivoque: « Par conséquent, selon Aryabhatta, le Kali Yuga a 3000 années divya … chaque deux yugas a 6000 années divya … chaque trois ans a 9000 années divya. » Pourquoi Aryabhatta souscrirait-il à une telle croyance? A-t-il eu accès à des sources d’information qui nous sont maintenant perdues?

Étonnamment, ce n’était pas seulement Aryabhatta qui partageait ce point de vue. Un autre astronome célèbre de l’Inde ancienne était Paulisa, qui avait apparemment gagné la faveur de Brahmagupta en soutenant le rapport 4: 3: 2: 1 pour la durée des yugas. Selon Al-Beruni, cependant, « il est possible que Paulisa mentionne simplement cette méthode comme une parmi d’autres, et que ce n’est pas celle en particulier qu’il ait elle-même adoptée ». [2]

Cela ressort clairement de la croyance de Paulisa concernant le caturyuga, telle que documentée par Al-Beruni: « Du caturyuga actuel (cycle Yuga), il s’est écoulé trois yugas , soit selon lui 3 240 000 ans soit 9 000 divya-années. Ce dernier chiffre représente trois -quatrièmes des années d’un caturyuga .  » [2] Cela indique que Paulisa croyait que chaque Yuga avait une durée de 3000 années divines. Il utilise la même méthode tout en présentant ses calculs pour la durée d’un kalpa où « il (Pulisa) n’a pas changé les caturyugas en yugas exacts , mais les a simplement transformés en quatrièmes parties, et multiplié ces quatrièmes parties par le nombre d’années d’un seule quatrième partie.  » [2]

Cela indique clairement que deux des astronomes les plus respectés de l’Inde ancienne, Aryabhatta et Paulisa, croyaient en un cycle Yuga composé de 4 Yugas d’une durée égale de 3000 années divines chacun. Cependant, leur opinion a été éclipsée par le point de vue contradictoire de Brahmagupta. Il a raillé contre Aryabhatta et les autres astronomes qui avaient des opinions divergentes et les a même maltraités. Al-Beruni dit à propos de Brahmagupta:

 

« Il est assez grossier pour comparer Aryabhatta à un ver qui, mangeant du bois, y décrit par hasard certains personnages sans les comprendre et sans avoir l’intention de les dessiner. » Lui, cependant, qui connaît ces choses à fond, est contre Aryabhatta, Srishena et Vishnucandra aiment le lion contre les gazelles. Ils ne sont pas capables de le laisser voir leur visage. Dans des termes aussi offensants, il attaque Aryabhatta et le maltraite.  » [2]

Nous pouvons maintenant comprendre pourquoi l’opinion de Brahmagupta a finalement prévalu sur celle des autres astronomes de son temps, et cela n’a certainement rien à voir avec la solidité inhérente de sa logique, ou l’authenticité de ses sources.

Il est temps que nous cessions de nous opposer à Aryabhatta, Paulisa, Srishena, Vishnucandra et à d’autres comme le « lion contre les gazelles », et prenons plutôt conscience de la possibilité très réelle que les Yugas du cycle Yuga soient de durée égale, et la séquence 4: 3: 2: 1 des Yugas peut avoir été une manipulation mathématique qui s’est glissée dans la doctrine du cycle Yuga quelque temps avant 500 EC.

Il est possible que cette manipulation ait été introduite parce que les gens étaient enclins à croire que la durée d’un Yuga devrait diminuer en tandem avec la diminution de la vertu et de la longétivité humaine d’un Yuga à l’autre. Une formule soignée a été conçue dans laquelle la durée totale des Yugas totalisait jusqu’à 12 000 ans. Cependant, il y avait un problème. Si le Kali Yuga a une durée de 1 200 ans, il aurait dû être achevé plusieurs fois, depuis son début proposé en 3102 avant JC. Afin de contourner cette situation potentiellement embarrassante, une autre complexité a été introduite. Chaque « année » du cycle Yuga est devenue une « année divine » composée de 360 ​​années humaines. Le cycle Yuga est devenu gonflé à 4.320.000 ans (12.000 * 360) et le Kali Yuga est devenu égal à 432.000 ans (1.200 * 360).

La doctrine originale du cycle Yuga semble avoir été très simple: une durée de cycle Yuga de 12 000 ans, chaque Yuga durant 3 000 ans. Ce cycle est encodé dans le « Calendrier Saptarsi » qui est utilisé en Inde depuis des milliers d’années. Il a été largement utilisé pendant la période Maurya au 4ème siècle avant JC, et est toujours utilisé dans certaines régions de l’Inde.

Le terme « Saptarsi » fait référence aux « Sept Rishis » ou aux « Sept Sages » représentant les sept étoiles de la constellation de la Grande Ourse (Ursa Major). Ils sont considérés comme les rishis éclairés qui apparaissent au début de chaque Yuga pour répandre les lois de la civilisation. Le calendrier Saptarsi utilisé en Inde avait un cycle de 2 700 ans; on dit que la constellation de la Grande Ourse reste pendant 100 ans dans chacun des 27 « Nakshatras » (astérismes lunaires), ce qui correspond à un cycle de 2 700 ans. Le cycle de 2 700 ans était également appelé «ère Saptarsi» ou «Yuga Saptarsi».

Fig 1: La constellation de la Grande Ourse (Ursa Major) est clairement visible dans le ciel nordique tout au long de l’année [à droite ]. Les sept étoiles proéminentes représentent les Sept Sages (Saptarshi). La constellation de la Grande Ourse figure en bonne place dans la mythologie de nombreuses cultures.

Si le cycle de 2 700 ans du calendrier Saptarsi représente la durée réelle d’un Yuga, alors les 300 années restantes sur une durée totale de 3 000 ans (représentant 1/10 de la durée du Yuga), représentent automatiquement la « période de transition », avant que les qualités du Yuga subséquent ne se manifestent pleinement. Conformément à la convention actuelle, cette période intermédiaire peut être divisée en deux périodes distinctes de 150 ans chacune, l’une se produisant au début du Yuga, connue sous le nom de Sandhya (c’est-à-dire l’aube), et l’autre à sa fin, connue sous le nom de Sandhyansa (c’est-à-dire crépuscule). La durée totale du cycle Yuga, à l’ exclusion des périodes de transition, est égal à (2700 * 4) soit 10 800 ans, ce qui correspond à la durée de la « Grande Année d’Héraclite » dans la tradition hellénique!

Il est convenu par les historiens que le calendrier Saptarsi qui a été utilisé pendant la période Maurya dans le 4 e BC siècle, a commencé en 6676 en Colombie – Britannique. Dans le livre « Traditions des Sept Rsis » , Dr.JE Mitchiner confirme ceci: « Nous pouvons conclure que la version plus ancienne et originale de l’ère des Sept Rsis a commencé avec les Sept Rsis à Krttika en 6676 av. la version était en usage dans le nord de l’Inde depuis au moins le 4 ème siècle avant JC, comme en témoignent les déclarations des écrivains grecs et romains; c’était aussi la version utilisée par Vrddha Garga, au début de l’ère chrétienne.  » [2]

En fait, la choronologie enregistrée des rois indiens remonte à plus de 6676 av.J.-C., documentée par les historiens grecs et romains Pline et Arrian.

Pline déclare que, « Du Père Liber [Bacchus romain ou Dionysos grec] à Alexandre le Grand (mort en 323 av. J.-C.), les Indiens comptent 154 rois et ils comptent (à l’époque) 6451 ans et 3 mois ». Arrian met 153 rois et 6462 ans entre Dionysos et Sandrokottos (Chandragupta Maurya), à la cour de laquelle une ambassade grecque a été envoyée en 314 av. Les deux indications totalisent une date d’environ 6776 av.J.-C., soit 100 ans avant le début du calendrier Saptarsi en 6676 av.

Il ressort clairement des récits de Pline et Arrian qu’ils ont dû identifier un roi spécifique dans la liste des rois indiens, qui correspondait au grec Dionysos ou au romain Bacchus, et dont le règne s’était terminé vers environ 6776 av. Qui cela pouvait-il être?

Selon le célèbre érudit et orientaliste Sir William Jones, Dionysos ou Bacchus n’était autre que le monarque indien Rama. Dans son essai « Sur les dieux de la Grèce, de l’Italie et de l’Inde » (1784), Sir William Jones « considère Rama comme le Grecian Dionysos, qui aurait conquis l’Inde avec une armée de satyres, commandée par Pan; et Rama était également un puissant conquérant, et avait une armée de grands singes ou satyres, commandée par Maruty (Hanuman), fils de Pavan. Rama se trouve également, en d’autres points, ressembler au Bacchus indien.  » Sir William Jones souligne également que,  » les Grecs disent que Meros était une montagne de l’Inde, sur laquelle leur Dionysos est né, et que Meruest également une montagne près de la ville de Naishada, ou Nysa, appelée par les géographes grecs Dionysopolis, et universellement célébrée dans les poèmes sanskrits.  » [2]

Pline et Arrian connaissaient tous les deux ces associations. Pline avait placé les satyres dionysiaques « dans les montagnes tropicales de l’Inde », tandis que « nous apprenons d’Arrian (Hist.Ind. P. 318, 321) que le culte de Bacchus, ou Dionysos, était courant en Inde et que ses nombre de rites similaires à ceux de la Grèce … Sur ce compte, quand Alexandre entra en Inde, les indigènes considéraient les Grecs comme appartenant à la même famille avec eux-mêmes; et quand les habitants de Nysa envoyèrent la personne principale de leur ville pour solliciter leur la liberté du vainqueur grec, ils l’ont conjuré par le nom bien connu de Dionysos, comme le moyen le plus efficace d’atteindre leur but. ‘O Roi, les Nyssaeans te supplient de leur permettre de jouir de leurs libertés et de leurs lois, par respect à Dionysos. «  » [2]

L’identification de Dionysos à Rama nous offre de nouvelles perspectives. Selon la tradition indienne, Rama avait vécu vers la fin du Treta Yuga (âge d’argent), et le Dwapara Yuga (âge du bronze) avait commencé peu de temps après sa disparition. Cela implique que la date de 6676 avant JC pour le début du calendrier Saptarsi, qui est 100 ans après Dionysos, c’est-à-dire Rama, indique le début du Dwapara Yuga dans le cycle descendant.

Un calendrier Saptarsi ultérieur, toujours en usage en Inde, a commencé à partir de 3076 av. Mais, comme le souligne le Dr Subhash Kak, « le nouveau décompte qui remonte à 3076 avant JC a été commencé plus tard pour le rapprocher le plus possible du début de l’ère Kali ». [2]

Cette modification peut être facilement identifiée, car en 3076 avant JC, la Grande Ourse était dans le « Magha » nakshatra (astérisme lunaire) comme mentionné par Varahamihira dans Brihat-Samhita (Brs. 13-3). Mais Subhash Kak souligne que, « Au moment des Grecs, les naksatras étaient répertoriés en commençant par Asvin ( Surya Siddhanta 8.9). Comme Magha est le dixième naksatra dans un décompte commençant par Asvin, il faut ajouter 900 ans pour trouver le époque pour le début du cycle. Cela nous amène à 3976 avant JC. Un cycle Saptarsi complet de 2 700 ans avant cela nous amène à 6676 avant JC.  » Puisque le Dwapara Yuga précède immédiatement le Kali Yuga, nous sommes une fois de plus amenés à la conclusion que le calendrier Saptarsi avec une date de début de 6676 avant JC comptait le temps du Dwapara Yuga.

 

kali3

Nous savons également que le calendrier Saptarsi utilisé pendant la période Mauryan a été utilisé pour suivre les documents généalogiques des rois de guerre du Mahabharata. Puisque le Mahabharata décrit des événements qui se sont produits dans le Dwapara Yuga, il ne fait aucun doute que le cycle Saptarsi commençant en 6676 avant JC marque le début du Dwapara Yuga descendant. Si nous utilisons cette date comme point d’ancrage et le calendrier Saptarsi comme base pour les durées du cycle Yuga (c’est-à-dire la durée Yuga de 2 700 ans, avec des périodes de transition de 300 ans), alors la chronologie entière du cycle Yuga est démêlée:

 

 

Fig 3: Chronologie du cycle Yuga

Cette chronologie du cycle Yuga prend le début de l’âge d’or à 12676 avant JC, plus de 14 500 ans avant aujourd’hui, lorsque la Grande Ours était dans le nakshatra « Shravana » (la Grande Ours avancera de 3 nakshtras dans chaque Yuga en raison de 300 ans) une période de transition). Cela concorde très bien avec la tradition indienne, puisque le Mahabharata mentionne que dans la tradition ancienne, le Shravana nakshatra a obtenu la première place dans le cycle Nakshatra.

La chronologie indique également que le Kali Yuga ascendant, qui est l’époque actuelle dans laquelle nous vivons, prendra fin en 2025 CE. La manifestation complète du prochain Yuga – le Dwapara ascendant – aura lieu en 2325 EC, après une période de transition de 300 ans.

Le Dwapara Yuga ascendant sera ensuite suivi de deux Yugas supplémentaires: le Treta Yuga ascendant et le Satya Yuga ascendant, qui achèveront le cycle ascendant de 12 000 ans. Le texte sanscrit Brahma-vaivarta Purana décrit un dialogue entre le Seigneur Krishna et la déesse Ganges. Ici, Krishna dit qu’après 5000 ans de Kali Yuga, il y aura l’aube d’un nouvel âge d’or qui durera 10 000 ans (Texte 50, 59). Cela peut être immédiatement compris dans le contexte de la chronologie du cycle Yuga décrit ici.

Nous terminons maintenant le Kali Yuga, près de 5 700 ans depuis son début en 3676 av. Et la fin du Kali Yuga sera suivie par trois autres Yugas couvrant 9 000 ans, avant la fin du cycle ascendant.

Selon la doctrine du cycle Yuga, les périodes de transition entre les Yugas sont toujours associées à un effondrement mondial des civilisations et à de graves catastrophes environnementales, qui effacent pratiquement toutes les traces de toute civilisation humaine. La nouvelle civilisation qui émerge dans le nouveau Yuga est guidée par quelques survivants du cataclysme, qui emportent avec eux les connaissances techniques et spirituelles de l’époque précédente.

De nombreuses sources anciennes nous parlent du groupe énigmatique des « Sept Sages » (« Saptarsi ») qui apparaitraient au début de chaque Yuga et promulgueraient les arts de la civilisation. Nous les trouvons dans les mythes du monde entier – en Sumeria, en Inde, en Polynésie, en Amérique du Sud et en Amérique du Nord. Ils possédaient une sagesse et un pouvoir infinis, pouvaient voyager sur terre et sur l’eau et prendre diverses formes à volonté.

Étaient-ils les survivants du précédent Yuga ou les visiteurs de l’espace?

Les opinions divergent sur ce point, mais aucune des options ne peut être écartée sans un examen approprié. Dans tous les cas, le point principal est que les périodes de transition entre les Yugas doivent nécessairement être en corrélation avec les événements cataclysmiques graves qui affectent régulièrement notre planète, comme en témoignent les archives archéologiques. Comme nous le verrons, la chronologie du cycle Yuga proposée ici est en corrélation avec ces événements catastrophiques avec une précision étonnante. En outre, les périodes de transition peuvent également être corrélées avec des dates enregistrées dans divers calendriers et traditions antiques.

La première période de transition dans le cycle de Yuga descendant de 12 000 ans est la période de 300 ans à la fin de l’âge d’or de 9976 BC – 9676 BC. C’est le moment où la dernière période glaciaire a pris fin soudainement; le climat est devenu très chaud assez brusquement, et plusieurs grandes espèces de mammifères comme le mammouth laineux ont disparu. Un certain nombre d’études scientifiques montrent qu’une inondation mondiale dévastatrice s’est produite vers 9600 av. Ceci est conforme à de nombreuses traditions et légendes anciennes.

Dans le Timée , Platon parle de l’île mythique de l’Atlantide, qui a été engloutie par la mer dans un « seul jour et nuit de malheur » en 9600 av. Cet événement a également été enregistré dans les mythes des inondations de nombreuses cultures anciennes, qui parlent presque uniformément d’énormes murs d’eau qui ont submergé toute la terre jusqu’aux plus hauts sommets des montagnes, accompagnés de fortes pluies, de boules de feu du ciel, d’un froid intense et de longues périodes de l’obscurité. Dans la tradition indienne, cette inondation a eu lieu à la fin du Satya Yuga (âge d’or). Le survivant de ce grand déluge fut Manu, l’ancêtre de l’humanité, placé à la tête de la généalogie des rois indiens.

Qu’est-ce qui aurait pu conduire à ce soudain déluge mondial?

L’archéologue Bruce Masse du Los Alamos National Laboratory au Nouveau-Mexique avait examiné un échantillon de 175 mythes liés aux inondations de différentes cultures à travers le monde et conclu que les aspects environnementaux décrits dans ces événements, qui sont également cohérents avec les données archéologiques et géophysiques, auraient pu n’a été précipité que par un impact destructeur de comètes océaniques en eau profonde. [2]

En 2008, une équipe de géologues danois du Niels Bohr Institute (NBI) de Copenhague a étudié les données des carottes de glace du Groenland et a conclu que l’ère glaciaire se terminait exactement en 9703 av. Le chercheur Jorgen Peder Steffensen a déclaré que « dans la transition de la période glaciaire à notre période interglaciaire chaude actuelle, le changement climatique est si soudain que c’est comme si un bouton était enfoncé ». [2]

Plus récemment, en 2012, une équipe internationale de scientifiques a conclu que la terre avait été bombardée par une tempête de météorites il y a près de 12000 ans, ce qui a effectivement mis fin à l’ère glaciaire et conduit à la fin d’une civilisation préhistorique et à l’extinction de nombreuses espèces animales. Il est intéressant de noter que la date de 9703 avant JC pour le changement climatique soudain tombe dans la période de transition de 300 ans à la fin de l’âge d’or de 9976 avant JC à 9676 avant JC, et en tant que telle, elle fournit la première validation importante du Yuga Chronologie du cycle identifiée ici.

 

 


 

 


La période de transition de 300 ans entre le Treta Yuga (âge d’argent) et le Dwapara Yuga (âge du bronze) de 6976 BC – 6676 BC coïncide également avec un événement environnemental significatif – la catastrophe de la mer Noire qui a récemment été datée de 6700 BC.

La mer Noire était autrefois un lac d’eau douce. Autrement dit, jusqu’à ce que la mer Méditerranée, gonflée d’eaux glaciaires fondues, franchisse un barrage naturel et traverse le détroit du Bosphore étroit, inondant de façon catastrophique la mer Noire. Cela a augmenté le niveau de l’eau de la mer Noire de plusieurs centaines de pieds, inondé plus de 60 000 miles carrés de terres et élargi considérablement le littoral de la mer Noire (d’environ 30%). [2]

Cet événement a fondamentalement changé le cours de la civilisation en Europe du Sud-Est et en Anatolie occidentale. Les géologues Bill Ryan et Walter Pitman de l’Observatoire de la Terre Lamont-Doherty à New York, qui avaient d’abord proposé l’hypothèse de la catastrophe de la mer Noire, sont allés jusqu’à la comparer à l’inondation de Noah.

Des inondations majeures similaires se produisaient dans de nombreuses régions du monde, alors que d’énormes lacs glaciaires, gonflés par les eaux de la fonte des glaces, franchissaient leurs barrières de glace et se précipitaient dans les régions environnantes. Dans le livre Underworld , Graham Hancock a décrit certains des terribles événements qui ont ravagé la planète pendant cette période. Entre 6900 et 6200 av.J.-C., la calotte glaciaire des Laurentides s’est désintégrée dans la baie d’Hudson et une énorme quantité d’eaux glaciaires du lac intérieur Agassiz / Ojibway s’est déversée dans la mer du Labrador. Il s’agit peut-être de la « plus grande inondation de la période quaternaire », qui a pu à elle seule élever le niveau de la mer d’un demi-mètre à elle seule. [2]

La période entre 7000 BC – 6000 BC a également été caractérisée par la survenue de gigantesques tremblements de terre en Europe. Dans le nord de la Suède, certains de ces tremblements de terre ont provoqué des «vagues sur le sol», hautes de 10 mètres, appelées «tsunamis rocheux». Il est possible que la chaîne mondiale des événements cataclysmiques au cours de cette période de transition ait été déclenchée par une seule cause sous-jacente, que nous devons encore découvrir.

kali4

Fig 5: La catastrophe de la mer Noire, avant et après [à droite ]. L’eau de la mer Méditerranée (Égée), a traversé une gorge étroite (maintenant connue sous le nom de détroit du Bosphore) et a plongé dans la mer Noire (dont le niveau d’eau était à 80 m en dessous du niveau de la mer) créant une cascade gigantesque. Chaque jour pendant deux ans, 42 km cubes d’eau de mer traversent le canal étroit et plongent dans le lac – plus de 200 fois le débit sur les chutes du Niagara. Source: NASA

 

 


 

 


La période de transition entre le Dwapara Yuga et le Kali Yuga, de 3976 avant JC à 3676 avant JC, a de nouveau été marquée par une série de cataclysmes environnementaux, dont la nature exacte reste un mystère. Il est appelé en géologie l’ événement 5,9 kilo-année,et il est considéré comme l’un des événements d’aridification les plus intenses de la période holocène. Il s’est produit vers 3900 av. J.-C., mettant fin au sous-fluvial néolithique et initiant la plus récente dessiccation du désert du Sahara. Dans le même temps, entre 4000 et 3500 avant JC, les plaines côtières de Sumer ont connu de graves inondations, qui « étaient l’effet local d’un épisode mondial d’inondations rapides à relativement court terme connu sous le nom de transgression flandrienne – un impact significatif non seulement le long des rives du golfe mais également dans de nombreuses autres parties de l’Asie.  » Cette inondation catastrophique a conduit à la fin de la période Ubaid en Mésopotémie et déclenché une migration mondiale vers les vallées fluviales.

Cette période de transition entre les Yugas est enregistrée dans de nombreux calendriers antiques, car nous trouvons un regroupement de dates importantes autour de cette époque. Pendant très longtemps, il y avait une croyance répandue dans le monde occidental que le monde avait été créé en 4004 avant JC. Cette date nous vient des généalogies de l’ Ancien Testament. Cette date n’est que de 28 ans avant la fin de la Dwapara et le début de la période de transition.

Un calendrier Saptarsi, toujours en usage en Inde, a compté le temps dans le Kali Yuga à partir de 3976 avant JC, qui coïncide avec le début de la période de transition. L’année de la création du monde dans le calendrier religieux juif est 3761 BC, qui est au milieu de la période de transition.

La célèbre guerre du Mahabharata du sous-continent indien, qui a eu lieu pendant la période de transition entre les Yugas, 35 ans avant le début du Kali Yuga, peut maintenant être datée de 3711 avant JC. Le Mahabharata mentionne que le Dwapara Yuga a pris fin et que le Kali Yuga a commencé dès que Krishna a quitté ce monde; puis les mers se sont gonflées et ont submergé la ville insulaire de Dwarka, située au large des côtes de l’ouest de l’Inde.

En 2002, l’Institut national des technologies océaniques (NIO), en Inde, a découvert deux villes submergées dans le golfe de Cambay, à une profondeur de 120 pieds. Ces mystérieuses villes submergées étaient disposées dans une grille, avaient des murs imposants, des bâtiments géométriques massifs et d’énormes travaux d’ingénierie tels que des barrages, et elles se tenaient entièrement au-dessus de l’eau il y a environ 7000 ans. Près de 2 000 objets façonnés par l’homme ont été récupérés sur les sites, dont certains datent de 6 500 avant JC à 7500 avant JC, ce qui indique leur existence dans le Dwapara Yuga.

 

kali5

Fig 6: Les ruines sous-marines de la légendaire ville de Dwarka [ ci-dessus ], au large des côtes de l’Inde occidentale, à une profondeur de 170 pieds sous la mer d’Oman. Source: La cité perdue de Dvaraka – Par SR Rao

Selon les traditions anciennes, le Kali Yuga descendant, qui était appelé par Hésiode « l’âge des héros », a pris fin avec la bataille menée dans les plaines de Troie. La chronologie du cycle Yuga indique que la période intermédiaire de 300 ans entre le Kali Yuga descendant et ascendant s’est étendue de 976 BC – 676 ​​BC; et de façon très intéressante, cela chevauche la période de 300 ans de 1100 avant JC à 800 avant JC, que les historiens appellent le Dark Dark Ages!

Les preuves archéologiques montrent qu’une énorme destruction a visité les îles grecques à cette époque. Les grandes villes et palais mycéniens se sont effondrés. Des villages et des villes ont été incendiés, détruits et abandonnés. La population des villes a considérablement diminué, la famine est généralisée et les habitants vivent dans de petites colonies isolées. L’ampleur des cataclysmes était telle que les Grecs de l’Antiquité avaient complètement oublié l’art d’écrire qu’ils devaient réapprendre des Phéniciens au VIIIe siècle! Les anciens réseaux commerciaux ont été perturbés et ont cessé de fonctionner.

Cependant, ce n’était pas seulement un effondrement de la civilisation grecque antique; il y a eu un effondrement mondial des civilisations au cours de cette période.

Les Hittites ont subi de graves perturbations et les villes de Troie à Gaza ont été détruites. L’Égypte a également perdu le contrôle de son royaume. La période allant de 1070 avant JC à 664 avant JC est connue comme la « troisième période intermédiaire » de l’Égypte, au cours de laquelle l’Égypte a été écrasée et dirigée par des dirigeants étrangers, et il y a eu désintégration politique et sociale et chaos. L’Égypte a été de plus en plus assaillie par une série de sécheresses, d’inondations sous-normales du Nil et de famine. En Inde, la civilisation de la vallée de l’Indus s’est finalement terminée vers 1000 avant JC. La catastrophe a également frappé l’ancienne civilisation olmèque de la Méso-Amérique à cette époque. Le premier centre olmèque, San Lorenzo, a été abandonné vers 900 av. Une destruction massive de nombreux monuments de San Lorenzo a également eu lieu vers 950 av.

Encore une fois, nous ne savons pas ce qui a pu déclencher cette tournure catastrophique des événements à travers le monde. Les historiens spéculent sur une combinaison d’événements climatiques catastrophiques. Des récits égyptiens nous disent que « quelque chose dans l’air a empêché beaucoup de lumière du soleil d’atteindre le sol et a également arrêté la croissance mondiale des arbres pendant près de deux décennies complètes jusqu’en 1140 av.

Une cause proposée est l’éruption Hekla 3 du volcan Hekla en Islande, mais la date de cet événement reste controversée. Cependant, étant donné que les Kali Yuga descendants et ascendants ne sont pas si différents en termes d’aspects qualitatifs, le niveau de dévastation pendant cette période de transition n’était peut-être pas aussi grave que le précédent, ce qui a permis à certains aspects de la civilisation de survivre.

Lorsque le Kali Yuga ascendant a commencé en 676 avant JC, une grande partie des connaissances, traditions et compétences du Kali Yuga descendant ont été perdues. En Grèce, la construction d’une architecture monumentale a cessé. La cavalerie a été remplacée par des fantassins. Les styles de poterie ont été simplifiés. En Inde, l’utilisation du sanskrit comme moyen de communication a été remplacée par la langue des masses communes – le pali et le prakrit. La connaissance des écritures, des sciences et des arts anciens avait été presque oubliée. Peut-être en réponse à cette grave crise sociale, un certain nombre de philosophes et de prophètes sont apparus à cette époque, essayant de redécouvrir la sagesse perdue et de la diffuser parmi les masses ignorantes. Parmi eux se trouvaient Bouddha (623 avant JC), Pythagore (570 avant JC), Zoroastre (600 avant JC) et Mahavir Jain (599 avant JC).

Les gens étaient tellement perturbés par les calamités des siècles précédents qu’ils ont commencé une tentative vigoureuse pour enfin documenter les écritures anciennes, qui étaient jusque-là transmises d’une manière purement orale. C’est dans ce grave milieu social et culturel que les Mayas ont recalculé et recalibré leur système calendaire à Izapa quelque temps après 400 av.

Et quelques siècles plus tard, Aryabhatta et d’autres ont tenté de fixer les débuts du Kali Yuga. Un tel effort aurait été tout à fait inutile si les cataclysmes des siècles précédents n’avaient pas perturbé le flux des riches traditions orales. Cependant, une grande partie des connaissances de l’époque précédente a été irrémédiablement perdue. Par exemple, les Védas originaux étaient composés de 1 180 sakhas (c.-à-d. Des branches), dont seuls 7 ou 8 sakhas (moins de 1%) se souviennent maintenant. En conséquence, il est naturel de s’attendre à ce que même dans les textes qui ont finalement été documentés, diverses erreurs et omissions se soient glissées. Les erreurs dans la doctrine du cycle Yuga en étaient certaines.

Les chronologies du cycle Yuga proposées ici reflètent fidèlement les catastrophes environnementales mondiales qui accompagnent les périodes de transition entre les Yugas. Les quatre périodes de transition clés, depuis la fin de l’âge d’or, sont résumées ici:

 

 

Fig 7: Les périodes de transition entre les Yugas

Ce modèle récurrent de dévastation est clairement perceptible dans les archives archéologiques. Tous les 2700 ans, notre planète est touchée par une série d’événements cataclysmiques pour une période de quelques centaines d’années, ce qui provoque un effondrement total ou presque total des civilisations à travers le monde. Dans tous les cas, cependant, nous constatons que la civilisation redémarre immédiatement après la période de destruction.

Ces dernières années, de nombreux historiens et chercheurs indépendants ont réalisé que le concept d’un cycle Yuga est un bien meilleur descripteur de l’histoire ancienne que le modèle de progrès linéaire privilégié par les historiens traditionnels. L’égyptologue John Anthony West, dont le travail fondateur sur la datation du Sphinx lui a valu une renommée mondiale, mentionne dans son article « Considérez le Kali Yuga » que:

 

« Depuis l’Ancien Empire égyptien, jusqu’à très récemment … la civilisation a chuté, pas en haut; aussi simple que cela. Nous pouvons suivre ce processus dégénératif physiquement en Égypte; il est écrit dans les pierres et il est indubitable. Le même conte est racontée dans les mythologies et légendes de pratiquement toutes les autres sociétés et civilisations du monde entier …

Le progrès ne va pas en ligne droite des ancêtres primitifs aux vieux intelligents avec nos poupées à tête branlante et nos armes de destruction massive; nos embouteillages et nos mers, cieux et terres pollués. Il existe une autre façon, bien plus réaliste, de voir l’histoire. Platon a parlé d’un cycle des âges: l’âge d’or, d’argent, de bronze et de fer (ou sombre); un cycle, une forme d’onde – pas une ligne droite. Une compréhension similaire se reflète dans pratiquement tous les autres récits anciens. Le plus connu et de loin le plus élaboré de ces systèmes est l’hindou, avec son cycle Yuga, qui correspond à l’idée platonicienne de quatre âges définissables.  » [2]

Il est évident que le cycle Yuga original était basé sur le calendrier Saptarsi. Il était d’une durée de 12 000 ans, composé de quatre Yugas d’une durée égale de 2 700 ans chacun, séparés par des périodes transitoires de 300 ans. Le cycle Yuga complet de 24 000 ans était composé d’un cycle Yuga ascendant et descendant, qui se sont succédé pour l’éternité comme les cycles du jour et de la nuit.

Au cours des 2700 dernières années, nous avons évolué à travers le Kali Yuga ascendant, et ce Yuga arrive à son terme en 2025.

 

 


 

 


La fin du Yuga sera inévitablement suivie de changements terrestres cataclysmiques et d’effondrements de civilisation, comme cela est caractéristique des périodes de transition. Le Dwapara Yuga est fondamentalement différent du Kali dans ses dimensions spirituelle et matérielle, comme on peut le voir dans les textes anciens. Par conséquent, nous pouvons anticiper des changements profonds dans notre environnement, et peut-être dans notre voisinage cosmique, alors que nous passons à cette période de conscience accrue. La remontée actuelle des activités tectoniques et l’augmentation de l’incidence des phénomènes météorologiques extrêmes peuvent être le signe que nous entrons lentement dans une période de changements terrestres volatils. Nous devons être conscients de ces cycles de temps plus longs qui régissent la civilisation humaine et des changements qui se profilent à l’horizon.

 

À propos de l’auteur: Bibhu Dev Misra est diplômé de l’Indian Institute of Technology et de l’Indian Institute of Management et travaille en tant que consultant en technologies de l’information depuis plus de 14 ans. Il est également chercheur et écrivain indépendant sur des sujets liés aux civilisations anciennes, aux mythes, aux symboles, à la science et à la religion. Ses recherches l’ont mené dans de nombreux lieux d’intérêt historique à travers le monde. Ses articles ont été publiés dans différentes revues, magazines et sites Web, notamment New Dawn, Science to Sage, Comsomath, Graham Hancock Forum, Viewzone, Esamskriti et d’autres. Il peut être contacté à bibhumisra@gmail.com et via son blog personnel: http://bibhudev.blogspot.com

Remarques:

[1] Lokamanya Bal Gangadhar Tilak, La maison arctique dans les Vedas, MM. TILAK BROS, Gaikwar Wada, Poona City, 1903

 

Un éveil global ne se produit pas dans la conscience

La passivité s’est développée au fil du temps dans la mesure où la race humaine s’est effectivement domestiquée et ressemble souvent à un mouton passif. Malheureusement, le plaisir est une force motrice puissante, et lorsque les gens vivent pour le plaisir, de nombreux compromis doivent être faits. Pas le moindre n’est une réticence à s’occuper des choses qui importent vraiment. La corruption s’installe dans la société, la cupidité devient une vertu , l’environnement est détruit de manière frivole, il existe d’énormes différences dans la répartition de la richesse, etc.

Les gens sont moins enclins à parler de problèmes graves et sont plus disposés à faire les choses pour eux. D’autres personnes et institutions prennent alors bon nombre de leurs décisions pour elles . De ce fait, un nombre considérable de personnes ne peuvent comprendre que des slogans simples et peuvent donc être manipulées par ceux qui sont au pouvoir. Et, en termes de spiritualité, la tendance est de suivre le troupeau et d’accepter ce avec quoi ils ont été élevés ou ce que les autres font sans un questionnement profond. Mais la spiritualité est un sujet beaucoup trop important pour être laissé à quelqu’un d’autre ou pour avoir une croyance aveugle. C’est un destin individuel au-delà de cette vie qui est en jeu et c’est un enjeu très élevé de ne pas prendre un intérêt sérieux dans.

Si vous recherchez suffisamment de connaissances, vous découvrirez un labyrinthe d’idées, mais vous rencontrerez probablement des informations sur les expériences et les symboles hors du corps . Les deux sont liés puisque la langue du plan astral est en symboles. En apprenant à vivre des expériences hors du corps, vous pourrez en apprendre beaucoup plus sur la vie et l’univers. Mais vous remarquerez aussi que les symboles du plan astral sont omniprésents dans la société.

Ils sont dans les films, dans les logos d’entreprises, dans l’art ancien, dans les vidéoclips, dans les édifices publics, dans les religions, ils sont partout. Alors, pourquoi tout le monde ne les connaît-il pas? Pourquoi est-ce que la plupart des gens et des institutions de haut niveau de la société semblent utiliser ces symboles?

Suppression de connaissances supérieures

L’oeil qui voit tout dans un triangle tel qu’il est utilisé dans l’emblème pour une agence de renseignement.

La réponse est qu’il s’agit d’un savoir supprimé, puissant et habilitant. Les personnes au pouvoir veulent en restreindre l’utilisation et ne veulent pas qu’elles tombent entre les mains de la majorité. L’établissement veut en avoir le contrôle. À travers l’histoire, de nombreuses institutions puissantes n’ont pas voulu que les gens en bénéficient. Cela a été la base de la persécution de nombreuses personnes dans le passé. Cela faisait partie des raisons de l’inquisition, de la chasse aux sorcières, de la suppression brutale de la connaissance chrétienne primitive par l’église et de la suppression de nombreux individus et groupes à travers l’histoire du monde. Ceux qui sont derrière les religions ne veulent rien de nouveau pour remettre en question leur religion. La société veut la conformité, et la connaissance spirituelle profonde ne se conforme pas, elle est généralement développée par un petit nombre de personnes qui ne correspondent pas.

Le résultat est que la connaissance ésotérique a fondamentalement été effacée des sociétés à plusieurs reprises, et pourtant, il existe des groupes à des niveaux plus élevés de la société qui possèdent manifestement une certaine connaissance des symboles et des rituels ésotériques ainsi qu’une connaissance ésotérique plus large. Mais vous constaterez souvent que cette connaissance est inversée, qu’elle est obscure et qu’elle est utilisée comme un véhicule du pouvoir et du mal.

Symboles sombres, paysages et thèmes utilisés dans l’industrie de la musique.

Pour la plupart des gens, même s’il est tabou de parler d’une connaissance spirituelle supérieure dans de nombreux endroits, si vous essayez de parler librement, même d’un sujet simple comme la projection astrale, vous risquez d’obtenir de nombreuses réponses négatives.

Les connaissances spirituelles supérieures sont diabolisées à bien des égards dans la société et ce depuis très longtemps. Et pourtant, ses aspects les plus sombres sont si courants dans l’industrie musicale et à Hollywood. La plupart des gens le prennent comme une fiction, mais ce n’est pas tout, et je pense qu’il existe des objectifs qui sont derrière son utilisation dans l’industrie du divertissement, certains ayant pour effet de toucher les niveau subliminal . Et être habitués à diriger les idées et les attitudes des gens de la même manière que les médias, et les influences qui les sous-tendent veulent que les médias partent. Cela donne un niveau extraordinaire de contrôle sur les gens et ce n’est pas sain.

 les sociétés secrètes 

Il y a eu de nombreux types de sociétés ésotériques secrètes, certaines ont été créées à des fins sinistres, d’autres hors des religions pour faire avancer leur programme. Certains ont été créés avec de bonnes intentions, et certains aujourd’hui ont des personnes bien intentionnées qui font du bien.

Tout ce qui est ésotérique ou occulte n’est pas nécessairement du côté obscur, les chrétiens fondamentalistes qualifient souvent tout ce qui est ésotérique de satanique. Certaines sociétés ont commencé comme des ordres ésotériques à part entière, mais se sont estompées avec le temps, manquant de personnes avec un éveil intérieur suffisant pour y participer.

Beaucoup d’entre eux ont été infiltrés par les forces des ténèbres alors que des personnes motivées par la cupidité et le pouvoir les prenaient en charge. Leurs bonnes intentions originelles ont été détournées pour atteindre des objectifs sinistres.

Il est nécessaire de maintenir le secret dans de nombreux domaines de la vie, par exemple dans certains secteurs du gouvernement (en supposant que le gouvernement travaille dans l’intérêt de ses citoyens). Les sociétés ésotériques utilisaient le secret par nécessité pour leur propre protection. Regardez une vidéo des «Rencontres avec des hommes remarquables» de Gurdjieffs, examinez le niveau de secret qui y règne, à la fin, il y a une école secrète ésotérique. Ils avaient besoin de ce secret pour se protéger des personnes qui auraient détruit leur école. Tout ce qui est secret n’est pas mauvais, la connaissance ésotérique a été protégée par un silence hermétique.

Vous ne pouvez pas avoir quelque chose comme ça aujourd’hui, les gens le gâcheraient. Comme Jésus l’a dit, les perles ne sont pas données aux porcs, sinon elles les piétineront.

L’utilisation du mot culte pour empêcher les gens de former des groupes pour une connaissance spirituelle supérieure

Le mot culte est utilisé aujourd’hui comme un instrument de répression et restreint votre liberté. Si vous vous intéressez à quelque chose de spirituel, dites projection astrale , et si vous vous réunissez avec un groupe de personnes intéressées et si elles vous élisent comme chef, vous serez immédiatement classé comme un chef de culte et votre groupe comme un culte. Et si quelqu’un assiste et qu’il n’aime pas vous, il peut mentir sur vous en public et être soutenu par un grand nombre d’institutions, de religions, de groupes de chasseurs de sorcières anti-sectes abusifs, d’athéistes, des médias et de la société en général, et si vous recherchez la justice, vous constaterez que son prix est hors de la portée des gens ordinaires. Comment allez-vous supporter ça? Votre vie sera ruinée.

Les médias alimentent la chasse aux sorcières, les moutons de la société suivent et les agresseurs attaquent. La société n’est pas libre . Les personnes aux ordres du jour contrôlent les médias, et c’est pourri. Hérétique, blasphémateur, sorcière, païen, culte, ce sont des mots fanatiques destinés à exclure les gens de la société et à les détruire. Il y a toujours des criminels dans tous les aspects de la société, y compris les groupes spirituels, mais ils sont minoritaires et il existe des lois pour les combattre. Mais les actions de quelques-uns deviennent le trait d’union pour le plus grand nombre.

 

Qu’est-ce que le mot « culte » vous fait ressentir? Mauvais? Cela fait partie de votre programmation. Même Jésus serait appelé un chef de culte s’il était vivant aujourd’hui; voici un article à ce sujet.  Ceux qui ont un agenda tirant les ficelles en coulisse ne veulent pas que vous étudiez la connaissance ésotérique, ils ne veulent pas que vous formiez des groupes autour de cela. Ils ne veulent pas de défis, à un niveau plus profond, les forces des ténèbres ne veulent pas que les forces de la lumière émergent pour les contrer.

Ils ne veulent pas que vous deveniez autonomes par la conscience et la sagesse . Dans les coulisses, ils manipulent les médias pour vous faire croire que ces choses sont fausses, mais ce n’est pas le cas. Vous avez le droit de vous réunir avec d’autres pour vous unir et faire face à cette ignorance, vous battre pour la vérité et connaître les secrets de la connaissance ésotérique. Vous devez vous responsabiliser avec la vérité et devenir actifs pour le bien de la société. Statistiquement, la minorité religieuse la plus persécutée dans le monde occidental n’est pas juive ni musulmane, ce sont des païens modernes. La société n’est pas libre.

La spiritualité a été commercialisée

vp

Pentagramme à l’envers utilisé dans l’emblème d’une force de police. Un pentagramme dans le bon sens est un symbole de lumière (signifiant une personne qui monte au ciel). Les forces des ténèbres utilisent ce symbole pour l’inverser et attirer ainsi les puissances des ténèbres.

Bien qu’une certaine spiritualité ne soit pas autorisée, un type est encouragé, c’est la spiritualité commerciale. La santé alternative de l’ industrie et de style de vie aux États – Unis en 2006 était une valeur de 300 milliards de dollars. C’est là que votre intérêt est canalisé. La vraie connaissance spirituelle est donnée gratuitement, vous êtes trompé.

Les figures de la spiritualité commerciale ne sont pas des enseignants spirituels mais des célébrités. Leurs messages sont simplifiés et atténués au point d’être trompeuses. Ils se nourrissent souvent des idées d’autrui et présentent ce travail comme étant le leur, c’est un écrivain et un orateur talentueux, mais c’est un homme d’affaires, soutenu par une industrie extrêmement sophistiquée . Si vous avez un message spirituel à partager, mais que vous n’êtes pas prêt à gagner de l’argent pour ces entreprises, vous serez ignoré.

 

Un éveil global ne se produit pas dans la conscience

bm

Une pop star imite un personnage de l’ancien film Metropolis dans lequel une femme a été créée pour détruire les hommes par le désir sexuel au moyen de divertissements. Remarquez le pentagramme à l’envers – utilisé pour appeler les forces du mal. La pop star commence alors à se déshabiller de la combinaison de robot et à danser vêtue de façon légère devant des millions de personnes.

Beaucoup de gens parlent aujourd’hui d’un réveil global, mais où est l’éveil de la conscience? Les gens dorment plus que jamais, il n’existe plus de sociétés basées sur la connaissance ésotérique comme il en existait dans l’antiquité, et à ce rythme-là, il n’ya aucune chance qu’il en soit jamais. Un réveil d’informations sur des choses importantes dans le monde en trois dimensions, bien que bon, n’est pas un réveil de conscience. Il se peut que les gens deviennent plus conscients de plusieurs problèmes importants, mais ils ne sont pas plus éveillés en conscience, ils sont plus endormis et sont aveugles à la réalité plus large de l’existence cosmique .

Et ne vous laissez pas berner par ceux qui étudient des phénomènes non physiques tels que la conscience et le plan astral, qui utilisent des méthodes scientifiques pour élaborer des théories sur ce qu’ils n’ont jamais expérimenté. Ou qui disent que les phénomènes non-physiques sont construits par le seul esprit. Le résultat de ceci sera de vous empêcher de rechercher des connaissances plus élevées hors du corps, tout en étant plongés dans la vie dans des théories inexactes.

C’est formidable que les gens recherchent la vérité dans la société. Chaque être humain a la responsabilité de travailler pour les forces de la lumière dans la lutte contre les ténèbres, mais devenir un initié est encore meilleur. Un petit nombre d’initiés de la lumière dans le monde pourraient créer une force puissante pour le bien.

Vous avez besoin du plan astral pour comprendre les symboles secrets et les connaissances anciennes

lg-uc

Une pop star couverte de crucifix à l’envers et faisant un geste symbolique en se couvrant les yeux – créant un oeil qui voit tout.

La plupart des symboles utilisés aujourd’hui ont leur origine dans les symboles d’un passé lointain. Il est regrettable que tant de personnes aient pris la mauvaise direction pour comprendre les connaissances anciennes , mais ce n’est pas surprenant compte tenu de la répression qui dure depuis si longtemps. Lorsqu’ils étudient des cultures anciennes, les gens développent toutes sortes de théories sur leurs symboles, mais ils ne comprennent pas qu’ils se tournent vers le langage universel symbolique du plan astral, probablement parce qu’ils y sont rarement, voire jamais. Certains les interprètent comme des histoires de reptiliens diaboliques et des codes de sociétés maléfiques, mais sans comprendre que sans connaissance ésotérique, vous ne pouvez pas interpréter les significations plus profondes des symboles des civilisations anciennes.Vous ne pouvez pas non plus acquérir une connaissance ésotérique sans la trouver au-delà de ce monde en trois dimensions. Et personne ne peut obtenir une connaissance ésotérique profonde sans devenir un initié.

Les symboles ésotériques sont la langue du plan astral, et c’est leur origine, tout comme l’emplacement des fantômes, des démons, des anges, des êtres divins et une grande partie du paranormal . Les peuples anciens utilisaient le plan astral pour acquérir des connaissances et en rapportaient le symbolisme pour les utiliser dans leurs enseignements et leurs temples.

Les personnes maléfiques deviennent des initiés des ténèbres et ont ainsi accès à la connaissance du mal. Les initiés de la lumière ont accès à la connaissance de la lumière. Les gens ordinaires acquièrent des connaissances ordinaires = ennuyeux.

Il y a des serpents ascendants (légers) et des descendants (ténèbres), obtenez des connaissances et ne tombez pas dans le piège qui consiste à tirer des conclusions d’idées n’ayant aucune expérience ésotérique derrière elles. C’est facile à faire, mais vous resterez aveugle à la vérité supérieure, même si vous vous battez pour la vérité sur le plan physique. Combattez pour la vérité à tous les niveaux et renforcez-vous avec la connaissance ésotérique blanche.

La majorité endormie dont le destin est hors de leurs mains

Christmas_Postcard_circa_1900

La société de consommation avec son indulgence dans le mode de vie de la cupidité a son prix, dans la souffrance et la destruction qui en résultent pour les personnes, les animaux et l’environnement. Mais il a un coût plus élevé, plus subtil, en esclavage pour les nombreuses structures et personnes corrompues qui existent dans la société. Et un esclavage encore plus grand des moutons muets comme l’existence d’une personne dont la conscience est endormie, qui dérive dans la vie dans un état semi-comateux, inconsciente de l’univers plus large qui les entoure, avec un Père Noël comme une vision de la réalité cosmique , qu’ils appellent religion.

La personne moyenne est une personne qui ne sait pas pourquoi elles existent, ni quel est le but de sa vie, mais une personne qui meurt et dont le destin est hors de portée. Qui se déplace sur un circuit de vies d’une vie à l’autre jusqu’à la fin de sa dernière vie, puis se plonge dans l’abîme (recherchez des expériences infernales de mort imminente si vous voulez avoir une idée à ce sujet). La majorité des gens ne veulent pas se réveiller et ne veulent pas que les autres se réveillent.

Ignorer la connaissance ésotérique a un coût, un coût très élevé. Il est beaucoup plus difficile de découvrir et même de parler de vérités universelles plus élevées que d’explorer la vérité derrière les événements qui se produisent dans la société. Mais il est nécessaire de les trouver si vous voulez une vraie connaissance.

Connaître la vérité et la vérité vous libérera (Jésus)

Si vous n’en faites pas assez pour découvrir des vérités plus élevées, vous ne les obtiendrez pas, le mieux que vous puissiez faire est d’obtenir des aperçus ici et là et d’essayer de vous contenter de cela. Pourquoi ne pas être l’un des rares à vouloir en savoir plus sur ce qui se passe et être complètement libre d’esprit et de conscience?

Le problème consiste à faire les sacrifices nécessaires, à faire face aux nombreuses formes des forces des ténèbres et à supporter les épreuves du parcours. Les difficultés sont le terrain d’essai de la vie; nous sommes tous dans le banc d’essai de la création, et c’est pourquoi nous sommes ici. Les ténèbres nous permettent de voir la forme, et l’opposition est nécessaire au réveil. Et pourtant, les difficultés de la vie sont une des principales raisons pour lesquelles très peu de personnes essaient réellement de se réaliser.

Comment remonter son énergie vibratoire et vitale .

téléchargement

Pour rester en bonne santé, notre corps et notre esprit ont besoin de vivre dans un environnement sain et d’avoir une alimentation saine et équilibrée. Sachant que la vibration d’un lieu situé dans une zone neutre correspond actuellement à 12 000 unités Bovis ou 12 000 Angström *, nous devons consommer un maximum de nourriture et de boissons qui totalisent cette vibration. Toute la nourriture et les boissons qui vibrent à partir de 12 000 unités Bovis nous donneront l’énergie nécessaire. Tandis que toute nourriture ou boisson qui vibre au-dessous de 12 000 unités Bovis fera baisser nos niveaux d’énergie. Il en va de même pour la vibration des lieux où nous vivons.

Pour mesurer la vibration d’une habitation, les radiesthésistes utilisent une échelle graduée en demi-cercle de 0 à 14 000 unités Bovis et pour mesurer la vibration des aliments et des boissons, une échelle graduée en demi-cercle de 0 à 36 000 unités de Bovis.

Si vous souhaitez mesurer la vibration de vos aliments et de vos boissons à l’aide d’un pendule, veuillez le faire. Nous avons fourni un graphique ci-dessous. Pour mesurer et comparer les vibrations de vos aliments, placez le graphique gradué de 0 à 36 000 unités devant vous sur la table, face au nord. Placez la nourriture ou la boisson à mesurer à gauche du graphique. Placez votre main gauche en amplificateur à environ 5 cm au-dessus de la nourriture ou de la boisson à mesurer, paume de la main tournée vers le bas, en direction de la nourriture ou de la boisson. En même temps, vous donnez au pendule, que vous tenez légèrement entre votre pouce et votre index, un léger mouvement de direction nord-sud pour le faire quitter le centre du demi-cercle du graphique. Il va osciller (se retourner sur lui-même) puis s’immobiliser progressivement sur une graduation sur le graphique. Vous regardez ensuite sur quelle graduation il s’est stabilisé et notez le chiffre obtenu – qui sera le résultat. Si vous êtes gaucher, vous devrez placer la nourriture ou la boisson à droite du graphique et utiliser le pendule dans votre main gauche; votre droite avait placé au-dessus de la nourriture ou de la boisson à mesurer. Notez sur une feuille le nom et la vibration de vos aliments et de vos boissons, puis vous pourrez faire la comparaison.

Cette méthode de comparaison des vibrations des aliments, même si elle n’est pas scientifique, est très stricte et montre clairement que plus les aliments et les boissons sont frais, et les plus naturellement cultivés, plus hauts en énergie et en vitalité que ceux laissés depuis plusieurs jours. et ceux qui ont été traités avec des pesticides et des méthodes agricoles modernes.

Les aliments riches en énergie et en vitalité contribuent à nous maintenir en bonne santé. Ceux qui ont été stockés pendant un moment ou qui ont été traités nous laissent affaiblir leur énergie, ce qui laisse la porte ouverte à la maladie.

Nous avons également remarqué qu’il est possible de dynamiser les aliments et les boissons. Par exemple, en pressant du jus de citron frais (qui vibre à 12 000 unités Bovis) sur un poisson (qui vibre à 5 500 unités Bovis), le poisson se charge énergiquement et prend la vibration du jus de citron (12 000 unités Bovis) lorsqu’il est remesuré .
S’il existait une machine calibrée scientifiquement, plutôt que d’utiliser simplement un pendule, capable de mesurer la vibration des lieux, de la nourriture, des boissons ou des médicaments, il y aurait une véritable révolution dans notre vie quotidienne. Les comparaisons sont particulièrement significatives dans les analyses radiesthésiques des vibrations des aliments, des boissons et des habitations. La méthode qui consiste à comparer les mesures de vos aliments et de vos boissons vous permet de manger à votre faim sans prendre de poids ni perdre de kilos superflus si nécessaire. Il vous donne plus d’énergie et vous laisse sans fatigue générale et fatigue au cours de la journée que vous avez connu auparavant. Il vous permet de comparer les médicaments, les huiles essentielles, les tisanes, etc., qui ont une forte capacité vibratoire. Plus la vibration de votre nourriture et de vos boissons est élevée, plus vous aurez d’énergie. Cette méthode de comparaison mesure la vibration des aliments et des boissons à l’aide d’un pendule. Un graphique est simple et tout le monde peut le faire.
Essayez cette expérience pour vous-même et vous serez bientôt convaincu. Ce qui différencie la vie de la mort, c’est l’énergie. Si vous mangez des aliments qui ont peu de vibrations, votre faible énergie ouvre la porte aux maladies et peut même éventuellement raccourcir votre vie.

Après une quinzaine d’années d’études et de tests approfondis, nous avons pu développer un dynamiseur d’aliments et de boissons. Fabriquée exclusivement par une usine de céramique en Alsace **, cette dynamiseuse en terre cuite a été développée en tenant compte du poids, de la cuisson, des proportions, du style, de l’argile spéciale et de l’eau. Au bout de trois minutes, la vibration de la nourriture contenue dans une casserole et posée sur le dynamiseur, la nourriture, la boisson, les légumes fruits ou même certains médicaments est triplée et maintient cette nouvelle vibration. Dans notre alimentation, il est nécessaire de porter une attention particulière à la qualité et à la vibration de nos aliments et de nos boissons, ainsi qu’à l’achat, la conservation, la préparation et même la présentation des plats que nous préparons.

113317537

vibralim

L’échelle de bovis est une forme de mesure de la vibration spirituelle de l’énergie éthérique chez une personne, un lieu, un objet ou une idée.Cela équivaut à une sorte de spectre, similaire au spectre de fréquence de la lumière, où la couleur de la lumière dépend de la fréquence de ses photons.

Le principe est que toutes les choses sont associées à une énergie spirituelle, déterminée par la qualité de la pensée ou de la conception qui y est placée. Les pensées ou les conceptions positives produiront une vibration spirituelle supérieure, tandis que les pensées négatives ou destructrices produiront une vibration spirituelle inférieure (ou négative).

L’échelle numérique en elle-même n’a pas d’unités sauf les siennes (unités bovis ou « bu »). La vibration d’un lieu, d’une personne, d’une chose ou d’une idée peut être mesurée à l’aide d’un pendule associé à une échelle dessinée ou imprimée. Il peut également être mesuré en utilisant un sens de l’intuition très aigu. Il n’existe actuellement aucun instrument scientifique capable de détecter les niveaux de vibration de l’énergie spirituelle (bien que la clé du développement de cette technologie passe par l’utilisation de cristaux de quartz formés naturellement).

Une mesure entre 6 700 et 12 000 unités bovis est courante pour la plupart des gens. Des vibrations inférieures à 6 500 unités bovis indiquent une énergie alignée sur les aspects négatifs de la vie, ce qui peut être préjudiciable à la santé d’une personne au fil du temps. Des vibrations inférieures à 1 000 ou une valeur négative indiquent des énergies destructrices et haineuses, qui présentent un risque grave pour la santé et le bien-être. .

Des émotions négatives fortes telles que la cupidité, la jalousie, la colère, la honte et la terreur peuvent produire des vibrations mesurées en tant que valeur d’unité bovis négative, ainsi que des entités spirituelles réelles qui résonnent avec ces émotions (ce que la plupart des gens appellent un « démon » ou « mauvais esprit »). Les niveaux de vibration inférieurs à -10 000 sont extrêmement rares et résultent généralement de la magie noire ou du vaudou, de la cible ou de l’utilisateur.

Des cotes de bovis plus élevées sont indiquées par des états d’être favorables, compatissants et éclairés. Il n’y a pas de limite ascendante à l’échelle du bovis, bien qu’à l’heure actuelle la vibration spirituelle de la plupart des gens, des lieux et des objets ne dépasse pas 20 000 unités.

Quelques exemples de mesures de vibrations spirituelles plus élevées:

  • Lien restant avec un être cher décédé – 90 000 unités.
  • Fréquence « Indigo Child » : 50 000 unités bovis (conscience de 5ème dimension).
  • Fréquence « Crystal Child » : 130 000 unités bovis (conscience de la 6ème dimension).
  • Fréquence « Rainbow Child » : 200 000 unités de bovis (conscience de la 7ème dimension).

Remarque: il ne s’agit pas de ceux qui ont grandi pendant ou qui ont pris part à la culture de la drogue ou des « hippies » des années 1960 ou 1970).

  • Fréquence « Golden Child » ou « Luminary » : 450 000 à 850 000 unités bovis (conscience de la 8ème dimension).
  • Croix gammée : 1.000.000 unités bovis

Note: . Lorsqu’il est correctement dessiné avec des intentions positives – le rayon supérieur gauche est verticale, et un point est souvent placé entre chaque bras Swastikas créé ou conçu par le régime nazi, ou destiné à refléter cette fin ont une vibration de 1000 ou négatif 1 000 000 unités bovis. Des croix gammées dessinées avec des intentions positives entraînent une vibration intermédiaire d’environ 50 000 à 100 000 unités bovis).

  • Flamme violette de transmutation : 3 500 000 à 12 000 000 unités bovis (ou plus, pour des combinaisons supplémentaires telles que Silver Violet Flame et Golden Silver Violet Flame).

    L’ échelle de Bovis , qui porte le nom d’un radiesthésiste français appelé Antoine ou Alfred Bovis (1871-1947), est un concept utilisé par les radiesthésistes et les adeptes de la géomancie pour quantifier la force d’une « énergie cosmo-tellurique » postulée et inhérente à un lieu. L’unité de l’échelle de Bovis n’a pas de définition connue et n’est en aucune manière basée sur la physique. La « mesure » consiste à ce que le sourcier arpentant l’endroit avec un objet (comme un pendule, appelé « biomètre ») et déclarant le numéro de Bovis. Un nombre de 6 500 est considéré comme « neutre », des chiffres plus bas affectent négativement les « énergies » humaines, des nombres plus élevés positivement.Les nombres supérieurs à 10 000 sont dans la « plage éthérée », considérés comme des lieux de pouvoir .

  • nous pouvons tous convenir que le fait de compter des calories ou des grammes de protéines n’a que peu ou rien à voir avec la santé.

    Robyn a déclaré: «Comprendre les énergies, les vôtres, les fréquences énergétiques de vos aliments, de vos médicaments, de vos émotions, est un élément puissant. »

    Étant donné que les calories sont une mesure médiocre pour comprendre la santé globale parce que toutes les calories ne sont pas créées égales. En fait, il existe de grandes différences dans la façon dont une calorie est décomposée et utilisée dans le corps. Cette différence est source de confusion et explique pourquoi les régimes hypocaloriques ne fonctionnent pas toujours.

    Il ne s’agit pas de calories mais de ce que ces calories {énergie} de la nourriture dans son ensemble fait à votre corps. C’est la conversion, le mouvement, la transmission et le métabolisme de la calorie et de tous ses nutriments dans leur ensemble. C’est la fréquence vibratoire.

    la puissance de la fréquence

    Comprendre et utiliser la bonne fréquence est un outil puissant utilisé en médecine. Pensez aux lasers utilisés pour tuer et soigner. En médecine, les chirurgiens utilisent des lasers en chirurgie pour tuer un organe malade, le couper en morceaux pour le retirer et le faire passer à travers une incision de 1/2 po. Cela non seulement rend la chirurgie moins invasive, mais les fréquences de cicatrisation ciblées peuvent également aider vos tissus à se régénérer 10 fois plus rapidement que la normale.

    Si nous introduisons le même processus de pensée, des fréquences focalisées, dans la santé de tous les jours, nous pouvons comprendre que choisir ce que vous mangez a un effet négatif et préjudiciable sur votre santé ou un effet de guérison très puissant.

    La clé est d’être conscient de vos propres champs d’énergie. Savoir ce que signifie vivre avec des «vibrations élevées» et quels aliments vous aident à augmenter votre fréquence de vibration.

    Juste une note, des fréquences vibratoires plus élevées sont équivalentes à une bonne santé. Plus il est bas, plus nous sommes susceptibles de voir se développer une maladie, un cancer, une dépression et le vieillissement. En tant que principe des états de résonance, une fréquence inférieure augmentera pour répondre à une fréquence supérieure. Cela signifie donc que les aliments à basse fréquence causent plus de dégâts dans votre corps en réduisant votre fréquence globale.

    guérir avec fréquence

    La simple histoire de guérison par la fréquence commence par l’augmentation de votre fréquence vibratoire globale. Cela vient de la consommation d’aliments à fréquence plus élevée et de l’élimination ou de la limitation des aliments les plus bas. Cela signifie également traiter votre corps avec des fréquences plus élevées, telles que les huiles essentielles et la lumière du soleil. Encore plus grand est de garder vos émotions en échec.

    Parce que, comme vous l’avez deviné, nos émotions ont un impact puissant. En fait, nos émotions positives ont une fréquence supérieure à celle d’un corps en bonne santé moyen, ce qui signifie que la fréquence de votre corps augmentera pour y parvenir. De même, ces émotions négatives ont une fréquence plus basse qui vous déprécie, vous fatiguant, fatigué et ayant soif de toute la nourriture.

     


    Références

* Un Angström équivaut à un dixième de million de millimètres 1 Ǻ = 1 / 100.000.000 mm 
** Le dynamiseur d’aliments et de boissons «Landspurg Biorad System» (marque déposée déposée à l’INPI Strasbourg le 2 février 2002) Marque n ° 00 3 005 740). Modèle déposé déposé également à l’INPI Strasbourg le 12 juin 2002 N ° 02 3639 – est fabriqué et vendu exclusivement par « La Faïencerie de la Doller », 24 Rue de la Chapelle, 68116 Guewenheim, France. Téléphone: 00 33 3 89 82 86 85, fax: 00 33 3 89 82 83 89. Prix: 60 € TTC

si la baisse d’energie est due a des entités vous sentez opressée ,cauchemard ,pleurs sans raison tristesse alors il faut vous nettoyer sur le plan etherique il existe une rokia cest a dire une compilation de verset tres puissant quiu vous redonnera l’energie et la serenité en 28MN

tout ceux qui lont testé ont constaté sa puissance je lai moi meme testé car jetais sceptique et curieux a la fois je vous mets le lien

mettez des ecouteurs relaxes vous et fermez les yeux a la fin vous serez apaisée ,si vous avez des reactions mal de tete ou chaleur cest le signe que vous avez un mal occulte mais pas de panique ecoutez aussi souvent et cela disparaitra en quelques ecoutes  cordialement si vous avez des questions nhesitez pas a les poser sur la chaine de julien qui est très sympas et vous repondra bon weekend

 

 

energetique/comment-remonter-son-energie-vibratoire

 

Enregistrer

Sur la route occulte du nouvel ordre mondiale

téléchargement (30)

Je suis un Américain aux racines slaves, dont le père a quitté la Croatie pour s’établir aux États-Unis. Mon cœur est rempli de douleur pour mes frères et sœurs dans les États où on parle russe. Vous avez si fidèlement travaillé pour garder vivante la vérité du Christ. Je vous exhorte à continuer à vous battre pour votre foi, rappelez-vous que la vérité est en elle. Restez fermes dans la puissance de Dieu et gardez bien vos cœurs. Fiez-vous, en toute chose, au Seigneur Jésus-Christ. Il vous aime tendrement !

Vous devez faire tout votre possible dans la puissance de Dieu pour maintenir et protéger le vrai et le juste. Perdre et oublier la vérité, c’est tout perdre ! Le plus essentiel dans la vie dépend de notre connaissance et de notre compréhension de la vérité.

 

***

J’ai compris il y a longtemps que les tentatives politiques et économiques visant à créer un gouvernement mondial unifiéreposent sur un réseau d’organisations d’origine religieuse, connu sous le nom de mouvement New Age. J’ai fait face à cela pour la première fois lors du voyage d’affaires dans une ville voisine. …

 

Tout cela se faisait « dans un souci de paix et d’unité » et semblait répondre aux besoins de la société. En apparence, cela était très humain. Pendant plusieurs mois, je me suis complètement immergé dans l’étude des matériaux du Nouvel Âge. (C’était au début des années 80, lorsque peu de personnes connaissaient l’existence de ce réseau.)

 

Parallèlement à la collecte de nouvelles informations sur les sociétés politiques mondiales et aux recherches sur des questions économiques, je visitais également des magasins d’aliments naturels. Mon nouvel ami, le conférencier, m’a informé que le Nouvel Âge utilisait souvent de tels endroits pour distribuer sa littérature et propager ses idées. Il m’a recommandé de visiter certains de ces points de vente et de me familiariser avec la littérature Nouvel Âge, distribuée par leur intermédiaire. Et j’ai décidé d’essayer.

 

Mon ami avait raison. Déjà le premier magasin d’aliments naturels, situé à trois kilomètres de chez moi, avait tout – du magazine Nouvel Âge au journal Les nouvelles de la Mère Terre. La propriétaire du magasin était si satisfaite de mon intérêt qu’elle m’a remis gratuitement quelques anciens numéros du magazine Nouvel Âge. La visite dans le magasin suivant fut pire encore. Il y avait une grande variété de matériaux occultes dangereux. Un dépliant sur le tableau d’affichage informait les visiteurs de la procédure à suivre pour rejoindre la WICCA, l’organisation nationale des sorciers. Sous l’invitation, il y était écrit : « Seulement pour les disciples  sérieux ! » Je n’en croyais pas mes yeux !

 

Pour être juste, je note que j’ai trouvé de bons vieux magasins d’aliments naturels qui ne vendaient pas de matériaux occultes, mais ils étaient peu nombreux.

 

Plusieurs voyages de ce genre m’ont rapporté une petite pile de livres, de lettres d’information et de magazines Nouvel Âge. J’ai répondu à certaines publicités et donné mon adresse sous divers pseudonymes pour être inclu dans la liste de diffusion. J’ai pu ainsi établir des liens entres ces organisations, au moins dans l’échange de listes de diffusion. J’ai commencé à recevoir la littérature Nouvel Âge de partout au pays ; un an plus tard, je n’était même pas en mesure de consulter tous les documents reçus. Plusieurs boîtes volumineuses remplies de littérature Nouvel Âge et de matériaux occultes apparurent dans ma maison. 

 

J’ai eu tellement de succès dans mon rôle de l’adepte du Nouvel Âge que je pouvais déjà avoir de longues conversations avec les propriétaires ou les gérants des librairies Nouvel Âge. Mon seul but était d’établir les sources de leur organisation et leurs croyances inhérentes. Les recherches de mon nouvel ami avec plusieurs de ses collègues m’ont apporté une aide supplémentaire. Bientôt, nous avons créé notre propre petit réseau d’information pour se tenir mutuellement informés. L’amour pour le Christ, aussi bien que la volonté de dévoiler les plans des ténèbres, nous ont réuni. Après environ deux ans de recherche sur le Nouvel Âge, après avoir examiné ce mouvement et son mécanisme interne, j’ai décidé que j’ai atteint mon objectif en la matière.

 

Je ne voulais pas passer plus de temps que nécessaire sur les écrits du Nouvel Âge. Ces documents étaient si sombres et déprimants que je me sentais toujours accablé après la lecture. Si je n’étais pas sûr que Dieu m’avait appelé à exposer le mouvement Nouvel Âge, j’aurais arrêté mes recherches il y a longtemps. Je ne recommande à personne de mener de telles enquêtes si vous n’êtes pas fermement convaincu que la volonté de Dieu l’exige de votre part. Pour vous débarrasser de ce que vous lisez, vous devez alors vous plonger dans la Bible pour au moins autant de temps qu’il vous a fallu pour examiner la littérature occulte.

 

Ce n’est pas pour rien que Satan est appelé « père des mensonges ». Certaines doctrines du Nouvel Âge sont évidemment sataniques et ne constituent pas une menace pour un chrétien affirmé. Mais d’autres sont insidieusement voilés à dérouter un croyant dévoué. C’est pourquoi je n’exagère pas en disant qu’il ne faut pas traiter ces choses-là à la légère.
En résumé, voici ce que j’ai appris. 

 

Le mysticisme du Nouvel Âge

En termes simples, la religion Nouvel Âge est le panthéisme – la conviction que la totalité de tout ce qui existe est le dieu. Selon le panthéisme, il n’y a pas de Dieu personnel. Le concept de Nouvel Âge est que dieu est une force divine ou vitale. Les panthéistes enseignent que cette énergie ou le pouvoir divin traverse tous les êtres vivants – les plantes, les animaux et les êtres humains. À cet égard, ils parviennent à la conclusion que, par conséquent, nous sommes tous des dieux ou du moins une partie de dieu.

 

En raison de cette croyance, la plupart des panthéistes soutiennent automatiquement le concept de gouvernance mondiale unifiée, étant donné que l’unité est essentielle à la circulation du pouvoir divin. L’humanité unie est susceptible de faire « un saut quantique » à un niveau d’existence supérieur. Au final, tous les gens obtiendraient les capacités mystiques de faire ce qu’ils ne pouvaient faire avant. Une nouvelle ère de lumières viendra, le Nouvel ordre mondial.

 

Le panthéisme enseigne également que nous ne mourrons jamais et donc, nous ne serons pas soumis au jugement de Dieu. Nous reviendrons à la vie dans des formes diverses : la réincarnation est la vision naturelle des panthéistes qui croient que nous « faisons corps avec la nature ».

 

C’est incroyable de voir que l’homme peut se laisser prendre à de tels faux enseignements. Le panthéisme est basé en fait sur la plus ancienne séduction du satan, qui jeta dans le péché le premier couple, Adam et Ève – que si les gens goûtent le fruit défendu, alors ils 1) ne mourront jamais et 2) deviendront comme dieux.

 

Il semble que l’homme soit capable de tout pour éviter toute responsabilité et subordination à une haute autorité. Je pense que la partie la plus attrayante du panthéisme est exprimée dans l’affirmation que l’homme n’a aucune responsabilité devant Dieu en personne. Les gens sont plus enclins à croire en un mensonge illusoire et être une autorité à eux-mêmes qu’accepter la vérité et approcher de leur Créateur aimant.

 

J’ai aussi découvert : la pratique occulte vient très souvent des croyances panthéistes, surtout dans la magie. Contrairement à une opinion répandue, la plupart des mages ne croient pas en Satan et ne considèrent pas qu’ils pratiquent les rituels sataniques. Ces sorciers et magiciens sont sûrs que la magie est une simple utilisation des forces de la nature ou du pouvoir divin (le panthéisme).

 

Le panthéisme est une religion satanique. Bien que le culte direct de Satan – le satanisme – attire certains adeptes, la plupart des gens ne veulent pas entrer en contact avec lui à cause de son essence terrible évidente. Mais il y a une modification plus subtile du satanisme – le panthéisme, conçu pour attirer les masses.

 

Si la pratique occulte provient de croyances panthéistes, alors il s’ensuit que les dirigeants des religions panthéistes orientales doivent être les meilleurs experts occultes au monde. J’ai constaté que les adeptes les plus actifs du nouvel âge sont ceux qui sont profondément impliqués dans l’occultisme et considèrent les dirigeants religieux de l’Est comme des experts en la matière. Ainsi, les yogas indiens et autres propagandistes occultes ont pu attirer de nombreux adeptes en Occident. Cependant, les adeptes du Nouvel Âge considèrent les moines tibétains qui vivent selon les préceptes du dalaï-lama, comme leurs leaders spirituels les plus respectés. Des personnalités [juives] de la Société théosophique comme Alice Bailey et Helena Blavatsky, dont les œuvres exercent la plus grande influence sur le mouvement moderne du Nouvel Âge, étudiaient pendant un certain temps sous la direction du dalaï-lama, le maître occulte du Tibet.

 

Souvent, on interprète mal les mots « mystique » et « mysticisme », au moins dans l’usage moderne. J’ai trouvé que les concepts de « mysticisme » et « occultisme » sont employés par les adeptes du Nouvel Âge comme interchangeable. Il s’avère que le mot « mysticisme » est tout simplement une manière plus douce et plus prudente de désigner l’occultisme.

 

À cause de ces subtilités, beaucoup de gens, attirés par les manifestations extérieures du mouvement Nouvel Âge, n’ont pas conscience d’être captés par les idées occultes. En conséquence, ces gens séduits découvrent souvent qu’ils professent l’occultisme, mais ils sont déjà devenus dépendants de leur nouvelle foi et de leur nouvelle pratique au point de ne plus vouloir tout changer et revenir en arrière. L’occultisme crée une dépendance dans le même degré, et voire plus, que les drogues qui peuvent obscurcir l’esprit.

 

Peut-être l’aspect le plus attrayant et dangereux de l’occultisme est sa capacité à changer le mental de l’homme. J’ai trouvé que le désir d’atteindre un état modifié de conscience est l’un des principaux facteurs regroupant les adeptes du Nouvel Âge.

 

Je crois que Dieu nous a créés avec une sorte de dôme protecteur, capable de nous protéger de l’influence de l’occulte. Cependant, si nous choisissons la désobéissance à Dieu et à Ses avertissements, il est possible de détruire cette défense invisible, de contacter directement le monde occulte et d’entrer en communion avec les forces des ténèbres (les démons). Cela peut se produire de différentes manières, en utilisant les techniques de concentration et de méditation les plus diverses qui provoquent souvent un état de conscience altérée.

 

Certaines personnes qui entrent dans des états altérés ou en transe, peuvent d’abord ne pas connaître d’expériences spéciales. D’autres vivent des expériences occultes même lors de leur première tentative. Parmi ces phénomènes, un état à l’extérieur du corps que les adeptes du Nouvel Âge appellent « projection astrale » ou « voyage dans l’espace », l’utilisation de l’hypnose pour revenir à des vies antérieures (régression), une vision claire d’événements futurs (des formes de prédiction) ou la communication directe avec des êtres spirituels appelés leaders spirituels ou simplement guides.

 

L’état de conscience altérée est extrêmement dangereux. Certains livres Nouvel Âge proposent les techniques qui protègent prétendument des mauvaises expériences. Des gourous indiens prennent des mesures de sécurité s’ils tombent dans les états méditatifs de plus en plus profonds. Ils sont terrifiés par la négligence chez les amateurs pratiquant en Occident.

 

Le problème est compliqué par le fait que la plupart des chrétiens ne comprennent pas de quoi il s’agit. En raison du manque de compréhension ou du courage, ou pour les deux raisons, peu de prédicateurs abordent ces problèmes importants depuis les chaires. En conséquence, à l’exception des avertissements bibliques concernant l’occultisme et le spiritualisme, la société s’est retrouvée sans défense contre les mensonges du satan.

 

Peu de gens réalisent que, en entrant dans l’état de conscience altéré, ils permettent à Satan d’influencer leur pensée. Il se peut que de telles « expériences » détruisent notre mécanisme de défense. Certains psychologues croient qu’en état de transe, une personne n’est pas capable de penser correctement et reconnaître la tromperie. Satan n’est pas stupide et comprend cela. Donc ce n’est pas étonnant que la personne impliquée dans les exercices occultes ne discerne pas le bien du mal et cède facilement aux paroles d’un esprit (ou d’un hypnotiseur).

 

Si dans l’état d’hypnose profonde, vous êtes informé qu’hier vous avez chevauché le tricycle dans la rue principale de la ville, alors vous allez probablement le croire. Dans votre esprit, cela peut devenir un fait. Le danger de ce pouvoir occulte peut être illustré par le cas suivant.

 

Il y a plusieurs années, un hypnotiseur fut invité à l’école où ma nièce a étudié, pour présenter son « art ». Il a demandé à des volontaires de monter sur la scène et a mis certains d’eux en état de transe. Deux ans plus tard, il visita de nouveau cette école et démontra que sa force à l’égard de ces élèves qu’il avait hypnotisés il y a deux ans s’était conservée. Il prononça simplement un mot-clé, et le son même de sa voix jeta de nouveau ces élèves en transe. Cela effraya toute la classe – ce qui était à prévoir !

 

L’hypnotiseur mentionné s’est comporté avec bienveillance. Mais cela ne veut pas dire que ses expérimentations ne sont pas occultes et qu’il ne faut pas les éviter. Il n’y a pas de bon occultisme ou de bonne ou blanche magie. L’occultisme sous toutes ses formes est l’œuvre du satan. L’occultisme peut sembler attrayant jusqu’à ce que le satan décide de l’utiliser pour ses mauvaises intentions. Il est naïf de penser qu’il est possible de manipuler les forces occultes et de plus, acquérir sans préjudice des « changements positifs » pour soi-même. Si une personne se décide pour cela, alors c’est le monde des esprits va la manipuler, et non l’inverse.

 

En explorant ce sujet, j’ai appris que les drogues et d’autres produits chimiques étaient utilisés depuis des milliers d’années pour atteindre le même objectif : susciter un état de conscience modifié. L’écrivain Nevill Drury affirme que les anciens philosophes grecs utilisaient des moyens comme LSD pour entrer dans un état de transe. Cet outil a été fabriqué à partir d’une plante spéciale, l’ergot, qui végétait parmi les cultures céréalières des champs. On l’offrait généralement aux débutants qui participaient aux rituels occultes des sacrements grecs antiques. Certains des philosophes étaient fortement impliqués dans l’occultisme et la toxicomanie et étaient initiés aux mystères d’Eleusis.

 

Ce n’est pas une coïncidence si dans les années 60 aux Etats-Unis, l’usage de drogues et la pratique de l’occultisme sont devenus simultanément populaires. Ils vont de pair.

 

L’usage de drogues psychotropes (LSD, héroïne) est le moyen le plus simple et accessible à tout fainéant pour parvenir à une transe ou « faire un voyage », ce qui est une véritable expérience occulte. C’est l’une des causes de la dépendance à la drogue. Je connais un homme qui, après avoir appris la possibilité de vivre les mêmes expériences grâce à la pratique occulte de la méditation, refusa les drogues. Il jugea que c’était moins cher et pas si nuisible à sa santé !

 

Pour les personnes qui pratiquent souvent la méditation, des esprits peuvent apparaître pendant la transe. Certains théologiens pensent que ces esprits, qui sont essentiellement des démons, sont capables de prendre n’importe quelle forme en fonction de ce que la personne croit. Par exemple, un adepte du Nouvel Âge qui a embrassé le panthéisme avec sa croyance inhérente en la réincarnation peut rencontrer, dans l’état de transe, un esprit déguisé en créature de niveau supérieur. Cet être, ou « l’enseignant suprême », a subi plusieurs réincarnations et est donc censé d’être capable de communiquer utilisant des moyens inaccessibles pour les êtres humains moins avancés.

 

Les philosophes et les psychologues plongés dans l’occulte, notamment Carl G. Jung, ont vécu des expériences similaires. Mais ils considèrent ces créatures comme des images primaires ou des « formes idéales ». D’autre part, les humanistes exigeants qui ne croient pas en l’existence du royaume des esprits, voient généralement des créatures se présentant comme extraterrestres et prétendant qu’elles représentent une forme supérieure de civilisation extraterrestre et sont capables de communiquer à un niveau encore inconnu. En général, les démons disent aux gens ce qu’ils veulent entendre et sont capables de percevoir.

 

Il est frappant de constater que beaucoup de personnes qui refusent de croire en l’existence de Dieu, sont non seulement sujettes à la séduction, mais acceptent avidement un tel mensonge. À travers les âges, c’est pareil, hélas ! C’était de même à l’époque de l’Ancien Testament.

 

J’ai découvert une chose intéressante : toutes les anciennes religions mystiques sont panthéistes depuis les temps bibliques. Le panthéisme est originaire de l’ancienne ville de Babylone en Mésopotamie, d’où il s’est rapidement répandu dans le monde entier. L’hindouisme est l’une des branches du panthéisme babylonien actuel, via les Aryens de l’ancienne Perse. Et le bouddhisme est l’une des branches de l’hindouisme. Toutes les religions orientales modernes, en fin de compte, proviennent de l’ancienne Babylone, où la révolte contre Dieu a commencé.

 

Le peuple d’Israël était complètement entouré de ces peuples occultes. À l’ouest, des mystères égyptiens se déroulaient (également connus sous le nom de mystères d’Osiris) desquels Dieu a débarrassé les Israélites. Le sud était célèbre pour les mystères arabes, l’est pour ceux de Babylone et du Perse (de Sémiramis et de Mithra), connus comme zoroastrisme.

 

Au nord, les mystères assyriens et phéniciens étaient populaires, y compris le culte de Baal, et plus tard, les mystères grecs et romains (appelés eleusiniens, dionysiaques, mystères de Bacchus, etc.). Toutes ces religions panthéistes ont le même fondement et proviennent de l’ancien Babylone de Nemrod.

 

Bien que Dieu ait dispersé les gens qui essayaient de construire la tour de Babel, cela n’a pas mis fin à l’occultisme et n’a pas interrompu sa propagation, seulement ralentit pour un temps. Lorsque de nouvelles civilisations ont vu le jour en Égypte, en Perse, en Inde, etc., l’ancienne pratique occulte fut rétablie. Il s’est avéré que lors de la réinstallation, les gens ont emporté avec eux leurs anciennes croyances et leurs rituels religieux.

 

Et bien que des changements et des modifications soient apparus dans ces « nouveaux » mystères, afin de pouvoir être en harmonie avec la culture de différents groupes linguistiques, les dogmes et les pratiques de base sont restés les mêmes. Par exemple, tous les anciens mystères avaient la prêtrise occulte qui dirigait un pays ou un empire en alliance avec un prêtre-roi nommé. Pour devenir un prêtre, l’homme devait généralement passer par une série de rituels et d’initiations occultes secrets. Une fois atteint le plus haut niveau ou le cercle intérieur, l’initié était introduit dans l’enseignement secret. Cela incluait toujours le culte de Lucifer qu’on appelait le plus souvent dans les mystères le dieu de Hadès ou du monde souterrain et représentait symboliquement comme un serpent ou un dragon.

 

Cela indique clairement aux gens modernes que cette religion a une essence satanique. Les plus hauts prêtres prenaient, dans l’état altéré, les ordres directement du satan ou de ses envoyés (démons). Les méthodes pour atteindre cet état étaient considérées dans l’ancien temps comme les secrets les plus profonds et les mieux gardés des grands-prêtres. Elles étaient gardées et transmises par les sociétés secrètes de génération en génération. Au XIXe siècle, ces mêmes méthodes ou leurs variations ont fait leur chemin dans la société occidentale. Les esprits démoniaques avec lesquels les prêtres ont communiqué, sont devenus des dieux et déesses dans les religions mystiques.

 

De plus, je crois que les idoles adorées au sein de ces religions ont souvent été copiées à partir d’images spécifiques de démons qui paraissaient devant les prêtres. Si tel est le cas, les masses populaires ne vénéraient pas un simple morceau d’argile ou de métal. En fait, ils ont prié les démons qui sont apparus dans des visions.

 

C’est pourquoi Dieu était si ferme dans ses commandements donnés à Moïse pour que les Israélites n’adorassent pas d’autres dieux :

 

Alors Dieu prononça toutes ces paroles, en disant:

Je suis ton Seigneur Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude. Que tu n’aies pas d’autres dieux sauf Moi. Ne te crée pas une idole ou une image quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. (Exode 20:1-5).

 

Ensuite, Dieu avertit les Israélites via Moïse :

Lorsque tu seras entré dans le pays que ton Seigneur Dieu te donne, n’apprends pas à imiter les abominations de ces nations-là. Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse  son fils ou sa fille se purifier par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination au Seigneur; et c’est à cause de ces abominations que ton Seigneur Dieu va chasser ces nations devant toi. (Deutéronome 18:9-12).

 

Aspirant aux phénomènes occultes comme les états de conscience altérés, l’homme joue avec le feu. Il détruit le bouclier surnaturel établi par Dieu pour le sécuriser. Par conséquent, la Bible nous avertit à plusieurs reprises de rester à l’écart de cette pratique (voir Jérémie 29:8-9, Zacharie 10:2, Esaïe 47:13-15, Lévitique 19:4, 26:31 et 20:6).

 

En utilisant les « vases » volontaires naïfs qui pratiquent la méditation occulte, Satan est capable d’organiser l’établissement mondial du Nouvel Ordre Mondial. Utilisant la hiérarchie occulte secrète, il avance systématiquement son plan. Et la seule menace sérieuse qui pèse sur ses projets, ce sont les croyants avertis et fidèles qui s’opposent à lui. Dans le monde entier, des personnes en état de conscience altérée sont constamment en contact avec les assistants du satan et apprennent petit à petit beaucoup de choses de son « plan ». Toutefois, ceux qui pratiquent la méditation occulte ne sont pas tous en contact avec les esprits, mais beaucoup plus que la plupart d’entre nous ne peuvent l’imaginer ou présumer.

 

Bien qu’il soit impossible de dénombrer avec exactitude les Américains impliqués dans l’occultisme, on sait qu’au cours des trois dernières décennies, leur nombre a augmenté de plusieurs milliers. Ce mouvement a ses leaders reconnus et ses gourous réputés, il produit un nombre énorme de livres et d’autres littératures occultes, lues fidèlement par leurs adeptes. Je pourrais faire une liste d’au moins d’un millier d’organisations Nouvel Âge opérant aux États-Unis. Certains de ces groupes sont peu nombreux et représentent de petites communautés composées de plusieurs dizaines de personnes. D’autres organisations, en particulier liées aux grandes éditions, comptent des dizaines de milliers d’abonnés.

 

Je suis convaincu que beaucoup de leaders du mouvement Nouvel Âge savent clairement ce qu’ils font, qu’ils entrent en contact avec les esprits démoniaques. Beaucoup des nouveaux membres de l’occultisme qui sont sous la direction de ces leaders peuvent ne pas se rendre compte que dans les hauts rangs, on pratique un culte de Lucifer. Mais ils doivent comprendre que leurs méthodes et leurs rituels sont liés à l’occultisme.

 

La majorité des adeptes du Nouvel Âge sont cependant dans la périphérie ; naïfs, ils ne réalisent pas où ils sont impliqués. Ces gens pouvaient rejoindre le mouvement parce qu’ils partageaient une ou plusieurs croyances ou pratiques lui inhérentes, comme la fusion avec la nature, la santé holiste, la paix dans le monde, la pratique de la méditation transcendantale, le yoga ou d’autres formes de méditation occulte. Je compatis à ces gens-là, car le Nouvel Âge n’était pas leur choix délibéré.

 

Traditionnellement, la Société théosophique était à l’avant-garde de la préparation de l’humanité à l’adoption du Nouvel Ordre Mondial. Cette association a publié de nombreux ouvrages occultes classiques largement lus : Le destin des nationsNouvelle apparition du ChristApprentissage du Nouvel Âge, ainsi que Doctrine secrète, écrits par la fondatrice du mouvement Helena Blavatsky.

 

H. Blavatsky, à la page 53 de la Doctrine secrète, cite le Paradis perdu de Milton à propos du « déchu », le satan : « Mieux vaut régner en enfer qu’être un serviteur au paradis ! » À la même page, Blavatsky déclare : « Mieux vaut être un homme, le chef-d’œuvre de la terre et son roi (opus operatum), que se perdre parmi les êtres spirituels sans volonté au Cieux ». À la page 76 de la Doctrine secrète Blavatsky parle de Lucifer de la manière suivante : « … c’est l’idéal le plus grand, le symbole toujours vivant, et en outre, l’apothéose du sacrifice de soi pour l’indépendance intellectuelle de l’humanité … »

 

Dans le même chapitre, elle continue de citer avec approbation Eliphas Levi : « Il (Satan) est un Djinn assez fier pour se considérer comme un dieu ; assez courageux pour acheter son indépendance au prix du tourment et de l’agonie éternels ; assez beau pour s’incliner devant sa parfaite lumière divine ; assez fort pour régner dans le noir au cœur de l’agonie et créer un trône de bûchers funéraires inextinguible… Prince de l’anarchie, à qui sert toute la hiérarchie des purs esprits. »

 

Je pourrais continuer, mais le contenu du livre devient encore plus terrible. Certains impacts de la Doctrine secrète s’était déjà manifesté : le livre a grandement influencé Hitler. Blavatsky comprenait clairement que Dieu existe, et a sciemment choisi de se rebeller contre Lui en prenant le parti de Lucifer. Elle confirma sa position par la décision de lancer un magazine intitulé « Lucifer ». Le magazine paraissait pendant une courte période, puis à la suite de la pression publique, il cessa d’exister.

 

Une autre dirigeante de la Société théosophique, Alice Bailey, fonda la maison d’édition Lucifer Press dans le but de publier et de distribuer la littérature de l’association. Cela s’est passé autour de 1920. Cependant, en raison de l’indignation du public, elle changea bientôt de nom pour s’appeler Lucis Press. Jusqu’à récemment, le siège de l’organisation centrale LucisTrust était situé à New-York, United Nations Plaza. L’organisation compte plus de six mille membres et ce n’est qu’une des nombreuses fondations soutenant le mouvement pour un monde unique.

 

Certaines des organisations lucifériennes du Réseau théosophique ont été établies par Bailey et Lucis Trust dans les années 1920 et 1930 : les Écoles Arcane à New-York, Londres, Genève et Buenos Aires ; les Triangles ; World Goodwill.

 

Les écoles Arcane sont des centres de formation spéciaux pour placer une personne sur la route express au sein du réseau du niveau supérieur du Nouvel Âge. Le programme Triangles de Lucis Trust est un autre moyen utilisé par une organisation pour promouvoir l’introduction du Nouvel Ordre Mondial. Les Triangles comprennent des centaines de groupes de méditation composés chacun de trois personnes qui imaginent simultanément des triangles de lumière, récitant le Grand appel au retour du « Christ » (lisez l’Antéchrist).

 

World Goodwill est constituée de personnes qui s’appellent « Nouveau groupe de serveurs mondiaux ». Il fut fondé en 1933 dans le but de diffuser la littérature qui soutienne la vision théosophique luciférienne dans le monde entier. En 1961, ce groupe a rejoint une autre organisation occulte appelée Union mondiale. Aujourd’hui, cette organisation participe activement au programme de planification et de mise en œuvre de la gouvernance mondiale. Notamment, Lucis Trust et Union mondiale, organisations influentes du Nouvel Âge, sont étroitement associées à des sociétés qui poursuivent une politique du monde uni et conduisent directement à l’Association de la Constitution et du Parlement mondiaux, une organisation qui a pour mission de nous guider vers le nouvel ordre mondial.

Gary Kah. En route vers l’occupation globale

Le pouvoir des mots et les formes de pensée magique occultes

infamous-second-son-A1

De nombreuses formes de pensée magique de par le monde accordent au verbe, proféré ou écrit, une part essentielle dans la symbolique et dans le déroulement du rite. Il arrive très fréquemment que ce verbe ait déjà, dans la cosmogonie, une fonction instauratrice : c’est par la parole que le Dieu origine de l’univers produit à l’existence les choses et les individus, qu’il les ordonne et les dirige. Par cette imitation sacrée qui fonde souvent la pratique culturelle et/ou la magie, l’homme de connaissance et de pouvoir peut à son tour manier cette parole instauratrice, dont la fonction n’est pas uniquement de fournir une information comme le fait le discours usuel, mais d’exercer une action sur le déroulent des processus vitaux.

Ces considérations renvoient un écho tout particulier en climat culturel islamique, où la Parole joue un rôle religieux de premier plan. Le Coran est reçu comme un message divin « dicté » pour ainsi dire au prophète Muhammad par l’Ange, et dont chacun des mots, des phrases et des versets a été voulu et construit par l’intention divine. En récitant à son tour le texte du Coran, le simple croyant ré-actualise la descente du Verbe sur terre ; il prend en quelque sorte la position de l’ange de la révélation. Les mots qu’il articule ne sont pas assimilables à une simple récitation liturgique, car ils sont tout chargés du pouvoir de l’énergie divine même qui les a proférés. Par cette récitation du Coran, le Musulman pratiquant s’approprie l’énergie divine, il se laisse compénétrer par son efficience surnaturelle. On comprendra sans peine que cette valeur quasi sacramentelle accordée à la lecture du Coran ait dès les premières générations de l’Islam glissé vers des pratiques plus utilitaires, et qu’on ait utilisé des versets à des fins de guérison ou de divination.

L’idée que nous voudrions avancer et illustrer ici est qu’en climat islamique, la parole n’est pas seulement un élément parmi d’autres dans les pratiques « occultes », mais qu’elle y exerce une fonction d’encadrement et de structuration de l’ensemble de la pensée et de l’agir magique. Il existe certes, comme partout dans le Proche-Orient antique et moderne, une magie sympathique où la pensée et les pratiques se meuvent selon des rapports d’analogie. De même, le rôle des considérations astrologiques est omniprésent dans la plupart des textes de quelque importance. Toutefois, il apparaît que la magie du verbe précède et informe ces autres formes de raisonnement. C’est ainsi que les signes du zodiaque, les planètes ou les maisons lunaires sont « marqués » par des lettres distribuées sur chaque zone de l’espace dont elles désignent les qualités spécifiques. En effet, elles ne représentent pas seulement des signes, des repères pour l’action céleste qui est désignée, mais sont des matrices de ces actions en quelque sorte, qui sont ontologiquement supérieurs aux astres. La tradition soufie y voit souvent des hiérarchies supérieures d’anges.

  • 1 Shams al-ma’ârif wa-latâ’if al-’awârif, Matbaa Mustafa Muhammad, Le Caire, s.d., ici Sh. M. ; et (…)

Cette prééminence de la magie littérale sur les autres formes d’action occulte est surtout sensible dans les textes plus tardifs. Les premiers grands traités de la littérature magique arabe (comme l’œuvre de Ibn Wahshiyya, ou le Ghâyat al-hakîm du pseudo-Majrîtî) dépendaient encore notablement de modèles antiques, et faisaient une part plus importante aux forces astrales ou aux « propriétés intrinsèques » (khawâss) des substances. Les textes plus récents, et dont se servent le plus souvent les praticiens modernes des sciences occultes, se fondent par contre pour l’essentiel sur la composition de formules, de talismans, de rituels etc. à partir de noms divins, de certains versets, de certaines lettres tirés du Coran ; comme si toute magie dans le monde représentait en quelque sorte un prolongement, une réverbération de la parole divine adressée aux terriens. Nous référerons ici plus particulièrement au Shams al-ma’ârif de Bûnî (13e siècle), et au Shumûs al-anwâr d’Ibn al-Hâjj Tilimsânî (14e siècle)1.

La grammaire cosmique

Le nom d’une chose ou d’une personne est considéré, dans nombre de systèmes magiques, comme l’expression de son essence même. C’est également le cas pour nos textes de magie musulmane. Mais celle-ci insère cette croyance dans une vision sous-jacente plus générale, à savoir que l’ensemble des lois régissant l’univers obéissent à une sorte de syntaxe universelle, comprenant ses noms (les essences), ses adjectifs (les accidents), ses verbes (les processus de transformation). Or cette parole cosmique est parallèle à la parole humaine. Pour présenter les choses autrement, on pourrait dire que la langue humaine (il s’agit ici bien sûr de l’arabe) est un reflet du même ordre, de la même composition, de la même sagesse divine qui structure le monde entier. Ce qui engendre deux conséquences. D’une part, cela implique que celui qui connaît les secrets de la langue humaine pénètre dans les secrets les plus profonds de la création surtout si sa méditation porte sur la parole la plus pure, la plus divine qui puisse s’écouter sur terre, à savoir le Coran. D’autre part, cela suggère que l’homme connaissant la structure intime de cette langue, ayant compris que chaque lettre est, à son plus haut degré, un ange, se trouve par le fait même investi d’un pouvoir vaste (Sh. M. : 14,63,75).

  • 2 Ibn Arabi, dans le 2ème chapitre des Futûhât al-Makkiyya consacré à la science cachée des lettres, (…)

Commençons par la définition de cette métalangue magique. Comment l’aborder ? Il n’existe bien sûr pas d’enseignement en tant que tel. La tradition soufie orale et les quelques textes que nous possédons font état de l’explication que des maîtres ont fourni sur tel ou tel point particulier ; mais il semble surtout que la « science des lettres » s’acquière par de longues méditations individuelles, suscitant la germination progressive de significations ésotériques dans l’esprit du méditant qui se présentent alors à lui comme autant d’inspirations, d’illuminations intérieures accompagnées ou non de visualisations2.

Mais ce caractère inspiré et assez arbitraire de l’apprentissage de la science des lettres n’a pas empêché cette dernière de se doter d’un certain nombre de principes et de règles stables. Le monde a selon nos textes été créé à partir des 28 lettres de l’alphabet arabe, qui ont composé les 99 Beaux Noms de Dieu (qui sont les matrices de tous les êtres créés), puis se sont réparties dans l’ensemble du cosmos. Chaque constellation du Zodiaque, chaque corps céleste, chaque heure du nycthémère se trouve affecté d’une ou plusieurs lettres qui sont ses « patrons », son ange recteur. Réparties selon les Qualités Elémentaires (lettres chaudes, sèches, froides, humides), les lettres structurent également les lois physiques du monde sublunaire. Il n’est pas un aspect de la vie matérielle ou psychique de chaque être humain qui ne puisse être traduit selon cet alphabet cosmique, ce repérage servant bien entendu aussi de diagnostic (Sh. M. : 5 & s., Sh. A . : 77 et Lory, 1989b).

La lecture attentive du Coran vient enrichir constamment ce type de spéculation. On tiendra compte du rôle des lettres lumineuses (lettres séparées mises en exergue de certaines sourates) opposées aux autres, « ténébreuses ». On relèvera quelles lettres font partie de la première sourate, la Fâtiha, et quelles autres en sont absentes. Partant de l’idée plus ou moins exprimée que le verbe coranique attire la présence des anges, que ses sourates, versets ou lettres sont elles-mêmes, au plus haut niveau de l’être, des entités angéliques (cf. Ibn Arabi, 1988 : 454 & s., et Sh. M. : 14), la récitation répétée ou la composition de talismans cherchera à comprendre et maîtriser cet influx d’en haut. La méditation prendra appui ici sur des spéculations arithmologiques parfois extrêmement complexes cherchant à traduire les lettres considérées en nombres (le nombre étant 1’« esprit » de la lettre), puis à ramener ces nombres à des noms prononçables. A chaque fois, l’intention sera voisine : puisque tout ce qui advient dans notre monde sensible est le résultat d’interactions survenant dans les mondes supérieurs, l’activité magique cherchera à intervenir directement dans ces zones subtiles « avant » la manifestation de l’événement attendu ou redouté (Sh. M. : 57-59).

  • 3 C’est à dire dans des cas de « possession angélique », où une entité spirituelle se manifeste par l (…)
  • 4 Cf. Bûnî, 1956 : 91 sq. ; Sh. M. : 32. Le cas de A.A. al-Dabbâgh (XVIIe-XVIIle siècles) est plus ri (…)

La langue arabe devient ici un support matériel concret pour la découverte et l’appropriation de niveaux de langage supérieurs. La compréhension et le maniement de la « langue des anges » est certes un domaine bien trop insaisissable pour qu’on puisse en parler avec précision. Nos textes y font allusion parfois en appelant cet idiome surnaturel al-suryâniyya, le syriaque. Il ne s’agit pas ici bien sûr de la langue araméenne occidentale désignée usuellement par ce terme, mais d’un mode de communication angélique qui se manifeste parfois dans les hadra soufies sous forme de phénomènes de glossolalie3. Nos auteurs se bornent à nous signaler à ce sujet qu’en suryâniyya, chaque lettre prise isolément est signifiante, porteuse du sens matriciel qu’elle diffuse dans les mondes inférieurs. Le Coran lui-même peut donc être « traduit » en suryâniyya, ce dont certains auteurs fort différents comme Bûnî en magie et ‘Abd al-Azîz al-Dabbâgh dans le domaine de la mystique nous fournissent des échantillons4. Il s’agit bien sûr à chaque fois d’inspirations individuelles, ou de données de tradition qui ne laissent aucune prise à l’induction pour un observateur extérieur.

Mais le sens supérieur de l’arabe coranique, comme celui de la langue des anges, relève en fait d’un autre ordre, celui du nombre. Le nombre, nous le disions plus haut, est l’esprit de la lettre, celle-ci prenant la fonction du corps pour le nombre – corps subtil si elle est prononcée, corps physique si elle est écrite (Sh. M. : 6, 78). Nous retrouvons des intuitions de base du pythagorisme, du platonisme du Timée, de plusieurs spéculations gnostiques, et bien sûr de la kabbale hébraïque. L’important pour nous est de noter l’aspect profondément islamique de ces spéculations arithmoloqiques. Celles-ci se déroulent selon la valeur numérique des lettres arabes et selon des données coraniques : ainsi p. ex. le nombre des lettres de la basmala, des lettres isolées, etc. (Sh. M. : 31s, 39s & 58). La dialectique du pair et de l’impair y est guidée par la théologie unitarienne de l’Islam classique (Sh. M. :60, 76). L’origine comme la finalité de la science musulmane des lettres repose donc sur une démarche numérologique qui lui est propre.

Le pouvoir des mots

  • Sur cet aspect de l’œuvre de Jâbir, cf. Paul Kraus, 1986 : 223 s., et Pierre Lory, 1989a : 124 s.

De l’évocation de cette « grammaire de l’univers », on peut donc inférer que la connaissance profonde, ésotérique du langage donne accès à la connaissance des secrets de la nature. C’est très exactement ce que s’était proposé d’accomplir et de décrire l’école d’alchimistes placée sous le patronage de Jâbir ibn Hayyân. Pour elle, l’analyse méthodique de la composition de chaque substance, de la nature de chaque lettre (chaude ou froide, humide ou sèche) permettait de déterminer avec précision la composition intime de chaque minéral ou substance organique5. Mais il y a plus, car la science des lettres ne se présente pas comme un simple savoir, elle entend conférer un pouvoir réel sur l’objet ou la personne nommée.

C’est en effet une croyance très répandue, peut-être même universelle, que la profération du nom peut exercer une influence sur le nommé, le nom donnant en quelque sorte l’essence, le germe ontologique de chaque existence particulière. La magie en terre d’Islam a beaucoup développé ce type de considération, qui fut appliqué dans des domaines variés, suivant des modalités très différenciées. Cette efficacité du nom a été invoquée jusque dans la médecine populaire telle qu’elle est rapportée par exemple par Suyûtî dans son Kitâb al-rahma fî al-tibb : pour soigner une fièvre, donc un excès de chaleur, on pourra avoir recours à un talisman ou à une formule jaculatoire où domineront les lettres froides. Dans un tout autre domaine, celui de la mystique du tasawwuf, le disciple reçoit un nom divin à réciter comme dhikrpersonnel, et le contenu même de ce nom (p. ex. yâ Latîf, « ô Bienveillant ») est censé induire une transmutation progressive de la personne du récitant, qui se dépouille de ses qualités purement humaine pour s’assimiler la bienveillance même de Dieu (Sh. M. : 140).

Mais l’application la plus fréquente de la puissance du mot dans la magie islamique concerne en fait l’invocation des esprits. Ces derniers sont désignés par le terme assez général de rûhâniyyât, qui peut se rapporter à des catégories d’entités assez différenciées, principalement aux différentes classes d’anges, lesquels sont également appelés ‘ulwiyyât, les êtres d’en haut, car résidant dans les différentes sphères célestes ou plus haut encore, près du Trône divin (Sh. M. : 63 ; Sh. A. : 75& s., 179). Mais les invocations et talismans les plus usuels s’adressent plus simplement aux sufliyyât, terme désignant parfois des anges de rang inférieur, et le plus souvent les djinns, êtres vivant sur terre comme les hommes, et comme eux de vertu variable, potentiellement pécheurs sans être pour autant systématiquement malfaisants. Enfin, la parole magique peut également s’adresser aux shayâtîn, démons plus nettement maléfiques de la compagnie d’Iblîs ; mais nos textes sont singulièrement discrets sur ce genre de pratiques glissant dans la magie noire la plus répréhensible au regard de la Loi.

C’est ici que l’efficacité accordée au nom se manifeste dans toute son ampleur. A lire les textes de Bûnî ou de Tilimsânî, on constate que le praticien qui accomplit son rituel magique dans les règles peut imposer sa volonté de façon pratiquement illimitée aux djinns : par la parole il les rend visibles, par la parole il les contraint, même contre leur gré, d’accomplir sa propre volonté sans contrepartie réelle de sa part. Ces djinns sont appelés souvent « serviteurs de (tel) Nom ». Il suffit de connaître celui-ci et de savoir s’en servir pour obliger le djinn à partir (exorcismes, guérisons) ou au contraire à demeurer dans un endroit, à fournir des informations (cas de la divination), à accomplir des prodiges etc. Il peut s’agir d’un des 99 Beaux Noms de Dieu, mais aussi du nom propre d’un ange supérieur ou du djinn lui-même, ou encore d’une formule magique donnée telle quelle, dont le sens n’est pas explicité.

tous les « magiciens », auteurs ou consommateurs de textes occultistes de la période considérée (le bas Moyen-Age), ont certainement été des Musulmans et des Soufis complètement sincères. On ne distingue plus chez eux de relents de données païennes (comme chez Ibn Wahshiyya), et même l’astrologie se trouve comme « encadrée » par des considérations sur les 99 Beaux Noms de Dieu. Qu’ils aient été plus ou moins intéressés par l’argent ou le pouvoir est une autre question. Mais il me semble hors de doute qu’ils se voulaient, se pensaient Musulmans ; plus encore, qu’ils se considéraient comme les dépositaires des plus hautes sciences dérivant de la révélation coranique, et d’un pouvoir prolongeant celui de Dieu8.

  •  En effet, souligne Bûnî, la magie licite n’apporte que bénéfices dans l’au-delà pour le croyant (Sh (…)

– Ensuite, il semble loisible d’attendre de l’adhésion au Coran des bienfaits surabondants, et ce non seulement dans l’Au-delà avec les récompenses promises aux croyants vertueux, mais également au cours de notre vie d’ici-bas. Le texte sacré lui-même le suggère. Le hadith est également prolixe pour décrire les avantages attachés au jeûne et à la prière, avantages qui commencent dès le moment de la pratique. La mort physique marque certes un passage important, mais dès son entrée en Islam, le croyant se trouve être l’objet de la miséricorde divine ; les joies terrestres qu’il pourra connaître seront donc comme une anticipation du bonheur également sensible qu’il connaîtra dans le Jardin. Confectionner des talismans à l’aide de versets coraniques ou de noms divins n’a donc rien d’aberrant ou de blasphématoire : quel mal y aurait-il à puiser à cet océan de force et de grâces divines que manifeste le Verbe divin9 ?

– Par ailleurs, l’accusation de culte rendu aux djinns, voire aux démons, qui est souvent lancée contre les praticiens des diverses sciences occultes, est peu justifiée, hormis sans doute certains cas de magie noire. Certes, le commerce avec les esprits (istihdâr al-rûhâniyyât) est l’un des aspects majeurs dans les pratiques de la magie musulmane. Mais il ne s’agit nullement d’un culte rendu à ces entités, ni non plus, a fortiori, d’une adoration concurrente de celle due à Dieu. Les rûhâniyyât, nous l’avons vu, sont contraints d’obéir au magicien, non en vertu d’une autorité propre que posséderait celui-ci, mais à cause du pouvoir du nom divin ou du talisman en dérivant. C’est au nom de Dieu, par son pouvoir, que l’opération magique a lieu. Il y a donc là une différence essentielle avec la magie pré-islamique, où les djinns notamment étaient invoqués pour servir d’intermédiaires, voire d’intercesseurs entre les hommes et Dieu, et où ils occupaient par le fait même une fonction autonome et même une position de force par rapport à leurs « adorateurs » ; c’est du moins ce qui ressort d’une série de citations coraniques et de mentions dans la littérature du hâdith et dans la Sîra (cf. à ce sujet : Lory, 1988 : 86 & suiv., Chelhod, 1964 : 70 et 79 & suiv., et Wellhausen, 1897 : 149-172).

  • Nous plaçons cette expression entre guillemets, car l’observation précise montre bien qu’il n’exist (…)

Plus positivement, on peut considérer que la sainteté dans le soufisme « populaire »10 est vue comme un accroissement simultané de la connaissance et du pouvoir surnaturel. Être saint, ce n’est pas seulement avoir acquis, par dévotion ou par grâce divine, un état de proximité purement mentale à Dieu. La conscience populaire n’imaginerait pas que cet état de proximité n’induise pas nécessairement des effets dans les mondes subtils et physiques, que la profusion de baraka qui en résulte ne se manifeste pas à l’extérieur par des guérisons, des prédictions, ou la simple diffusion d’un esprit de paix et de sérénité. Comment une personne récitant des invocations, coraniques ou non, des milliers de fois par jour, ne finirait-elle pas par aimanter autour de sa personne physique un faisceau de présences angéliques et de forces célestes ? L’arrivée de phénomènes surnaturels auprès des awliya’, de leurs proches ou de leurs tombes devient dès lors un phénomène sinon « normal », du moins attendu. Le comportement même du saint n’est apparemment pas lié à un modèle unique. Il peut être ascète ou vivre dans le confort, ermite ou chef de guerre : le pouvoir qu’il transmet semble transcender sa propre personne et ses propres défauts apparents, voire ses échecs.

Conclusion

  •  En fait, on peut trouver des invocations ou des talismans qui garantissent l’entrée dans le paradis (…)

Il n’est pas toujours aisé pour autant d’évaluer le rapport exact entre attitude religieuse et pratique magique. Il semble en tout cas clair que la magie évolue dans une zone de la vie nettement profane : amour et guérison, argent et pouvoir sont les thèmes principaux qui lui sont attachés. Quant au salut de l’homme post mortem, il relève de l’exclusif vouloir divin : aucune invocation, aucun sacrifice, aucune intercession auprès des awliyâ’ ne vient déroger à ce principe11. Le saint peut guider dans une prise de décision, soulager telle ou telle souffrance, alléger un fardeau. Mais il ne peut pas forcer la mesure décidée par la Providence, même auprès de ses disciples sur la voie soufie qu’il s’est chargé de guider au seuil de la Présence divine. Son action est un simple prolongement du vouloir divin, mais qui rend ce dernier singulièrement plus concret pour les croyants ordinaires.

 

Bibliographie

Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l’outil d’annotation bibliographique d’OpenEdition.
Les utilisateurs des institutions abonnées à l’un des programmes freemium d’OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI.

Ahmad ibn al-Mubârak (1984) Al-Ibrîz min kalâm sayyidî ’Abd al-’Azîz, Damas, ed. M. ’A.al-Shammâ’, vol. 1.

Bûni, Ahmad ibn ’Alî (s.d.) Shams al-ma ârif wa-latâ if al- awârif, Matba’a Mustafa Muhammad, Le Caire.

Bûni, Ahmad ibn ’Alî (1956) Sharh al-Jaljalûtiyyaal-kubrâ, dans Al-Usûl wa-dawâbit al-hikma, s.l., éd. A.A. Ibn Shaqrûn.

Chelhod, Joseph (1964) Les structures du sacré chez les Arabes, Paris, Maisonneuve et Larose.

Depont, Oscar et Coppolani, Xavier (1897) Les confréries musulmanes, Alger.

Ibn Arabi (1988) Les Illuminations de La Mecque, Paris, Sindbad.

Ibn al-Hâjj Tilimsânâ (s.d.) Shumûs al-anwâr wa-kunûz al-asrâr, Al-Maktaba al-falakiyya al-’ilmiyya, Beyrouth.

Kraus, Paul (1986) Jâbir ibn Hayyân. Contribution à l’histoire des idées scientifiques dans l’Islam, Paris, Les Belles Lettres.

Lory, Pierre (1988) « Sur la notion de Dieu dans la religion arabe anté-islamique », Cahiers d’Etudes Arabes, 2, p. 86 et suiv.

Lory, Pierre (1989a) Alchimie et mystique en terre d’Islam, Lagrasse, Verdier.

Lory, Pierre (1989b) « La magie des Lettres dans le Shams al-maârif d’al-Bûnî », Bulletin d’Etudes Orientales, XXXIX-XL.

Wellhausen, J. (1897) Reste arabischen Heidentums, Berlin.
DOI : 10.1515/9783110834161

Pierre Lory

Ecole Pratique des Hautes Etudes-Section des Sciences Religieuses

L’aéroport de Denver installe une gargouille parlante qui dit «Bienvenue au siège des Illuminati»

L’aéroport international de Denver a installé une gargouille parlante animatronique qui se moque des conspirations «Illuminati» entourant l’aéroport. 

Dans la vidéo, la gargouille dit à un passager:

« Bienvenue au siège des Illuminati, je veux dire, l’aéroport international de Denver! »

Dans un autre morceau hilarant, il dit:

« Eh bien, j’ai 243 ans maintenant ».

Si vous faites le calcul, cela signifie que la gargouille est née en 1776. Les Illuminati de Bavière ont été fondés en 1776 . La vidéo se termine par des images classiques des Illuminati.

POURQUOI? Pourquoi un démon à cornes effrayant parle-t-il à des personnes qui tentent de prendre un vol?

Un porte-parole de la DIA a déclaré à Fox News :

«DEN est connu pour les complots sur notre aéroport et nous voulions trouver un moyen amusant de les accepter. Nous nous efforçons toujours de gagner le cœur de nos passagers en leur donnant l’inattendu. Nous espérons que la gargouille a fait rire tous les participants et leur a donné envie de voyager à travers DEN. ”

 

 

diamural

Dix ans plus tard, cette peinture murale me fait encore complètement fuir.

Toutes ces choses étranges et plus encore mènent à des «complots» concernant l’aéroport et son éventuel objectif secret. Qu’est-ce qui se passe avec les marques bizarres sur le sol? Pourquoi ont-ils construit un système de tunnels massif sous l’aéroport? Et, bien sûr, pourquoi y a-t-il des gargouilles qui surveillent les voyageurs?

Une des deux gargouilles surplombant la réclamation des bagages à la DIA.

Au lieu de fournir aux contribuables des explications rationnelles sur l’aéroport qu’ils doivent utiliser, la DIA a récemment lancé une campagne médiatique pour se moquer des conspirations entourant l’aéroport. Et cette campagne était bizarre.

Cette année, la DIA a décidé d’aller encore plus loin en installant une gargouille animatronique parlante qui surprendra les voyageurs avec des blagues et des commentaires insolites. L’aéroport a mis en ligne sur YouTube une vidéoillustrant cet événement qui a probablement coûté très cher aux contribuables.

leadgargoyle

Une capture d’écran de la vidéo de la gargouille parlante.

Dans la vidéo, la gargouille dit à un passager:

« Bienvenue au siège des Illuminati, je veux dire, l’aéroport international de Denver! »

Dans un autre morceau hilarant, il dit:

« Eh bien, j’ai 243 ans maintenant ».

Si vous faites le calcul, cela signifie que la gargouille est née en 1776. Les Illuminati de Bavière ont été fondés en 1776 . La vidéo se termine par des images classiques des Illuminati.

2019-03-05-19_08_44-2-Chatty-Gargoyle-at-Denver-International-Airport-YouTube-e1551830972276

Je me souviens quand les aéroports se concentraient sur les avions et autres.

À en juger par les commentaires sur YouTube, la plupart des téléspectateurs n’apprécient pas la gargouille.

 

La question qui demande à être posée est: POURQUOI? Pourquoi un démon à cornes effrayant parle-t-il à des personnes qui tentent de prendre un vol?

Un porte-parole de la DIA a déclaré à Fox News :

«DEN est connu pour les complots sur notre aéroport et nous voulions trouver un moyen amusant de les accepter. Nous nous efforçons toujours de gagner le cœur de nos passagers en leur donnant l’inattendu. Nous espérons que la gargouille a fait rire tous les participants et leur a donné envie de voyager à travers DEN. ”

Comme l’a déclaré un commentateur: «S’il existe un endroit dans le monde, vous ne voulez rien d’imprévu, c’est un endroit où vous entrez dans un tube encombré de réacteurs et montez haut dans le ciel». De plus, les aéroports ont-ils réellement besoin de campagnes de marketing? Je veux dire, les gens vont dans les aéroports parce qu’ils doivent le faire. Il n’y a pas de compétition aéroportuaire.

Dans un tweet un peu bizarre (pour un aéroport international), la DIA affirme que la gargouille fête le 24e anniversaire de l’aéroport.

Ce n’est pas le genre de hashtags que vous voudriez voir d’un aéroport.

Cela fait à peine sens. Et pourquoi célèbrent-ils leur 24e anniversaire? Ce n’est pas un jalon. Plus important encore, pourquoi une gargouille?

C’est quoi une gargouille?

L’origine et le but des gargouilles sont quelque peu vagues et mystérieux. Cependant, ces «démons de pierre» ont tendance à apparaître dans des endroits hautement ésotériques. Par exemple, les gargouilles les plus célèbres au monde sont probablement celles qui se perchent au sommet de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ce monument célèbre a été construit par les Templiers (un ordre occulte du Moyen-Age) et regorge de symbolisme ésotérique.

gargoyleparis

Une des gargouilles au sommet de la cathédrale Notre-Dame donnant sur Paris.

Tandis que l’explication courante des gargouilles est qu ‘«ils éloignent le mal», des chercheurs occultes s’accordent pour dire que la vérité est infiniment plus profonde.

«Ce qui est le plus impressionnant dans l’art de la gargouille, c’est que dans le monde médiéval, il est possible de faire des similitudes dans la conception, sinon dans le style, entre des formes construites aussi éloignées que le nord de l’Écosse et le sud de l’Espagne. La perte moderne de la tradition ésotérique ancienne signifie qu’une grande partie de la signification de ces figures fascinantes est maintenant méconnue, bien qu’il existe souvent des survivances étranges qui sont clairement influencées par la littérature grimoire ou qui ont des inscriptions ou des sigils ésotériques ou magiques, par exemple. , l’extraordinaire collection sur les murs de l’église paroissiale de la ville de Littleborough dans le Lancastre. » 
– Fred Gettings, Dictionary of Demons

Eliphas Levi, l’un des occultistes les plus influents du monde occidental, a écrit dans son célèbre livre Dogme et Rituel de la Haute-Magie que les gargouilles sont l’un des nombreux visages du «terrible empereur de la nuit».

«Nous revenons encore une fois à ce terrible chiffre quinze, symbolisé dans le Tarot par un monstre acculé sur un autel à cornes, muni de poitrines de femme et des organes génitaux d’un homme – une chimère, un sphinx malformé, synthèse de difformités . Au-dessous de cette figure, nous lisons une inscription franche et simple – LE DIABLE. Oui, nous affrontons ici ce fantôme de toutes les terreurs, le dragon de toutes les théogonies, l’Ahriman des Perses, le Typhon des Égyptiens, le Python des Grecs, le vieux serpent des Hébreux, le monstre fantastique, le cauchemar, le Croquemitaine, la gargouille, la grande bête du Moyen Âge et, pire que tout, le Baphomet des Templiers, l’idole barbue de l’alchimiste, la divinité obscène de Mendès, le bouc du Sabbat.

En bref, les gargouilles représentent parfaitement l’occultisme. Pour les profanes, ces créatures grotesques ne sont que des « décorations ». Pour les initiés, ils représentent les forces démoniaques obscures que l’on peut trouver dans le monde spirituel – si l’on sait s’y prendre.

Pour toutes ces raisons, installer une gargouille à la DIA est parfaitement logique.

Comme l’a déclaré un commentateur: «S’il existe un endroit dans le monde, vous ne voulez rien d’imprévu, c’est un endroit où vous entrez dans un tube encombré de réacteurs et montez haut dans le ciel». De plus, les aéroports ont-ils réellement besoin de campagnes de marketing? Je veux dire, les gens vont dans les aéroports parce qu’ils doivent le faire. Il n’y a pas de compétition aéroportuaire.

Dans un tweet un peu bizarre (pour un aéroport international), la DIA affirme que la gargouille fête le 24e anniversaire de l’aéroport.

https://vigilantcitizen.com/latestnews/the-denver-airport-installs-a-talking-gargoyle-that-says-welcome-to-the-illuminati-headquarters/

La naissance de la conversion: le lavage de cerveau et programmation subliminale

photo-1500462918059-b1a0cb512f1d

La  conversion est un mot « sympathique » qui désigne le lavage de cerveau … et toute étude du lavage de cerveau doit commencer par une étude du revivalisme chrétien dans l’Amérique du XVIIIe siècle. Apparemment, Jonathan Edwards découvrit accidentellement les techniques lors d’une croisade religieuse en 1735 à Northampton, dans le Massachusetts. En suscitant la culpabilité et une appréhension aiguë et en augmentant la tension, les « pécheurs » assistant à ses réunions de réveil s’effondraient et se soumettaient complètement. Techniquement, Edwards créait des conditions qui effacent l’ardoise du cerveau de sorte que l’esprit accepte de nouvelles programmations. Le problème était que la nouvelle entrée était négative. Il leur disait: « Tu es un pécheur! Tu es destiné à l’enfer! »

En conséquence, une personne s’est suicidée et une autre a tenté de se suicider. Et les voisins des convertis suicidaires ont raconté qu’ils aussi avaient été touchés si profondément que, bien qu’ils aient trouvé le «salut éternel», ils étaient obsédés par une tentation diabolique de mettre fin à leurs jours.

Une fois qu’un prédicateur, un chef de secte, un manipulateur ou une figure d’autorité crée la phase du cerveau pour nettoyer le cerveau, ses sujets sont complètement ouverts. Une nouvelle entrée, sous forme de suggestion, peut être substituée à leurs idées précédentes. Parce qu’Edwards n’a pas rendu son message positif jusqu’à la fin du réveil, beaucoup ont accepté les suggestions négatives et ont agi, ou ont voulu agir, sur elles.

Charles J. Finney était un autre revivaliste chrétien qui a utilisé les mêmes techniques quatre ans plus tard lors de conversions religieuses de masse à New York. Les techniques sont encore utilisées de nos jours par les revivalistes chrétiens, les cultes, les formations à potentiel humain, certains rassemblements d’entreprises et les services armés des États-Unis, pour n’en nommer que quelques-uns.

Permettez-moi de souligner ici que je ne pense pas que la plupart des prédicateurs revivalistes sachent ou utilisent des techniques de lavage de cerveau. Edwards est simplement tombé sur une technique qui a vraiment fonctionné, et d’autres l’ont copiée et ont continué à la copier pendant plus de deux cents ans. Et plus nos connaissances et notre technologie deviennent sophistiquées, plus la conversion sera efficace. Je suis fermement convaincu que c’est l’une des principales raisons de la montée croissante du fondamentalisme chrétien, en particulier de la variété télévisée, alors que la plupart des religions orthodoxes sont en déclin.

Les trois phases du cerveau: l’explication pavlovienne
Les chrétiens ont peut-être été les premiers à formuler avec succès le lavage de cerveau, mais nous devons nous tourner vers le scientifique russe Pavlov pour une explication technique. Au début des années 1900, son travail sur les animaux a ouvert la porte à de nouvelles enquêtes sur les humains. Après la révolution en Russie, Lénine a rapidement compris le potentiel d’application des recherches de Pavlov à ses propres fins.

Pavlov a identifié trois états distincts et progressifs d’inhibition transmarginale. La première est la phase équivalente , dans laquelle le cerveau donne la même réponse aux stimuli forts et faibles. La seconde est la phase paradoxale , dans laquelle le cerveau répond plus activement aux stimuli faibles qu’aux forts. Et la troisième est la phase ultra-paradoxale , dans laquelle les réponses et les comportements conditionnés passent du positif au négatif ou du négatif au positif.

Avec la progression à travers chaque phase, le degré de conversion devient plus efficace et complet. Les moyens de parvenir à la conversion sont nombreux et variés, mais la première étape habituelle du lavage de cerveau religieux ou politique consiste à travailler sur les émotions d’un individu ou d’un groupe jusqu’à ce qu’elles atteignent un niveau anormal de colère, de peur, de sortie ou de tension nerveuse.

Le résultat progressif de cet état mental est d’ altérer le jugement et d’augmenter la suggestibilité . Plus cette condition peut être maintenue ou intensifiée, plus elle s’aggrave. Une fois la catharsis, ou phase initiale du cerveau, atteinte, la prise en charge mentale complète devient plus facile. La programmation mentale existante peut être remplacée par de nouveaux modes de pensée et de comportement.

Les autres armes physiologiques souvent utilisées pour modifier les fonctions cérébrales normales sont le jeûne, les régimes alimentaires riches en sucre, les désagréments physiques, la régulation de la respiration, la récitation de mantra dans la méditation, la révélation de mystères impressionnants, des effets sonores et de lumière spéciaux, la réponse programmée à l’encens, ou drogues enivrantes.

Les mêmes résultats peuvent être obtenus dans le traitement psychiatrique contemporain par des traitements de choc électrique et même en abaissant délibérément le niveau de sucre dans le sang d’une personne avec des injections d’insuline.

Avant de parler de la façon dont certaines techniques sont appliquées, je tiens à souligner que l’ hypnose et la tactique de conversion sont deux choses nettement différentes et que les techniques de conversion sont bien plus puissantes. Cependant, les deux sont souvent mélangés … avec des résultats puissants.

Comment fonctionnent les prédicateurs néo-religieux
Si vous souhaitez voir un prédicateur revivaliste au travail, il y en a probablement plusieurs dans votre ville. Rendez-vous tôt à l’église ou dans la tente et asseyez-vous à l’arrière, aux trois quarts du chemin du retour. De la musique répétitive sera probablement jouée pendant que les gens se présenteront au service. Un battement répétitif, idéalement compris entre 45 et 72 battements par minute (un rythme proche du battement du cœur humain), est très hypnotique et peut générer un état de conscience altéré aux yeux ouverts chez un pourcentage très élevé de personnes. Et, une fois que vous êtes dans un état alpha, vous êtes au moins 25 fois plus suggestible que vous seriez en pleine conscience bêta. La musique est probablement la même pour chaque service, ou incorpore le même rythme, et beaucoup de gens entreront dans un état modifié presque immédiatement après leur entrée dans le sanctuaire. Inconsciemment, ils se rappellent leur état d’esprit des services précédents et réagissent en fonction de la programmation post-hypnotique.

Regardez les gens qui attendent le début du service. Beaucoup présenteront des signes extérieurs de transe – relaxation du corps et yeux légèrement dilatés. Souvent, ils commencent à se balancer d’avant en arrière les mains en l’air tout en restant assis sur leur chaise. Ensuite, le pasteur adjoint viendra probablement. Il parle généralement avec un assez bon « roulement de voix ».

La technique du « Voice Roll »
Un « voice roll » est un style rythmé et rythmé utilisé par les hypnotiseurs pour induire une transe. Il est également utilisé par de nombreux avocats, dont plusieurs sont des hypnotiseurs hautement qualifiés, lorsqu’ils souhaitent inscrire fermement un point dans l’esprit des jurés. Un roulement de voix peut donner l’impression que l’orateur parle au rythme d’un métronome ou bien il met l’accent sur chaque mot dans un style monotone et structuré. Les mots seront généralement livrés à un rythme de 45 à 60 battements par minute, maximisant ainsi l’effet hypnotique.

Le processus de construction: induire des états altérés
Maintenant, le pasteur adjoint commence le processus de « construction ». Il induit un état de conscience altéré et / ou commence à générer l’excitation et les attentes du public. Ensuite, un groupe de jeunes femmes vêtues de robes en mousseline « douces et pures » pourrait sortir pour chanter une chanson. Les chansons gospel sont idéales pour susciter l’enthousiasme et la participation. Au milieu du chant, une des filles peut être « frappée par l’esprit » et tomber ou réagir comme si elle était possédée par le Saint-Esprit. Cela augmente très efficacement l’intensité dans la pièce. À ce stade, les tactiques d’hypnose et de conversion sont mélangées. Et le résultat est que l’attention du public est désormais totalement centrée sur la communication, tandis que l’environnement devient plus excitant ou tendu.

Continuation assurée: surveiller le troupeau
À peu près à cette époque, lorsqu’un état mental alpha induit par la masse et ouvert aux yeux est atteint, ils passent généralement devant la plaque ou le panier de collecte. À l’arrière-plan, le prédicateur adjoint peut entendre une voix composée de 45 battements par minute : « Donnez à Dieu … donnez à Dieu … donnez à Dieu … » et le public donne. Dieu ne recevra peut-être pas l’argent, mais son représentant déjà riche le fera.

Se lier par la peur et la suggestion
Ensuite, le prédicateur de feu et de soufre sortira. Il induit la peur et augmente la tension en parlant de « diable « ,  » aller en enfer  » ou de l’ Armegeddon à venir .

Lors du dernier rassemblement auquel j’ai assisté, le prédicateur a parlé du sang qui allait bientôt manquer de tous les robinets du pays. Il était également obsédé par une « hache sanglante de Dieu », que tout le monde avait vue suspendue au-dessus de la chaire la semaine précédente. Je ne doute pas que tout le monde l’a vu – le pouvoir de suggestion donné à des centaines de personnes en hypnose assure qu’au moins 10 à 25% verront tout ce qu’il a suggéré de voir.

Témoignage: créer un esprit communautaire
Dans la plupart des rassemblements de réveil, « témoigner » ou « témoigner » suit généralement le sermon fondé sur la peur. Les gens du public montent sur scène et racontent leurs histoires. « J’étais infirme et maintenant je peux marcher! » « J’ai eu de l’arthrite et maintenant c’est parti! » C’est une manipulation psychologique qui fonctionne. Après avoir écouté de nombreuses histoires de cas de guérisons miraculeuses, le type moyen de l’auditoire présentant un problème mineur est certain de pouvoir être guéri. La pièce est chargée de peur, de culpabilité, d’enthousiasme intense et d’attentes.

Les miracles
Maintenant, ceux qui veulent être guéris sont souvent alignés au bord de la pièce ou on leur dit de descendre au premier plan. Le prédicateur pourrait les toucher fermement sur la tête et crier: « Sois guéri! » Cela libère l’énergie psychique et, pour beaucoup, les résultats de la catharsis. Catharsis est un purge d’émotions refoulées. Les individus peuvent pleurer, tomber ou même avoir des spasmes. Et si la catharsis est effectuée, ils ont une chance d’être guéris. Dans la catharsis (l’une des trois phases cérébrales mentionnées plus haut), la liste des cerveaux est nettoyée temporairement et la nouvelle suggestion est acceptée.

Pour certains, la guérison peut être permanente. Pour beaucoup, cela durera de quatre jours à une semaine, ce qui correspond, incidemment, à la durée d’une suggestion hypnotique donnée à un sujet somnambulique. Même si la guérison ne dure pas, si elle revient toutes les semaines, le pouvoir de suggestion peut toujours l’emporter sur le problème … ou parfois, malheureusement, il peut masquer un problème physique qui pourrait s’avérer très préjudiciable à l’individu. le long terme. 

La zone grise de la légitimité
Je ne dis pas que des guérisons légitimes n’ont pas lieu. Ils font. Peut-être que l’individu était prêt à abandonner la négativité qui avait causé le problème; c’était peut-être l’œuvre de Dieu. Pourtant, je soutiens que cela peut être expliqué avec les connaissances existantes sur la fonction cerveau / esprit.

Un jeu dans lequel les règles changent continuellement
Les techniques et l’organisation varient d’une église à l’autre. Beaucoup utilisent le  » parler en langues  » pour générer une catharsis chez certains alors que le spectacle crée une excitation intense chez les observateurs.

L’utilisation de techniques hypnotiques par les religions est sophistiquée et les professionnels veillent à ce qu’elles deviennent encore plus efficaces. Un homme de Los Angeles conçoit, construit et reconstruit de nombreuses églises à travers le pays. Il dit aux ministres ce dont ils ont besoin et comment l’utiliser. Les antécédents de cet homme indiquent que la congrégation et le revenu monétaire vont doubler si le ministre suit ses instructions. Il admet qu’environ 80% de ses efforts portent sur la sonorisation et l’ éclairage .

Un son puissant et l’utilisation correcte de l’éclairage sont d’une importance primordiale pour induire un état de conscience altéré – je les utilise depuis des années dans mes propres séminaires. Toutefois, mes participants sont pleinement conscients du processus et de ce qu’ils peuvent attendre de leur participation.

Six techniques de conversion Les
sectes et les organisations à potentiel humain sont toujours à la recherche de nouveaux convertis. Pour les atteindre, ils doivent également créer une phase cérébrale. Et ils ont souvent besoin de le faire en peu de temps – un week-end, voire même un jour. Voici les six techniques principales utilisées pour générer la conversion.

Isolement Intimidation, privation et endoctrinement
La réunion ou la formation a lieu dans une zone où les participants sont coupés du monde extérieur. Cela peut être n’importe quel endroit: une maison privée, un endroit isolé ou rural, ou même une salle de bal d’un hôtel où les participants ne sont autorisés qu’à utiliser une salle de bains limitée. Dans les formations à potentiel humain, les contrôleurs parleront longuement de l’importance de  » respecter les accords« dans la vie. On dit aux participants que s’ils ne respectent pas les accords, leur vie ne fonctionnera jamais. C’est une bonne idée de conserver des accords, mais les contrôleurs renversent une valeur humaine positive à des fins égoïstes. Les participants se vouent à eux-mêmes et leur entraîneur qu’ils respectent leurs accords. Quiconque ne sera pas intimidé par un accord ou contraint de partir. La prochaine étape consiste à accepter de suivre une formation, assurant ainsi un pourcentage élevé de conversions pour les organisations.

Ils devront généralement accepter de ne pas consommer de drogue, de fumer, et parfois de ne pas manger … ou on leur donne une pause-repas si courte que cela crée des tensions. La véritable raison de ces accords est de modifier la chimie interne, ce qui génère de l’anxiété et, espérons-le, au moins un léger dysfonctionnement du système nerveux, ce qui accroît le potentiel de conversion . 

La technique « Sell It By Zealot »
Avant la fin de la réunion, les accords serviront à garantir que les nouveaux convertis partent à la recherche de nouveaux participants. Ils sont intimidés en acceptant de le faire avant de partir. Étant donné que l’importance de conserver les accords figure si haut sur leur liste de priorités, les convertis tordront les bras de toutes les personnes qu’ils connaissent et tenteront de les convaincre de participer à une séance d’introduction gratuite offerte ultérieurement par l’organisation. Les nouveaux convertis sont des fanatiques. En fait, le terme interne pour commercialiser la formation de potentiel humain la plus importante et la plus réussie est: « vendez-le par zélote! »

Au moins un million de personnes sont diplômées et un bon pourcentage se sont retrouvées avec un bouton d’activation mentale leur garantissant leur loyauté future et leur assistance si le guru ou l’organisation appelle. Réfléchissez aux implications politiques potentielles de centaines de milliers de fanatiques programmés pour faire campagne pour leur gourou.

Méfiez-vous des organisations de ce type proposant des sessions de suivi après le séminaire. Les sessions de suivi peuvent être des réunions hebdomadaires ou des séminaires peu coûteux, organisés régulièrement par l’organisation, qui tenteront de vous convaincre de participer – ou tout autre événement régulièrement programmé utilisé pour maintenir le contrôle. Comme l’ont constaté les premiers revivalistes chrétiens, le contrôle à long terme dépend d’un bon système de suivi.

Résistance à l’usure
bien. Examinons maintenant le deuxième message indiquant que des tactiques de conversion sont utilisées. Un horaire est maintenu qui provoque la fatigue physique et mentale . Ceci est principalement accompli par de longues heures pendant lesquelles les participants n’ont aucune possibilité de détente ou de réflexion.

Augmentation de la tension
Troisième astuce: techniques utilisées pour augmenter la tension dans la pièce ou l’environnement.

Introduction à l’incertitude concernant l’identité
Numéro quatre: L’incertitude. Je pourrais passer des heures à relater diverses techniques pour augmenter la tension et générer de l’incertitude. Fondamentalement, les participants craignent d’être «mis sur le vif» ou rencontrés par les formateurs, on leur joue un sentiment de culpabilité, ils sont tentés de raconter verbalement leurs secrets les plus intimes aux autres participants ou forcés de prendre part à des activités qui mettent l’accent sur le retrait de leurs secrets. des masquesL’un des séminaires les plus prometteurs sur le potentiel humain oblige les participants à se tenir sur une scène devant tout le public tout en étant agressés verbalement par les formateurs. Un sondage d’opinion, mené il y a quelques années, a montré que la situation la plus effrayante qu’une personne puisse rencontrer est de parler à un public. Il se situait au-dessus du lavage des vitres à l’extérieur du 85ème étage d’un immeuble de bureaux.

Vous pouvez donc imaginer la peur et la tension que cette situation génère chez les participants. Beaucoup s’évanouissent, mais la plupart font face au stress en s’en allant mentalement. Ils entrent littéralement dans un état alpha, ce qui les rend automatiquement plusieurs fois plus suggestibles qu’ils le sont normalement . Et une autre boucle de la spirale descendante en conversion est effectuée avec succès.

Jargon
Le cinquième indice de l’utilisation de tactiques de conversion est l’introduction du jargon – de nouveaux termes qui n’ont de sens que pour les « initiés » qui y participent. Le langage vicieux est également fréquemment utilisé, volontairement, pour mettre les participants mal à l’aise.

Manque d’humour: pas de libération, pas de résistance
Le dernier conseil est qu’il n’y a pas d’humour dans les communications … du moins jusqu’à ce que les participants soient convertis. Ensuite, joyeux et humour sont hautement souhaitables en tant que symboles de la nouvelle joie que les participants ont soi-disant « retrouvée ».

Ce n’est pas toujours une mauvaise chose
Je ne dis pas que le bien ne découle pas de la participation à de tels rassemblements. Il peut et fait. Mais je soutiens qu’il est important que les gens sachent ce qui s’est passé et qu’ils sachent qu’une implication continue peut ne pas être dans leur intérêt.

Au fil des ans, j’ai organisé des séminaires professionnels pour apprendre aux gens à être des hypnotiseurs, des formateurs et des conseillers. Beaucoup de ceux qui organisent des entraînements et des rassemblements sont venus me dire: « Je suis ici parce que je sais que ce que je fais fonctionne, mais je ne sais pas pourquoi. » Après leur avoir montré comment et pourquoi, beaucoup ont quitté l’entreprise ou ont décidé de l’aborder différemment ou d’une manière beaucoup plus aimante et solidaire.

Bon nombre de ces entraîneurs sont devenus des amis personnels et nous avons tous peur de faire l’expérience du pouvoir d’une seule personne avec un micro et une salle remplie de monde. Ajoutez un peu de charisme et vous pouvez compter sur un pourcentage élevé de conversions. La triste vérité est qu’un pourcentage élevé de personnes veulent céder leur pouvoir – ce sont de vrais « croyants » !

Les cultes: un cours captif dans le syndrome de Stockholm
Les rassemblements de sectes ou les formations à potentiel humain constituent un environnement idéal pour observer de près ce que l’on appelle techniquement le « syndrome de Stockholm ». C’est une situation dans laquelle ceux qui sont intimidés, contrôlés ou victimes de souffrances, commencent à aimer, admirer et même parfois désirer sexuellement leurs contrôleurs ou ravisseurs.

Mais laissez-moi vous avertir un peu: si vous pensez pouvoir assister à de tels rassemblements sans être affecté, vous avez probablement tort. Un exemple parfait est le cas d’une femme qui s’est rendue en Haïti grâce à une bourse Guggenheim pour étudier le vaudou haïtien. Dans son reportage, elle a raconté comment la musique avait finalement induit des mouvements corporels incontrôlables et un état de conscience altéré. Bien qu’elle comprenne le processus et se pense au-dessus, quand elle commence à se sentir vulnérable à la musique, elle tente de la combattre et se détourne. La colère ou la résistance assure presque toujours la conversionQuelques instants plus tard, elle était possédée par la musique et a commencé à danser en transe autour de la salle de réunion vaudou. La musique et l’excitation avaient provoqué une phase cérébrale et elle se réveilla avec un sentiment de renaissance.

Le seul espoir d’immunité
Le seul espoir d’assister à de tels rassemblements sans être affecté est d’être un Bouddha et de ne laisser aucune émotion positive ou négative faire surface. Peu de gens sont capables d’un tel détachement.

Les Marines des États-Unis, culte du lavage de cerveau
Avant de poursuivre, revenons aux six incitations à la conversion. Je tiens à mentionner le gouvernement des États-Unis et le camp d’entraînement militaire. Le Corps des marines parle de démolir les hommes avant de les « reconstruire » en hommes nouveaux – en marines! Eh bien, c’est exactement ce qu’ils font, de la même manière qu’un culte détruit son peuple et le reconstruit en vendeur de fleurs heureux au coin de la rue. Chacune des six techniques de conversion est utilisée dans le camp d’entraînement. Compte tenu des besoins de l’armée, je ne décide pas si c’est bon ou mauvais. C’est un fait que les hommes sont effectivement soumis au lavage de cerveau. Ceux qui ne veulent pas se soumettre doivent être déchargés ou passer beaucoup de temps dans le brick.

Étapes du processus de reconnaissance
Une fois la conversion initiale effectuée, les sectes, les services armés et des groupes similaires ne peuvent avoir de cynisme parmi leurs membres. Les membres doivent répondre aux ordres et faire ce qui leur est demandé, sinon ils sont dangereux pour le contrôle de l’organisation. Ceci est normalement accompli comme un processus de décognition en trois étapes.

Réduction de la vigilance La première
étape est la réduction de la vigilance: les contrôleurs provoquent un dysfonctionnement du système nerveux, rendant difficile la distinction entre fantasme et réalité.Ceci peut être accompli de plusieurs manières. mauvaise alimentation en est un; surveillez les brownies et Koolaid. Le sucre rejette le système nerveux. Plus subtile est le « régime spirituel » utilisé par de nombreux cultes. Ils ne mangent que des légumes et des fruits; sans la mise à la terre de grains, de noix, de graines, de produits laitiers, de poisson ou de viande, un individu devient mentalement « spatial ». Un sommeil insuffisant est un autre moyen essentiel de réduire la vigilance, en particulier lorsqu’il est associé à de longues heures de travail ou à une activité physique intense. En outre, être bombardé d’expériences intenses et uniques permet d’atteindre le même résultat.

Confusion programmée La
deuxième étape est une confusion programmée: vous êtes agressé mentalement alors que votre vigilance est réduite, comme à la première étape. Ceci est accompli avec un déluge de nouvelles informations, conférences, groupes de discussion, rencontres ou traitements individuels, ce qui revient généralement à ce que le contrôleur bombarde l’individu de questions. Au cours de cette phase de décognition, réalité et illusion se confondent souvent et une logique pervertie est susceptible d’être acceptée .

Arrêt de la pensée
La troisième étape est l’arrêt de la pensée: des techniques sont utilisées pour amener l’esprit à s’endommager. Ce sont des techniques de modification de l’état de conscience qui induisent initialement le calme en donnant à l’esprit quelque chose de simple à gérer et en se concentrant sur la conscience. L’utilisation continue provoque un sentiment d’exaltation et finalement d’hallucination. Le résultat est la réduction de la pensée et finalement, si elle est utilisée assez longtemps, la cessation de toute pensée et le retrait de tout et de tout sauf de ce qui est commandé par les contrôleurs. La prise de contrôle est alors terminée. Il est important de savoir que lorsque les membres ou les participants reçoivent l’instruction d’utiliser des techniques qui «arrêtent la réflexion», on leur dit qu’ils en tireront des avantages: ils deviendront de «meilleurs soldats» ou

Techniques d’arrêt de la pensée

Marche
Il existe trois techniques principales utilisées pour arrêter la pensée. Le premier est en marche: le bruit sourd, le bruit sourd, le bruit sourd génèrent de l’auto-hypnose et donc une grande sensibilité à la suggestion .

Méditation
La deuxième technique d’arrêt de la pensée est la méditation. Si vous passez une heure à une heure et demie en méditation, après quelques semaines, il est fort probable que vous ne retourniez pas en pleine conscience bêta. Vous resterez dans un état d’alpha fixe aussi longtemps que vous continuerez à méditer. Je ne dis pas que c’est mauvais – si vous le faites vous-même. Cela peut être très bénéfique. Mais c’est un fait que votre esprit s’est effondré. J’ai travaillé avec des méditants sur une machine EEG et les résultats sont concluants: plus vous méditez, plus votre esprit devient plat jusqu’à ce que toute pensée cesse, surtout si elle est utilisée à l’excès ou en combinaison avec le décognition. Certains groupes spirituels voient cela comme du nirvana – ce sont des conneries. C’est simplement un résultat physiologique prévisible. Et si le paradis sur terre est non pensant et non-impliqué, je me demande vraiment pourquoi nous sommes ici.

Chanter
La troisième technique qui arrête la pensée est le chant, et souvent le chant en méditation. « Parler en langues » pourrait également être inclus dans cette catégorie.

Toutes les techniques à trois arrêts produisent un état de conscience altéré. Cela peut être très utile si vous contrôlez le processus, car vous contrôlez également la saisie. Personnellement, j’utilise au moins une session de programmation d’auto-hypnose chaque jour et je sais à quel point c’est bénéfique pour moi. Mais vous devez savoir si vous utilisez ces techniques dans la mesure où vous restez continuellement en alpha, même si vous serez très calme, vous serez également plus suggestible.

Les vrais croyants et les mouvements de masse
Avant de terminer cette section sur la conversion, je voudrais parler des personnes qui y sont le plus susceptibles et des mouvements de masse. Je suis convaincu qu’au moins un tiers de la population est ce que Eric Hoffer appelle des  » vrais croyants « . Ce sont des menuisiers et des partisans … des gens qui veulent céder leur pouvoir. Ils cherchent des réponses, un sens et une illumination en dehors d’eux-mêmes.

Hoffer, qui a écrit « The True Believer », un classique des mouvements de masse, déclare: « Les vrais croyants ne cherchent pas à renforcer et à faire avancer un moi chéri, mais sont ceux qui aspirent à se débarrasser de leur soi non désiré. Ce sont des adeptes, pas à cause de un désir d’avancement personnel, mais parce qu’il peut satisfaire leur passion pour le renoncement personnel!  » Hoffer dit aussi que les vrais croyants « sont éternellement incomplets et éternellement incertains »!

Je le sais de ma propre expérience. Au cours de mes années de communication de concepts et de conduite de formations, je les ai rencontrées encore et encore. Tout ce que je peux faire est d’essayer de leur montrer que la seule chose à rechercher est le vrai Soi à l’intérieur . Leurs réponses personnelles se retrouvent là et là seuls. Je communique que les bases de la spiritualité sont la responsabilité et la réalisation de soi. Mais la plupart des vrais croyants me disent simplement que je ne suis pas spirituel et partons à la recherche de quelqu’un qui leur donnera le dogme et la structure qu’ils désirent.

Ne sous-estimez jamais le danger potentiel de ces personnes. Ils peuvent facilement être transformés en fanatiques qui travailleront volontiers et mourront pour leur cause sacrée. C’est un substitut à leur foi perdue en eux-mêmes et leur offre un substitut à l’espoir individuel. La majorité morale est composée de vrais croyants. Tous les cultes sont composés de vrais croyants . Vous les trouverez dans la politique, les églises, les entreprises et les groupes de défense de la cause sociale. Ils sont les fanatiques de ces organisations.

Les mouvements de masse auront généralement un leader charismatique . Les adeptes veulent convertir les autres à leur mode de vie ou imposer un nouveau mode de vie – le cas échéant, en adoptant des lois qui obligent les autres à se mettre à leur avis , comme en témoignent les activités de la majorité morale. Cela signifie l’application par des armes à feu ou une punition, car c’est la ligne de fond de l’application de la loi.

Une haine, un ennemi ou un diable commun est essentiel au succès d’un mouvement de masse. Les chrétiens nés de nouveau ont Satan lui-même, mais cela ne suffit pas – ils ont ajouté l’occulte, les penseurs du Nouvel Âge et, dernièrement, tous ceux qui s’opposent à l’intégration de l’église et de la politique, comme en témoignent leurs campagnes de réélection politique contre ceux qui s’opposent à leurs points de vue. Dans les révolutions, le diable est généralement le pouvoir ou l’aristocratie au pouvoir. Certains mouvements à potentiel humain sont beaucoup trop intelligents pour demander à leurs diplômés de rejoindre quoi que ce soit, se qualifiant ainsi de culte – mais, à y regarder de près, vous constaterez que leur diable est quiconque et tous ceux qui n’ont pas suivi leur formation. .

Il y a des mouvements de masse sans diables mais ils atteignent rarement un statut majeur. Les vrais croyants sont des personnes mentalement déséquilibrées ou peu sûres , ou des personnes sans espoir ni amis. Les gens ne cherchent pas d’alliés quand ils aiment, mais quand ils détestent ou sont obsédés par une cause . Et ceux qui désirent une nouvelle vie et un nouvel ordre estiment que les anciennes méthodes doivent être éliminées avant que le nouvel ordre puisse être construit.

Techniques de
persuasion La persuasion n’est pas techniquement un lavage de cerveau, mais une manipulation de l’esprit humain par un autre individu, sans que la partie manipulée soit consciente de ce qui a provoqué son changement d’opinion. Je n’ai que le temps de vous présenter en gros quelques-unes des milliers de techniques utilisées aujourd’hui, mais la persuasion consiste toujours à accéder à votre cerveau droit.La moitié gauche de votre cerveau est analytique et rationnelle. Le côté droit est créatif et imaginatif. C’est trop simplifié, mais c’est ce que je veux dire L’idée est donc de distraire le cerveau gauche et de le garder occupé. Idéalement, le persuader génère un état de conscience modifié, ouvert aux yeux, vous obligeant à passer de la conscience bêta à l’alpha; cela peut être mesuré sur une machine EEG.

« Yes Set »
Tout d’abord, laissez-moi vous donner un exemple de distraction du cerveau gauche. Les politiciens utilisent ces techniques puissantes tout le temps; Les avocats utilisent de nombreuses variantes qui, on m’a dit, appellent « resserrer le nœud coulant ».

Supposons un instant que vous regardiez un politicien faire un discours. Premièrement , il pourrait générer ce que l’on appelle un « oui set« . Ce sont des déclarations qui vont amener les auditeurs à s’accorder; ils pourraient même inconsciemment acquiescer de la tête. Viennent ensuite les truismes . Ce sont généralement des faits qui pourraient être débattus mais, une fois que le politicien a obtenu l’accord de son auditoire, il y a de fortes chances pour que le politicien pense que le public ne s’arrêtera pas de penser par lui-même, continuant ainsi à être d’accord. Enfin vient la suggestionC’est ce que le politicien souhaite que vous fassiez et, puisque vous êtes toujours d’accord, vous pourriez être persuadé d’accepter cette suggestion. Maintenant, si vous écoutez attentivement mon discours politique, vous constaterez que les trois premiers sont le « oui », les trois suivants sont des truismes et le dernier est la suggestion.

« Mesdames et messieurs, êtes-vous en colère contre les prix élevés des denrées alimentaires? Vous en avez assez des prix astronomiques du gaz? Vous en avez marre d’une inflation incontrôlable? Eh bien, vous savez que l’autre partie a autorisé une inflation de 18% l’année dernière; vous savez que la criminalité a a augmenté de 50% à l’échelle nationale au cours des 12 derniers mois, et vous savez que votre chèque de paie couvre à peine vos dépenses. La réponse à la résolution de ces problèmes consiste à élire moi, John Jones, au Sénat américain. « 

Commandes intégrées
Et je pense que vous avez déjà entendu tout cela. Mais vous pouvez également surveiller ce que l’on appelle les commandes intégrées. A titre d’exemple: sur des mots clés, le locuteur ferait un geste de la main gauche , ce qui, d’après des recherches, est plus apte à accéder à votre cerveau droit. Les politiciens et les orthographes d’aujourd’hui, orientés sur les médias, sont souvent formés avec soin par une toute nouvelle catégorie de spécialistes qui utilisent tous les secrets du livre – anciens et nouveaux – pour vous forcer à accepter leur candidat.

La puissance de la PNL
Les concepts et les techniques de la neuro-linguistique [Programmation] sont tellement protégés que j’ai découvert la difficulté, que même en parler publiquement ou en version imprimée entraîne des poursuites judiciaires . Cependant, la formation neurolinguistique est facilement accessible à quiconque est disposé à consacrer du temps et à en payer le prix. C’est l’une des manipulations les plus subtiles et les plus puissantes auxquelles j’ai été exposée. Un bon ami qui a récemment assisté à un séminaire de deux semaines sur la neurolinguistique a découvert que bon nombre des personnes avec lesquelles elle avait parlé pendant les pauses étaient des membres du gouvernement.

Technique interspersale
Une autre technique que je viens d’apprendre est incroyablement glissante; c’est ce qu’on appelle une technique interspersale et l’idée est de dire une chose avec des mots mais de créer une impression subconsciente de quelque chose d’autre dans l’esprit des auditeurs et / ou des observateurs.

Exemples pratiques
Permettez-moi de vous donner un exemple. Supposons que vous regardiez un commentateur de télévision faire la déclaration suivante: la sénatrice Johnson aide les autorités locales à résoudre les stupides erreurs des entreprises qui contribuent au problème des déchets nucléaires. « Cela ressemble à un constat factuel. , mais si l’orateur insiste sur le mot juste et surtout s’il fait les bons gestes avec les mots clés , vous pourriez avoir l’ impression inconsciente que le sénateur Johnson est stupide. C’est l’objectif subliminal de la déclaration et de l’orateur ne peut être appelé à rendre compte de quoi que ce soit.

Les techniques de persuasion sont également fréquemment utilisées à une échelle beaucoup plus petite et avec autant d’efficacité. Le vendeur d’assurances sait que son argumentaire sera probablement beaucoup plus efficace s’il peut vous amener à visualiser quelque chose dans votre esprit. C’est la communication du cerveau droit [par exemple, génère des émotions ]. Par exemple, il pourrait faire une pause dans sa conversation, regarder lentement autour de votre salon et dire: « Pouvez-vous imaginer cette belle maison en train de brûler? » Bien sûr vous pouvez! C’est l’une de vos peurs inconscientes et, lorsqu’il vous oblige à la visualiser, vous êtes plus susceptible d’être manipulé pour signer sa police d’assurance.

Choc et confusion
Les Hare Krishnas, opérant dans tous les aéroports, utilisent ce que j’appelle des techniques de choc et de confusion pour distraire le cerveau gauche et communiquer directement avec le cerveau droit. En attendant l’avion, j’en ai déjà regardé une pendant plus d’une heure. Il avait une technique de presque sauter devant quelqu’un. Au début, sa voix était forte puis s’est éteint alors qu’il tentait de prendre un livre et de verser de l’argent pour la cause. Habituellement, lorsque les gens sont sous le choc, ils se retirent immédiatement. Dans ce cas, ils ont été choqués par l’apparence étrange, la matérialisation soudaine et la voix forte du dévot de Hare Krishna. En d’autres termes, les gens sont entrés dans un État alpha pour des raisons de sécurité parce qu’ils ne voulaient pas faire face à la réalité qui les attendait .

En alpha, ils étaient hautement suggestibles et ont donc réagi à la suggestion de prendre le livre; Au moment où ils ont pris le livre, ils se sont sentis coupables et ont répondu à la deuxième suggestion: donner de l’argent. Nous sommes tous conditionnés que si quelqu’un nous donne quelque chose, nous devons lui donner quelque chose en retour – dans ce cas, c’était de l’argent. En observant cet arnaqueur, j’étais assez proche pour remarquer que bon nombre des personnes qu’il avait arrêtées présentaient un signe extérieur d’alpha – leurs yeux étaient en réalité dilatés .

Programmation subliminale Les
subliminaux sont des suggestions cachées que seul votre subconscient perçoit . Ils peuvent être audio , cachés derrière de la musique ou visuels , insérés dans une image, affichés sur un écran si rapidement que vous ne les voyez pas consciemment , ou intelligemment incorporés dans une image ou un dessin .

La plupart des cassettes audio de reprogrammation subliminale offrent des suggestions verbales enregistrées à faible volume. Je remets en question l’efficacité de cette technique – si les subliminaux ne sont pas perceptibles, ils ne peuvent pas être efficaces, et les subliminaux enregistrés en dessous du seuil audible sont donc inutiles. La technique audio subliminale la plus ancienne utilise une voix qui suit le volume de la musique. Il est donc impossible de détecter les subliminaux sans un égaliseur paramétrique. Mais cette technique est brevetée et, lorsque j’ai voulu développer ma propre gamme de cassettes audio subliminales, les négociations avec le titulaire du brevet se sont révélées peu satisfaisantes.

Mon avocat a obtenu des copies des brevets que j’ai remis à des ingénieurs du son talentueux à Hollywood, leur demandant de créer une nouvelle technique. Ils ont trouvé un moyen de modifier et de synthétiser psycho-acoustiquement les suggestions pour les projeter dans le même accord et la même fréquence que la musique, leur donnant ainsi l’effet de faire partie de la musique. Mais nous avons constaté qu’en utilisant cette technique, il n’y avait aucun moyen de réduire différentes fréquences pour détecter les subliminaux. En d’autres termes, bien que les suggestions soient entendues par le subconscient, elles ne peuvent pas être surveillées avec le matériel le plus sophistiqué .

Si nous pouvions trouver cette technique aussi facilement que nous le faisions, je ne peux qu’imaginer à quel point la technologie est devenue sophistiquée, avec un financement gouvernemental ou publicitaire illimité . Et je frémis de penser à la propagande et aux manipulations commerciales auxquelles nous sommes exposés quotidiennement. Il n’y a tout simplement aucun moyen de savoir ce qui se cache derrière la musique que vous entendez. Il peut même être possible de cacher une deuxième voix derrière la voix que vous écoutez.

La série de Wilson Bryan Key, Ph.D., sur les subliminaux dans les campagnes publicitaires et les campagnes politiques documente bien les utilisations abusives dans de nombreux domaines, notamment la publicité imprimée dans les journaux, les magazines et les affiches.

La grande question à propos des subliminaux est la suivante: fonctionnent -ils? Et je vous garantis qu’ils le font . Non seulement de la réponse de ceux qui ont utilisé mes cassettes, mais aussi des résultats de programmes tels que les subliminaux à l’origine de la musique dans les grands magasins. Soi-disant, le seul message à ne pas commettre est de ne pas voler: une chaîne de grands magasins de la côte Est a signalé une réduction de 37% des vols au cours des neuf premiers mois de test.

Un article de 1984, publié dans le bulletin technique « Brain-Mind Bulletin », indique que 99% de notre activité cognitive peut être « non consciente », selon le directeur du Laboratoire de psychophysiologie cognitive de l’Université de l’Illinois. Le long rapport se termine par la déclaration suivante: « Ces résultats appuient l’utilisation d’approches subliminales telles que les suggestions enregistrées pour la perte de poids et l’utilisation thérapeutique de l’hypnose et de la programmation neuro-linguistique. »

Utilisation abusive en masse de la programmation subliminale
Je pourrais raconter beaucoup d’histoires favorables à la programmation subliminale, mais je préfère utiliser mon temps pour vous faire prendre conscience de l’utilisation encore plus subtile de cette programmation.

J’ai personnellement vécu dans un auditorium de Los Angeles avec plus de dix mille personnes réunies pour écouter une figure charismatique actuelle. Vingt minutes après mon entrée dans l’auditorium, j’ai compris que j’allais entrer et sortir d’un état altéré. Ceux qui m’accompagnaient ont vécu la même chose. Comme c’était notre affaire, nous étions conscients de ce qui se passait, mais ceux qui nous entouraient ne l’étaient pas. Par une observation attentive, ce qui semblait être des manifestations spontanées étaient, en fait, des manipulations astucieuses. La seule façon pour moi de comprendre que la transe ouverte aux yeux avait été induite était qu’une vibration de 6 à 7 cycles par seconde était transmise à la pièce derrière le son du climatiseur. Cette vibration particulière génère alpha, ce qui rendrait le public très susceptible. Dix à 25% de la population est capable d’un état somnambulique d’altération de l’état de conscience altéré. pour ces personnes, les suggestions du locuteur, si elles ne menaçaient pas, pourraient potentiellement être acceptées comme des « commandes ».

Vibrato
Cela conduit à la mention du vibrato. Le vibrato est l’effet frémissant conféré à certaines musiques vocales ou instrumentales, et la plage de cyle à la seconde entraîne un état de conscience altéré . À une époque de l’histoire anglaise, les chanteurs dont la voix contenait un vibrato prononcé n’étaient pas autorisés à se produire en public, car les auditeurs allaient changer d’avis et avaient des fantasmes, souvent de nature sexuelle.

Les personnes qui assistent à l’opéra ou aiment écouter des chanteurs tels que Mario Lanza sont au courant de ce changement d’état induit par les artistes.

Vibrations à très basse fréquence (ELF)
Maintenant, portons cette conscience un peu plus loin. Il existe également des ELF inaudibles (ondes à très basse fréquence). Ce sont de nature électromagnétique. L’une des principales utilisations des ELF est de communiquer avec nos sous-marins. Le Dr Andrija Puharich, chercheur très respecté, a lancé une expérience dans le but de mettre en garde les responsables américains contre l’utilisation des FEL par la Russie. Les volontaires ont été connectés afin que leurs ondes cérébrales puissent être mesurées sur un EEG. Ils ont été scellés dans une pièce métallique dans laquelle aucun signal normal ne pouvait pénétrer.

Puharich a ensuite envoyé des ondes ELF aux volontaires. Les ELF traversent la terre et, bien sûr, les murs en métal . Ceux qui se trouvaient à l’intérieur ne savaient pas si le signal était ou n’était pas envoyé. Et Puharich a observé les réactions sur l’équipement technique: 30% des personnes à l’intérieur de la salle ont été prises en charge par le signal ELF en six à dix secondes.

Quand je dis «pris en charge», je veux dire que leur comportement a suivi les changements anticipés à des fréquences très précises. Des vagues inférieures à 6 cycles par seconde ont provoqué un bouleversement émotionnel chez les sujets et ont même perturbé leurs fonctions corporelles. À 8,2 cycles, ils se sentaient très élevés… un sentiment élevé, comme s’ils avaient été dans une méditation magistrale, appris au fil des ans. Onze à 11,3 cycles ont induit des vagues d’agitation déprimée menant à un comportement tumultueux .

[note de Ken Adachi :: Joe Vialls a rapporté que la CIA et l’armée de l’air utilisaient cette technique en utilisant de grands émetteurs paraboliques descendants des rampes arrières des avions cargo C135 pour inciter les factions tribales opposées au Rwanda à s’exaspérer et barbarisme]

Le neurophone
Patrick Flanagan est un de mes amis personnels. Au début des années 1960, à l’âge de son adolescence, Pat figurait dans la liste des scientifiques les plus réputés au monde selon le magazine Life. Parmi ses nombreuses inventions, il a appelé un appareil appelé le neurophone – un instrument électronique qui permet de programmer des suggestions directement par contact avec la peau. Lorsqu’il a tenté de faire breveter l’appareil, le gouvernement lui a demandé de prouver que cela fonctionnait. Quand il l’a fait, l’Agence de sécurité nationale a confisqué le neurophone. Il a fallu deux ans de bataille juridique à Pat pour récupérer son invention.

En utilisant l’appareil, vous n’entendez ni ne voyez rien; il est appliqué sur la peau, ce qui, selon Pat, est la source de sens spéciaux. La peau contient plus de capteurs de chaleur, de contact, de douleur, de vibrations et de champs électriques que toute autre partie de l’anatomie humaine.

Lors de l’un de ses tests récents, Pat a dirigé deux séminaires identiques pour un public militaire – un séminaire une nuit et un soir, car la taille de la salle n’était pas assez grande pour pouvoir tous les accueillir en même temps. Quand le premier groupe s’est montré très cool et peu disposé à répondre, Patrick a passé la journée suivante à réaliser une cassette spéciale à jouer lors du second séminaire. L’enregistrement a demandé au public d’être extrêmement chaleureux et attentif et de laisser ses mains devenir « pétillantes ». La bande passait à travers le neurophone relié à un fil placé au plafond de la pièce. Il n’y avait pas de haut-parleurs et aucun son ne pouvait donc être entendu. Pourtant, le message a été transmis avec succès depuis ce fil directement dans le cerveau du public.

Outils technologiques pour la manipulation de masse
Plus nous découvrons le fonctionnement des êtres humains grâce aux recherches technologiques de pointe, plus nous apprenons à maîtriser les êtres humains. Et ce qui me fait le plus peur, c’est que le moyen de prise de contrôle est déjà en place. Dans votre salon et votre chambre, la télévision fait beaucoup plus que vous divertir.

Avant de continuer, permettez-moi de signaler autre chose à propos d’un état de conscience altéré. Lorsque vous entrez dans un état altéré, vous passez dans le cerveau droit, ce qui entraîne la libération interne des propres opiacés du corps: enképhalines et bêta-endorphines, chimiquement presque identiques à l’opium. En d’autres termes, ça fait du bien … et vous voulez revenir pour plus.

Les recherches récentes du chercheur Herbert Krugman ont montré que, tandis que les téléspectateurs regardaient la télévision, l’activité du cerveau droit était deux fois supérieure à celle du cerveau gauche. Plus simplement, les téléspectateurs étaient dans un état altéré … en transe le plus souvent. Ils obtenaient leur « solution » de bêta-endorphine.

Pour évaluer la capacité d’attention, le psychophysiologiste Thomas Mulholland, du Veterans Hospital de Bedford, dans le Massachusetts, a connecté les jeunes téléspectateurs à un appareil EEG branché pour éteindre la télévision lorsque le cerveau des enfants produisait la majorité des ondes alpha. Bien que les enfants aient été invités à se concentrer, seuls quelques-uns pouvaient garder l’appareil allumé plus de 30 secondes!

La plupart des téléspectateurs sont déjà hypnotisés. Approfondir la transe est facile. Un moyen simple consiste à placer un cadre vierge et noir toutes les 32 images du film projeté. Cela crée une pulsation de 45 battements par minute perçue uniquement par le subconscient – le rythme idéal pour générer de l’hypnose profonde.

Les publicités ou suggestions présentées à la suite de cette émission induisant l’alpha sont beaucoup plus susceptibles d’être acceptées par le téléspectateur. Le pourcentage élevé de téléspectateurs possédant une capacité somnambulique approfondie pourrait très bien accepter les suggestions en tant que commandes – tant que ces commandes ne demandent pas au spectateur de faire quelque chose de contraire à sa morale, à sa religion ou à sa conservation.

Le médium pour la prise de contrôle est ici. À l’âge de 16 ans, les enfants ont passé entre 10 000 et 15 000 heures à regarder la télévision – c’est plus de temps que d’école! Dans la maison moyenne, le téléviseur est allumé six heures et 44 minutes par jour, soit neuf minutes de plus que l’année dernière et trois fois plus vite que l’augmentation moyenne enregistrée dans les années 1970.

Cela ne va évidemment pas s’améliorer … nous entrons rapidement dans un monde de niveau alpha – très probablement le monde orwellien de « 1984 » – placide, aux yeux vitreux et qui obéit obéissant aux instructions.

Un projet de recherche mené par Jacob Jacoby, un psychologue de l’Université Purdue, a révélé que sur 2 700 personnes testées, 90% comprenaient mal, même un tarif de visionnage aussi simple que des publicités et «Barnaby Jones». Quelques minutes seulement après avoir regardé, le téléspectateur typique a manqué 23 à 36% des questions sur ce qu’il avait vu. Bien sûr, ils allaient et venaient de transe! Si vous entrez dans une transe profonde, vous devez être averti – sinon vous oubliez automatiquement.

En terminant,
je viens de toucher la pointe de l’iceberg. Lorsque vous commencez à combiner des messages subliminaux derrière la musique, des visuels subliminaux projetés sur l’écran, des effets visuels produits par hypnose, des battements musicaux soutenus à un rythme qui induit la transe. vous avez un lavage de cerveau extrêmement efficace. Chaque heure que vous passez à regarder la télévision vous devient plus conditionné. Et, au cas où vous pensiez qu’il y avait une loi contre l’une de ces choses, devinez encore. Il n’y en a pas! Il y a beaucoup de gens puissants qui préfèrent évidemment les choses exactement comme elles sont. Peut-être qu’ils ont des projets pour …?