Les américains choqués par le show ésotérique du super bowl

l’artiste de weekend cest plus un dimanche en enfer quil aurait du s’appeller celui là non content de son show deguelasse et infernale il se paye le luxe de nous signer son oeuvre pour son maitre comme çà en plein direct devant 100 millions d’americain  normal ….. je crois vraiment qu’il s’est radicalisé celui là avec sa musique a deux balle .

Screenshot (75)image apparue en faisant pause sur son shows sur lecran geant en plein concert au super bowl

Consommation D’alcool Et Possession Démoniaque

 

Screenshot - 2021-01-02T014812

Bien qu’il soit produit en masse, promu en masse, légal et ingéré par une multitude de personnes partout dans le monde, la plupart des gens ne considèrent ni ne comprennent jamais les conséquences spirituelles de la consommation d’alcool .

Commençons par jeter un œil à l’étymologie du mot alcool. L’étymologie signifie la racine du mot… d’où il est dérivé.

Le mot «Alcool» vient de l’arabe «al-kuhl» qui signifie «BODY-ETING SPIRIT», et donne des origines profondes au terme anglais pour «ghoul». Dans le folklore du Moyen-Orient, une «goule» est un démon maléfique censé manger des corps humains, soit sous forme de cadavres volés, soit d’enfants.

Les mots «alambic» et «alcool», deux métaphores pour aqua vitae ou «eau de vie» et «esprit», font souvent référence à un liquide distillé issu d’explorations magiques de l’alchimie du Moyen-Orient .

Selon les mots de l’écrivain et passionné de santé, Jason Christoff :

«En alchimie, l’alcool est utilisé pour extraire l’essence de l’âme d’une entité. D’où son utilisation dans l’extraction des essences pour les huiles essentielles et la stérilisation des instruments médicaux.

«En consommant de l’alcool dans le corps, il extrait en effet l’essence même de l’âme, permettant au corps d’être plus sensible aux entités voisines dont la plupart sont de basses fréquences (pourquoi pensez-vous que nous appelons certaines boissons alcoolisées« SPIRITUEUX? »? ).

«C’est pourquoi les personnes qui consomment des quantités excessives d’alcool s’évanouissent souvent, ne se souvenant pas de ce qui s’est passé. Cela se produit lorsque la bonne âme (avec laquelle nous avons été envoyés ici) part parce que les conditions de vie sont trop polluées et trop traumatisantes à tolérer.

«La bonne âme jette le corps, restant connectée à une attache, et une entité sombre emmène le corps pour un tour de joie autour du bloc, souvent dans un déchaînement illogique hédoniste et égoïste.

«Nos corps sont des voitures pour les esprits. Si l’un part, un autre peut prendre la voiture pour un tour. Essentiellement, lorsque quelqu’un s’assombrit après avoir bu de l’alcool ou s’être pollué de nombreuses autres manières, son corps devient souvent possédé par une autre entité.

Si vous voulez en savoir plus sur les possessions démoniaques , veuillez suivre CE LIEN .

J’ai pris conscience de ce phénomène il y a des années quand j’ai eu une vision spirituelle. Dans cette vision, j’ai été transporté en tant qu’observateur au-dessus d’un bar et d’une discothèque populaires. Au-dessus du lieu où se trouvaient une variété d’entités ressemblant à des goules.

À l’intérieur du bar, des gens buvaient de l’alcool, socialisaient, dansaient, etc. J’ai vu certaines personnes devenir très ivres.

J’ai vu leurs âmes, alors qu’elles étaient reliées par un fil, sortir du corps. J’ai compris que l’âme quittait le corps à cause du grand inconfort d’être dans un corps fortement intoxiqué par l’alcool. Lorsque l’âme est sortie du corps, d’autres entités non bienveillantes sont entrées ou se sont accrochées à leurs coquilles vides.

Une fois que les entités se sont emparées du corps, elles ont utilisé le corps pour jouer toutes sortes d’actes sombres, tels que la violence, les rencontres sexuelles de bas niveau, les comportements destructeurs, le viol, etc.

Des années plus tard, en lisant un livre intitulé Man’s Eternal Quest , de Paramahansa Yogananda, ce maître spirituel a clairement expliqué exactement la même chose que celle qui m’a été montrée dans la vision.

J’ai commencé à regarder en arrière sur ma vie et à me souvenir de situations où je voyais des esprits sombres traîner des gens qui étaient devenus très ivres. Laissez-moi élaborer un peu quand je dis que j’ai vu ces entités… J’ai eu des capacités de clairvoyance (la capacité de percevoir des choses au-delà de la gamme naturelle des sens… qui peuvent inclure:

ESP, perception extrasensorielle, sixième sens, pouvoirs psychiques, seconde vue; télépathie, et plus), la clairaudience (la capacité de percevoir des sons ou des mots provenant de sources extérieures dans le monde des esprits), et l’expérience d’être un intuitif et un empathe spirituels depuis l’enfance.

J’ai la capacité de voir des énergies et des manifestations spirituelles que la plupart des gens ne voient pas. En repensant à ma vie, je me souvenais de nombreux incidents de rencontre avec des esprits non bienveillants en présence d’individus en état d’ébriété.

J’ai également eu des expériences de regarder dans les yeux de quelques personnes qui étaient sûrement «possédées» par des énergies sombres qui n’étaient pas les leurs.

Je me souviens également d’un cours de psychologie que j’ai suivi une fois. Dans une partie de ce cours, nous avons étudié la publicité et les effets sur l’homme. Nous avons examiné la publicité pour l’alcool.

Un maître enseignant de ce sujet a mis en lumière le fait que la plupart des publicités sur l’alcool sont intégrées avec des messages et des images cachés – qui ne sont généralement pas perceptibles par la vue ordinaire, mais perçus à travers le subconscient.

Sachant à quel point le subconscient est puissant dans notre prise de décision, nos sentiments, nos réactions, nos croyances, etc., les équipes de vente habiles d’alcool (ainsi que de tabac et d’autres produits) ont utilisé cette technique sinistre pour nous inciter à acheter leurs produits et à rejoindre la société. culte de l’apathie mentale et de l’obéissance culturelle.

Beaucoup de ces messages et images cachés étaient extrêmement sexuels – travaillant pour influencer certaines des pulsions les plus basses et la nature primitive des humains.

Laissez cet exemple vous amener à un lieu de curiosité et de questionnement. Pourquoi les équipes marketing ont-elles ressenti le besoin de nous tromper et de nous contraindre par des messages subliminaux à acheter des produits nocifs pour le corps humain et notre âme?

Combien de fois vous ou quelqu’un que vous connaissez-vous, après être devenu assez intoxiqué par l’alcool, vous êtes-vous comporté d’une manière inhabituelle pour eux?

Peut-être avez-vous vécu le changement de voix, la violence, la promiscuité sexuelle, l’ingestion de substances nocives, la destruction de biens, le comportement conflictuel et d’autres expressions négatives.

Considérez ces expériences et demandez-vous – est-ce la manifestation de la lumière, de l’amour et de la positivité? Ces événements représentent-ils un chemin de conscience et de santé?

Beaucoup savent que l’ingestion d’alcool déprime le système nerveux, tue les cellules cérébrales, est toxique pour le foie, affaiblit le système immunitaire et a de nombreux autres effets nocifs.

On nous apprend que la consommation d’alcool à long terme peut entraîner une prise de poids non désirée, des maladies du foie , une baisse de l’intelligence et des effets négatifs sur les hormones.

Boire de l’alcool pendant la grossesse peut entraîner des anomalies congénitales, un retard mental et des déformations chez le fœtus en développement.

Pourtant, il est toujours promu et soutenu par notre culture dominante. Avez-vous déjà considéré que l’alcool est un outil astucieux des partisans de Matrix (programme mondial de contrôle de l’esprit et d’oppression) pour maintenir les gens sur la voie de la perte de pouvoir et de la maladie?

Nous devons nous demander pourquoi l’alcool est légal dans la plupart des pays du monde, mais dans de nombreux pays, et plus particulièrement aux États-Unis, les psychédéliques sont illégaux.

L’utilisation consciente et sûre de psychédéliques ou de «médicaments visionnaires» est connue pour aider à l’expansion de l’esprit, pour initier des expériences spirituelles où les gens ont communiqué avec le divin, guéri de nombreux maux physiques et spirituels, augmenter l’intelligence, aider à re-modeler le cerveau en d’une manière positive, aider les gens à s’aligner sur le but de leur âme et ont inspiré de nombreuses personnes à créer de grandes œuvres d’art et d’autres créations innovantes.

Il semble que ces substances seraient définitivement interdites et découragées s’il y avait vraiment un programme cherchant à opprimer le potentiel humain et à nous garder «dans l’obscurité» sur qui nous sommes en tant qu’êtres spirituels, notre potentiel inné et le chemin vers l’autonomisation.

Alors que nous nous efforçons de guérir, de réveiller et de transformer notre monde, je prie pour que nous sachions le sale tour joué à l’humanité en ce qui concerne l’alcool. Des forces non bienveillantes ont voulu nous maintenir opprimés, impuissants et endormis.

Combien d’entre nous ont vu des familles brisées et des vies perdues à cause de l’alcool et de l’alcoolisme? Pensez-vous que cela nous rend plus intelligents ou en meilleure santé ou globalement meilleurs?

Il est temps de changer les choses.

`


 

Soutenons le remplacement de l’abus généralisé d’alcool par davantage de pratiques et d’activités améliorant la santé – et apprenons à vivre une vie éveillée et autonomisée!

Avant de clore cette écriture, je veux partager un peu plus sur l’histoire du mot alcool. Il y a eu des gens qui se penchent sur l’étymologie et découvrent cette explication –

«Alcool (n.) – années 1540 (début 15 s. Comme alcofol),« poudre fine produite par sublimation », du latin médiéval alcool« minerai d’antimoine en poudre », de l’arabe al-kuhul« kohl », la fine poudre métallique utilisée pour assombrir les paupières, du kahala «à la tache, à la peinture».

Paracelse (1493-1541) a utilisé le mot pour désigner une poudre fine mais aussi un liquide volatil. Dans les années 1670, il était utilisé en anglais pour «toute substance sublimée, l’esprit pur de tout», y compris les liquides.

Le sens de «l’ingrédient enivrant dans une liqueur forte» est enregistré pour la première fois en 1753, abréviation d’alcool de vin, qui a été étendu à «l’élément enivrant dans les liqueurs fermentées». En chimie organique, le mot a été étendu en 1850 à la classe des composés du même type que celui-ci.

Après des recherches plus poussées, nous pouvons constater que dans l’Égypte ancienne, les yeux des hommes et des femmes étaient tapissés en haut et en bas d’une épaisse poudre noire appelée khôl, kajal ou mesdemet.

L’œil décrit ressemblait à l’œil en forme d’amande du dieu faucon Horus observé dans le glyphe de l’œil d’Horus. On croyait que cette forme invoquait la protection du dieu et éloignait les mauvais esprits.

Pourtant, si vous approfondissez, comme le fait un vrai scientifique, chercheur ou chercheur de vérité, vous découvrirez également ces faits intéressants …

La Dre Rachel Hajar , rédactrice, auteure et conseillère médicale accomplie des temps modernes, tout en recherchant un article sur l’alcool pour son journal médical en ligne, a trouvé des significations supplémentaires dans d’anciens textes arabes;

Al kol: Génie ou esprit qui prend des formes variées ou créature surnaturelle dans la mythologie arabe.

Al kol: toute drogue ou substance qui enlève l’esprit ou le recouvre. « 

Le mot alcool est également lié à l’étoile fixe en astronomie connue sous le nom d’Algol – également connue sous le nom de «tête du démon».

Le nom arabe actuel de l’alcool (éthanol) est الغول al-ġawl – qui signifie proprement «esprit» ou «démon».

Ce n’est pas un hasard si l’alcool a souvent été qualifié de spiritueux. Il y a une histoire profonde derrière cette substance enivrante. Il y a des couches d’informations dans notre culture, parfois nous devons regarder sous la surface des choses pour trouver la plénitude de la vérité.

 

Je vous encourage à examiner attentivement les informations partagées ici, 

Un psychiatre de New York a choqué la communauté scientifique en admettant que les patients souffrant de maladie mentale sont des sujets de possession démoniaque.

Richard Gallagher, qui est un psychiatre certifié et professeur de psychiatrie clinique au New York Medical College, a déclaré qu’il avait eu des expériences personnelles de possession démoniaque, ajoutant que c’était «  très répandu  ».

Selon le Washingtonpost.com : À la fin des années 1980, j’ai été présenté à une grande prêtresse satanique autoproclamée.

Elle se faisait appeler une sorcière et habillait le rôle, avec des vêtements sombres qui coulaient et une ombre à paupières noire autour de ses tempes. Dans nos nombreuses discussions, elle a reconnu adorer Satan comme sa «reine».

Je suis un homme de science et un amoureux de l’histoire; après avoir étudié les classiques à Princeton, je me suis formé en psychiatrie à Yale et en psychanalyse à Columbia.

C’est pourquoi un prêtre catholique m’a demandé mon avis professionnel, que j’ai offert à titre gracieux, pour savoir si cette femme souffrait d’un trouble mental.

C’était au plus fort de la panique nationale à propos du satanisme. (Dans une affaire qui a contribué à provoquer l’hystérie, Virginia McMartin et d’autres avaient récemment été accusées d’abus rituel satanique présumé dans une école maternelle de Los Angeles; les charges ont ensuite été abandonnées.)

J’étais donc enclin au scepticisme. Mais le comportement de mon sujet a dépassé ce que je pouvais expliquer avec ma formation. Elle pouvait dire à certaines personnes leurs faiblesses secrètes, comme une fierté excessive.

Elle savait comment des personnes qu’elle n’avait jamais connues étaient mortes, y compris ma mère et son cas mortel de cancer de l’ovaire.

Six personnes m’ont plus tard attesté que, lors de ses exorcismes, elles l’avaient entendue parler plusieurs langues, dont le latin, qui lui était totalement inconnue en dehors de ses transes.

Ce n’était pas une psychose; c’était ce que je ne peux décrire que comme une capacité paranormale. J’ai conclu qu’elle était possédée. Bien plus tard, elle m’a permis de raconter son histoire.

Le prêtre qui m’avait demandé mon avis sur ce cas bizarre était l’exorciste le plus expérimenté du pays à l’époque, un homme érudit et sensé. Je lui avais dit que, même en tant que catholique pratiquant, je n’étais pas susceptible de faire beaucoup de hocus-pocus.

« Eh bien, » répondit-il, « à moins que nous pensions que vous n’étiez pas dupe facilement, nous n’aurions guère voulu que vous nous aidiez.

Ainsi commença un partenariat improbable. Au cours des deux dernières décennies et demie et sur plusieurs centaines de consultations, j’ai aidé le clergé de plusieurs confessions et confessions à filtrer les épisodes de maladie mentale – qui représentent l’écrasante majorité des cas – de, littéralement, le travail du diable.

C’est un rôle improbable pour un médecin universitaire, mais je ne vois pas ces deux aspects de ma carrière en conflit. Les mêmes habitudes qui façonnent ce que je fais en tant que professeur et psychiatre – ouverture d’esprit, respect des preuves et compassion pour les personnes souffrantes – m’ont conduit à aider au travail de discernement des attaques de ce que je crois être de mauvais esprits et, tout aussi critique, différencier ces événements extrêmement rares des conditions médicales.

Est-il possible d’être un psychiatre sophistiqué et de croire que les mauvais esprits attaquent, même rarement, les humains?

La plupart de mes collègues scientifiques et amis disent non, en raison de leurs contacts fréquents avec des patients qui se font des illusions sur les démons, de leur scepticisme général à l’égard du surnaturel et de leur engagement à n’employer que des traitements standard évalués par des pairs qui ne peuvent pas induire en erreur (un risque) ou nuire aux patients vulnérables.

Mais une observation attentive des preuves qui m’ont été présentées au cours de ma carrière m’a amené à croire que certains cas extrêmement rares ne peuvent être expliqués autrement.

Le Vatican ne suit pas l’exorcisme mondial ou national, mais d’après mon expérience et selon les prêtres que je rencontre, la demande augmente.

Les États-Unis abritent environ 50 exorcistes «stables» – ceux qui ont été désignés par les évêques pour combattre l’activité démoniaque sur une base semi-régulière – contre 12 il y a à peine dix ans, selon le révérend Vincent Lampert, un Indianapolis- prêtre-exorciste basé, actif au sein de l’Association internationale des exorcistes.

(Il reçoit environ 20 demandes par semaine, soit le double du nombre depuis que son évêque l’a nommé en 2005).

L’Église catholique a répondu en offrant de plus grandes ressources aux membres du clergé qui souhaitent s’attaquer au problème. En 2010, par exemple, la Conférence américaine des évêques catholiques a organisé une réunion à Baltimore pour le clergé intéressé.

En 2014, le pape François a officiellement reconnu l’IAE, dont 400 membres doivent se réunir à Rome en octobre. Les membres croient en des cas aussi étranges parce qu’ils sont constamment appelés à apporter leur aide. (J’ai servi pendant un certain temps en tant que conseiller scientifique au conseil d’administration du groupe.)

Malheureusement, tous les membres du clergé impliqués dans ce domaine complexe ne sont pas aussi prudents que le prêtre qui m’a abordé le premier. Dans certains cercles, il y a une tendance à devenir trop préoccupé par des explications démoniaques putatives et à voir le diable partout.

Des erreurs de diagnostic fondamentalistes et des «traitements» absurdes, voire dangereux, comme le fait de battre des victimes, ont parfois eu lieu, en particulier dans les pays en développement.

C’est peut-être pourquoi l’exorcisme a une connotation négative dans certains milieux. Les personnes ayant des problèmes psychologiques devraient recevoir un traitement psychologique.

Mais je crois avoir vu la vraie chose. Les agressions contre des individus sont classées soit comme des «possessions démoniaques», soit comme des attaques un peu plus courantes mais moins intenses généralement appelées «oppressions».

Un individu possédé peut soudainement, dans une sorte de transe, exprimer des déclarations de venin étonnant et de mépris de la religion, tout en comprenant et en parlant diverses langues étrangères auparavant inconnues. Le sujet peut également montrer une force énorme ou même le phénomène extraordinairement rare de la lévitation.

(Je n’ai pas été témoin d’une lévitation moi-même, mais une demi-douzaine de personnes avec qui je travaille jurent de l’avoir vue au cours de leurs exorcismes).

Il ou elle peut démontrer une «connaissance cachée» de toutes sortes de choses – comme la mort des êtres chers d’un étranger, les péchés secrets qu’elle a commis, même où se trouvent les gens à un moment donné. Ce sont des compétences qui ne peuvent être expliquées que par des capacités psychiques ou surnaturelles spéciales.

J’ai personnellement rencontré ces caractéristiques rationnellement inexplicables, ainsi que d’autres phénomènes paranormaux. Mon point de vue est inhabituel: en tant que médecin consultant, je pense avoir vu plus de cas de possession que tout autre médecin dans le monde.

La plupart des personnes que j’évalue dans ce rôle souffrent des problèmes plus prosaïques d’un trouble médical.

Quiconque connaît même à peine les maladies mentales sait que les personnes qui pensent être attaquées par des esprits malins ne vivent généralement rien de la sorte.

Les pratiquants voient tout le temps des patients psychotiques qui prétendent voir ou entendre des démons; les individus histrioniques ou hautement suggestibles, tels que ceux qui souffrent de syndromes d’identité dissociative; et les patients avec des troubles de la personnalité enclins à mal interpréter les sentiments destructeurs, dans ce que les exorcistes appellent parfois une «pseudo-possession», via le mécanisme de défense d’une projection extériorisée.

Mais que suis-je censé faire des patients qui, de manière inattendue, commencent à parler un latin parfait?

J’aborde chaque situation avec un premier scepticisme. Je ne fais pas techniquement mon propre «diagnostic» de possession, mais j’informe le clergé que les symptômes en question n’ont aucune cause médicale concevable.

Je suis conscient de la façon dont de nombreux psychiatres voient ce genre de travail. Alors que l’American Psychiatric Association n’a pas d’opinion officielle sur ces affaires, le domaine (comme la société dans son ensemble) est plein de sceptiques impersonnables et parfois de matérialistes doctrinaires qui sont souvent étrangement vitrioliques dans leur opposition à tout ce qui est spirituel.

Mon travail consiste à aider les personnes qui recherchent de l’aide, pas à convaincre les médecins qui ne sont pas soumis à la persuasion.

Pourtant, j’ai été agréablement surpris par le nombre de psychiatres et autres praticiens en santé mentale qui sont aujourd’hui ouverts à de telles hypothèses. Beaucoup croient exactement ce que je fais, même s’ils hésitent à s’exprimer.

En tant qu’homme de raison, j’ai dû rationaliser ce qui semble irrationnel. Les questions sur la façon dont un médecin formé scientifiquement peut croire «de telles absurdités dépassées et non scientifiques», comme on me l’a demandé, ont une réponse simple.

J’évalue honnêtement les preuves. On m’a dit de manière simpliste que la lévitation défie les lois de la gravité, et bien sûr qu’elle le fait! Nous ne traitons pas ici de réalité purement matérielle, mais du domaine spirituel.

On ne peut pas forcer ces créatures à subir des études de laboratoire ou à se soumettre à une manipulation scientifique; ils ne se laisseront guère non plus être facilement enregistrés par un équipement vidéo, comme le demandent parfois les sceptiques.

(Le Catéchisme catholique officiel soutient que les démons sont sensibles et possèdent leur propre volonté; comme ce sont des anges déchus, ils sont aussi plus rusés que les humains. C’est ainsi qu’ils sèment la confusion et sèment le doute, après tout.)

L’Église ne souhaite pas non plus compromettre la vie privée d’un malade, pas plus que les médecins ne veulent compromettre la confidentialité d’un patient.

L’ignorance et la superstition ont souvent entouré des histoires de possession démoniaque dans diverses cultures, et de nombreux épisodes présumés peuvent certainement être expliqués par la fraude, la chicane ou la pathologie mentale.

Mais les anthropologues conviennent que presque toutes les cultures ont cru aux esprits et que la grande majorité des sociétés (y compris la nôtre) ont enregistré des histoires dramatiques de possession d’esprit.

Malgré des interprétations variées, de multiples représentations des mêmes phénomènes de manière étonnamment cohérente offrent des preuves cumulatives de leur crédibilité.

En tant que psychanalyste, un rejet global de la possibilité d’attaques démoniaques semble moins logique, et souvent de nature pieux, qu’une évaluation attentive des faits.

À mon avis, la preuve de possession est comme la preuve de la traversée du Delaware par George Washington. Dans les deux cas, des récits historiques écrits avec de nombreux témoins solides témoignent de leur exactitude.

En fin de compte, cependant, ce n’est pas une vision académique ou dogmatique qui m’a propulsé dans cette voie. On m’a demandé de consulter des personnes souffrant de douleur. J’ai toujours pensé que s’il était demandé d’aider une personne torturée, un médecin ne devrait pas refuser arbitrairement de s’impliquer.

Ceux qui rejettent involontairement ces cas empêchent les patients de recevoir l’aide dont ils ont désespérément besoin, soit en ne les recommandant pas pour un traitement psychiatrique (dont le plus clairement besoin) soit en n’informant pas leurs ministres spirituels que quelque chose au-delà d’une maladie mentale ou autre semble être le problème.

Pour toute personne de science ou de foi, il devrait être impossible de tourner le dos à une âme tourmentée.

Le Conseil Secret : « Au début du XVIIIe siècle, les plans tracés par les puissances de l’ombre

LRNc4ANiwHc425Xah5tpYX-1024-80

 Voyage au cœur du surnaturel, de Roger Morneau. Roger Morneau est un auteur adventiste respecté qui milita, dans sa jeunesse, dans les hautes sphères du spiritisme (il savait qu’il ne communiquait pas avec de soi-disant esprits des morts, mais avec des anges déchus). A une certaine occasion, il entendit un prêtre sataniste donner une information privilégiée relative aux plans que le diable avait tracés :

« Au début du XVIIIe siècle, Satan et ses esprits conseillers tinrent un grand concile général pour se préparer à l’âge industriel qui ferait bientôt son apparition dans le monde…

« Comme Satan avait étudié les prophéties de la Bible, il avait compris la signification de Daniel 12 : 4, qui décrit les temps de la fin, quand la multitude sera perplexe et que la connaissance augmentera. Il reconnut cette époque comme idéale pour séparer les hommes de leur Créateur et mener les multitudes de la terre à la perdition…

« Il y eut de longues délibérations qui se conclurent par la décision d’adopter des projets pour tromper un grand nombre de personnes, de façon à les empêcher de devenir membres du royaume du Christ. Ils appartiendraient alors automatiquement au royaume de Satan. Le Comité exécutif adopta un plan en trois parties :

« Tout d’abord, il fallait convaincre les humains que Satan et ses anges n’existaient pas vraiment.

« La phase suivante consistait à obtenir un contrôle total sur les gens, en faisant reconnaître l’hypnose comme une science nouvelle et bénéfique. Des hommes possédant de grandes connaissances répandraient, sous la direction de démons amicaux, la doctrine de l’immortalité de l’âme en faisant soi-disant régresser certaines personnes à l’époque de leurs vies antérieures…

« Pour ajouter de la puissance à cette tromperie, à certaines époques, les démons agiraient sur le personne hypnotisée de manière à ce qu’elle parle couramment une langue étrangère qu’elle n’avait jamais entendue auparavant. L’hypnose permettrait à Satan de déchristianiser le monde occidental par le biais du mysticisme.

« La troisième partie du plan de Satan consistait à annuler l’influence de la Bible sans supprimer cette dernière. Satan enlèverait la pensée de Dieu de l’esprit de millions de personnes grâce à la théorie de l’évolution. 

« Le prêtre affirma que Satan avait sélectionné des personnes de grande intelligence pour faire avancer son plan.

« Il a choisi un médecin autrichien appelé Franz Mesmer pour que l’hypnose, d’un jouet occulte, devienne une nouvelle science…

« À l’époque de sa mort, en 1815, l’hypnose en tant qu’anesthésique avait commencé à obtenir une aura de respectabilité parmi de nombreux médecins européens…

« Charles Darwin, né en 1809, et Thomas Henry Huxley, en 1825, ont été tous les deux assez vite sous l’influence des démons du fait que les médecins utilisaient l’hypnose comme une forme d’anesthésique. Les démons décidèrent que lorsque les deux enfants seraient adultes, ils seraient les instruments qui feraient avancer la religion que nous connaissons sous le nom de théorie de l’évolution. » (Roger Morneau, A Trip Into the SupernaturalReview and Herald 1982 ; fragments des pages 41-43).  

Nous avons lu « déchristianiser le monde occidental par le biais du mysticisme ».

La méditation mystique et la prière contemplative ont une longue histoire qui débute dans les anciennes religions païennes d’Orient. Entre les années 300-500 a. J-C, les « Pères du désert »  importèrent d’Orient la méditation mystique et la prière méditative qu’ils enseignèrent ensuite aux moines catholiques. Le mysticisme demeura ici, cloitré presque exclusivement entre les murs des monastères, des couvents et des abbayes jusqu’à ce qu’au Moyen Âge, Ignace de Loyola (1534) compila et systématisa cet enseignement, et fit tous les efforts possible pour le populariser.

En Espagne, certains mystiques comme Thérèse de Jésus, Jean de Ávilla, Jean de la Croix, et Ignace de Loyola lui-même, sont bien connus.

Presque à la même époque où Luther découvrait la lumière du salut par la foi grâce à son étude de la Bible, Ignace de Loyola, -le fondateur de l’Ordre de Jésus- acquérait d’une autre source sa « connaissance supérieure » par le moyen du mysticisme. Ses « exercices spirituels » furent les précurseurs de la dénommée « formation spirituelle » de notre époque.

Récemment, les moines trappistes Thomas Keating (1923-) et Thomas Merton (1915-1968) reprirent l’œuvre débutée par Ignace de Loyola, et rendirent ainsi la méditation mystique et la prière méditative populaire dans le monde catholique d’aujourd’hui. Au moment où ce document est écrit, l’âge avancé de Thomas Keating ne l’empêche pas de continuer de publier des vidéos sur YouTube pour faire connaître ses techniques.

Comment ce mysticisme si dépourvu de base biblique ferait-il pour s’intégrer au monde protestant, qui fut classiquement basé sur la maxime : Sola scriptura ? Les réformateurs protestants répudièrent fermement toutes ces expériences mystiques, les considérant comme de la sorcellerie et du spiritisme, quelque chose d’étranger à l’Écriture et totalement opposé à l’Évangile. Ils connaissaient bien Éphésiens 5 : 11 :

« Ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. »

Le mysticisme trouva la porte d’entrée dans le Protestantisme grâce à Richard Foster, un jeune théologien, un quaker formé dans l’université George Fox et dans le Séminaire de Théologie Fuller. L’université George Fox porte ce nom en l’honneur du fondateur de la communauté des Quakers. Le livre de Richard Foster Celebration of discipline (Éloge de la discipline), a été déclaré par Christianity Today comme l’un des dix livres les plus influents du XXe siècle. Richard Foster a écrit des livres et a donné d’innombrables séminaires en promouvant la méditation mystique et la prière contemplative dans le monde protestant.

Les Quakers sont une dénomination particulière à l’intérieur du monde protestant. Ils ne se considèrent pas tous comme des chrétiens. Ils répudient en général la liturgie et les habitudes communes aux dénominations classiques évangéliques, et dévalorisent la Bible comme révélation de Dieu. Ils exaltent leur doctrine de la « lumière intérieure », qui signifie pour eux l’illumination immédiate et directe de la personne en relation avec le divin, en marge des Écritures. Son fondateur, George Fox (1624-1691) vécut en Angleterre pendant la guerre civile et la formation du Commonwealth. La religion des Quakers, -à cause de certaines de leurs croyances et de leurs pratiques propres au monde mystique-, fut un terrain fertile à l’introduction du mysticisme dans le Protestantisme. Voici quelques-uns des éléments habituels du « credo » des Quakers :

  • La pratique habituelle du « silence » (similaire à la prière méditative).
  • Vision cosmique consistante dans l’universalisme et le panthéisme.
  • Grande importance de l’illumination directe et personnelle de l’individu, au détriment de la révélation dans les Écritures, au moyen des prophètes choisis par Dieu.

Par leur moyen, le mysticisme oriental –après être sorti de l’environnement monastique et après avoir été popularisé dans le Catholicisme- a franchi une nouvelle barrière et a fait aussi une incursion dans le Protestantisme. 

Deux personnalités se détachent dans la promotion du mysticisme parmi les protestants –déjà en dehors de la sphère des Quakers- : Brian McLaren et Leonard Sweet, auteurs prolifiques de livres et de séminaires.

Entre les techniques promues se trouvent la répétition de mantras, la lectio divina, l’immersion dans le « silence », la prière méditative, contemplative ou centriste, la visualisation ou « méditation », toutes orientées vers la recherche d’un état altéré de la conscience caractérisé par la cessation de l’idéation consciente habituelle ce qui permet de se connecter, sans aucune barrière, au monde surnaturel qu’ils conçoivent comme Dieu en tout (tous) et tout (tous) en Dieu, bien que nous sachions que ce soi-disant dieu est écrit en lettres minuscules, puisqu’il n’est pas le Créateur et le Rédempteur qui se révèle dans la Bible, mais qui est précisément Son ennemi dans le conflit cosmique.

L’exercice de cet ensemble de discipline, est appelé « formation spirituelle ». Cela sonne bien, mais ce n’est pas ce qu’il parait être. Ne donnez pas une grande attention à cette terminologie concrète, car dès qu’elle éveille des soupçons, elle est nommée d’une autre manière qui semble également attractive et innocente.

Dans sa tentative de porter les croyants du monde entier à l’unité sous sa direction suprême, Satan essaie d’introduire sournoisement, dans le Christianisme, ses méthodes traditionnelles enracinées depuis l’antiquité dans les religions orientales. Et ne l’oublions pas, les « élus » sont la diane particulière des mensonges de Satan.

Dans Jean 17 : 3 nous lisons :

« Or, la vie éternelle, c’est qu’ils Te connaissent, Toi, le seul vrai Dieu, et celui que Tu as envoyé, Jésus-Christ. »

Est-il possible de connaître « le seul vrai Dieu » -et Jésus-Christ- au moyen des méthodes de celui qui est menteur et père du mensonge ? Est-ce Lui que nous connaitrons ? Ou allons-nous acquérir plutôt le type de connaissance qui vient après avoir mangé du fruit de la science du bien et du mal ?

Malheureusement, beaucoup de chrétiens bien intentionnés voient dans cela un abordage mystique, non seulement dans la manière de connaître le Christ, mais aussi dans la façon de faire découvrir le Christ au monde post-moderne dans lequel nous vivons.

Le mouvement de l’Église Émergente consiste à faire perdre toute l’importance de la Vérité en la sacrifiant sur l’autel de l’humanisme et de l’unité œcuménique. La soi-disant « Église Émergente » n’est pas une église dans le sens classique du mot : ce n’est pas une dénomination ; au contraire, il est anti-dénomination par nature. C’est un mouvement qui s’étend transversalement sur toutes les églises (Judaïsme et Islam inclus), en cassant les barrières entre les dénominations.

Comme l’illustrent les tableaux dépeints dans Ézéquiel 8, il ne s’agit pas d’une perversion dans le sens classique de crime, mais dans le sens de perversion de l’adoration authentique. Le vol et le mensonge ne sont pas encouragés, « l’adoration!» est promue, ce qui rend le mensonge subtil. Selon Ézéquiel 8, le peuple de Dieu avait incorporé le style d’adoration propre aux multicultures voisines. C’était un culte acceptable dans l’environnement qui les entourait, qui s’était introduit d’une manière subtile et progressive. C’était une modernisation innocente et nécessaire de la liturgie, mais elle cachait un changement profond dans le fond, dans l’enseignement ou la doctrine, et elle eut pour résultat un changement dans l’Être adoré, qui était devenu Satan au lieu de Dieu (Deut. 32 : 16 et 17 ; 1 Cor. 10 : 20).

C’est ce qui arrive, mais si c’est possible avec un raffinement encore plus grand, dans l’Église Émergente. Elle cache dans son soi-disant changement et modernisation de la liturgie, un changement radical dans l’enseignement. La cosmovision du conflit des siècles est abandonné et la centralité de Dieu –comme unique objet d’adoration et comme seul autorisé à définir quelle est l’adoration acceptable-, est délaissée. Naturellement, Satan, l’hypnotisme, le mysticisme et rien qui le suggère ne sont nommés. On évoque la centralité de Christ, mais si Christ est évoqué comme le tout, on n’accepte pas tout de Christ. Sa révélation dans l’Apocalypse est spécialement rejetée. En fait, Christ, l’Unique, n’est plus que le prétexte pour mettre l’accent sur l’unité œcuménique, sur la primauté de l’expérience, sur « l’Évangile » de l’amitié et les relations sociales saines. C’est l’esprit d’unité, mais ce n’est pas l’unité dans l’Esprit (cela peut sembler la même chose mais ça ne l’est pas ; le staff d’une banque, ou d’un club de football, peut et doit avoir un esprit d’unité, et cependant être aux antipodes de l’unité dans l’Esprit, ce que le Seigneur attend de nous : Éphésiens 4 : 3 et 4).

Ce mouvement fait un appel plus ou moins dissimulé à l’Adventisme pour qu’il abandonne son legs historique, sa mission et le message (des trois anges, de l’effacement des péchés et de la purification du sanctuaire effectuée par Christ comme souverain sacrificateur dans le lieu très-saint, comme préparation du scellement et de la venue de Christ), en les invitant à se centrer sur une œuvre de bienfaisance sociale de caractère œcuménique et intemporelle, sans aucune relation avec le calendrier prophétique divin qui est dans l’essence de notre origine et de notre raison d’être en tant que peuple du reste. C’est-à-dire, qu’il nous appelle à abandonner notre vision cosmique, celle du conflit des siècles, la controverse entre Christ et Satan, contexte ignoré par toute autre dénomination.

Selon l’idéologie de ceux qui promotionnent parmi nous le mouvement émergent, notre peuple n’est pas le dépositaire de la vérité, mais il détient une partie de la vérité, qui doit être réunie aux autres parties que Dieu aurait réparties parmi toutes les dénominations, dans l’attente que nous joignons avec celles-ci pour construire le « puzzle ». 

Le mouvement de l’Église Émergente semblerait avoir trouvé la formule pour faire croitre l’église en nombre. Le séminaire Fuller est devenu un centre reconnu pour son savoir quant à faire croitre les églises. Du point de vue numérique, il est difficile de mettre en doute le succès de l’Église Émergente, du moins aux États-Unis. Les méga et giga-églises telles que Saddle Back, dirigée par Rick Warren ; Willon Creek par Bill Hybels ; Crystal Cathedral, par Robert Shuller ; Lakewood, par John et son fils Joel Osteen, etc, le prouvent.

Elles mettent toutes l’accent sur l’homme et sa nécessité de se sentir bien. Elles ne se centrent pas sur l’adoration de Dieu en Esprit, ni sur la vérité du message des trois anges, et elles n’ont pas dans leur idéologie d’amener à sentir le besoin de se repentir. On considère comme une offense de réveiller la conscience. La capacité n’est pas donnée de convaincre de péché, de justice et de jugement. Au lieu de cela on procure une expérience agréable à la nature humaine, au moyen de ce qu’elles appellent une combinaison de l’ancien et du moderne : le mysticisme ancien et la musique rock actuelle (et les représentations théâtrales, etc.).

C’est la sortie des cloitres du mysticisme oriental médiéval, pour atterrir dans les églises café-concert du XXIe siècle. Le diable n’a pas négligé l’opportunité d’influencer la société, soit par le moyen du matérialisme, de la religion ou de la « spiritualité ».

Que pensez-vous d’une congrégation de plus de 200.000 membres ? C’est impressionnant, n’est-ce pas ? Ça vous donne des complexes ?

L’un des traits de l’Église Émergente est le mépris des doctrines, qui sont dénigrées comme étant « le cimetière où les bonnes idées meurent ». Mais tout dans la Bible est doctrine, tout est enseignement. Et même la «grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. Elle nous enseigne … » (Tite 2 : 11 et 12).

Une fois, alors que Jésus présentait une vérité, une doctrine incommode, il y eu une désertion massive qui L’obligea à demander à Ses disciples s’ils ne voulaient pas eux aussi L’abandonner. Il est évident que Jésus n’était pas spécialement préoccupé par la croissance numérique de Son Église !

En contraste avec l’antérieur, je citerai un épisode qui illustre quel est le type de compromis avec la vérité et l’enseignement biblique d’un des promoteurs de l’Église Émergente : Brian McLaren. Il a affirmé dans un forum public qu’en fait Satan n’existe pas, que sa supposée existence n’est plus qu’une doctrine que nous les Chrétiens avons inventée pour élever des barrières entre les dénominations et pour pouvoir diaboliser les autres communautés ayant une foi distincte à la nôtre. 

Jésus dit aussi :

« Ne crains point, petit troupeau; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume. » (Luc 12 : 32).

Faire croître l’église en nombre n’est pas la même chose qu’accomplir une mission. Et Dieu nous a confié une mission très concrète : celle de prêcher, par nos vies, le message des trois anges au monde, dans la perspective de la préparation pour la seconde venue de Christ.

Pensez à la mission de Noé : Si au lieu de prêcher son message concret et impopulaire il avait organisé des concerts de musique profane et des banquets dans l’arche, son « église » aurait très probablement grandi, n’est-ce pas ? Mais aurait-il accompli sa mission ?

Peu de personnes entrèrent dans l’arche. Huit personnes, ce n’est pas une méga ou giga-église. Cependant, c’était la congrégation à partir de laquelle l’Église de Dieu s’est développée par la suite, dans le Nouveau et l’Ancien Testament. Ne vous préoccupez pas d’être le « petit troupeau ». Dieu ne voit pas les choses comme l’homme les voit : Quand Noé est entré dans l’arche, il était une petite minorité ; mais après en être sorti, il était la majorité absolue. Ayez la patience des saints et vous vous trouverez non pas parmi la majorité, mais parmi l’humanité de ceux qui adoreront pour l’éternité le Dieu unique et vrai, quand le mensonge, la désillusion et le péché auront disparus pour toujours.

Que vous en semble si Jean-Baptiste, au lieu de préparer le chemin pour le Seigneur lors de Sa première venue, s’était limité à la tâche de subvenir aux besoins sociaux et physiques des pauvres et des malades ? Jean et Noé auraient-ils accompli leur mission en agissant ainsi ?

Que vous en semble si Christ, au lieu de monter au Ciel pour accomplir Sa médiation, premièrement dans le lieu saint et ensuite dans le lieu très-saint, était resté sur la terre pour continuer de soulager les indispositions sociales et physiques d’un nombre indéterminé de personnes défavorisées ?

Si nous abandonnions « les orphelins et les veuves » nous renierions certainement  la foi que nous professons, mais si le travail social constitue le centre et la mission du mouvement adventiste, et si le message spécial et urgent qui nous différencie du reste du monde croyant nous fait défaut, nous avons trahi notre appel, et nous ferions bien de nous demander –plutôt que d’être dans le peuple du reste-, si nos vies n’auraient pas plus de sens en militant dans les files de la Croix Rouge (organisation digne de louange, mais à laquelle l’Inspiration n’a confié aucun message prophétique).

Vu que l’idée d’adopter une mentalité postmoderne est à la mode pour ne pas perdre de l’importance dans une civilisation postmoderne, il est peut-être approprié de citer brièvement les traits principaux de la dite culture et société :

Une caractéristique principale est son mépris pour la religion et son estime pour la spiritualité. Faisant encore profession d’un esprit scientifique et rationnel, elle n’a pas d’objections à comprendre la spiritualité comme aller à la plage pour élever son esprit et le mettre en harmonie avec l’univers, par exemple : ou bien attribuer une spiritualité aux objets de la création végétale ce que l’on peut traduire par embrasser des arbres.

Mais le trait fondamental est peut-être le rejet de la vérité, de tout ce qui est absolu, en faveur du relativisme : « Tout a changé, tout dépend de qui l’observe, et du moment et le lieu depuis lequel il est observé’… 

Est-ce ainsi ? Oui, uniquement analysé superficiellement. L’apparence a changé, l’accessoire, mais non l’essentiel et ce qui est important. Bien que l’homme postmoderne veuille réclamer une originalité, le dicton de l’Ecclésiaste est toujours d’actualité :

« Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, il n’y a rien de nouveau sous le soleil. S’il est une chose dont on dise: Vois ceci, c’est nouveau! cette chose existait déjà dans les siècles qui nous ont précédés. » (Ecclésiaste 1 : 9, 10).

Observez cette brève liste d’absolus, et vous comprendrez qu’ils n’ont pas changé :

  • Satan
  • La nature de l’homme
  • Le péché
  • La mort
  • Le salut
  • La Bible
  • Christ

Rejeter la vérité signifie rejeter le grand « Je suis ».

« Ne crois-tu pas que Je suis dans le Père, et que le Père est en Moi? Les paroles que Je vous dis, Je ne les dis pas de Moi-même; et le Père qui demeure en Moi, c’est Lui qui fait les œuvres » (Jean 14 : 6).

Certes, le rejet de la vérité n’est pas non plus tout à fait nouveau, ni l’expérience de l’Église Émergente. La séparation progressive de la vérité et de l’incorporation d’éléments de la « spiritualité » des autres cultures joints à leurs styles d’adoration, a conduit l’Église chrétienne, aux IIIe et IVe siècles, à la grande apostasie, et a eu pour résultat la naissance d’une Église Émergente caractérisée par l’instauration d’un système qui, ayant été son promoteur, est aujourd’hui avide d’en recueillir les fruits et de diriger cette unité œcuménique émergente comme résultat. La Bible l’appelle « l’homme de péché », « le mystère d’iniquité », et il est décrit dans Daniel et l’Apocalypse en termes sans équivoque. 

Il est vrai qu’il y a un rejet de la vérité, et cela n’a pas surpris Dieu :

« Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. Mais toi, sois sobre en toutes choses, supporte les souffrances, fais l’œuvre d’un évangéliste, remplis bien ton ministère » (2 Timothée 4 : 3-5).

Maintenant, comment allons-nous accomplir notre « ministère » ? Comment allons-nous être plus importants ? en nous confondant avec la confusion du postmodernisme, ou en restant fermes dans la vérité et en faisant un appel clair aux personnes à abandonner cette confusion ?

Si vous considérez improbable que ce mouvement mystique émergent puisse nous affecter, il serait bon de rappeler que nous avons un antécédent tragique dans l’histoire de notre dénomination. Vers 1903, non seulement le docteur Kellogg, mais une bonne partie des dirigeants de notre œuvre qui avaient été de puissants serviteurs de Dieu auparavant, ont semblés séduits par le mysticisme, que nous appelons aujourd’hui la crise panthéiste. Le mysticisme de l’Église Émergente n’a pas seulement l’apparence du christianisme. Il peut aussi être « baptisé » avec la phraséologie d’E. White comme Kellogg prétendait le faire à son époque :

« Je suis obligée de nier que les enseignements de Living Temple puissent être appuyés par des déclarations tirées de mes écrits » (1MS 237).

E. White appela cette incursion du mysticisme dans l’Adventisme « l’Alpha de l’apostasie », et annonça que l’Oméga ne tarderait pas, et serait « d’une nature déconcertante » (1MS 231).

E. White écrivit :

« Nous n’avons pas besoin du mysticisme contenu dans ce livre [The Living Temple, de Kelloggs]. Ceux qui s’arrêtent à ces sophismes se trouveront bientôt dans une condition qui permettra à l’ennemi de s’entretenir avec eux et de les éloigner de Dieu. » (1MS 236).

E. White entendit crier « une voix avec autorité » qui disait : « Abordez-le ! », et elle reçut d’autres instructions « au sujet des erreurs qui s’introduisaient parmi nous » (1MS 240).

Elles ne s’introduisaient pas dans le monde : elles « s’introduisaient parmi nous ».

Prêtons maintenant attention au mysticisme et à ce qu’il renferme. Selon mon résumé de définitions trouvées sur Internet, le mysticisme consiste en la (vaine) prétention de maintenir une communication de caractère sensoriel avec Christ ou avec le divin, en se basant sur une certaine connaissance privilégiée de Dieu au-delà de ce que Sa Parole révèle.

Il est en relation avec le gnosticisme : une connaissance introspective du divin propre aux initiés, qui est considéré comme un type de connaissance (gnose) supérieure à la foi.

C’est la partie « vous serez comme des dieux » du mensonge de Satan à Adam et Ève, en Éden.

Dans l’Église Émergente l’expérience est exaltée, plutôt que la Parole de Dieu. C’est une expérience de la vue (2 Corinthiens 5 : 7), plutôt que de la foi (la foi est toujours basée sur la Parole : Romains 10 :17 ; Matthieu 8 : 8 et 10).

Comme le sacrifice de Caïn, cette philosophie contient un mépris pour le sang répandu au Calvaire pour la rémission des péchés : les initiés ne sont pas sauvés par la foi au pardon que Dieu octroie au moyen du sacrifice de Christ sur la Croix, mais ils se sauvent au moyen de la gnose, cette connaissance supérieure ou illumination qui se nourrit dans l’expérience de la prière méditative. Le centre se déplace du divin vers l’humain. La « prière » est exaltée et la Croix est méprisée.

Paul affirma :

« Ce n’est pas pour baptiser que Christ m’a envoyé, c’est pour annoncer l’Évangile, et cela sans la sagesse du langage, afin que la croix de Christ ne soit pas rendue vaine. Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu…

Nous, nous prêchons Christ crucifié; scandale pour les Juifs et folie pour les païens, mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs. » (1 Corinthiens 1 : 17, 18 et 23, 24)

« Car je n’ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié. » (1 Corinthiens 2 : 2).

Comme exemple, je reproduis trois phrases détachées d’un des promoteurs de la prière contemplative et d’autres pratiques en relation (Rob Bell) :

« Insister continuellement sur le fait qu’un des absolus de la foi chrétienne doit être la croyance que ‘l’Écriture seule’ est notre guide, fait partie du problème.

« La Bible est le produit de la manufacture humaine, non d’un mandat divin. »

« Je ne peux trouver un endroit où Jésus –ou la Bible- enseigne que nous devons nous identifier comme pécheurs avant tout et par-dessus toutes choses. »

Les dirigeants du mouvement de l’Église Émergente s’en tiennent aux doctrines basiques du spiritisme, en incluant la communication mystique. Nous avons l’habitude de concevoir le spiritisme comme la communication avec les esprits de démons, mais ladite communication n’est pas la fin mais le moyen. La fin est d’inculquer l’idéologie satanique, qui inclut :

  1. Un mépris de la Vérité, un mépris de la Bible comme unique règle de foi, comme Écriture inspirée par Dieu.
  2. La prétendue autosuffisance de l’homme, qui possède en lui-même l’énergie, la sagesse et la bonté infinie dans l’attente d’être découvertes.
  3. La négation de la réalité du péché et de la situation de condamnation dans lequel se trouve l’homme.
  4. Le mépris de la repentance, de la négation du moi comme étape nécessaire de la part de ceux qui reçoivent avec profit la grâce de Dieu dans le don de Jésus-Christ.
  5. L’acceptation de l’évolution (théiste ou pas) ainsi que d’autres « ismes », surtout le féminisme.
  6. L’abandon de la centralité de Dieu (religion), en faveur de la centralité de l’homme (spiritualité). Ce changement a été promu dans une phrase célèbre de l’Évangile, comme illustration du besoin de changement dans le paradigme (le centre passe de Dieu à l’homme) : « Notre Père céleste qui est aux cieux, que notre nom soit sanctifié… » (je suis peiné de devoir inclure crument cette déclaration de Robert Schuller, mais elle m’a paru révélatrice). Il propose une nouvelle définition du péché, qui ne consisterait plus en la transgression de la loi de Dieu, mais en blesser l’auto estime de l’être humain et son besoin de reconnaissance.

Jusque-là, j’ai essayé d’exposer cette menace formidable face à laquelle nous nous trouvons. Mais, due à la subtilité de celle-ci, des frères sincères avec lesquels j’ai partagé ce qui précède m’ont exprimé leur peur de flirter avec le mysticisme sans le savoir, dans leurs prières et leurs méditations. Ceci m’a conduit à comprendre que non seulement nous courrons le danger d’être séduits par ces « doctrine de démons », mais il y a d’autres dangers, et ils ne sont pas les moindres. Le chemin de l’erreur et de la vérité cheminent fréquemment très près l’un de l’autre, et nous devons être très prudent de ne pas rejeter ce qui est vrai, parce qu’il nous semble que la falsification garde certaines similitudes avec le don authentique de Dieu.

Rien dans ces techniques mystiques ne doit nous décourager de l’exercice de la véritable méditation, et de la prière, tel que la Bible nous les présentes dans de nombreux exemples (la prière de Daniel, celle de Salomon, celle de Jésus lui-même, etc.)

Comme il l’a fait pour tous les dons authentiques de Dieu, Satan a perverti aussi l’usage adéquat de la méditation afin de mettre en communication les êtres humains avec son royaume de ténèbres. Mais la vraie méditation chrétienne est extrêmement importante pour la croissance dans la grâce.

« La méditation et la prière sont nécessaire pour croitre dans la grâce. » (Testimonies, vol. 2, p. 183).

Voyons quelques-uns des contrastes entre le vrai et le faux :

Dans la méditation chrétienne authentique les yeux de l’esprit se fixent sur les vérités de la Bible et les capacités de la raison se mettent en action. Par contre, dans la méditation mystique le but recherché est de vider l’esprit de toute pensée consciente, afin qu’il soit perméable aux impressions « divines ». Ceci signifie l’abolition de toute barrière de la conscience, laissant ainsi l’esprit à un « point mort ». Quelle magnifique opportunité pour Satan d’introduire alors ses concepts, sans aucune évaluation analytique de notre part !

C’est un agissement apparenté à l’hypnotisme. La manière d’arriver à ce « silence », à cette « unité avec l’univers », ce fait par le moyen de la « vaine répétition » (Matthieu 6 : 7) de certaines paroles ou nom (bibliques, pour que cela semble chrétien) du style de mantra ; ou en fixant l’imagination sur une scène (biblique pour le même motif), à l’exclusion de n’importe quel autre pensée ou évaluation critique. C’est comme un « mantra » de cette image, une fixation obstinée et répétitive de la même idée, et la clé n’est pas le contrôle, mais son absence.

En revanche, dans la méditation chrétienne les facultés de l’esprit conscient sont exercées sans exclure les thèmes en relation, mais en permettant et en encourageant l’esprit à fonctionner de la manière que le Créateur l’a décidé : par l’interaction des idées associées. Par exemple, quand nous méditons sur un thème de la Bible, nous le faisons en l’examinant dans toutes ses apparitions dans le récit de l’Écriture, en le replaçant dans le contexte du grand conflit des siècles, en observant son rapport avec le grand point central : Christ, et Christ crucifié ;

  • en étudiant comment il affecte les vérités bibliques (surtout celle de la vérité présente pour notre époque : le ministère de Christ dans le lieu très-saint du sanctuaire céleste, l’effacement des péchés, le jugement investigatif et la préparation pour Sa seconde venue) ;
  • quelles implications il a pour nous personnellement ;
  • que peut-il m’apprendre sur le caractère de Dieu ;
  • comment dois-je réformer ma vie face à cette nouvelle lumière ;
  • comment puis-je partager cette connaissance avec les autres pour les conduire au Sauveur, etc.

Dans la méditation chrétienne, l’esprit se concentre au maximum, il s’efforce et il est sous le contrôle conscient, essayant à chaque moment de se soumettre à la direction du Saint-Esprit. C’est ce qu’Ellen White appelle « la raison sanctifiée ». En revanche, puisque la Bible ne vous l’enseignera jamais, la méditation mystique exige la conduite d’un guide ou un mentor plus « initié » que vous. La véritable méditation chrétienne ne cherche pas à sentir, mais à croire : le chrétien croit, non parce qu’il sent, mais parce que Dieu l’affirme dans Sa Parole. Dans la méditation mystique, l’esprit se vide de toute pensée consciente, cherchant la confirmation sensorielle de l’unité mystique avec « l’Être suprême » duquel nous faisons (supposément) partie.

Donc, on ne vénère pas le Créateur de l’univers, mais on adore l’univers, et soi-même comme faisant partie de celui-ci. C’est de l’idolâtrie, c’est du panthéisme, de l’hypnotisme et du spiritisme. C’est le développement de la stratégie satanique décidée dans son concile du début du XVIIIe siècle. Souvenez-vous qu’il se propose de déchristianiser l’Occident par le moyen de l’incursion du mysticisme. 

C’est terrible, car l’objectif, la diane de cette séduction sont nos adolescents, nos jeunes et le système éducatif.

 

 

Origine des pyramides et de la science moderne

Depuis que je suis enfant, je suis fasciné par l’Égypte et les pyramides.  Comment se fait-il que ces méga structures existent depuis si longtemps, mais aucune preuve tangible n’a été mise au jour qui prouverait au moins un élément de la façon dont elles ont été construites?

Ce n’est qu’après mon intérêt pour Nikola Tesla que j’ai commencé à jeter un autre regard sur les mystères de l’Égypte. Pour une raison quelconque, mon esprit les mettrait tous deux dans la même catégorie, alors je laisse mon esprit logique prendre du recul et laisse vagabonder mon imagination. Après avoir enquêté sur l’oscillateur de Tesla, j’ai découvert que pendant sa phase d’expérimentation avec l’appareil, il avait provoqué un tremblement massif de son laboratoire d’appartement à New York, ce qui provoquait l’effritement de la pierre. Le tremblement a été ressenti à une bonne distance de l’épicentre, ce qui a attiré l’attention sur l’événement au cours duquel, après avoir commuté l’appareil, Tesla a regardé par la fenêtre la foule qui s’était formée et a déclaré avoir raté une expérience incroyable. Tout cela a été fait avec une machine d’environ 7 pouces de long et pesant moins de 2 livres. Intéressant à droite.

Ce que Tesla expérimentait, c’était la vibration. Il a prouvé qu’une petite quantité de vibrations pouvait être utilisée pour agiter et affecter des objets à une échelle beaucoup plus grande. Et tout ce qu’il avait à faire était de trouver la fréquence de résonance du matériau et de régler l’oscillateur pour qu’il corresponde à la fréquence. Tout comme la façon dont une armée marchant sur un pont pourrait provoquer une réaction massive du pont si la marche se synchronisait avec le mouvement du pont.

En prenant ce que j’ai appris sur Tesla et son oscillateur, j’ai commencé à creuser plus profondément et à chercher des images de l’appareil lorsque j’ai trouvé cela.

2gsjgna1uruvUuS7ndh9YqVwYGPLVszbFLwwpAYXYNFT3T7v3c25rTntsBuVCVewAXi1zZWt61QKTos1tWN3Kp2Hnokt6xfbobAhb1p7xgUrCfMeTp

 

L’image ci-dessus est un oscillateur électromécanique Nikola Teslas en fonctionnement. Instantanément, quand j’ai vu cette image, j’ai pensé à Ankh. En comparant les deux côte à côte, ils se ressemblent incroyablement.

! [Osciilator Tesla.jpg] (

6b47d3f73e52fa35d0cfefd665b5986b

Étrange coïncidence qu’un symbole ancien de quatre mille ans ressemble beaucoup à un appareil capable de s’accorder sur la fréquence de la matière.

Tout cela mis à part, j’ai commencé à regarder Ankh et à quoi ils servaient. Pourtant, tout ce que j’ai lu était de la spéculation et aucune preuve tangible n’existait pour moi de ce qu’était leur véritable but. Les hiéroglyphes pour un ankh sont tout aussi intéressants.

FUkUE5bzkAZVVKmXhtvgKqwbwBkEW2Zw4TQ1mz82z6gyRxTnaeySBqXVQh8AXFNjiJrn66f5jP6WkwJDyuapHkpryG2zVgKVGdqhLTmoNUPWxGJQeGi9C65acoaE9X7ps2Y5ccBufmDy7syzBXyMK7Xdt2tQbMqbLn5L

 Et s’il existait une ancienne civilisation capable de manipulation vibrationnelle. Et s’ils pouvaient puiser dans la fréquence du monde qui les entoure et s’adapter à la matière avec laquelle ils étaient en contact. S’ils pouvaient d’une manière ou d’une autre s’accorder sur cette fréquence, ils seraient capables de déplacer facilement les objets de la même manière qu’un joueur de basket-ball peut décoller un ballon de basket du sol en utilisant uniquement les vibrations. Et si l’Ankh était l’appareil qui permettait que cela se produise. Le hiéroglyphe pour un Ankh montre un symbole pour les vagues et ce que je dirais ressemble à un symbole de la matière. LE SECRET des pyramides se trouve ecrit 

Message secret gravés sur la patte du sphinx révèle l’origine de ces batisseurs

En 1817 Gianbattista Caviglia **(1770-1845) nettoie le devant du sphinx, chose qui n’avait pas été faite depuis la chute de l’Empire Romain. Il trouva en premier lieu un morceau de la barbe tombée du sphinx (aujourd’hui au British Museum !). Puis en désensablant un orteil de la patte gauche du sphinx, il trouve une inscription : un texte de 13 lignes en Grec, gravé bien visiblement avec une mention comme quoi il s’agit d’un texte officiel datant de 166 Après JC sous le règne de Marc-Aurèle pour commémorer la restauration des murs entourant le sphinx par les romains. Ce texte est passionnant et vous n’aurez pourtant aucune chance de l’aperçevoir aujourd’hui sur le sphinx tellement les restaurations successives et surtout les dernières, ont recouvert de couches incroyablement épaisses et souvent défigurantes les contours de notre sphinx comme sous les bandelettes étouffantes d’une momification.

Ecrite en Grec donc, et en lettres capitales, il n’y a je sache que trois traductions existantes en anglais et une en latin de ce texte. Une à partir de la copie faite par Henry Salt (1780-1827) consul général britannique au Caire en 1815, grand collectionneur d’Antiquités égyptiennes qui avait payé Caviglia en 1817 pour explorer le sphinx et qui fit publier sa retranscription dans la: « Quarterly Review » Vol 19) en 1818 traduite par le Dr Yong en anglais et latin lequel s’employa même à remplacer certains mots effacés à jamais, une autre du très grand archéologue égyptien Selim Hassan*(1893-1961) le premier égyptien à occuper une chaire d’égyptologie, et enfin :une par le Révérend Coleridge d’Eton publiée dans: « Opérations menées à la pyramide de Giza par le colonel Vyse » en 1842. Je vais vous livrer ici ma propre traduction de cette inscription: j’ai essayé d’être la plus fidèle possible à la grammaire du Grec ancien et de ne pas inventer les mots manquants :

 

 « Cette structure est l’œuvre des Dieux immortels.
Placée de façon à dominer le sol de cette Terre de récolte,
Erigée au centre d’une cavitée dont ils ont retiré le sable,
Comme une île de pierres au voisinage des pyramides,
Pour que nous puissions le voir,
Non pas comme le sphinx tué par Œdipe,
Mais comme un servant sacré de Leto,
Qui garde avec vigilance,
Le Guide Sacré de la Terre d’Egypte.»

les dieux des egyptiens etaient des djinns polymorphes de grands batisseurs et fondeurs ,a votre avis pourquoi de toute lhistoire on ne vous a jamais parlé de ces etres qui vecurent 2000 ans avant lhomme sur terre et qui par leur cruauté s’autodetruire dans d’interminable conflit dont la terre porte encore des stygmates enfouis mais recemment decouverts comme des traces de conflits thermonucleaires  antiques

Screenshot - 2020-09-03T150037

Screenshot - 2020-09-03T145811avant la creation de l’homme une civilisation existée certains vous dront les atalantes les lemuriens les extraterrestres mais leur race etait celles des djinn et le premier de leur race fut satan une fois rejeté du royaume  son nom etait avant la chute arith arith metique origine de la science humaine qui nest qu’ un transfert de la magie noire esoterisme sciences occultes toutes science vient des sciences occultes avez vous besoin d’une démon stration pour comprendre alchimie donna la chimie , la pharmacie avec son caducée magique signifie en fait 

Définition de « Pharmakeia »

  1. L’usage ou l’administration de drogues
  2. Empoisonnement
  3. Sorcellerie, arts magiques, souvent trouvés en liaison avec l’idolâtrie et nourrie par celle-ci
  4. Métaphorique les déceptions et séductions de l’idolâtrie
  5. Apocalypse 9 : 21   et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leurs enchantements (pharmakeia), ni de leur impudicité ni de leurs vols.
     
    Apocalypse 18 : 23   la lumière de la lampe ne brillera plus chez toi, et la voix de l’époux et de l’épouse ne sera plus entendue chez toi, parce que tes marchands étaient les grands de la terre, parce que toutes les nations ont été séduites par tes enchantements (pharmakeia),
  6. Selon la démonologie des Arabes ces génies ont été crées et ont gouverné le monde avant Adam. Leur race comprend les bons et les mauvais genies et même les Géants qui ont fait la guerre aux hommes dans les 1 ers temps

    Les Orientaux croient généralement  que la terre était habitée avant Adam par une race differente des hommes tant par la forme que par la puissance ; elle fut gouvernée successivement par 40 ou 72 rois qui portèrent tous le nom de Soleyman (Salomon). Le dernier de ces Soleymans était appelé Gian ben Gian et c’est de lui que les Djinns tirent leur nom. De là, les uns croient que les djinn sont les mêmes que cette race preadamite ; d’autres prétendent qu’elle est la dernière classe des génies et qu’elle fut subjuguées par la première

    Les écrivains Orientaux désignent sous le nom de Beni el ‐ Djian , les esprits ou les génies qui ne sont ni anges ni diables, c’est à dire des intelligences separés avant que q[uel]ques unes d’entre elles eussent prévariqué et pendant qu’elles étaient en etat de pouvoir mériter ou démériter, état que les Orientaux croient avoir duré fort longtemps avant la création d’Adam et que pendant ce temps là, ils ont rempli et gouverné le monde, qu’ils se sont souvent revoltés et ont été souvent chatiés, jusqu’à ce que Dieu ne les pouvant plus souffrir resolut de créer l’homme et de l’établir son vicaire sur la terre

    . Le célèbre Abou Giafar el ‐ Tabary dans sa Chronique universelle  dit que Dieu avant la création d’Adam créa les Dives et leur donna ce mondeà gouverner pendant l’espace de 7 mille ans, après lequel temps les péris avaient succédé, et occupé le monde durant deux mille ans sous l’empire de Giân ben Giân leur unique et souverain monarque ; mais ces deux sortes de créatures étant tombées dans la désobéissance, Dieu leur donna pour maître, Eblis, lequel étant d’une nature plus noble et formé de l’élement du feu, avait été élevé parmi les anges. Eblis, après avoir reçu les ordres de Dieu descendit du ciel en ce monde et fit la guerre aux Dives et aux Peris qui s’étaient associés pour leur commune défense. Ce fut en ce temps là que q[uel]ques uns des Dives prirent le bon parti et demeurèrent en ce monde jusqu’au siècle d’Adam et même jusqu’au temps de Salomon qui en eut à son service.

    devas7-538x500

    Eblis avec ce secours attaqua et défit dans un combat général Giân ben Giân et se rendit ainsi Seigneur de tout en ce bas monde qui n’était alors rempli que de ces deux espèces de créatures 26 . Quoiqu’il fut de l’ordre des anges Eblis devenu puissant ne fut pas plus sage que les autres créatures et s’oublia au point de dire : « qui est semblable à moi ? je monte au ciel quand il me plait ; et si je demeure sur la terre, je la vois entièrement soumise à mes volontés. » Dieu irrité de son orgueil, resolut pour l’humilier de créer le genre humain qu’il tira de la terre et la lui donna à gouverner. Il voulut même obliger Eblis, ainsi  que tous les autres Anges, d’adorer Adam qu’il venait de créer, mais ce Superbe aidé d’une troupe des siens refusa de le faire alléguant que lui et ses compagnons étaient formés de l’élément du feu et ne devaient rien à une créature tirée de l’élément grossier de la terre. Il fut depouillé de sa souveraineté et encourut la malédiction de Dieu.

    C’est ce qui lui fit donner le nom d’ Iba ou d’ Ibba qui signifie le refractaire, le  désobéissant ; celui de Scheitan ou Sathan, c’est à dire le calomniateur et celui d’Eblis qui signifie le Désespéré parce qu’il n’a plus rien à attendre de la misericorde de Dieu  : son 1 er nom était Hareth qui signifie gouverneur et gardien Eblis ayant refusé de rendre hommage à Adam,  Pour le punir de son orgueil, Dieu dit à Eblis, sors du Paradis et de la compagnie des bons anges, quitte ta forme angélique, car tu seras privé pour toujours de ma grace et de la gloire à laquelle tu pouvais prétendre, tu seras maudit jusqu’au jour du jugement .

    Le Koran fait souvent mention des Génies : il dit que Dieu les avaient crées avant Adam de la matière du feu et qu’ils ne voulurent point se soumettre à l’homme formé de la terre, ils furent reprouvés avec leur chef nommé Eblis, que nous appelons Lucifer. La revolte des ces génies ne fut p[oin]t complète ; une portion resta fidèle. Les génies revoltés forment la classe que les arabes nomment Afrites et dont la nature  est malfaisante et qui ne se plaisent qu’à nuire aux hommes. Les musulmans regardent les Djinn comme des êtres susceptibles de salut : Mohammed pretendit avoir reçu du ciel la mission de les convertir. « Lorsque le serviteur de Dieu se leva pour l’évoquer, il s’en fallut peu que les génies ne se pressassent en foule sur lui entendre reciter le Koran. »  

    la sourate les djinns rappelent cette evenement « 


    Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

    1. Dis: «Il m’a été révélé(2) qu’un groupe de djinns prêtèrent l’oreille, puis dirent: «Nous avons certes entendu une Lecture [le Coran] merveilleuse,

    2. qui guide vers la droiture. Nous y avons cru, et nous n’associerons jamais personne à notre Seigneur.

    3. En vérité notre Seigneur – que Sa grandeur soit exaltée – ne S’est donné ni compagne, ni enfant!

    4. Notre insensé [Iblis] disait des extravagances contre Allah.

    5. Et nous pensions que ni les humains ni les djinns ne sauraient jamais proférer de mensonge contre Allah.

    6. Or, il y avait parmi les humains, des mâles qui cherchaient protection auprès des mâles parmi les djinns mais cela ne fit qu’accroître leur détresse.

    L’histoire Orientale fait souvent mention de cette espèce de créature. Les poemes persans sont remplis des combats que les anciens monarques de Perse eurent à soutenir contre ces génies qui furent presque entierement exterminés à la suite de guerres nombreuses. Les expéditions militaires et les superbes ouvrages de Djiân ben Djiân  sont décrits dans le Tahmurath nameh . Le bouclier de ce roi des Djinn est aussi célèbre parmi les Orientaux que celui d’Achille parmi les Grecs. Il a successivement passé dans les mains de plusieurs monarques qui lui doivent d’avoir exécuté des exploits merveilleux. Ce bouclier célèbre dans la composition duquel le nombre sept se rencontre tant pour les peaux qui le couvraient que pour les cercles qui l’environnaient avait été fabriqué par l’art talismanique en sorte qu’il détruisait tous les charmes et tous les enchantements que les démones ou les Djinn pouvaient faire par l’art goétique ou magique . 

    Pyramides-Gizeh

    Les pyramides d’Egypte, selon les traditions arabes, sont des monumens de la grande puissance de Djian ben Djiân 8 . On cite encore des edifices, des forteresses et maints ouvrages des Djinn fameux par leur science en Architecture  . Le Koran dit que Salomon employa les Djinn à la construction du temple magnifique qu’il eleva à l’être suprême. Salomon au faite de sa puissance voulut voir les Djinn : à son commandement un ange s’élança dans les airs et revint avec une troupe de djinn et de chêtan que Salomon malgré le pouvoir qu’il venait d’acquérir de commander aux esprits ne put envisager sans un secret effroi, tant ces êtres étaient difformes et affreux. Ils avaient des têtes d’hommes sur des croupes de chevaux dont les pieds ressemblaient à ceux de l’âne, des ailes d’aigles sur des bosses de chameaux, des cornes de gazelles sur des têtes de paons. Etonné de ces diverses monstruosités, Salomon demanda à l’ange comment il se faisait que les Djinn, qui devaient tous avoir la même origine, ne fussent pas tous semblables l’un à l’autre. C’est la suite de leur vie coupable de leur relations desordonnées, répondit l’ange : à mesure qu’ils s’abandonnent à leurs passions, leur race dégénère 

    . Salomon, à l’aide d’un sceau mystérieux que Dieu lui avait envoyé pour commander aux éléments et à tous les êtres créés, soumit les Djinn et les Cheitân. Il les fit tous comparaître devant lui à l’exception du puissant Sachr  , qui se tenait caché dans une île inconnue de l’océan, et d’Iblis le maître des méchants esprits, Iblis à qui Dieu a donné une complète indépendance jusqu’au jour du jugement dernier. Quand les djinn furent rassemblés, Salomon posa son anneau sur chacun d’eux, et leur imprima ainsi le signe de l’esclavage. Il leur imposa ensuite l’obligation de construire divers édifices entre autres le fameux temple qu’il fit élever sur le modèle de celui qu’il avait vu à La Mekke sur l’emplacement de la Kaaba 

    . Le nom de Djinn étant commun aux Dives et aux Peris plusieurs écrivains ont faussement imaginé que ces derniers étaient les femelles des Dives. Ces dénominations ne servaient cependant qu’à distinguer leur nature de celle des anges et des hommes sans aucun égard à leurs qualités morales ou personnelles : ainsi les Djinn sont hideux et méchants tandis que les Peris sont beaux et bons. Ces deux espèces de Djinn s’allient souvent aux enfans d’Adam et plusieurs poesies orientales parlent de ces mystérieuses amours. Pour les poëtes persans, la beauté / des Péris est un proverbe si expressif qu’une femme ravissante est appelée « fille de Péri » Périzadeh . Du reste, les Arabes les confondent toujours avec les Djinn, avec les fées, les lutins et les esprits follets 

    Les Dives font ordinairement la guerre aux Péris. L’auteur du Kaherman Nameh raconte que les Dives ayant pris à la guerre q[uel]ques uns de ces peris, les enfermèrent dans des cages de fer, qu’ils suspendirent aux plus hauts arbres qu’ils purent trouver où leurs compagnons les venaient de temps en temps visiter avec des odeurs les plus précieuses. Ces parfums, nourriture ordinaire des Péris, leur procuraient encore un autre avantage, car ils empechaient les Dives de s’approcher d’elles ni de les molester parce que ces parfums les rendaient mornes et tristes aussitôt qu’ils les respiraient

    . Le règne de Djiân ben Djiân sur les Dives et les Peris a duré, dit ‐ on, deux mille ans ; après quoi Eblis fut envoyé par le Très haut pour les exiler à cause de leurs désordres et les enfermer dans la region la plus eloignée de la terre, le pays des montagnes de Kâf. Le Prophete a dit : « Le Dieu puissant et incomparable a crée la montagne de Kâf tout autour de la Terre ; on la nomme le pieu de la terre, comme il est dit dans le Koran : les montagnes sont des pieux

     Ce monde  est au centre de la montagne de Kâf et il est comme le doigt au milieu de l’anneau. Cette montagne est de couleur d’émeraude et bleue ; aucun homme ne peut y arriver parce qu’il faudrait pour cela passer 4 mois dans les ténèbres. Il n’y a dans cette montagne ni soleil, ni lune, ni étoiles, et elle est tellement bleue que la couleur azurée que tu vois dans le ciel vient de l’éclat de la montagne de Kâf qui se reflechit sur le ciel et lui communique cette couleur. Si cela n’était pas ainsi le ciel ne serait pas bleu. Toutes les montagnes que tu vois dans le monde tiennent de la montagne de Kâf ; sache que si elle n’existait pas toute la terre tremblerait sans cesse et les créatures ne pourraient pas vivre sur sa face 

    .[ »] Les historiens orientaux disent que cette montagne avait pour base une pierre nommée Sakbrat , dont un grain suivant Lokman  donnait le pouvoir de faire des prodiges. Lorsque Dieu veut exciter un tremblement de terre, il commande à cette pierre d’émouvoir ses fibres qui se ramifient comme des nerfs et alors la terre à laquelle elle communique, tremble s’agite et s’écroule q[uel]quefois Le Djinistân ou Djîannistân, c’est ‐ à ‐ dire le royaume des génies, est situé dans la montagne de Kâf ; il renferme des villes admirables / et toutes sortes de merveilles. C’est là que se présente le Badiat el ‐ djinn le désert des démons et des fées et le Badiat Goldar le désert des monstres. Le Sarfar ou le vent froid et glaçant de la mort ne souffle jamais. Les deux principales villes de cette région imaginaire étaient Schadou Kiam et Amberabâd : la 1 re dont le nom signifie plaisir et désir était une ville admirable où se trouvai[en]t rassemblés tous les enchantements que peut rêver une imagination orientale.

     

    Le nom de la 2 e ville signifie la cité de l’ambre gris . Il y avait encore les villes de Djaboulka et Djaboulsa qui sont de pure émeraude etc. Dans une de ces contrées féeriques vit Châh Keheran , le roi des joyaux avec la reine des pierres précieuses : celle ‐ ci attire les autres pierres par ses vertus magnétiques. C’est sans doute de cette merveilleuse contrée que venait la pierre de l’anneau de Salomon sur laquelle ce sage monarque des légendes musulmanes, voyait réfléchi comme sur une glace tout ce qu’il voulait savoir 50 . Le Simorg ou Simorg ‐ anka ce chimérique oiseau de l’Orient dont les musulmans racontent tant de merveilles, habite la montagne de Kâf. 

    Il est demesurément gros et revêtu d’un plumage de toutes couleurs. Doué de la connaissance de toutes les langues, il parle à ceux qui osent l’interroger : Il a non seulement le don de la raison, mais encore celui de prédiction, en un mot c’est un génie sous la forme d’un volatile qui comme le phénix a vécu durant plusieurs révolutions de siècles. Cette créature rapporte d’elle même qu’elle avait vu 12 fois commencer et finit la grande revolution de 7 mille ans, et que dans sa durée le monde avait été 7 fois dépeuplé et 7 fois repeuplé d’habitants avant la création d’Adam.

    – Le Simorgh est représenté comme un grand ami des hommes ainsi que des Dives. Il etait invulnerable dans les combats et les héros qu’il favorisait ne manquaient jamais de reussir : ceux qui portaient sur leur casque un panache de ses plumes etaient assurés de la victoire.Quoique le Simourgh eut assez de pouvoir pour exterminer ses ennemis, on croyait cependant qu’il lui était interdit de déployer sa puissance sans ordres suprêmes

    . Les Juifs font mention dans le Thalmud d’un oiseau monstrueux qu’ils nomment Jukhneh et ben Jukhneh duquel les Rabbins racontent mille extravagances et qui offre q[uel]que analogie avec celui qui nous occupe

    . / L’oiseau fabuleux que les Arabes appellent Rokh a son origine dans les traditions Indiennes. Garouda oiseau gigantesque et roi de la race ailée suivant la mythologie des Indous, offre de grands rapports avec le Rokh

    . A toutes les notions sur les Djînn emises par le Koran et les traditions antéislamiques, les Arabes en ont ajouté beaucoup d’autres auxquelles les lettrés n’accordent aucune foi, mais qui ont cours parmi le peuple comme toutes celles sanctionné par le livre saint. C’est avec ces traditions orales, avec ces histoires populaires que nous allons completer cet article. Les Arabes croient que les Djinn sont des êtres possédant des qualités et des attributs au ‐ dessus de l’humanité. Suivant leur dire, ils sont d’une nature intermédiaire entre Dieu et l’homme et n’ont été créés  que pour combler  le vide immense qui sépare l’homme de la divinité 

    Suivant d’autres ils sont d’origine preadamite et forment une classe d’êtres entre les anges et les hommes, mais inférieure en dignité aux uns et aux autres. Ils ont été créés d’air et de feu ; cependant il entre dans leur composition éthérée un 10 e de chair humaine .

    Ils peuvent prendre à l’occasion ou porter constamment des formes de l’homme,  celles des brutes, celles des monstres et même devenir invisibles à leur bon plaisir. Ils mangent et boivent procréent leur espèce entre eux ou s’allient à des enfans d’Adam et sont sujets à la mort quoiqu’ils vivent généralement autant de siècles que les pauvres humains vivent d’années 

    . Q[uel]ques uns de ces esprits parcourent les airs, d’autres habitent dans la terre ; les uns hantent les montagnes, les autres les plaines ou les rivières ; les uns aiment les ténèbres, les autres préfèrent la lumière et suivent selon leurs gouts la nuit ou le soleil dans sa course. Les Arabes prétendent qu’ils peuvent passer à travers la matière solide de la terre aussi bien qu’à travers le firmament, jusqu’aux confins du ciel inférieur où ils prêtent souvent l’oreille à la conversation des anges touchant les choses futures ce qui les met à même d’assister les devins et les magiciens dans leurs opérations 

    . Les orientaux prétendent que les Djinn se divisent en plusieurs classes qui ont chacune des fonctions spéciales. Ceux qui président à la magie portent des noms qu’on rencontre souvent sur les talismans. Les mages de Perse donnent à chaque jour et à chaque mois de l’année un de ces génies qui y préside ; ils en assignent encore un particulier à chaque astre / aux montagnes, aux grottes, aux eaux aux arbres, etc. Plusieurs musulmans en attribuent aussi aux hommes. Parmi les djinn les uns croient à l’Islamisme ; d’autres sont infidèles : ces derniers sont appelés cheitans et Eblis est leur chef, car selon l’opinion la plus générale c’est un Djinni crée du feu, tandis que les anges sont crées de lumière et sont impeccables

    Les Arabes croient que durant le mois de Ramadan, les genies sont confinés en prison ; la veille du jour qui termine ce mois, la plupart des maitresses de maison pour prevenir le retour de ces êtres malfaisants repandent du sel sur le seuil des portes et sur le plancher des appartements en prononçant le Bismillah el ‐ Rahman el ‐ Rahim 63 . Les coptes même, bien que chrétiens partagent cette superstition et pratiquent cette cérémonie 64 . Les mauvais djinn sont généralement appelés afrites et l’un d’eux est mentionné dans le Koran (ch. 27 v. 39) :

    un afrite des Djinn repondit. On croit qu’ils diffèrent des autres ordres de djinn ou Dives en ce qu’ils sont très puissans malicieux, méchants et cruels ; mais ils sont de la même nature. Un mauvais djinn de cette classe a le nom de Mârid  ; c’est lui qui préside aux batailles  les plus sanglantes et dans les épidémies s’acharne à détruire toute une population. Les esprits et les revenants sont aussi compris sous la dénomination d’Afrites. On raconte en Egypte maintes histoires de ces mauvais génies qui se plaisent à hanter les lieux où quelqu’un a péri de mort violente et il est peu de maison au Kaire qui n’aient leur afrite.

    Goûl ou Roule signifie en arabe un objet épouvantable qui ote l’usage des sens. De là, dérive le nom de ces mauvais djinn, espèces de vampires sous les formes les plus monstrueuses, qui passent pour habiter les forêts, les cimetières et les autres lieux déserts. On raconte que non seulement ils déchirent les vivants, mais encore ils deterrent les morts pour les dévorer. Le terme de Goul en conséquence est donné à tous les cannibales 67 . Une autre variété de djinn qui hante les tombeaux, les champs de bataille les lieux où s’est commis q[uel]que meurtre porte le nom de Soul 68 . Les arabes prétendent les rencontrer souvent le soir assis sur les civières qui servent à porter les morts ou perchés sur un tombeau d’où ils s’amusent à narguer les passants. Les arabes ont une grande peur des Djinn des diverses espèces quoiqu’ils / professent pour les vrais croyants un grand respect. Persuadés que ces génies peuvent prendre toutes sortes de formes, habiter tous les lieux les rivières, les puits, les ruines, les fours le foyer et même le lieu ou le ventre va à ses affaires, les Arabes ne se croient à l’abri des djinn nulle part.

    Les plus malicieux disent ‐ ils se nichent souvent dans les entrevaux des plafonds ou se cachent dans les moucharabyehs d’ou ils jettent des pierres aux passans. Pour préserver leurs aliments, leurs habits leurs effets de l’atteinte des Djinn, la plupart des devots musulmans ont soin de prononcer sur toutes choses le nom de Dieu clement et misericordieux. Dans la plupart de leurs actions en puisant l’eau d’un puits, en jetant de l’eau sur le sol, en allumant du feu, en montant les escaliers, etc. ils disent : Dastour c[‘est ‐ ]à d[ire] permission afin que s’ils dérangent q[uel]que djinn, ils veulent bien l’excuser  .

    Les Egyptiens attribuent aux djinn toutes les convulsions, tous les désordres hystériques, tous les phénomènes qui dépassent leur faible intelligence. Les étoiles filantes, les Shihab sont généralement supposées etre un dard lancé par Dieu à un mauvais djinn et dès que les arabes en apperçoivent une ils s’écrient : que Dieu transperce tous les ennemis de la foi  Les Egyptiens sont aussi persuadés que les nombreux et immenses tourbillons de sable et de poussière qui s’élèvent fréquemment en colonnes d’une prodigieuse hauteur dans la vallée du Nil après avoir longtemps rasé le désert ou la plaine, sont causés par la fuite des djinn qui se derobent ainsi à la vue. Les Egyptiens prononcent en exclamation pour éviter le charme de ces tourbillons ou Zobâah ; quand ils s’approchent d’eux les uns s’écrient : que Dieu est le plus grand Allah akbar ; les autres : Hadîd, yâ machoum , du fer, ô malicieux, ‐ car les djinn sont censés avoir horreur de ce métal  Les jeunes filles ont une grande peur des Zobâah : c’est la forme dans laquelle les djinn les enlèvent et jouissent des filles d’Adam. Ces coutumes presentent un commentaire à plusieurs incidents des mille et une nuits. Dans l’un de ces contes, on rapporte qu’un marchand tua un Djinni en jetant de côté le noyau d’une datte qu’il venait de manger

    Dans un autre un djinni s’approche dans un tourbillon de sable et de poussière etc. 

    Les arabes et même les Olema du Kaire racontent à l’appui de leurs assertions maintes histoires merveilleuses qu’il serait trop long de rapporter ici, mais / qui fournissent de curieuses notions sur les mœurs orientales et le milieu fantastique dans lequel ils se plaisent à vivre

     

    Bibliographie : Jean ‐ Marie C ARRÉ , « Un grand méconnu : Prisse d’Avennes »,

    Voyageurs et écrivains français en Égypte , t. I, Du début à la fin de la domination turque (1517 ‐ 1840) , Le Caire : Imp. de l’Institut français d’archéologie orientale, 1956, p. 301 ‐ 323.

    Jacqueline C HABBI , « Les Djinns dépossédés », Le Seigneur des tribus. L’islam de Mahomet , Paris : Noêsis, 1997, p. 185 ‐ 197.

    Joseph C HELHOD , Les Structures du sacré chez les Arabes , Paris : Maisonneuve et Larose, 1964. —, « ʿ Ifrît », EI² , t. III, p. 1076 ‐ 1077. Coran (Le) , traduit par Albin de K ASIMIRSKI B IBERSTEIN , chronologie et préface par Mohammed A RKOUN , Paris : GF Flammarion, 1970.

    Toufy F AHD , « La naissance du monde selon l’islam », La Naissance du monde , Paris : Éditions du Seuil, coll. « Sources orientales », t. 1, 1959, p. 235 ‐ 279. —,

    « Anges, démons et djinns en Islam », Génies, anges et démons , Paris : Éditions du Seuil, coll. « Sources orientales », t. 8, 1971, p. 155 ‐ 214. — et A. R IPPIN , « Sh ay ṭ ân », EI ², t. IX ‐ 1, p. 420 ‐ 422.

    J. K NAPPERT , « M i ʿ râdj », EI 2 , t. VII, p. 99 ‐ 105.

    Henry L AURENS , Aux sources de l’orientalisme. La Bibliothèque orientale de Barthélemi d’Herbelot , Paris : G. ‐ P. Maisonneuve et Larose, 1978, 102 p.

    Pierre L ORY , « Anges, djinns et démons dans les pratiques magiques musulmanes », dans Albert de S URGY (dir.), Religion et pratiques de puissance , Paris : L’Harmattan, 1997, p. 81 ‐ 94. Mille et une nuits (Les), éd. Jamel Eddine B

    ENCHEIKH et André M IQUEL , Paris : Gallimard, coll. « Folio classique », t. 1, 1991. D. B. M ACDONALD , C. P ELLAT , « Gh ûl », EI² , t. II, p. 1103 ‐ 1104. R. P ARET , « al ‐ Bur āḳ », EI 2 , t. I, p. 1350 ‐ 1351.

    Abel P AVET DE C OURTEILLE , « Notice sur le manuscrit ouïgour de la Bibliothèque nationale », Comptes rendus des séances de l’Académie des inscriptions et belles ‐ lettres , 24 e année, 1880, p. 69 ‐ 80. A. J. W ENSINCK ‐ [L. G ARDET ], « Iblîs », EI2 , t. III, p. 690 ‐ 691.

Les axiomes kabbalistiques et alchimiques secrets

 

path_002c+(1)Très grande

 

Henry More (1614-1687) se voulut, lui aussi, explicitement kabbaliste chrétien. Ne fut-il pas d’ailleurs l’un des correspondants du baron Christian Knorr von Rosenroth, cet érudit ami de Leibnitz ? Il s’était inlassablement plongé dans la forêt des traités des kabbalistes pour espérer y découvrir le moyen de convertir les juifs au christianisme, en leur prouvant que leur propre tradition, si l’on sait l’interpréter en profondeur, finirait par leur prouver la vérité du christianisme. À l’inverse de Fludd qui, s’il connaissait le latin et le grec, ne pouvait lire l’hébreu, Henry More avait une connaissance très poussée des œuvres des plus fameux rabbins kabbalistes. On peut noter chez lui l’influence toute spéciale d’Isaac Luria (1534-1572). C’est à ce dernier que More empruntera le contenu des seize axiomes kabbalistiques, en lesquels se trouveraient énoncés les principes fondamentaux de la Kabbale, tant juive que chrétienne.

Nous allons en donner la traduction française :

1. Rien ne peut être créé à partir de rien.

2. Et comme la matière ne peut être créée.

3. Ni exister par soi en raison de la bassesse de sa nature. Où l’on tire la déduction qui est plutôt un fondement que nulle chose vile ne peut exister par soi.

4. Il n’existe donc aucune matière dans la nature des choses.

5. Tout ce qui est vraiment est Esprit.

6. Mais cet esprit est incréé et éternel, intelligent, sensible, vital, se mouvant par soi, infini dans l’étendue et existant nécessairement par soi.

7. Et par conséquent, cet esprit est l’essence divine.

8. Et aucune essence autre que divine ne peut exister par soi.

9. Comme, à la vérité, il n’existe aucune essence en dehors de celle-ci dans l’univers en vertu des axiomes 1, 2, 3, 8 et qu’il est clair qu’une chose (provient) de cette essence unique, par une action de division – il est évident que l’essence divine peut se diviser.

10. Puisque l’essence divine existe vraiment, il existe d’innombrables particules individuelles, et qui peuvent s’étendre et s’étaler en des cercles de puissance et d’étendue infinies.

11. Et puisque les grains de sable particuliers, les petits grains des pavés et les particules de l’air, de l’éther, etc., sont des parties de cette essence divine, il est tout aussi évident que ces dernières peuvent se réunir et se resserrer en particules extrêmement ténues.

12. De l’assemblage de ces particules est formé le monde qu’on appelle matériel bien qu’il soit en réalité spirituel, formé assurément d’esprits en particules divisées de l’essence divine, contractées et ramassées en monades ou points physiques.

13. Cette contraction est l’état de sommeil ou d’engourdissement pour ces particules divines – leur expansion, l’état de réveil.

14. Il y a différents degrés de réveil, à savoir : dans la vie végétative, sensitive, rationnelle… ; bien plus enfin se font le réveil et l’expansion, dans un cercle d’amplitude et de puissance infinies, jusqu’à ce que cette parcelle divine en cet esprit particulier puisse se construire un Monde formé de terre, d’eau, d’air, de ciel et des autres parties.

15. Et, par conséquent, cet Esprit particulier peut – à partir de l’exemple de la fine poussière de marbre – devenir la plante, à partir de la plante l’animal, de l’animal l’homme, de l’homme l’ange, enfin le Dieu créateur d’une nouvelle Terre et d’un nouveau Ciel.

16. Et on peut dire de même à propos des particules individuelles de l’essence divine, qu’il est nécessaire qu’elles soient ou bien toutes séparables sans doute, ou encore qu’elles puissent être des Dieux créateurs des terres et des cieux, ce qui est cela même qu’un enfant, par une nuit blanche dans les écoles, interrogé par moi sur le point de savoir s’il croyait à un Dieu unique, me répondit en souriant qu’il croyait à l’existence d’un grand nombre de Dieux, distincts les uns des autres.

On voit la manière dont Henry More, résumant ainsi les principes essentiels de la Kabbale d’Isaac Luria, aboutit à une métaphysique immatérialiste et monadiste. Le plus curieux de ces axiomes kabbalistiques est assurément le dernier qui, par la différence instaurée entre l’Absolu et les Créateurs de chacun des innombrables systèmes planétaires, s’écarte singulièrement de l’orthodoxie chrétienne. Henry More met par prudence – on l’aura remarqué – dans la bouche d’un de ses étudiants à Cambridge l’exposé de cette théorie qui pourrait bien friser l’hérésie…

Serge Hutin – extrait de l’article « Note sur la création chez trois kabbalistes chrétiens » publié dans Kabbalistes chrétiens, cahiers de l’hermétisme, éditions Albin Michel, Paris, 1979.

 

Axiomes alchimiques

 

1. – Tout ce qu’on peut accomplir par une méthode simple ne doit pas être essayé par une méthode compliquée.
Il n’y a qu’une seule Vérité dont l’existence n’a pas besoin de preuve, parce qu’elle est elle-même sa propre preuve pour ceux qui sont à même de la percevoir. Pourquoi se servir de la complexité pour chercher ce qui est simple ? Les sages disent : “Ignis et Azoth tibi sufficiunt”. Le corps est déjà en votre possession. Tout ce qu’il vous faut, c’est le Feu et l’Air.

2. – Nulle substance ne peut être rendue parfaite sans une longue souffrance.
Grande est l’erreur de ceux qui s’imaginent que la pierre des philosophes peut être durcie sans avoir été préalablement dissoute ; leur temps et leur travail sont perdus.

3. – La nature doit être aidée par l’art toutes les fois qu’elle manque de force.
L’art peut servir la nature, mais non la supplanter. L’art sans la nature est toujours anti-naturel. La nature sans l’art n’est pas toujours parfaite.

4. – La nature ne peut être améliorée qu’en elle-même.
La nature d’un arbre ne peut pas être changée par l’arrangement des branches, ni par l’addition d’ornements ; il ne peut être amélioré qu’en perfectionnant le sol sur lequel il croît, ou par la greffe.

5. – La nature use de la nature, la comprend et la vainc.
Il n’y a point d’autre connaissance que la connaissance de soi-même. Tout être ne peut réaliser vraiment que sa propre existence, mais non celle d’un élément qui lui est totalement étranger.

6. – Celui qui ne connaît pas le mouvement ne connaît pas la nature.
La nature est le produit du mouvement. Au moment où le mouvement éternel cesserait, la nature entière cesserait d’exister. Celui qui ne connaît pas les mouvements qui se produisent dans son corps est un étranger dans sa propre maison.

7. – Tout ce qui produit un effet pareil à celui produit par un élément composé est également un composé.
L’Un est plus grand que tous les autres nombres, car il a produit l’infinie variété des grandeurs mathématiques ; mais nul changement n’est possible sans la présence de l’Un qui pénètre toutes choses, et dont les facultés sont présentes dans ses manifestations.

8. – Rien ne peut passer d’un extrême à l’autre sauf à l’aide d’un moyen.
Un animal ne peut pas arriver au céleste avant d’avoir passé par l’homme. Ce qui est antinaturel doit devenir naturel avant que sa nature puisse devenir spirituelle.

9. – Les métaux ne peuvent pas se changer en d’autres métaux avant d’avoir été réduits à la prima materia.
La volonté propre, opposée à la volonté divine, doit cesser d’être pour que la volonté divine puisse envahir le cœur. Nous devons nous dépouiller de toute sophistication, devenir semblables à des enfants, pour que la parole de sagesse puisse retentir dans notre esprit.

10. – Ce qui n’est pas mûr doit être aidé par ce qui est parvenu à maturité.
Ainsi commencera la fermentation. La loi de l’induction régit toutes les régions de la nature.

11. – Dans la calcination, le corps ne se réduit pas, mais il augmente de quantité.
Le véritable ascétisme consiste à abandonner ce dont on n’a pas besoin, lorsqu’on a reçu quelque chose de meilleur.

12. – Dans l’alchimie, rien ne porte de fruit sans avoir été préalablement mortifié.
La lumière ne peut pas luire à travers la matière, si la matière n’est pas devenue assez subtile pour laisser passer les rayons.
13. – Ce qui tue produit la vie ; ce qui cause la mort amène la résurrection ; ce qui détruit crée.
Rien ne sort de rien. La création d’une forme nouvelle à pour condition la transformation de l’ancienne.

14. – Tout ce qui renferme une semence peut être augmenté, mais point sans l’aide de la nature.
Ce n’est qu’au moyen de la graine que le fruit portant des graines plus nombreuses vient à la vie.

15. Toute chose se multiplie et s’augmente au moyen d’un principe masculin et d’un principe féminin.
La matière ne produit rien si elle n’est pénétrée par la force. La nature ne crée rien si elle n’est imprégnée par l’esprit. La pensée reste improductive si elle n’est rendue active par la volonté.

16. – La faculté de tout germe est de s’unir à tout ce qui fait partie de son royaume.
Tout être dans la nature est attiré par sa propre nature représentée dans d’autres êtres. Les couleurs et les sons de nature semblable forment des accords harmonieux ; les substances qui ont des rapports les unes avec les autres peuvent se combiner ; les animaux de la même espèce s’associent entre eux, et les puissances spirituelles s’unissent aux germes avec lesquels elles ont de l’affinité.

17. – Une matrice pure donne naissance à un fruit pur.
Ce n’est que dans le sanctuaire le plus intime de l’âme que se révèlera le mystère de l’esprit.

18. – Le feu et la chaleur ne peuvent être produits que par le mouvement.
La stagnation, c’est la mort. La pierre jetée dans l’eau forme des cercles excentriques progressifs, qui sont produits par le mouvement. L’âme qui ne s’émeut pas ne peut point s’élever et se pétrifie.

19. – Toute la méthode commence et finit par une seule méthode : la cuisson.
Voici le grand arcane : c’est un esprit céleste descendant du soleil, de la lune et des étoiles, et qui est rendu parfait dans l’objet saturnien par une cuisson continuelle, jusqu’à ce qu’il ait atteint l’état de sublimation et la puissance nécessaires pour transformer les métaux vils en or. Cette opération s’accomplit par le Feu Hermétique. La séparation du subtil d’avec l’épais doit se faire avec soin, en ajoutant continuellement de l’eau ; car plus les matériaux sont terrestres, plus ils doivent être dilués et rendus mobiles. Continue cette méthode jusqu’à ce que l’âme séparée soit réunie au corps.

20. – L’œuvre entière s’accomplit en employant uniquement de l’eau.
C’est la même eau que celle sur laquelle se mouvait l’Esprit de Dieu dans le principe, lorsque les ténèbres étaient sur la face de l’abîme.

21. – Toute chose doit retourner à ce qui l’a produite.
Ce qui est terrestre vient de la terre ; ce qui appartient aux astres provient des astres ; ce qui est spirituel procède de l’Esprit et retourne à Dieu.

22. – Où les vrais principes manquent, les résultats sont imparfaits.
Les imitations ne sauraient donner des résultats purs. L’amour purement imaginaire, la sagesse comme la force purement imaginaires ne peuvent avoir d’effet que dans le royaume des illusions.

23. – L’art commence où la nature cesse d’agir.
L’art accomplit au moyen de la nature ce que la nature est incapable d’accomplir sans l’aide de l’art.

24. – L’art hermétique ne s’atteint pas par une grande variété de méthodes. La Pierre est une.
II n’y a qu’une seule vérité éternelle, immuable. Elle peut apparaître sous maints différents aspects : mais, dans ce cas, ce n’est pas la vérité qui change, c’est nous qui changeons notre mode de conception.

25. – La substance qui sert à préparer l’Arcanum doit être pure, indestructible et incombustible.
Elle doit être pure d’éléments matériels grossiers, inattaquable au doute et à l’épreuve du feu des passions.

26. – Ne cherche pas le germe de la pierre des philosophes dans les éléments.
C’est seulement au centre du fruit qu’on peut trouver le germe.

27. – La substance de la pierre des philosophes est Mercurielle.
Le sage la cherche dans le Mercure ; le fou cherche à la créer dans la vacuité de son propre cerveau.

28. – Le germe des métaux se trouve dans les métaux, et les métaux naissent d’eux-mêmes.
La croissance des métaux est très lente ; mais on peut la hâter en y ajoutant la Patience.

29. – N’emploie que des métaux parfaits.
Le Mercure imparfait, tel qu’on le trouve ordinairement dans certaines contrées de l’Europe, est tout à fait inutile pour cette œuvre. La sagesse du monde est folie aux yeux du Seigneur.

30. – Ce qui est grossier et épais doit être rendu subtil et fin par calcination.
Ceci est une opération très pénible et très lente, parce qu’elle est nécessaire pour arracher la racine même du mal ; elle fait saigner le cœur et gémir la nature torturée.

31. – Le fondement de cet art consiste à réduire les Corpora en Argentum Vivum.
C’est la Solutio Sulphuris Sapientium in Mercurio.Une science dépourvue de vie est une science morte ; une intelligence dépourvue de spiritualité n’est qu’une lumière fausse et empruntée.

32. – Dans la Solution, le Dissolvant et la Dissolution doivent rester ensemble.
Le Feu et l’Eau doivent être rendus aptes à se combiner. L’intelligence et l’amour doivent rester à jamais unis.

33. – Si la semence n’est pas traitée par la chaleur et l’humidité, elle devient inutile.
La froidure contracte le cœur et la sécheresse l’endurcit, mais le Feu de l’Amour Divin le dilate, et l’Eau de l’Intelligence dissout le résidu.

34. – La terre ne produit nul fruit sans une humidité continue.
Nulle révélation n’a lieu dans les ténèbres si ce n’est au moyen de la lumière.

35. – L’Humectation a lieu par l’Eau, avec laquelle elle a beaucoup d’affinité.
Le corps lui-même est un produit de la pensée, et a pour cette raison la plus grande affinité avec l’intelligence

36. – Toute chose sèche tend naturellement à attirer l’humidité dont elle a besoin pour devenir complète en sa constitution.
L’Un, de qui sont sorties toutes choses, est parfait ; et c’est pourquoi celles-ci renferment en elles-mêmes la tendance à la perfection et la possibilité d’y atteindre.

37. – Une semence est inutile et impuissante, si elle n’est mise dans une Matrice appropriée.
Une âme ne peut pas se développer et progresser sans un corps approprié, parce que c’est le corps physique qui fournit la matière nécessaire à son développement.

38. – La chaleur active produit la couleur Noire dans ce qui est humide ; dans tout ce qui est sec, la couleur Blanche ; et, dans tout ce qui est blanc, la couleur Jaune.
D’abord vient la Mortification, puis la Calcination, et ensuite l’éclat doré produit par la lumière du Feu Sacré qui illumine l’âme purifiée.

39. – Le Feu doit être modéré, ininterrompu, lent, égal, humide, chaud, blanc, léger, embrassant toutes choses, renfermé, pénétrant, vivant, intarissable, et le seul employé par la nature.
C’est le Feu qui descend des cieux pour bénir toute l’humanité.

40. – Toutes les opérations doivent être faites dans un seul Vaisseau et sans le retirer du Feu.
La substance employée pour la préparation de la Pierre des Philosophes doit être rassemblée en un seul lieu et ne doit pas être dispersée en plusieurs lieux. Quand une fois l’or a perdu son éclat, il est difficile de le lui rendre

41. – Le Vaisseau doit être bien clos, en sorte que l’eau ne s’en échappe pas ; il doit être scellé hermétiquement, parce que, si l’esprit trouvait une fissure pour s’échapper, la force serait perdue : et en outre il doit être bien clos, afin que rien d’étranger et d’impur ne puisse s’introduire et s’y mélanger.
II doit toujours y avoir à la porte du laboratoire une sentinelle armée d’un glaive flamboyant pour examiner tous les visiteurs, et renvoyer ceux qui ne sont pas dignes d’être admis.

42. – N’ouvrez pas le Vaisseau avant que l’Humectation soit achevée.
Si le Vaisseau est ouvert prématurément, la plus grande partie du travail est perdue.

43. – Plus la Pierre est alimentée et nourrie, plus la volonté s’accroîtra.
La sagesse divine est inépuisable ; seule est limitée la faculté de réceptivité de la forme.

Source : http://www.collegium-rosae-crucis.com/

et : http://logedermott.over-blog.com/

Le processus dialectique hégélien secret est la notion que le conflit crée l’histoire.

 

sac-geo-6_orig

Hegel a utilisé et noté une extrapolation similaire de trois; immédiat, médiatisé et concret. Les critiques notent que cette trinité est limitée par des hypothèses et des erreurs, et par ce qui est supposé être concret. Sans nullisis ou nouvelle information, on pourrait peut-être commencer par une information qui est ensuite contrée par la désinformation et finit par la désinformation. Nullisis est nécessaire. Nullisis est la quatrième partie philosophique distincte et développée qui aujourd’hui est souvent négligée.

Les théories de la relativité restreinte et de la relativité générale, telles que théorisées par Albert Einstein, affirment en partie que la réalité est en quatre dimensions, composée de temps, de longueur, de largeur et de profondeur. Il déclare également qu’il existe quatre formes de force fondamentale dans l’univers; force nucléaire faible, force nucléaire forte, électromagnétisme et gravité. On pense qu’une cinquième force existe et n’est pas encore découverte.

Quatre est représentatif de l’achèvement dans de nombreux systèmes, de notre composition physique aux lois de l’univers à quatre dimensions et de ses quatre forces. Sans l’équilibre de ces quatre forces, la vie telle que nous la connaissons ne serait pas possible. La matrice de quatre est physiquement et naturellement illustrée dans notre microcosme intérieur et le macrocosme céleste, et est reconnue spirituellement et mentalement par de nombreuses personnes à travers l’histoire, à travers les cultures et les sujets.

 

 

Les impondérables

Nos esprits sont parametrés pour poser des questions, seulement fréquemment nous posons des questions limitées. La curiosité est une qualité partagée par tous, seules de nombreuses personnes sont formées pour ne pas être curieuses. Nous sommes capables de tout remettre en question dans les quatre dimensions. Certaines questions concernent la physique et la nature tandis que d’autres concernent des applications spirituelles ou mentales. Il y a quelques questions que tous ont posées depuis des temps immémoriaux. Certaines des mêmes questions ont été posées, comme celles posées à Bouddha et auxquelles celui-ci n’a pas répondu depuis des millénaires. Ils révèlent notre nature pour tout remettre en question, même et peut-être surtout l’inébranlable.

Parfois, des réponses sont trouvées. Einstein a trouvé de nombreuses réponses à ses questions sur l’univers. Normalement, quand on répond aux questions, de nouvelles questions se posent. Certaines questions ne valent cependant pas la peine d’être posées et ne méritent pas d’être approfondies, comme les quatorze questions sans réponse de Bouddha, également connues sous le nom d’impondérables. Les quatorze questions sont en fait quatre questions, trois avec quatre aspects et une avec deux. Malgré le refus de Bouddha de répondre aux questions, elles étaient toujours posées de la manière la plus développée possible dans l’espoir d’obtenir une réponse, de quatre manières pour aboutir.

Bouddha croyait que les gens existaient dans les deux États; existant ou inexistant. De nombreuses personnes lui ont rendu visite pour lui poser des questions et celles-ci seraient les seules auxquelles il n’a pas répondu. On pense qu’il pensait que les impondérables ne pourraient jamais vraiment être résolus et qu’ils conduisaient à des états de négativité et de non-existence, finalement sans conséquence pour notre situation terrestre d’éliminer la souffrance et d’atteindre l’illumination. De nombreuses questions méritent réflexion et élaboration car elles sont pertinentes pour notre situation terrestre. Mais au moins ces quatre questions, les impondérables, sont sans conséquence.

Les questions se posent complètement de quatre manières, comme l’illustre la formation des impondérables. La formation des questions est valable en elle-même et indique la matrice de quatre et la dualité de la polarité. Bouddha se pose ces quatre questions dans la formation philosophique de la dualité de la polarité, avec quatre parties importantes.

En est-il ainsi? N’est-ce pas? Est-ce les deux? N’est-ce pas non plus?

L’enquête même sur les origines de la pensée et de l’être humain se pose à travers la dualité de la polarité, et pourtant elle est le plus souvent considérée comme une polarité singulière. Pourquoi sommes-nous comme nous sommes? Est-ce le résultat de la nature ou de l’éducation? Le débat entre nature et culture est posé dans une seule polarisation distincte. Pourtant, la meilleure réponse remplace la polarité singulière. Traditionnellement, elle est philosophiquement considérée comme une trinité d’options, elle étant la synthèse de l’une et de l’autre, de la thèse et de l’antithèse. Et pourtant, c’est en fait la matrice de quatre et la dualité de polarité avec la quatrième partie manquante. Elle doit être posée dans la même formation philosophique que les impondérables qui, malgré le refus de Bouddha de répondre, étaient toujours posés de la manière la plus développée possible, dans l’espoir d’une réponse.

La pensée humaine est-elle le résultat de la nature? Ou nourrir? Ou les deux? Ou non?

Cette idée peut être explorée de multiples façons et trouve ses racines dans de nombreuses disciplines. Nous remettons en question notre pensée et cherchons des preuves d’une réponse réelle, mais le but ultime d’un tel débat est de comprendre les possibilités, les entre-deux, à travers la dualité de la polarité. Chaque fois que l’option soit / ou est proposée, les options sont limitées, car il y a toujours quatre réponses possibles; l’un, l’autre, les deux et ni l’un ni l’autre. Dans le cas de la «nature contre l’éducation», la réponse la plus sensée est à la fois la nature et l’éducation nous fait qui nous sommes. Mais peut-être que ce n’est ni l’un ni l’autre, peut-être que d’autres systèmes plutôt que biologiques ou expérientiels sont en jeu, comme les systèmes astrologiques par exemple.

L’art reflète-t-il la vie ou la vie reflète-t-elle l’art?

Cette question également philosophique vise ses propres réponses, mais elle est pourtant principalement basée sur la compréhension des possibilités via la dualité de la polarité. Il existe quatre formes fondamentales de réponses à cette question et à celles qui lui ressemblent, et pourtant, sous une forme typique, seuls deux ou trois aspects sont normalement explorés; «l’un, l’autre ou la combinaison des deux», philosophiquement appelé thèse, antithèse et synthèse. Il y a les deux réponses évidentes posées, l’une contrastant l’autre et un mélange est le troisième choix. La quatrième option distincte, qui est apparemment toujours laissée de côté – peut-être en raison de sa capacité à ébranler le statu quo – est l’alternative illimitée, la nullisis.

L’art reflète-t-il la vie ou la vie reflète-t-elle l’art? Ou les deux? Ou  non ?

Le Nullisis Dans l’ensemble philosophique de la thèse, de l’antithèse et de la synthèse, l’option «ni» manque, la possibilité distincte, l’alternative illimitée. La réponse nullisis est en dehors de la boîte, ou en dehors de la grotte, de notre pensée.

Nullisis peut être comparé et compris à travers les quatre groupes sanguins humains. Dans chaque discussion dialectique, il y a thèse, antithèse, synthèse et nullisis ou A, B, AB et O.

Nullisis, «ni», l’alternative illimitée est compliquée car elle ouvre toute dialectique à toute alternative. L’examen des alternatives se limite généralement à «l’un, l’autre et la combinaison», car l’option suivante, «ni l’un ni l’autre», ouvre la porte à autre chose. Et les entités qui cherchent à contrôler les sociétés, à chaque période de temps partout, préfèrent éliminer la quatrième option; il représente l’alternative illimitée, tandis que la situation soit donne lieu à des combinaisons d’avant en arrière contrôlables.

L’origine de la célèbre triade de thèse, antithèse, synthèse, est souvent attribuée à Georg Wilhelm Hegel, mais il a critiqué ce qu’on appelle aujourd’hui la dialectique hégélienne. Johann Gottlieb Fichte a en fait formé la présentation originale. Hegel est connu pour avoir qualifié la triade de thèse, d’antithèse et de synthèse d ‘«ennuyeux» et de «schéma sans vie». Sans nullisis, le «ni», l’alternative illimitée, la triade philosophique couramment référencée est un schéma sans vie, car si l’on combine une mauvaise réponse avec la bonne réponse, une solution à moitié correcte pourrait en résulter.

Hegel a utilisé et noté une extrapolation similaire de trois; immédiat, médiatisé et concret. Les critiques notent que cette trinité est limitée par des hypothèses et des erreurs, et par ce qui est supposé être concret. Sans nullisis ou nouvelle information, on pourrait peut-être commencer par une information qui est ensuite contrée par la désinformation et finit par la désinformation. Nullisis est nécessaire. Nullisis est la quatrième partie philosophique distincte et développée qui aujourd’hui est souvent négligée.

Les mathématiques de la nullité

Si les mathématiques peuvent être considérées comme belles, nullisis peut être magnifiquement illustré à travers la plus mystérieuse et insaisissable de toutes les équations arithmétiques, une sorte impondérable. Il est représenté dans l’une des équations les plus mystérieuses du plus compliqué de tous les nombres; zéro. En fait, il n’y a pas de zéro. Zéro ne peut jamais être physiquement représenté et dans l’univers entier il n’y en a pas. Même dans le néant, il y a quelque chose. Et par son annulation est sa vérification; il n’y a en fait  aucun zéro . Zéro représente l’incertitude, une incertitude similaire à celle de l’alternative illimitée.

Les mathématiques cherchent des réponses claires, et il y a des réponses claires dans pratiquement toute l’arithmétique. Mais il n’y a qu’une seule équation arithmétique qui représente l’incertitude et la possibilité illimitée, la nullisis.

0 + 0 = 0
0 – 0 = 0
0 x 0 = 0
Mais la réponse à 0 divisée par 0 est une possibilité illimitée, une inconnue indéfinie.
0 ÷ 0 =?

La réponse à zéro divisée par zéro reflète la nullisis. C’est la seule équation arithmétique simple à laquelle la réponse est inconnue. Une réponse valable à cette équation pourrait être n’importe quoi de zéro à l’infini, tout comme le nullisis, l’alternative illimitée.
Il est à noter qu’en arithmétique, la division est l’opération distincte. Cela représente le partage pour un, et pas nécessairement ce que l’on a appelé la  division.

Application de la matrice de quatre

Les réponses les plus sensées à la fois au débat «nature contre culture» et à la question «art reflétant la vie ou art reflétant la vie» sont la synthèse, ou «les deux». C’est une combinaison de nature et de culture qui fait de nous ce que nous sommes. C’est un équilibre d’influences dans l’art et la vie qui s’influencent mutuellement. L’art contient une étincelle de vie, tandis que la vie est astucieuse. La nature et l’éducation, l’art et la vie sont indissociables; comme un Yin Yang tourbillonnant, des synthèses contrastées. Les deux contiennent des contrastes interdépendants et interdépendants.

La synthèse est la réponse à ces deux questions et à de nombreuses questions. Mais parfois, la réponse aux questions et à la dialectique est dans le nullisis. Sinon , les systèmes seraient schémas sans vie, sans autre, le développement ou l’ invention.

Socialement et politiquement parlant, lorsqu’une question est posée, il faut toujours tenir compte des quatre possibilités de thèse, antithèse, synthèse et nullisis. Questionnez la validité de la thèse.
Interrogez ce qui est annoncé comme une antithèse et si c’est vraiment anti du tout. Interrogez également la façon dont la thèse et l’antithèse sont présentées comme synthétisées, car souvent la synthèse n’est pas un véritable mélange mais un simple ajustement, un euphémisme ou une exagération visant à orienter la perspective. Et surtout remettre en question l’aspect de nullisis, car il ne signifie pas seulement «ni», c’est l’alternative illimitée.

La dialectique des sources d’énergie à grande échelle est actuellement généralement limitée à la combustion de combustibles fossiles ou à l’allumage de combustibles nucléaires, et les deux.

Des exemples dans la nullisis de cette dialectique sont l’énergie solaire ou la production d’énergie éolienne et hydraulique, exploitant l’énergie géothermique (le Japon est l’un des endroits géothermiques les plus actifs de la planète et maintenant le plus ruiné par l’expérimentation nucléaire) courant océanique / énergie marémotrice. Les alternatives sont illimitées, mais le pétrole et le nucléaire maintiennent le statu quo sociétal. Il y en a toujours plus d’un, son compteur et la combinaison des deux; il y a toujours nullisis, l’alternative illimitée. Nullisis est l’énigme enveloppée dans l’énigme de la matrice des quatre et la philosophie de la dualité de la polarité.

Embrassez la considération de nullisis. Appliquez la matrice de quatre. L’examen des situations à travers la contemplation de la thèse, de l’antithèse, de la synthèse et de la nullité ouvrira les esprits autour de vous et du vôtre.

Il existe une relation entre la finance, la centralisation et l’hégémonie mondiale. Jusqu’à l’éclatement de la Première Guerre mondiale, l’argent ne semblait être qu’un simple mécanisme. Mais les dispositions prises pour financer la guerre révèlent que le système monétaire était en fait le véhicule d’unPOLITIQUE , et que cette politique était la CENTRALISATION du pouvoir conduisant progressivement au gouvernement mondial. Avant le déclenchement de la guerre, la Grande-Bretagne était le CENTRE (mais pas l’ ÊTRE) du contrôle financier mondial; avec la guerre, le contrôle financier a été transféré à New York et à partir de là utilisé pour démanteler l’Empire britannique qui, en raison des traditions britanniques et du caractère anglo-saxon, avait été le grand obstacle au Dominion mondial par ceux opérant à travers le système financier mondial . La chute de l’Empire britannique a été un accomplissement FINANCIER , pas militaire. Mais les termes de «paix» imposés à la Grande-Bretagne «victorieuse» sont ceux auxquels on pouvait s’attendre après la DÉFAITE militaire .

Mais la Puissance qui a émergé au grand jour au cours de ce siècle a vu le jour bien avant cela. Il a été incubé (mais pas conçu) dans les sociétés secrètes d’Europe, est apparu brièvement dans la Révolution française, et s’est répandu en Grande-Bretagne sous la forme du fabianisme, et en Amérique sous la forme de diverses sociétés socialistes. Après la première phase de la guerre, il a ouvertement pris le contrôle de la Russie et s’est depuis propagé comme communisme international jusqu’à ce qu’il ait envahi la plus grande partie du globe.

L’histoire actuelle, qui semble épisodique, est en fait le point culminant d’une politique à très long terme se déplaçant à l’échelle internationale, mais visible uniquement dans la longue perspective du temps.

Ce que nous pensons voir est souvent une illusion présentée intentionnellement, comme le conjurateur qui voudrait vous faire croire qu’il tient une orange dans sa main droite, alors qu’elle est en fait dans sa main gauche. Les citoyens du monde, qu’ils soient de gauche ou de droite, monarchistes ou républicains, ont été utilisés comme des pions dans leur jeu de psychologie hégélienne par la main cachée qui règne.

En réalité, l’orange n’est ni à gauche ni à droite. Le processus dialectique hégélien est la notion que le conflit crée l’histoire. (Voir brain2.htm « Brainwash »).

De cet axiome, il s’ensuit qu’un conflit contrôlé peut créer une histoire prédéterminée. Par exemple, lorsque la Commission trilatérale discute du «conflit géré»,comme il le fait largement dans sa littérature, il implique l’utilisation gérée des conflits à des fins prédéterminées à long terme – pas pour le simple exercice aléatoire du contrôle de la manipulation pour résoudre un problème.

La dialectique va encore plus loin dans ce processus de «conflit géré» trilatéral. En termes hégéliens, une force existante (la thèse) génère une contre-force (l’ antithèse). Le conflit entre les deux forces entraîne la formation d’une synthèse. Puis le processus recommence: la thèse contre l’antithèse aboutit à la synthèse.

C’est comme deux sociétés avec un stock commun non divulgué qui soumettent des offres concurrentielles pour un projet sur un site pour lequel leur actionnaire a des plans différents. Quel que soit le résultat, l’actionnaire exerce un contrôle bénéfique.

Voici quelques illustrations du processus dialectique hégélien: –


L'élite mondialiste
| |
Antithèse de la thèse
| |
Russie marxiste Allemagne nazie
| Conflit de |
| Seconde guerre mondiale |
1917 Révolution bolchevique 1933 Accession d'Hitler au pouvoir
USA construit et subventionne USA construit et subventionne
Union soviétique 1920 - national-socialisme actuel
| |
Profit
|
Synthèse
|
Les Nations Unies après la Seconde Guerre mondiale, un pas vers le nouvel ordre mondial
__________________________________________
Depuis la Seconde Guerre mondiale: -
L'élite mondialiste
| |
Antithèse de la thèse
| |
Russie marxiste Ouest capitaliste
| (plus de Free Enterprise)
| Conflit de |
| Guerre froide |
USA construit et subventionne USA construit et subventionne
Union soviétique | Allemagne, Japon, Israël, étranger
| Aide, Corée, Vietnam, etc.
| |
Profit
|
Synthèse
|
Détente, Glasnost, Perestroïka, destruction du mur de Berlin
et l'effondrement supposé de l'Union soviétique. Un pas de plus vers NWO.
__________________________________________
À l'heure actuelle: -
L'élite mondialiste | | Antithèse de la thèse | | Chine communiste USA et / ou CEI (Russie) | Conflit | | | L'Occident voit la Russie menacée par la Chine et s'unit à la CEI | | Profit | Synthèse | Nouvel ordre mondial __________________________________________ Dans notre politique contradictoire de «deux» partis: -
L'élite mondialiste | | Antithèse de la thèse | | Aust. Parti libéral Aust. Parti travailliste ou ou (États-Unis. Parti républicain) (États-Unis. Parti démocrate) | Conflit de | | élection générale | Emprunt de plusieurs millions de dollars des fonds de campagne | | Profit | Synthèse | L'Australie devient une République afin que la nouvelle Constitution permette usurpation de la souveraineté des États et de la souveraineté nationale rendu pour régionalisation asiatique en NWO. __________________________________________ Dans les dernières nouvelles de Sydney: -
L'élite mondialiste | | Antithèse de la thèse | | Des militants aborigènes du gouvernement de l'État de NSW à Redfern | Développeurs / financiers | Conflit de rue | | violence et incendie criminel | Désir d'expulser et de réinstaller Relocalisation gratuite des aborigènes Résidents aborigènes à l'extérieur des locataires pour des maisons neuves. Sydney métropolitain avant le profit du réaménagement de Jeux olympiques de 2000. Embellir le site et vendre ensuite et réaménager comme des bidonvilles commerciaux transformés en luxe ou appartements du centre-ville pour les appartements du centre-ville, shopping riches chinois avec vue et complexe commercial tout en à une augmentation énorme des taux. conserver une certaine propriété. | | Profit | Synthèse | UN PAS DE PLUS vers la destruction de l'Australie autrefois société homogène avec développement de la plus grande colonie asiatique à ce jour au cœur de Sydney. __________________________________________ Dans le monde religieux de l'AD325: -
Satan | Constantin et Rome | | Antithèse de la thèse | | Athanasius Arius | Conflit de | | théologie | Trinitarisme Unitarisme | | Conflit de raisonnement humain aboutissant au premier Concile de Nicée | Profit | Synthèse | Reconnaissance du raisonnement charnel contre la foi chrétienne et son institutionnalisation sous le patronage et le contrôle de l'État. L'interdiction éventuelle de la foi chrétienne et la persécution de vrais saints par la fausse église jusqu'à aujourd'hui, le vrai christianisme est considérée comme une hérésie et ridiculisée par la plupart des étudiants de la Bible. __________________________________________ Dans le monde religieux de la Rome papale: -
Satan | L'élite mondialiste | | Antithèse de la thèse | | Catholicisme romain Protestantisme | Conflit de | | théologie | Contre-Réforme Réforme Great prostituée filles prostituées Conseil œcuménique des Églises Vatican II Fin de la dispensation des Gentils La bête s'unit à l'image de la bête Incarnation de l'apostasie du pape | | Profit | Synthèse | L'union des églises pour arrêter le communisme et gouverner le nouvel ordre mondial __________________________________________

Dans son roman « Conningsby », Disraeli écrivait « le monde est gouverné par des personnages très différents de ceux imaginés par ceux qui ne sont pas en coulisses ».

Woodrow Wilson a déclaré: « Certains des plus grands hommes des États-Unis, dans le domaine du commerce et de la fabrication, ont peur de quelqu’un, ont peur de quelque chose. Ils savent qu’il y a un pouvoir quelque part si organisé, si subtil, si vigilant, si imbriqués, si complets, si omniprésents, qu’ils feraient mieux de ne pas parler au-dessus de leur souffle lorsqu’ils en condamnent « .

Maintenant pour notre texte. Dans Matthieu 16: 6, Jésus a dit:  » Prenez garde et méfiez-vous du levain des pharisiens et des sadducéens ».

C’est une autre illustration de la dialectique hégélienne ou argument logique. En d’autres termes, la marque de la bête: la sagesse contre la foi.

Voici deux dénominations inspirées chacune par Satan, dont le but était de contester les lois et ordonnances de l’Ancien Testament. L’un était la THÈSE , l’autre son ANTITHÈSE. Aucun des deux ne pouvait se mettre d’accord sur la Parole ni reconnaître qu’elle s’était manifestée devant eux. La SYNTHÈSE par l’apostasie des deux parties était leur propre damnation par le rejet et la crucifixion du Messie. Même leur grand prêtre a déclaré: « Que son sang soit sur nous et sur notre peuple ». Et c’est depuis lors.

La synthèse recherchée par l’Establishment s’appelle le Nouvel Ordre Mondial. Sans pour autantConflit CONTRÔLÉ , ce Nouvel Ordre Mondial ne se réalisera pas. Des actions individuelles ALÉATOIRES de personnes dans la société ne conduiraient pas à cette synthèse, elle est ARTIFICIELLE, il faut donc la créer. Et cela se fait avec l’utilisation calculée, GÉRÉE, des conflits. Et pendant que cette synthèse est recherchée, il n’y a aucun profit à jouer les parties impliquées les unes contre les autres. (Par conséquent, la Première Guerre mondiale a été reportée trois fois jusqu’à ce que les pions soient à leur emplacement prédéterminé). Cela explique également pourquoi les banquiers internationaux ont soutenu les nazis, l’Union soviétique, la Corée du Nord, le Nord-Vietnam, etc., contre les États-Unis. Le «conflit» a généré des bénéfices tout en rapprochant le monde de plus en plus d’un gouvernement mondial unique.

L’Établissement est dirigé par des sociétés secrètes d’élite. Leurs opérations doivent être vues et expliquées en termes de processus dialectique hégélien. Leurs opérations ne peuvent être expliquées en termes d’aucune autre philosophie; ils ne peuvent donc pas être décrits comme « à droite » ou « à gauche », marxistes ou capitalistes. Cependant, un groupe est laïque et un autre est religieux. La force religieuse est l’église catholique romaine. Nous connaissons leur place dans l’histoire et dans la prophétie. Notre enseignement tiendra compte du groupe laïque et de ses objectifs, qui sont TOUS et AUCUN de ceux-ci.

Dans la philosophie hégélienne, le conflit de la «droite» politique et de la «gauche» politique, ou thèse et antithèse en termes hégéliens, est essentiel au mouvement en avant de l’histoire et du changement historique lui-même. Le conflit entre thèse et antithèse entraîne une synthèse ou une nouvelle situation historique.

Notre histoire descriptive du monde dans les pays occidentaux et marxistes ne consiste qu’en description et analyse dans un cadre politique de «droite» ou de «gauche». Par exemple, les travaux historiques publiés en Occident examinent le communisme et le socialisme à travers les yeux du capitalisme financier ou du marxisme. Alors que les travaux historiques publiés en Russie ne regardent l’Occident qu’à travers les yeux marxistes. Cependant, il existe un autre cadre d’analyse historique qui n’a jamais été utilisé. Cela emploierait un cadre de logique hégélienne, pour déterminer si les élites qui contrôlent l’État utilisent le processus dialectique pour créer une synthèse historique prédéterminée.

La situation mondiale actuelle a été délibérément créée par le pouvoir élitiste plus ou moins par la manipulation d’éléments «droit» et «gauche». Au cours des 100 dernières années, ils ont développé des éléments à droite et à gauche pour créer un NWO. Des situations droite-gauche ont été délibérément créées puis placées en mode conflit pour provoquer une synthèse.

Depuis l’avènement de Kant (qui a insisté sur la raison et l’expérience) dans la philosophie allemande, nous pouvons identifier deux systèmes de philosophie contradictoires; et donc deux idées opposées de l’État, de la société et de la culture.

Aux États-Unis, dans le Commonwealth britannique et en France, la philosophie est basée sur l’individu et les droits de l’individu. Alors qu’en Allemagne depuis l’époque de Kant, à travers Fichte et Hegel jusqu’en 1945, la philosophie de base a été la fraternité universelle, le rejet de l’individualisme et l’opposition générale à la pensée libérale classique occidentale sous presque tous ses aspects. L’idéalisme allemand était la base philosophique du travail de Karl Marx et des Hégéliens de GAUCHE , ainsi que de Bismarck, Hitler et des Hégéliens de DROITE . Le paradoxe est que Hegel a donné une base théorique non seulement au mouvement allemand le plus conservateur, mais aussi à la plupart des mouvements révolutionnaires du XIXe siècle. Marx et Hitler ont tous deux leurs racines philosophiques dans Hegel.

Du système hégélien de la pensée politique, étranger à la plupart d’entre nous en Occident, découle des absurdités telles que l’État considéré comme la «marche de Dieu à travers l’histoire», que l’État est aussi Dieu et que le seul devoir d’un citoyen est de servir Dieu en servant l’État, que l’État est une raison absolue et que les citoyens ne peuvent trouver leur liberté qu’en adorant et en obéissant totalement à l’État. D’autres absurdités hégéliennes ont profondément pénétré notre système éducatif. Mais c’est pour un autre sujet.

De ce système de philosophie hégélienne vient la dialectique historique, « que tous les événements historiques émergent d’un conflit entre forces opposées ». Ces événements émergents sont au-dessus et différents des événements conflictuels. Toute idée ou mise en œuvre d’une idée peut être considérée comme une THÈSE.Cette thèse encouragera l’émergence de forces opposées, appelées ANTITHÈSE. Le résultat final sera NI thèse ni antithèse, mais SYNTHESIS des deux forces en conflit.

Dans DAS KAPITAL, Marx a posé le capitalisme comme thèse et le communisme comme antithèse. Ce qui a été complètement ignoré par les historiens, y compris les marxistes, c’est que tout affrontement entre ces forces ne peut pas conduire à une société qui soit capitaliste ou communiste mais doit conduire à une société caractérisée par une SYNTHÈSEdes deux forces en conflit. Le choc des contraires doit, dans le système hégélien, provoquer une société ni capitaliste ni communiste. De plus, dans le schéma des événements hégéliens, cette nouvelle synthèse reflétera le concept de l’État en tant que Dieu et de l’individu totalement subordonné à un État tout puissant. C’est la pensée que nous avons rencontrée dans  » Hubris « .

La fonction d’un Parlement ou d’un Congrès est pour les Hégéliens, la psychologie. Simplement pour permettre aux individus de sentir que leurs opinions ont une certaine valeur, et pour permettre à un gouvernement de profiter de la sagesse que le «paysan» peut accidentellement démontrer. C’est tellement évident dans la politique australienne aujourd’hui. Comme le dit Hegel:

« Grâce à cette participation, la liberté subjective et la vanité, avec leur opinion générale, (les individus) peuvent se montrer palpablement efficaces et jouir de la satisfaction de se sentir compter pour quelque chose. »

La guerre, le conflit organisé des nations pour les hégéliens, n’est que le résultat visible du choc entre les idées. Après le déclenchement de la guerre en 1939, le créancier social CH Douglas a déclaré: « Les commerçants monétaires internationaux ne se soucient plus de l’immolation des peuples d’un continent que de la mort d’un moineau »; et « malheureusement, le monde est à la portée de théoriciens pour qui la misère et la mort de millions de personnes sont un grain de sable à côté de l’élaboration de leurs plans. » Comme John Dewey, le chouchou hégélien du système éducatif moderne,

« La guerre est le prédicateur le plus efficace de la vanité de tous les intérêts simplement finis, elle met fin à cet égoïsme égoïste de l’individu par lequel il revendiquerait sa vie et ses biens comme les siens ou ceux de sa famille ».

Par-dessus tout, la doctrine hégélienne est le droit divin des États plutôt que le droit divin des rois. L’Etat pour Hegel et Hegelians est Dieu sur terre:

« La marche de Dieu dans l’histoire est la cause de l’existence des états, leur fondement est le pouvoir de la Raison se réalisant comme volonté. Chaque état, quel qu’il soit, participe au Divin L’Etat n’est pas l’œuvre de l’art humain, seule la raison peut le produire. « 

Pour Hegel l’individu n’est rien, l’individu n’a aucun droit, la morale consiste uniquement à suivre un leader.

Comparez cela à l’esprit et à la lettre de la Constitution australienne: « ATTENDU QUE le peuple » accorde à l’État certains pouvoirs et en réserve tous les autres au peuple. Bien qu’il ne reconnaisse aucune dénomination d’État, il place le Dieu chrétien à sa tête, contrairement à Hegel «l’État est Dieu sur terre». Pour des élitistes comme The Order aux États-Unis, The Group au Royaume-Uni, Illuminati en Allemagne et Politburo en Russie, l’État est suprême et une élite autoproclamée qui dirige l’État agit comme Dieu sur terre.

La manipulation de la «  gauche  » et de la «  droite  » aux États-Unis, où Wall Street soutient à la fois les républicains et les démocrates, alors que leurs associés australiens soutiennent les libéraux et les travaillistes, est dupliquée dans le domaine international où les structures politiques «  gauche  » et «  droite  » sont artificiellement construites et s’est effondré dans la course à une synthèse mondiale. En fait, «gauche» et «droite» sont deux factions contrôlées des Illuminati.

Les manuels présentent la guerre et la révolution comme des résultats plus ou moins accidentels de forces en conflit. La décomposition des négociations politiques en conflits physiques survient, selon ces livres, après de vaillants efforts pour éviter la guerre. Malheureusement, cela n’a aucun sens. La guerre est toujours un acte créatif délibéré des individus.

tout dossier d’assistance occidentale à Hitler. Et les manuels occidentaux sur le développement économique soviétique omettent toute description de l’aide économique et financière accordée à la révolution de 1917 et au développement économique ultérieur des entreprises et des banques occidentales.

La révolution est toujours enregistrée comme un événement spontané par les personnes politiquement ou économiquement privées contre un État autocratique. Les manuels occidentaux ne révèlent jamais la preuve que les révolutions ont besoin de financement; et la source du financement remonte dans de nombreux cas à Wall Street.

Bien sûr, notre histoire occidentale est tout aussi déformée, censurée et largement inutile que celle de l’Allemagne d’Hitler, de l’Union soviétique ou de la Chine communiste. Aucune fondation occidentale n’accordera de subventions pour enquêter sur leurs propres bienfaiteurs. Peu de chercheurs occidentaux peuvent survivre en recherchant de telles thèses, et les maisons d’édition osant accepter de tels manuscrits subissent l’intimidation ou même la violence de l’establishment. Les récents procès de David Irving avec son ancien éditeur le confirment.

Comme la véritable révélation de la Parole de Dieu, l’histoire en grande partie non enregistrée raconte une histoire contraire à ce qu’on nous a appris à considérer comme la vérité. Une histoire de la création délibérée de la guerre, du financement de la révolution pour changer les gouvernements et de l’utilisation des conflits pour créer un nouvel ordre mondial.

Nous explorerons la thèse et l’antithèse dans le développement et la construction de l’Union soviétique ( thèse) et de l’Allemagne hitlérienne ( antithèse). Nous explorerons également la poursuite de ce conflit dialectique au cours des dernières décennies, en particulier en Chine aujourd’hui et montrerons que le but est de créer une nouvelle synthèse, un Nouvel Ordre Mondial dans le sens hégélien où l’État est Absolu et l’individu peut trouver la liberté que dans l’obéissance aveugle à l’État.

Quelque chose que nous devons faire est de briser un état d’esprit presque universel, que les communistes et les capitalistes sont des ennemis acharnés. Cet axiome marxiste est une fausse déclaration et pendant un siècle a trompé les universitaires et les enquêteurs. La clé pour comprendre l’histoire moderne est que les élitistes avaient des relations de travail aussi étroites avec les marxistes et les nazis qu’avec les marxistes et les capitalistes.

Après la Seconde Guerre mondiale, la scène mondiale a changé. Après 1945, elle est devenue l’Union soviétique d’un côté contre les États-Unis de l’autre. Le premier choc dialectique a conduit à la formation des Nations Unies, une étape élémentaire sur la voie du gouvernement mondial. Le deuxième affrontement dialectique a conduit à la Commission trilatérale et à des groupes RÉGIONAUX, comme l’Océanie, l’Eurasie et l’Estasie de «Nineteen Eighty-four».et plus subtilement aux efforts de fusion des États-Unis et de l’Union soviétique. Certainement orwellien! Divers «  fronts  » de comparses pour l’élite sans visage agitent pour une nouvelle Constitution qui leur permettra d’usurper la souveraineté de l’Australie et de nous absorber dans un bloc asiatique, dirigé par Pékin ou Tokyo.

La civilisation chrétienne occidentale, dont le domaine était presque le monde, s’était développée sans récession notable jusqu’en 1914. En 1917, elle a commencé une retraite qui n’a depuis été interrompue (Matthieu 24: 7-8). D’énormes quantités de propriétés occidentales, en grande partie dans des terres, des usines et des mines, ont été volées par des révolutionnaires ou abandonnées par des propriétaires occidentaux. Les pertes politiques et stratégiques revêtent une importance plus durable et fondamentale. Mais il n’est pas politiquement correct de critiquer sa disparition aujourd’hui.

L’histoire du monde depuis 1917 reflète une application de la dialectique hégélienne. La Russie a été prise par des Juifs askénazes principalement de l’Est de New York qui ont établi le socialisme, appelé plus tard communisme. Cette révolution a été planifiée par des financiers internationaux et financée par Wall Street. En effet, Woodrow Wilson a envoyé des troupes américaines qui ont repris et détenu le chemin de fer sibérien à partir de 1918 pour entraver le transport des céréales et des matières premières en Allemagne, et dans la mesure du possible empêcher le commerce, jusqu’à ce que les Soviétiques soient suffisamment établis pour prendre le relais. Les troupes américaines sont restées jusqu’en 1920.

Ainsi, nous voyons que les gouvernements ont besoin de la censure pour classer certains dossiers pendant trente ou cinquante ans après les événements, pour protéger les vivants des accusations de trahison et pour cacher les intrigues passées et les objectifs à long terme de l’élite cachée qui appelle les coups de feu.

Le premier plan quinquennal de la Russie soviétique a été conçu par Albert Kahn, Inc., basé à Détroit, et l’industrie russe financée par Wall Street. Ainsi était la THÈSE: le communisme, établie.

Mais la version marxiste de la dialectique hégélienne pose le CAPITALISME financier comme thèse, et la révolution marxiste comme antithèse. Un casse-tête évident dans cette déclaration marxiste est la nature de la SYNTHÈSE supposée évoluer à partir du choc de ces OPPOSITES.Ce ne peut pas être le communisme!

La déclaration de Lénine selon laquelle l’État disparaîtra au stade de la synthèse est absurde. En fait, comme en témoignent tous les États marxistes contemporains, l’État devient tout puissant. La tâche immédiate de « la révolution » est de transmettre tout pouvoir à l’État, et les États marxistes modernes opèrent dans une paranoïa constante, ce pouvoir pouvant en effet passer des mains de l’État aux mains du peuple.

Si le MARXISME est posé comme la thèse et le SOCIALISME NATIONAL comme l’antithèse, alors la SYNTHÈSE la plus probable devient un NOUVEL ORDRE MONDIAL hégélien , une synthèse qui émerge du choc du marxisme et du national-socialisme. De plus, dans CEdéclaration ceux qui FINANCENT et GÉRENT le choc des opposés peuvent RESTER dans le contrôle de la synthèse.

L’élite ont artificiellement encouragé et développé BOTH le marxisme révolutionnaire et le socialisme national tout en conservant un certain contrôle sur la nature et le degré du conflit, il est donc en mesure de déterminer l’évolution et de la nature de l’Ordre du Nouveau Monde.

De la guerre et de la révolution viennent des opportunités de profit pour les entreprises sous le contrôle et l’influence de ces élites. Dans les deux guerres mondiales, les guerres coréenne et vietnamienne, il existe de nombreux exemples de banques et de sociétés américaines faisant du commerce avec l’ennemi.

L’antithèse, le national-socialisme, n’est plus. La guerre froide est terminée, nous apprenons donc que la thèse du communisme russe est également morte. Cela laisse l’Occident autrefois chrétien aujourd’hui capitaliste. Puisque nous sommes «amis», l’Occident finance désormais la Russie au niveau gouvernemental, augmentant les bénéfices et réduisant les risques pour les banquiers internationaux.

Pour éviter que l’histoire ne touche à sa fin (dit-il la langue en joue), l’élite a introduit un nouveau processus dialectique. La Seconde Guerre mondiale a été l’aboutissement du processus dialectique créé dans les années 1920 et 1930. L’affrontement entre «gauche» et «droite», l’Union soviétique et l’Allemagne nazie, a conduit à la création d’une synthèse – l’ONU, et un début vers des groupements régionaux au sein de l’OTAN, le Marché commun, l’UNESCO, le Pacte de Varsovie, SEATO, CEI, puis la Commission trilatérale. Un début vers le Nouvel Ordre Mondial.

La Seconde Guerre mondiale a laissé l’élite avec la nécessité de créer une nouvelle situation dialectique pour promouvoir PLUS de conflits pour atteindre une synthèse de plus haut niveau.

La source de ce processus se trouve dans le mémorandum américain sur la sécurité nationale n ° 68 de 1950, qui a ouvert la voie à la technologie occidentale pour construire une Union soviétique plus avancée – ce qu’elle a fait dans les années 1960 et 1970 avec la technologie informatique de l’ère spatiale. Dans la vraie tradition hégélienne, il a simultanément plaidé pour une expansion massive des défenses américaines – en raison d’une future menace soviétique. (Ce qui n’aurait pas été possible sans le transfert de technologie occidentale). Ainsi, les internationalistes ont profité des achats soviétiques et américains.

Les principaux dispositifs utilisés pour contrôler le processus dialectique au cours des deux dernières décennies ont été (a) l’information, (b) la dette et (c) la technologie. Ceux-ci se sont dilués avec le temps. Ils ne fonctionnent pas aussi bien aujourd’hui qu’ils le faisaient dans les années 1950.

Dans l’ensemble, le contrôle de l’INFORMATION a réussi, car le monde intellectuel est toujours enfermé dans une fausse bataille verbale entre «  gauche  » et «  droite  », tandis que la véritable lutte est la bataille entre la liberté individuelle et le pouvoir d’empiétement de l’État absolu. L’Union soviétique, avec sa censure stricte, présente une orientation strictement marxiste («de gauche») à ses citoyens. L’ennemi est toujours les États-Unis «fascistes». L’Occident est un peu plus compliqué mais pas beaucoup plus. Alors que le pouvoir financier est utilisé pour contrôler la politique,

Frères, pour les élites, nous sommes des «bovins humains» participant à une expérience de laboratoire en double aveugle. Par la grâce de Dieu, les élus ne peuvent pas être trompés sur la Parole de Dieu révélée, qui, comme une épée tranchante à deux tranchants, divise en morceaux ces tromperies.

En Occident, le choix se fait essentiellement entre une information contrôlée «orientée vers la gauche» et une information contrôlée «orientée vers la droite». Le conflit entre les deux groupes CONTRÔLÉS entretient un conflit informationnel apparent. Les faits indésirables qui tombent dans l’un ou l’autre camp sont commodément oubliés. Les livres qui tombent dans l’un ou l’autre camp peuvent être efficacement neutralisés car ils encourent la colère de la «droite» et de la «gauche». Plus le bétail court vite, plus le tapis roulant les emmène nulle part.

Toute publication qui souligne l’erreur de la dichotomie gauche-droite est ignorée. et les citoyens affluent vers les bureaux de vote dans la conviction qu’ils ont un «choix». Assistez aux élections australiennes. Les partis travaillistes et libéraux admettent franchement que leurs politiques sont communes.

Le deuxième mécanisme de contrôle est DEBT. Nous le comprenons tous. Si les pays marxistes doivent importer des technologies, ils doivent gagner ou emprunter des devises occidentales pour les payer. Les prêts doivent être remboursés. Dans une certaine mesure, les débiteurs sont donc sous le contrôle des créanciers, sauf en cas de défaillance. Et c’est là que réside la faiblesse.

Le troisième mécanisme de contrôle est la TECHNOLOGIE. Si la technologie pour progresser vers des niveaux de production plus efficaces doit être importée, le destinataire est toujours tenu à l’écart de «l’état de l’art». La faiblesse de l’élite est que la technologie militaire ne nécessite pas de système de marché.

Le plan dialectique a donc échoué pour plusieurs raisons. Premièrement, les pannes d’information n’ont pas été aussi réussies que prévu. Le contrôle du temps et de Newsweek leur a donné la domination sur les résumés hebdomadaires. Les réseaux de télévision ont pu orchestrer les réactions des téléspectateurs – dans une certaine mesure – par la propagande dans les films. (Par exemple, quand je suis allé au cinéma IMAX géant, j’ai remarqué de la propagande pour le HOAX ‘Greenhouse’avait été subtilement inclus dans le récit). Mais l’élite n’a pas été en mesure d’empêcher des individus et des groupes non universitaires relativement petits, presque toujours en dehors des universités (dont ils contrôlent les programmes) d’explorer des incohérences évidentes dans la propagande de l’établissement. Ces groupes, souvent appelés à tort «gauche» ou «droite», sont en dehors du spectre manipulé gauche-droite.

Deuxièmement, l’arme de la dette était surutilisée. Les pays communistes sont désormais saturés de dettes envers les banquiers occidentaux.

Troisièmement, bien que la technologie soit encore une arme utile, les analystes indépendants sont particulièrement sensibles au danger que fait naître des ennemis pour le monde occidental.

Nous avons passé 50 ans à armer nos ennemis et à développer leurs industries avec notre technologie. Et en vertu de l’accord LIMA, nous avons transféré notre infrastructure de fabrication à l’étranger. L’année dernière, la Chine a acheté la totalité des forêts néo-zélandaises « à perpétuité » pour 80 millions de dollars américains donnés par l’Australie. Pas étonnant que nos aborigènes soient pris dans les idées communistes lorsque nous donnons de l’argent à des nations étrangères qui nous considèrent comme des « barbares » et à d’autres, qui ont la moitié nord de notre continent colorée en vert et étiquetée « South Irian » dans leurs atlas scolaires et sur cartes militaires.

Frère Branham a dit que l’Occident essayait d’acheter ses amis, et quand nous n’aurons plus les moyens de les soudoyer, nous découvrirons qu’ils sont nos ennemis (This Day This Scripture, 16: 132; Influences, 7:40; Genesis 3:15) .

Même sans ingérence des banquiers internationaux, les conséquences sont alarmantes, tant pour l’Amérique que pour le monde occidental. L’Occident a une brève opportunité entre le déclin de la Russie et l’ascension de la Chine. L’Europe a gaspillé la majeure partie de la décennie actuelle en poursuivant la dangereuse IRRELEVANCE de la monnaie unique. (Sans doute un stratagème de ses amis bancaires de Fairweather). L’Amérique l’a gaspillé sur une prospérité peu profonde; même la reprise n’a pas considérablement renforcé l’économie américaine. Ni l’Europe ni l’Amérique ne sont préparées à la compétition mondiale du siècle prochain. Pour l’Amérique, le transfert progressif de la richesse et du pouvoir vers l’Asie sera humiliant et peut-être déstabilisateur.

Par conséquent, dans le monde d’aujourd’hui, nous pouvons identifier deux faits dans la construction d’une nouvelle dialectique. Premièrement, un renforcement prudent du bras marxiste – par exemple: l’Angola marxiste a obtenu un feu vert, la Grenade marxiste a reçu un feu rouge.

Deuxièmement, la construction d’un bras complètement nouveau, celui de la Chine communiste, elle-même marxiste, mais avec un potentiel de conflit pour l’Union soviétique. Des efforts importants sont en cours, qui ne sont que partiellement révélés dans la presse, pour créer une nouvelle superpuissance en mode conflit avec l’Union soviétique. C’est la nouvelle antithèse, remplaçant l’Allemagne nazie.

L’implication américaine en Chine a commencé avec l’intervention de Wall Street dans la révolution de 1911 du Dr Sun Yat Sen. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont aidé les communistes chinois au pouvoir. La décision de construire la Chine communiste comme nouveau bras de la dialectique a été prise sous Richard Nixon et exécutée par Henry Kissinger et George Bush.

Au tournant du siècle, la Chine communiste sera une « superpuissance » construite par la technologie et les compétences américaines, vraisemblablement pour un conflit avec la Russie. Ce qui reste alors aux USA mais un «logement» avec la CEI pour mettre en place un gouvernement mondial.

« Et le sixième ange versa sa fiole sur le grand fleuve Euphrate; et son eau fut séchée, afin que la voie des rois d’Orient fût préparée »(Apocalypse 16:12). L’éloignement du Saint-Esprit de la apostasie de la civilisation occidentale (autrefois chrétienne) a progressivement diminué notre barrière invisible et notre défense de la foi en la Parole. Ainsi, les voies païennes des rois d’Orient étaient diverties et adoptées à la place de la foi. L’aide étrangère, les mariages mixtes, l’immigration et les tarifs préférentiels ont commencé. Nous avons depuis transféré nos industries manufacturières à ces personnes étranges. En l’absence de fabrication, nous avons du chômage et aucune autonomie en cas d’hostilités. De plus, nous sommes encore plus obligés envers les banquiers étrangers.

La dialectique hégélienne est employée pour garantir et maintenir la puissance et l’autorité mondiales absolues à une élite. Nous sommes tombés dans un piège hégélien et nous ne le savons pas. 

https://matrixof4.weebly.com/

La nature Energétique et occulte de larbre de la connaissance du jardin d’Eden

« téléchargement (11)

»En fait  le destin des hommes a basculé avec cette arbre de la conaissance du bien et du mal mais pas au sens que Adam etait naif au point de rien connaitre , ce qui est faux ,car Dieu avait enseigné beaucoup de chose a Adam le nom de chaque chose sur terre et les anges apprenaient d’Adam , il etait tres savant mais Dieu ne lui vait pas enseigné evidemment l’occultisme car c’est indigne de sa pureté ces salissures de démons , en laissant échapper le secret de larbre  Adam a laissé s’ouvrir la boite de pandore dans le lieu le plus pure ou jamais rien de negatif navait pénétré ,de là Adam avait signer son expulsion par inatention ce nest pas le serpent qui le trompa car jadis le serpent etait un animal qui vivait tranquillement au jardin d »Eden mais le Djin  chassé de l’Eden lors de la presentation de Adam aux anges ,il refusa de le saluer pretextant quil etait fait de feu alors que Adam etait fait de matiere minerales argileuse ,alors le diable rejeté trouva une astuce pou entre a nouveau dasn le jardin d’Eden il demanda au serpent de le laisser entre en lui pour se cacher du gardien a se titre le serpent se rendit complice il fut chassé aussi du paradis avec le couple qui venait detre tenté ,par le terrible secret que le diable detenait dorenavant et aller le transmettre aux futurs generations pour dominer les hommes  : ses pires ennemis  dont il avait juré de tous les faire chuté  , et ce secret etait larbre de la connaissance  ou comment on pouvait metre a son service les demons de la terre pour accomplir de grande chose notamment la domination sur la volonté humaine et l’assujetissement de leur volonté par le rituel magique …….Comment en livrant le schemas energetique de toute chose et notament celle des fils d’Adams

images (14)

SECRET ARBRE DE VIE MAGIEl’arbre de vie est le schema energetique de toutes les creature humaine ce plan permets aux forces delombre d’attaqués les humains pour les asservir ce secret etait si bien gardé que lorsque quil fut révélé il causa la perte pour Adam du privilege de sa vie au paradis 

d’apres de nombreuse etude et notament celle de mon ami julien terreau nous retrouvons chaque cas de personne ensorcellés se voit attaquée par ces portes energetique quel secret imaginé un cambrioleur a qui en remettrait le plan de la banque et des systemes pour deconecter les alarmes cest une facilité pour tout esprit criminel ayant comme intention de nuir a lespece humaine cest ce qui se passe ,on trouve de la magie precisement dasn chaque endroit sur le shemas semblable a larbre de la connaissance et connue de nos jours comme larbre kabaalistquee et les shephiroths , ces portails ou chakras chez les hinduistes et boudhistes servirait a recevoir lenergie lumineuse pour se purifier ou negative pour etre controlé par la magie noire ou possessions lorsqu’une entité se cache dasn un de ces centres souvent la possession nest pas detecter ,par le commun des mortelles , mais ceux qui sont éveillés se verront attaqués la nuit les jambes qui tremblent seul une fois allongée ou se reveille avec des douleurs griffure ou bleue c’est helas des fait courant chez les cas que nous rencontrons , notamment par la paralysie du sommeille qui est une tentative de pénétrer en vous soyez attentif a ce phenomène et reagissez vite car çà peut empirer s’en suivra ,depression ,isolement,agoraphobie, drogue suicide…….

défintions des sephiroths 

1 – KETER – La Couronne. Relié au septième chakra. Il représente la volonté et la lumière d’Elohim*1 cest la source de lumière se levant de l’obscurité. Kether est aussi appelée la Couronne en raison de sa capacité à accueillir et à intégrer les énergies universelles, comme le Reiki.

2 – Chokmah – C’est la sagesse, la parole, les visions intuitives, correspond à l’hémisphère droit du cerveau, c’est l’imagination, la créativité et les facultés conceptuelles. Chochmah concerne également le sens de la vue.

3 – BINAH – Incarne les énergies féminines la délicatesse, la sensualité, la féminité. Binah et Chochmah forment une relation harmonieuse. C’est la femme qui abrite la graine et fait sortir le fruit. Elle est la Mère, la Grande Mer. Binah c’est aussi la stabilité

4 – Chesed – Mercy / Amour / Abondance.C’est la bienveillance illimitée, Il contient une énergie productive et vivifiante. Chesed est lié à des concepts tels que les lois, la justice, la générosité, la protection.

5 – Geburah – Il est synonyme de puissance, de force et de courage. Geburah permet de surmonter ses ennemis, qu’ils soient de l’extérieur ou de l’intérieur (ses mauvais penchants). Parfois, je dois être plus affirmée, voir agressive, pour sortir et se battre (verbalement, dans la non-violence). Parfois, je dois défendre mon territoire.

6 – Tiphereth – Beauté. Tiphereth est le cœur de l’arbre de vie et il crée l’harmonie et l’équilibre. Il réconcilie et donne la compassion.Il est la beauté et la lumière de la divine descendance dans l’humanité, et aussi la beauté et la lumière de l’humanité en augmentant le lien avec les Elohim.

7 – Netzach – C’est la victoire ou le triomphe, la victoire sans regret. Nezach est le lieu des émotions, des sentiments, les pouvoirs qui stimulent la créativité. La règle de compassion d’Elohim. Inspire les êtres humains à aller au-delà du moment et de changer le monde.  

8 – HOD – la Gloire. Être à l’opposé de Nezach, Hod contrôle les énergies émotionnelles de Nezach par ses facultés mentales. Hod est associée à l’intelligence et les pensées. L’intellect et les émotions ont besoin de s’équilibrer les uns des autres. Hod donne la stabilité, la fixation et la connaissance pratique des énergies qui s’écoulement librement de Nezach.

9 – Yesod – C’est la fondation du squelette de la matière- il a les qualités d’imagination, des illusions et des rêves, qui sont tous nécessaires pour faire bouger les choses dans ce monde. Il nous donne le pouvoir de se connecter, de communiquer et entrer en contact avec la réalité extérieure (qui est le prochain Sephirah, Malkuth).

10 – Malkuth – Le Royaume-Uni. Matérialisation manifeste. Lorsque la Lumière et l’Amour devient la matière. Où toutes les matières (y compris la Terre et l’humanité) existent. Malkuth est aussi appelée la Reine, la fille, mariée, ou Gate. Comme la porte est la porte par laquelle on entre dans l’Arbre de Vie.   Il est le monde physique que nous vivons tous les jours, l’organisme physique, mais aussi toutes les énergies cristallisées qui rendent cette vie physique possible

Da’ath – C’est la connaissance. Le secret, invisible « non-Séphira », souvent appelé le vide. Il se trouve dans le centre d’une étoile à 6 branchesIl est le rapprochement de la connaissance des Elohim de la sagesse et la compréhension de Chokmah et Binah, la lumière et la beauté de Keter et Tiphereth et de l’Amour et de la responsabilité de Chesed et Geburah. Da’ath, jusqu’alors invisible et mystérieux, est maintenant elle-même révélatrice pour la première fois. 

en ouvrant ce sephiroth les gnostiques qui ont ecrit la bible nous disent en parabol que lhomme est devenu comme les dieux 

Screenshot - 2020-03-04T124633

Lightning Flash – C’est le flash de lumière qui nous apporte la vérité de la création de la vie sur notre belle planète. C’est la lumière d’amour de nos créateurs Il est également l’infiniment grand les étoiles et les galaxies, qui forment certainement un atome d’un être, qui regarde les étoiles non ce flash de lumière cest un demon qui entre dasn la piece pour soccupper de vous encore une ruse pour vous livrer aux ténébres en croyant trouver la lumière …..

 

 

photo-1488711500009-f9111944b1abvoila la vraie lumière l’arche dalliance entre nous la terre est dieu  purifiez vous aupres de la nature et de son soleil au levez et au coucher 

 

voici le detail du rituel  secret qui fut decouvert et enseigné aux hommes a la suite du vol du secret de larbre de la connaissance 

Une grande partie du système magique moderne (Théurgie ou Goétie confondues) est basée sur cette connexion passant par Daath qui serait ce portail vers le divin. Une petite traduction, si on lit chaque lettre de Daath, on se trouve Daleth ד, la porte, Ayin ע, la perception et Tav ת, la finalité.

Cette « porte de la perception » est située au niveau de la glande pinéale qui est arrosée de lumière par l’intermédiaire des yeux et est connu par beaucoup de courants, qu’ils soient hindouistes, égyptiens, musulmans, chrétiens ou juifs, comme organe de la clairvoyance. Toujours est-il que Daath, c’est en quelque sorte l’œil d’Horus ou le « all-seeing-eye ».

Comme déjà dit dans un autre article, il faut voir l’arbre des Sephiroth comme une carte du corps humain où les Sephiroth Hochmah (חכמה), la sagesse, et Binah (בינה), l’intelligence, sont respectivement les hémisphères droite et gauche du cerveau qui s’unissent en Daath (דעת), la connaissance.

Mais, alors que Binah et Hochmah sont liés à la capacité de comprendre et discerner, donc plutôt passif, Daath dirige notre capacité à influer sur la matière et le monde qui nous entoure (normalement pour le bien). Il n’est donc pas seulement récepteur mais plutôt une « antenne » à double sens.

Pourquoi est-ce donc dangereux ?

Parce que Daath n’est pas réellement une Sephirah mais plutôt une sorte de reflet de Kether dans notre corps incarné. Elle est rarement affichée sur l’arbre des Sephiroth et peu de kabbalistes en parlent car elle représente notre âme qui lie le monde des émanations dénué de toute notion d’égo au monde terrestre plutôt égocentrique. Elle est donc difficilement « explicable » et a un côté obscur qui est la folie et la déconnexion de la réalité. Aussi, un excès de Daath peut pousser l’homme vers l’orgueil et la soif de pouvoir.

Un exemple parmi tant d’autre est celui d’Eliphas Levi dans « Dogme et rituel de la haute magie » : « Schrcepffer, le fameux illuminé de Leipsik, avait jeté par ses évocations la terreur dans toute l’Allemagne, et son audace dans les opérations magiques avait été si grande, que sa réputation lui devint un insupportable fardeau; puis il se laissa entraîner par l’immense courant d’hallucinations qu’il avait laissé se former; les visions de l’autre monde le dégoûtèrent de celle-ci, et il se tua. Cette histoire doit rendre circonspects les curieux de magie cérémonielle. On ne violente pas impunément la nature, et l’on ne joue pas sans danger avec des forces inconnues et incalculables. »

Et Levi n’est pas le seul à faire cette mise en garde, Crowley parle d’abysse, où toutes les choses existent potentiellement sans loi et où elles ne sont qu’illusions folles. Agrippa en parle dans ces termes : « Alors les influences célestes d’ailleurs bonnes de leur nature deviennent malfaisantes, comme la lumière du soleil fait mal aux yeux malades… Et de cette manière, l’homme lui-même, ne correspondant pas aux puissances célestes, reçoit du mal d’où il devrait recevoir du bien.»

Je comparerai donc Daath à une boite de Pandore qui peut très bien détenir un trésor magnifique comme vous « exploser à la gueule » si vous n’êtes pas prêt psychologiquement.

En fait, toute personne n’est pas apte à recevoir certaines réalités car il est « formaté » par la vie terrestre (ses vérités) et qu’il est nécessaire de se détacher de celle-ci pour appréhender le monde supérieur et ne pas l’utiliser à mauvais escient.

D’une part, le détachement de l’égo est une des bases car c’est ce qui poussera le mage à aller du mauvais côté en utilisant la haute magie à des fins personnelles mais aussi qui le retiendra prisonnier du monde matériel en rendant inefficace tout rituel.

D’autre part, le détachement de son vécu, sans lequel, au mieux, on risquerait au mieux de se faire peur en explorant une autre réalité, on pourrait comparer cela au « bad trip » sous LSD, au pire d’attirer des entités « s’amusant » à faire peur aux néophytes et pouvant s’accrocher à leur jouet, je parle ici de larves. D’ailleurs, Levi disait ceci à ce sujet : « Rien n’est plus dangereux également que de faire de la magie un passe-temps, comme certaines personnes qui en font l’agrément de leurs soirées. Les expériences magnétiques même, faites dans de pareilles conditions, ne peuvent que fatiguer les sujets, égarer les opinions et dérouter la science. 

Nous savons que nous sommes hors de l’Eden. Nous ne sommes pas dans Eden, et nous voulons y retourner. Nous voulons retourner à un état de bienheureux, un état de bonheur. Dans l’Eden, l’humanité était libre de la souffrance et de la mort. Lorsque nous cherchons la spiritualité, nous cherchons cela – être libres de la souffrance, être libres de la maladie, de la mort.

Nous devons découvrir la porte de retour vers l’Eden. Comme nous l’avons déjà dit, la première lettre de Daath est Daleth, qui symbolise une porte. ou un centre energetique symbolisait par la pomme la pomme d’adam ce nest point un fruit quil mangea nom la bible des gnostique mets cela en parabole pourquoi parle t il de la pomme d’adam regardez sa localisation juste au niveau de la glotte appellé  pomme d’Adam malin ces gnostiques ,tout est codé dasn la bible mais le plus grave cest que cette porte est la seule qui est invisible en fait la symboliques de  la nudité viendrait peut etre de là l’innocence perdue par la connaissance cachée ,daath-body

sur le plan physique en mangeant ce fruit ils creérent une breche que le mal exploita pour entacher le coeur de lhomme du premier pécher un point noire sur le coeur ,par la meme ce pecher fut pardonné par Dieu « Ensuite son Pourvoyeur le choisit ; Il accepta alors son repentir et (le) guida » (Coran 20/122), cet ordre est relaté sans conjonction : « Il dit : « Descendez vous deux d(u Paradis / Ciel), tous ! Vous êtes les uns ennemis des autres. Si une guidance vient à vous de Ma part, alors celui qui suivra Ma guidance ne s’égarera pas ni ne sera malheureux ; et celui qui se sera détourné de Mon rappel [= cette guidance], celui-là aura une vie pleine de gêne, et le jour de la résurrection Nous le rassemblerons aveugle » » (Coran 20/123-124).

Je pense que cet acte a permis d’ouvrir la porte de lastral ce qui a eut comme conséquence  de pouvoir atteindre les hommes depuis leur monde et nous refaire le pecher orignel cest a dire de nous faire manger , cest ainsi que de nos jours les fils d’adam sont attaqués dasn leur sommeille, de nombreuse personne se voient entrain de manger ce serait de la magie archontique tres puissante qui sert a les dominer et a les affaiblir ce qui permet de garder ouverte la porte de leur corps invisible le corps etherique , pour cette raison que ce pecher etait si grave a mon humble avis et Dieu et plus savant ,  unjour jai demandé lors dun exorcisme comment peut on empecher les gens de manger dasn le reve on ma repondu c’est ton Dieu qui décide en effet Dieu detruit cette nouriture sytematiquement pour certains cest dailleurs pour cette raison que les gens se voient manger dasn le reve tres souvent ……..

comme nous le révéle le livre d’Enoch également :

«  Enoch dit à Noé : « Ils ont découvert des secrets qu’ils ne devaient point connaître; voilà pourquoi ils seront jugés. Le Seigneur a décidé dans sa justice que tous les habitants de la terre périraient, parce qu’ils connaissent tous les secrets des anges et qu’ils ont en leurs mains la puissance ennemie des démons… » »

 

light-power - Copie - Copie (2)

 

unnamed

 

 

 

Screenshot - 2020-03-04T121301

Screenshot - 2020-03-04T121027

Screenshot - 2020-03-04T120824ce fait est générale souvent les gens font des bruits de bouche la nuit sans jamais savoir qu’on vient de leur donner a manger tres peu se souviennent, ou y pretent attention en leur sert des gateau de superdbes repas que personne ne refuse dasn le reve ils sont tres rusés en se reveillant la personne pensera a super ce reve jai bien manger avec des stars autours de moi un repas fabuleux oui tu penses , quand la personne se mefiera de la nourriture a force ils comprenent alors ils changeront de tactique ce sera de la boisson liquide pour etancher la soif nocturne ,voir meme de la fumée vous fumerez une cigarette ou un joint dasn le reve ce sera votre signe … sauf les gens qui  sont eveillés et que Dieu protège et guide ……cest cela un des plus grands secret du diable car si il a fait mangé notre Père Adam alors il a ouvert la porte a faire manger a sa descendance sauf si Dieu annule ce fait cest ce qui se passe pour 80 % de la population Dieu par sa misericorde les protègent et annule cette magie astrale redoutable pour le controle mental sasn jamais quils le sachent ou l’en remmercie…..pour les autres ils sont victimes de la magie  du sorcier qui pactisent avec les djinns de la kabaal et leur demande daller deposer la magie dasn le corps de tel ou tel personne , larrivée de la magie se fait sentir par un changement d’humeur nervosité agressivité exacerbé et violence sur autrui ou scarification autodestruction allant jsuqu’au suicide cest le but recherché detruire la descendance d’Adam …..c’est pour cette raison que Dieu a insisté pour que nous mangions que des aliments pures pour ne pas perdre notre habit de lumière a savoir notre aura une fois quils tombes nous sommes a la merci de leur attaque et ils tombent nos habits lorsque que nous commettons des pechers buvant alcool fumant etmangeant des ogm etc dou leur importance pour imposer cette nourriture pour affaiblir le rayonnement humain et le faire tomber dasn les tenebres ……

téléchargement (100) - Copie - Copie

L’aura humaine est aussi un bouclier personnel pour la personne. Cela peut protéger la personne des énergies négatives. Il se compose de 7 couches et est généralement de 2-3 pieds d’épaisseur. Les scientifiques pensent que sans l’atmosphère de notre planète, la vie sur terre serait impossible. De nombreux experts pensent que sans une aura saine, notre vie émotionnelle serait intolérable.

Cela signifie que lorsque nous avons besoin de l’atmosphère de la Terre, nous avons également besoin d’une aura saine pour devenir notre atmosphère humaine.

L’aura humaine est devenue un sujet très bien étudié. Ce domaine de la connaissance est maintenant lié à d’autres sujets tels que: la guérison, l’illumination spirituelle, la santé, l’énergie humaine, la chromothérapie, la méditation, le yoga et la conscience.7c2da756c942e5c2dd47a6af4bee93ef

L’aura est particulièrement liée et liée au concept d’énergie. L’aura et l’énergie sont similaires à bien des égards et il est parfois difficile de les différencier. Lorsque nous parlons de l’aura humaine, nous devons également faire référence aux chakras et au système du méridien, qui font partie de l’énergie humaine. L’aura est en quelque sorte un type d’énergie, et c’est pourquoi nous avons une aura positive et négative. C’est comme le chi (pour les chinois) et le prana (pour les indiens) qui se développe pour faire un bouclier humain. En raison de nombreux facteurs et influences – internes et externes -, l’énergie de la personne grandit et se développe jusqu’à ce qu’elle prenne la forme permanente d’un bouclier ou, comme on l’appelle, l’atmosphère humaine. Ce bouclier ou cette atmosphère déterminera la personnalité et l’énergie de la personne.Chaque individu a sa propre aura. L’aura de cette personne est façonnée par de nombreux facteurs. Certaines personnes ont une aura négative tandis que d’autres ont une aura positive. Avec nos connaissances et notre science actuelles, nous pouvons changer notre aura si nous en avons besoin. Ce sujet sur l’aura est devenu un centre d’intérêt majeur pour la science psychique aujourd’hui. L’étude de la nature de l’aura humaine est maintenant considérée comme importante pour connaître différents types de conscience et de conscience. Certains spécialistes croient que l’aura positive est la porte vers une meilleure illumination. L’étude de la nature de l’aura humaine est maintenant considérée comme importante pour connaître différents types de conscience et de conscience. Certains spécialistes croient que l’aura positive est la porte vers une meilleure illumination. L’étude de la nature de l’aura humaine est maintenant considérée comme importante pour connaître différents types de conscience et de conscience. Certains spécialistes croient que l’aura positive est la porte vers une meilleure illumination.Les intrusions physiques telles que la chirurgie ou la transfusion sanguine peuvent conduire à la fixation d’une entité. Dans le cas d’une greffe d’organe, l’esprit du donneur d’organe peut littéralement suivre l’organe transplanté dans le nouveau corps. Un traumatisme physique causé par une collision, des chutes accidentelles, des coups ou tout autre coup à la tête peut rendre une personne vulnérable à un esprit intrusif. 
L’ouverture et la reddition pendant les rapports sexuels peuvent permettre l’échange d’entités attachées entre deux personnes.Les abus sexuels tels que le viol, l’inceste ou la molestation, quelle que soit leur nature, créent une vulnérabilité à l’invasion de Spirit. La violence lors de l’abus sexuel augmente le risque d’intrusion d’un esprit opportuniste. Un esprit peut être lié à la terre par les émotions et les sentiments liés à une mort soudaine et traumatique. La colère, la peur, la jalousie, le ressentiment, la culpabilité, le remords, même des liens amoureux forts peuvent nuire à la transition normale.

 Gobless Rusty james 

https://www.kabbale.eu/da-ath/

Robert johnson mediocre musicien qui devint un Génie du blues après avoir fait un pacte avec le diable

 


robert-johnson-2_vmwed9

sur la route du blues il rencontre le diable qui lui propose un pacte contre la célébrité son âme ……

Le 15 août 1938 à Greenwood, Mississippi, est assassiné l’inventeur du Blues Avec 29 chansons enregistrées en 2 jours, Johnson allait devenir un mythe, une légende, un Dieu de la musique pour toutes les prochaines générations. Cet extraordinaire guitariste noir a vécu dans la misère des champs de coton du Mississippi.

Robert Johnson est né le 8 mai 1911 dans le Mississippi (USA).

Il a beaucoup voyagé au cours de sa brève carrière, jouant partout où il le pouvait. Ses succès se résument aux 29 chansons qu’il a écrites et enregistrées à Dallas et San Antonio de 1936 à 1937.

Johnson a été véritablement reconnu lorsque son travail a été réédité d’abord dans les années 60, puis dans les années 90.

Mais une grande partie de la vie de Johnson est enveloppée de mystère.

Son House, un musicien de blues contemporain de Johnson, a affirmé que ce dernier était un joueur d’harmonica décent, mais un guitariste médiocre avant de disparaître quelques temps. A son retour, il était métamorphosé et était devenu un guitariste hors-pair !

La légende veut que Johnson ait pris sa guitare et se soit rendu au carrefour des autoroutes 49 et 61 (dans le Mississippi), où il aurait fait un pacte avec le diable : devenir un guitariste virtuose en échange de son âme.

robert-johnson-diable

Robert Johnson, le Diable aux trousses…

Lorsqu’il revint en ville, les musiciens qui s’étaient moqués de lui par le passé voulurent savoir comment il avait fait pour acquérir un tel talent.

Et, toujours selon la légende, Johnson leur aurait répondu qu’il s’était rendu au carrefour juste avant minuit par une nuit de pleine lune. Un homme l’y attendait, et lui aurait proposé ce marché alléchant qu’il ne pouvait refuser.

Prenant la guitare de Johnson, le Diable l’aurait accordée puis aurait joué quelques notes avant de lui rendre l’instrument.

Après une carrière éclair mais flamboyante, Robert Johnson meurt en août 1938 à l’âge de 27 ans. Il aurait été empoisonné par le mari d’une femme qu’il fréquentait… De fait, il deviendra le 1er musicien du Club des 27 à mourir prématurément.

Des indices cachés dans ses chansons

hellhound

Le « Hellhound »

Plus étrange, il semble que Robert Johnson lui-même ait entretenu son mythe en parsemant ses chansons de traces ésotériques. Au moins six de ses morceaux contiennent des références au Diable ou au paranormal.

Ainsi, dans Me and the Devil Blues, il chante : « Le Diable et moi marchions côte à côte ».

Voici également un extrait troublant de sa chanson Hellhound on my trail:

« Je dois continuer de bouger, je dois continuer de bouger,
Le blues s’abat comme la grêle, Le blues s’abat comme la grêle,
Et les jours ne cessent de me préoccuper
Il y a un chien de l’enfer à mes trousses… »

A noter que le Hellhound est une créature mythologique chargée de collecter les âmes de ceux ayant pactisé avec le Diable…

http://www.out-the-box.fr/robert-johnson-le-guitariste-qui-pactisa-avec-le-diable/

Initiation à la Géométrie Sacrée des « Maîtres du Net »

 

2ca89534312301

Initiation à la Géométrie Sacrée des « Maîtres du Net »

La physique moderne enseigne que l’essence de la création n’est pas la matière (malgré ce que vous avez peut-être appris à l’école); c’est en fait une grille d’énergie géométrique flexible derrière la matière, la «matrice de l’espace-temps». La matière déforme en fait cette grille d’espace-temps d’arrière-plan; vous pouvez trouver cela illustré métaphoriquement dans de nombreux textes de physique, par une image d’une grille quadrillée imprimée sur une feuille de caoutchouc, déformée par le poids d’une boule de bowling au-dessus d’elle (qui représente, par exemple, une planète déformant la matrice spatio-temporelle .)

Cette même matrice énergétique de création était connue dans les temps anciens, quand elle s’appelait THE NET. De la même façon qu’il est montré dans les textes de physique moderne, ce NET de création a été montré comme une grille carrée, souvent métaphoriquement comme un filet physique utilisé pour attraper des oiseaux ou des poissons à l’intérieur. De telles illustrations étaient extrêmement courantes dans l’Égypte ancienne.

Dans les cultures du monde entier, la connaissance spirituelle de ce NET énergétique (la matrice géométrique à la fois derrière toute la création et à l’intérieur de chaque être créé) était l’un des plus hauts niveaux de leur science du temple et de leurs initiations spirituelles. Par exemple, en Inde, il était appelé le « Jeweled Net of Indra » et faisait partie d’un système d’initiation détaillé qui comprenait l’apprentissage de l’activation du potentiel de puissance (Shakti) dans les formes géométriques dans la pratique du ‘Yantra’. En Égypte, les Initiés de cette connaissance étaient directement connus sous le nom de Les Maîtres du Net.

Ci-dessous est une très courte introduction à l’apparition de l’initiation NET dans une série de cultures occidentales, menant à l’histoire de la façon dont cette connaissance est apparue sous une nouvelle forme dans l’Egypte moderne. Chacune de ces cultures possède une richesse de connaissances et de pratiques qui vont au-delà des brèves descriptions ci-dessous. [2]

L’Egypte ancienne

Les textes spirituels égyptiens et les illustrations des murs du Temple sont remplis de références explicites au Net et au processus d’initiation pour devenir un maître de ces modèles d’énergie géométrique. Les Initiés Humains sont montrés dans les illustrations du Temple apprenant comment utiliser les Filets pour « Attraper et Lancer la Magie ». Les êtres spirituels qui servent l’initiateur de la culture égyptienne, appelés les « babouins de Thoth », sont montrés jetant leurs filets dans l’eau pour attraper des poissons; les textes hiéroglyphiques qui accompagnent les illustrations donnent le vrai sens de ces enseignements du Temple. Leurs textes hiéroglyphiques font référence à des êtres humains non initiés « pris dans le filet » dans le monde spirituel après leur mort, et incapables de se déplacer librement, alors que l’Initié comprend assez bien le Net pour pouvoir utiliser chaque partie du Net (tous les plans géométriques de la Création) et se déplacer librement dans le monde spirituel.

Thoth lui-même a été montré sur le mur du temple à Karnak dans l’acte de « tendre la corde », qui est l’acte de se déplacer d’un centre spirituel vers l’extérieur afin de créer des formes dans les 3 dimensions physiques de l’espace; le grand égyptologue hermétique Schwaller de Lubicz a étiqueté cette illustration du Temple « Thot, maître du Net ». [3]

Le chapitre 153 du Livre égyptien des morts (dans l’Égypte ancienne, ce texte était connu sous le titre beaucoup plus beau Le Livre de la venue dans la lumière) a une longue description de chaque partie du Net que l’Initié a maîtrisée. Ayant maîtrisé le Net, l’Initié dans le texte se réfère constamment à lui-même comme Osiris, ayant fusionné en résonance avec cet être divin qui a vaincu la mort et sait comment naviguer dans les royaumes spirituels supérieurs.

Lorsque la haute culture spirituelle égyptienne a commencé à décliner avec les invasions étrangères, sa connaissance est allée dans deux directions importantes: à la culture juive en Israël et à la tradition grecque.

Israël antique: Le Net dans la Kabbale juive

Une représentation clé du NET de la création dans la Kabbale juive est appelée les « 231 portes »: elles représentent les 22 lettres de flamme de l’alphabet hébreu (chacune étant une force divine de la Divinité) autour de la périphérie d’un cercle ou d’une sphère; une ligne d’énergie relie chaque lettre à chaque autre lettre, créant le NET.

11500

Cette tradition détient également une connaissance essentielle du plan énergétique qui crée l’être humain: le fameux «arbre de vie». Cependant, il existe de nombreuses couches de l’Arbre de Vie qui ne sont pas bien connues. Pour ne donner qu’un exemple très important, le texte kabbalistique Sepher Yetzirah (« Le Livre de la Formation ») souligne que les 22 lettres de l’alphabet hébreu se divisent en trois ensembles:

3 « lettres mères »
7 « lettres doubles » et
12 « lettres élémentaires »

Ce que même la plupart des kabbalistes modernes ne savent pas, cependant, c’est que ces chiffres représentent le schéma de codage réel des corps subtils humains. Il y a TROIS positions d’ancrage clés pour l’âme humaine (corps astral) à la tête, au cœur et au hara (zone du ventre). Le corps de la vie humaine (corps éthérique) s’ancre à SEPT positions et le corps physique humain à DOUZE emplacements spécifiques. Ce système de codage – dont les secrets font également partie des manuscrits alchimiques médiévaux ultérieurs – comprend également des détails sur les sources d’énergie pour ces parties du corps subtil humain, au niveau planétaire et stellaire.

Avec cette connaissance, jetez maintenant un coup d’œil au diagramme bien connu de l’arbre de vie kabbalistique (si vous ne le connaissez pas, une image de celui-ci peut être facilement trouvé sur Internet): il a TROIS lignes horizontales, SEPT lignes verticales et DOUZE lignes diagonales. Dans ces motifs géométriques sacrés, il y a de profonds secrets de la construction spirituelle – et de la guérison potentielle – de chaque être humain. [4]

La Grèce ancienne

En Grèce, le NET était mentionné très directement, comme en Égypte. Il y avait un célèbre texte gnostique grec portant le titre de « Le Net ». Les monnaies grecques antiques représentent Apollon (l’être solaire) assis sur la pierre de fondation de Delphes; sous lui, un filet d’énergie recouvre la première pierre de cette ville spirituelle. Fait intéressant, la recherche moderne sur l’énergie ésotérique a montré que le Soleil crée effectivement des réseaux et des effets énergétiques critiques à la surface de la Terre. [5]

Le terme « Le Net » a également été intégré directement dans les conceptions des temples grecs. Le grec (comme l’hébreu et d’autres langues) a un système qui échange chaque lettre de l’alphabet contre un nombre donné: les Grecs appelaient ce système «Gematria». Les noms ont ainsi une qualité de nombre vibratoire spécifique, en plus de la puissance des sons vibrés du nom.  Dans l’Égypte ancienne, le «REN», le nom de la personne, était considéré comme si important qu’il était considéré comme l’un des niveaux du corps subtil humain. [6] Les Égyptiens et les Grecs savaient que les «noms de pouvoir» portent le véritable code vibratoire de l’être qu’ils nomment, et peuvent accéder au pouvoir de cet être par le nom.

Tout comme des sons similaires résonneront ensemble (un diapason, frappé et rapproché d’un second diapason de la même note de musique, créera des vibrations dans le deuxième diapason), de même des qualités numériques similaires résonneront également ensemble. Un temple grec, par exemple, peut avoir le nom «Apollon» traduit en un nombre, et le nom «The Net» également traduit en un nombre, et ces nombres deviennent alors une mesure particulière utilisée dans la conception du temple. Cette pratique cachée est également liée à la puissance de systèmes de mesure sacrés spécifiques – la coudée royale égyptienne, le Remen, etc. – utilisés dans le monde antique. [sept]

Nouveau Testament et traditions du Saint Graal

fisher_king_detail2

Les références spirituelles dans le Nouveau Testament dérivent directement d’une combinaison des enseignements d’initiation ésotérique juive et grecque. Les références au NET peuvent être trouvées dans le Nouveau Testament, et sont également incorporées dans la Tradition du Saint Graal plus tard. Les exemples incluent le Christ disant à ses disciples de jeter leurs filets dans l’océan pour une capture miraculeuse de poissons; c’est la même image que celle trouvée dans les illustrations des murs des temples égyptiens susmentionnés des babouins de Thoth jetant des filets dans l’eau, pour attraper le « poisson » des âmes humaines pris dans le « filet » de la matrice énergétique géométrique de l’espace-temps. La référence à leur être précisément 153 poissons capturés dans le filet (dans l’annexe de l’Évangile de Jean) est une référence directe aux nombres géométriques sacrés spécifiques enseignés dans les mystères grecs. [8]

Tradition islamique

L’Islam a des enseignements d’initiation spirituelle extrêmement profonds, qui sont tragiquement rarement représentés dans les médias en dehors du Moyen-Orient; comme dans le christianisme, ce sont les sectes fondamentalistes intolérantes qui apparaissent le plus souvent dans l’actualité. L’islam contient en fait de nombreux secrets classiques des traditions du Moyen-Orient, en particulier l’Égypte ancienne.

Un exemple est que l’Islam est l’une des seules traditions mondiales à se concentrer sur la Puissance du Saint Nombre 19. [9] La puissance du nombre 19 et son utilisation appropriée étaient un enseignement fondamental dans la Science du Temple de l’Egypte Ancienne. L’une des principales grilles utilisées dans l’Égypte ancienne pour disposer les dessins sur les murs du Temple était la grille basée sur 19 divisions verticales; cela est connu des égyptologues, mais ils n’ont aucune idée de la signification de ce fait.

En bref,  le nombre 19 est intégré dans le plan spirituel de l’être humain et de toute la création. Elle est liée à une grille énergétique entourant chaque être humain, qui contient en elle les positions et fonctions précises de tous les centres d’énergie spirituelle de l’être humain (non seulement les chakras, mais un grand nombre de centres de pouvoir non enseignés publiquement par aucune tradition). même aujourd’hui.) Le sacerdoce égyptien savait que la Grille de 19 était en réalité l’arrière-plan du plan énergétique archétypal humain. Ils savaient également que l’utilisation correcte du 19 dans la conception (comme 19 éléments de conception, ou en intégrant le nombre dans les systèmes de mesure et proportionnels dans la conception) crée une émanation très puissante d’énergie bénéfique; c’est la lumière dorée souvent référencée dans les textes égyptiens antiques comme essentielle pour le développement spirituel et pour la conscience après la mort. [dix]

Rosicruciens européens

transp9

Les vrais rosicruciens ont été les gardiens et les chercheurs de cette connaissance ancienne dans l’Europe moderne. Les enseignements les plus avancés de cette tradition se trouvent dans plus de 350 volumes de livres et de conférences rassemblées par le Dr Rudolf Steiner (1861 – 1925), de loin le professeur rosicrucien le plus avancé à enseigner publiquement. Le travail rosicrucien préserve la connaissance des cultures antérieures en Égypte, en Grèce et en Israël et les traduit en une forme claire et concise qui utilise nos propres références culturelles plutôt que celle des cultures antérieures. [11]

C’est dans ces œuvres rosicruciennes de Steiner que l’on peut trouver des informations avancées qui sont intentionnellement cachées dans les traditions antérieures; Steiner en tant que Rosicrucien savait que nous vivons à une époque où les Mystères doivent être rendus publics, comme une étape naturelle dans l’évolution spirituelle humaine. Pour ne donner qu’un exemple des informations révélées dans son travail: pendant des milliers d’années, les traditions d’initiation ont utilisé les symboles des étoiles à cinq branches (pentagramme) et à six branches (hexagramme) dans du matériel public pour représenter certaines idées; cependant, ils n’ont jamais enseigné au public la véritable science de l’énergie derrière ce que sont réellement ces formes et ce qu’elles font. Steiner enseignait en 1907 que le Pentagramme existe réellement en tant que motif clé dans le corps éthérique de l’énergie de la vie de chaque être humain, et l’Hexagram en 3 dimensions (communément appelé aujourd’hui le terme de Leonardo «  Star Tetrahedron  ») est une forme de la corps astral humain. [12] Les étoiles à cinq et six pointes (et beaucoup d’autres formes importantes au-delà) ont été utilisées dans l’Initiation pour résonner avec des êtres supérieurs et des plans supérieurs, pour activer des fonctions au sein des corps subtils humains et pour une puissante protection spirituelle. [13]

Réémergence moderne de la science de l’énergie cachée

Même à partir de cet aperçu très superficiel, la tradition d’initiation des Maîtres du Net est d’une importance évidente pour nos propres connaissances et pratiques spirituelles modernes. Un véritable « Maître du Net » comprendrait non seulement clairement les principes divins et les plans de la géométrie sacrée de la création, mais pourrait également appliquer pratiquement leurs connaissances et créer tout effet d’énergie nécessaire. La science de l’énergie unifiée comprend comment n’importe laquelle (ou toutes) des différentes qualités de la nature peut être utilisée pour créer un effet énergétique souhaité. En termes pratiques, le maître de cette science de l’énergie peut créer un large éventail d’effets bénéfiques en sachant comment trouver et appliquer le bon

FORME ou
ANGLE ou
PROPORTION ou
MOUVEMENT ou
COULEUR ou
SON etc.

Au cours de mes 25 ans de recherche intensive et de collecte de pratiques et d’informations pertinentes dans le monde entier, j’ai également recherché des enseignants modernes de cette connaissance. En Égypte aujourd’hui, un maître moderne de cette science de l’énergie a émergé qui peut et utilise toutes ces qualités pour créer des effets puissants à volonté – et est prêt à enseigner les secrets intérieurs de ce travail au public.

Partie 3: Une nouvelle percée vitale dans l’Egypte moderne

Certains des nouveaux développements les plus importants dans l’enseignement et la pratique de la véritable science holistique de l’énergie émergent maintenant d’Egypte. Bien qu’il soit encore presque inconnu en Amérique du Nord, un remarquable architecte et scientifique égyptien a récemment démontré sa capacité à détecter, différencier, manifester et transmuter les qualités énergétiques vivantes qui créent notre monde.

L’architecte est le Dr Ibrahim Karim du Caire, qui a développé toute une science holistique de la qualité de l’énergie qu’il a déposée sous le nom de BioGeometry ?. Son travail n’a commencé à être rendu public en Égypte que dans les années 1990, à la suite d’une étonnante série de projets scientifiques où il a démontré sa capacité à créer des effets énergétiques considérés comme «théoriquement impossibles» par les scientifiques orthodoxes. Voici quelques-uns de ces projets:

Centre national de recherche égyptien:

Le Dr Karim a été amené dans ce centre de recherche avancé géré par le gouvernement égyptien et a été mis au défi de modifier les fonctions vitales des organismes vivants en utilisant uniquement des formes géométriques simples. Les scientifiques et les médecins réunis au Centre de recherche ont été choqués par les résultats positifs. Le rapport sur les expériences publié par le Département de chimie microbienne du Centre a souligné que « Une expérimentation plus poussée sur ce type d’interaction entre les formes bio-géométriques et une variété de micro-organismes est une priorité absolue … Pour moi, l’essence de ce type d’interaction semble surpasser l’explication grâce à nos connaissances traditionnelles et classiques en sciences fondamentales. «  [14]

Les expériences ont connu un tel succès que le Dr Karim a été nommé à la tête d’un nouveau projet de recherche spécial au Centre, étudiant les effets des formes géométriques sur les processus de la vie.

Projet national égyptien de recherche sur l’hépatite C:

L’hépatite C sévit en Égypte et en Afrique du Nord, conduisant le gouvernement égyptien à parrainer des essais médicaux pour déterminer les remèdes les plus efficaces. En plus des groupes étudiant les effets de l’interféron et d’autres produits pharmaceutiques, un groupe de recherche a été confié au Dr Karim pour n’utiliser que des motifs géométriques BioGeometry avec ces patients. Le Dr Karim a donné à chaque participant un médaillon spécial qu’il avait développé, qui était couvert de motifs géométriques qu’il appelle « BioSignatures »; ce sont des représentations bidimensionnelles des mouvements réels d’énergie dans le corps humain qui créent des fonctions vitales. Le magazine Egypt Today a décrit les résultats du projet de recherche: « Doyen de la faculté de pharmacie de l’Université Al Azhar, Taha Khalifa, a invité Karim à participer à un projet national de recherche visant à tester les médicaments disponibles pour l’hépatite C. Karim a créé une puce spéciale en aluminium gravée au laser qui a été utilisée par 300 patients sur une période de trois mois. Les résultats ont été étonnants, avec la normalisation des enzymes hépatiques de 90 pour cent des utilisateurs en contraste avec la plage de succès habituelle de 20 à 25 pour cent. « [15]

Le chef de projet, le Dr Khalifa, a également annoncé les résultats positifs obtenus avec BioGeometry sur une émission de télévision nationale égyptienne en prime time. Cette émission de télévision a révélé pour la première fois l’existence de la BioGeometry au public égyptien et a présenté de nombreux patients du groupe de contrôle BioGeometry du projet de recherche sur l’hépatite C parlant de leurs expériences. De nombreux patients du programme ont même apporté avec eux leur dossier médical officiel, prouvant que leur sang était désormais exempt d’hépatite C. Ce programme et d’autres reportages télévisés ont élevé le Dr Karim au statut de célébrité en Égypte.

Recherche en médecine vibrationnelle:

BGmedallion-1Reuters News Service a distribué à l’échelle internationale un article sur la bio-géométrie du Dr Karim, y compris des entretiens avec des Égyptiens qui ont subi des transformations étonnantes dans leur santé personnelle. Dans un cas, ils ont rapporté que: « un étudiant en génie de 24 ans avec une faible numération plaquettaire avait des réserves quant au pouvoir de guérison des formes. Mais après avoir subi un traitement de 25 000 $ aux États-Unis et avoir eu sa rate enlevée en vain, il a décidé d’essayer la méthode de Karim. « Quand j’ai rencontré Ibrahim, il m’a mis une bague au doigt avec un motif imprimé, puis il m’a donné un médaillon. Au début, je pensais que c’était étrange, mais après tout j’avais été « J’étais prêt à tenter le coup », a-t-il déclaré. Pendant la nuit, son nombre de plaquettes est passé à 35 000, et en quatre jours de plus, il a grimpé à 250 000, at-il dit. «  [16]

Un autre interviewé dans l’article a rapporté un succès similaire avec un problème entièrement différent: « Hassan Hafez Amin, 57 ans, un consultant marketing à la retraite avec la goutte, dit que les méthodes de Karim avaient fonctionné là où d’autres avaient échoué. » Je suis allé à Ibrahim avec un esprit ouvert et il a donné moi un médaillon inscrit avec un motif géométrique à porter. En un mois, mon taux d’acide urique est passé de 9 à 4,8 « , a-t-il déclaré. » [17]

Cultures en croissance – en eau salée:

Le Dr Karim a été invité à la mer Rouge par l’ingénieur Adel Ammar pour voir s’il pouvait trouver un moyen d’utiliser l’eau salée pour l’irrigation, plutôt que les agriculteurs de la mer Rouge devant payer les coûts élevés du dessalement. Comme le rapporte Al-Ahram Weekly, en intégrant des formes spécifiques dans les canaux et les récipients d’eau, le Dr Karim a réussi à cultiver des patates douces dans de l’eau salée puisée directement de la mer Rouge; encore un résultat qui était théoriquement impossible jusqu’à ce qu’il l’ait accompli. [18]

conf

Suppression des problèmes de stress électromagnétique dans des villes entières de Suisse:

Après qu’une puissante tour de téléphonie mobile ait été installée au milieu de la ville suisse de Hemberg, les habitants ont commencé à tomber malades. Des animaux et des oiseaux ont quitté la zone et ceux qui étaient confinés dans des enclos ont fait des fausses couches; les animaux élevés pour la nourriture se sont avérés avoir des tumeurs lors de l’abattage. Les problèmes sont devenus si graves que les journaux suisses du soir ont montré des photos de résidents locaux qui avaient déplacé leurs lits dans leurs caves à racines, pour essayer d’échapper aux effets des radiations. Le Dr Karim a été invité à apporter son aide et, en utilisant des formes géométriques précises et des techniques de bio-géométrie, a été en mesure d’éliminer le domaine des problèmes d’électrocontrainte. Un journal suisse a qualifié le Dr Karim de «travailleur égyptien merveilleux». [19]

Le Dr Karim a connu un tel succès que le conseil municipal de Hemberg a donné au Dr Karim la clé de la ville et a exigé que le gouvernement national suisse mette en œuvre des corrections de bio-géométrie similaires dans tout le pays. Cela a conduit le Dr Karim à être invité à résoudre des problèmes similaires de la ville de Hirschberg en Suisse, tout en étant observé par des représentants du gouvernement suisse; tout comme à Hemberg, le projet a connu un succès retentissant et a été rapporté dans les journaux et les programmes télévisés de toute la Suisse. [20]

Recherche sur la revitalisation de l’eau avec le Dr Masaro Emoto

emoto-crystal2

Le Dr Karim est également de bons amis avec le célèbre chercheur japonais sur la cristallisation de l’eau, le Dr Emoto. Le laboratoire HADO d’Emoto en Suisse a étudié les effets des formes et des outils de bio-géométrie du Dr Karim sur l’amélioration de la structure de l’eau. Ils ont trouvé des structures parfaites créées dans leurs échantillons d’eau simplement en ayant l’un des outils du Dr Karim (connu sous le nom de BioGeometry Cube, une forme de cube modifiée recouverte de modèles d’énergie spécifiques) dans la même pièce que l’eau. Les chercheurs ont également fait remarquer que la bio-géométrie du Dr Karim a créé des modèles de cristallisation plus cohérents que pratiquement tout ce qu’ils ont testé. Le Dr Emoto a rejoint le Dr Karim pour une conférence de presse internationale au Caire, révélant des photographies des puissants effets structurants des modèles de bio-géométrie sur les cristaux d’eau. [21]

Ce n’est qu’une très courte liste des projets réussis du Dr Karim: il existe de nombreux autres projets menés avec des agences gouvernementales, des universités européennes, des médecins, etc., qui dépassent le cadre de cet article. [22]

Il convient de noter que le Dr Karim, un architecte de profession et non un médecin, ne fait aucune réclamation médicale pour son travail pour des raisons évidentes. Au lieu de cela, comme il le dit, «mon travail consiste à réaliser une expérience avec des formes bio-géométriques, à démontrer un fait, à répéter cette expérience jusqu’à ce qu’elle devienne un phénomène scientifique et à permettre à des spécialistes dans tous les domaines de commencer des travaux de recherche.» « [23]

Bien qu’il soit encore presque inconnu en Amérique du Nord, le Dr Karim a un impact puissant au Moyen-Orient. Il a reçu sa propre émission de télévision en langue arabe, diffusée par satellite dans tout le Moyen-Orient; son titre se traduit par « Dieu accorde-moi plus de sagesse »; dans ce document, le Dr Karim enseigne des moyens simples d’améliorer sa vie et de transformer l’environnement énergétique qui nous entoure en utilisant la bio-géométrie.

Remarquablement, la bio-géométrie est également enseignée au niveau universitaire en Égypte pour les étudiants en architecture avancée. Dans ces cours, les étudiants apprennent à concevoir selon des principes énergétiques, à lier les bâtiments aux propres schémas énergétiques de la Terre, comme cela a été fait dans la conception sacrée des temps anciens (de sorte que les bâtiments agissent comme des organes vivants conduisant l’énergie de la Terre à travers eux, comme cela a été fait avec les anciens temples égyptiens), et bien plus encore.