Les enfants qui boivent beaucoup de sodas sont deux fois plus violents ?

L-aspartame-est-il-vraiment-sans-danger

Les sodas sont riches en sucre, et ne sont pas recommandés pour les enfants. Les pédiatres préconisent plutôt de donner de l’eau aux petits pour qu’ils se réhydratent, et de leur offrir de temps en temps des jus de fruits pour leur faire plaisir. Cette nouvelle étude est un argument de plus : les enfants qui boivent trop de sodas seraient plus agressifs que les autres.

Le Coca-Cola Zero est un dérivé du Coca-Cola qui ne contient pas de sucre, mais de l’aspartame. Cela ne signifie pas pour autant qu’il est bon pour la santé. Une étude suggère un rôle des sodas allégés dans les problèmes cardiovasculaires et le diabète.
Le Coca-Cola Zero est un dérivé du Coca-Cola qui ne contient pas de sucre, mais de l’aspartame. Cela ne signifie pas pour autant qu’il est bon pour la santé. Une étude suggère un rôle des sodas allégés dans les problèmes cardiovasculaires et le diabète.
Les enfants qui boivent beaucoup de sodas sont deux fois plus violents

Au cours de ces travaux, les auteurs ont étudié le comportement de 3.000 enfants âgés de cinq ans et habitant dans 20 villes américaines. Parmi eux, près de la moitié consommait au moins un verre de soda par jour, et 4 % des enfants en buvaient quotidiennement plus de quatre verres. Les mères des candidats ont dû établir un bilan du comportement social de leurs enfants, en focalisant leurs réponses sur l’agressivité et la capacité d’attention. Les chercheurs ont également pris en compte des facteurs externes pouvant influencer les résultats, comme la quantité de bonbons consommés, le temps passé devant la télévision ou l’éducation des parents.

Leurs résultats sont effrayants. Ils montrent que les grands buveurs de sodas sont deux fois plus agressifs que les enfants qui n’en consomment pas. En outre, ils auraient tendance à se battre et à abîmer plus souvent les jouets des autres. « Nous avons montré un lien clair entre le nombre de boissons sucrées avalées et un comportement agressif », explique Shakira Suglia, une scientifique qui a participé à l’étude. L’abus de sodas induirait également un déficit de l’attention de ces enfants.

La chercheuse se veut cependant rassurante. Selon elle, l’étude n’est pas complètement représentative de la population, car la plupart des enfants de l’expérience étaient issus de familles monoparentales assez pauvres. D’autre part, il est difficile d’affirmer que les sodas constituent l’unique raison de la hausse de l’agressivité chez ces enfants, car de nombreux autres facteurs entrent en compte dans ce phénomène. De nouvelles études sont donc nécessaires pour démontrer ce lien, et pour découvrir la molécule potentiellement responsable du problème. À son tour, cette étude met le doigt sur le danger des sodas, et encourage les consommateurs à se limiter.

capri_sun

Presque autant de sucre que dans un Coca Avec Capri-Sun « Multivitamin », Coca-Cola espère faire d’une pierre deux coups : séduire les enfants, et bluffer les parents. Avec les enfants, la marque américaine qui distribue Capri-Sun en France sait s’y prendre : elle utilise des personnages parfois issus de films plébiscités par les petits comme « Rio 2 » pour rendre sa pochette plus ludique. Quant aux parents, c’est un véritable tour de passe-passe que Coca-Cola leur joue, en faisant passer une boisson riche en sucre – chaque portion représente plus de 20% des apports journaliers recommandés… pour un adulte ! – pour un produit sain et équilibré. « Trop cool », Capri-Sun, comme le dit la pub ? Pas vraiment. Capri-Sun Multivitamin : de l’eau et des fruits, vraiment ? L’emballage, tout comme les spots publicitaires, évoquent une « délicieuse boisson aux jus de fruits et à l’eau minérale ». Cette communication se garde bien d’évoquer la proportion de sucre que représente une pochette. Avec plus de trois morceaux de sucre par portion (19g), la boisson en contient presque autant que du Coca-Cola. Les jus de fruits sont, eux, à base de concentré et ne constituent que 12% du produit final. Enfin, la boisson est enrichie en vitamines synthétiques, puisque la faible quantité de jus de fruits n’apporte que peu de vitamines naturelles.

Grande

aaaaaa

Pour Coca-Cola, vendre une boisson fruitée avec très peu de fruits n’est pas un problème ! Car Wild, l’entreprise qui a créé et qui produit toujours Capri-Sun est, avant tout, un fabricant d’arômes. Pratique lorsqu’on cherche à créer une boisson au goût de fruits à moindre frais. Mais les consommateurs ne sont pas dupes : en Allemagne, Capri-Sun a remporté le prix – qu’aucun fabricant ne veut ! – du pire marketing mensonger en 2013. Décerné chaque année par les consommateurs lors d’un vote organisé par foodwatch, il a été remporté haut la main par Coca-Cola qui a réuni 42% des voix des 120 000 votants.  Un marketing scandaleux qui cible les enfants Rebelote en 2014, où ce sont cette fois les consommateurs néerlandais qui ont dénoncé le marketing agressif de Capri-Sun en direction des enfants. En France aussi, les boissons à forte teneur en sucre telles que Capri-Sun représentent un véritable problème de santé publique. En 1980, seuls 5% des petits Français âgés de 3 à 7 ans étaient en surpoids, aujourd’hui 1 enfant sur 6 présente un excès de poids ou une obésité. Les produits comme Capri-Sun qui contiennent des quantités ahurissantes de sucre portent

CAPRISUN_SLIDER_4SUR4

https://www.foodwatch.org/fr/s-informer/topics/des-ruses-legales/en-savoir-plus/capri-sun-multivitamin/

Merci de partager
0
fb-share-icon16879
167
Pin Share2078